Inscription
Connexion
AVATAR
 
Henry Shoftshire
Statut :
Sang-Mélé
Naissance :
17 février 2033
Nationalité :
Irlandaise
Résidence :
Dublin, Irlande
Fonction :
Troisième année, Serdaigle
Baguette :
26,5 cm en bois de saule et plume d’oiseau tonnerre
Filière :
Sciences
Henry Shoftshire est un jeune Irlandais né d’un père sorcier travaillant comme serveur au Chaudron Baveur et d’une mère Moldu employé de banque. Le jeune Irlandais est né à Dublin dans une maison modeste en centre-ville. C’est un enfant turbulent, qui a du mal avec les bonnes manières, au grand dam de ses parents qui passent leur temps à le reprendre. Fils unique, il rêve de devenir sportif professionnel. Sa chevelure est pour ainsi dire un gros amas de cheveux souvent désorganisé qu’il peine à coiffer. Cependant, sa mère réussit étonnamment à lui transmettre une passion pour les livres, de tout genre, le blondinet est déjà un grand lecteur. C’est quelqu’un qui a le contact facile. À l’école moldu où il était antérieurement à son entrée à Poudlard, il était systématiquement dans tous les coups et farces douteuses envers ses camarades. Il n’en demeure pas moins joviale et possède un fort esprit de compétition. Sa vie était des plus banales, rythmée par ses premières compétitions de rugby, l’école primaire ainsi que les tensions naissante entre ses parents. Ces derniers semblaient de plus en plus distant, son père reprochant à sa mère d’être trop travailleuse et de ne pas se préoccuper assez d’Henry. Il faut dire qu’Henry n’aurait pas du naître aussitôt, sa mère ayant à peine fini ses études de finance, et son père n’ayant alors pas d’emploi stable. La grossesse de sa mère prit les deux futurs parents de cours et ces derniers firent le nécessaire pour offrir une vie le plus stable possible au futur enfant. Il avait des difficultés avec sa mère, bien qu’il tienne d’elle sa passion pour la lecture, il n’avait pas grand chose d’autre en commun, contrairement à son père dont il tenait ses cheveux, et la passion pour le sport. Dès qu’un match se jouait non loin, son père se débrouille toujours pour obtenir des places pour lui et son fils, provoquant l’exaspération de sa mère.
Ses parents prirent soin de lui cacher autant que possible le Monde Magique, bien que certains phénomènes lui parurent inexpliqués au cours de son enfance, il ne comprit la réalité que lorsqu’il reçut sa lettre pour Poudlard.