Inscription
Connexion
AVATAR
 
Alyssa Wright
Statut :
Né-sorcier
Naissance :
22 octobre 2034
Nationalité :
Anglaise
Résidence :
Arundel, Angleterre
Fonction :
Première année, Gryffondor
Baguette :
31,3 cm en bois d’if et ventricule de dragon
2047-2048
DEUXIEME ANNEE

- ALYSSA WRIGHT -
12 ans
Née-sorcier (mère née-moldu, père né-sorcier)
- CARACTERE EN QUELQUES MOTS -
Qualités
– Courageuse
– Energique
– Loyale
– Malicieuse
– Honnête
Défauts
– Téméraire
– Franche
– Impulsive
– Dissipée
– Imprudente
- PHYSIQUE -
– petite taille
– corpulence mince
– visage pâle
– tâches de rousseur
– cheveux blonds aux épaules
– yeux bleus clairs
- RP & HRP -
- Première année RP jusqu'à Septembre 2023
- Première année devoir
- Couleur RP : MintCream
N'hésitez pas à m'envoyer un hibou si vous souhaitez RPer avec moi, j'en serais enchantée ! :happy:
Reducio
Physique :
Alyssa est une jeune fille légèrement petite et très mince. Elle a le visage mince, parsemé de tâches de rousseur, et de grands yeux bleus se détachant sur sa peau pâle. Bien qu'elle va vers ses 12 ans, elle parait encore assez jeune. Ses joues ont tendance à souvent se teinter de rouge, lorsqu'elle est en colère ou embarrassée.

Ses cheveux sont mi-longs et blonds. Au grand désespoir de sa mère, ils sont bien trop souvent en bataille.

Son regard n'est pas très expressif. Elle est assez souriante pour compenser cette caractéristique, mais adopte involontairement une tête blasée dès qu'elle s'arrête de sourire.


Caractère :
Alyssa est une jeune fille franche, qui a tendance à parler un peu trop vite. Elle est un peu téméraire sur les bords et n'hésiterait pas à rétorquer en cas de confrontation, même avec des élèves plus âgés... Pour ensuite immédiatement regretter ses paroles. Elle n'en a pour l'instant tiré aucune bonne leçon.

Sa témérité peut vite la mener dans des situations compliquées, mais elle n'en est pas moins courageuse. Il n'est jamais question de prendre la fuite pour elle. Elle affronte le danger -à l'échelle d'une petite fille de 11 ans, sans réfléchir avant coup aux conséquences.

Elle est très attachée à ses amies, et leur offre une confiance aveugle. Elle leur est loyale, et n'hésiterait pas à les défendre, même dans une situation où ils auraient torts. Elle est énergique et enjouée, surtout lorsqu'il s'agit de se balader dehors ou de faire du sport.

En cours, elle aurait vite tendance à être un peu dissipée, ayant trop envie de discuter avec ses amis. Et ce, même lorsque la matière l'intéresse. Bien qu'elle est profondément passionnée par le monde magique, elle a pour le moment de certaines difficultés à être sérieuse dans son travail.


Histoire :
Alyssa naquit de l'union d'un jeune couple de sorciers, à proximité du village d'Arundel, non loin de la côte sud de l'Angleterre. Ses parents, tous deux des Gryffondors, répondaient au nom de Daniel Wright et de Sara-Lee Foster. Ils vivaient dans une maison de campagne, voisins avec le frère jumeau de Daniel et sa propre famille. Alyssa et sa cousine, Abigail Wright, nées à quelques mois d'intervalles, grandirent donc ensembles. Cousines, elles devinrent également des amies proches.

Alyssa a donc toujours vécu au même endroit, dans cette grande maison de pierres cerclée de hautes haies, visant à dissimuler aux moldus leur activité magique. La jeune fille n'était pas pour autant privée d'aller à la rencontre des moldus, et suivit toute sa scolarité antécédente au collège dans l'école du village.

Exposée depuis toute petite à la magie, ce n'est sans grande surprise qu'elle ne tarda pas à révéler ses propres pouvoirs. Elle se retrouva de nombreuses fois dans des situations plus ou moins incongrues et dut se montrer prudente, en particulier à partir de son entrée à l'école primaire.

Après avoir passé sa petite enfance sur son balai-jouet, elle eut l'occasion de tester un sport moldu qu'elle a immédiatement adoré : le patin à glace. Peut-être aidée par sa magie, elle ne tombait quasiment jamais, et se révéla être douée dans cette discipline.

A l'été de ses 11 ans, elle reçu avec grande joie sa lettre. Elle prétendit auprès de ses amies moldues qu'elle partait dans un lointain internat pour continuer à pratiquer le patin à glace. Ce n'était pas un grand mensonge, si on remplaçait les patins par les balais magiques et les bonnets par des chapeaux pointus.