Inscription
Connexion
AVATAR
 
Enzo Lorenti
Statut :
Né-sorcier
Naissance :
04 juin 1998
Nationalité :
Écossaise
Résidence :
Aberdeen, Écosse
Fonction :
Professeur d’astronomie, Poudlard
Baguette :
32,4 cm en bois de noyer et plume de phénix
Informations générales


Nom : Lorenti
Prénom : Enzo
Nationalité : Écossaise
Parents : Origine Italienne
Statut : Sang-pur
Date de naissance : 4 juin 1998 (48 ans)
Lieu de naissance : Aberdeen (Écosse)
Lieu de résidence : Aberdeen (Écosse)
Taille : 1m 84
Poids : 77 kg
Corpulence : Svelte
Yeux : Marrons


Description


Grand et svelte, Enzo est un quadragénaire soucieux de son apparence. Il attache une grande importance à son physique et est très susceptible quant aux remarques sur son âge. Propre et soigné, il aime que l’on remarque son élégance et peut facilement être déstabilisé par une simple mèche rebelle.

En communauté, son côté jovial et
sa générosité font de lui une personne relativement agréable, bien que son assurance lui porte souvent préjudice lorsqu’il s’entête pour un rien. D’un tempérament blagueur, il adore taquiner les autres, n'hésitant pas à faire rire son entourage à la moindre occasion.
En privé, Enzo se montre plutôt nostalgique et s’abandonne souvent à rêver en contemplant la voûte céleste.

Fier de ses origines, il parle couramment italien et se plaît à garder l’accent chantant de sa famille ainsi que leurs mimiques. C’est également un fan invétéré de Quidditch, qui ne perd jamais une occasion de défendre l’équipe nationale d’Italie dont il revendique subjectivement l’excellent niveau, et qu’il aime appeler « Mio squadra nazionale ». Luciano Volpi, un attrapeur de sa génération, est d'ailleurs l’une de ses principales idoles.



Histoire


Enzo est né le 4 juin 1998 à Aberdeen, en Écosse. Enfant unique de deux parents italiens, ces derniers attachèrent une grande importance à l’élever dans le respect des valeurs familliales et culturelles de leur pays. Il reçu une éducation stricte mais néanmoins ouverte aux autres et aux moldus, ce qui lui confèra une bonne connaissance de ce monde.
Sa scolarité fut quant à elle rythmée entre de bons résultats et une présence assidue en classe, en plus de nombreux voyages transalpins lors de ses vacances scolaires. C’est à cette occasion qu’il développera un amour profond pour l’Italie, ses aïeux lui manquant toujours plus à chaque retour.

À ses 11 ans, la lettre tant attendue rendit fier le jeune garçon, qui se sentit enfin reconnu officiellement comme un vrai sorcier. Ses parents portèrent en lui de nombreux espoirs, convaincus qu’il deviendra l’un des meilleurs sorciers de sa génération et, de surcroît, un Auror d’exception.

À Poudlard, Enzo est réparti chez les Serpentard, maison qui confirma ses ambitions de grandeur et sa détermination à être parmi les premiers. Néanmoins, bien que les trois premières années de ses études se déroulèrent sans accro, sa quatrième année fut catastrophique. Il ne semblait plus réellement intéressé par son avenir tout tracé et dicté par ses parents mais préféra suivre davantage ses propres préférences. C’est l’un des moments clés de sa vie où il s’affirma pour la première fois et développa son propre caractère, allant jusqu’à contredire la volonté de ses parents. Sa moyenne scolaire chuta drastiquement, excepté en Astronomie et en Divination, deux matières pour lesquelles il semblait avoir quelques prédispositions.

Il réussira cependant à obtenir ses BUSES en Sortilèges et Histoire de la Magie, en plus des Optimals obtenus en Divination et Astronomie. Ses ASPICS furent quant à eux plus laborieux, Enzo ne brillant seulement que dans les arts célestes et divinatoires. Lors de sa dernière année, Enzo s’éprit d’une élève de sa promotion, Sixtine, avec laquelle il ne restera finalement que quelques mois.

Par la suite, il ne souhaita pas poursuivre ses études et préféra plutôt s'installer à Naples, afin d’y intégrer l’observatoire astronomique de Capodimonte. Il y consacra 25 ans de sa vie à y faire des recherches en Planétologie, construisant par la même occasion sa vie familiale aux côtés d’une moldue qui lui donnera une fille, Evelina.

Les 5 années suivantes ne furent qu’une succession de disputes et de séparations, auquelle s’ajoute progressivement une certaine lassitude de sa profession à l’Observatoire.
En 2046, il se sépara finalement de sa femme et prit une lourde décision, celle de renoncer à la garde de sa fille pour rejoindre ses parents restés en Écosse. Sur place, il accompagna sa mère dans les derniers jours de sa vie et se promit de rester sur le sol britannique pour que son père ne soit pas isolé. Il profita d’une vacance de poste à Poudlard pour y postuler en tant que professeur d’Astronomie, désirant à présent partager ses savoirs auprès des jeunes sorciers.