Inscription
Connexion
23 juil. 2018, 17:22
Fumée, train et surprises
Porte s'ouvrant à la volée, je louche sur les jolis taches de rousseur d'Irene, oubliant momentanément de reprendre mon équilibre.
Tombant, ridicule, sur la jeune fille qui me soutient, je jette un regard au couloir ou la démone aux bonbons me regarde d'un air surpris.
Aussi effrayée que moi, Irene claque la porte des WC, m’entraînant précipitamment dans son repli.
Essoufflé par ma soudaine peur, je me laisse tomber par terre, lançant un regard reconnaissant à la sorcière qui s'adosse, tendue, à la cloison.
On est en sécurités...
Reprenant lentement des couleurs, je m'apprête à me lever courageusement pour jeter un regard au couloir. Avec un peux de chances, la sorcière au chariot serai peut-être parti en quête de proies moins prudentes à éventrer ? Depuis quand tu as de la chance toi...

Aussi effrayée que rapide, Irene bondit, quittant la cloison pour se coller à moi, qui, tout aussi effrayé qu'elle, m'attend à voir les longs doigts pointus de la créatures transpercer la mince porte.
Le cœur battant la chamade, un bras autour de la silhouette tremblante de la née-moldu, une main tenant ostensiblement ma baguette inutile, je rassemble le peux de courage que j'avais.
Il suffit d'être prudent, si je la voie je referme la porte, c'est simple, simple...
- Vos valises bloquent le passage, sortez immédiatement les enfants !
Surpris par la voix tant redoutée, je sursaute, tombant une nouvelle fois par terre.
Le postérieur endolori, je rage silencieusement.
Par Dumbledor, ça ne se passera pas comme ça !
Une main serrant toujours ma baguette, j'empoigne un vieux plumeau couvert de poussière, arme de fortune, et me prépare mentalement à l'opération kamikaze.
A trois...deux, UN !
- Cours Irene ! Cours ! Sauve ta vie !
Sortant des toilettes en produisant un fracas sans nom, je percute le chariot surchargé, renversant dragées et chocogrenouilles.
Légèrement sonnés, mais toujours effrayé, je me relève maladroitement, mon plumeau s'abattant avec force sur la silhouette qui se dresse devant moi.
- Non mais t'es malade ou quoi ?! Non mais tu te crois ou ?!
Perdu, je regarde sans comprendre l'homme qui se dresse devant moi. Rouge comme une patate, je baisse les yeux et remarque la vieille sorcière, tombée avec le chariot, qui me jette un regard ou brûlent haine et animosité.
Couvert de poussière, décoiffé par le plumeau que je laisse tomber en prenant un air innocent, l'homme fulmine.
- Non je heu, je...
Ignorant les éclats de rires qui éclatent ici et là, le tapage produit par mon attaque au plumeau ayant réussi à attirer les élèves hors de leurs compartiments, je cherche un moyen de me sortir de cette impasse.

Bon, je te présente Imal, mon filleul... à éviter tant que tu ne sais pas te défendre comme il se doit...
Lou F
2eme Annee RP, 1ere Annee devoirs.

Méfait accompli...
24 juil. 2018, 20:23
Fumée, train et surprises
Les yeux ronds, Irene regardait Imal s'activer, prendre un plumeau et s'élancer témérairement hors des toilettes ! 
- Cours Irene ! Cours ! Sauve ta vie !
Un fracas assourdissant accompagna le jeune garçon quand il bondit, ouvrant la porte et lançant l'assaut sur un sorcier adulte. Ce dernier, blanc-gris de poussière, semblait fulminer, impression renforcée par le nuage encore planant de particules grisâtres. 
- Non mais t'es malade ou quoi ?! Non mais tu te crois ou ?!
Tout aussi gênée que son partenaire, Irene l'aperçut rougir, ne pas savoir où se mettre. Vite, il fallait l'aider ! jetant un coup d'oeil vers la sorcière à terre, furibonde, la fillette se dit que tout danger avait été écarté. En observant attentivement, sa voix rationnelle reprit le contrôle : *Mais quelle idiote ! Les directeurs ne laisseraient jamais une sorcière dangereuse travailler dans un train et distribuer des bonbons aux élèves ! * Vite, il fallait reprendre contenance et s'échapper de ce mauvais pas ! 
- Non je heu, je...
La petite rousse avança d'un pas, tâchant de paraître calme et sûre d'elle, interrompant son potentiel futur ami :
- Excusez-nous, mon ami a la phobie des... , jetant un coup d'oeil sur le chariot renversé, "Berties crochues" depuis que son frère lui en ai fait mangé des tas après les avoir modifiés pour qu'ils prennent vie dans sa bouche, il a eu peur, et quand je lui ai ouvert j'ai vu une araignée énorme qui m'a terrorisée du coup, il voulait l'écraser avec son plumeau.
Son coeur tambourinait dans sa poitrine, mais elle n'en laissait rien paraître. Elle était étonnée par sa propre audace quand elle se permis de sourire innocemment au sorcier poussiéreux. Ce dernier les toisait, méfiant. D'un coup de baguette, il fit disparaître toute poussière sur son costume mais ne fit pas un geste pour débarrasser Imal de sa saleté. Il donna cependant un second coup de baguette pour redresser le chariot et les bagages étalés au sol puis il renifla, l'air dédaigneux en leur grognant sèchement : 
- Disparaissez ! 

La fillette ne se le fit pas dire deux fois, elle attrapa sa lourde malle et commença à avancer dans le couloir, tachant de faire profil bas. Regardant derrière elle pour voir si Imal la suivait, elle aperçut l'homme qui aidait la sorcière au chariot à se relever. Irene refit face à son chemin, tachant de se déplacer au plus vite pour disparaître de cette rame. Finalement, elle s'arrêta devant un compartiment enfin vide. 
-Ici ! 
Elle s'engouffra dedans et entreprit d'essayer de monter sa valise bien trop lourde pour elle. 

Tallyrenpher, à l'attaque !/ ⇈⇈ Ceci n'est pas un pavé... ⇈⇈ / Des Souris et des Dragons
Irene s'écrit sans accent, merci ! ^^
4ème année RP - M.E.R.L.IN. : Mat / Spid'Irene, la Princesse des Mots-Croisés
24 juil. 2018, 21:51
Fumée, train et surprises
- Excusez-nous, mon ami a la phobie des..."Berties crochues" depuis que son frère lui en ai fait mangé des tas après les avoir modifiés pour qu'ils prennent vie dans sa bouche, il a eu peur, et quand je lui ai ouvert j'ai vu une araignée énorme qui m'a terrorisée du coup, il voulait l'écraser avec son plumeau.
Reconnaissant, je hoche vigoureusement la tête, de haut en bas et de bas en haut, sans me dépêtrer de mon air innocent.
Toujours aussi en colère, le sorcier agite sa baguette, réparant chariot et coiffure.
- Disparaissez !
Irene, gênée, se hâte de partir. Je la suit un moment du regard, la regardant tirer sa lourde malle.
Quel histoire...Sa mérite bien un peux de réconfort.
Le sorcier se retourne, aidant la vieille sorcière à se relever. Cachant mon sourire un tantinet malicieux, je me penche pour ramasser ma malle.
Ce n'est pas vraiment mal...Elle nous a fait peur en même temps !
Mon butin enfoui sous ma cape, ma baguette dans ma veste, je suis les pas d'Irene, me soustrayant aux regards amusés de la foule.
- Laisse, je vais t'aider.
Posant ma main libre sur la malle, je pousse, l’engouffrant à la suite de sa propriétaire dans le compartiment vide.
Tirant un lourd volume de ma malle, je passe un moment a observer Irene, une lueur malicieuse flambant en mes prunelles.
- Tu aime les bonbons, Gates ? Tirant de ma cape mon butin sucré, je lui adresse un sourire mi rebelle mi amusé.
- Mon ami a la phobie des "Berties Crochues" dis-je en imitant sa voix, un fou rire incontrôlé secouant mon petit corps. - Prend cela pour un gage d'amitié. Joignant le geste à la parole, je lui tend les Berties Crochues, sûrement les premières de sa vie.
Rien ne vaut une bonne mésaventure pour se faire des amis...Une bonne mésaventure et des sucreries.
Je m'engouffre une dragée dans la bouche, le regard perdu dans la vitre embuée du Poudlard Express.

Bon, je te présente Imal, mon filleul... à éviter tant que tu ne sais pas te défendre comme il se doit...
Lou F
2eme Annee RP, 1ere Annee devoirs.

Méfait accompli...
30 juil. 2018, 22:03
Fumée, train et surprises
Une fois les valises entrées et rangées, la fillette se jeta avec un soupir de soulagement sur une des banquettes et se mis à rire : décidément, ce monde promettait vraiment d'être marrant ! Elle se dépêcherait de tout raconter à Devon dès que possible ! Aussitôt, à la pensée de son jumeau, elle se rembrunit, un peu honteuse... Avait-elle vraiment le droit de faire des esclandres au risque de se faire renvoyer alors que lui n'avait pas pu venir ? La fillette soupira et se redressa pour s'asseoir correctement. 

Imal, ne semblait pas avoir remarqué son état et elle n'avait pas vraiment envie d'en parler tout de suite, surtout pas avec quelqu'un qu'elle ne connaissait pas encore, même s'il avait l'air adorable. Mal à l'aise, elle se rendit compte que son compagnon de route l'observait... malicieusement ? Interrogative, Irene lui rendit son regard.
- Tu aime les bonbons, Gates ?
Elle le vit sortir un paquet de ces étranges Dragées de Berties Crochues, d'où venait-il ?! Mais, trop intriguée par l'aspect magique de ces friandises, elle se tût. Il reprit en se moquant gentiment : 
- Mon ami a la phobie des "Berties Crochues". Prend cela pour un gage d'amitié. 
Son hilarité se répandit jusqu'à atteindre la petite fille qui se joignit à lui. 

Elle plongea sa main dans le paquet et en sortit une dragée d'une couleur indéfinissable, un peu verdâtre. 
C'est à quoi ? La bave de crapaud ? demanda-t-elle timidement.
Avisant son camarade qui ne se posait pas plus de question engouffrer une petite sphère dans sa bouche. Aussi, enfourna-t-elle également son bonbon. Dès lors qu'elle commença à mâcher, elle senti un goût absolument ignoble lui remplir la bouche... Elle faillit cracher, mais n'ayant toujours pas de mouchoirs, elle grimaça, reconnaissant le goût. Elle eu un haut le coeur avant d'ouvrir la fenêtre pour cracher à l'extérieur. Elle était incapable de manger un truc pareil ! Le goût encore très présent dans sa bouche, elle garda la tête hors du train, respirant l'air frais à grandes goulées le temps que le goût se dissipe, la nausée disparaissant petit à petit. Enfin, elle se rassit gardant la fenêtre ouverte puis s'excusa rouge de honte :
- Désolée... J'ai les champignons en horreur...

Tallyrenpher, à l'attaque !/ ⇈⇈ Ceci n'est pas un pavé... ⇈⇈ / Des Souris et des Dragons
Irene s'écrit sans accent, merci ! ^^
4ème année RP - M.E.R.L.IN. : Mat / Spid'Irene, la Princesse des Mots-Croisés
9 août 2018, 21:50
Fumée, train et surprises
Et moi qui pensais que tout le monde adorait les champignons...
Amusé, compatissant malgré tout, je tend quelques dragées oranges à Irene, oublier le désagréable gout de ses dragées passées lui serai plus facile.
- C'est le seul défaut des dragées surprises, on ne peut jamais savoir à quel gout on a à faire. Sa mine anxieuse, les bonbons frôlant ses lèvres me firent sourire. Mais ne t'inquiète pas, ceux là sont aux oranges. Dis-je d'une voix rassurante, la regardant mâcher dragée après dragée.


La tête vacillante, somnolant, le front anesthésié par le contact froid et humide de son nid vitré, je regarde quelques gouttes timides étinceler en éclaboussant le revêtement vermeil du Poudlard Express, au loin, se fondant dans la brume, se distingue les bâtiments d'un village solitaire.
- Je...Je crains m'être endormi. Me frottant les yeux, baillant à m'en décrocher la mâchoire, j'offre un sourire las à mon amie, mut en sourire excité une fois la torpeur de ma sieste envolée.
Le Pou du lard m'attend. Tout près. Vraiment tout près.
Engloutissant une pauvre dragée oubliant, le regrettant amèrement en sentant le gout de terre envahir ma bouche, je grogna, ne cracha point, habitué que j'étais aux immondices que mon cousin m'obligeais à avaler, en ma tendre enfance. Tendre quand il n'étais pas au village, bien évidement.
- Alors...On y'est presque hein... J'humidifie un peux mes lèvres, légèrement nerveux.
- Ce doit être m...magnifique là bas. Je veux dire...Enfin, la forêt interdite, pouvoir utiliser sa baguette et...apprendre des trucs. Enfin...je...je pense. Saisissant ma malle d'une main ferme, je souris à Irene, l'encourageant à avancer.
-- Les femmes d'abord, enfin, c'est ce que mon père disais toujours. enfin, dis, parseque l'on va se revoir, ce n'est pas comme si... J'essaye en vain de vaincre mes balbutiements, tenter de ravaler ma menue panique ne serai pas de refus, aussis. Ce n'est pas comme si j'allai me faire tuer par un fantôme ou...qu'un esprit me...me hantera non ?
Quel diot ! Les fantômes sont gentils là bas.
Octroyant confiance et reconnaissance à ma petite voix intérieur, je corrige mes dires sous le regard anxieux d'Irene.
- Mais ne t'inquiète pas, ils sont censés êtres gentils, les fantômes. En principe. Je crois...C'est ce qu'on dit quoi... Un sourire apportant quelques couleurs à mon visage livide, passant une petite main d'enfant dans ma tignasse brune, je suis Irene, traversant le couloir du train en chantonnant pour me rassurer.
Les fizwizbizz sont magiques ! les fizwizbizz sont magiques !
Quoique...Les chocogrenouilles sont pas mal aussi...


Je pose un premier pied sur le quai mal éclairé, des élèves envahissent la place, imsemsibles au rayons lunaires qui reflètent leur magie sur les dalles à leurs pieds, le hululement des hiboux, rassurant, s'ajoute à l'air frais qui vient caresser mes boucles, mes joues livides, qui, devant ce spectacle, reprennent peux à peux de leurs couleurs.
Ma peur envolée, mon cœur emballé devant tel paysage, je tourne des yeux larmoyants vers Irene, souriant d'un air enchanté.
- Je...je crois que je comprend ce que vous ressentez... Je montre du doigt le quai majestueux, le mirage qui nous faisait face. Quand vous découvrez la magie pour la première fois.
Mon amie à mes côtés, je descends du véhicule et m'aventure pas à pas parmi mes pères, rassuré, heureux.

Les fizwizbizz sont magiques, les fizwizbizz sont magiques.

Bon, je te présente Imal, mon filleul... à éviter tant que tu ne sais pas te défendre comme il se doit...
Lou F
2eme Annee RP, 1ere Annee devoirs.

Méfait accompli...
11 oct. 2018, 17:44
Fumée, train et surprises
Irene sourit faiblement aux explications de son camarade et accepta avec méfiance les dragées oranges qu'il lui tendait. Elle examina chaque dragée, puis en approcha une de ses lèvres avec anxiété.
-Mais ne t'inquiète pas, ceux là sont aux oranges.
Elle le regarda, incertaine, comment pouvait-il en être si sûr ? Elle eût un petit éclat de rire et enfourna la dragée après avoir ajouté : 
-Au final, ce sera moi qui aurait la phobie des "Berties Crochues" ! 
Irene croqua le bonbon et une douce saveur d'orange emplit sa bouche. Elle poussa un soupir de soulagement et remercia son ami du regard. Du moins espérait-elle qu'il le deviendrait. Elle enchaîna les dragées, silencieusement. Elle se sentait bien, le jeune garçon assis en face d'elle la rassurait et semblait adorable. Au final, elle semblait bien tombée. En plus c'était un sorcier, peut-être pourrait-il l'aider à se familiariser à ce monde si merveilleux ? Son espoir grandissant se tinta alors d'anxiété. S'en sortirait-elle ? Venant d'un monde moldu ? Sans Devon ? Elle eût un pincement au coeur et les larmes remontèrent assez naturellement vers ses yeux. Elle s'autorisa à pleurer silencieusement pendant quelques minutes, quand elle fut sûre qu'Imal dormait. 

Elle essuya ses yeux et se perdit dans ses pensées et le paysage. Pour une fois, elle n'avait pas envie de lire. 

 -Je...Je crains m'être endormi.
Irene sursauta et ramena son esprit vers Imal. Elle lui sourit, sourire qui se transforma en bâillement à la vue de celui du jeune garçon. 
-Tu es contagieux.... ria-t-elle
Puis, selon ses derniers mots, son regard étincela lui aussi d'excitation. Ils y étaient presque, sans doute Imal avait-il vu l'école ? Elle se jeta à la fenêtre, tâchant d'apercevoir sa nouvelle école au loin. Seul son reflet lui rendit son regard, il faisait nuit noire dehors. Déçue, elle se rassit sur sa banquette avant d'imiter son ami et de descendre sa valise, en silence, l'écoutant balbutier. Comme c'était étrange, il semblait au moins aussi nerveux qu'elle... D'un autre côté, tout sorcier qu'il était, il n'était jamais venu non plus. Rassérénée, au moins un peu en tout cas, Irene sourit avec assurance à Imal. 
-Oui, merveilleux ! Mais.. euh... c'est quoi la forêt interdite ? Et rassure-toi, on va dans une école, tu ne risques pas de rencontrer des choses dangereuse ! enfin pas en première année.... je crois...
Indécise, Irene avait le regard incertain. Après tout, la sorcellerie était peut être particulièrement dangereuse ? Puis elle entendit un mot qui la fit tiquer : 
-Ca existe ? 
Elle s'expliqua alors devant le regard incompréhensif de son camarade : 
-Les fantômes ? ça existe ? vraiment ? 
Une lueur inquiète et curieuse brillait dans son regard, son expression faciale exprimant aux même degrés ce mélange. A peine rassurée par la réponse de son ami au visage blême de peur, Irene se décida à avancer dans le couloir encombré de monde alors que le train se mettait à ralentir et que des lumières commençaient à apparaître à l'extérieur du train. 

L'arrêt fut complet, les portes s'ouvrirent les marcxhe-pieds se déployèrent, laissant le train se vider de centaines d'élèves en tenue de sorcier sur un quai sombre. Les plus vieux marchaient tranquillement d'un côté du quai, d'autres chahutaient, d'autres semblaient hésiter entre un bout ou l'autre du quai. Irene, précédant Imal, posa le pied sur la pierre dure. Elle se sentait si stressée, si perdue. Que devait-elle faire ? Elle offrit sa main à son ami pour l'aider à descendre. Une voix de stentor fit alors un appel. Un appel aux premières années.  Imal s'adressa, larmoyant, à Irene : 
- Je...je crois que je comprend ce que vous ressentez... Quand vous découvrez la magie pour la première fois.
Au contraire du garçon, la fillette était tout sauf rassurée. Elle fit un sourire mal assuré à son ami et l'entraîna vers la voix. Un géant. Comment pouvait-on l'appeler autrement ? Un géant les conduisit. Dans la cohue, Irene perdit la trace, avec tristesse d'Imal, mais se promit de le retrouver dès que possible. Peut-être seraient-ils dans la même classe ou maison ? Elle croisa les doigt, emboîtant le pas à ses camarades. 

Reducio
Désolée pour le temps d'attente, j'ai vraiment été très occupée ces dernières semaines... :( Merci d'avoir patienté. 

Je pense que tu pourras fermer le sujet après ta réponse, normalement c'est la fin pour mon personnage, puisque c'est là que commence mon post de répartition :) d'où notre séparation ! 

Tallyrenpher, à l'attaque !/ ⇈⇈ Ceci n'est pas un pavé... ⇈⇈ / Des Souris et des Dragons
Irene s'écrit sans accent, merci ! ^^
4ème année RP - M.E.R.L.IN. : Mat / Spid'Irene, la Princesse des Mots-Croisés