Inscription
Connexion
26 sept. 2019, 21:39
Au bal des conneries
Novembre 2044
Elfie Chassin
Nina Keller


Novembre avait renfermé ses griffes froides sur l’Ecosse. Depuis quelques jours, le soleil peinait à affronter l'épaisseur des nuages gris. La pluie tombait presque continuellement, annonçant l’approche de l’hiver. Un fort vent scandinave soufflait sur l’île, faisant plier les arbres même les plus coriaces. En somme, un mois d’automne typiquement britannique. Et Leo, en bon  liverpudlienne n’avait pas particulièrement froid et affrontait les gouttes et rafales avec bravoure. Enfin, en théorie. Parce que depuis qu’elle était de retour au château, la fillette était redevenu une sorte de Liverpoudlarienne. Une sorcière qui étudiait à Poudlard, mais qui semblait venir d'un autre monde. Un monde urbain, sale, et bruyant. Et ici, que des montagnes, des lacs, de la nature à perte de vue. Et un sol boueux.  Beurk. L’humidité qui planait dans l’air cloîtrait la fillette entre les murs du château. A tourner en rond dans la salle commune comme un poisson rouge dans son bocal, tourner, s’ennuyer, exécuter les petites habitudes du quotidien, et s’ennuyer à nouveau. C’était que Leo n’avait pas vraiment d’amis avec lesquels chasser la monotonie du temps.  Elle aurait, bien évidemment, pu se consacrer à l’immense pile de devoir qui l’attendait vainement, mais cela l’aurait rongée car  cette idée allait à l’encontre de ses principes. L’école, c’est nul. Avec leurs règles à la con. Pis, font chier leurs devoirs. 

Même si elle n'avait pas eu la vie facile, il arrivait à Leo de regretter les longues soirées qu’elle passait au milieu de la foule de travailleurs fatigués qui rentraient, ou ceux qui de toute manière allaient passer la soirée devant le bar, même en semaine. Elle se souvenait des lampadaires sales à la lumière jaunâtre, la température attendrie par la chaleur que dégageaient les murs de bâtiments. Seule, avec son vieux ballon de foot, qu’elle faisait dribbler autour des passants, le faisant passer entre les pieds d’un Monsieur pressé, rapide grognement et regard énervé  de la part de ce-dernier, mais Leo avait en général déjà disparu.  

Suivant cette impulsion soudaine, Leo courut dans son dortoir pour y chercher sa vieille balle. Elle ne savait pas vraiment jouer au foot, mais cette balle était un des rares jouets qu'elle possédait, et dont elle ne s'était pas lassée. Le cuir était abimé, mais il roulait encore - c’était l’important. Une idée de génie venait de traverser son esprit. Leo n'avait jamais joué sur un terrain de foot. De toute manière, il n'y en avait pas à Poudlard. Mais il y avait  une salle de bal. Salle de balle.

Elle descendit les marches jusqu’à la salle commune des rouge était or, leva les yeux en voyant tous les élèves studieux travailler (cela semblait être  une des activités favorites à cette heure-ci) et  lança un rapide "J’vais m’amuser un peu"  à qui voulait bien l’entendre. Elle passa le portrait de la Grosse Dame, lui adressa un rapide salut militaire, puis continua de dévaler les escaliers jusqu'à parvenir devant les portes de la salle de bal. Elle était fermée. No Problem. D'un rapide "Alohomora", la fillette déverrouilla la serrure, puis ouvrit un battant et entra. Wow. Quelle immensité, et tout pour elle! La rouquine rayonnait. Prenant une grande inspiration, elle shoota un bon coup dans la balle, qui vola à l’autre bout de la salle. Et paf.
Dernière modification par Leo Ginger le 16 mai 2020, 10:44, modifié 3 fois.

ˈli(ː)əʊ ˈʤɪnʤə
Flash McQueen, Flash McWin
27 avr. 2020, 13:27
Au bal des conneries
Elfie venait de passer une journée terrible, elle comportait mauvaises notes, travaille supplémentaire, rangement de salle... Cela faisait seulement deux mois qu’elle était en troisième année mais n’adhérait absolument pas.

La jeune gryffondor était essouflé de sa journée, elle ce qu’elle voulait c’est s’amuser, arrêter les cours et jouer, faire des farces, être dans le parc... Elle avait essayé toutes ses occupations seule mais elle s’ennuyait et décida d’aller chercher quelqu’un pour s’amuser avec elle.

Malheureusement en entrant dans la salle commune de gryffondor, elle vit une salle d’étude, presque tous les élèves étaient en train de faire leurs devoir, inimaginable! Elfie abandonna alors l’idée de jouer et partit faire une sieste dans son dortoir.

Elle s’endormit une demi-heure et fut réveiller par du bruit à côté d’elle, elle ouvrit les yeux et vit une jeune fille, un peu plus jeune qu’elle chercher quelques choses. Elfie faisait semblant de dormir pour passer inaperçu mais en observant chaque geste de la rouquine.

Elle venait de sortir une balle, une balle de foot, sport qu’elle avait un peu pratiqué avant son entrée à Poudlard.
Si elle avait sortit ça, c’est qu’elle n’avait pas envie de pratiquer l’activité studieuse des autres Gryffons.
Elfie décida donc de la suivre doucement.

La troisième année suivait toujours son guide à traverser les couloirs et emprunter les escaliers sans savoir où cela allait la mener.
La petite gryffondor s’arrêta devant la salle de bal. Elfie compris alor ce qu’elle voulait faire, la salle avait beaucoup d’espace, ce qui serait parfait pour u match!

La rouquine ouvrit la porte et lança un alohomora pour ouvrit la porte et tapa sa balle.
C’est à ce moment là que Elfie décida de son montrer et couru pour récupérer la balle.
Une fois la balle au pieds, Elfie s’arrêta et se tourna vers la gardienne du ballon :

-Je sais pas si je te dérange mais je peux jouer?


@Leo Ginger Je me suis permise de répondre, à voir si tu veux réagir ;)

5ème année RP- Attrapeuse- Filière sport et soin InRP-Flash McQueen/Flash McWin
Brit' & Leo mes rousses préférées
15 mai 2020, 21:37
Au bal des conneries
@Elfie Chassin @Leo Ginger

Après une bonne promenade dans le parc, Nina leva les yeux en direction du ciel menaçant. Les nuages qui s'accumulaient à l'horizon sur fond grisonnant ne lui disaient rien qui vaille, pas plus que l'épaisse brise acérée brittanique qui lui cinglait la peau. Les lèvres et les joues meurtries, Nina décida de remonter en direction du château, ne désirant qu'une chose : retrouver le confort de sa salle commune, et se pelotonner au coeur d'un fauteuil éventré, près du feu, somnoler au son des conversations animées qui vrombissaient toujours entre les Gryffondors.

Nina gagna l'enceinte du château en frissonnant. Elle ignora ce bon vieux Peeves qui s'amusait à jeter des ballons emplis d'eau gelée sur les étudiants, et se hâta dans les couloirs à la recherche des escaliers. Elle n'était à Poudlard que depuis peu, et souffrait d'un effroyable manque de sens d'orientation, ce qui n'était pas toujours simple pour déterminer quel escalier emprunter - sans compter le fait particulièrement agaçant qu'ils se mouvaient en permanance.

Elle finit par se décider pour une accueillante volée de marches en granit, qui lui semblait prometteuse. Elle ignora la petite voix dans sa tête qui lui répétait cyniquement que la dernière fois qu'elle avait cru partir dans la bonne direction, elle avait échoué dans les cuisines, et s'engouffra dans un couloir étroit. Evidemment, elle ne reconnaissait pas le moindre tableau, ni la moindre statue, ce qui n'était pas pour la rassurer.

Nina traversa le couloir, les oreilles à l'affut. Un bruit mat provenait d'une salle attenante. La porte était entrouverte, projetant un l'éclat mordoré des bougies sur le sol dallé. Nina sentit une vague de curiosité l'envahir, et poussa un peu plus le battant.

La pièce était gigantesque, le parquet lambrissé était parfaitement ciré, et de larges tentures aux couleurs de l'école recouvraient les murs de pierre grise. Des armures argentées scintillaient doucement sous la lumière vacillante, nimbant les yeux d'une magie saisissante.

En contraste avec la beauté du lieu, un ballon rond roula jusqu'aux pieds de Nina. Lorsqu'elle releva les yeux, elle aperçut deux jeunes filles, d'à peu-près son âge, qui la dévisageaient d'un air mortifié. Visiblement, Nina interrompait une discussion. Elle sentit le rouge lui monter aux joues.

- Vous étiez en train de jouer ? finit-elle par demander, embarassée.

Elle attendait désespérément l'inespéré
16 mai 2020, 11:49
Au bal des conneries
Le regard bleu de la fillette suivit la trajectoire de la balle en l'air qui finit par s'écraser avec un bruit sourd contre un des immenses miroirs qui ornaient les murs. Rebondissant sur la surface lisse, et prise dans l'élan, elle partit dans la direction opposée, percuta le sol pour rouler quelques mètres avant de s'immobiliser entièrement.

Avant même de voir qui que ce soit, Leo entendit les pas claquer sur le sol. Du rythme précipité qu'ils laissaient entendre, elle déduisit que la personne courrait. Consternée par cette présence inattendue qui venait troubler le calme et le vide qu'elle avait recherché dans la Salle de bal, la rousse ferma les paupières et expira tout l'air qu'elle avait dans les poumons. Le courant d'air laissé dans le sillage de la personne effleura la peau de Leo. Les pas se dirigeait clairement vers son ballon. Anxieuse, Leo entrouvit les yeux de quelques millimètres. Assez pour distinguer la couleur éclatante de l'uniforme rouge de Gryffondor, mais pas suffisamment pour pouvoir mettre un visage à cette forme floue.

Une voix brisa le silence. Leo s'apprêtait à aboyer un "oui tu déranges, casses-toi" mais elle se ravisa à temps. Premièrement, le calme était déjà troublé, donc rien à faire. Et deuxièmement, elle connaissait parfaitement cette voix, elle en était certaine. Toutefois, elle ne parvint pas à l'associer à un nom. Après avoir fouillé quelques instants dans sa mémoire sans succès, Leo ouvrit finalement entièrement les paupières, curieuse, et inspira à nouveau une grande goulée d'air.

A l'autre bout de la salle se trouvait Elfie Chassin. Mais oui, bien sûr! Leo ne savait pas grand chose d'elle, si ce n'est qu'elle était en troisième année et commentatrice de Quidditch. C'était le son de sa voix qui, amplifiée, accompagnait chaque mouvement des joueurs sur le terrain pour les rapporter aux spectateurs dans les tribunes. Quand elle jouait, Leo était en général trop concentrée pour prêter grande attention à ses bavardages, mais chaque fois que quelqu'un prenait son nom en bouche, elle ne pouvait s'empêcher d'écouter d'une oreille. A son grand damn, elle avait rapidement dû constater que les éloges infinis et admiratifs sur ses incroyables prouesses de joueuse n'étaient en fait qu'un rêve. Peut-être qu'elle profiterait de l'occasion pour lui en toucher quelques mots à cette Elfie.

Mais à l'instant, elle s'efforça juste d'afficher un sourire et de lui répondre gentiment.

"Oh salut Elfie, qu'est-ce que tu fais là? Je..."

Elle allait dire qu'elle n'était pas en train de joueur parce qu'elle ne savait pas jouer, mais une autre voix l'interrompit. Si la fille, car il s'agissait clairement d'un timbre féminin qui avait parlé là, avait attendu quelques secondes de plus, elle aurait eu la réponse à sa question. Se retenant de lever au ciel, Leo se tourna vers l'origine de cette voix. Une petite brune, Gryffondor aussi. Son visage lui disait peut-être très vaguement quelque chose, mais Leo supposa qu'il devait s'agir d'une première année. Autrement, elle l'aurait au moins reconnue. Après avoir jeté un rapide coup d'oeil à Elfie, elle s'adressa à la fillette:

"Non on était pas en train de jouer."

Elle s'interrompit un instant. De toute manière, les deux filles étaient présente, quelle que fut la raison. Autant laisser ses tendances de rabat-joie agressive dans le placard et faire le meilleur possible de la situation. S'adressant à nouveau à Elfie, elle continua:

"Dis Elfie, tu ne connaitrais pas un sort par hasard à lancer au ballon? N'importe quoi, mais histoire de rendre la chose un peu plus fun!"

Elle était en troisième année, elle devait sûrement connaître quelque chose...

ˈli(ː)əʊ ˈʤɪnʤə
Flash McQueen, Flash McWin
21 mai 2020, 18:18
Au bal des conneries
Elfie avait eu l’air de surprendre la rouquine. Quand elle avait tapé dans la balle, elle semblait un peu renfermé et n’avais pas envie de jouer avec elle. Mais là son visage changea et elle se mit à sourire. Elfie avait envie de crier pour commencer un match ou faire une passe ou tirer très fort sur les murs mais elle se ravisa pour plusieurs raisons. De un, ce n’était pas son ballon, de deux, il serait dommage de tout casser sachant qu’elle s’était entraîné seulement peu de fois au sortilège Réparo et troisième il ne fallait pas que les deux jeunes filles se fassent repérer.

La troisième année resta donc muette jusqu’à temps que la rouquine commence à parler. Elle connaissait donc son nom. Elfie essaya de retrouver le visage mais elle ne réussit qu’à se rappeler de son nom de famille car elle utilisait peu les prénoms au quidditch et elle ne l’a connaissait seulement de ça. Avant qu’elle est terminé, une autre fille arriva. Elle demanda si les Gryffones jouaient. Elfie avait envie de répondre que oui, malgré le fait que pas encore mais la rouquine qu’elle connaissait sous le nom de Ginger pris les devant pour répondre négatif.

Elle se tourna ensuite vers Elfie pour lui demander si elle connaissait un sort pour rendre le ballon plus drôle.

-Eh bien pour commencer, je n’arrive plus à remettre la main sur ton prénom, je me souviens de Ginger mais heu plus du reste.

Elle dit cela d’un ton un peu gêné et demanda à l’autre fille comment elle s’appelait. Ensuite, elle réfléchit à la question posé par la jeune Ginger. Il fallait qu’elle creuse dans sa mémoire pour en trouver un.

-Eh bien je peux essayer de l’agrandir ou alors de le faire lévrier, mais rien de très impressionnant, je ne suis pas trop les cours de sortilèges.

Elfie était un peu déçu de ne rien apporter d’autres.

@Leo Ginger et @Nina Keller

5ème année RP- Attrapeuse- Filière sport et soin InRP-Flash McQueen/Flash McWin
Brit' & Leo mes rousses préférées