Inscription
Connexion
26 avr. 2020, 21:35
 RPG+  La Décision  Privé 
@Mattew Thomas

26 avril 2045, 16h28

"Un endroit vide et grand."

C'est ce que Lena pensait. Il fallait qu'elle aille dans un endroit comme ça, mais où y en avait-t-il ? La blondinette voulait réfléchir, être seule, dans une pièce silencieuse et grande. Le Parc devait être bien pour ça, mais les oiseaux chantaient. Et Lena ne voulait aucun bruit. Aucun. Elle était assise sur son lit dans le dortoir, ses yeux droits devant elle semblaient fixer quelque chose de lointain, qu'elle seule pouvait voir. Ils étaient perdus dans le "vide".

Soudain, Lena se leva lentement, et sortit du dortoir, de la salle commune. Elle était maintenant dans les couloirs. La Poufsouffle ne savait pas elle-même où elle allait. Ses pieds la guidaient on ne sais où. La jeune fille arriva devant de grandes, non, immenses portes. Elles étaient très belles, avec des dorures, des formes gracieuses. Lena les ouvrit, et arriva devant une vaste salle vide et silencieuse. Elle avait trouvé.

"Un endroit vide et grand. Cette pièce correspond parfaitement !"

En observant plus dans les détails, Lena reconnut la salle de bal. Elle n'y était jamais allée, mais elle était facilement reconnaissable avec ses tables rangées le long du mur, la grande piste de danse, le sol qui reflétait légèrement les personnes, le haut plafond et les grands lustres qui descendaient en cascade vers la terre. La blondinette s'avança dans la pièce, un peu intimidée. Elle glissa sur le sol parfaitement lisse et manqua de tomber par terre. Elle parvint de justesse à se rattraper à une table. La surface en bois était recouverte d'une légère couche de poussière, signe que la salle de bal n'avait pas été utilisée depuis longtemps. La blancheur de la pièce rappelait un royaume de glace, sans aucune âme qui y vive.

"Le Royaume des Morts. Ou alors le Royaume des Fantômes."

C'était les seuls mots qui seraient venus à l'esprit de Lena si jamais elle avait du donner un nom à la pièce. Pendant qu'elle observait la salle, la Poufsouffle n'avait pas vu qu'une autre personne était aussi ici. À vrai dire, la jeune fille l'avait totalement ignorée. Et la personne avait surement voulu attirer son attention, vu comment elle se tenait debout, les yeux fixés sur Lena. Quand la blondinette se rendit compte de sa présence et reconnut l'individu, elle sursauta :

-Hein ? Oh, Mattew, c'est toi. Mais qu'est ce que tu fais là ? Je pensais être seule...

Lena sourit faiblement en disant cela. Elle aurait bien aimé qu'il ne soit pas là, mais la Poufsouffle était quand même heureuse d'avoir de la compagnie. Sauf qu'elle ne pourrait pas réfléchir sur ce pourquoi elle était venue.
Dernière modification par Lena Smith le 29 avr. 2020, 12:25, modifié 1 fois.

∞ Troisième année rp ∞
Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j'apprends.
Membre de la RASA
28 avr. 2020, 15:54
 RPG+  La Décision  Privé 
@Lena Smith

Mattew avait très envie de faire une petite promenade dans le château. Il sortit donc de la salle commune de Poufsouffle (ou il était très souvent, ce qui est normal vu que c'était la salle commune de sa maison). Il se balada un peu partout dans le château, allant du hall d'entrée jusqu'à la tour d'Astronomie avant de redescendre. Sa montée l'avait fatiguée car il y avait quand même plus de 5 étages d'escaliers !
Il s'arrêta donc et décida d'aller dans la salle de bal, où il n'était jusqu'alors jamais venu.
La porte était déjà ouverte et le jeune garçon devina qu'il devait y avoir quelqu'un. Il fit quelques pas vers l'intérieur de la salle mais ne vit personne. C'est seulement lorsqu'il s'apprêta à sortir qu'il vit une jeune fille blonde avec des yeux bleus qu'il reconnu d'un simple coup d'oeuil. Il ne pu s'empêcher de rester à la regarder (ou plutôt l'admirer car il la trouvait ravissante).
Lena paraissait en pleine réflexion et Mattew ne voulut pas la déranger. Aussi regarda-t-il la pièce dans laquelle il se trouvait. Elle était blanche comme jamais. Mais avant d'avoir pu observer quoi que se soit d'autre, Lena l'aperçu et elle lui dit :

-Hein ? Oh, Mattew, c'est toi. Mais qu'est ce que tu fais là ? Je pensais être seule...

Le jeune Poufsouffle s’aperçut que Lena, sans pour autant être déçue qu'il soit là, avait eu besoin d'être seule.
Il lui répondit donc :

Désolé de t'avoir dérangée... Je me promenais dans le château voilà tout.
Je peux m'en aller si tu veux, tu as parfaitement le droit de vouloir être seule.


Il aurait bien ajouté quelque chose mais se dit que c'était peut-être à cela que réfléchissait Lena. Le jeune garçon était pourtant très curieux de savoir ce qu'elle lui répondrait s'il lui reposait la question qu'il lui avait posé dans la Grande Salle. Il était avide de savoir si elle l'aimait toujours où non. Même s'il savait que la réponse pourrait ne pas lui plaire, voir le rendre un peu triste, il faudrait qu'il le sache un jour ou l'autre. Sentant, que Lena réfléchissait à toute vitesse à une réponse mais qu'elle ne trouvait rien à dire, il en profita pour enfin regarder ce qui l'entourait. La salle de bal paraissait comme glacée et cela donnait un aspect assez impressionnant et presque un peu terrifiant. Cette pensée lui rappela qu'il faisait mine de rien assez froid dans la salle et Mattew grelota un peu.
La salle était également très spacieuse et le jeune garçon s'imagina la salle remplie à l'occasion d'un grand bal. Il s'imagina entrain de danser avec Lena.
Puis il revint brusquement à la réalité et se souvint que Lena n'avait pas prononcée un seul mot.
Il commençait à songer à ressortir de la salle quand la voix de la jeune fille se fit enfin entendre.

▧ Il y a deux réponses à cette question, comme à toute les questions : celle du poète et celle du savant. Laquelle veux-tu en premier ? ▨
Pierre Bottero (Ellana - Le Pacte des Marchombres)
29 avr. 2020, 12:34
 RPG+  La Décision  Privé 
-Désolé de t'avoir dérangée... Je me promenais dans le château voilà tout.
Je peux m'en aller si tu veux, tu as parfaitement le droit de vouloir être seule.


Lena plongea son regard bleu saphir dans celui de Mattew. La blondinette essaya de déchiffrer ses émotions, mais quand il s'agissait de lire dans les yeux des gens, elle n'était vraiment pas douée. D'habitude, quand il s'agissait de déceler les émotions elle était forte, mais pas quand c'était avec les yeux. La Poufsouffle se concentra, fronçant légèrement les sourcils.

"Analyser les mouvements, la position de la bouche, des yeux et de tout le reste du corps."pensa-t-elle.

Finalement, elle se dit qu'il n'était pas en colère. Ni triste. Il la comprenait, c'est tout. Pendant un long moment, Lena resta silencieuse. Elle n’avait pas vraiment entendu ce qu'avait dit son ami, comme elle était ailleurs.
Ailleurs tout en était dans la même salle que lui.
Ailleurs dans son esprit, dans un autre monde.
Alors qu’il s’apprêtait à partir, Lena dit finalement :

-Non reste ! Un peu de compagnie nous fera du bien à tous les deux.

La Poufsouffle sourit faiblement.

"Non, pourquoi est ce que j’ai dit ça ? Je voulais être seule..." pensa-t-elle

La blondinette soupira légèrement, d’un mouvement à peine perceptible. Mais peut-être que son ami avait aperçu son soupir. Ou alors il l’avait entendu, vu la tête qu’il faisait. Lena savait qu’il voulait lui poser une question, elle savait même laquelle. Mais elle ne voulait pas répondre si jamais il le faisait.
Pas maintenant.
La jeune Poufsouffle n’était pas prête.

La blondinette retourna à son inspection de la salle, même si elle l’avait déjà observée. En fait, elle voulait juste gagner du temps. Lena inspecta dans les moindres coins et recoins la grande pièce de la salle de bal. Elle se demandait à quoi pensait Mattew. L’esprit de la jeune fille commença à penser à elle et son ami en train de danser dans cette même pièce. Elle ne réussit pas à s'empêcher de grimacer à cette idée. Lena avait horreur de danser. Elle n’avait jamais été douée, et rien que de penser au mot "danse", elle était répugnée.

Toujours avec une légère trace de dégoût sur son visage, elle continua son inspection. Cependant, son esprit n’arrêtait pas de revenir à une seule pensée :

"Est ce que j’aime encore Mattew ? Ou ce n’est que de l’amitié ?"

Lena s’assit sur le sol froid, et ramena ses genoux conte elle, les entoura de ses bras. La jeune Poufsouffle réfléchit. Quand elle était avec Mattew, elle ne ressentait plus rien dans le ventre. Et elle ne rougissait plus autant qu’avant. Mais peut-être était-ce parce qu'elle lui avait déjà avoué ce qu'elle ressentait. Ou alors parce qu'elle ne le voyait plus que comme un ami. La blondinette serra ses poings très fort, ignorant la douleur de ses ongles écorchant ses paumes de mains.
Elle en avait marre de ne pas savoir.
Marre d'être embrouillée dans ses sentiments.

∞ Troisième année rp ∞
Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j'apprends.
Membre de la RASA
4 mai 2020, 18:09
 RPG+  La Décision  Privé 
@Lena Smith

Pendant sa réflexion, Lena fixa Mattew droit dans les yeux. On croirait qu'elle tentait de lire dans ses pensées. Mais lire quoi ? Là était la question et le jeune Poufsouffle préférait ne pas aborder ce sujet.
Après tout, cela pouvait être tout à fait normal chez Lena et puis cela ne le dérangeais pas particulièrement.

La jeune fille continua ainsi un moment et Mattew se dit qu'il allait partir. A peine eut-il eu cette pensée que Lena remua enfin ses lèvres et lui répondit :

-Non reste ! Un peu de compagnie nous fera du bien à tous les deux.

Le jeune garçon fut un peu étonné et il marmonna un faible :

-Pourtant, on aurait dit que ce n'était pas vraiment le moment...

Puis il se tut, essayant de détecter le moindre signe de la part de Lena confirmant son impression.
Mais c'était comme si elle ne l'avait pas entendu. Elle était repartie dans sa tête, ou plutôt, dans ses pensées. Son regard rêveur et pensif arpentait la pièce, passant du plafond au plancher, puis des murs aux fenêtres.
Remarquant l'expression de Lena, lui aussi se plongea dans ses pensées, ce qui n'était pas rare chez lui.
Une question lui vint rapidement, il se l'était déjà posée un peu plus tôt :

-Que cherchait Lena en me fixant ainsi, tout à l'heure ?

Il se rendit à l'évidence, à moins de lui demander, il n'aurait pas vraiment de réponse...
Mais beaucoup de choses le turlupinait en ce moment. Comme par exemple pourquoi Lena n'avait-elle pas voulut lui répondre lorsqu'il lui avait demandé dans la Grande Salle si elle l'aimait toujours malgré leur dispute. Cela était très important aux yeux de Mattew et il était tourmenté jour et nuit. Il lui arrivait de faire d'affreux cauchemars !
Mais quelque chose détourna son attention.
Lena serrait les poings comme si elle était furieuse ou qu'elle voulait se faire mal. Ses poings rougissaient à vue d’œil et le jeune Poufsouffle intervint :

Lena ! Qu'est qui t'arrive ? Ne te fais pas mal !

Quelle idée ! Pourquoi serrait-elle les poings aussi fort ?
Malgré ce qu'il avait dit, elle ne sembla pas l'entendre, une fois de plus. Ce n'est que quand Mattew s'approcha qu'elle s'arrêta. Décidément, toutes ces réactions étaient bien étranges... Le jeune garçon fit rapidement le lien. Il se dit :

Mais oui ! Je suis sur que c'est en rapport avec la question que je lui ait posée dans la Grande Salle ! Avant, elle ne faisait jamais ça, c'est à dire... Avant notre dispute.
Cependant, pourquoi ne veut-elle pas répondre ? En quoi cela la dérange-t-elle ? Il faute que je lui demande.


Il lui dit donc, prenant la voix la plus douce et la plus calme possible :

Lena, je voulais te demander. Depuis un moment, tu es différente. On dirait que tu as besoin d'être seule. Mais je veux te demander : "Pourquoi tu n'as pas répondu à ce que je t'ai demandé dans la Grande Salle ?" Après, si tu ne veux pas répondre, tu as parfaitement le droit. Mais j'aimerais vraiment savoir.

▧ Il y a deux réponses à cette question, comme à toute les questions : celle du poète et celle du savant. Laquelle veux-tu en premier ? ▨
Pierre Bottero (Ellana - Le Pacte des Marchombres)
4 mai 2020, 18:57
 RPG+  La Décision  Privé 
-Lena ! Qu'est qui t'arrive ? Ne te fais pas mal !

Les paroles de Mattew n'atteignirent pas le cerveau de la blondinette. Elle n'entendait plus rien, comme si elle était enfermée dans une bulle.
Une bulle.
Lena aurait aimée être dedans. Ce ne fut que quand son ami s'approcha d'elle qu'elle se rendit compte de se qu'elle faisait. La Poufsouffle allongea ses jambes sur le sol, et regarda ses paumes de main. Il y avait la traces de ses ongles, et du sang coulait légèrement. La blondinette se mordit la lèvre, étouffant un sanglot. La douleur était là, et ne s'arrêtait pas. Elle était encore plus forte qu'en temps normal, car Mattew l'avait tirée de ses pensées, la ramenant à la réalité d'un seul coup.

Pendant quelques minutes, ni l'un ni l'autre ne dirent quelque chose. Puis, le jeune garçon demanda, d'une voix très douce. Trop douce :

-Lena, je voulais te demander. Depuis un moment, tu es différente. On dirait que tu as besoin d'être seule. Mais je veux te demander : "Pourquoi tu n'as pas répondu à ce que je t'ai demandé dans la Grande Salle ?" Après, si tu ne veux pas répondre, tu as parfaitement le droit. Mais j'aimerais vraiment savoir.

La Poufsouffle se figea.
Non.
Il n'avait pas le droit.
Il ne pouvait pas lui poser cette question.
La blondinette pensa :

"Pourquoi est-ce que je me suis fais ça ? Je... J'en ai marre. POURQUOI JE PEUX PAS ÊTRE ÉCLAIRÉE SUR MES SENTIMENTS ?!"

L'esprit de Lena était en ébullition. Tout était un cafouillis, un bazar sans nom. Ses pensées se bousculaient n'importe comment, dans tous les sens.
Pris d'une migraine, la jeune fille posa sa tête sur ses genoux. Ne voulant pas ignorer la question de Mattew, elle balbutia :

-Je... Je ne sais pas. Je ne sais rien du tout là dessus, Mattew.

Lena craqua. Les larmes lui montèrent aux yeux, et elle fut prise de plusieurs sanglots. Sa robe de sorcier était humide, à cause des larmes qui tombaient sur ses genoux. Plusieurs minutes passèrent, puis la Poufsouffle releva la tête. Elle s'essuya les yeux avec le bout des doigts, et regarda devant elle.

"Qu'est-ce que je peux faire ?"

La blondinette, ne sachant que faire, s'excusa :

-Désolé, ce n'était vraiment pas le moment. Je suis désolée. Je... Je n'aurais pas dû, mais c'est juste que... que... Je ne sais pas quoi faire. Je ne sais pas ce que je ressens.

Elle soupira. Mattew s'était assit à côté d'elle, et elle pouvait voir son regard. Un regard plein de tendresse. Il n'avait pas pitié, il la comprenait. Et pour ça, Lena lui en était reconnaissante. Elle tourna la tête vers son ami, le regardant dans les yeux. La blondinette savait qu'il se passait quelque chose, mais quoi ?

∞ Troisième année rp ∞
Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j'apprends.
Membre de la RASA
4 mai 2020, 19:28
 RPG+  La Décision  Privé 
@Lena Smith

Mattew fut à la fois impressionné et étonné de la réaction de Lena.
Tout d'abord, elle ne bougea plus. Elle était comme une statue dans un musée. Mais l'allusion n'amusa pas le jeune garçon. Surtout lorsqu'elle balbutia :

-Je... Je ne sais pas. Je ne sais rien du tout là dessus, Mattew.

Sa réponse le surpris beaucoup, mais très peu comparé à ce qui suivit. Elle était devenue blême. Le jeune garçon réfléchissait à toute vitesse, se demandant ce qui lui arrivait.
Et tout à coup, Lena éclata en sanglots. Le jeune Poufsouffle était désemparé et ne savait que faire. Il la rejoignit et s'assit à côté d'elle tout en restant au début assez distant. Il essaya de se mettre dans sa situation. Cela paraissait beaucoup plus dur pour elle. Elle ne comprenait pas ses sentiments. Alors que lui, il savait. Il savait qu'il aimait Lena plus que tout au monde. Mais elle non. Et c'était cela, qui, depuis leur dispute, la tourmentait, l'énervait et l'attristait profondément.
Lena sembla s'excuser :

-Désolé, ce n'était vraiment pas le moment. Je suis désolée. Je... Je n'aurais pas dû, mais c'est juste que... que... Je ne sais pas quoi faire. Je ne sais pas ce que je ressens.

Le garçon ne répondit pas, il essaya juste de comprendre. Car dans ces moments là, il savait qu'il valait mieux se taire et être compatissant. Essayer de s'interpréter ce que ressent l'autre personne, la comprendre. Même si ce n'était pas facile. Il songea :

-Ce n'est pas grave, tu n'as pas à t'excuser Lena. Tu n'y peux rien. Je comprend maintenant. Tu as bien fait de me le dire.

Après avoir pleuré pendant plusieurs minutes, les sanglots de Lena s'atténuèrent.
Elle se tourna vers lui et le regarda. Remarquant cela, Mattew fit de même.
"Quelle est belle" se dit le jeune Poufsouffle en regardant la blondinette.
Il sentit soudain quelque chose de nouveau, d'inhabituel. Il n'en dit rien à Lena. Son cœur se mit à battre à toute vitesse. Il soutenait le regard intense de Lena, mais il y avait quelque chose de différent. Ils se rapprochèrent petit à petit, lentement. Mattew distinguait de mieux en mieux les dernière larmes qui coulaient sur les joues de Lena. Puis il ferma les yeux et sentit les lèvres de la jeune fille entrer en contact avec les siennes. Le jeune garçon l'entoura de ses bras et ils s'embrassèrent. Il était bien et n'avait plus aucune notion du temps. Celui-ci paraissait ralentir considérablement. Il oublia tout, les cours, ses amis, sa famille, sa maison... Tout hormis Lena et les moments merveilleux qu'il avait passé avec elle. L'oiseau blessé dans le parc, la soirée où ils s'étaient confessés l'un à l'autre, leur excursion dans les couloirs de nuit. Il pensa :
"C'est incroyable ce qu'il se passe. C'est merveilleux, je me sens si bien..."
Dernière modification par Mattew Thomas le 5 mai 2020, 17:44, modifié 1 fois.

▧ Il y a deux réponses à cette question, comme à toute les questions : celle du poète et celle du savant. Laquelle veux-tu en premier ? ▨
Pierre Bottero (Ellana - Le Pacte des Marchombres)
5 mai 2020, 17:35
 RPG+  La Décision  Privé 
Tout ce passa au ralentit. Lena vit Mattew se rapprocher d'elle, puis fermer les yeux. La blondinette écarquilla les siens de stupeur quand elle sentit les lèvres de son ami se poser sur les siennes. La Poufsouffle était stupéfaite. Elle ne s'était pas attendue à ça. Lena pouvait entendre tous les bruits autour d'elle avec une étrange perfection. Les insectes qui volaient, sa respiration accélérée, celle de Mattew, et enfin le bruit des pas des élèves de l'autre côté de la porte.

La blondinette ne se contrôla plus, et instinctivement sa main partit à la volé vers la joue du jeune Poufsouffle, avant de s'arrêter à environ un centimètre et de retomber mollement sur le sol.
Elle ne pouvait pas faire ça.
Elle ne le voulait pas.
Car elle aimait Mattew.

Lena ferma les yeux, sentant son cœur cogner contre sa poitrine, dans un vacarme incessant. Tout le château aurait pu l'entendre. La blondinette sentit une main de Mattew se poser dans son dos, l'autre derrière sa tête, entre ses cheveux attachés.

Au bout d'une minute, la Poufsouffle ouvrit les yeux, et se dégagea lentement de Mattew. Ils n'allaient pas rester comme ça pour l'éternité quand même ! Lena se releva, et secoua ses jambes ankylosées. Elles étaient restées tellement longtemps sans bouger, que la blondinette chancela légèrement, avant de retrouver son équilibre. Elle tourna la tête vers son ami, avant de dire, tout sourire :

-Je t'aime.

Elle l'avait dit. Enfin. Et elle savait que c'était vrai. Après ce baiser, les sentiments de la jeune Poufsouffle c'étaient enfin éclaircis. Elle aimait Mattew. Et elle espérait que ça resterait le plus longtemps possible. Lena se releva, et secoua ses jambes ankylosées. Elles étaient restées tellement longtemps sans bouger ! La blondinette releva la tête et regarda les lustres qui pendaient vers le sol. Ils étaient majestueux. Son regard parcourut de nouveau la salle, avant de s'arrêter sur les portes. Des portes solides, aussi solides que l'amour de Lena et Mattew. La Poufsouffle dit au jeune garçon :

-Je l'ai enfin dit. Et cette fois j'en suis sûre. C'est grâce à toi, Mattew. Sans ce baiser, je serai restée dans l'ignorance. Et je pense que je n'aurais pas supporté ça.

Pendant un moment, ils restèrent là à se regarder dans les yeux, elle debout et lui assit. Puis, Lena dit :

-Bon, je pense que je vais y aller. Il me reste encore des devoirs à faire, et je ne veux pas être en retard là dessus.

La blondinette salua son petit ami de la main, avant d'ouvrir les portes et de se diriger vers sa salle commune. Quelle étrange journée tout de même !

∞ Troisième année rp ∞
Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j'apprends.
Membre de la RASA
5 mai 2020, 18:09
 RPG+  La Décision  Privé 
@Lena Smith

Après un moment, ils relâchèrent leur étreinte et se dégagèrent l'un de l'autre.
Mattew rouvrit les yeux, un peu trop tard pour se rendre compte que Lena avait voulut le gifler un moment, puis s'était retint. Il ne le vit donc pas.
Puis Lena se tourna vers Mattew et lui dit :

-Je t'aime.

Quand il entendit la jeune fille dire ces mots, le jeune Poufsouffle éprouva une grande joie. Elle l'aimait toujours ! Comme quoi, il n'aurait pas du se faire autant de soucis à ce sujet. Sa journée était réussie. Rien d'autre ne pourrait plus gâcher cette journée. Lena se releva avec difficulté et secoua la tête. Après avoir pris un peu de temps à retrouver son équilibre, elle tourna son regard vers les magnifique lustres qui pendaient au plafond. Comme pour lui signifie que lui aussi, il murmura, bien qu'il se douta que Lena le savait déjà :

-Moi aussi, je t'aime. Toujours.

Il s'arrêta un temps avant de reprendre :

-Je n'est pas cessé de penser à toi ces derniers. J'avais peur que tu ne m'aimes plus. Cela m'aurais beaucoup attristé.

Lena l'avait écouté attentivement. Elle observait à présent les grandes portes par lesquelles on passait pour entrer et sortir de la salle de bal. Elle très impressionnantes par leur hauteur. Elles étaient en bois et étaient visiblement très solides.
C'est à ce moment que Lena répondit :

-Je l'ai enfin dit. Et cette fois j'en suis sûre. C'est grâce à toi, Mattew. Sans ce baiser, je serai restée dans l'ignorance. Et je pense que je n'aurais pas supporté ça.

Sa réponse étonna un peu le jeune garçon qui ne pensait pas retrouver l'amour avec Lena grâce à ce baiser. Mais il en était vraiment heureux. De une car ce moment était juste magique. Mais surtout car il avait désormais la certitude d'avoir retrouvé l'amour avec la blondinette.
Mattew n'ajouta rien, il ne fit que penser. Penser à Lena. Il ne pouvait avoir une autre pensée en de telles circonstances ! Il se regardèrent un moment puis Lena dit :

-Bon, je pense que je vais y aller. Il me reste encore des devoirs à faire, et je ne veux pas être en retard là dessus.

Mattew lui répondit :

-Vas-y. Ne sois pas en retard.

Il s'arrêta un temps puis poursuivit :

-J'ai hâte de te revoir. Je t'aime Lena.

Il fit un bref signe de main à l'adresse de Lena qui lui répondit par le même geste. Le jeune Poufsouffle la regarda pousser les grandes portes de la salle puis s'éloigner d'un pas léger.
Lorsqu'elle disparue de son champ de vision, (en fait, il n'avait pas bougé ses yeux de l'endroit où elle avait disparue), il se rappela qu'il était toujours assis par terre. Il se releva douloureusement, reprit un peu ses esprits avant de rejoindre le couloir et les autres élèves en sortant de la salle de bal.

▧ Il y a deux réponses à cette question, comme à toute les questions : celle du poète et celle du savant. Laquelle veux-tu en premier ? ▨
Pierre Bottero (Ellana - Le Pacte des Marchombres)