Inscription
Connexion

25 juil. 2018, 23:02
Une peur et un allié ?  Privé 
Privé avec Noah Hilton 
Juin 2043 
1ère année scolaire

 Aujourd'hui était une journée banale, quoiqu'un peu froide pour un début de juin. Les nuages gris cachaient le soleil et le beau temps. L'herbe était mouillée de la nuit précédente. Quelques rayons ensoleillés perçaient les nuages que rarement et éclairaient le parc.
Ce jour-là, Athalée avait passé son après midi au parc. Comme à son habitude, elle avait emmenée avec elle son sac à dos où elle venait d'accrocher un badge à l'effigie de serpentard. Elle y avait rangé son livre, sa baguette, quelques manuels de cours, des parchemins et d'autres petites affaires. Malgré la fin d'année qui approchait, elle devait encore rendre certains devoirs. Alors la jeune femme avait passé son après midi à rédiger ceux-ci. Rédigeant ainsi, tour à tour, ses devoirs de défense contre les forces du mal, de vol et de botanique. Ses cours préférés. Sa plume glissait sur ses parchemins au rythme de son écriture. Elle essayait de faire au plus vite pour ne pas voir à les continuer le lendemain. 
La journée avançait. Les rayons du soleil se faisaient encore plus rare. Les nuages s'assombrirent et l'air se fit encore plus frais. Athalée remarqua enfin qu'il se faisait un peu tard et que l'après midi se terminait. Il devait être 17h environ. Athalée trembla sous le froid et ressera sa cape autour d'elle. Elle portait simplement un jean noir et un pull vert ainsi que ses bottines noires. 
Réagissant enfin, elle commença à ranger ses affaires dans son sac à dos quand un éclair éclata non loin derrière le château ! Athalée sursauta et trembla sous le bruit que fit le tonnerre. Des frissons la parcoururent. Un orage commençait déjà à débuter. Elle devait rentrer au plus tôt, elle le savait. Elle s'empressa de ranger ses affaires qui restaient à terre. Elle mit tout dans son sac et mis ce dernier dans son dos, le tenant qu'à une seule épaule. 
Après s'être lever d'un bond, elle commença à avancer. Elle tremblait de froid.... Et de peur. L'orage grondait. La pluie commenca à tomber autour d'Athalée. Chaque éclair provoquait en la jeune rousse des frissons d'effroi incontrôlables qui parcouraient tout son corps. Elle regardait tout autour d'elle, comme si cela pouvait l'aider à se calmer, comme si elle allait trouver un endroit, un petit coin de paradis ou se réfugier en ce moment même. Sa peur s'agrandissait à chaque coup de tonnerre, à chaque éclair tranpercants les nuages noirs et éclairant ainsi tout l'horizon. Ses tremblements de froids et de peur se faisaient plus intenses. 
Elle se mit à courir, voulant à tout prix se réfugier avant que l'orage éclate encore plus fortement. Chaque pas, s'enfonçant dans la boue, était lourd. Elle voulait se dépêcher mais en était presque incapable, bloquée par sa peur. Des larmes commencèrent à apparaître peu à peu au bord des ses paupières. Son regard couleur chocolat et émeraude se fit plus brillant par les larmes. 
Mais malgré le fait que la journée n'était pas encore finie, la vue se faisait plus difficile dans la pénombre du parc. Seuls les éclatants éclairs venaient éclairer ce parc. Athalée avait du mal à regarder où elle allait. Elle ne voyait seulement que les lumières provenant du château et vers lesquelles elle se dirigeait avec espoir.
Sous la précipitation de sa course, Athalée glissa sur la boue. Elle chuta, de ce qui lui parut une éternité, et tomba tête la première par terre. Son sac à dos lui échappa et atterir à son tour plus loin. Athalée ne put empêcher la première larme de couler le long de sa joue tâchetée. Elle resta quelques secondes à terre. Mais un éclair vint interrompre le silence de sa chute et la fit sursauter une nouvelle fois, l'incitant ainsi à se relever d'un bond sur les genoux. 

"Et mince !! Sérieusement pourquoi moi."

Ses larmes n'étaient plus retenues. Elle pleurait de peur mais aussi d'agacement. Les éclairs continuaient de gronder devant elle. Le froid la frappait encore. Malgré sa tenue chaude et sa cape, elle tremblait toujours de froid. Elle resta un instant la, agenouillée dans la boue, en essayant vainement de se calmer.
Dernière modification par Athalée Drasilio le 28 avr. 2020, 18:13, modifié 2 fois.

- 4ème année RP - 1ère année Devoir -
*Loup/Dragon à ces temps perdus*
-Fière Membre des CROCHEERS -

26 juil. 2018, 22:59
Une peur et un allié ?  Privé 
Les minutes passaient et les nuages se faisaient de plus en plus pesants et de plus en plus sombres mais le jeune Serpentard ne s’en préoccupait pas et restait concentré. La joie de revenir à cet endroit était plus importante que les changements de météo. Noah, qui n’avait pas utilisé son balai volant depuis plus de six mois désormais n’avait pas mis longtemps à retrouver ses facultés. Tout au long du premier tour de terrain, il était resté crispé sur son balai mais très vite il avait retrouvé son aisance habituelle et s’était amusé à faire des figures plus ou moins artistiques. Il n’avait pas vu le temps passer et ce n’est qu’après plusieurs dizaines de minutes à survoler le terrain qu’il avait sorti les balles de Quidditch. Sachant pertinemment que l’équipe de Quidditch de Serpentard comprenait déjà beaucoup de joueurs, il savait qu’il ne pouvait espérer rejoindre l’équipe en tant que titulaire et décida donc de s’entraîner à plusieurs postes. Il avait éliminé celui d’attrapeur car il savait qu’il n’avait jamais excellé dans ce domaine. En revanche, il avait laissé la porte ouverte aux trois autres postes. Du haut de ses douze ans et en fin de première année, le Serpentard ne connaissait pas assez de sortilèges pour pouvoir ensorceler les balles et son entraînement n’était pas tout à fait réaliste. Ayant déjà joué à deux postes différents, il retrouva ses habitudes mais essaya quand même de voir ses capacités au poste de gardien.

En cette fin d’année, les examens passés, Noah n’avait plus beaucoup de cours auquel assister et il oublia de regarder sa montre laissant ainsi les heures défiler pendant qu’il s’amusait. Ce n’est que lorsque qu’il sentit une grosse goutte d’eau s’écraser sur sa main puis sur son visage qu’il remarqua qu’il faisait extrêmement noir et que l’air était devenu bien plus lourd qu’au début de son entraînement. Les nuages s’étaient chargés en eau et il était évident qu’un orage allait éclater, tous les signes indiquaient au jeune brun qu’il était temps de rentrer se changer et regagner le château rapidement. Sans plus attendre, le Serpentard reprit le chemin des vestiaires et retrouva sa tenue d’écolier en quelques minutes seulement. Lorsqu’il ressortit des vestiaires, les quelques gouttes qui tombaient avant qu’il ne rentre s’étaient transformées en pluie diluvienne et il avait l’impression d’être en pleine nuit devant l’obscurité installée. Hésitant à courir vers le château, Noah fut surpris par un éclair suivi de quelques secondes par le bruit du tonnerre. Après avoir réprimé un frisson, le jeune garçon se décida à rentrer au chaud dans le château.

Ces derniers jours avaient été horriblement chauds, même pour un jour de Juin. Il n’y avait rien d’étonnant à ce que ce temps se transforme en orage mais Noah en avait rarement vu de cette intensité. Il avançait sans réellement voir où il mettait les pieds et trouvait son chemin pour la simple raison qu’il le connaissait par cœur. Malgré tout, il failli trébucher quelques fois et seul les éclairs lui permettaient de se repérer. Après avoir faillit tomber sur une racine d’arbre pour la quatrième fois, il décida de sortir sa baguette et souffla « Lumos ». Sa baguette s’illumina alors lui permettant ainsi d’apercevoir les racines d’arbres qui se présentaient devant lui. La pluie commençait à se faire de plus en plus présente et il fut très rapidement trempé de la tête au pied, il se mit donc à courir dans l’espoir de mettre fin à cette épreuve plus rapidement. Il apercevait au loin les lumières du château et accéléra le rythme. Dans sa course, il ne remarqua pas le nouvel obstacle qui se présentait devant lui et manqua de quelques centimètres seulement l’arbre face à lui. Retenons un juron, il se retourna pour voir ce qui avait causé cet embarras et remarqua un sac à dos. Il se rapprocha alors, s’empara du sac et éclaira les environs pour voir à qui il pouvait appartenir. C’est alors qu’il vit quelques mètres plus loin une masse au sol, il s’en approcha en quelques enjambés et grâce au faisceau de sa baguette, il découvrit une jeune fille allongée au sol, en pleurs. Devant cette scène, il parcouru les derniers mètres au pas de course et se mit à sa hauteur. C’était une jeune fille rousse qui lui disait vaguement quelque chose. Sans trop réfléchir il lui dit: 


« - Ça ne va pas ? Tu as mal quelque part? Tu veux que je t’aide à te relever ? »

Il avait encore d’autres questions à lui poser mais il trouvait qu’il en avait déjà posé suffisamment, il ne voulait pas effrayer plus la jeune fille.
Dernière modification par Noah Hilton le 29 avr. 2020, 13:01, modifié 1 fois.

5ème année Rp— Promo 2042 - 2049
BBcode : #00734F

27 juil. 2018, 23:20
Une peur et un allié ?  Privé 
Athalée voyait peu à peu une faible lumière s'approcher. D'ou venait-elle ? Elle leva doucement la tête pour tenter d'apercevoir de quoi pouvait bien provenir cette douce lumière. Mais ne put rien voir, elle était trop loin pour elle.
Ses larmes ne cessaient de glisser le long de ses joues. Tout comme les éclairs qui ne cessaient pour autant d'éclater au loin. À chaque éclair, le petit corps de la rousse tremblait à nouveau. Elle pleurait maintenant. Incapable de se calmer et retenir ses larmes davantage. Les tonnerres sonnaient et résonnaient dans sa tête, sans cesse. À chaque éclair, elle fermait les yeux, espérant qu'en les rouvrant elle se réveillerait dans son lit, que ce ne soit qu'un cauchemar. Mais non. C'était bien réel. Elle était vraiment dans la boue, agenouillée en train de pleurer à chaudes larmes à à cause d'un éclair. Que penseraient les autres s'ils la voyaient dans cet état ? Ils la penseraient surement faible, comme elle le pensait elle-même.
La lumière se rapprocha. Elle devenait de plus en plus intense. Athalée pouvait constater,malgré la distance, que la lumière émanait d'une baguette. Mais elle ne pouvait voir qui tenait cette baguette. La lumière avait quelque chose de rassurant pour la rousse. Un signe d'espoir peut être. Quelqu'un viendrait-il l'aider ? Puis la lumière fut prêt d'elle. Tout près. La jeune femme pour distinguer une silhouette. Il lui sembla qu'elle courait maintenant, vers elle. 
Mais quand la personne arriva enfin près d'elle et se mit à sa hauteur, elle ne put distinguer qui était derrière le faisceau de lumière. Celui-ci l'aveuglait tellement. 
La personne se mit à parler et questionna Athalée. Elle reconnut une voix de garçon et fut rassurée. Ce n'était ni un professeur et ni quelqu'un qui pourrait se moquer de la situation. Si c'était son objectif, il l'aurait déjà fait. Même si la voix pouvait lui dire quelque chose, elle l'avait surement déjà entendu, elle ne savait qui était derrière la baguette.
Elle respira un grand coup et répondit au questionnement du garcon:
"Je... Non ça va pas. Je suis tombée en voulant rentrer et voilà. Je n'ai pas mal j'ai juste..."
Comment devait-elle avouer sa simple peur des orages ? Et s'il la prenait pour une folle ? Après tout, c'était un simple phénomène naturel auquel tout le monde était fasciné, tout le monde.. Sauf elle. À vrai dire, elle adorait ce phenomene fascinant aussi mais depuis un jour, elle en avait peur. Sans le vouloir. Une peur à laquelle elle ne pouvait résister. Donc devait-elle lui dire pourquoi elle était dans cet état minable ? 
Respirrant à nouveau, laissant échapper à nouveau quelques larmes, elle se décida:

"Je, j'aime pas les orages. J'ai peur."

Elle baissa la tête, de honte. Et de peur de la réaction du garçon. La silhouette paraissait plus grande que la fille.
Deux éclairs frappèrent encore. Elle recommenca à trembler. Sachant qu'elle avait besoin d'aide, elle ajouta d'une voix presque inaudible:

"Je veux bien que tu m'aides à me relever, oui. Désolé."

Elle leva son visage, crispé par la peur, et tendit sa main droite en direction du garçon, espérant recevoir une aide.
Ses vêtements étaient trempés, limitant quelque peu ses mouvements. Le froid s'ajoutant par dessus le tout était affreux à supporter. Ses longs cheveux lui collaient au visage. Elle était presque enserrée dans ses vêtements et ses cheveux. Comme sa peur. Elle était enserrée par sa peur, incapable d'en échappée. Incapable du résister. 





Dernière modification par Athalée Drasilio le 28 avr. 2020, 18:11, modifié 1 fois.

- 4ème année RP - 1ère année Devoir -
*Loup/Dragon à ces temps perdus*
-Fière Membre des CROCHEERS -

11 août 2018, 00:18
Une peur et un allié ?  Privé 
Noah n'eut pas besoin de la réponse de la jeune fille pour la connaître, il était évident qu'elle n'allait pas bien. Elle pleurait à chaudes larmes et avait beaucoup de mal à se maîtriser. La faible lumière que produisait la baguette de Noah lui permettait de voir le visage apeuré de la jeune fille et il se rappela alors l'avoir vue dans la salle commune de Serpentard. A en juger par les traits de son visage, elle devait être en troisième année, comm lui, mais il n'arrivait pas à retrouver son prénom, l'avait-il d'ailleurs déjà entendu? Un éclair surgit de nouveau et cela permit à Noah de voir la distance qui les séparait du château, ils avaient encore quelques centaines de mètres à faire avant de se retrouver bien au chaud derrière les murs de Poudlard. Noah regarda la jeune fille qui essayait de retrouver l'usage de la parole et après quelques secondes d'efforts lisibles sur le visage de la jeune fille, elle ouvrit la bouche pour répondre:

"Je... Non ça va pas. Je suis tombée en voulant rentrer et voilà. Je n'ai pas mal j'ai juste..."

Noah ne s'était pas attendu à entendre une voix aussi aiguë, la jeune fille semblait si fragile et si désemparée, il ne pouvait se passer qu'une seule chose lorsque l'on entendait, quiconque aurait eut envie de la réconforter. Le Serpentard commençait à comprendre ce qui arrivait à sa camarade, elle avait été surprise par l'orage et avait sûrement pris peur. En voulant rentrer, elle était tombée et prise de panique, n'avait pas pu se relever. Très rapidement, mais après une petite hésitation, la jeune fille confirma ce que Noah pensait. 

Elle lui rappelait inévitablement sa petite sœur qui avait elle aussi peur des orages. Noah ne pouvait s'empêcher de les relier. Elle ne se ressemblait pas beaucoup physiquement. Sa sœur était blonde et la dernière fois qu'il l'avait vu, elle était un peu plus petite que la fille qui se trouvait en face de lui. Sans savoir pourquoi, il posa sa main sur l'épaule gauche de la jeune fille dans le but de la réconforter. Elle lui demanda alors de l'aider à se relever. Elle lui tendit alors la main droite dans l'espoir qu'il l'aide à se relever. Noah s'accroupit en face de la jeune fille et une fois qu'il eut saisit la main de cette dernière, il se releva avec elle mais sa baguette en profita pour s’eteindre. Elle n'était pas grande et il n'eut donc aucun mal à la remettre sur ses deux pieds. Malgré tout, il sentait qu'elle avait encore du mal à laisser les pleurs derrière elle. Il se mit alors à sa hauteur et toujours en maintenant son épaule gauche, il essaya de la rassurer:

"Ne t'excuses pas, on ne contrôle pas ses peurs. Ma petite soeur aussi a peur des orages et elle a sa propre techniques pour essayer de ne pas y penser, elle se focalise sur ses mains. Avec son pouce, elle touche le bout de chacun de ses doigts en comptant de un à quatre et recommence cet exercice jusqu'à ce qu'elle ne pense plus qu'à ça."

La pluie commençait à se faire de plus en plus importante et la robe de Noah lui collait désormais à la peau. Elle était lourde et il n'avait qu'une hâte, c'était de rentrer au château et prendre une douche bien chaude. il jeta de nouveau un regard vers la jeune fille et ajouta:

"Ne t'inquiètes pas! Je reste avec toi et nous allons rentrer au château. Il ajouta finalement: Je m'appelle Noah. C'est comment ton prénom?"
Dernière modification par Noah Hilton le 29 avr. 2020, 13:03, modifié 2 fois.

5ème année Rp— Promo 2042 - 2049
BBcode : #00734F

18 août 2018, 18:06
Une peur et un allié ?  Privé 
Athalée ne tarda pas à sentir sur son épaule gauche une chose se posée. Malgré la pluie qui lui collait a la peau, elle sentit que c'était la main du garçon. Il n'y avait pas d'autres présences autour d'eux. Puis elle le vit répondre à son attente. Il s'accroupit, et en prenant sa main droite, me garcon l'aida a se relever facilement. La jeune fille parut surprise par la facilité qu'il avait eu a le faire, il fallait dire qu'elle n'était pas si grande que ça aussi. Aux côtés du garçon, Athalée se sentit ridiculement petite. 
Puis il se mit a sa hauteur et laissa sa main posée sur son épaule. Athalée sentait la chaleur de sa présence et était rassurée. C'était comme si elle n'était plus seule dans son épreuve, comme si elle était protégée par ce garçon. 
Il se mit à parler en brisant le lourd silence. Pendant qu'il parlait de sa sœur et de sa méthode pour oublier sa peur, elle baissa son regard sur ses mains. Ça ne marcherait pas avec elle. Elle n'arrivait jamais a faire ce genre de choses. Elle.ne pouvait se concentrer sur autre chose que les bruits des éclairs au loin qui frappaient et la pluie qui tombait en ruisselant. Chaque éclair la faisait autant frissonne. Elle ne voulait pas que le garçon ait pitié d'elle et le sache alors elle se forçait a se retenir mais c'était tellement dur. 
Elle s'efforça de reposer son regard sur lui et vit le sien. Il l'a rassura en lui disant qu'ils rentreraient ensemble. Athalée ne put s'empêcher de sourire légèrement malgré ses pleurs. Elle fut soulagée de ne pas devoir le faire seule. L'orage grondait toujours et menaçait la pauvre Athalée. Puis il lui demanda son prénom après s'être présenter lui même. Noah, il s'appelait Noah. Athalée se concentra et dit a son tour:
"Je suis Athalée." 

Elle essuya d'un geste vif les autres larmes qui perlaient sur ses joues. Un risson parcourut ses bras alors qu'un éclair frappait encore le sol. Mais ses yeux restaient figés dans le regard de Noah. 
Pendant un instant elle se souvint de cette nuit. Celle où elle avait commencé a avoir peur des orages, des éclairs. Une larme s'échappa. Comment avait elle pu avoir peur des orages du jour au lendemain ? C'était simple. Un pur accident naturel. Un simple accident et tout avait changé pour elle. Dès qu'un orage approchait, sa peur réapparaissait. Elle restait des heures cacher sous sa couette, assises, jambes croisées et peluche dans ses bras. Elle pleurait en silence, seule. 

- 4ème année RP - 1ère année Devoir -
*Loup/Dragon à ces temps perdus*
-Fière Membre des CROCHEERS -

29 avr. 2020, 11:51
Une peur et un allié ?  Privé 
La technique dont lui avait parlé Noah ne semblait pas lui convenir car elle ne prit pas le temps d’essayer. Elle avait peut être déjà tenté de faire cela plus tôt en vain. Ne sachant pas ce qui se passait dans la tête de la jeune fille, le Serpentard attendit quelques secondes pour voir si elle allait lui répondre quelque chose ou si la peur la tétanisait au point de ne pas pouvoir ouvrir la bouche.

En aparté, Noah remarquait que les nuages étaient de plus en plus concentrés et ne devinrent finalement qu’une tâche noire dans le ciel privant ainsi tous les rayons du soleil de les pénétrer. Le parc était désormais aussi noir qu’en pleine nuit et le premier année avait du mal à discerner les éléments qui se trouvaient à plus de deux mètres. C’est à ce moment là que la jeune fille se décida à lui répondre, elle lui apprit son prénom et Noah se rappela alors l’avoir vue en cours. La détresse et la peur avaient totalement transformé Athalée et il ne l’avait pas reconnue alors qu’il partageaient leurs cours et la salle commune. Décidant de se ressaisir, le Serpentard sortit sa baguette et d’un geste rapide et assuré il lança un « Lumos » leur permettant ainsi de se repérer plus facilement dans le parc et ne pas tomber dans le lac, il n’était pas sûr de pouvoir nager tellement il était transit par le froid. Il regarda ensuite sa camarade dans les yeux et éleva la voix pour couvrir le bruit de l’orage:

« Il va falloir qu’on bouge d’ici et qu’on se rapproche du château, je commence à avoir très froid et je ne voudrais pas finir à l’infirmerie. On va y aller doucement et si tu t’en sens capable, on marchera un petit peu plus vite d’accord ? »

En accompagnant ses paroles, Noah serra plus fort le bras de sa camarade et de sa baguette éclairée il pointa en direction du château, du moins d’où il était censé être. Le froid commença à être peu supportable, il commença à avancer dans la direction indiquée en emportant avec lui la première année. Il se retourna ensuite vers elle et lui précisa:

« Dis moi quand tu te sentiras prête à avancer plus vite d’accord? »
Dernière modification par Noah Hilton le 1 mai 2020, 10:20, modifié 1 fois.

5ème année Rp— Promo 2042 - 2049
BBcode : #00734F

30 avr. 2020, 15:14
Une peur et un allié ?  Privé 
Athalée était trempée par la pluie, frappée et glacée par le froid tout comme les éclairs frappaient le ciel. Ses yeux étaient embués et son regard brouillé par ses larmes. Ses gestes étaient secs et raides face au froid qui les glaçait et leurs vêtements devenaient de plus en plus insupportable à porter, collés à leurs peaux et réduisant ainsi encore plus leurs gestes. Des frissons continuaient de parcourir la peau d'Athalée à chaque coup de tonnerre et à chaque éclat d'orage. Elle ne fixait que le sol, ou alors le regard de Noah, pour éviter de voir l'éclat des éclairs.
Effectivement, il avait raison. Athalée ne répondit pas mais acquiesça ce qu'il disait. Ils allaient être transis de froid s'ils restaient ici par sa faute. Ils devaient agir et se rapprocher du château pour rentrer. Il était rassurant. Athalée ne pouvait le nier maintenant et elle pouvait être certaine qu'il n'allait pas se moquer. Il faisait tout pour qu'elle se sente à l'aise et avance. Par automatisme, elle hochait sans cesse la tête pour confirmer ses paroles. Sûrement ne le voyait-il pas mais elle ne voulait pas parler.
Ainsi, tout en parlant, le garçon prit le bras de la jeune rousse et le serra plus fort pour marquer sa présence. Il commença à se diriger vers le château qu'il pointait de sa baguette, l'entraînant sans force avec lui en ajoutant quelques paroles.
Par réflexe, Athalée ne put s'empêcher d'attraper de ses deux petites mains le bras de son camarade, comme pour être sûr qu'il soit là, qu'il ne l'abandonne pas. Elle le tenu ainsi et ne comptait pas le lâcher jusqu'à ce qu'ils soient bien arrivés à couvert. Elle lui répondit alors entre deux larme :
"Je suis d'accord, désolé que tu ne sois pas rentré plus vite à cause de moi.
Je peux essayer d'avancer plus vite si tu veux, je commence à avoir trop froid."

Et pour être sûre qu'il la croit capable d'avancer plus vite, elle chassa ses larmes, ferma 2 secondes les yeux avant de les rouvrir et d’accélérer le pas. Elle essayait d'aller aussi vite que le pouvait ses petites jambes. Elle essayait de ne pas penser aux orages qui grondaient toujours au dessus de leurs têtes même si cela était dur. Ses larmes continuaient de couler, mais en silence pour ne pas le montrer. Il fallait bien qu'ils rentrent et elle le savait. Malgré sa peur et le froid, elle tenta d'oublier ce qui se trouvait autour d'eux et de se concentrer uniquement sur le château qui les attendait. Elle ne pouvait nier sa peur. Mais essayait de ne pas y penser pour ne pas décevoir Noah, il voulait rentrer.
De temps en temps, elle sursautait face à un éclair ou tremblait en entendant un orage gronder.
"Désolé"

Cela la stoppait dans son élan mais elle reprenait sa marche et avançait petit à petit toujours accroché au bras du garçon de sa maison. Ses larmes et l'obscurité du début de soirée lui cachait la vue alors elle faisait confiance à Noah et tentait de simplement éviter les obstacles au sol. Elle savait qu'elle le ralentissait. Il pouvait partir s'il le voulait.
"Je suis pas rapide, et je n'avance pas beaucoup. Si tu veux tu peux partir si je t'empêche de rentrer trop vite au château. Tu n'as pas peur, tu irais plus vite sans moi."


Ahah désolé pour ce pavé :P
Dernière modification par Athalée Drasilio le 4 mai 2020, 12:06, modifié 2 fois.

- 4ème année RP - 1ère année Devoir -
*Loup/Dragon à ces temps perdus*
-Fière Membre des CROCHEERS -

1 mai 2020, 16:31
Une peur et un allié ?  Privé 
La jeune fille s’agrippa au bras de son camarade lui témoignant ainsi qu’elle était prête à braver le froid, la pluie et l’orage pour se rendre dans le château. Cela faisait bientôt dix mois que Noah était arrivé à Poudlard et il connaissait le chemin pour regagner le château, il espérait seulement être à l’endroit auquel il pensait car ce ne serait pas près du château qu’ils arriveraient mais près du lac et le résultat ne serait pas le même si cela terminait ainsi.

Athalée ouvrit la bouche pour répondre au Serpentard, elle s’excusa et lui promis d’essayer de marcher un peu plus vite pour regagner le château. Elle comprenait que le garçon commençait à avoir froid et sa cape devenait de plus en plus lourde. Cependant, ce dernier ne regrettait pas d’avoir croisée le chemin de la rousse, il n’osait imaginer ce qu’il se serait passer si personne ne l’avait vu et qu’elle était restée ainsi jusqu’à la fin de l’orage. Elle aurait certainement été retrouvée en hypothermie hier fait un séjour à l’infirmerie. En soutien, Noah renforça sa prise auprès de sa camarade et continua à avancer. Cette dernière ouvrit derechef la bouche pour s’excuser, cela devait faire plus de cinq fois qu’elle le faisait et il se promit de l’aider à lui donner plus confiance en elle. Elle semblait être une jeune fille peu confiante en elle et qui avait tout le temps l’impressions de déranger.

Tout en avançant, il l’entendait parler entre deux coups de tonnerre. Elle lui proposait de continuer sans lui. Certes Noah était pressé de mettre les pieds au chaud mais il ne pouvait décemment pas laisser la Serpentard seule dehors avec sa phobie. Si sa mémoire et son sens de l’orientation étaient bons, ils ne devaient plus être très loins de la porte du château. Ils avaient bien progressé depuis que Athalée s’était relevée et malgré les obstacles qu’ils avaient croisés tout au long de leur course, ils n’étaient pas tombés. Encourageant la jeune fille, Noah ouvrit la bouche:

« Non Athalée je ne vais pas te laisser toute seule ici! J’irai plus vite mais je ne pourrais pas rentrer dans le château en ayant bonne conscience. Accroche toi à moi, je crois qu’on est bientôt arrivé de toute façon.  »

5ème année Rp— Promo 2042 - 2049
BBcode : #00734F

4 mai 2020, 12:24
Une peur et un allié ?  Privé 
Athalée ne savait quoi faire. Le garçon semblait refuser de l'abandonner, mais il était ralentit par elle, elle le savait. En même temps, elle était rassurée de le savoir avec elle pendant ce moment. Comment aurait-elle fait seule ? Elle serait resté par terre à pleurer sur son sort... Jamais elle n'aurait osé se lever, c'était sur. Elle serait encore en pleine milieu du parc à pleurer comme une idiote et sans bouger, encore sous l'orage.
Pendant qu'elle se lamentait et s'excusait, elle sentit la prise du garçon se resserrer sur son bras, et quant à elle, elle ne lâcha toujours pas le bras du garçon, de peur que si elle le lâchait il partirait et elle ne le reverrait pas, se retrouvant seule à nouveau ici.
Noah lui répondit et lui assura qu'il ne la quitterait pas. Soupir de soulagement pour la fille, au moins elle n'aurait plus à endurer ça seule aujourd'hui. Et selon, lui ils n'étaient plus très loin du château. Athalée fut rassurée. Pour l'écouter, elle s'accrocha plus à lui, lui tenant toujours le bras et se plaçant derrière lui, comme pour se cacher de l'orage, pour ne plus le voir en face. Peut-être que le corps du garçon pourrait cacher la vue des éclairs dans le ciel qui frappaient régulièrement. Elle resta accrochée à son bras comme si c'était une question de vie ou de mort.
Je crois voir reconnaître un peu le chemin, on est plus trop loin oui ! Enfin.....

La jeune rousse n'en pouvait plus. Il fallait dire qu'elle ne s'attendait pas à se retrouver dehors un jour d'orage. D'habitude, pour éviter ce genre de situation elle restait dans a chambre dès qu'elle entendait un orage et mettait de la musique à fond pour chanter et ne plus rien entendre autour. Elle se forçait à ne pas écouter l'orage et ne pas voir les éclairs qui illuminaient le ciel. Mais là comment le faire, elle était au beau milieu du parc, et le ciel grondait au dessus d'elle.
Elle leva rapidement la tête pendant un moment de silence, et après avoir enlevé quelques larme de ses yeux, Athalée tenta de voir la château, ils étaient tout près. Enfin... Peut-être arrêterait-elle de trembler une fois arriver à l'intérieur et comme protégée. Elle pourrait arrêter de pleurer comme une faible une fois protégée par le château et au chaud.
Arrivée, elle irait sûrement se réfugier dans son lit, sous sa couette. Rideaux fermés, elle retournerait comme se réfugier dans un cocon pour ne pas voir le monde extérieur.
Plus que quelques efforts à faire, quelques tremblements à éviter et quelques larmes à sécher et elle pourrait être au chaud. Il fallait vraiment qu'elle arrête d'avoir peur pour ça. tant de personnes fascinées par ça, pourquoi fallait-il qu'elle en est peur maintenant ?!

- 4ème année RP - 1ère année Devoir -
*Loup/Dragon à ces temps perdus*
-Fière Membre des CROCHEERS -

7 mai 2020, 14:31
Une peur et un allié ?  Privé 
La jeune fille se sentit sûrement rassurée par les propos du Serpentard car il sentit sa prise se resserrer autour de son bras. En son fort intérieur, il se félicité de s’être montré aidant auprès d’Athalée. Même si ce n’était pas sa soeur, il avait l’impression de l’avoir à ses côtés et la rassurer comme il l’avait fait déjà plusieurs fois. Tout en continuant à avancer, il entendit la voix d’Athalée couvrir le fracas des gouttes d’eau qui s’écrasaient contre le sol et sur eux. Elle aussi semblait avoir reconnu le chemin pour rentrer au château. Cela rassura à son tour le garçon qui commençait à douter de ses capacités d’orientation.

Ils continuèrent à courir en direction du château en relevant quelques fois la tête pour s’assurer qu’ils étaient sur la bonne voie. Noah aperçut alors enfin un pan de mur du château, et quelques secondes après, la grande porte menant au grand hall. Il ne le restait que quelques dizaines de mètres et il seraient bientôt au chaud. Le Serpentard était persuadé qu’il existait un sortilège pour sécher les vêtements rapidement, il avait vu sa mère l’utiliser mais il ne connaissait pas la formule et ne savait pas s’il était capable de le jeter, tant pis, il se réchaufferait dans la salle commune. Heureusement pour les deux enfants, leur salle commune n’était pas au sixième étage mais près des cachots, ils y seraient rapidement.

Tout en pensant à sa douche chaude, Noah releva la tête à temps pour apercevoir les trois marches juste devant la porte. Il prévint rapidement sa camarade et en moins de temps qu’il ne fallait pour le dire, il se trouvèrent protéger de la pluie par le château et Noah ralentit sa course jusqu’à s’arrêter. Il secoua la tête de gauche à droite pour enlever le plus d’eau possible puis regarda Atahlée. Avec un sourire qu’il voulait rassurant il lui dit:

« C’est bon Athalée, on a réussi! Quel temps horrible. » Il marqua une petite pause avant d’ajouter: « Maintenant direction la douche chaude!  »

5ème année Rp— Promo 2042 - 2049
BBcode : #00734F