Inscription
Connexion
21 févr. 2019, 10:26
Tas Blaune  PV Naze 
7 Février 2044


L'hiver n'était pas la saison la plus propice pour une balade dans le parc. La neige tombée la nuit et le verglas recouvraient tout ce qui pouvait l'être, le vent était glacial mais par chance aujourd'hui il n'y avait pas de pluie ou de neige, le ciel était même bleu. C'est peut-être ça qui a motivé Christopher a finalement sortir du château sans aucun autre but que celui de prendre l'air après une matinée passée à faire ses devoirs. Cape d'hiver, écharpe de Serdaigle, cache-oreille qui faisait qu'il était autant protégé du froid qu'isolé du bruit il observait en marchant les personnes qui avaient eu le même courage que lui. Certains avaient bravé le froid pour faire une bataille de boule de neige. Ils étaient peu mais ils étaient là. D'autres essayaient de maîtriser le sort de flammes bleues dans des conditions délicates. D'autres encore profitaient du lac gelé pour faire du patinage.

*Brrr* rien qu'à l'idée de voir le lac Christopher en avait des frissons, le souvenir de sa chute dans celui-ci devant une grande partie de la maison Serdaigle reste un souvenir honteux. Mais le voir gelé le rassurait, au moins il ne tomberait pas comme un naze dans l'eau poisseuse, Solal n'aurait pas à le voir dans une position si ridicule... Ha Solal! Christopher avait enfin eu l'occasion de discuter avec lui il y a quelques jours mais depuis ils ne s'étaient pas plus parlé que ça en dehors des courtoisies habituelles en entrant ou sortant du dortoir. À tous les coups ils devaient être avec son complice Elian, les deux étaient presque inséparables.

Perdu dans ses soudaines pensées concernant Solal et Elian, le garçon continuait d'avancer dans la neige fraiche jusqu'à ce qu'il mette le pied sur une flaque gelée, sans avoir le temps de conserver un semblant d'équilibre il sentit son pied partir et glisser le long de la surface glacée. Le reste de son corps suivit et le voilà face contre terre comme à son habitude. Le nez dans la neige, les membres écartés, étalé comme un lutin qui serait tombé du traineau du père Noël. Bon au moins cette fois il était seul...

Ma signature signe la fin de votre quête
Vive les Tallirenpher / 141265 / Christortank
-4ème année et ex-Préfet RP / Boute-en-train de l’année 2018 et 2019
22 févr. 2019, 09:18
Tas Blaune  PV Naze 
La neige brillante avait attirée Irene depuis longtemps. Elle avait passé une bonne partie de sa matinée dehors, à jouer un peu avec certains amis. Ils étaient rentrés uniquement pour manger, mais aussitôt son repas fini, elle leur avait faussé compagnie alors qu'ils s’apprêtaient à se mettre enfin à leurs devoirs. Elle les aimait bien mais elle aimait plus que tout profiter de sa solitude, de ses balades en solitaire où seuls le paysage et ses pensées comptaient. Et de toutes façons, elle, il ne lui restait plus qu'un petit devoir de potion à terminer, elle aurait bien le temps de le faire dans la soirée. Après tout, la salle commune n'était jamais plus calme que la veille d'un lundi : la plupart des gens étant nazes, atteints par la "langueur du dimanche soir", la plupart des Aiglons ne faisaient pas exception à la règle. 

La fillette éloigna ces pensées peu attrayantes en s'amusant à essayer de dessiner sur la neige, uniquement avec ses pieds. Elle était en train de finir une marguerite avec plus ou moins de succès quand, de loin, elle vit une silhouette disparaître de son champ de vision. D'un coup. Comme happée par le sol. La petite rousse resta interdite quelques secondes, mais la curiosité la poussa bien vite à aller voir. 

Quand elle parvint à l'endroit où la silhouette avait "disparu", ses soupçons s'avérèrent exact : un de ses camarades, Serdaigle au vu de son écharpe, venait de tomber. Dans un élan de sollicitude, la fillette se précipita pour l'aider, en annonçant :
- Va ? Attends, vais t'aid... eoah !
Irene se mit à patiner sur place, dans un équilibre précaire, cherchant à le retrouver, mais finit par s’étaler elle aussi sur le sol. Un sol bien mou et bien inégal pour de la glace glissante. Elle comprit alors, le choc de la chute passé, qu'elle venait de s'écraser sur son camarade...

Tallyrenpher, à l'attaque !/ ⇈⇈ Ceci n'est pas un pavé... ⇈⇈ / Des Souris et des Dragons
Irene s'écrit sans accent, merci ! ^^
4ème année RP - M.E.R.L.IN. : Mat / Spid'Irene, la Princesse des Mots-Croisés
22 févr. 2019, 20:41
Tas Blaune  PV Naze 
Les nuages avaient déposés un manteau blanc depuis quelques semaines sur Poudlard. Les élèves avaient pris l'habitude de la voir mais seuls les plus courageux osaient sortir dehors. Alice avait passé une bonne partie de la matinée à travailler à la bibliothèque sur les cours d'histoire de la magie. Les cours étaient beaucoup plus compliqué que les précédents et surtout elle aimait essayer d'avoir une moyenne parfaite. Pendant le repas, elle avait été mangé rapidement car elle voulait profiter du parc et de la fraîcheur de la neige.  

En se rendant dans le parc, elle put apercevoir des personnes embêter des élèves qui parlaient tranquillement en leur lançant des boules de neiges. Qu'est ce que c'était naze d'embêter les personnes comme ça. Les pauvres, ils finissaient trempés alors qu'ils n'avaient rien demandé. La bleue préféra éviter ces personnes et fit donc un détour en regardant le château. On aurait dit un château comme les nombreux contes de fées et de princesses que lui lisait sa mère. Pensez à sa mère lui fit remonter des larmes amers de tristesse et de colère contre elle même. Oui, elle avait pardonné à son père mais elle ne s'était pas pardonné de ne pas avoir pu lui dire au revoir ou un dernier je t'aime. 

La fillette souffla bruyamment et remit son écharpe à la va vite puis en regardant sur le côté, elle vit la jeune Irene Gates courir et tomber tout à coup sur un autre élève. Alice se précipita vers elle en courant assez rapidement mais le problème c'est qu'elle avait mal attaché son écharpe autour de son cou du coup celle-ci vînt se poser sur ces yeux et l'empêchait de voir ce qui se passait autour d'elle. Ses mains essayaient de retirer le tissu qui lui cachait la vue mais comprit que trop tard que c'était trop tard.

En effet, elle se sentit tomber sur sa camarade de Serdaigle. Elle ne put s'empêcher de pousser un petit cri avant de s'étaler de tout son long sur celle-ci. 

Azalice is coming from Wonderland, beware !

Il fait toujours faire l'impossible pour réaliser ses rêves et ne pas avoir de regrets. #PACES
22 févr. 2019, 21:58
Tas Blaune  PV Naze 
Il était rare pour le jeune Elian Kernac'h de voir autant de neige. En réalité, c'était toujours à Poudlard, et à cette époque de l'année précisément, qu'il en voyait autant. Il n'en fallait pas plus pour qu'il aille trouver son acolyte de Serdaigle dans la Grande Salle, juste avant que celui-ci n'entame son repas. Elian l'avait tiré par la manche de sa robe de sorcier sans faire preuve du moindre signe d'humanité, jusqu'à atteindre le froid hivernal derrière le hall du château, un grand besoin de sortir prendre l'air l'y avait poussé. « Sens-moi cet air frais Solal ! Et regarde-moi toute cette neige si pure ! » Lui donnant très peu le choix de retourner à l'intérieur, Elian lui avait tenu la main sur la promenade menant au vaste parc de leur école.

Il n'arrêtait pas de bouger partout autour de Solal, tantôt pour ramasser un caillou qui dépassait de l'épaisse couche de neige - et pour lequel il attribuait une forme particulière - tantôt pour vérifier si ses traces de pas apparaissaient bien derrière lui, avec une expression inquiète sur le visage, comme s'il avait peur d'être devenu un fantôme ou d'avoir perdu ses pieds en cours de route.
« J'adore quand le soleil se reflète sur la neige, c'est trop agréable ! » s'exclama Elian, le visage souriant tourné vers le ciel bleu. Tournoyant très vite le long du chemin, les bras en croix et indifférent au fait qu'il se dirigeait tout droit vers un enchevêtrement d'élèves aux écharpes bleues et bronzes, ses jambes se dérobèrent finalement comme des nazes sur ce même obstacle, assez unique en son genre. Il avait basculé sur une fille, avant de se rendre compte que deux autres élèves se trouvaient en-dessous d'elle. Visiblement peu inquiété de l'étrange situation - ce n'était pas vraiment étonnant de la part d'Elian -, il resta accoudé sur le dos de la jeune Alice Akabane en leur demandant : « Vous faites un jeu, c'est quoi les règles ? Je peux participer moi aussi ? »

« And you've just had some kind of mushroom
And your mind is moving low.
Go ask Alice, I think she'll know. »
22 févr. 2019, 22:21
Tas Blaune  PV Naze 
Solal avait été ainsi tiré violemment —pas vraiment— jusqu'à l'extérieur. Il n'avait pas tout à fait compris. Cinq minutes plus tôt, il était assis paisiblement dans la Grande Salle, prêt à bruncher. Il lui fallait six repas par jour : un après le réveil, un en milieu de matinée, un le midi, un en milieu d'après-midi et un le soir. Le matin même, il avait donc subtilisé quelques morceaux de pains et quelques fruits pour pouvoir les manger plus tard dans la matinée. Devant lui, il restait un toast beurré —accompagné de quelques petits poils d'écharpe puisqu'il avait fait tremper le bout de son écharpe dedans, distrait— et une banane.
À présent, il se retrouvait dehors, les pieds dans la neige, le visage attaqué par le froid et la joue encore rebondie. Il mâcha péniblement le bout de son toast, les sourcils froncés.


« Ouais, ben mon toast aussi il était pur ! T'abuses ! » Grommelait-il, faisant profiter les élèves à l'extérieur de sa spécialité : râler. Mais le Serdaigle n'était pas tout à fait honnête : la main d'Elian contre la sienne avait fait naître en lui une chaleur toute particulière et il se renfrogna bientôt silencieusement, remontant ses épaules pour dissimuler le bas de son visage dans son écharpe. Le Poufsouffle était quant à lui très énergique et ne s'arrêtait pas. Le petit Rosenberg remarqua d'ailleurs un peu plus loin un gros bonhomme de neige qui était, somme-toute, assez naze : Solal avait fait mieux lorsqu'il avait six ans, avec ses frères. Mais là n'était pas le sujet. Elian repartait déjà vers une masse difforme qui avait l'air d'un espèce de Grotadmorv —c'était le fils du frère de l'oncle du cousin de son voisin qui lui avait montré une carte de cet affreux personnage lors d'un des repas du voisinage où tout le monde finissait par inviter tout le monde, si bien que c'était plus le repas du n'importequinage, d'après Solal.

« Mais qu'est-ce que- Attention ! » Solal avait vu le danger arrivé et avait accouru à grandes enjambées pour aider Elian. La panique lui rappela ce fameux pique-nique l'année dernière où il avait sauvé Christopher d'une noyade dans le lac. La finalité fut différente cette fois puisqu'il se prit les pieds dans son écharpe qui venait de tomber à terre, mal attachée autour de son cou, et tomba lourdement sur son meilleur ami. Mais qu'est-ce qui lui avait pris de suivre aveuglément Elian ?

Tapis en Chef, 2ème année RP.
22 févr. 2019, 22:30
Tas Blaune  PV Naze 
Sigmund adorait la neige. Jamais lassé malgré les années passant, il s'extasiait toujours autant à la vue du large manteau blanc qui recouvrait le parc de Poudlard. Comme lorsqu'il était enfant, et encore étudiant à Poudlard, il s'était précipité dehors pour faire le plus gros bonhomme de neige possible, s'aidant parfois de sa baguette pour faire léviter d'épaisses boules de neige. Totalement concentré sur son ouvrage, il ne remarqua que tardivement son filleul qui était passé tout prêt de lui, lui aussi trop focalisé sur la neige pour prêter attention à son parrain et son gigantesque bonhomme de neige. Il traînait avec ce Serdaigle aux cheveux bruns, que Sigmund reconnut comme étant Solal Rosenberg. 

Il jeta un regard distrait en direction de son filleul, puis entreprit de finaliser son bonhomme de neige. Le temps que les connexions entre ses neurones se fassent, les deux garçons étaient déjà loin. Sigmund rehaussa brutalement la tête ; secouant au passage sa moustache pleine de neige, réajusta ses lunettes rondes sur son nez tout en cherchant son imbécile de filleul du regard. Le gamin était sorti sans son bonnet : il allait attraper froid, être probablement malade pendant des semaines, et à en écouter Evelyn, il y avait même des risques de décès. Abandonnant totalement le bonhomme de neige à son sort, Sigmund se précipita vers le blondinet, qui n'était qu'une petite silhouette à l'horizon. Il piqua un sprint, levant bien haut les jambes en courant pour ne pas chuter ou s'empêtrer dans la neige. Il semblait y avoir tout un tas d'élèves là où se trouvait Elian, qui comme une petite mouche s'était écrasé sur le tas avec son ami. 

« Elian, sacrebleu, ton bonnet, mon garçon ! Ton père va me tuer s'il apprend que tu sors sans bonnet en plein hiver ! BON SANG, TU AS DE LA NEIGE DANS LES CHEVEUX ! » s'écria-t-il affolé, sans prêter attention au misérable tas d'élèves qui s'était formé. Dans son élan, il ne parvint pas à s'arrêter à temps et trébucha lui aussi comme un naze, de tout son long sur le groupe d'élèves, les écrasant sous son poids. Ayant atterri non loin de son filleul -pour ne pas dire carrément dessus, il ôta son propre bonnet pour l'enfoncer sur la petite tête blonde du gamin. Alors, il poussa un soupir de soulagement.
26 févr. 2019, 01:59
Tas Blaune  PV Naze 
La neige, le froid, la tranquillité... Malgré l'absence de ces êtres favoris -les insectes-, Euphemia adorait cette saison. Elle annonçait souvent les gros repas gourmands, et surtout les chocolats chauds avec des marshmallows à côté du feu. Elle marchait gaiement dans la neige, n'ayant pas peur de glisser grâce aux chaussures ensorcelées que lui avait offertes son père -il avait toujours très peur qu'elle ne tombe et se brise la nuque. C'était un peu extrême, mais il avait toujours été un formidable papa-poule. Mais l'Hiver, c'était aussi une promesse de belles photos. En grattant le sol gelé ici et là, elle arrivait tout de même à trouver des larves d'insecte. "La petite mort avant la renaissance..." pensa-t-elle. C'était poétique, et ça lui plaisait bien. Et puis, en Hiver, il était possible d'observer des mésanges et des rouges-gorges se serrer les uns contre les autres sur les branches. À ce moment de l'année, avec le Printemps qui arrivait à grands pas, les petits oiseaux ressemblaient presque à des petites balles de tennis. C'était assez comique à voir.

Elle continuait sa balade dans le parc de Poudlard à la recherche de choses à photographier. Son Polaroid magique devant les yeux, rien ne pouvait lui échapper. Elle prit cependant un paquet de clichés inutilisables, parfois trop flous ou juste inutiles. Elle maitrisait plutôt bien la photographie mouvante, et c'était là l'une de ses plus grandes fiertés. Sa mère avait bien tenté de la convaincre de changer d'appareil, d'en choisir un plus récent, et peut-être meilleur. Mais rien n'y faisait: même si la rousse était très tentée, le Polaroid qu'elle tenait était le tout premier appareil photo qu'elle avait eu. Qu'importe sa valeur monétaire, il avait une valeur sentimentale inimaginable. Et puis, ils fonctionnaient très bien.

En continuant lentement son chemin, guettant le moindre mouvement devant son objectif, elle finit par arrivée sur les lieux de la commotion. Presque instantanément, elle appuya sur le bouton dans un petit "clic" sonore et prit la scène qui se déroulait sous ses yeux. De ce qu'elle pouvait voir, il y avait une masse informe de personnes toutes enchevêtrées les unes sur les autres. Tout ce qu'elle remarquait, c'est que la plupart faisait partie de sa Maison... Super. Si d'autres les voyaient, que penseraient-ils? Une belle bande de nazes, sûrement. Une fois avoir pris plusieurs clichés sans vraiment sans rendre compte, elle retire l'appareil de devant ses yeux, le regard perdu entre amusement et désapprobation. Elle vit qu'il y avait aussi un Poufsouffle et un professeur dans le lot -ce dernier semblait d'ailleurs rouspéter avec le blaireau. Ah, les blaireaux casse-cous, ça, elle connaissait. Elle s'empêcha de rire en voyant l'expression des personnes en dessous du tas. Elle s'approcha doucement, car même si elle n'avait aucune chance de glisser sur la plaque de verglas grâce à ses chaussures, son anxiété lui ordonnait de faire attention.

"- Hm... Vous avez besoin d'aide..?"

◃✤◦ 3ème Année Devoir, ??? Année RP ◦✤▹
◃✤◦ Boutique de Graphisme en stand-by! ◦✤▹
27 févr. 2019, 13:05
Tas Blaune  PV Naze 
Seul... Il croyait l'être en tout cas. A peine avait-il eu le nez dans la neige, sans même avoir eu le temps de savourer sa position propice à faire un ange des neiges, qu'une voix lui atteint les oreilles très vite suivit d'un choc! Quelqu'un venait de lui tomber dessus... Et très vite un autre choc, puis encore un! Et ce n'était pas fini une autre personne venait de rejoindre le tas qui se constituait.
Une voix surplomba alors le gémissement des uns et des autres, Christopher subissant le poids de tout ce petit monde comme Atlas qui supporte le monde sur ses épaules entendit malgré tout ce qu'elle disait.


« Elian, sacrebleu, ton bonnet, mon garçon ! Ton père va me tuer s'il apprend que tu sors sans bonnet en plein hiver ! BON SANG, TU AS DE LA NEIGE DANS LES CHEVEUX ! »

*Elian? Si il est là il doit sûrement y avoir Solal...* Pourquoi fallait-il que cela lui arrive à lui? Pourquoi fallait-il qu'il est toujours l'air d'un naze devant Solal? Pas le temps d'y réfléchir plus longtemps un nouveau choc, plus lourd, plus douloureux aussi se fit à sentir. Un adulte sûrement venait de rejoindre le pack.
Cherchant à se dépatouiller de tout ca Christopher essayait de se dégager quand une autre voix se manifesta.

"- Hm... Vous avez besoin d'aide..?"

Tournant la tête vers l'origine des paroles, Christopher reconnu une Serdaigle, toujours armée de son appareil photo, et aujourd'hui ne faisait pas défaut. Si elle avait pris une photo de tout ça elle devait avoir un sacré tableau. Visiblement elle avait réussi à garder son équilibre la veinarde.

De l'aide, oui c'était bien venu! Le petit aigle commençait à souffrir de tout ce poids sur lui. Heureusement chacun se dégagea assez vite, et rapidement Christopher put à nouveau respirer, se remettre à l'endroit puis se redresser pour pouvoir admirer qui l'avait accompagné dans sa chute. Effectivement Elian était là, aux côtés de Solal... Mr Charleston le professeur de moldu, ce devait être lui le dernier choc, et deux jeunes Serdaigle avec qui le blond n'avait pas eu l'occasion d'échanger plus que ça, Alice et Irene. Loin d'être seul en effet.

"-Heuuu... Bonjour?"

Que dire d'autre en pareille situation? Il aurait bien voulu être enfoui sous la neige et que personne ne le regarde mais il ne pouvait échapper à l'attention qu'on lui portait. Le seul qui avait l'air de trouver tout ça amusant c'était Elian, sourire aux lèvres le Poufsouffle était en train de prendre de la neige dans ses mains.

Ma signature signe la fin de votre quête
Vive les Tallirenpher / 141265 / Christortank
-4ème année et ex-Préfet RP / Boute-en-train de l’année 2018 et 2019
26 mars 2019, 17:54
Tas Blaune  PV Naze 
Le ton dans la voix de Solal prépara Elian à l'inévitable, qui se retourna sur le dos complètement et enlaça son ami avec un grand sourire lorsqu'il tomba sur lui, ravi de pouvoir l'aider à ne pas basculer sur le côté et se briser des os dans cette entreprise - car le tas commençait à prendre de la hauteur. A peine eut-il le temps de réfléchir davantage à la proximité de leurs deux visages, qu'une autre voix alerta Elian, il ne pouvait pas ne pas la reconnaître surtout après la mention de son père. Le jeu allait prendre une toute autre tournure à présent. La dernière vision qu'il obtint avant l'énième collision fut la moustache de son parrain.

Le revers du bonnet trop enfoncé sur sa tête lui dissimulait complètement la vue, mais ses oreilles se concentrèrent sur le bruit caractéristique d'un appareil photomagique qui s'actionnait au-dessus des gémissements de douleur. Petit à petit, le tas se désossa et Elian put se retrouver de nouveau sur ses deux pieds, à la verticale. Il étira ses bras et se secoua un peu pour retrouver une certaine fluidité dans ses gestes, car chacun de ses membres le faisait souffrir.
« Je veux plus jamais jouer à ce jeu, en plus de faire mal ses règles sont incompréhensibles, fit-il d'un air boudeur à l'adresse de celui qu'il pensait être son parrain, mais qui était en fait un sapin. Le bonnet était toujours rabattu sur ses deux yeux, l'aveuglant totalement. Lui connaissait des jeux bien plus amusants que celui-là, et modelait déjà entre ses moufles une boule de neige approximative.

« Attention bombabouse ! » beugla-t-il en jetant sa boule de neige vers les voix à côté de lui - il n'avait toujours pas eu l'instinct de se dégager la vue. Il n'en fallait pas plus pour initier les hostilités. La bataille faisait rage, et c'était peut-être le meilleur moyen de s'aérer l'esprit que de s'enduire de neige glacée.

« And you've just had some kind of mushroom
And your mind is moving low.
Go ask Alice, I think she'll know. »
11 avr. 2019, 19:53
Tas Blaune  PV Naze 
Confuse, Irene rougit à sa chute et tenta de se dégager sans faire mal à son camarade. Malheureusement, un poids soudain, précédé d'un galop précipité, se fit d'un coup sentir sur les fesses de la jeune aiglonne, quelqu'un d'autre avait subit les affres de la glaces. Puis deux autres chocs sourds firent fuir l'air des poumons de la fillettes. Intérieurement la fillette râla *Ils sont vraiment nazes de ne pas voir un gros tas de personnes et tomber dessus !*. Elle maugréa quelques paroles incompréhensibles et s'agita un peu, pour tenter de rappeler aux autres qu'elle voulais bien, si possible, ne pas finir sa vie sous forme de crêpe. D'autant qu'il y avait le coude de Christopher qui lui rentrait douloureusement dans le ventre. C'est alors que des pas sourds semblèrent s'approcher de plus en plus vite. Du coin de l’œil qu'il lui restait, l'autre étant caché sous son bonnet, Irene aperçu un grand moustachu leur foncer dessus. Les yeux écarquillés, elle eu juste le temps de reconnaître un professeur s'agiter en tout sens l'air paniqué, avant de sentir le poids éléphantesque de l'adulte s'ajouter à la masse déjà bien pesante au dessus d'Irene. 

La jeune Irlandaise entendit le cliquetis typique d'un appareil photo, suivi d'une voix féminine, et se surprit à prier pour qu'elle reste enterrée à jamais sous la masse informe que leur tas formait.  Qu'elle honte... Cependant, petit à petit, il lui semblait se sentir plus légère, plus libre de respirer. Oui, chacun se relevait. D'un coup, un courant d'air froid sur son fessier indiqua à la fillette qu'elle était de nouveau libre de ses mouvements. Elle se redressa promptement, les joues rouges de confusion et offrit sa main au jeune garçon qui était tout en dessous. 

Elle essayait de reprendre son souffle en regardant autour d'elle pour essayer de savoir à peu près qui s'était trouvé sur le tas. Un Poufsouffle et que des Serdaigle.... Et le professeur moustachu, Mr Charleston. Et la fille à l'appareil photo. Elle était en train de reprendre ses esprits et de se reconnecter avec les paroles qui commençaient à s'échanger quand... 
-... Bombabouse ! 
Un choc brutal sur la joue. Un choc froid, glacé, qui s'émietta dans son cou et son écharpe. Ce choc renvoya la pauvre petite Gates sur les fesses. Sonnée, elle mis quelques secondes à s'en remettre, une envie de pleurer montant en elle. C'était pas juste, elle n'avait rien fait. 

Elle resta au sol pendant quelques secondes, les yeux la picotant et le nez se bouchant. Alors que les premières larmes brûlantes se frayèrent un chemin sur son petit visage pâle et enneigé, elle compris enfin. Elle s'était juste pris une boule de neige dans la tête. Elle eût un hoquet bizarre, l'envie de rire, s'ajouta à sa vexation et à sa colère. Elle bondit, attrapa un peu de neige et la lança du côté où la première boule de neige s'était lancée. Sitôt fait, la fillette plongea dans la neige pour éviter d'être de nouveau prise pour cible. 

Tallyrenpher, à l'attaque !/ ⇈⇈ Ceci n'est pas un pavé... ⇈⇈ / Des Souris et des Dragons
Irene s'écrit sans accent, merci ! ^^
4ème année RP - M.E.R.L.IN. : Mat / Spid'Irene, la Princesse des Mots-Croisés