Inscription
Connexion
22 févr. 2019, 22:20
Teal  PV 
19 Février 2044 [Écharpe mise depuis 1 jours]
@Christopher Martin / @Irene Gates  / @Léo Solem

Elle s'était déjà prit des remarques très étranges depuis 8 jours, elle savait que toutes n'étaient pas des critiques mais elle ne pouvait s'empêcher de se braquer quand ces remarques venaient de Serpentard. D'un côté, elle avait l'impression de se sentir légèrement coupable de ne pas autant apprécier sa Maison qu'elle le devrait normalement. Après tout, peu de personnes -de ce qu'elle connaissait- haïssaient leur Maison, la grande majorité y était bien, y avait des amis et c'était presque pour eux comme une seconde famille. Elle avait des amis, au moins une c'était certain mais pour ce qui était de bien s'y sentir, c'était tout l'inverse. Elle n'y restait généralement pas plus d'une heure par jours sans compter ses heures de sommeils quand elle arrivait à se reposer. Ne mettant jamais beaucoup de temps pour se préparer le mâtin ou le soir, elle n'y était presque jamais puisqu'elle faisait également ses devoirs dehors. 

Ce mâtin là était un de ceux où elle regrettait ses longs cheveux qui lui tombaient dans le creux des reins et qui lui permettaient de ne pas sentir le froid sur sa nuque. Avec ses cheveux à la garçonne qui ne dépassaient même plus sa nuque ni son menton, elle avait froid et portait donc beaucoup plus souvent ses écharpes. Étrangement, c'était précisément à cette période qu'elle ne souhaitait plus revêtir les couleurs de sa Maison alors comme depuis le début de la semaine, elle portait les couleurs Serdaigle. De cette façon elle n'avait pas froid et c'était le principal. Elle n'était même pas sûre qu'on arrive à la reconnaître de loin. Elle savait que les gens regardaient la coupe de cheveux, les vêtements et les couleurs bien avant le visage pour reconnaître les gens. Elle avait entièrement changé, elle se demandait même si Loïk et Samuel la verraient en fin s'année sur le quai ou alors s'ils passeraient devant elle sans le faire. Cela lui ferait mal, à coup sûre et elle espérait qu'ils sauraient la reconnaître, son visage était resté le même de toute façon.

Chaque mâtin elle sortait Seth et, désormais Hoela qui restait généralement tout prêt d'elle mais aujourd'hui différait un peu. Seth trottinait toujours dans le parc et le batracien croassait entre ses genoux alors qu'elle s'asseyait dans l'herbe mais il n'était pas habituel qu'une tête brune arrive vers elle à petits pas pressés. Tête brune qu'elle reconnu comme étant Léo Solem, un Serdaigle rencontré l'année passée et qu'elle avait revu durant le voyage pour les vacances de Décembre. Elle le regarda s'avancer vers elle et remonta son écharpe en cachant son nez rouge, recouvrant par la même occasion ses oreilles rougies par le froid matinal et qui finiraient pas la faire souffrir si elle ne faisait rien. Et le pire si elle tombait malade, ce serait Seth qui était un démon quand on ne s'occupait pas de lui.

Elle allait ouvrir la bouche pour le saluer et lui demander comment il allait -même ce qu'il faisait là car ce n'était pas dans ses habitudes- mais avant qu'un mot ne puisse sortir de sa gorge, un miaulement colérique attira son attention et elle siffla Seth qui essayait d'écraser, visiblement, un autre chat qu'elle n'avait jamais vu. Le chat la regarda l'air de dire qu'il s'en foutait mais s'avança quand même vers elle en crachant sur l'autre félin et son propriétaire, un garçon lui aussi de Serdaigle qu'elle connaissait de vue et qui était accompagné par le même type de personne. Hoela sauta contre son ventre maigre en dégueulassant par la même occasion sa chemise qui, de toute façon, ne serait pas difficile à nettoyer avant les cours. Ses longs membres blanchâtre s'étirèrent devant elle et elle croisa ses bras bandés contre sa poitrine, se disant qu'elle n'avait pas besoin d'engager la conversation. Si les autres le voulaient, ils le feraient tout seul sans son aide. 

Moi ? Je n'fume pas, je n'bois pas, mais je M.L. Chacun son truc.
Mascotte Officielle des Crochets d'Argents, laissez passer s'il vous plait.
25 févr. 2019, 18:58
Teal  PV 
C'était inhabituel de la part de Léo de sortir. Nous étions le 27 Février 2044. Et le froid avait envahis à nouveau Poudlard. Diable les Moldu avaient de la chance de posséder des vacances en Février, que les élèves de Poudlard ne possédait pas.

Emmitouflé dans son écharpe grise (il n'avait pas voulu porter les couleurs de serdaigle ce jour) on reconnaissait tout de même sans peine son visage fatigué et usé. 

Sa cape flottait légèrement, et il portait sa sacoche en bandoulière dans la détermination de finir sa dissertation de Métamorphose sur un banc, la bibliothèque était fermé, et qu'il n'osait de tout façon plus y rentrait.

Finir son devoir de Métamorphose oui, mais aussi s'exercer à l'usage du sortilège qu'il désirait apprendre ensuite, avec la même gestuelle que Lapifors.

Un garçon (probablement) à la tête noire enveloppée dans une écharpe de serdaigle était lui aussi assis sur un banc. Léo, flemmard dans l'âme, décida de ne pas user ses précieux genoux pour aller à l'autre banc, et jugea que de toute manière, le garçon s'en irait de lui même si Léo le gênait.

Il s'avança de plus en plus vite, et reconnut Cassiopée Malory en s'approchant. Ce qu'il avait pris pour un "mec" était en fait une "meuf" comme aurait dit le jeune garçon qui ne tarda pas à arriver assez proche pour pouvoir la saluer. 

Il se fit alors une réflexion. Cassiopée Malory = Serpentard non ? Pourquoi portait-elle les couleurs de la maison de Léo ?

Mais avant qu'il ai put engager quelconque discussion (tiens Malory comment ça va depuis ce triste épisode du train où on était pas dans la joie la plus totale?) et quelle ne put en faire de même tout deux aperçurent un chat -probablement celui de la jeune fille- qui se bagarrait, ou se rouler, bref se patoupallait (verbe encore inconnu, pourtant bien réel dans le langage de Léo 2.0) dans la boue avec un autre chat. Ledit boue vint éclabousser Cassiopée. Non pas Léo qui était encore assez loin, mes véritablement la jeune fille qui se retrouva avec une chemise tâchée. Soudain Léo aperçut deux autres zigotos de Serdaigle et recula. Pas qu'ils le dégouttaient, mais il n'aimait pas être entouré de beaucoup trop de monde (il détestait d'ailleurs les repas dans ma grande salle).

<<- Je... >>

Responsable des Nouveaux Arrivants de Serdaigle. -Léo S(Z)olem
Le Mentorat du Tonnerre avec les deux Canards chez les Aigles... Daffy et Donald Duck, toujours présent pour les gaffes !
25 févr. 2019, 21:31
Teal  PV 
"-OUPS!"

Christopher s'était habitué à ce que son chat le surprenne à passer entre ses jambes tout pendant qu'il marchait mais cette fois le pauvre animal avait laissé sa queue trainer et le miaulement qui suivit le pas de garçon ne laisse aucun doute à l’interprétation. Le pauvre animal s'était enfui en direction du parc, son maître après lui qui voulait le consoler.
Mais alors qu'il passait les portes du château il perdit de vue l'animal. Profitant de la présence d'une élève il demanda de l'aide.

-Heu... Excuse-moi? Tu n'aurais pas vu mon chat Pito passer?

La jeune fille se retourna, de dos il ne l'avait pas reconnue mais il s'agissait d'Irene, une Serdaigle de la même année que lui qui lui était tombée dessus il y a quelques jours.

-Gris? Vers le parc.
-Merci!
-Tu veux de l'aide?
- Ha heu oui c’est pas de refus merci.

Les deux aiglons se dirigèrent alors vers le parc à la recherche du félin, ils n'eurent pas besoin d'aller bien loin. Des miaulements propre à un combat de chat se faisaient entendre et effectivement deux boules de poils était en train de se chamailler dans l'herbe non loin de deux élèves aux couleurs de Serdaigle. L'un deux, une fille qui était assise dans l'herbe siffla son animal qui revint vers elle en crachant contre Pito. Christopher alla attraper son chat tremblant et le chercha à le calmer et le rassurer avec quelques caresses. Reportant son attention sur les deux autres, il reconnut Léo, un camarade de classe mais pas la fille qui l'accompagnait et qui semblait quelque peu en colère avec ses bras croisés sur la poitrine.

-Ton chat va bien? Je sais pas ce qui s'est passé, il est assez calme d'habitude mais...

Christopher sembla reconnaitre la fille à qui il parlait, elle n'était pas à Serdaigle malgré ce que son écharpe laisser penser. Il s'agissait de Cassiopée, une Serpentard de deuxième année avec qui il n'avait jamais échangé mais qui partageait certains cours en commun entre Serdaigle et Serpentard.

-Cassiopée? Mais t'es à Serpentard toi, c'est pas ton écharpe!

On aurait pu faire moins agressif, sa méfiance naturelle face aux Serpentard faisait que Christopher imaginait très bien la jeune fille voler l'écharpe à un élève de Serdaigle. Cela dit pourquoi la porterait-elle autour du cou?

Dialogues et interactions validés par Irene Gates

Ma signature signe la fin de votre quête
Vive les Tallirenpher / 141265 / Christortank
-4ème année et ex-Préfet RP / Boute-en-train de l’année 2018 et 2019
26 févr. 2019, 00:15
Teal  PV 
Ce matin là, Irene s'était réveillée tiraillée par une question. Son frère lui avait appris dans sa lettre de la veille que deux objets de masse différentes tombaient pratiquement à la même vitesse. Elle s'était donc empressée de faire le test en demandant à une de ses camarades de chambre de lâcher au même moment une boulette de parchemin et un caillou de diamètre similaire. Sa camarade avait pour mission de lâcher les deux objets quand Irene était en bas, face à la fenêtre et qu'elle eut envoyé sa petite chouette boréale dans les airs. 

L'expérience se déroula sans encombre et, étonnée, la petite fille avait dû se rendre à l'évidence que c'était bel et bien vrai. Elle en était là, à observer la vue du parc, suite à la rencontre de son regard et d'un petit chat gris se carapatant toutes pattes dehors. Elle respirait le bon air frais et profitait de la blanche "verdure" avant de retourner vers l'abris chaud du château, quand elle fut interpellée par une voix de garçon et par un nom de chat qui l'amusait. Désirant savoir qui avait osé appeler son animal comme ça, la petite rousse se retourna vers la voix avec un demi sourire. Elle reconnu alors Christopher, avec lequel elle avait pu "échanger" rapidement (surtout des boules de neige) après lui être joliment tombé dessus quelques jours plus tôt. A ce souvenir, les joues de la fillettes se teintèrent du rouge de l confusion. Elle avait été si bête et si ridicule ! 

Irene secoua la tête comme pour éloigner ce gênant souvenir et croisa le regard du jeune garçon, comprenant par la même qu'il lui parlait à elle. Rougissant de plus belle, décidément il fallait sérieusement qu'elle sorte un peu de sa précipitation et de ses rêveries, elle répondit succinctement : 
-Gris? Vers le parc.
La fillette accompagna sa réponse d'un geste vague de sa main gantée, vers l'endroit où elle avait regardé le chat s'échapper. 
-Merci!
-Tu veux de l'aide?
Elle se sentait toujours un peu coupable pour leur précédente rencontre, cette fois-ci, elle pourrait se récupérer et l'aider réellement, plutôt que de l'enfoncer, littéralement. 

Christopher accepta et tous deux s'emboîtèrent le pas à la recherche du chat. Irene ouvrait de grands yeux, regardant dans tous les sens pour essayer de repérer la petite boule de poil. Ce furent cependant les oreilles des deux humains qui les attirèrent vers l'arène d'un furieux combat. Un sifflement qui hérissa la petite rousse retentit, faisant cesser le combat immédiatement. Le second chat retournait vers un élève de Serdaigle, assis dans l'herbe. Non loin de là, alors que Christopher s'inquiétait de l'état du second chat tout en s'excusant, Irene perçut un mouvement de recul. Un autre Serdaigle, *Léo Solem*,  avait fait un pas en arrière, semblant mal à l'aise. L'aiglonne ne pouvait que le comprendre, elle même à cet instant présent ne se sentait plus tant dans son élément. Quatre personnes, cela remplissait bien l'espace. Le cœur de la rouquine se mit à battre légèrement plus vite. Rien de très alarmant pour l'instant mais cela ne saurait tarder. Elle se devait pourtant de faire bonne figure. 

 La Deuxième Année fut soudain arrachée de ses pensées par une réflexion, peu amène, de Christopher. Irene ramena ses yeux vers la petite tête brune à l'évocation du prénom qui l'avait souvent fait tiquée. Cassiopée Malory ? Vraiment ? La curiosité repris le dessus sur les émotions de la petite fille qui se mit à dévisager avec curiosité leur homologue Serpentard. *Pourquoi porter les couleurs d'une autre maison ?*  Des myriades d'hypothèses firent irruption dans l'esprit de la jeune Aiglonne *Elle a peut-être emprunté cette écharpe à un Serdaigle qui retournait au château ? Ou alors elle l'a trouvée par terre ? Ou alors elle est atteinte de daltonisme ? ou encore...*. Une fois encore elle eu un petit coup de tête, cherchant à faire taire sa voix intérieure, préférant attendre la réponse de la verte bleue aux bras croisés. 

Tallyrenpher, à l'attaque !/ ⇈⇈ Ceci n'est pas un pavé... ⇈⇈ / Des Souris et des Dragons
Irene s'écrit sans accent, merci ! ^^
4ème année RP - M.E.R.L.IN. : Mat / Spid'Irene, la Princesse des Mots-Croisés
27 févr. 2019, 19:02
Teal  PV 
Il y avait tout d'un coup beaucoup trop de monde autour d'elle, qui avaient pour intérêt principalement elle et seulement elle et elle n'appréciait pas du tout ça. Ils ressemblaient, dans leur comportement, presque aux moldus de son école primaire. Ils arrivaient toujours à trois ou quatre pour l'encercler de façon à ce qu'elle ne puisse pas les fuir comme elle le voudrait, qu'elle soit bloquée comme un animal en cage, écrasée contre les barreaux en métal froid en priant de toute sa maigre force qu'on vienne la sortir de là, qu'ils arrêtent, que la douleur cesse, qu'ils arrêtent aussi de lui dire toutes ces choses méchantes. La plupart ils la bloquaient dans le parc qu'elle traversait et qui était clairement moins dangereux pour elle que les rues bondées de Londres, les rues où tous se bousculaient, trop de monde, trop de bruit, trop de contacts indésirables. Elle préférait nettement se glisser entre deux arbres pour rentrer chez elle que de slalomer entre les paires de jambes qui semblaient capable de l'écraser. Elle avait apprit très vite à faire tout toute seule, personne ne venait plus la chercher depuis qu'elle connaissait le chemin, c'était une perte de temps, mieux valait laisser une gamine de huit ans dehors toute seule pour qu'elle rentre à la maison sans qu'on ai à se faire chier. Elle doutait qu'à Poudlard les gens arrivent jusque là ou, tout du moins, qu'ils ne le feraient pas en public, comme ça où tout le monde pouvait les voir. Elle était donc, dans son esprit, protégée tant qu'elle n'était pas seule dans un endroit fermé, là où ils pourraient la bloquer si facilement qu'elle en pleurerait, comme à l'époque où elle priait qu'on la laisse tranquille. Le bon Dieu n’existe pas pour les gens comme elle. Les prières, ça ne fonctionne pas. 

Si elle pouvait en échapper maintenant, elle ne se faisait pas trop de faux espoirs, qu'importe le temps qu'elle fuyait, elle ne pouvait pas le faire éternellement. On finissait toujours par se faire attraper, il suffisait d'une seule erreur, d'un pas du mauvais côté ou d'un mauvais timing pour que vous vous fassiez choper et, une fois cela fait, ils ne vous lâchaient plus, sans vous en rendre compte vous étiez tombé dans le piège bien avant ce moment, depuis le début quand ils avaient décidé de faire de vous leur bête noire vous étiez piégés. Personne ne pouvait sortir tout seul de cette chaîne, peur des représailles ou honte. Il fallait parler aux autres pour se faire sauver, à quelqu'un de confiance mais tellement peu de personnes le faisaient, ne serait-ce que pour la honte d'avouer ça, d'avouer s'être laissée faire. On en finissait par se croire aussi coupable que les autres et, à la gamine qu'elle était, personne ne lui avait jamais dit que c'était pas sa faute alors la gamine y croyait et elle avait fermé se gueule. Ceci ne pouvait pas arriver encore une fois, ne serait-ce que parce que là, elle ne se laisserait pas faire. Et c'était pas sa faute, elle le savait maintenant. 

De ce qu'elle savait ou en tout cas de ce qu'elle avait lu parce qu'elle n'en connaissait pas beaucoup, les Serdaigle n'étaient pas violents ou méchants mais on ne pouvait pas tout apprendre dans les bouquins et certaines personnes cachaient si bien leur jeux, qu'on se serait prit comme coupable à leur place, elle savait ça aussi. Se méfier de tout, tout le temps et de tout le monde. C'était sa protection à elle. 
Seth se frotta contre son mollet alors qu'Hoela -qu'on pouvait confondre à tord avec une tache de boue ambulante- se cala correctement contre son ventre, se calmant sous les respirations de sa maîtresse. Comme protection minime mais qu'elle espérait peut-être suffisante, elle serra un peu plus ses bras contre elle alors que le bandage rappait contre sa chemise. 

-Le tien va bien ? Seth n'est pas violent, seulement un peu turbulent, je m'excuse. L'écharpe n'est effectivement à proprement parlé, pas à moi. Ce ne sont pas "mes" couleurs.

Moi ? Je n'fume pas, je n'bois pas, mais je M.L. Chacun son truc.
Mascotte Officielle des Crochets d'Argents, laissez passer s'il vous plait.
28 févr. 2019, 18:36
Teal  PV 
Cassiopée ne semblait pas être préoccupée par nos interrogations. Ce devait être "normal" chez elle ?

Ou alors elle avait avalée une substance illicite...

Sa grenouille, ou plutôt tas d'boue vint se coller à elle pendant quelle parlait chat avec un des deux "zigotos" de serdaigle.

Léo les connaissait peu. Seulement de nom et de vue. Il n'avait jamais été leur parlait et ne comptait pas le faire de si tôt. Mais puisqu'ils étaient là...

Irene Gates, et Christopher Martin... De ce qu'il savait ils se connaissaient déjà eux deux.

 Avant quelle ne s'explique d'avantage il ne put retenir un:

<< - T'es daltonienne ? T'es par chez nous ! >>

Par "chez nous" il entendait "chez serdaigle".

Son ton était froid, il ne voulait de base pas paraître méchant. Mais il voulait pouvoir s'asseoir sur le banc, finir son devoir, sans être entouré d'une multitude d'élève.

Elle aurait répondu un "Oui désolée" et Léo lui aurait laissé champ libre avant de s'asseoir et se plonger dans sa bulle.

Le Hic, c'était quelle ne l'étais surement pas. Elle avait ses raisons. Mais qu'importe était-ce Léo surenchérit, sa "langue de vipère" sortant de son trou.

<< - Si tu veux on peut te donner des cours pour différencier le vert et le bleu. >>

De son ton tranchant, il ricana.

<< - D'abord à qui tu l'as voler cette écharpe ? >>

Responsable des Nouveaux Arrivants de Serdaigle. -Léo S(Z)olem
Le Mentorat du Tonnerre avec les deux Canards chez les Aigles... Daffy et Donald Duck, toujours présent pour les gaffes !
6 mars 2019, 09:29
Teal  PV 
D'abord étonné des excuses de la Serpentard, Christopher constata surtout qu'elle n'avait pas plus réagi que ça au semblant d'attaque. Habituée ou simplement indifférentes aux critiques? Il réfléchissait aux dernières fois qu'il l'a vu, il ne se souvenait pas l'avoir déjà vu avec d'autres couleurs que le vert, elle avait les cheveux plus longs dans ses souvenirs, c'est la seule chose dont il se rappelait. Pourquoi s'afficher comme ça avec l'écharpe d'une autre maison? Bon ok ce ne sont que des couleurs, être répartis dans une n'oblige pas à porter ses couleurs et adhérer aveuglement à ses principes, mais quand même quelle image envoyait-elle à ses camarades? Cependant qu'aurait-il fait s'il avait été envoyé à Serpentard, n'aurait-il pas renié ses couleurs? *Si je n'ai pas été envoyé là-bas 'est pas pour rien c'est que je n'ai rien en commun avec eux...* Mais elle, elle avait été envoyé à Serpentard, elle avait des choses en commun avec cette maison, et puis d'où elle sort cette écharpe, est-ce qu'elle l'a volé? Non! Ce serait absurde de la porter ensuite, à la vue de tous surtout. Ou alors elle était dans la provocation, le besoin d'attirer l'attention peut-être, la coupe de cheveux, l'écharpe, ce n'était pas invraisemblable, très Serpentard comme attitude. Que pouvait être la prochaine étape?

Mais alors que toutes ces pensées fusaient dans la tête du blond, Léo avait réagi. Le garçon était encore plus agressif que Christopher qui jeta un coup d’œil vers Irene pour voir si la petite rousse était aussi surpris que lui de la réaction de son camarade. Puis Léo posa LA question, celle qu'il n'aurait pas osé poser.

- D'abord à qui tu l'as voler cette écharpe ?

Ma signature signe la fin de votre quête
Vive les Tallirenpher / 141265 / Christortank
-4ème année et ex-Préfet RP / Boute-en-train de l’année 2018 et 2019
6 mars 2019, 14:11
Teal  PV 
Irene s'était raccrochée à la conversation au moment où la Serpentard s'inquiétait de l'état du chat de Christopher. L'Aiglonne tiqua cependant quelque peu sur la dernière phrase.
-Ce ne sont pas "mes" couleurs.
Si elle ne se considérait pas Serdaigle, quel intérêt de porter les couleurs de cette maison ? Irene était plutôt fière de sa maison et comprenais qu'on puisse être déçu de ne pas avoir été répartis dans ce nid douillet. Mais ce n'était apparemment pas le cas de la Serpent enroulée au sol. Non, elle devait seulement avoir eu froid et perdu ses affaires. Léo prit tout d'un coup la parole et une attitude agressives qui choquèrent Irene. Comment pouvait-on être aussi méchant ? Il aurait dû être fier qu'on puisse porter les couleur de la meilleure des maison de Poudlard ! 

Le regard de la petite rousse noircit et elle fit trois pas vers Léo, menaçante. Elle s'adressa au jeune garçon d'une voix glaçante et autoritaire : 
- Tais-toi ! 
Elle attendit quelques secondes le temps que sa phrase fasse effet et se demandant si elle devait continuer...
-D'abord tu sais pas si elle l'a volée, et même, après ? C'est pas une raison pour être méchant, elle t'a pas porté préjudice ! Elle a peut être juste envie de s'associer à la plus belle maison de Poudlard, tu vas pas lui faire un procès pour ça. 
Son regard devint légèrement dédaigneux et elle faillit ajouter quelque chose. Cependant, un souvenir regrettable lui revint en mémoire, celui d'une dispute dont elle regrettait les mots. Son regard devint légèrement hagard quelques instants avant qu'elle installe un masque de sûreté. Elle ne devait pas montrer ses faiblesses surtout qu'elle ne les acceptait pas. Irene coinça le souvenir dans un coin de son cerveau et défia du regard son camarade. Quelle qu'elle fut elle, elle ne pouvait pas admettre que quelqu'un soit injuste comme cela, ce n'était pas équilibré. Et surtout il déshonorait Serdaigle en se comportant ainsi. Comme un... : 
-Imbécile. 
Le mot était sortit tout seul sans qu'elle ne s'en rende compte.

Etant donné que Cassy et moi avons la même couleur de paroles, j'ai laissé ses paroles en gras. 

Tallyrenpher, à l'attaque !/ ⇈⇈ Ceci n'est pas un pavé... ⇈⇈ / Des Souris et des Dragons
Irene s'écrit sans accent, merci ! ^^
4ème année RP - M.E.R.L.IN. : Mat / Spid'Irene, la Princesse des Mots-Croisés
6 mars 2019, 18:21
Teal  PV 
Les mots durs frappent l'air, mais pas seulement, c'est comme si elle se prenait une claque, une violente, forte et blessante. Le genre de coup qui fait vraiment mal, qu'on vous explose dessus sans aucune retenue, sans même avoir honte. Le genre de coup qui fait vraiment mal parce que ça vient du cœur. A-t-elle mal ? Oui, oui ça brûle. La brûlure s'étend sur tout son visage, il est rouge. C'est ça, quand on est en colère, elle s'en rend compte, c'est magique. Elle a l'impression d'avoir balancé les doutes par dessus l'épaule. C'est magnifique, ça tend tout ses muscles à l’extrême. Les rougissements sur ses joues, ce n'est pas grâce aux jolis mots de Solenn, c'est quelque chose de destructeur.  Elle lève les yeux vers Léo. La fille la défend, elle s'en fout un peu, elle n'a pas l'air différente des autres, le genre de fille qui tient les vestes dans les bagarres, qui ne fait rien pour les arrêter, qui en profite. En tout cas, c'est comme ça qu'elle semble être. 

-Je pourrais te dire la même chose, une langue de serpent pareille, étrange que tu ne sois pas en vert. Les bleus ne sont pas censés être intelligents ? D'après toi, si j'avais volé cette écharpe, crois-tu que je me pavanerait avec ? Je suis une Serpentard, j'en ai les valeurs mais les personnalités dans cette maison sont des ordures. Renier mes couleurs, je peux le faire, mes valeurs, non. J'ai pas volé l'écharpe, on me l'a donné, et cette personne était moins comme vous, plus Serdaigle, moins Serpentard. Vous deux, elle pointa les deux garçons, vous semblez étrangement Serpentard. La daltonienne, ici, c'est clairement pas moi.

Elle se lève, Seth dans les bras qui se frotte contre son buste et ses bras, comme pour la réconforter un peu. Léo était un garçon gentil, de loin, de près, maintenant, il semblait détestable. Serpenntard, comme les autres. Elle avait honte pour Serdaigle. 

Moi ? Je n'fume pas, je n'bois pas, mais je M.L. Chacun son truc.
Mascotte Officielle des Crochets d'Argents, laissez passer s'il vous plait.
10 mars 2019, 20:38
Teal  PV 
Les propos de Léo ne sont pas la réelle pensée de son auteur 




La rouquine coupa alors Léo dans son élan. Elle défendait Malory. Tandis que l'autre garçon ne disait rien.

Sur le coup, Léo se tut. Il ne savait pas quoi dire. C'était comme un boomerang, c'était revenu dans sa figure.

Puis Cassiopée surenchérit. Il fallait vite que Léo trouve une répartie. Non pas pour continuer le dialogue dont il se serait bien passé, mais pour ne pas passez pour une mauviette.

La journée avait bien commencé. Elle allait mal se terminer.

<< - ... >>

Sa bouche resta entrouverte sans rien dire. Puis ses yeux se fixèrent sur la chevelure de la Serpentarde.

<< - ... Et donc ? C'est tout. >>

Il ricana.

<< - Et donc tu t'es coupée les ch'veux ? T'avais qu'ça à faire ? >>

Il ricana de nouveau.

<< - C'est pour les garçons ça. Ou alors.... Ça veut dire que t'aimes les femmes ? >>

Il attendit que sa remarque fasse effet, un sourire au lèvre. Il n'avait pas été élevé comme ça, loin de là. Mais les jeunes sont cons, et Léo ne se souciait guère de savoir si c'était mal de dire ça.

<< - C'est qui l'heureuse élue ? Solenn ? Tu traînes toujours avec ça expliquerait bien des choses ! >>

Léo n'aurait pas du rigoler. Le 14 Février dernier il s'était prit un bon gros râteau. Cassiopée le savait-elle ?Il n'en savait rien. Mais elle avait connaissance de ses problèmes familiaux.

Il tourna les yeux rapidement vers Irene.

<< - Oui bien toi, Gates ? J'vois pas pourquoi tu la défendrais autrement >>

Responsable des Nouveaux Arrivants de Serdaigle. -Léo S(Z)olem
Le Mentorat du Tonnerre avec les deux Canards chez les Aigles... Daffy et Donald Duck, toujours présent pour les gaffes !