Inscription
Connexion

8 févr. 2020, 22:58
Entre deux pages  privé 
Janvier 2045
Dans le couloir attenant au parc
@Lili Cooper


Ses parents de retour, un nouveau carnet vierge de tout dessin, tout semblait repartir pour le mieux, elle avait prévu d’aller dans le parc pour dessiner en paix, laisser son esprit s’évader au grès de son crayon, laisser son imagination créer ce monde dans lequel elle se sent si bien. Mais c’était sans compter les nouvelles de l’extérieur. Depuis ce matin on ne parlait que de ça, la gazette du sorcier passait de mains en mains jusqu’à arriver à celles d’Aliénor. Elle devait lire ça de ses propres yeux, chaque mot avait son importance au vu de ce qu’elle avait entendu dans les couloirs.


Elle passa les portes de la cour intérieur. Le sol portait les griefs de l’hiver, recouvert d’une fine pellicule de neige, tout juste assez pour qu’elle craque délicatement sous les chaussures des quelques courageux bravant le froid. Elle passa une jambe au-dessus d’une des arches qui séparait le parc du couloir extérieur et cala son dos contre le pilier. Son carnet et le fameux journal sous le bras, elle préférait bien s’installer avant d’en avoir le cœur net. Elle replia ses genoux vers elle tout en étant tout de même détendue et commença la lecture.

Elle ne pensait pas ça possible, que ce secret depuis si longtemps gardé pouvait éclater au grand jour. Elle avait toujours vécu entre ses deux mondes, elle avait encore des amis moldus, alors s’imaginer qu’ils voyaient les sorciers comme des monstres, que les sorciers risquaient leur vie dans le monde moldu… Elle avait du mal à y croire. Une boule se forma dans sa gorge, elle ne savait pas comment ça se passait à Bristol, elle venait de retrouver ses parents, elle ne pourrait supporter qu’on lui enlève à nouveau. C’était trop tôt.

Plus ses yeux parcouraient les lignes, plus son inquiétude montait en elle, plus elle essayait de se persuader que tout cela n’était qu’un mauvais rêve. Elle lança le journal à ses pieds, elle en avait assez lu pour aujourd’hui. Elle ouvrit son carnet, elle avait besoin de se vider la tête. Mais ce n’est que son inquiétude qui se matérialisa doucement sur le papier, dessinant une cage enfermement un lion. Sa plus grande peur, être privé de sa liberté, n’était-ce pas ce qu’on lui prenait en ce moment-même ?

La fillette releva la tête et soupira lourdement. Il fallait que tout cela arrive maintenant. Tout semblait déjà si compliqué… C’est alors qu’une bourrasque de vent vint balayer le parc. Elle n’était pourtant pas si forte que ça, mais visiblement assez pour soulever le journal de la fillette et l’envoyer voltiger un peu plus loin dans le couloir attenant au parc. Aliénor se pencha sur le côté et aperçut quelqu’un au bout du couloir. Elle se leva et sans plus de politesse, elle cria en direction de la silhouette :

-Tu pourrais ramasser le journal, c’est le mien, s’il te plait !

En espérant qu’elle ne soit pas tombée sur une personne dégénérée type Aelle qui l’enverrait bouler la seconde après qu’elle ait prononcé un mot.

Batteuse des Hel's
J'ai plus de virilité dans mon petit doigt que toi dans tout ton corps.
Aliénor Delphillia 5ème année RP, Poufsouffle

9 févr. 2020, 01:58
Entre deux pages  privé 
Sans but précis, tu te diriges vers le parc du château. Pourquoi ? Tu ne sais pas vraiment, tu as surtout envie de t'aérer l'esprit, pour changer de ces derniers jours. Emmitouflée dans ton manteau bien chaud, tu marches lentement, la tête dans les nuages. Arrivant devant la porte qui conduit au parc, tu es étonnée de voir qu'un journal de la gazette atterrit juste à quelques centimètres de tes pieds. Entendant que quelqu'un te parle, tu t'en empares avant de répondre :

- Oui, bien sûr, deux minutes !

Tu te diriges vers la voix qui se trouve à l'extérieur. Tout en tenant le fameux journal, tu ne peux t'empêcher de guigner les gros titres qui semblent aussi affolants que ce que l'on entend dans les couloirs. Peu rassurée, tu ralentis le pas, avant d'afficher un léger sourire :

- Et voilà pour toi, dis-tu en lui tendant le journal.

Tu ne mets que très peu de temps à reconnaitre la batteuse des Hel's mais tu ne dis rien là-dessus pour le moment, elle ne sait très certainement rien de toi.

Ces gros changements sont très récents, trop récents pour que tu y croies réellement, tu n'arrives pas à mettre les mots dessus. Le fait que tu n'aies pas vu ta famille à Noël n'y aide pas, tu t'inquiète beaucoup, tu as peur pour la suite des évènements et ce qui pourrait encore empirer durant les prochains mois.

Sans trop t'en rendre compte, tu te questionnes à haute voix :

- Alors c'est bien vrai, tout ce bazar ?

Ce secret qui était si bien protégé, envolé pour une seule erreur qui s'avère être fatale. Ayant pour habitude de vivre dans les deux mondes, tu te demandes bien ce qui va se passer pour toi et le reste de ta famille, tu as bien trop d'inquiétudes pour ton âge, ces évènements te font presque grandir trop rapidement, malgré toi.

Présence partielle | Quatrième année RP - Préfète InRP - Joueuse de Quidditch | #4682B4
« Poufsouffle refoulée ayant été répartie à Serpentard, se proclamant Gryffondor et se faufilant parmi les Serdaigle » E.D.

9 févr. 2020, 11:45
Entre deux pages  privé 
Par chance la personne un peu plus loin ne semblait pas être hostile, enfin une personne normalement constituée dans ce château ! Enfin Aliénor était pas mal dans son genre, mais elle apprenait à se maitriser. Aliénor amorça quelques pas dans sa direction sans trop s’éloigner tout de même de son carnet qu’elle avait laissé là.

-Merci c’est cool.

Aliénor reprit le journal que lui tendait son vis-à-vis, une fille brune qu’elle n’avait pas vu en cours, il ne lui semblait pas l’avoir déjà vu, enfin certainement dans les couloirs ou aux repas mais sans plus. Ce n’était pas plus mal, Aliénor avait sa dose d’amis au château mais aussi sa dose d’ennemis, enfin ennemis, de gens qui ne devaient pas tellement l’apprécier. Donc une personne potentiellement neutre c’était une bonne chose.

Les yeux d’Aliénor tombèrent sur les pages du journal quand l’autre lui demanda si toutes les rumeurs du château étaient vraies. Elle aussi avait du mal à y croire alors ? Tout cela était si soudain et si meurtrier. Elle était tout de même rassurée que ses parents ne soient pas à Londres, certains quartiers de la ville étaient sans dessus-dessous.

-Si on en croit la gazette, c’est vrai…

Aliénor déplia un peu plus le journal avant de se poster à côté de sa camarade pour lui montrer les quelques articles et gros titres qui les intéressaient. En gros tout le journal, c’était une information majeure, mais elle osait espérer au fond d’elle qu’il y ai certaines choses qui restent normales, que ce ne soit pas si grave.

-Ils disent qu’il y a eu des morts… J’ai vraiment du mal à me rendre compte, mon père était un peu tendu à Noël, mais ça…

Aliénor soupira avant de s’assoir de nouveau sur le rebord séparant le parc du couloir extérieur. Eux, à Poudlard, ils étaient dans leur bulle, rien ne pouvait leur arriver, alors que dehors tout était en changement, elle ne savait même pas vraiment toutes les mesures prises, tout était flou. Mais ils étaient en sécurité ici, loin de ce tumulte qui grondait derrière ce dôme protecteur et le lac qui les encerclaient.

-Ça fait peur pour l’avenir ça.

Elle releva les yeux vers la brune en lui accordant une moue perplexe. Rien ne semblait aller en s’arrangeant et l’inquiétude de la fillette, même si elle ne voulait pas vraiment l’admettre montait en flèche.

Batteuse des Hel's
J'ai plus de virilité dans mon petit doigt que toi dans tout ton corps.
Aliénor Delphillia 5ème année RP, Poufsouffle

9 févr. 2020, 16:59
Entre deux pages  privé 
Alors c'est bien vrai, tout ce que tes parents t'ont dit. Tu n'en reviens pas. Non pas que tu ne leur faisais pas confiance mais cela semblait plutôt irréel et beaucoup trop différent du monde que tu connaissais jusqu'à présent, ce qui te déstabilise rien qu'en y pensant. 

- Je n'ai pas vu mes parents pour Noël, ils ont préféré que je reste à Poudlard pour l'année. C'est possible que ce soit pour cette raison oui, nos parents devaient déjà être plus ou moins au courant, je suppose.

Etant donné ton statut et le quartier dans lequel tu vis, cela ne semble pas si étonnant mais tu espères que tout ira bien pour eux et qu'il ne risquent pas gros en étant dans la résistance. Au moins, ils ne sont pas du même statut que toi, ce qui peut limiter la casse si quoi que ce soit leur arrive.

- Clairement, je sais pas du tout ce qu'il va se passer mais c'est bien parti pour empirer de tous les côtés.

C'est vrai, à Poudlard, vous êtes en sécurité, vous n'avez pas grand-chose à craindre, surtout que les néo-mangemorts ont été renvoyés mais tu ne peux t'empêcher de redouter le pire pour la suite, c'est trop compliqué de positiver par les temps qui courent, même pour toi qui aimerait plus que tout pouvoir le faire. 

Présence partielle | Quatrième année RP - Préfète InRP - Joueuse de Quidditch | #4682B4
« Poufsouffle refoulée ayant été répartie à Serpentard, se proclamant Gryffondor et se faufilant parmi les Serdaigle » E.D.

10 févr. 2020, 14:21
Entre deux pages  privé 
Les épaules de la fillette s’affaissèrent devant ses craintes mise à l’oral par sa camarade. Elle soupira une nouvelle fois, elle ne pouvait rien y faire, ils subissaient tous ses changements si soudain. Au moins Poudlard ne changeait pas trop, l’ambiance était certes plus lourde, mais ils avaient toujours cours, le Quidditch aussi, c’était leur bulle de vie. L’école résistait aux changements, même si elle rencontrait aussi son lot de problème mais ça restait contenable, du moins ça semblait.

-Mouais, t’as eu des nouvelles de tes parents toi ?

Depuis qu’elle les avait vu à Noël, elle n’avait pas vraiment eu de nouvelles de ses parents. Elle ne savait pas ce qu’il se passait à Bristol, mais elle avait confiance en eux, ils sauraient trouver des solutions pour être en sécurité. Ils avaient surmonté de nombreuses étapes en couple, c’était impensable que ça se passe mal. Mais c’était certainement complexe pour tout le monde. A vrai dire Aliénor était preneuse de toutes les informations possibles.

-Parce que c’est assez flou quand même… Parce que détruire Sainte-Mangouste, faut y aller non ?

En fait détruire quelque chose ça relevait du film moldu pour la petite Delphillia, ça ne pouvait pas arriver en vrai, pas comme ça avec des gens dedans…Finalement tout ce qu’il se passait était de l’ordre de la fiction pour la petite Delphillia et pourtant chaque matin, elle vivait avec ses nouvelles. Mais sa place avait de quoi envier, elle allait bien et ses parents aussi, son père avait évité Azkaban, tout allait bien en somme.

Batteuse des Hel's
J'ai plus de virilité dans mon petit doigt que toi dans tout ton corps.
Aliénor Delphillia 5ème année RP, Poufsouffle

12 févr. 2020, 00:37
Entre deux pages  privé 
Tu places les mains derrière ton dos, comme pour signifier que tu n'es pas sûre de savoir si tu n'aurais pas préféré ne pas avoir de nouvelles de leur part ou en avoir qui ne soient pas des plus heureuses. Certes, à Poudlard, tu étais en sécurité mais tu aurais aimé pouvoir les voir car quelque chose te dit que ça n'ira pas mieux les prochains mois. Même si tu te demandes comment ça pourrait être pire, tu sens que ça le sera, peu importe comment. Tu n'es pas de nature pessimiste mais l'état actuel des choses ne te permet pas d'être si confiante sur l'avenir du monde sorcier :

- Oui, tout va bien pour eux mais ça sent quand même mauvais pour la suite. Maman n'a pas voulu plus m'en dire mais ça me parait logique.

Ils espacent de plus en plus leurs hiboux depuis près d'un mois, ce qui t'attriste un peu mais te ramène à la réalité, qui est bien dure à accepter.

- C'est sûr, rien n'a été fait de main morte. Difficile de croire que les moldus sont au courant pour... Nous, ce monde, c'est presque irréel.

Tu as surtout dû partir du principe que jusqu'à maintenant, ils ne l'avaient pas découvert et tu l'as pris comme une vérité générale mais il ne faut pas t'en vouloir, c'est une attitude normale que l'on peut avoir, même si cela ne t'aide pas à remettre le tout en place et à comprendre tout ce qui est en jeu, depuis près d'un an, déjà.

Présence partielle | Quatrième année RP - Préfète InRP - Joueuse de Quidditch | #4682B4
« Poufsouffle refoulée ayant été répartie à Serpentard, se proclamant Gryffondor et se faufilant parmi les Serdaigle » E.D.

12 févr. 2020, 17:24
Entre deux pages  privé 
Aliénor laissa tomber le journal sur ses genoux avant de reprendre son carnet afin de libérer de la place pour sa camarade si jamais celle-ci souhaitait s’assoir à ses côtés. La fillette avait eu beaucoup de mal avec le départ de ses parents, puis avec Rey, le fait de ne rien pouvoir faire, d’être démunie face à la situation qui se présentait à elle. Un pion dans tout ce monde, elle ne devait être que ça, même moins, elle subissait sans cesse et on lui disait qu’on ne souhaitait que la protéger. Mais tous ses gens qui la protégeaient, personne ne les protégeait eux, Aliénor voudrait le faire, donner tout ce qu’elle peu donner et plus encore pour être certaine que tous les gens a qui elle tient sont en sécurité, mais elle n’en avait pas le pouvoir, du moins on ne lui en laissait pas le pouvoir.

Plus que quiconque elle avait conscience de ses faiblesses actuelles, mais elle savait aussi qu’elle pouvait faire des choses et que si on lui en donnait les moyens elle pouvait soulever des montagnes. Sa persévérance, son instinct, son courage, elle pouvait aller loin avec ça et elle le savait au plus profond d’elle.

-Ca doit être pire de leur côté, à leur place je ne sais pas comment je réagirais. Après tout c’est quelque chose de découvrir qu’on cachait tout un monde sous leurs yeux.

Aliénor haussa une épaule. C’était un désastre pour le monde magique, mais ça devait être vraiment déroutant pour les moldus. Ils ne pouvaient accéder au monde magique alors que les sorciers se baladaient librement parmi eux, ce jouant des hommes sans pouvoirs. Mais finalement, toute la technologie dans laquelle ils évoluent n’est-elle pas égale à la magie des sorciers.

La petite Delphillia prit une grande inspiration avant de regarder sa camarade en souriant.

-Avec tout ça je ne me suis même pas présentée, Aliénor Delphillia, et toi ?

Toujours son sourire sur les lèvres, le regard fixé sur la fille en face d’elle, la curiosité de savoir à qui elle avait affaire pointait maintenant le bout de son nez. Elle détailla de manière peu polie le visage de son interlocutrice, elle lui semblait légèrement familière.

Batteuse des Hel's
J'ai plus de virilité dans mon petit doigt que toi dans tout ton corps.
Aliénor Delphillia 5ème année RP, Poufsouffle

15 févr. 2020, 14:28
Entre deux pages  privé 
Aliénor avait raison, c'est exactement ça et c'est sûrement ce qui fait que le monde entier risque de devenir instable dans les prochains mois : La peur, un sentiment qui interdit presque de prévoir les réactions des autres mais aussi les tiennes. Sous pression, tu ne peux jamais savoir ce que tu feras mais tu espères que toute cette histoire n'ira pas trop loin car ce serait la goutte d'eau qui ferait déborder le vase. Quoique, c'est peut-être déjà le cas, finalement.

- C'est vrai, mais je pense qu'il aurait été mieux que ça ne se sache pas, justement pour cette raison.

Pour le moment, tu n'en ressens pas tellement les conséquences mais ce n'est qu'une question de temps, tu le sais. Certains doivent faire le deuil, d'autres doivent déménager...

Que ce soit pour l'un ou l'autre des deux mondes que tu connais, plus rien ne sera comme avant, tu ne vois pas comment ça ne pourrait pas être autrement en tout cas. Même pour toi, tu penses que tu ferais peut-être mieux d'aller vivre ailleurs pour éviter des soucis à ta famille.

Elle te demande ton nom : C'est vrai, elle ne doit rien  savoir du tout de toi, comme tu te le disais plus tôt. Connaissant son nom, tu n'as pas pensé à te présenter.

- Excuse-moi,j'ai complètement oublié aussi. Je suis Lili Cooper, deuxième année à Serpentard.

Tu lui souris à son tour. Depuis le début de l'année, ce n'est pas la première personne qui fait parti des Hel's que tu rencontres et, suivant les matchs qui se déroulent à Poudlard, tu te souviens facilement des noms des joueurs.

Présence partielle | Quatrième année RP - Préfète InRP - Joueuse de Quidditch | #4682B4
« Poufsouffle refoulée ayant été répartie à Serpentard, se proclamant Gryffondor et se faufilant parmi les Serdaigle » E.D.

16 févr. 2020, 19:19
Entre deux pages  privé 
Aliénor tiqua lorsque la fille lui donna son nom. Elle l’avait déjà entendu auparavant, mais elle n’avait aucune idée de l’apparence de cette Lili Copper dont elle avait entendu parler. Aliénor fronça très légèrement les sourcils se souvenant de l’endroit où elle avait entendu parler de cette Serpentard. Lors d’un cours de défense contre les forces du mal il lui semblait, par une blonde de sa promotion qui était elle aussi en filière Auror. Elle ne lui parlait que peu, mais elle n’avait rien contre elle, Tess. Cette Tess qui avait évoqué par moments sa cousine en thermes peu élogieux. Aliénor avait fini par s’imaginer cette fille quelque peu étrange, manipulatrice essayant d’embobiner tout le monde en se faisant passer pour une sainte. Mais si elle jouait vraiment ce rôle dont lui avait parlé Tess, elle le faisait très bien.

Aliénor avait vraiment du mal à voir en elle la personne si horrible qu’avait décrite la blonde, même si la petite Delphillia sentait qu’elle avait exagéré certains traits, elle était quand même bien loin du compte. La fillette voulait s’assurer de cette information tant elle lui paraissait incohérente avec l’idée qu’elle c’était faite de cette Lili.


-Attends, t’es la cousine de Tess non ?

Il y avait vraiment de quoi se poser la question, son comportement ne semblait pas manipulateur pour un sou et Tess ne ressemblait en rien à la brune. Aliénor pencha légèrement son buste en arrière comme pour s’éloigner de cette nouvelle menace potentielle. Après tout beaucoup d’élèves ont des aprioris sur les autres sans les avoir connus. Aliénor n’était pas une exception, elle écoutait les quelques ragots qu’elle obtenait même si elle n’y prêtait pas plus d’attention que ça. Sans le vouloir, elle se faisait des idées assez arrêtées sur certaines personnes du château.

Batteuse des Hel's
J'ai plus de virilité dans mon petit doigt que toi dans tout ton corps.
Aliénor Delphillia 5ème année RP, Poufsouffle

23 févr. 2020, 01:03
Entre deux pages  privé 
Tu sens que ta réponse rend perplexe la Poufsouffle mais tu ne saisis pas pourquoi : Saurait-elle quelque chose sur toi qui ne lui a pas plu ? Tu ne comprends pas et tu te renfermes un peu. Désormais, tu as peur de tout ce que tu pourrais lui dire, tu n'as pas envie de voir la situation s'emporter, ce n'était absolument ton but.

Pour le moment, elle semble calme mais quand elle te pose sa question, tu as un léger mouvement de recul et tu écarquilles les yeux : Après le mot cousine, tu attendais le prénom d'Orphéa ou de Yesenia mais pas de Tess, loin de là. Il faut dire que tu ne la considères pas comme telle et tu ne l'appelles plus du tout comme ça, c'est une personne lambda pour toi, que tu ignores le plus possible, même si elle a eu la bonne idée de te rendre visite pour fêter la rentrée comme il se doit.

Tu te dis immédiatement que Tess s'est donné à coeur joie de lui dire comment elle te voyait, ce qui te dégoûte : Elle n'a pas le droit, non, ce n'est pas juste. Toi, tu ne l'as pas ternie en public, tu te contentes de dire ce qu'elle te fait à tes amis les plus proches, c'est tout, les Autres, ils ne savent même pas qui elle est pour toi.

Nerveuse, tu lui réponds, soucieuse de la réaction que cela susciterait :

- Oui, c'est.. bien ça. Même si.. rares sont ceux qui le savent.

Combien sont au courant ? Une personne, c'est déjà trop à tes yeux.

- Quelque chose ne va pas ? risques-tu.

Ta voix était bien plus basse qu'auparavant, on sent que cette tournure ne te plait pas.

Présence partielle | Quatrième année RP - Préfète InRP - Joueuse de Quidditch | #4682B4
« Poufsouffle refoulée ayant été répartie à Serpentard, se proclamant Gryffondor et se faufilant parmi les Serdaigle » E.D.