Inscription
Connexion
31 août 2020, 23:41
Peur de rien...  PV : Diane Turner 
Samedi 5 mai 2035
14h : Le Parc
Poudlard



Diane est en retard.
Diane est toujours en retard... Et elle ne m’a pas encore dit pourquoi je devais la rejoindre à quatorze heures ici. Elle a surement une idée derrière la tête. Diane a toujours plein d’idées derrière la tête. La dernière fois que je l’ai accompagnée dans ses plans foireux, on s’est retrouvés dans le bureau de Rusard... Mais pourtant, je suivrai toujours Diane partout, même si je sais déjà par avance que l’on va finir dans la merde. Diane n’aime pas respecter les règles, ni faire comme tout le monde. Elle s’en foue de tout le monde. Son adrénaline, c’est la découverte, l’inconnu, et sa curiosité un moteur. Diane est curieuse. Elle s’intéresse à tout un tas de trucs et se pose mille et une questions. Elle aime les gens et les gens l’aiment, mais de cela aussi elle se tape. Même si elle est sensible. Elle veut cacher ce qu’elle ressent mais en vérité elle se protège. Diane pleure parfois, mais que devant moi. Et moi je la tiens dans mes bras et je cache ses larmes sur mon épaule pour pas que ça se sache. Elle ne parle jamais de sa vie. Diane vit au présent. Le passé est derrière. Et demain on verra. Elle est comme ça et je l’aime comme ça. C’est mon amie.
Diane est en retard...

Image
Dernière modification par Cassidy Powell le 6 sept. 2020, 02:16, modifié 4 fois.

Cassidy Powell - Gérant du GaiChiffon / Pré-au-Lard
5 sept. 2020, 12:45
Peur de rien...  PV : Diane Turner 
Lorsque je vis enfin la silhouette de Cassidy au loin, je m'arrêtai quelques instants, essoufflée d'avoir couru pour tenter d'arriver à l'heure à notre rendez-vous. Je passai la main dans mes cheveux pour les remettre en place puis je repris ma progression vers mon ami d'un pas moins soutenu.
Arrivée à sa hauteur, je lui tapai doucement sur l'épaule pour lui signifier ma présence et le faire se retourner puis lui souris. J'essayais tant bien que mal de prendre un air le plus naturel possible mais mes joues rouges et ma respiration encore saccadée, que je cherchais à contenir au mieux, trahissaient sans aucun doute mon état actuel. Je me demandai même s'il parvenait à entendre les battements de mon cœur qui tambourinait contre ma poitrine.

"Désolée pour le retard Cass', je..." Je m'interrompis, réfléchissant à ce que je pouvais dire. Rien ne me venait... Pourquoi chercher à inventer une raison de toute façon ? J'étais en retard, un point c'est tout. Et puis il s'agissait de Cassidy. Il me connaissait suffisamment bien pour savoir que cela n'avait rien de surprenant avec moi. "...Non en fait oublie j'ai pas d'excuses, j'ai juste traîné avant de venir et voilà."

Sans lui laisser le temps de répondre quoi que ce soit, je lui donnai un petit coup de coude complice sur le flanc, impatiente de pouvoir passer à l'action.
"Le plan d'aujourd'hui est simple : sortir de Poudlard." Je me mis à le regarder, les yeux débordants d'excitation, puis enchaînai pour le rassurer. "Je te jure, y'a rien de compliqué." *Enfin je crois...* "D'après mes infos, notre porte de sortie c'est lui." Alliant le geste à la parole, je pointai du doigt un arbre aux racines noueuses qui se dressait à plusieurs mètres de nous. Le Saule cogneur.

Couleur : #134f5c - Gérant du CB : #633512
Nom de code au Réveil : Blaze
Du flouz, du flouz, encore et toujours du flouz ! - Team Picsou
6 sept. 2020, 18:02
Peur de rien...  PV : Diane Turner 
Cet air de s’excuser totalement « je m’en foutiste »... j’ai à la fois envie de la pincer et en même temps de la chatouiller. Mais comme d’habitude, Diane ne me laisse pas le temps de l’engueuler. Elle sait comment attiser ma curiosité. Alors que j’observe son air mutin sous sa coiffure désordonnée, je commence à craindre le pire...
- Sortir de Poupou... Les racines du Cogneur ? Qu’est-ce que tu as encore inventé ? Tu veux que je te rappelle ce qui s’est passé la dernière fois que tu as voulu te frotter au Saule...?
Moi je m’en souviens très bien. Son idée était de dompter l’arbre. Franchement, qui aurait ce genre d’idée à part Diane. Elle voulait grimper dessus comme on monte un cheval sauvage. Bien évidemment, je devais faire office de leurre et bien évidemment, j’ai dit oui. Je cherchais donc à détourner l’attention du Salicaceae. J’ai failli me faire réduire en bouillie une bonne dizaine de fois. Pendant ce temps, la demoiselle espérait le tromper en s’approchant à pas de loup. Elle est même parvenue jusqu’à son tronc sans se faire griller tandis que je hurlais comme un charretier à quel point je détestais ses idées pourries. Mais le Cogneur ne s’est pas laissé avoir. Une branche s’est dirigée à toute berzingue vers Diane pour la faire voltiger dans les airs. Bien entendu, j’ai servi de piste d’atterrissage. Elle s’est écroulée sur moi. J’ai vu trente-six chandelles, le souffle coupé. Nous avons dû ramper jusqu’à être hors d’atteinte.
-C’était supeeeer !- qu’elle a crié. Je l’aurai tuée.
Je finis par revenir à cette histoire d’évasion.
- Et de qui tu tiens ces fameuses infos ?
Je la suspecte d’avoir encore fourré son nez dans les affaires des autres...

Cassidy Powell - Gérant du GaiChiffon / Pré-au-Lard
30 sept. 2020, 22:43
Peur de rien...  PV : Diane Turner 
A l'évocation de cet épisode, je fis une grimace. Nul besoin que Cassidy le fasse, je m'en rappelais très bien toute seule. Mais dans mes souvenirs cela n'avait pas été si catastrophique... Quelques coups rageurs par-ci par-là, de jolies égratignures sur le corps, des hématomes et puis c'était tout. Les séquelles étaient minimes et n'avaient vraiment rien de comparables à ce que l'on pouvait subir au Quidditch par exemple. C'était de la gnognotte pour moi, il n'était pas nécessaire de s'attarder dessus.

"Nan tu abuses, ce n'était pas si horrible que ça... Et puis ça ne sera pas pareil ! Cette fois j'ai la technique tu vas voir !"

Je continuai d'observer le Saule cogneur au loin. Pour le moment il était calme. Il n'y avait sûrement personne dans ses environs. Mais bientôt il s'agiterait dans tous les sens à notre approche.

"De quelqu'un... Tu connais pas." Je ne pouvais pas en dévoiler plus. Si je lui disais que j'avais entendu des élèves en parler au détour d'un couloir, jamais il n'accepterait de prendre le risque de m'accompagner. "Mais je te promets que c'est des infos sûres. Tu ne seras pas blessé, je te le promets. Et au pire je passe devant si tu veux, comme ça tu peux te cacher derrière moi."

Avant qu'il ne se défile face à mon plan, j'attrapai sa main droite dans la mienne pour entamer une course à petites enjambées à travers le parc du château. Un large sourire plaqué sur le visage, je me répétai mentalement les consignes à adopter pour le maîtriser et accéder à son passage secret.

Couleur : #134f5c - Gérant du CB : #633512
Nom de code au Réveil : Blaze
Du flouz, du flouz, encore et toujours du flouz ! - Team Picsou
11 oct. 2020, 16:57
Peur de rien...  PV : Diane Turner 
« On va mourir... ».
La phrase tourne dans mon esprit tandis que je coure derrière Diane, déjà hors d’haleine. Comme si le fait qu’elle passe devant moi change quelque chose. « J’ai la technique », « des infos sûres de quelqu’un que tu ne connais pas », « Tu ne seras pas blessé »... Ce qui est censé me rassurer me fait encore plus flipper. Quand j’ai connu cette fille, elle paraissait calme et réfléchie. Elle me semblait raisonnable. J’ai rapidement compris qu’en vérité, elle était folle. Je l’ai aimée encore plus, il faut bien l’avouer. J’ai un côté tête brûlée aussi en étant totalement sincère. Mais je ne me précipite pas en général. Quand je m’apprête à entreprendre un truc dangereux, je me pose un petit peu pour étudier les différentes options, afin de m’assurer que j’en sortirai vivant. Diane fonce puis elle improvise. Je me sens vivant avec elle. Je ne sais jamais si j’aurai toujours mes deux bras ou mes deux jambes en me couchant le soir...
- C’est qui ce quelqu’un que je ne connais pas ?
Je crie en essayant de ne pas me vautrer dans l’herbe. Elle me serre la poignet comme si j’allais me sauver. On s’arrête enfin non loin du Saule cogneur. Je me penche, les deux mains sur mes cuisses pour reprendre ma respiration, le rouge aux joues.
- Diane ! C’est quoi l’idée bordel ? Tu me tueras un jour...
Face à nous, l’arbre a l’air de dormir paisiblement, en apparence. Son tronc ressemble à un entrelac de racines tandis que ces branches sont couvertes de bourgeons. C’est le printemps et il paraît moins lugubre qu’en hiver. Mais il faut s’en méfier. Quand ce gigantesque mastodonte se réveille, mieux vaut ne pas être celui qui a rompu sa sieste.
Diane a le sourire aux lèvres. Elle est encore plus flippante que le Saule. On va mourir...
Dernière modification par Cassidy Powell le 21 nov. 2020, 13:15, modifié 1 fois.

Cassidy Powell - Gérant du GaiChiffon / Pré-au-Lard
31 oct. 2020, 19:20
Peur de rien...  PV : Diane Turner 
L'herbe défilait sous nos pieds, la course n'en finissait plus mais mon objectif se rapprochait. Je me mis à rire sincèrement en sentant Cassidy derrière moi qui me suivait malgré sa méfiance. L'entendre respirer ainsi m'amusait encore plus. A ce moment-là, j'étais bien. Je me sentais pleinement libre et légère. Loin de tous les soucis du quotidien et des sujets barbants. Mon rire s'intensifia lorsque j'entendis la question du Serdaigle. S'il savait !

"Je n'en ai pas la moindre idée ! C'est un mec que j'ai entendu en parler entre les cours ! Si tu veux je te le montrerai si on le recroise un jour mais je connais pas son nom ni sa maison... Et je suis même pas sûre de le reconnaître en fait !" Ok j'avais finalement lâché l'info. En toute franchise, tout le conduisait à ne pas avoir confiance en moi. Mais c'était trop tard, il ne pouvait plus faire demi-tour, nous étions bientôt arrivés de toute façon.

Cassidy me lâcha finalement la main ; nous y étions enfin. Je me tenais les hanches et rejetai ma tête en arrière pour prendre de grandes bouffées d'air frais et calmer ma respiration. Tout en respirant la bouche ouverte, je reportai mon attention sur mon ami, une expression espiègle sur le visage.
Le garçon prit de nouveau la parole. Il avait raison, il fallait dans tous les cas que je lui révèle ce que j'avais entendu. Sans ces informations, jamais il ne parviendrait à sortir, même en m'observant. Je me tournai pour observer le Saule cogneur et détailler son tronc noueux.

"Crois-moi ou non, il y a un passage secret au niveau de ses racines qui mène jusqu'à une maison à Pré-au-Lard. Tu te souviens qu'il devient agressif dès qu'on s'approche de lui pas vrai ? Eh bien on peut l'immobiliser avec un nœud précis ou un sortilège. Le sortilège me paraît moins dangereux donc c'est ce qu'on va faire." Ma voix était posée et sérieuse. Parfois certaines situations n'étaient pas adaptées à la légèreté. C'était le cas ici. Nous devions être prudents.

Couleur : #134f5c - Gérant du CB : #633512
Nom de code au Réveil : Blaze
Du flouz, du flouz, encore et toujours du flouz ! - Team Picsou
28 nov. 2020, 23:24
Peur de rien...  PV : Diane Turner 
Diane dans toute sa splendeur...
« Je connais pas son nom ni sa maison, je suis même pas sûre de le reconnaître ! »
Tout ce qui intéresse cette fille, c’est l’aventure. Comme une seconde nature chez elle d’avoir les oreilles qui traînent, d’aller là où il ne faut pas, et de m’entraîner dans ses équipées, bien entendu. Je m’apprête à râler, mais ce qu’elle m’avoue ensuite m’arrête tout net. Elle sait comment piquer à vif ma curiosité, et pour le coup, elle a réussi. Un passage secret qui mène à la Cabane Hurlante ? Cette vielle masure est, dit-on, le lieu préféré des esprits et des loups-garous. Rien que ça ! Pourquoi ne suis-je pas surpris que cet endroit présente chez mon amie un tel intérêt. C’est absolument le genre de lieu dans lequel Diane irait pointer un jour ou l’autre le bout de son nez curieux. Elle m’expose son plan pour déjouer le Cogneur. Un sortilège me semble bien présompteux face à ce mastodonte. Mais je suis persuadé que Diane a une idée bien précise en tête. Et je sais surtout que rien ne la fera reculer. À vrai dire, le désir de visualiser de mes propres yeux ce qui se passe dans cette baraque commence sérieusement à me titiller. Diane a encore gagné. Mon regard fixé sur l’arbre, je donne un coup de coude à ma camarade.
- Alors, c’est quoi ce sort ?

Cassidy Powell - Gérant du GaiChiffon / Pré-au-Lard
29 nov. 2020, 15:08
Peur de rien...  PV : Diane Turner 
Surprise par son coup de coude, il me fit me déplacer de deux pas sur le côté. Je ris devant notre complicité. Je l'adorais. Cassidy était l'ami que tout le monde aurait voulu avoir. Et moi, j'avais la chance de le connaître alors je profitais de sa compagnie aussi souvent que possible. Si l'on parvenait à accéder à la Cabane Hurlante... Merlin seul savait le temps que l'on y passerait en dehors des cours. Et cette perspective me donnait encore plus envie de réussir à dompter le Saule Cogneur.

"Immobulus. C'est un sort de débutants, tu ne devrais pas avoir trop de soucis pour le lancer pas vrai ?" Je lui jetai un regard et un sourire en coin. Qu'est-ce que j'aimais le taquiner. "A moins que tu préfères faire l'appât et courir jusqu'à son tronc. C'est aussi une possibilité après tout." ajoutai-je en riant. Je savais qu'il n'allait pas me prendre au sérieux et accepter cette option. Heureusement pour lui d'ailleurs.

"Le seul truc c'est que le mec n'a pas parlé de la durée d'efficacité du sort... Ça pourrait être plusieurs minutes comme seulement quelques secondes." dis-je en retrouvant mon sérieux. C'était vraiment la seule ombre au tableau. Je savais utiliser le sortilège de blocage mais pour combien de temps l'arbre serait-il immobilisé ? Peut-être que l'on ne parviendrait pas à atteindre le passage secret à temps.

"Autant se donner une limite de trente secondes. Donc il va falloir être rapide et ne pas perdre de temps ok ? Quand je te dis go, on fonce et tu cours sans t'arrêter jusqu'au passage !" Passage dont j'ignorais la localisation précise. On allait sans doute avoir besoin de faire le tour de son tronc pour trouver l'entrée. Tout en lui donnant ces indications, je sortis ma baguette de ma manche pour me tenir prête à passer à l'attaque.

Couleur : #134f5c - Gérant du CB : #633512
Nom de code au Réveil : Blaze
Du flouz, du flouz, encore et toujours du flouz ! - Team Picsou
16 déc. 2020, 15:54
Peur de rien...  PV : Diane Turner 
Servir d'appât ? Je vais la jeter en pâture aux Strangulots du Lac Noir, ça va la calmer un peu... Évidemment, il y avait un hic... Le sortilège pouvait durer trente secondes comme cinq minutes. Autant dire qu'on pouvait tout aussi bien se retrouver à l'état de jus de citrouille sans avoir eu le temps de dire ouf. Et déjà Diane était à deux doigts de lancer son "Go".
- Hop hop hop... Calme toi deux minutes jeune amazone, tu veux ?
Je commence à visualiser la distance qui nous séparait du tronc. A vue de nez, il nous faut quinze secondes pour atteindre le pieds de l'arbre. Cela ne nous laisse que quinze autres secondes pour nous faufiler par l'entrée secrète, en partant du principe que l'on aura guère plus de temps. Je partage mon calcul avec Diane, avant d'enchaîner :
- T'es certaine de savoir lancer le sort comme il faut ? J'veux dire, tu t'es un peu entraînée ? Nan parce que un Immobulus, ce n'est pas non plus un Lumos.
J'observe la réaction de ma camarade. Et bien entendu, je sais qu'elle va chercher à m'embrouiller genre "Mais ouiiii t'inquiète, je maîtrise...". Cette fille fonce tête baissée et réfléchie après. C'est pour ça que je suis tout aussi excité qu'effrayé de la suivre dans ses aventures. Je regarde autour de nous. Au moins, si on doit finir comme des galettes de blé, autant ne pas se faire en plus attraper par un préfet.

Cassidy Powell - Gérant du GaiChiffon / Pré-au-Lard
31 déc. 2020, 11:10
Peur de rien...  PV : Diane Turner 
Alors que je m'apprêtais à donner le top départ, le Serdaigle m'interrompit. Je lui jetai un regard interrogateur puis écoutai sa remarque. C'était sûrement ce qu'il y avait de mieux à faire. En ignorant la durée d'efficacité du sortilège, il valait mieux prendre un temps réduit et le fractionner de la sorte pour nous donner une estimation ainsi qu'un objectif à respecter. *Ça passe ou ça casse.*

Je pris ensuite un air faussement blessé en posant ma main sur ma poitrine lorsque, de par son inquiétude, il sous-entendit que mon niveau puisse être trop faible pour un Immobulus.
"Oh mais ne me prends pas pour une nulle ! Ce n'est qu'un sort de deuxième année hein. Je sais par-fai-te-ment le lancer." Je lui souris puis l'imitai en observant les alentours. En me tournant vers le château, je crus discerner une silhouette au loin. Je n'en fis pas part tout de suite et attendis qu'elle se matérialise suffisamment pour m'en faire une idée... Et merde.

"Ah bah finalement va falloir abréger." La forme appartenait sans aucun doute à Monsieur Hughes. Le professeur d'Etude des Moldus, malgré son âge fort avancé, allait forcément nous coller une punition s'il parvenait à nous rattraper. En partant maintenant, on avait encore une chance de lui échapper. Surtout que le balancement de ses bras indiquait que sa faible vue -ou son ouïe défaillante, au choix- nous avait bel et bien repérés.

"Allez grouille-toi Cass' ou on va se faire choper !" Je tirai la manche de mon ami et me mis à courir en direction du tronc.

*1.. 2... 3... 4... 5...* Les secondes défilaient dans ma tête pour rythmer chacune de mes actions.

"Immobulus !" articulai-je en pointant le Saule cogneur de ma baguette avant que l'on se fasse attaquer. Le sortilège toucha l'arbre dont les branches se mirent à frémir et cessèrent de s'agiter.

Maintenant il fallait trouver le passage.


@Matthew Hughes
Cassidy, en réalité le sort est efficace une dizaine de minutes. Si jamais tu veux trébucher et penser que tu vas être réduit en purée à la fin des 30s. :roll:

Couleur : #134f5c - Gérant du CB : #633512
Nom de code au Réveil : Blaze
Du flouz, du flouz, encore et toujours du flouz ! - Team Picsou