Inscription
Connexion

4 mai 2021, 17:56
La Prison Noire - suite
J'écouta la réponse d'une seule oreille, replongeant dans mes pensées. Je m'étais écarté du groupe, de ces paroles néfastes, de cette per qui grouillait. Je n'aimait pas ce sentiment, je n'aimais pas sentir autant de peur dans ces gens, ça me faisait mal à la tête. Je vis une dispute éclater, j'en avais rien à faire, je m'en fichais de leur problème à la noix. Je ne comprenais même pas comment on pouvait se disputer dans un moment si critique, dans un moment où certaine personne risque la mort. Je vois la dispute comme un ravage, qui cause de ombreux dégâts, ils ne pouvaient pas simplement la fermer et laisser les autres réfléchir, sur ce qu'il venait de se passer. Je toucha mes cheveux lisses, tic qui montrait mon état, j'étais à bout de nerfs et j'étais une balle de fusil prête à partir.

Quand je vis que la jeune fille, Elizabeth, quitter la dispute, j'esquissa un petit sourire, j'allais enfin pouvoir réfléchir tranquillement sur ce qu'il se passait et j'allais pas être interrompu par des jacassements réguliers. La jeune fille, commença à marcher au loin, et tomba par terre, brusquement. *Qu'est ce qui lui arrive ?*. Je sentis que ça n'était pas normal, sa chute était trop brusque, elle n'était pas normal. Je vis Isla courir vers elle et je sentais que quelque chose se tramait. Je me leva péniblement et accourut vers les deux filles. La première était allongée sur le sol, les yeux fermées, elle ne semblait pas nous entendre, semblait être endormi, comme si elle d'était endormi d'un seul coup. La deuxième, Isla, lui tenait la main et pleurait. Je ne savais pas quoi faire, pas quoi dire, j'étais muet. Cette situation me rappelait la mort, si brusque et si cruel, je ne sentais plus rien, juste je regardai Isa et Elizabeth. Je l'entendit appeler Samuel, ça sentait le roussi cette histoire. Je n'avais rien à dire, je ne savais pas quoi dire. Il fallait que je trouve quelque chose à dire, sinon, elle allait vraiment être traumatisé à vie. Je m'approcha d'Isla et lui dis, en essayant d'être le plus rassurant possible :

- Je crois qu'elle est tombée dans les pommes ... Elle va s'en sortir ... Elle est forte...

Je regarda dans les alentours essayant de guetter l'arrivée de Samuel, il fallait qu'il arrivé, malgré ce que j'avais dit, je n'étais pas rassuré, je ne me sentais pas bien du tout. Je manquais de défaillir, me retenant à ma conscience, ou du moins à ce qu'il en restait. Je me demandais si je n'allais pas tomber dans les pommes, moi aussi. J'essaya de résister aux émotions qui me traversait.

John écoute la dispute et regarde @Elizabeth Merrow partir, puis en la voyant tomber, il accourt. Il essaye de rassurer @Isla Craig du mieux qu'il peut.

2eme année RP / 2ème année Devoir
Code couleur : #163cc5

4 mai 2021, 18:21
La Prison Noire - suite
Il n'en était pas sûr.
Il n'était pas totalement sûr que les élèves changés en pierre puissent revenir sous leur forme normale.
C'était inquiétant, mais Samuel avait raison, il ne fallait pas imaginer le pire.
Ça n'avancerait à rien.

- Merci.

Dire ça ne servait à rien, je le savais, mais entendre ces mots rassurants m'avait fait du bien.
Si je devais éviter de penser aux images que je venais de voir, autant se concentrer sur ce qui se passait autour de moi.

Non loin, il y avait Laurence, Elina et Eileen, une fille que je savais de ma promotion et de Serdaigle.
Cette dernière venait de faire une crise de panique.
L'apprenti Garde-chasse leur demanda de l'accompagner à l'nfirmerie.

Quelque instants plus tard, Elizabeth reprit la parole.
Je n'avais pas vraiment écouté ce qu'elle avait dit avant, mais je savais que ce qu'elle disait actuellement ne lui ressemblait pas.
Même pas du tout.

Elle continuait de se disputer avec Isla.
Une dispute sérieuse.
Et plusieurs fois, les propos de ma camarade m'ont surpris.
Surtout la fin.

*Mais pourquoi elle parle à la troisième personne ?

Quand je compris.
Enfin un peu près.
Car cela venait de m'éclaircir autant que de m'embrouiller.

*Elle vient vraiment de dire que ce n'était pas elle qui parlait ?*

C'était ce qui avait l'air de se passer.
Mais alors qui parlait à sa place ?

Puis, elle menaça Samuel comme Isla.
Bon, ça c'était sûr, ce n'était pas elle.

Elle s'en alla vers un arbre, et s’asseya.
Puis s'évanouit.
Aussitôt, j'accourus vers elle, comme plusieurs autres élèves.
Isla appela l'Apprenti Garde-Chasse.

- Elizabeth ! Tu nous entends ?

Alicia répond à @Samuel Falkner, écoute la dispute entre @Isla Craig et @Elizabeth Merrow, trouvant le comportement de cette dernière étrange, puis accoure vers elle la voyant s'évanouir.

"seuls on va plus vite, ensemble on va plus loin" #PouffyFamily
Code Rp : #800080/Chcocgrenouilles ! / Rp libre ! / Anniv' sous le Printemps
Deuxième année Rp / Agent A.K.2 / Membre des Hel's Angels / Lyra pour le MERLIN

8 mai 2021, 14:58
La Prison Noire - suite
Et le pire, c'est qu'elle savait ce qu'il se passait. Elle savait pourquoi elle était comme ça, pourquoi elle avait autant de mal à respirer, pourquoi il y avait cette sensation étranger qui parcourait son corps depuis tout à l'heure, pourquoi elle avait envie de se recroqueviller sur elle-même mais hurler en même temps, pourquoi les larmes coulaient encore et encore le long de ses joues. Elle savait qu'elle paniquait, parce qu'elle s'inquiétait trop pour Elowen, pour Irene, et les deux autres. Parce qu'elle ne pouvait pas s'empêcher de les imaginer à la place des deux garçons qu'elle avait vu dans la Grande Salle, à travers la brume. Elle ne pouvait pas s'empêcher d'imaginer ce qu'ils pouvaient bien vivre dans le Dominion.

Elle s'imaginait trop de choses. Elle se posait trop de question. Et voilà où cela la menait, à faire une crise d'angoisse sans qu'elle n'arrive à se calmer, parce qu'elle ne savait pas se calmer. Elle essayait de respirer plus doucement, toute seule, elle n'y arrivait pas. Ça bloquait dans sa poitrine.
Et elle captait à peine ce qu'il se passait autour d'elle, Laurence qui était derrière à tenter de la calmer, ses mains dans celles d'Élina qui essayait de faire la même chose...

*Inspire, expire*.

Elle tenta de s'accrocher au regard de Samuel *inspire, expire*, de suivre le rythme de sa respiration. Elle se concentra du mieux qu'elle le pouvait sur lui, en oubliant le reste, en oubliant même que quelqu'un l'avait prise dans ses bras, légèrement réticente.

Elle sentait que sa respiration se calmait, se calait petit à petit au rythme de celle de Samuel. *Inspire, expire, doucement*. Elle avait arrêté de pleurer, la sensation bizarre s'effaçait, et son souffle se calmait, se faisait plus régulier...

*Inspire, expire*.

Eileen s'était complètement calée sur Samuel, elle inspirait, expirait en même temps que lui. Elle détourna le regard, les yeux embués de larmes, ses dents mordillant le bout de l'ongle de son pouce.

Elle s'en voulait presque d'avoir autant paniqué pour les autres, d'avoir obligé Laurence à retourner dans la Grande Salle pour aller chercher l'infirmière, d'avoir obligé Samuel à devoir gérer une crise d'angoisse alors que peut-être qu'il ne savait pas le gérer lui non plus, d'avoir obligé Élina à la prendre dans ses bras alors qu'elle sentait qu'elle n'était pas à l'aise.

Elle se dégagea doucement des bras de la Serdaigle en murmurant, pour Élina et Samuel.

- Merci...

Assise dans l'herbe, elle ramena ses jambes contre elle et posa sa tête sur ses genoux en fermant les yeux. Comme dans la Grande Salle. Elle ne prête aucune attention au petit attroupement qui s'est formé près d'un arbre, il y avait un autre problème visiblement. Mais elle n'avait pas la force d'y aller, et si elle paniquait à nouveau ?

- Tu penses qu'on peut faire quoi pour se changer un peu les idées... ?

Eileen n'avait pas dit cela bien fort à Élina, elle n'était même pas sûre qu'elle l'ait entendue ou écoutée, mais tant pis. Il fallait qu'elle trouve quelque chose à faire, pour ne pas penser au Dominion, pour penser à tout sauf au Dominion. Elle ne pouvait pas rester statique à ressasser ses pensées indéfiniment. Il fallait qu'elle fasse quelque chose de ses mains, qu'elle oublie tout ça, du moins pour le moment.

Elle capte à peine ce qu'il se passe (que c'est étonnant) puis elle essaie de se caler sur la respiration de Samy et se calme petit à petit. Elle se dégage des bras d'Élina et elle lâche le regard de Samy. Puis elle remercie (et encore faut l'entendre) @Samuel Falkner et @Élina Clarke et elle s'en veut d'avoir paniqué. Donc elle s’assoit et retourne dans sa bulle. Puis elle à Élina ce qu'elle(s) pourrai(en)t faire pour se changer les idées parce qu'il faut qu'elle fasse un truc sinon elle va repartir en vrille.
Limite mon quote est plus gros que le post en lui même :nerd:
Bref, l'action d'Élina a été vue avec sa joueuse (le câlin) ^^

IRL TRÈS CHARGÉ / Gneuh. #234932 Trop de quote tue le quote. Capitaine des Aigles de Bronze
#poudlardredécoréenbisounours / membre de la RASA
Maison Victorieuse au Triomphe Majestueux, Jamais Serdaigle Unie Ne Perdra

10 mai 2021, 18:42
La Prison Noire - suite

Je baissai la tête et regardai autour de moi : des élèves pleuraient, d’autres avaient l’air perdus et d’autres encore parlaient entre-eux. Les bruits tout autour de moi me donnaient mal au crâne. Le sol bougeait étrangement à la manière des vaguelettes que je connaissais bien. Les mêmes dansaient autour de moi quand je nageais dans l’eau paisible de ma petite plage près de chez moi. Les lumières qui flottaient devant mes yeux me rappelait aussi les reflets du soleil sur l’eau en été.

Je fermai les yeux et secouai la tête : je ne devais pas m’évanouir en ce moment, alors que les quatre sélectionnés devaient sûrement se battre pour leurs peaux à des kilomètres d’ici. Je me levai, chancelante, mais décidée à fuir le plus loin possible de ce lieu où les pleurs et la peur régnaient. Les idées confuses, je me mis à marcher maladroitement vers les arbres du parc plus éloignés.

Les yeux éblouis par les éclats de lumière incessants et ma tête engourdie, je me penchai vers le sol, pliai mes genoux et, ainsi accroupie, je tendis une main vers l’herbe qui courait le sol tiède. Les petites pousses caressant mes mains – ou mes mains caressant les pousses ? – je fermai les yeux respirai plus calmement. Je ne voulais plus quitter le calme de ce moment paisible. Je me couchai sur le sol et écartai mes bras, paumes vers le ciel, comme pour accueillir le soleil à taper sur ma peau.

Je ne savais pas l’heure qu’il était quand je sentis mon ventre gargouiller. J’ouvris les yeux et me relevai lentement en position assise. Je me pris la tête à deux mains et respirai fort. *J’ai faim*, me dis-je. Mais je ne voulais pas rentrer manger, ni m’approcher de cette école, de ce château où j’avais vécu plusieurs mois de ma vie. Les idées toujours confuses, je pris un brin d’herbe entre mon index et mon pouce et l’approchai de mes lèvres. Je me mis à mastiquer la petite pousse, sans vraiment savoir ce que je faisais.
Ivy est perdue, s'éloigne un peu du groupe et déguste une brindille.

#457898 · Marrainage

10 mai 2021, 19:29
La Prison Noire - suite
Samy se concentre sur la jeune Eileen, qui peu à peu parvient à se calmer. Soulagé, il relâche la tension de ses bras qui commencent à le faire souffrir un poil.

« Super… Eileen, du coup ? Enchanté de te rencontrer d’ailleurs. Tout va bien se passer, t’inquiète pas. Laurence est partie chercher Marla, l’infirmière, elle va s’occuper de toi. Si tu veux qu’on en disc… »

Samy ne termine pas sa phrase, interrompu par des exclamations. Il craint le pire dans la Grande Salle, mais est bien vite rassuré en voyant que les cris proviennent de personnes sorties avec lui. Il s’adresse alors à Elina :

« Tu veilles sur elle jusqu’à l’arrivée de Marla ok ? Ca va aller, je suis pas loin. Essaie de la distraire. »

Le jeune homme se redresse avec précipitation et court dans la direction d’Isla. A peine quelques instants plus tôt, elle se chamaillait encore avec Elizabeth. Il avait décidé de les laisser faire, se disant que si elles restaient à se prendre la tête, c’est qu’elles le voulaient et qu’il avait de son côté d’autres chats à fouetter. Apparemment, il aurait mieux fait de rester et de les surveiller. Deux enfants en panique, ça crée forcément des dégâts. Il s’en veut déjà, culpabilisant comme jamais. Qu’est-ce qui a bien pu se passer pour que plusieurs personnes se retrouvent attroupées autour de… d’Elizabeth ? Par terre ? Par Merlin, c’est quoi encore cette affaire ?

« Isla, il s’est passé quoi encore ? Ecartez-vous tous s’il vous plaît. »

Samy est déjà assez à bout avec toute cette histoire, il a vraiment peur de perdre le contrôle de la situation. Il respire un grand coup, s’imposant un rythme, puis s’adresse alors au garçon :

« Tu vas me trouver un linge froid et mouillé s’il te plaît ? Ce que tu veux, une écharpe trempée dans l’eau du Lac ira très bien. »

Puis au corps évanoui d’Elizabeth :

« Lizzie, tu nous entends ? »

Il s’accroupit à ses côtés et passe une main rugueuse sur sa joue. Il sent qu'il y a un peu de mouvement, c’est rassurant. Il dit alors à Alicia :

« Je vais te charger d’une mission. Faudra que tu surveilles, dès que tu vois Laurence accompagnée de Marla ou de n’importe quel autre adulte tu vas les voir pour leur dire de venir s’occuper d’Elizabeth d’abord. Eileen a l’air d’aller mieux, c’est moins urgent. »
Samy veille un peu sur @Eileen Jones, demande à @élina Clarke de la distraire puis suit @Isla craig quand elle l’appelle. Il arrive auprès d’@Elizabeth Merrow, essaie de la réveiller, demande à Isla ce qui s’est passé, charge @John Taylor d’aller chercher un linge humide et demande à @Alicia Karp de surveiller l’arrivée des adultes pour les guider jusqu’à Elizabeth.

#75803D
Hey, I just met you, and this is crazy, but here is my Niffleur, so call me Samy

10 mai 2021, 20:36
La Prison Noire - suite
Bientôt deux autres Poufsouffle arrivèrent près d'Elizabeth et d'Isla. L'Écossaise ne lui lâchait pas la main, elle attendait que celle ci indique qu'elle l'entendait en la pressant. Elle répondit d'abord au garçon, son nom était John sibsa mémoire était bonne :

- Je sais mais elle m'inquiéte. Pourquoi elle s'est évanouie comme ça ?

Samuel arriva rapidement, apparemment Eileen allait mieux. Lorsqu'il lui demanda ce qu'il s'était passé, en appuyant sur le " encore ", la fillette fondit de nouveau en larmes, avant d'expliquer entre deux sanglots :

- Je sais pas. Elle partait vers le château, mais après pendant que je vous rejoignais j'ai entendu un bruit et puis quand je me suis retournée elle était à terre.

Elle marqua une pause avant de lui demander :

- Tu crois que c'est d'ma faute ?


Isla se sentait coupable, dès le début elle aurait du écouter la demander d'Elizabeth et essayer de la comprendre et de la respecter, même si elle ne s'était pas exprimée de la meilleure façon. Si elles ne s'étaient pas disputées, elle serait sûrement restée avec le groupe et ce ne ce serait pas produit, ou alor ils auraient pu comprendre ce qu'il s'était passé pour que la Poufsouffle s'évanouisse.

Lors qu'elle entendit le garde-chasse missioner John de trouver un linge humide, Isla lâcha la main d'Elizabeth afin d'enlever son pull et de le passer a John. Elle frissona, frileuse qu'elle était, ce n'était peut être pas la meilleur idée de se retrouver en t-shirt dans le parc, bien que les premiers rayons de soleil apparaissaient.

- Prend ça, déclara t-elle a l'intention de John en lui fourant son pull entre les mains.

Elle tourna la tête et remarqua un autre fille, en train de manger ce qui semblait être un brin d'herbe.
*Étrange*


Isla explique la situation à @Samuel Falkner avant de passer son pull à @John Taylor pour qu'il s'en serve.
@Ivy Mercer pour la mention

11 mai 2021, 10:07
La Prison Noire - suite
Sophie se contente de sourire puis de hausser les épaules face à la remarque de Samuel. Elle pose une de ses mains sur son épaule et le regarda avec un air consciencieux.

« Ne dis pas ça, tu as pris l'initiative de les emmener tous à l'extérieur pour les éloigner de...ça. On est tous un peu paumé. Loin de moi l'idée de juger les adultes et professeurs mais, tu en as fait bien plus qu'eux en l'occurrence. Tu es si compréhensif et gentil avec eux, c'est quelque chose que j'ai toujours admiré chez toi. » Affirme-t-elle.

Avant que Sophie est le temps de retroquer, Elena décide de prendre la parole. Elle ignore quel lien uni Sophie et Samuel mais elle se sent beaucoup plus à son aise à présent.

« Elena Corbeau monsieur. Je suis en deuxième année et la cousine de Sophie. »

Sophie rigole un instant face à l'appellation de "monsieur". Quant à Elena, elle voit bien qu'Isla lui en veut de ne pas s'être interposée. Elle se contente de former avec sa bouche le mot désolé mais un autre problème survient. Elizabeth répond à Sophie mais quelque chose ne va pas, ses propos sont insensés et la Serdaigle a peine à suivre. Si bien qu'elle hausse un sourcil. Un geste qu'elle arrête dans la seconde qui suit, trouvant cela trop impoli. Il est évident que quelque chose ne va pas mais ce n'est pas le moment d'avoir ce genre de réaction, Elizabeth a besoin d'aide, c'est évident.

Lorsque celle-ci s'évanouit, Sophie et Elena retiennent leur respiration. Elles ne savent plus où donner de la tête entre Elizabeth et son autre camarade qui semblait mal en point également. Un petit groupe est attroupé autour d'un arbre et heureusement Samuel arrive à prendre les choses en main. Tout le monde semble agité, Sophie tente d'apaiser les tensions en se tournant vers Isla.

« Eh Isla ? C'est ça ? Ce n'est pas ta faute, ne t'inquiète pas pour Elizabeth, Miss Sharpe va la prendre en charge. En attendant, elle fini par s'adresser au reste de la foule, éloignez-vous un peu d'elle le temps que Samy lui donne les premiers soins. »

Suite au discours de Sophie, Elena accourt près de son amie, la sert dans ses bras brusquement et finit par lui déposer un baiser délicat sur la joue. Cette accolade, Elena en a besoin, tout comme Isla. À défaut de ne pas pouvoir aider Elizabeth, elle peut au moins apporter du réconfort aux autres.

« Sophie a raison, ce n'est pas ta faute mais je ne t'avais jamais vu t'énerver autant...Tu dois avoir froid comme ça, non ? » Demande-t-elle en frottant les épaules de la Poufsouffle pour la réchauffer.

Du côté de la Sophie, celle-ci remarque une élève installée dans l'herbe. Elle a juste le temps de faire glisser son bras autour de l'épaule d'Elena pour lui faire signe qu'elle s'éloigne. Cela pique sa curiosité, elle décide donc de marcher en sa direction. Arrivée derrière elle, Sophie, hésitante, prend la parole avec une voix douce.

« Ca va ? Je m'appelle Sophie, tu m'as l'air bien seule. Tu ne souhaites pas te joindre à nous ? »
↬Sophie s'adresse tout d'abord à @Samuel Falkner pour répondre à sa question. Elena fait de même.
↬Les deux jeunes filles finissent par remarquer qu'Elizabeth s'est évanouie.
↬Sophie rassure @Isla Craig les autres
↬Elena enlace Isla pour la rassurer
↬ Sophie s'éloigne du petit groupe pour aller voir @Ivy Mercer
J'espère que cela est compréhensible, j'ai du mal à suivre :ninja:

Quatrième année | 15 ans

11 mai 2021, 10:51
La Prison Noire - suite
J'étais là, je la regardais toujours sous le choc de ce qu'il se passait dans le Dominion mais je décida de penser à ce qu'il se passait maintenant, le problème qui subvenait en ce moment même. Je regarda Isla affolé, qui disait que c'était de sa faute, que c'était elle qui avait énervé Elizabeth et que c'était à cause d'elle qu'elle était tombé dans les pommes. J'avais envie de lui rétorquer que non, qu'elle était simplement choqué par ce qu'il se passait, qu'elle n'était en rien responsable et qu'elle était même la première à intervenir. Cependant, rien ne sortit de ma bouche, tout ce que je voulais dire, restait ancré dans ma gorge, comme si je ne pouvais plus parler, comme si j'étais paralysé des cordes vocales.

Je vis Samuel arriver, courir vers nous et me demander d'aller trouver un linge froid et humide. Il fallait que je le trempe dans le Lac et que je le rapporte ici le plus vite possible. C'était important, je le savais, mais je n'avais pas d'écharpe ou de tissu à tremper dans l'eau. Isla fut plus rapide et me confia son pull. Je ne perdis pas une seconde et je courus vers le Lac.

Je courus le plus rapidement possible, ne faisant pas attention sur quoi je marchais, sentant l'herbe et les fleurs me frôler, sentant l'air du printemps m'arriver dessus. Je courus jusqu'au Lac et m'agenouilla pour tremper le pull d'Isla. Je sentais l'eau froide toucher mes mains et j'eus un petit frisson. Je regardai l'eau pénétrer le pull, le rendant plus lourd avec toute l'eau qu'il avait absorbé. Dés que je jugea qu'il était assez mouille, je le pris dans mes mains, et courus encore pour éviter que l'eau parte trop vite. Je sentais l'eau dégouliner sur moi, mais je n'y faisais même plus attention, je restais bien focalisé sur ma mission que je trouvais importante. Je savais que l'infirmière allait bientôt arriver, mais j'avais vraiment envie de lui permettre d'aller mieux.

J'arriva enfin là-bas, et je tendis le linge à Samuel et lui dis d'une voix fatigué par le sprint que j'avais fait et aussi par le manque d'oxygène:

- Dîtes-moi si c'est bon, sinon j'y retourne.

Je mis mes mains sur mes hanches pour reprendre mon souffle et je respira le plus longuemet possible essayant d'absorber le plus d'air possible pour me rafraîchir les poumons et la mémoire en même temps. J'étais encore sous le choc de ce qu'il se passait mais je sentais que si on me demandais quelque chose, je le ferais, sans me plaindre.
John écoute la mission de Samuel et prend le pull que lui tend @Isla Craig. Puis, il tape un sprint vers le Lac pour mouiller le linge avant de revenir en courant. Il tend finalement le linge mouillé à @Samuel Falkner avant de reprendre son souffle.
Le plus gros sprint de John dans sa vie. :lol:

2eme année RP / 2ème année Devoir
Code couleur : #163cc5

11 mai 2021, 11:23
La Prison Noire - suite
Suite de ce message
───────────────


Rafael ne savait pas à quoi s’attendre en suivant la jeune Serdaigle, il se doutait que Samuel avait besoin d’un infirmier car il avait demandé à Laurence de venir chercher Miss Sharpe dans la Grande Salle. Rafael n’avait pas regardé le reste de la table pour savoir si la nouvelle infirmière était dans la Grande Salle. Il fallait un infirmier à Samuel, il avait son diplôme d’infirmier et avait exercé ce métier plusieurs années. En revanche, ne sachant pas la gravité des événements, l’ancien infirmier n’avait pas pris le temps de poser plus de questions à la Serdaigle et dés qu’il était sorti de la Grande Salle, Rafael avait accéléré le pas. Il ne voulait pas qu’il se passe quelque chose de grave avec un élève présent à Poudlard.

Très vite, Rafael et Laurence arrivèrent à la porte du château menant dans le parc et Rafael aperçut un petit attroupement d’élèves. Il ne s’était pas rendu compte qu’autant de personnes étaient sortis de la Grande Salle. Il était content que son ami Samuel ait pris l’initiative de faire sortir toutes ces personnes. Cela leur permettrait certainement de les préserver des images qui défilaient encore dans la Grande Salle. Le professeur de Vol cligna des yeux et secoua la tête, il ne devait pas penser à cela pour le moment. Il devait avoir les idées clairs pour aider Samuel. Après avoir marché quelque dizaines de secondes, il arriva à hauteur des élèves et chercha son collègue du regard.

@Laurence Solomon et @Samuel Falkner
COURT RÉSUMÉ
Rafael suit Laurence jusqu’au Parc ou Samuel a demandé de l’aide. Il arrive près du groupe d’élève et cherche Samuel.

#005D76
Infirmier en 2045 — Professeur de Vol depuis 2046 — Directeur de Gryffondor depuis Mars 2047

12 mai 2021, 15:52
La Prison Noire - suite
Tout allait de travers dans l'esprit de la fillette. Chaque geste prenait une proportion démesuré, incapable de faire la différence entre ce qui importait et ce qu'elle pouvait se permettre d'ignorer. Chaque minute était pire que la précédente et elle ne parvenait pas à se concentrer sur une seule chose afin de se calmer. Ses mains toujours dans celles d'Eileen, la rousse ne semblait pas prête de se calmer, celle-ci n'écoutant absolument pas les mots qu'elle lui donnaient. À court de solution, elle était sur le point de secouer la jeune fille pour qu'elle reprenne conscience de son environnement lorsque Samuel se rajoute à elle et Laurence. Très rapidement, le garde-chasse prend du mieux qu'il peut la situation en main, obligeant Eileen à se caler sur sa respiration, dans l'espoir que celle-ci s'apaise et reprenne un rythme régulier. Complètement immobile, elle n'entend pas ce que Laurence demande et ne saisi pas davantage la réponse de Samuel, mais voyant Laurence s'en aller, retourner sans un mot vers elle dans la grande salle, elle se crispe, se sentant de nouveau abandonnée et seule sans sa meilleure amie. Tachant de calmer le tourbillon d'émotion enflant en elle comme une bombe prête à exploser à tout moment, elle ravale la boule qui se forme dans sa gorge, se concentrant du mieux qu'elle peut sur Eileen, toujours en panique devant elle.

Ses mains tremblantes ancrées dans celle de la rousse, elle ne la lâche pas, ayant autant besoin de sa présence qu'Eileen avait besoin de la sienne. Aux paroles du garde-chasse qu'elle comprend finalement, elle crispe davantage. *Moi, faire un câlin ?* Elle n'aimait pas particulièrement les contacts physiques, déjà que là, elle ses mains dans celle d'Eileen sans rechigner, c'était déjà un miracle, la prendre dans ses bras lui semblait au-dessus de ses forces. Elle hésitait, trop longtemps. La rousse se calmait peu à peu mais ce n'était pas suffisant. Il fallait qu'elle prenne une décision, et rapidement. Elle accrocha, ou plutôt, essaya d'accrocher le regard de la rousse, en vain. Il ne lui en fallu pas plus pour prendre sa décision. Laurence ne se pointait pas à l'horizon, il fallait faire quelque chose pour aider la serdaigle. Repoussant le malaise naissant en elle, elle s'arma de courage et prit sans plus de cérémonie, Eileen entre ses bras. La brunette avait beau essayer de se montrer à l'aise, elle ne faisait pas grande figure avec la grimace qui étirait ses trait et son corps ne sachant pas comment se placer. Son seul réconfort, sa camarade semblait finalement se calmer et reprendre un rythme cardiaque plus proche de l'ordinaire. Se détachant peu à peu, elle ne put s'empêcher de masquer son soulagement une fois l'espace entre elle et Eileen rétablie.

Un "merci" fusa des lèvres de la rousse et un sourire de soulagement plana sur celles de la brune. Comme Samuel s'en allait déjà régler un autre problème, elle n'eut pas le courage de le suivre, épuisé du tsunamis d'émotion qui faisait rage dans le parc. Il y avait beaucoup trop de chose se déroulant en même temps et l'envie de tout suivre l'avait quitté depuis bien longtemps. À la demande d'Eileen, elle se retient de simplement hausser les épaules. Ça aurait été plus simple ainsi et elle aurait pu demeurer dans son mutisme. Mais en vérité, elle aussi aurait bien besoin de se changer les idées. Sa meilleure amie absente, elle ne savait pas sur quoi ou sur qui s'appuyer et lorsque celle-ci les rejoindrait, parce qu'elle reviendrait, elle en était sur, avoir de quoi s'évader était une bonne idée.

-Ch'ai pas, d'habitude, j'lis un livre ou j'vais au terrain d'entrainement pour voler ou courir un peu. Des fois j'écris. J'écris tout ce qui me passe par la tête pour m'en débarrasser. Sinon, on pourrais jouer à un jeu...

Elle ne savait pas trop ce qu'elle avait envie de faire. Voler lui semblait l'option la plus agréable, mais la fillette ne connaissait pas vraiment Eileen, celle-ci n'avait peut-être pas les même envie qu'elle. Comme elle attendait la réponse de la rousse, elle aperçut au loin deux silhouette qui rapidement se rapprochèrent du parc. Laurence et Rafael se joignant finalement à eux, elle se détendit un peu, rassurée de voir l'ancien infirmier leur venir en aide et sa meilleure amie la retrouver. Les jambes ramenées sur elle-même, elle posa son regard noisette sur Laurence, impatiente que celle-ci se rapproche. Ensemble, elles pourraient bien trouver une activité pour se changer les idées, elles en avaient tous de besoin.
Élina reste immobile jusqu'à ce que @Samuel Falkner lui demande de prendre @Eileen Jones dans ses bras, ce qu'elle fait après un long instant d'hésitation. Mal à l'aise, elle se détache assez rapidement et rejoint Eileen au sol avant de lui répondre. À l'arrivée de @Laurence Solomon et de @Rafael Mason, elle se détend, rassurée et impatiente que Laurence la retrouve pour chercher de quoi se changer les idées.
Oups, désolé pour le pavé :ninja:

-6 heure avec la France | #356f68
• Membre de l'organisation la plus secrète des secrètes, la RASA ! •