Inscription
Connexion
1 mai 2019, 15:21
 ÉP.11  Et le déluge commença
Précédemment
Alors que sous les toits de Poudlard, Kristen Loewy débute son entraînement auprès de la mystérieuse Dai Hong Dao, toute l'école apprend à craindre cette redoutable sorcière dont la noirceur ne fait plus aucun doute. Au ministère, les rumeurs vont toujours bon train sur le bras que le ministre de la Magie prend plaisir à dissimuler en toutes circonstances.
Liste des participants
Diane Turner, 25 ans, serveuse au Chaudron Baveur (fiche)

LES CONTES DE L'ŒIL
(En vadrouille jusqu'au 3 janvier inclus)
1 mai 2019, 18:54
 ÉP.11  Et le déluge commença
FONCTIONNEMENT DES AVENTURES
ϟ PAS DE RP, FOCALISEZ VOS POSTS SUR LES ACTIONS ET LES PAROLES DE VOTRE PERSONNAGE
ϟ OBLIGATION FORMELLE D'UTILISER LA LISTE DES SORTILÈGES POUR AVENTURES
ϟ VOUS ÊTES LIBRE D'AGIR COMME BON VOUS SEMBLE EN TENANT COMPTE DE LA SITUATION IMPOSÉE PAR LE MAÎTRE DU JEU, MAIS AUSSI DE L'HISTOIRE, LA PERSONNALITÉ, L'ÂGE, ET LES CAPACITÉS DE VOTRE PERSONNAGE

POINT DE DÉPART
Inventaire de Diane Turner
Reducio
➊ Baguette magique : vous permet de lancer un à deux sorts de niveau 1 à 8 par tour
......Ⓟ Âme de Gryffondor : après activation, votre personnage regagne un élan de courage qui lui permet de se transcender

Introduction
Lundi 2 mai, 10h35.

Vous franchissez tranquillement les portes d’or qui séparent les ascenseurs de l’Atrium, toujours aussi étonnée par le va-et-vient incessant de la foule dans cette partie du ministère. Une véritable fourmilière ! Vous jetez un coup d’oeil à la fontaine de la fraternité magique surmontée par une statue en or représentant l’envol d’un phénix. Cette statue a remplacé l’ancienne, détruite il y a deux ans, lors de l’attentat du ministère. La légende veut que le phénix soit celui du ministre Stoyanov, tué au cours de cette tragédie.
Emportée par la foule, vous vous dirigez lentement vers la rangée de cheminées aux manteaux d’or sur votre gauche. Celle que les visiteurs empruntent pour quitter le ministère. La rangée de cheminées située sur votre droite émet un claquement sec à chaque fois qu’un sorcier en sort dans un panache de flammes vertes. Pour vous, comme pour une vingtaine d’autres personnes, il est temps de repartir. Votre rendez-vous auprès de la régie autonome des trajets en cheminée s’est déroulé comme sur des roulettes. Le Chaudron Baveur dispose désormais d’une deuxième cheminée raccordée au réseau. Une nécessité au vu du nombre grandissant de clients.
Marlon n’aurait plus à séparer les clients qui en venaient parfois aux mains pour quitter le pub par ce moyen.
Mais alors qu’une cheminée se libère à trois mètres de vous, vous êtes attirée par la succession de claquements secs de l’autre côté de l’Atrium. Vous tournez la tête et remarquez que les cheminées crachent un flot continu de sorciers. Des hommes et des femmes qui se dirigent avec détermination vers votre position et d’autres points de l’Atrium tandis que d’autres continuent de surgir des cheminées. Vous remarquez, alors, un autre détail troublant lorsque la cabine rouge, à l’extrémité de l’Atrium, s’ouvre sur deux sorciers aux traits sévères qui se postent de chaque côté d’elle en laissant sa porte grande ouverte.
Vous avez la désagréable sensation que tous ces gens agissent en parfaite coordination. Et vous n’êtes pas la seule à vous en rendre compte… vous vous faites sauvagement bousculer par les visiteurs sur le départ qui cherchent à tout prix à rejoindre une cheminée pour quitter les lieux au plus vite. Vous perdez l’équilibre et ne trouvez rien de mieux à faire que vous recroquevillez en attendant que la tempête passe.
Une voix autoritaire éclate par-dessus le brouhaha de la foule. Le silence se fait autour de vous. Lorsque vous osez relever la tête, votre regard s’arrête sur le poste de sécurité, près des portes d’or. Les trois agents de sécurité sont soigneusement alignés contre le mur, les mains en l’air. Trois sorciers les tiennent en joug.
Et les claquements secs continuent de retentir de l’autre côté de l’Atrium…
Prochaine résolution du Maître du Jeu en l’absence de réponse : samedi 4.

LES CONTES DE L'ŒIL
(En vadrouille jusqu'au 3 janvier inclus)
2 mai 2019, 19:23
 ÉP.11  Et le déluge commença
En relevant la tête, Diane cherche la provenance de la voix avant que son regard ne s'arrête sur le poste de sécurité et les trois gardes en position de faiblesse. Tout en prenant soin de ne faire aucun mouvement brusque, elle décide de se relever doucement afin d'avoir un meilleur champ de vision pour observer la situation inquiétante à laquelle elle assistait.
De peur d'attirer l'attention sur elle, la jeune femme demeure immobile et préfère détailler discrètement les intrus, qui ne cessent d'affluer par les cheminées, dans l'espoir d'apercevoir un signe qui pourrait lui donner un indice sur leur identité.

Parcourant ainsi l'Atrium, ses yeux effectuent des allers-retours entre la cabine téléphonique gardée par deux sorciers et les portes d'or. Méfiante, Diane tente de maîtriser les battements de son cœur qui s'accélèrent et reste sur ses gardes par prudence. Pourquoi poster deux personnes à l'entrée de cette cabine ? Elle tentait actuellement d'analyser la situation pour savoir si une nouvelle personne allait faire irruption ou si, au contraire, un membre du Ministère allait être contraint de partir avec ces gens.

Couleur : #134f5c - Gérant du CB : #633512
Nom de code au Réveil : Blaze
Du flouz, du flouz, encore et toujours du flouz ! - Team Picsou
2 mai 2019, 23:48
 ÉP.11  Et le déluge commença

2.
Inventaire de Diane Turner
Reducio
➊ Baguette magique : vous permet de lancer un à deux sorts de niveau 1 à 8 par tour
......Ⓟ Âme de Gryffondor : après activation, votre personnage regagne un élan de courage qui lui permet de se transcender

Résolution du tour
Vous ne comprenez pas ce qu’il se passe. Qui peuvent bien être tous ces sorciers ?
Sous vos yeux étonnés, un contingent de sorciers fraichement arrivés prend position devant les cheminées au manteau d’or vers lesquelles vous vous dirigiez initialement, bloquant par leur simple présence — et leur baguette dégainée — l’accès. Les visiteurs qui, autour de vous, n’ont pas eu le temps de se précipiter dans une cheminée sont totalement paniqués. Plus personne ne semble savoir où donner de la tête.
Un visiteur plonge une main fébrile dans la poche de son veston, probablement pour y saisir sa baguette. Mais une voix le pétrifie sur place :
?Si intentas algo, te mato.
Vous voyez la foule s’ouvrir au passage d’un homme grand, brun, le regard inquisiteur. La robe de sorcier bleu nuit qu’il porte est d’une qualité exceptionnelle. Sa prestance suffit à ramener la main fébrile du visiteur le long de son corps.
?Ezequiel, asegura el perímetro.
Des espagnols. Vous n’êtes pas une experte en espagnol, mais la dernière phrase de l’homme au regard inquisiteur sonne comme un ordre.
Les claquements secs de l’autre côté de l’Atrium ont cessé.
La foule « d’envahisseurs » se fend au passage d’une femme fraîchement débarquée. Son visage vous captive. Surtout son sourire. Sa robe est noire, ce qui contribue à mettre en valeur sa longue chevelure rousse. Se pourrait-il qu’il s’agisse d’un membre du gouvernement espagnol ? Cela expliquerait peut-être la sécurité musclée imposée par ce qui semble être une véritable petite armée à sa solde.
Vous déchantez très vite en entendant son accent londonien.
?Paulino, notre comité d’accueil est-il prêt ?
PAULINOSí, señora.
L’homme au regard inquisiteur répond donc au nom de Paulino. Vous n’arrivez plus à détacher vos yeux de la femme.
?Bien. Le ministre regroupe certainement tous ses Aurors avant de descendre à notre rencontre.
La femme jette un coup d’oeil dans votre direction. Son regard ambré caresse le groupe de visiteurs dont vous faites partie.
?Ne vous inquiétez pas. Nous vous permettrons bientôt de rentrer chez vous pour colporter la bonne nouvelle.
Les gens s’agitent autour de vous, échangeant entre eux des regards mi-apeurés mi-incrédules. Une quinquagénaire à l’embonpoint certain, placée à quelques centimètres de vous, fait un pas en avant.
?Qui êtes-vous pour entrer de la sorte dans ce haut-lieu de la magie ?
La jolie rousse échange un regard avec le dénommé Paulino. Ce-dernier lui cède le passage et dégaine sa baguette à la vitesse de l’éclair.
PAULINOBloclang.
La quinquagénaire pâlit, désormais réduite au silence. La jolie rousse s’approche assez près pour lui refermer la bouche d’un geste délicat. Vous la regardez se pencher sur sa proie.
?Je suis une bonne citoyenne anglaise, comme toi. Maintenant tu vas la fermer et te montrer coopérative ou je te jure de vous faire fondre toi et tous tes kilos en trop d’un seul claquement de doigts.
La jolie rousse se redresse, lui lance un clin d’oeil, puis elle croise votre regard, vous sourit, et s’éloigne.
Prochaine résolution du Maître du Jeu en l’absence de réponse : lundi 6.

LES CONTES DE L'ŒIL
(En vadrouille jusqu'au 3 janvier inclus)
4 mai 2019, 17:26
 ÉP.11  Et le déluge commença
Diane comprend sans peine que parler et prendre sa baguette n'étaient pas des options envisageables, pour le moment. En voyant la bonne femme à côté d'elle faire un pas en avant, elle manifeste un léger mouvement de bras pour l'en dissuader mais se ravise lorsqu'elle constate qu'il est déjà trop tard. Diane observe les actions de l'inconnue, maintient le contact visuel créé et lui rend son geste en esquissant un sourire peu rassuré avant de poser un regard peiné sur sa voisine. La jeune femme reporte ensuite rapidement son attention sur cette bonne citoyenne anglaise qui s'éloigne et son acolyte espagnol.

Couleur : #134f5c - Gérant du CB : #633512
Nom de code au Réveil : Blaze
Du flouz, du flouz, encore et toujours du flouz ! - Team Picsou
6 mai 2019, 15:41
 ÉP.11  Et le déluge commença

3.
Inventaire de Diane Turner
Reducio
➊ Baguette magique : vous permet de lancer un à deux sorts de niveau 1 à 8 par tour
......Ⓟ Âme de Gryffondor : après activation, votre personnage regagne un élan de courage qui lui permet de se transcender

Résolution du tour
Un lourd silence s’abat sur l’Atrium. Vous entendriez une mouche volée si elles étaient seulement autorisées à pénétrer sous ce plafond ensorcelé.
La jolie rousse et Paulino échangent quelques messes basses qui se terminent par un hochement de tête de ce-dernier. Vous le voyez marcher vers les cheminées par lesquelles lui et les siens sont entrés dans le ministère. Nouvelles messes basses entre lui et un autre individu. Nouvel hochement de tête suivi, une vingtaine de secondes plus tard, d’un nouveau claquement sec. Vous voyez plusieurs personnes autour de vous se dresser sur la pointe de leurs pieds pour tenter d’apercevoir qui vient d’arriver. Vous n’avez pas besoin d’en faire autant pour entendre les pleurs d’un garçonnet terrifié et pour apercevoir une femme qui cherche à le calmer malgré sa propre terreur. Ces deux personnes sont emmenées derrière la jolie rousse tandis que dans le même temps, une symphonie de tintements annonce l’ouverture des ascenseurs situés de l’autre côté des portes d’or. Ceux qui, parmi les envahisseurs, n’avaient pas encore empoigné leur baguette magique s’empressent de le faire. Paulino vient se poster entre la jolie rousse et la mère et son fils trainés de force.
Votre appréhension grimpe de plusieurs crans lorsque vous voyez le ministre de la Magie passer les portes d’or en compagnie de plusieurs dizaine d’individus, en première ligne desquels vous n’avez pas de mal à reconnaître les Aurors à leur assurance et leur regard tranchant. Les envahisseurs ne prennent même pas le peine de resserrer les rangs autour de leur leader. Quelque chose ne tourne pas rond dans leur attitude. Vous avez la sensation qu’ils sont parfaitement sûrs de leur victoire malgré la supériorité numérique des troupes ministérielles en face d’eux.
?Monsieur Blackwave !
DALLANMadame Beurk, que faites-vous ici, en si… charmante compagnie ?
Beurk ? Vous observez le profil de cette femme attirante. Il vous revient en mémoire le visage du vieux Cygnus Beurk, visiteur irrégulier du Chaudon, la soixantaine tout juste passée, un vieillard à la mine sombre, nez proéminent, aux cheveux gras. Il y a ce pauvre Sirius Beurk également, trentenaire aux airs de quadra, banni de la famille pour avoir épousé une Moldu, qui ressemble trait pour trait à une longue allumette blanche au regard de vautour. Le reste de la généalogie Beurk vous échappe totalement mais vous avez du mal à croire que cette femme si séduisante puisse appartenir à une famille aussi sombre qu’horriblement repoussante.
?Parkinson, monsieur Blackwave. Beurk Parkinson. J’y tiens. Mon pauvre père n’a pas eu d’héritier mâle pour perpétuer le nom de notre honorable famille, mais tant que je vivrais son nom retentira encore.
Son sourire s’affermit alors qu’elle se déplace de côté.
?Un problème que vous ne rencontrerez vraisemblablement pas si j’en crois cette adorable bouille.
Le ministre de la Magie s’avance impulsivement et vous comprenez instantanément : sa femme et son fils.
La jolie rousse reprend sa position tandis que la femme du ministre de la Magie fond en larmes en maintenant sa main sur la bouche de son garçon pour l’empêcher de crier.
DALLANQu’attendez-vous de moi Ursula ?
La voix du ministre n’est plus aussi assurée. Les employés derrière lui semblent désarçonnés par cette situation.
Ursula Beurk Parkinson… vous avez beau faire un effort de mémoire, vous êtes certaine de ne l’avoir jamais vu au Chaudron ni d’en avoir entendu parler avant ce terrible jour.
URSULAQue vous déposiez les armes dans un premier temps, et que vous annonciez séance tenante la dissolution du ministère au profit du Conseil des sorciers, dont je prendrais, bien évidemment, la tête. Ce avant de vous envoyer pourrir, vous et tous vos soutiens, à Azkaban, comme les gens de votre espèce le méritent. Vous avez peut-être l’avantage du nombre, mais je tiens le destin de vos familles entre mes mains.
Son regard balaie les rangs agités devant elle.
DALLANNos familles ?
Sans se départir de son sourire, Ursula Beurk Parkinson conclut :
URSULANous avons infiltré Poudlard.
Prochaine résolution du Maître du Jeu en l’absence de réponse : jeudi 9.

LES CONTES DE L'ŒIL
(En vadrouille jusqu'au 3 janvier inclus)
7 mai 2019, 21:57
 ÉP.11  Et le déluge commença
L'évocation du nom de cette femme pique la curiosité de Diane. Profitant des dernières révélations faites et des réactions qui en découlent, elle se tourne doucement vers sa voisine puis change finalement de direction en se rappelant que cette dernière était dans l'incapacité de parler. Son nouvel auditeur trouvé, Diane se penche discrètement vers lui pour lui chuchoter à l'oreille :

"Vous savez qui est cette Ursula Beurk Parkinson et si elle a un lien avec le Ministre ?" questionne-t-elle en indiquant d'un petit signe de tête la femme qui attire tous les regards.

Couleur : #134f5c - Gérant du CB : #633512
Nom de code au Réveil : Blaze
Du flouz, du flouz, encore et toujours du flouz ! - Team Picsou
9 mai 2019, 09:50
 ÉP.11  Et le déluge commença

4.
Inventaire de Diane Turner
Reducio
➊ Baguette magique : vous permet de lancer un à deux sorts de niveau 1 à 8 par tour
......Ⓟ Âme de Gryffondor : après activation, votre personnage regagne un élan de courage qui lui permet de se transcender

Résolution du tour
Le petit homme à qui vous vous adressez sue à grosses gouttes. Il secoue la tête avant de se décaler de deux pas, comme si vous étiez la peste personnifiée. Vous comprenez que personne autour de vous ne souhaite prendre le moindre risque. La peur a gagné tout le ministère.
URSULAVos baguettes je vous prie. Personne, ici, n’a envie de vous voir pleurer la mort de vos enfants.
La voix d’Ursula Beurk vous ramène à l’autre réalité : Dallan Blackwave est piégé. Vous le regardez. Il est immobile et arbore une mine des plus sombres. En face, le sourire d’Ursula Beurk se mue en un sourire triomphal lorsqu’un Patronus surgit de nulle part, trottant fièrement sous la forme d’un écureuil. Les sourcils de Dallan Blackwave se froncent en le voyant.
?L’assaut va commencer.
Le message du Patronus est porté par une voix traînante d’homme. Une voix que bon nombre d’employés du ministère, dont le ministre de la Magie, semblent reconnaître. L’agitation gagne leurs rangs tandis que fusent des « traitre ! ».
Dallan Blackwave secoue la tête, les épaules basses. Vous le voyez se mettre en mouvement. Il s’approche d’Ursula Beurk et abandonne sa baguette à ses pieds en la regardant droit dans les yeux. D’un regard par-dessus son épaule, il invite le reste des employés à faire de même. Impuissante, vous les voyez les uns à la suite des autres s’avancer pour remettre leur baguette à l’ennemi.
Votre coeur tambourine contre votre poitrine. Vous assistez à la fin de l’administration Blackwave ; et pire, à la fin du ministère de la Magie.
Prochaine résolution du Maître du Jeu en l’absence de réponse : lundi 13.

LES CONTES DE L'ŒIL
(En vadrouille jusqu'au 3 janvier inclus)
12 mai 2019, 22:38
 ÉP.11  Et le déluge commença
En apercevant le patronus et les réactions qu’il entraîne, Diane tente d’identifier la voix de l’homme. Peut-être l’avait-elle déjà entendue quelque part et parviendrait à y associer un visage ?

Lorsque le Ministre s’avance vers Ursula Beurk pour lui remettre sa baguette, la jeune serveuse porte la main près de sa poche sans l’y plonger, attend et regarde autour d’elle pour savoir si la foule présente devait, elle aussi, déposer les armes auprès de cette femme.

Couleur : #134f5c - Gérant du CB : #633512
Nom de code au Réveil : Blaze
Du flouz, du flouz, encore et toujours du flouz ! - Team Picsou
13 mai 2019, 16:37
 ÉP.11  Et le déluge commença

5.
Inventaire de Diane Turner
Reducio
➊ Baguette magique : vous permet de lancer un à deux sorts de niveau 1 à 8 par tour
......Ⓟ Âme de Gryffondor : après activation, votre personnage regagne un élan de courage qui lui permet de se transcender

Résolution du tour
Personne autour de Diane n’est invité à déposer les armes par les envahisseurs. Tout le contraire du personnel du ministère qui défile devant Ursula Beurk Parkinson. La pile de baguettes magiques abandonnées sur le sol grossit à vue d’oeil. Il faut plusieurs minutes pour enfin voir le dernier employé du ministère céder sa baguette magique.
Dallan — Et maintenant ?
Ursula sort sa baguette magique, sourit au ministre de la Magie vaincu, et la pointe sur sa propre gorge avant de tourner le dos à ses prisonniers.
Ursula — Sonorus. CHERS AMIS…
Sa façon de se déplacer a quelque chose de terriblement sensuelle.
Ursula — … LE MINISTÈRE N’EST PLUS. AVEC LUI DISPARAISSENT DES ANNÉES DE MENSONGES, DE LUTTES INTESTINES ET D’INTRIGUES MEURTRIÈRES QUI AURONT VU NOTRE BONNE VIEILLE COMMUNAUTÉ SOMBRER PEU Á PEU DANS L’OBSCÉNITÉ ET L’IMMORALITÉ…
Elle arpente la foule de badauds, souriant à tous les visages sur lesquels elle dépose son regard d’ambre.
Ursula — … LES ANCIENNES ET TROP HONORABLES FAMILLES DE SORCIERS DE CE PAYS ONT ÉTÉ ÉCARTÉES DU POUVOIR PAR CES POLITICIENS CORROMPUS, NÉ-MOLDUS, ÉTRANGERS, ET MÊME HYBRIDES…
Elle s’arrête et jette un regard lourd de sens sur Dallan Blackwave.
Ursula — … MAIS CE TEMPS EST RÉVOLU, MES AMIS ! LE CONSEIL DES SORCIERS QUE JE DIRIGE COMPTE RÉTABLIR LES DROITS DU SANG ET IMPOSER LA SUPRÉMATIE SORCIÈRE. RENTREZ CHEZ-VOUS ET FAITES SAVOIR Á TOUS CEUX QUE VOUS CONNAISSEZ QUE LE MINISTÈRE EST TOMBÉ. DITES-LEUR QUE LA LIGNÉE DES BEURK-PARKINSON RÈGNE DÉSORMAIS SUR LA GRANDE-BRETAGNE ET QUE BIENTÔT, CHACUN DEVRA TROUVER SA PLACE DANS NOTRE NOUVELLE NATION.
Un bruit synchronisé dans son dos attire l’attention de Diane. En se tournant, elle remarque que le passage conduisant aux cheminées a été libéré. Chaque garde s’est positionné dans l’espace qui sépare deux cheminées.
D’autres bruits, plus inquiétants, lui parviennent de l’autre côté de l’Atrium : à coup de Deprimo ! les envahisseurs réduisent à néant chacune des cheminées qui permettent d’entrer au ministère. La cabine rouge réservée aux visiteurs subit le même sort.
L’indignation gagne les rangs autour de vous. Nombreux sont les gens qui versent des larmes, terrifiés qu’ils sont par la tournure que vient de prendre les événements. Mais déjà retentissent les premiers crépitements de feu dans un halo de lumière verte : les gens se précipitent pour quitter le célèbre Atrium voué à sombrer dans l’oubli.
? — Avada Kedavra !
Paulino — Avada Kedavra !
Vous croyez d’abord avoir mal entendu. Mais lorsque vous entendez les cris du ministre de la Magie déchirer le fracas des cheminées détruites, que vous le voyez se débattre de toutes ses forces, rouge de colère, tandis que plusieurs de ses employés et sans doute amis le retiennent de toutes leurs forces, vos yeux glissent presque instinctivement vers la foule à la recherche de sa femme et de son fils. Il vous faut quelques secondes pour les localiser, le coeur battant. Le temps semble ralentir autour de vous alors que vous les découvrez allongés sur le sol, parfaitement immobiles. Morts.
Prochaine résolution du Maître du Jeu en l’absence de réponse : jeudi 16.

LES CONTES DE L'ŒIL
(En vadrouille jusqu'au 3 janvier inclus)