Inscription
Connexion
30 sept. 2019, 19:20
 ÉP.21  L'Oeil des sept tours
Personnage principal
Arilde Sifferlen, 35 ans, agent clandestin du Réveil (PNJ de Rey Sifferlen)
Inventaire d'Arilde
1 x baguette magique : elle permet à Arilde de lancer un ou deux sorts [compris entre le niveau 1 et 8] par tour.

LES CONTES DE L'ŒIL
(En vadrouille jusqu'au 3 janvier inclus)
3 oct. 2019, 09:01
 ÉP.21  L'Oeil des sept tours
FONCTIONNEMENT DES AVENTURES
ϟ PAS DE RP, FOCALISEZ VOS POSTS SUR LES ACTIONS ET LES PAROLES DE VOTRE PERSONNAGE
ϟ OBLIGATION FORMELLE D'UTILISER LA LISTE DES SORTILÈGES POUR AVENTURES
ϟ VOUS ÊTES LIBRE D'AGIR COMME BON VOUS SEMBLE EN TENANT COMPTE DE LA SITUATION IMPOSÉE PAR LE MAÎTRE DU JEU, MAIS AUSSI DE L'HISTOIRE, LA PERSONNALITÉ, L'ÂGE, ET LES CAPACITÉS DE VOTRE PERSONNAGE
Introduction
Samedi 9 octobre. 19h30. Entrée sud-ouest du mur d'enceinte.

« Votre titre d'identité, je vous prie. »
Arilde se tient devant un Manteau noir à l'expression sérieuse. Par-dessus ses larges épaules, elle aperçoit les toits de Godric's Hollow et les sept tours qui constituent le cœur de la Citadelle. Elle se remémore encore une fois l'ordre de mission qu'on lui a transmis ce matin : trouver par tous les moyens l'entrée secondaire de la Tour du Traffic, la tour la plus accessible du système de protection de l'ennemi.
Prochaine résolution du Maître du Jeu en l’absence de réponse : dimanche 6.

LES CONTES DE L'ŒIL
(En vadrouille jusqu'au 3 janvier inclus)
3 oct. 2019, 13:34
 ÉP.21  L'Oeil des sept tours
Après un coup d'oeil par-dessus l'épaule du Manteau noir, Arilde tend ses papiers d'identité sans la moindre émotion. Sifferlen. Peut-être que son nom lui permettra de passer sans encombre et d'assurer sa mission de repérage. Le fait que son frère vive ici et ait rejoint le Conseil lui facilitera probablement les choses. Elle pourra toujours se servir de lui comme excuse à sa présence. Et si cela peut lui nuire, ça sera encore mieux. Elle ne lui pardonnerait jamais de lui avoir pris Rey et d'avoir mis sa famille en danger.
7 oct. 2019, 22:37
 ÉP.21  L'Oeil des sept tours
Tour 1
Le Manteau noir étudie le titre d’identité. Il croise à deux reprises le regard d’Arilde avant de lui tendre son titre d’identité.
« Qu’est-ce qui vous amène dans la Citadelle, madame Sifferlen ? demande-t-il en sortant un calepin et un crayon pour noter quelque chose. »
Prochaine résolution du Maître du Jeu en l’absence de réponse : jeudi 10.

LES CONTES DE L'ŒIL
(En vadrouille jusqu'au 3 janvier inclus)
8 oct. 2019, 22:39
 ÉP.21  L'Oeil des sept tours
Arilde Sifferlen avait appris à ne pas parler pour ne rien dire, et surtout, à aller droit au but sans trop en dire. Son but était clair à cet instant, elle devait passer cette première garde. Pas question de faire de vague, son rôle, elle le connaissait parfaitement. Son regard d'ambre, glacial, accrocha celui de son vis à vis.
" Je viens faire une demande pour un voyage à l'étranger, et rendre visite à mon frère, s'il est présent." répondit-elle d'une voix neutre et sans hésitation. 
9 oct. 2019, 20:19
 ÉP.21  L'Oeil des sept tours
Tour 2
Le Manteau noir fixe Arilde droit dans les yeux durant une poignée de secondes avant de griffonner deux-trois lignes sur son calepin.
« Vous trouverez le service des voyages à l'étranger dans la petite tour là-bas, dit-il en désignant la tour du Trafic. Tout droit en remontant la rue du Pendu. Vous ne pouvez pas vous tromper. »
Sur ces bonnes paroles, il s'écarte pour ouvrir le chemin à Arilde.
La rue du Pendu lui apparait déserte sur toute sa longueur.
Prochaine résolution du Maître du Jeu en l’absence de réponse : samedi 12.

LES CONTES DE L'ŒIL
(En vadrouille jusqu'au 3 janvier inclus)
11 oct. 2019, 12:19
 ÉP.21  L'Oeil des sept tours
Arilde fronce les sourcils lorsque le Manteau noir note quelques lignes dans son calepin mais reprend bien vite son visage neutre lorsqu'il relève la tête. Se montrer suspicieuse la rendrait suspicieuse en retour. Elle doit accepter qu'elle ne saurait pas ce que cache ses lignes mais elle resterait tout de même sur ses gardes. La rue que lui indique le Manteau noir l'incite à la même chose.

- Merci. dit-elle, avant d'avancer dans la direction indiquée. 

Pas un chat dehors, la Citadelle a-elle imposée un couvre-feu ? Ou alors les gens ont peur de sortir ? Si Arilde marche d'un bon pas sur le côté gauche de la rue, elle tient fermement sa baguette dans sa poche droite. Au vu de la vue dégagée coffre la rue du Pendu, elle ne doute pas un instant que le Manteau noir ou tout autre garde surveille son avancée. Elle ne doit rien faire de suspect et tracer sa route jusque la tour indiquée. Dans tous les cas, c'est là-bas qu'elle doit aller. Mais elle ne reste pas non plus sans défense et se méfie de chaque recoin.
14 oct. 2019, 19:23
 ÉP.21  L'Oeil des sept tours
Tour 3
Arilde remonte la rue du Pendu. Elle capte les échos d'une conversation lointaine, sans doute en provenance d'une rue parallèle. La plupart des fenêtres qui bordent la rue diffusent une lumière jaune chassée par quelques jeux d'ombres, signe d'une présence derrière chaque mur.
Alors qu'Arilde a parcouru une bonne moitié de la distance qui la sépare de la tour du Trafic, elle entend un bourdonnement derrière elle. Un bourdonnement qui se transforme en vrombissement lorsque deux Manteaux noirs fendent la nuit noire sur des balais de course. En descendant sur la rue du Pendu, ils lâchent quelque chose qui s'écrase en roulant sur le chaussée humide. Là, tout près d'Arilde. Elle comprend rapidement qu'il s'agit de quelqu'un.
Les Manteaux noirs entament une vrille avant d’atterrir près du malheureux.
« Quoi ?! hurle l'un d'eux. Tu essayais vraiment de nous échapper ?
— Tsss, laisse tomber Tolliver. Je crois que ça mérite juste une bonne leçon, réplique l'autre en dégainant sa baguette magique. »
Leur prisonnier pousse un grognement en essayant de se hisser sur ses genoux.
Prochaine résolution du Maître du Jeu en l’absence de réponse : jeudi 17.

LES CONTES DE L'ŒIL
(En vadrouille jusqu'au 3 janvier inclus)
16 oct. 2019, 22:00
 ÉP.21  L'Oeil des sept tours
D'abord prête à dégainer pour défendre sa vie, Arilde se rend vite à l'évidence qu'elle n'intéresse pas du tout les deux manteaux noirs qui viennent de surgir, au contraire de l'homme qui peine à se relever. Une petite partie d'elle voudrait l'aider lorsqu'elle voit l'un des deux baguettes à la main, l'autre plus pragmatique se détourne. 

Elle est dans le repère de l'ennemi, que peut-elle bien faire pour ce malheureux sinon se retrouver dans la même situation que lui au moindre geste suspect ? Qui plus est en infériorité numérique. Cet homme n'est pas sa mission. Plus elle s'éloignera de sa mission, plus elle laissera Ursula et donc Kyrill gagner du terrain. La guerre a son lot de sacrifice, elle le sait parfaitement. 

La femme contourne le groupe sans un bruit pour continuer sa route tout en gravant le nom du manteau noir qu'elle a entendu. Tolliver. Elle trouvera bien un moyen de leur faire payer les souffrances qu'ils engendraient.
17 oct. 2019, 11:23
 ÉP.21  L'Oeil des sept tours
Tour 4
« Accuo ! siffle le Manteau noir. »
Le cri du pauvre prisonnier parvient aux oreilles d’Arilde mais elle poursuit son chemin en fermant les yeux sur les agissements des Manteaux noirs. Près de vingt mètres plus loin, elle les voit filer à toute vitesse sur sa droite. A cheval sur leur balai de course, le prisonnier renversé devant Tolliver, qui sait où ils l’emmènent…
Alors que la rue du Pendu retrouve le silence, Arilde voit les contours de la tour du Trafic se dessiner de plus en plus nettement à chacun de ses pas. La tour a beau être la plus petite de la Citadelle, elle n’en demeure pas moins impressionnante à l’aspect lisse et brillant de ses pierres noires et l’étroitesse de ses fenêtres (qui se confondent aisément avec des meurtrières). L’entrée principale fait face à la rue que remonte Arilde. A gauche et à droite de la tour, une enfilade de maisons sont collées contre ses murs comme des champignons à un tronc d’arbre. Un escalier taillé dans la roche relie la tour à peu près au deux tiers de sa hauteur à la seconde tour de la Citadelle, celle du Labeur, perchée sur un promontoire rocheux.
Arilde voit deux personnes entrer dans la tour du Trafic par l’entrée principale et une autre en sortir.
Prochaine résolution du Maître du Jeu en l’absence de réponse : dimanche 20.

LES CONTES DE L'ŒIL
(En vadrouille jusqu'au 3 janvier inclus)