Inscription
Connexion

27 juin 2019, 11:37
Ravie de te revoir  Carry H. 
Covent Garden, 24 juin 2044. 



  Le soleil était haut aujourd'hui. Profitant de la pause accordée par les vacances d'été, Daisy était bien loin de chez elle en ce jour. Et pour cause, elle était à Londres. La jeune sorcière profitait d'avoir son oncle vivant dans la ville pour s'y rendre de temps en temps et puisque les récents événements ne lui avaient pas permis un retour vers la capitale anglaise à bord du train, quelques plans se sont vus changés. Au lieu de rester quelques jours à Londres, elle avait dû refaire le trajet entier de Liverpool jusqu'ici. Et dire que cela n'était sans doute que les débuts des multiples changements qu'allait subir sa vie. 
En cette journée d'été et puisque cela était prévu depuis quelques mois  présent, elle était censée se rendre à Covent Garden pour avec Oncle Jim pour y trouver un cadeau. Censée, oui. Le chemin, elle l'avait quasiment fait toute seule. Son cher oncle papillonnait auprès d'une charmante jeune femme qu'il venait de rencontrer récemment et l'avait littéralement plantée sur place, lui faisant signe de la main de partir comme s'il chassait une mouche. Une chance qu'il était toujours bien vêtu, sinon la sorcière aurait dû aller le récupérer au poste de police. M'enfin, là n'était plus le problème. Devant elle s'étendait le grand bâtiment à la toiture vitrée. Une once d'excitation avait suffit pour lui faire presser le pas et se faufiler entre tous ces adultes un peu trop lents à ses yeux. Elle était toute seule ! Le sourire aux lèvres, la brune se rapprochait de plus en plus jusqu'à enfin passer l'entrée. Sa mère la tuerait si elle apprenait ça, c'en était une certitude mais qu'importe. Londres n'était qu'une aventure de plus pour elle et elle était bien décidé à se changer un peu les idées.
Le nez en l'air, Daisy observa la toiture transparente aux métaux verdâtres alors qu'elle passait les différents arches de pierre menant à des galeries marchandes pour ceux qui avaient le temps et des plus gros moyens. Il y avait aussi des stands posés là, sous l'abri et elle savait par expérience qu'il y en avait aussi à l'autre bout pour y être venue à plusieurs reprises alors qu'elle était plus jeune. La place du marché où il y avait autant de stands que de choses diverses. Et bien souvent, c'était l'occasion de faire de curieuses trouvailles.  Si elle savait à quel point elle avait juste.

La jeune Anglaise dépassa une famille qui bloquait l'allée avec une poussette et un autre groupe qui bloquait tout pour discuter entre eux. Elle se faufila entre les gens, le regard attiré par toutes les couleurs qui étaient présentes et puis elle s'arrêta net, fronçant des sourcils. Non, elle ne rêvait pas. Droit devant, une sorcière. Elle pouvait reconnaître ses longs cheveux entre mille, elle pouvait reconnaître son visage entre mille autres. Daisy ria un bon coup. Mais qu'est-ce qu'elle fichait ici celle-là... Malicieuse et le sourire aux lèvres, elle s'avança doucement au début pour vérifier si sa camarade  de maison était accompagnée ou non, et puis enfin elle s'avança un peu plus rapidement vers elle jusqu'à aller lui tapoter l'épaule.
- Alors ça ! Carry. Harrison. Elle marqua un temps comme pour réaliser le genre de trouvaille qu'elle venait de faire... ici qui plus est. Je suis ravie de te revoir !

@Carry Harrison

#6a1e2A
So we sailed up to the sun, 'til we found a sea of green and we lived beneath the waves in our yellow submarine
3ème année RP

27 juin 2019, 11:40
Ravie de te revoir  Carry H. 
La température ambiante était bonne, le soleil brillait de toute sa splendeur et des nuages venait le couvrir de temps à autres pour offrir aux habitant du bas monde une petite couche d’ombre. Si le temps était magnifique, le lieu où se rendaient Carry et sa sœur était un enfer. En vérité, le lieu était très beau en soi. Le problème c’étaient les personnes qui les entouraient. Des moldus...des moldus de partout, ils marchaient d’une manière étrange, se poussaient comme des animaux et criaient plus que ne parlaient. Les parents de Carry avaient complètement raison à leur sujet, ils ressemblaient plus des animaux qu'à des êtres humains… Effrayés de se faire emporter par la peste moldu, Carry se rapprocha le plus possible de sa sœur Morrigan et lui tint la main aussi forte que possible. Il était inimaginable de disparaître dans le monde moldue, ça signerait probablement la mort de la petite Harrison. Mais ce que Carry ignorait c'était clairement le malaise que ressentait sa sœur en ce moment même .... Elle même tremblait et serrait le bras de sa petite sœur pour la garder au plus proche d’elle. UN cauchemar que Carry et sa grande sœur étaient en train de vivre ensemble. Toutes les deux avaient tellement entendu un tas d’histoires à leur sujet et toutes les deux croyaient dur comme fer que tout ce qu’on l’avait raconté était vrai.

-On dit qu’ils envoient les sorcières comme nous au bûcher… Chuchota Carry a sa sœur.

-Ferme la Ry ! J’ai déjà du mal avec tous ces moldus autour de moi, manquait plus que tu n’ajoutes cette  histoire de bûcher dans ma tête ! Grommela-t-elle en serrant la main de sa sœur un peu plus fort. On n’a pas le choix c’est le seul endroit que Miss Sally m’a dit ou je pourrai trouver un cadeau descend pour Thomas…

-On est en train de risquer nos vies pour ton Sangblanc ?! Se retint de crier Carry avec panique. Tu m’avais dit qu’on partait à l'aventure ! Qu’on allait découvrir le monde ensemble et qu’on allait s’amuser toute les deux ! Tu comptes lui offrir quoi à cet imbécile ?!

-Ry ! Lui dit-elle en lui secouant le bras. Tu ne parles pas comme ça de lui ! Il va devenir ton frère tu sais, tu devras lui montrer autant d’amour qu'à moi et ce, même si tu n’aimes pas sa sœur et puis nous sommes en train de découvrir le monde comme je l’ai dit !

En entendant le mot frère sortir de la bouche de sa sœur, Carry mit son autre main devant sa bouche pour s'empêcher de vomir. Ah qu’est ce qu’elle aurait aimé avoir réussi à convaincre sa sœur que c'était une terrible erreur de la marier à un Sangblanc, surtout que ça voulait dire que Carry allait revoir cette fichue démone d’Alice qui allait surement empoisonner tous les plats de la réception et ingurgite une tonne d’antidote pour faire passer tout ça pour un accident…De toutes les familles, Morrigan aurait pu en choisir une qui n’avait pas le diable dedans. Et maintenant les voilà toutes les deux aux milieux du bétail en train de chercher quelque chose d’assez significatif pour l’offrir à son “mari”

Toujours plongé dans le bain de foule, Carry et Morrigan continuaient de se frayer un chemin entre les animaux qui criaient et se poussaient. Il faut dire que cet endroit était magnifique avec son toit en verre et ses décorations vertes éparpillées aux centres du marché.

-On se croirait aux chemins de traverses, plaisanta Carry en poussa un enfant devant-elle qui refusait d’avancer.

-Au moins au Chemins de traverses, les gens savent ce qu’est le respect et ne sentent pas la crotte de boursouflet ! Reprit sa sœur en se couvrant le nez. Oh attend ! Je crois que c’est le magasin dont m’a parlé miss Sally ! Allez vient plus vite on aura finit et plus vite on pourra vraiment s'amuser toutes les deux ! Finit-elle en entraînant sa sœur dans son élan.

Arrivée devant le magasin, la foule se faisait moins présente, désormais il était possible de respirer mais surtout de bouger librement ainsi que d’avoir sa distance de sécurité privée. Mais que pouvait bien chercher sa sœur ? Elle ne lui avait même pas demandé son avis pour le cadeau. Au fond Carry sentait que sa sœur voulait vraiment faire plaisir mais elle avait surtout le sentiment que ce Thomas allait très vite prendre la place qu’elle occupait. Carry ne voulait pas transmettre sa mauvaise humeur et prit la décision de s'éloigner juste assez pour que ses mauvaises ondes ne se fassent pas ressentir. Alors qu’elle s'éloignait à petit pas, elle entendit une voix féminine appeler son prénom. Surprise d’entendre son prénom dans un tel endroit, Elle se retourna par deux fois pour tenter d’apercevoir qui appelait son prénom. Ça devait surement être une erreur, personne ici ne la connaissait et encore moins des moldus et pourtant elle finit par voir une main s’agiter dans sa direction. Une fille avec de long cheveux bruns et ondulés, un visage avec des yeux marrons chocolat qui était accompagné d’un joli sourire mettant en valeur son petit nez retroussé ...Carry n'en connaissait qu’une fille qui répondait à sa description et elle fit mouche a la première tentative : Daisy Oddley.

-Daisy Oddley...ça pour une surprise, moi aussi je suis tres heureuse de te revoir ! lâcha Carry avec le sourire aux lèvres et en essayant de cacher sa joie pour éviter de se faire remarquer aux milieux de la foule. Mais qu’est-ce que tu fais ici aux milieux de tous ces moldus toutes seules ? S’ils t’attrapent tu vas finir très vite au bûcher toi ! sortie-t-elle avec son petit rire de plaisantin.

Carry n’avait jamais vraiment parlé à Daisy quand elles étaient toutes les deux à Poudlard, il faut dire, Harrison avait déjà ses amies et ne cherchaient pas vraiment à en avoir d’autre mais ça faisait toujours plaisir de voir une tête familière quand elle savait qu’elle était en territoire hostile comme aujourd’hui.

-Morrigan ! Cria Carry en tournant les talons dans sa direction et en tirant le manche de Daisy. Je te présente Daisy Oddley, elle est en deuxième année et à Serpentard tout comme moi ! Je me disais...pendant que tu cherchais ton cadeau pour ton imbécile de copain, est ce que je pourrai rester avec Daisy ? On ne sera pas loin promis ! supplia-t-elle en joignant les mains.

-Ry, tu veux que je te laisse seule avec ton amie avec tous ces moldus autour de nous ?! Mais ça ne va pas dans ta tête ? Qu’est-ce que je vais faire-moi si l’un de ces animaux t'agresse ? Ou sont les parents de ton amie ? Ne savent-ils donc pas que c’est dangereux de laisser son enfant dans le monde moldue comme ça sans surveillance ?!

-Allez s’il te plaît ! Insista Carry en tapant du talon. On sera juste là-bas dans le petit jardin au centre ! tu te retournes et tu ne peux pas nous louper ! Déjà que tu m'as menti sur le “ s’amuser” tu peux me laisser au moins parler avec elle non ?!

-Bon...Finit-elle par dire en signe de résignation. vas-y… mais tu ne bouges pas de la compris ?! Je te jure si tu me fais le coup de disparaître je ferai un carnage de cet endroit…

Morrigan n’avait même pas finit sa phrase que Carry avait déjà entraîné Daisy vers le petit lieu de repos ou elle devait rester. Après quelques pas, toutes les deux furent installés sur un banc juste en face du magasin ou la grande soeur de Carry etait.

-Enfin libre ! J’ai bien cru que j’allais mourir d’ennuis avec elle, heureusement que tu es là… Bon sinon tu ne m'as toujours pas dit ce que tu faisais ici ? Toi aussi tu cherches un cadeau pour quelqu'un ?

Renvoyée de Poudlard
4ème Année RP (2046-2047)

Chasseuse de né-moldus professionnelle
Fiche Eleve

27 juin 2019, 11:57
Ravie de te revoir  Carry H. 
  À peine rencontrée, le bûcher était déjà mentionné par sa camarade qui s'était mise à en rire. Bien évidemment. Gardant son sourire aux lèvres, Daisy leva les yeux au ciel avant de fixer brièvement ses pieds. Elle venait décidément de faire une trouvaille fantastique au milieu de tous ces moldus, une trouvaille inattendue qui promettait une journée intéressante.

- Est-ce que par hasard, tu vois des flambeaux dans le co-.. Elle n'eut même pas le temps de finir sa question que l'autre sorcière venait d'agiter son manche en s'adressant à quelqu'un. Son nom fut révélé et balancé au travers des têtes passantes et même Serpentard. Quoi ?! Fronçant des sourcils, Daisy redescendit vivement son bras et retourna son amie vers elle. Eeeh, pas de ça ici ! Ils savent pas ce que c'est Serptruc, j'ai pas très envie d'être embarquée dans un de leurs hôpitaux bizarres ! ... Tu sais qu'on peut pas trop leur faire confiance.
La brune venait de finir sa phrase que déjà l'autre sorcière renchérissait de plus belle sans aucune discrétion. Moldu, moldu, moldu... Mais ma parole, quelle bande de .. d'abruties ! Elles n'avaient que ça à la bouche, et ici en plus. Daisy se passa la main sur son visage. Elle ne savait pas si elle pouvait réellement se sentir gênée mais elle se retint de rire. Elle ne les comprenait pas, absolument pas. Pourquoi alors venir faire des achats dans ce monde d'animaux ? Ah, les pseudos-sang-purs. Le plus bel divertissement qu'il soit. Les quelques regards suspicieux des passants avaient de quoi l'inquiéter, mais les vieilles personnes qui les avaient écoutées les dépassaient en parlant de "langage de jeun's". La journée allait être intéressante, oui. Sans l'ombre d'un doute. Si seulement l'autre sorcière savait qui étaient les parents de Daisy .. enfin, non, heureusement qu'elle ne le savait pas. Daisy pensa à sa famille qui l'avait accompagnée jusqu'à la gare de Liverpool. Elle en fut presque soulagée qu'ils soient si loin. Quand elles furent éloignées de tout ce monde, dans un coin plus tranquille, posées sur un banc, la discussion put reprendre entre les deux jeunes vipères. La fillette aurait bien fait une référence à Casanova mais elle n'était pas sûre que son amie comprendrait cela, et elle tenait à rester crédule.

- J'ai.. Ouais voilà. À la base, je devais venir avec mon oncle mais il m'a complètement lâché pour une femme qu'il a croisée. Il se prend pour une vraie vélane ce type, si tu veux mon avis. Il voulait voir pour trouver un cadeau pour un anniversaire mais je crois que c'est tombé à l'eau. Et du coup je suis quand même venue, mais seule. Et j'voulais voir s'il y avait des trucs biens et intéressants et puis je tombe sur  quoi ? Mademoiselle Harrison. Encerclée par les moldus, comme une bête sauvage prise au piège.  Et quel spectacle ! Particulièrement intéressant à voir, se moqua t-elle gentiment.

#6a1e2A
So we sailed up to the sun, 'til we found a sea of green and we lived beneath the waves in our yellow submarine
3ème année RP

27 juin 2019, 11:59
Ravie de te revoir  Carry H. 
*Mais quelle imbécile je fais ! *. Carry mit sa main devant la bouche comme pour empêcher que celle-ci ne prononce plus de bêtise qu’elle en avait déjà dit. Son amie avait tout à fait raison, il n’y avait rien de tout ce qu’elle venait de mentionner ici car tout ça devait rester secret. Ce n’était pas le genre de secret du type Brett Carter est amoureux d’Alice Sangblanc, non. C’était un secret d’ordre international. Les moldus devaient impérativement croire qu’ils étaient seuls dans ce monde pour le bien du monde des sorciers. Toujours la main devant la bouche, Carry regarda Daisy avec de gros yeux comme pour s’excuser de la bêtise qu’elle venait de faire. *OH mais faut que je prévienne Morrigan ! Sinon elle va faire la bourde aussi ! *. Carry se leva soudainement et regarda de tout les cotes dans l’espoir d’apercevoir sa sœur qui devait surement être en train de chercher le cadeau de son stupide mari. Son cœur s’accéléra, ses mains commencèrent à trembler. Elle ne venait de passer à peine une heure dans se fichu monde moldue qu’elles étaient déjà toutes les deux en train d’enfreindre l’une des lois les plus importante qui existe.

Morrigan était introuvable et la foule qui entrait dans le bâtiment se faisait encore plus nombreuse. Carry sentit l’anxiété la gagner, jamais de sa vie elle ne s’était aussi sentie vulnérable la rendant plus paranoïaque que d’habitude. *Ils m’ont entendu ! ils font comme si de rien était mais ils savent ! Il me reste encore une chance de m’en sortir…* Carry se rassit lentement et se tint aussi droite que possible. Si elle se comportait comme eux alors peut-être qu’ils n’y verraient que du feu. Ses yeux se posèrent finalement sur Daisy qui continuait de parler et qui semblait être très détendue malgré la situation d’urgence. *Comment fit-elle pour rester aussi calme ? J’aimerai tellement savoir-faire comme elle…*. Cependant, Carry fut tirée de ses rêves quand elle entendit ce mot interdit qu’elle avait prononcée un peu plutôt. Dans un geste de panique, la petite fille mit sa main sur la bouche de sa copine en lui intiment le silence.

-Non mais ça ne va pas dans ta tête ? Tu as dit le mot « m » !  Ils vont finir par comprendre et on va se faire dévorer ! Tu es bien mignonne mais moi je n’ai pas l’intention de mourir comme ça ! Et puis je ne sais pas comment tu fais pour rester aussi calme, mais moi toutes ces… personnes me font sentir comme dans une ferme… ! Carry avait tant de chose à dire, mais elle ne savait pas comment s’exprimer sans utiliser des termes que les moldus ne comprendraient pas. Si elle ne le faisait pas, alors sa couverture ainsi que sa vie s’envoleraient bien vite.

La peur était palpable, si palpable que Carry se rapprocha de Daisy et posa sa tête sur son épaule pour essayer de chercher du réconfort. C’était une mauvaise idée de venir ici et elle le savait. Ce monde était sans pitié et remplit de personnes qui ne faisait qu’attendre le moment opportun pour s’emparer des jeunes filles car c’était ce que ses parents lui avait dit. Chaque pas qu’elle entendait la faisait frissonner, chaque toussotement d’un inconnu la faisait sursauter.  Ça ne pouvait pas continuer comme ça, la seule solution était de parler d’autre chose…Quelque chose qui détournait sa peur pendant un moment. Elle se rapprocha de Daisy et s'accrocha limite à son bras.

-Je ne me sens vraiment pas en sécurité ici, Daisy...lui confia-t-elle, J'ai l'impression que tout le monde nous regarde et nous soupçonne qu'on a fait quelque chose de mal...ils peuvent nous sauter dessus à tout moment...Carry secoua sa tête frénétiquement, elle devait changer de conversation sinon elle allait devenir folle si ce n'était déjà pas le cas. E-Et sinon tu viens souvent souvent ici ? J-je trouve le paysage magnifique...Et les gens o-ont l'air sympathique...*La bonne blague* T-tu ne voudrais pas marcher un petit peu p-pour regarder les boutiaues ? Essaya-t-elle d'articuler.

Carry savait que c'était contre les instructions de sa soeur mais si jamais elle ne bougeait pas elle avait de plus grande chance de se faire enlever et la seule solution était d'essayer de ne pas rester statique.

Renvoyée de Poudlard
4ème Année RP (2046-2047)

Chasseuse de né-moldus professionnelle
Fiche Eleve

7 oct. 2019, 00:21
Ravie de te revoir  Carry H. 
  Oups, elle venait aussi de dire le mot interdit. Mais Daisy ne put s'empêcher de pouffer de rire, c'était plus fort qu'elle. Voir son amie au bord de la panique comme un petit chiot apeuré avait de quoi l'amuser. Une journée allait être intéressante, jamais elle n'aurait cru avoir autant raison ! Mais la jeune fille reprit son sérieux. Elle ne devait pas savoir. Surtout pas. Alors elle se laissa faire quand Carry commença à se rapprocher de plus en plus d'elle. Cela la gênait même, surtout avec la nouvelle révélation de la sang-pur. Comment faisait-elle ? Que répondre à ça ? Comment une née-moldue faisait pour rester calme en entourée de moldus ? Qu'elle était presque comme eux ? Qu'elle en connaissait ? Qu'elle a grandi avec eux ? Elle ne put s'empêcher d'être aussi un peu plus.. tendue même si ce fut que pour une durée de quelques secondes. Jusqu'à ce qu'elle parle de "ferme".
- Euuh... j'appelle ça le talent. Non sérieusement, c'est ... je m'en fiche d'eux en fait. Tu devrais faire pareil, dit-elle en s'empêchant de hausser les épaules alors que Carry posait sa tête contre elle. Oh, une ferme ! Par pitié, c'est trop mignon les animaux d'une ferme ! Là .. c'est différent. Regarde, c'est juste qu'ils sont mal élevés. Ça se pousse, ça s'excuse même pas. 

Voyant que Carry n'avait toujours pas l'air très rassurée, Daisy lui tapota un peu le dos, ne sachant trop quoi faire. C'était bien la première fois qu'elle voyait quelqu'un comme ça. Elle venait même de l'agripper au bras ! La née-moldue se frotta la tête, incrédule. Elle se demandait bien si elle avait été comme ça lors de sa première venue au Chemin de Traverse. 
- Oh Carry, on dirait ma grand-mère ! C'est fini les bûchers ! Si on te saute dessus, je crois que c'est parce que tu auras volé quelque chose. Mais tu ne le feras pas, hein ? Ni ta sœur non ? Donc pas de soucis à se faire ! 
Mais peu importe ce qu'elle pouvait dire ou faire, l'autre sorcière restait apeurée comme une bête traquée. La brune regarda un peu aux alentours, chercha quelque chose à dire ou à faire. Elle n'avait pas l'impression d'être observée, ou en danger - du moment qu'elle restait loin de la frangine Harrison - et elle peinait à "tranquilliser" sa camarade. Daisy n'étant jamais venue là toute seule ne se souvenait même pas de toutes les boutiques. Avec sa famille, ils allaient généralement à un endroit en particulier et repartaient ensuite. Il n'y avait pas que le Covent Garden à Londres après tout. Ecoutant à nouveau les craintes de la sorcière, elle hésitait drôlement à accepter la proposition. Se rapprocher des boutiques, c'est aussi prendre le risque de ramasser Carry à la petite cuillère. Mais la curiosité prit le dessus. Elle était venue toute seule après tout, et ce n'était pas pour regarder l'herbe pousser.
- Si tu veux ! Je connais pas trop le coin donc on pourra voir ce qu'ils vendent ! C'est sûr que ça doit manquer de .. chapeaux pointus et grenouilles ici, ria la Serpentard avant de marquer une pause et de reprendre, rongée par la curiosité. Je trouve quand même ça bizarre que toi... tu viennes ici. Y'a pleins de boutiques chez nous non ? C'est très bizarre même. Tu m'intriiiiigues, ricana-t-elle.

#6a1e2A
So we sailed up to the sun, 'til we found a sea of green and we lived beneath the waves in our yellow submarine
3ème année RP

26 oct. 2019, 10:23
Ravie de te revoir  Carry H. 
-Je n’ai pas l’intention de voler quoi que ce soit Daisy ! Et surtout, il n’y a rien qui vaut la peine d’être volée. Dit-elle en faisant la moue, vexée. Je ne suis pas une voleuse, je ne m’abaisserai pas au niveau des N-…des ‘autres’…

Carry se leva du banc comme vexée puis changea soudainement de ton quand elle réalisa qu’elle avait parlée trop fort attirant le regard des passants. Tous ces regards sur elle étaient insoutenable, ça la fit rougir de honte et força celle-ci à se rasseoir immédiatement en baissant la tête pour diminuer le plus possible toute l’attention qu’elle venait d’attirer sur elle. Ne pas se faire remarquer. C’étaient les mots d’ordres de sa sœur et la deuxième année était en train de faire exactement tout le contraire de ce qu’on lui avait demandé. *Vite Morrigan, dépêche-toi de trouver ton idiot de cadeau et allons-nous en…*  Pensa-t-elle en relevant la tête et la cherchant vainement du regard.

-Oui c’est vrai il y’a pleins de boutique chez nous…Mais laisse-moi t’expliquer. On est ici parce qu’on cherche un cadeau pour le copain de ma sœur. Ils vont bientôt se marier et elle voudrait lui offrir quelque chose. Le problème c’est qu’elle voudrait faire dans l’originale et pour ça elle a eu la MAGNIFIQUE idée de venir dans le monde des …Sans rien, pour lui trouver un cadeau digne de ce nom. Pourquoi je suis là ? Parce qu’elle m’avait promis de m’emmener aller manger une glace et moi naïve que je suis, je l’ai crue, AH ! Bon et si on bougeait de ce banc ? Je me sens…observer…

Tout ce qu’il y’avait autour d’elle c’étaient des gens qui la regardait d’un air étrange, des enfants qui tenaient la main de leurs parents tout en montrant du doigt la Serpentard avec ce petit air niais. Ne voulant pas rester une minute de plus dans cette endroit, Carry se saisit du bras de Daisy et mis le siens juste en dessous du siens pour la pousser à marcher avec elle tout en faisant mine de s’intéresser a ce qu’il y’avait en boutique. Comment fallait-il se comporter dans un monde dans-t-on n’est pas habitué ? C’était la première fois qu’elle venait dans le monde moldu et aussi étrange que cela pouvait paraitre, la curiosité commençait à prendre le dessus sur la peur. Toujours bras dessus-dessous, Carry s’approcha de l’oreille de Daisy en ricanant.

-C'est tres etramge, contrairement a moi, toi tu es extrêmement calme, je dirai même trop peut-être hm ? Rien ne t’effraie alors qu’il ne s’agit pas de chez nous, soit tu es courageuse soit… tu viens ici très souvient soit… Carry ne continua pas sa phraseOublie, c’est impossible. Carry pensait à quelque chose en particulier mais c’était impossible car Harrison était déjà pas mal connue pour rester loin de ce genre de personnes et elle s'en serait apercu. Qui plus est Daisy est bien trop sympa, gentille, attentionnée pour en être une. Oh Daisy regarde ! Lâcha Carry pleine d'excitation en se separant du bras de son amie pour s’approcher de ce qui semblait être une maquette minuscule représentant une machine bien étrange. La machine était noire et avait à l’intérieur des sièges comme dans le Poudlard express sauf qu’a droite de celui-ci il y’avait une sorte de bidule circulaire et des mirrores montrant chaque extrémité de la chose en arrière.

Vérifiant si elle pouvait y toucher, Carry regarda rapidement autour d’elle avant de se saisir de la minuscule maquette avec son pouce et son index pour la placer ensuite dans la paume de sa main. Comme c’était amusant de la tenir, que pouvait-on bien mettre dedans ? Y’avait-il des moldus ayant cette taille ? Après tout, Carry ne savait rien de ce monde et il était tout à fait possible qu’ils existent.

-Daisy ? Demanda Carry en tendant la petite machine vers elle. Tu sais ce que c’est ? Est-ce que tu sais à quoi ça sert ? Oh regarde, regarde ! Carry tira sur l’une des extrémités de la machine faisant ressortir une porte. Il y’a surement des gens qui doivent faire cette taille pour utiliser ce genre de chose... Ils n’ont pas peur de se faire écraser ? Ohlala il y’en a pleins partout ! Toi qui es si intelligente, tu saurais me décrire tout ce qu’il y’a dans le magasin ? lui lança-t-elle avec un sourire narquois tout en rigolant.

La peur était presque partie, ce que Carry ne savait pas, c’est qu’elle avait trouvé un magasin de jouet et qu’il y’avait à l’intérieur des choses qui pouvaient et allait lui apporter rire, joie, amusement.

Renvoyée de Poudlard
4ème Année RP (2046-2047)

Chasseuse de né-moldus professionnelle
Fiche Eleve