Inscription
Connexion

5 sept. 2021, 22:07
Bienvenue !
Kim écouta son père sans rien dire jusqu'à ce qu'il est fini de lire la fameuse lettre.

- Et c'est tout ?! T'as rien d'autre ?! Nous "parler de ta famille", ma tête ouais !

Jack, qui avait l'habitude des crises de colère de sa fille, contint sa colère et resta de marbre.

Flegmatique jusqu'au bout...

Il sortit de sa poche la petite carte, ainsi qu'une photo d'apparence polaroïd, que l'homme tendit à ses enfants.
Ce fut Lino qui attrapa les objets. Il portait toujours sur son visage l'air ahuri d'un poisson mort.

Le frère et la sœur se désintéressèrent bien vite du bout de carton, qui n'indiquait finalement rien d'autre que l'adresse d'une propriété en Ecosse.
Cependant, la photo eu plus de succès.

On aurait dit un cliché pour un magazine de presse à scandale, ce genre de "torchon" qui parle du quotidien et des petits secrets des stars.
La photographie montrait trois jeunes garçons : le plus jeune devait avoir à peu près l'âge de Kim, le second semblait quitter l'adolescence et le troisième, juste entre les deux premiers.
Ils étaient tous trois assis sur un épais tapis, le plus grand avait posé ses mains sur les épaules des plus jeunes. Derrière eux, on pouvait voir une magnifique femme, qui était, si je puis dire, tout le portrait de Jack. Elle tenait la main de celui qui était sansdoute son mari, tout aussi beau qu'elle. Un vieil homme était assis dans un fauteuil en cuir qui semblait valoir très cher. Il fumait un gros cigare, sans bague. Pour ce que Kim en savait, on ne pouvait en trouver de ce style qu'en les achetant directement à la plantation.
Une femme âgée, aux vêtements magnifiques et à la coiffure parfaite, était accoudée sur le dos du fauteuil et souriait.
Ils souriaient tous, d'ailleurs, mais... Quelque chose clochait. La brune le sentait. Les sourires étaient trop grands, trop éclatants pour être vrais.

- Je vous présente, par ordre de naissance, Lester, Liam, Lony, Sophie, Garry, Elizabeth et Jonathan.

Kim ne dit rien. Ils n'étaient pas comme elle les avait imaginé.
Lino, lui, souriait. Son visage d'enfant innocent et un poil naïf ne montrait que de la joie.

- J'peux la mettre dans mon carnet ? S'teuplééé, papa !

Jack haussa les épaules. Ce qui, dans sa langue, voulait dire "Si ça t'amuse.".

Le petit garçon, toute surprise et rancœur disparues, sauta du lit et dévala les escaliers, direction la petite chambre qu'il partageait avec Lili. Il nota la musique lente et douce qui montait du rez-de-chaussée. Lino, qui avait plus de culture musicale que sa sœur, reconnu la mélodie du violon.
Ça le fit sourire, le p'tit.
Tant mieux pour lui, car ça n'était pas le cas de tout le monde.
Dans le grenier aménagé, Kim grogna.
Elle ne comprenait pas. Pourquoi ?

Pourquoi leur père avait demandé la garde pendant les vacances ?
Pourquoi souhaitait-il continuer à les voir, alors qu'il aurait dû les rayer de sa vie ?
Pourquoi se mettait-il à leur parler maintenant de sa famille ?
Pourquoi vivait-il avec Anna ?
Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ?

Trop de questions restées sans réponses se bousculaient dans la tête de Kim.
Il était plus que temps d'y remédier.

- J'vais essayer de t'parler sans m'énerver. Et toi, t'as intérêt à m'répondre. T'façon, t'as pas le choix. Et cause sans filtres. J'connais la base de la psychologie humaine et j'sais comment les gosses viennent au monde. Elle marqua une pause.Pourquoi t'as quitté Maman ?

Jack soupira.

- Après tout, tu peux peut-être savoir. Mais je sais que ton estime envers moi baissera, si c'est encore possible, dit-il dans un casi murmure. C'est Mary qui a demandé le divorce, et pas l'inverse.

Kim resta bouche bée. De tous les scénarios qu'elle avait pu imaginer, celui-là, en plus d'être une hypothèse à laquelle elle ne voulait pas croire, était l'un des pires.

- D-Dis-moi qu'jai mal entendu...

Le visage inexpressif de son père lui fit comprendre le contraire.

- J'ai rencontré Anna dans un bar dont j'ai oublié le nom. C'était en Janvier, lors d'un déplacement à Londres. Il faisait froid et j'avais eu une journée épuisante. La seule chose qui me faisait envie ce soir-là était un verre de whisky. Et puis une très belle femme est venue m'aborder. Elle m'a parlé de sa vie, de ses rêves et de ses projets. Ce soir-là, je n'ai pas dormi à l'hôtel.

Il parlait avec le même ton et le même air que lorsque vous allez voir un psy'.
Sauf que là, Jack parlait à sa fille de onze ans.

- ...

- Il y a un peu moins d'un mois, ta mère a intercepté un mail d'Anna. Tu connais la suite. Mais je vous aime toujours autant, Lino et toi, vous êtes mes trésors, qu'importe que vous ayez ces pouvoirs ou pas... Vous restez mes enfants. Je suis loin d'être un père modèle, je le sais... Vous venez d'un monde que je ne connais pas, et ça m'inquiète. Je ne veux pas qu'il vous arrive quelque chose en sachant que je ne pourrais rien faire !


Étrangement, Kim resta calme. Elle se leva sans un mot, ouvrit la trappe (que Lino avait eu le bon sens de refermer) et ajouta simplement, le regard dans le vide:

- Sors.

La suite, on ne la connait pas très bien.

Tout ce que l'on sait, c'est que le 1er Août 2045, Kim Diary apprit la dure réalité de la vie.
Elle comprit que les sentiments humains étaient plus compliqué à démêler qu'il n'y paraît. Elle comprit qu'il y avait des secrets qu'il vaut mieux ne pas découvrir, surtout quand on a son âge.
Elle apprit pour la première fois ce que les mots "trahison", "mensonge" et bien d'autres encore voulaient réellement dire. Elle apprit, que, quelque part en Écosse, se trouvait une famille dont elle ignorait tout.

Mais surtout, elle apprit à détester son père.





FIN DU RPG.

-"Être normal, c'est être différent"-
1ère année devoirs - 2ème année RP