Inscription
Connexion

6 sept. 2018, 11:50
 Bristol   RPG ++  Retour vers l'inconnu  solo 
Après presque dix mois passé à Poudlard, Erwan rentrait enfin chez lui pour une plus grande période que les quelques vacances qu'il avait eu dans l'année. Il était rentré à noël et aux autres temps de pause mais rentrer pour deux mois c'était une toute autre histoire ! Même s'il était prévu qu'Erwan aille passer deux semaines chez ses grands-parents en France, il appréhendait quelque peu son retour au domicile familial à Bristol.
A son arrivée à Londres par le Poudlard express il fût surpris de constater que seule Elisabeth, sa mère, était là pour l'accueillir. Après avoir serré son fils dans ses bras, elle lui expliqua que son père avait été appelé par le restaurant où il travaillait et qu'il avait dû partir travailler. Erwan essaya de cacher sa déception pour ne pas blesser sa mère mais il eut du mal à afficher un sourire. La relation qu'il entretenait avec son père depuis quelque temps semblait lui échapper. Ils avaient toujours été proches, où plutôt liés. Proches n'était pas le bon terme, malgré tout l'amour qu'il y a entre Yves et son fils, ils restent deux hommes pour qui la pudeur est de mise lorsqu'il s'agit d'exprimer ses sentiments. Erwan sentait bien que cette connexion qu'il avait avec son père, qui lui apportait tellement, surtout depuis que ce dernier lui avait annoncé sa condition de sorcier, s'était quelque peu effritée avec son entrée à Poudlard. Le jeune Poufsouffle se demandait souvent si son père arriverait un jour à surmonter l'épreuve que représentait le retour de la magie dans sa vie...
Erwan prit le temps de dire au revoir à ses amis sur le quai de la gare, échangeant son adresse, voir son numéro de téléphone pour les quelques camarades qui avaient connaissance du téléphone, avant de rejoindre à nouveau sa mère. Ils devaient prendre un nouveau train pour les ramener vers Bristol. C'est une fois installés, prêt pour deux heures de voyage en tête à tête, qu'Elisabeth reparla de son père à Erwan :

- Tu sais mon chéri, papa ne va pas très bien en ce moment. Elle avait le regard qui fuyait et Erwan sût tout de suite qu'il n'aimait pas la façon dont cette conversation s'entamait. Il me parle beaucoup de sa famille depuis quelques mois. Et dire qu'il y a quelques années il ne fallait surtout pas les mentionner...
- Euh... Maman... Tu sais que ça fait trois ans maintenant qu'il se revoient souvent, se parlent, qu'ils ne sont plus fâchés, enfin tu vois ce que je veux dire ?
- Oui, oui bien sûr. Et je suis vraiment contente pour lui, pour toi, que les choses se passent comme ça. mais justement, je crois qu'ils lui manquent. Ça fait des semaines qu'il me raconte ses histoires en Bretagne de quand il était petit. Je crois qu'il se sent perdu. Peut-être qu'il aimerait repartir là-bas... Elle avait chuchoté cette dernière phrase, plus pour elle même que pour son fils. Comme si elle se suggérait quelque chose, une idée.
- Je sais pas quoi te dire maman... Tu sais papa me raconte pas trop ce genre de choses. Peut-être que vous pourriez venir avec moi cet été ? Deux semaines, près de la mer. Ça peut pas vous faire de mal. Puis...On... Enfin non.
- Qu'est-ce qu'il y a ?
- En fait, j'adorerais partager la magie avec toi maman. Avec papa aussi mais je sais qu'il ne vit pas très bien la situation. Si tu savais comme Poudlard est... magique !
- Tu nous la répété au moins une centaine de fois cette année. dit-elle avec une pointe d'ironie.
- Justement ! Si tu venais Chez Mam et Tad tu pourrais voir la magie de tes propres yeux et pas avec mes mots.
- Je ne sais pas Erwan. Il était rare qu'Elisabeth appelle son fils par son prénom et cela relevait souvent d'une tension ou d'une certaine nervosité. Son regard semblait perdu dans un immense vide. Jusqu'à présent j'ai gardé tout ça à distance. Je n'ai pas nié la chose, ça aurait été compliqué de toute façon, elle lui adressa un sourire. Mais je me suis protégée en quelque sorte... J'ai eu du mal à te laisser partir dans cette école et je ne voulais pas que la magie vienne également changer mon couple. Mais tu as surement raison...
- surement maman, surement.
- Ne fait pas l'idiot ! Je suis sérieuse ! Elle ne put cependant se retenir de rire avec Erwan. J'en parlerai ce soir avec ton père.

Lorsqu'il arrivèrent à la gare de Bristol, mère et fils se sentaient un peu plus proches. Erwan ne savait pas, il n'avait jamais su, comment gérer le fait de savoir que son père n'allait pas bien. Et si jusqu'à l'année dernière son impuissance face à cette situation le minait, il se dit cette fois-ci, après un an à Poudlard, qu'il n'existait aucun mal que la magie ne puisse adoucir.

Gardien des Hel’s
Membre intéressé de l’ACDC