Inscription
Connexion

25 oct. 2018, 19:24
Comptine d'un autre été  PV Nova Stronger 
Brighton - 9 juillet 2043


Retour à la normale. Loin du monde des sorciers. Loin de Poudlard. Cela faisait presque un an que Kevin n'avait pas revu sa famille. Aux souvenirs lointains de ses proches s'ajoutaient un sentiment de nostalgie dont il n'aurait pu en expliquer la raison. Le jeune garçon se sentait partagé entre la joie de les revoir, mais aussi la peine d'être coupé de la magie durant les deux prochains mois. Bien sûr, lorsque ses parents et sa petite sœur était venu l'attendre à la sortie du Poudlard Express, cela lui avait fait chaud au cœur. Les jours qui suivirent avaient été teinté de cette même saveur. De chaleureuses retrouvailles durant lesquelles il avait prit plaisir à leur raconter son année dans les moindres détails. Mais rapidement, son emballement retomba comme un soufflé faisant place à un profond spleen. Il aurait dû montrer plus d’enthousiasme envers sa petite sœur notamment qui n'avait de cesse de s'émerveiller devant ses histoires. Mais à mesure qu'il en parlait, ce sentiment bizarre qu'on appelait le manque grandissait en lui. Poudlard et les amis qu'il s'était fait au sein de l'école lui manquaient. Une personne en particulier. Nova...

Ce jour-là, Rafael l'avait appelé en début d'après-midi afin de poursuivre leur partie de football entamée la veille avec un autre de ses amis, Anthony. Ses deux copains d'enfance, malgré son absence au cours de la dernière année, ne l'avaient pas oublié et étaient venus le voir dès le premier jour des vacances. Mais aujourd'hui, Kevin préférait être seul. Le jeune sorcier monta dans sa chambre, prenant soin de refermer la porte derrière lui, puis s'installa à son bureau. Il resta un court instant interdit, le regard dans le vide, plongé dans ses pensées. Il voulait prendre des nouvelles de sa meilleure amie, savoir comment elle allait. Kevin se saisit ensuite d'un parchemin et d'une plume, puis écrivit ces mots d'une écriture qu'il voulut la plus soignée possible :

Ma chère Nova,

Le retour à la réalité, je veux dire loin de Poudlard est beaucoup plus difficile que je ne l'aurait imaginé. C'est une sensation étrange. Comme si tout ce qui venait de se passer, ce qu'on avait vécu cette année n'était qu'un rêve. En fait, je crois tout simplement que Poudlard me manque. Je n'irais pas jusqu'à dire que les devoirs me manque particulièrement mais pour tout le reste, je dois bien avouer que si.

De la magie toujours plus fascinante et passionnante à découvrir. Des festins succulents qu'on a eu droit midis et soirs, bien que ma maman reste la meilleure cuisinière à mes yeux. De la beauté du parc, qui en toute saison, m'a continuellement émerveillé. De nos soirées passées au coin du feu dans notre salle commune, où l'on riait et jouait à coup de batailles de friandises endiablées. De nos nombreuses escapades nocturnes qu'on s'était promis de faire mais qu'on a finalement jamais osé. De l'étonnante soirée passée à tes côtés lors du concert des Wand N'Eagles. De tous ces instants magiques que je ne saurais oublier.

Poudlard est un immense cadeau dont je ne me délecterai jamais. J'ai rencontré des personnes formidables dont certains sont devenus mes amis. Je veux bien évidemment parler de toi Nova. Ma compagne d'aventure. Je me rappelle encore notre première rencontre en cours de Défense Contre les Forces du Mal. On avait fait face à de redoutables Botrucs. Je n'en avais jamais vu auparavant, et j'étais vraiment impressionné. Malgré tout, on a formé un véritable duo de choc et on était même parvenu à capturer le plus gros. Tu avais été très courageuse ! Bon, par la suite les autres cours avaient été nettement moins chaotiques. J'espère qu'on vivra beaucoup d'autres moments comme celui-là. Enfin voilà, je ressentais vraiment le besoin de me confier et tu es la personne en qui j'ai le plus confiance avec Jeff. Je tenais à te dire que j'ai passé une année formidable, et je suis vraiment très heureux de t'avoir rencontré.

Ici, il fait un temps magnifique mais je n'ai pas encore profité du soleil aujourd'hui. Je me suis isolé dans ma chambre pour t'écrire cette lettre, je me devais de le faire, j'en avais envie, besoin. D'ailleurs, je ne vais pas tarder à te laisser. J'entends déjà Arya trépigner d'impatience pour que j'aille jouer avec elle dans le jardin. Ma petite sœur est toujours à fond. Mais je suppose que tu sais ce que c'est, à moins que ce ne soit toi qui embête tes frères et sœurs dans la famille.

J'espère que tout va pour le mieux pour toi et que tes retrouvailles avec tes proches se sont bien passées. Galway, l'Irlande. D'après ma mère, il paraît que c'est très joli, mais je n'y suis jamais allé. Peut-être un jour. Raconte-moi où tu vis, comment c'est ? Ces deux mois loin de Poudlard risquent d'être longs. Mais, le fait qu'on puisse s'échanger des lettres me rassure un peu. Tu vas finir par me croire fataliste mais ne t'inquiète pas, j'ai prévu de voir régulièrement mais deux amis d'enfance Rafael et Anthony. Tu sais je t'en avais parlé, ils ne connaissent cependant pas l'existence de la magie. J'espère que tu as toi aussi prévu des activités et de revoir des amis.

Je t'embrasse Nova,

À très vite,


Kevin

4ème année RP, Poufsouffle
*Ce qui compte, ce n’est pas la naissance, mais ce que l’on devient* Albus Dumbledore

27 oct. 2018, 17:56
Comptine d'un autre été  PV Nova Stronger 
Galway - 11 Juillet 2043



Une année entière passée à Poudlard, quelle drôle de sensation. En s'éloignant du château son cœur se serrait... Oh bien sûr elle était ravie de retrouver son cocon familial ; revoir sa petite sœur Opale et ses parents Ferdic et Cally Stronger, retrouver son bien aimé village à Galway et son ami de toujours, Chafri Napja, qui, elle le savait, devait rentrer de Jadugara, l'école de magie en Inde. Alors oui, évidemment l'idée de ses retrouvailles l'enchantaient, mais en même temps, quitter Poudlard, dire au revoir à ses nouveaux amis sorciers et à ces lieux si chers à son cœur, cela lui créait un déchirement intense et douloureux. Cette école lui avait tant apporté et procuré tant de bonheur, la magie, l'ambiance, l'apprentissage, l'évolution, les émotions... Poudlard était devenue pour elle une deuxième maison, une deuxième famille et de plus, moins complexe que la première. En effet un événement venait accentuer cet impression de déchirement et appauvrir la joie réelle que lui insufflait son retour parmi les siens : Kassy, sa sœur aînée. La grande sœur de Nova rentrait elle aussi de son école particulière, Motutapu située sur une île polynésienne et les liens entre elle et Nova étaient vraiment conflictuels. À la pensée de revoir Kassy, Nova en avait mal au ventre...
Finalement ses parents et sa petite sœur furent là pour l’accueillir mais pas de Kassy à l'horizon, elle devait arriver dans la semaine et cela laissait à Nova un moment de répit et de partage affectueux avec les siens. Opale n'arrêtait pas de l'accaparer alors que ses parents lui posaient des questions à tort et à travers, une vrai cacophonie. Une fois le repas et l'interrogatoire terminés, Nova partait se reposer dans sa chambre. Ses pensées allaient vers Poudlard, vers ses amis et surtout vers Kevin... Il était devenu son meilleur ami, celui avec qui elle pouvait parler de tout, rire à tout et vivre des moments encore plus incroyables. Les jours qui suivirent un manque effroyable l'avait envahit... Plus de magie, plus la chaleur douceâtre du feu dans le cheminée de la salle commune, plus de cours passionnants, plus de repas exquis et opulents, plus de soirée popcorn et de courses poursuites entre les sofas... Pour couronner le tout, Chafri n'était toujours pas arrivé et son père devait allé chercher Kassy le lendemain. Cette journée là cependant était magnifique, le soleil était bien présent mais n'empêchait pas les glaciers et la neige des sommets de perdurer ; malgré les mauvaises prédictions qui se tramaient, Nova était ravie. L'air était froid et sec, comme elle l'aimait. Dans la matinée elle était allée se balader dans la vallée verdoyante, puis dans sa marche solitaire elle ressassait encore ses jours merveilleux à Poudlard ; elle désirait plus que tout prendre des nouvelles de Kevin mais son père avait envoyé une lettre au ministère trois jours plus tôt et Aléïa la chouette de la famille n'était toujours pas rentrée...

Le soir alors qu'elle passait la porte de la maison, sa mère Cally gloussait au téléphone depuis la cuisine, un verre de scotch pur à la main. Ferdic son père en revanche avait l'air quelque peu renfrogné dans le salon, assis dans son fauteuil de cuir il lisait la Gazette du Sorcier. Il n'accorda pas un regard à Nova lorsqu'elle rentra et sa mère ne lui donna pas plus d'importance. L’ébullition du début avait disparu, retour aux habitudes... C'est Opale, prête à partir au lit qui avait annonçé la nouvelle à la jeune fille en lui faisant le fameux bisou du soir :

<< Nono tu as un hibou qui est venu te voir ! Un grand hibou trop jolie !
- Que... QUOI ?! s'exclama Nova >>.

La main dans le frigo pour grignoter un bout, elle se relava si vivement qu'elle se cogna la tête ; les larmes lui montaient aux yeux à cause de la douleur. Sa mère parut soudain sortir de sa conversation téléphonique, l'air un peu embrumé -sûrement le troisième verre y était pour quelque chose- elle se tourna enfin vers Nova :

<< Oh oui ma chérie, tu as une lettre pour toi j'ai complètement oublié de te le dire j'ai Chantal au téléphone, tu sais la française...
- Maman... souffla Nova désespérée.
- Oui pardon c'est dans ta chambre, la chouette mange un morceau avant de repartir profites pour répondre à ton ami... Cally Stronger adorait plaisanter.
- Non mais je rêves où tu as ouvert ma lettre, c'est carrément insensé ! s'emportait Nova.
- Roooo je plaisante, j'ai juste entre ouvert j'ai lu " Ma Chère Nova " avec une écriture de chat, j'en ai conclu que c'était un jeune homme ahah, gloussait sa mère, tiens au lieu de fumer par les oreilles accompagnes ta sœur au lit s'il te plait... Allô Chantal tu es toujours là ?
- Il n'a pas une écriture de chat, c'est pas croyable... fulminait à présent la jeune fille alors que sa mère lui avait encore tourné le dos pour reprendre son téléphone, on y va Opale, au lit...
- Tu as un amoureux ? demanda la petite Opale alors qu'elle se blottissait sous sa couette.
- Non n'importe quoi c'est sûrement un ami de l'école qui m'a écrit, je n'ai pas d'amoureux, les enfants même plus grands n'ont pas encore d'amoureux... Dors ma petite précieuse, à demain et surtout fais de beaux rêves >>.

Nova embrassait sa sœur et fermait la porte délicatement. Un instant plus tard elle avait accouru dans sa chambre et se précipitait sur son lit où la lettre était posée ; elle ne s'aperçu même pas que la chouette lui lançait des regards noirs à cause de son ignorance.
* C'est Kevin j'en suis sûre ! *
Elle vit que sa mère avait effectivement déchiré le haut de l'enveloppe et reconnue l'écriture de Kevin. Sa joie était immense ; enfin des nouvelles de son meilleur ami. Elle ouvrit l'enveloppe non sans excitation et parcourue la lettre à une vitesse phénoménale. Ses yeux grandissaient de lignes en lignes et un large sourire se dessinait au fil des mots qu'elle lisait. Heureuse d'avoir des nouvelles du jeune sorcier, elle prit sa plume sur le bureau et s'y installa avec une feuille de parchemin vierge pour lui répondre :
Mon cher Kevin,

Quel plaisir de recevoir cette lettre de ta part, je n'y croyais plus, je pensais même que tu m'avais oublié ( c'est une plaisanterie, je déteint sur ma mère mais cela dit c'est à moitié vrai ). En tout cas j'aurai pris de tes nouvelles dès que la chouette de mes parents serait rentrée, on ne sait pas ce qu'elle a on dirait qu'elle s'est perdue... Mais enfin, me voilà en train de t'écrire toi mon ami et la joie de te lire n'en n'était pas moindre !
Je comprends que tu sois nostalgique, Poudlard me manque à moi aussi, c'est un vide immense et un grand malaise que de se retrouver loin de l'école, de la salle commune et de nos amis chers et puis la Magie, quel supplice ! Personnellement les devoirs aussi me manque mais je n'aurais pas la même sensation à la rentrée... J'ai hâte de repasser du temps là-bas avec toi, refaire équipe avec toi en cours, c'était juste incroyable cet énorme Botruc, qu'elle aventure ; tu t'es montré aussi très courageux, je ne te l'ai pas vraiment dis clairement mais j'était franchement très impressionnée moi aussi.
Oui Kevin, comme toi la sensation d'avoir trouvé Poudlard, ou plutôt d'avoir été trouvé par Poudlard me véhicule beaucoup d'émotions et c'est une chance effectivement d'avoir tant à vivre pour notre simple existence, puis, même si on le savait dans la famille, le fait d'y être était beaucoup plus que tout ce que je pouvais imaginer ou de ce que mes frères et sœurs me racontaient.

Je me souviens comme si c'était hier de cette soirée de commémoration, le concert, notre danse, c'était sensationnel, j'ai jamais passé une aussi belle soirée que celle-là et puis toutes nos frasques en salle commune, quand j'y repense je rigole toute seule comme un troll. Oh oui les festins aussi, je ne peux pas dire que ça ne me manque pas au contraire, ici les repas ont bien changés avec le temps, on va dire que ma mère ne se casse plus trop la tête... Tu crois que ta maman pourrait me faire une part en livraison aérienne la prochaine fois ? Ce n'est pas une blague je t'assure...

Bon après je suis contente car je retrouve aussi mon environnement sauvage, tu me connais, à Galway j'ai mes coins et il fait très beau aussi. On doit partager le même soleil, qu'elle chance !
Tu as eu des nouvelles de Jeff ?

Merci de me faire confiance Kevin, c'est réciproque tu sais bien qu'avec toi je peux parler de tout et l'inverse est vrai aussi, je serais toujours là si tu as besoin de quoi que cela soit. De plus, cela me rassure aussi de t'écrire, j'ai l'impression de n'avoir pas vraiment quitté Poudlard et de ne pas être trop loin de toi non plus. Tu t'es révélé être la personne en qui j'ai plus confiance aussi.

Et sinon, comment se sont passées tes retrouvailles avec ta famille ?
Comme je te l'ai dis plus haut, moi de mon côté je suis enchantée de retrouver Galway et sa nature pure et sauvage, il fait bon vivre ici, je quitte la civilisation du centre ville et je renoue avec mes rochers fétiches, ma rivière de cristal si belle, mes arbres majestueux et les herbes et fleurs si vivantes. C'est vivifiant d'être ici. Mes parents étaient fous de joie au départ on a beaucoup parlé et Opale écoutait mes histoires pendue à mes lèvres en redemandant toujours plus d’anecdotes et de détails, une vrai curieuse, comme moi en fait. En revanche, ces deux derniers jours je sens une certaine retombée, c'est redevenu comme d'habitude, ma mère bosse à la boulangerie et rentre tard, elle boit la moitié d'une bouteille de scotch et rigole au téléphone avec ses copines. Mon père travaille aussi, pas de vacances au ministère pour lui c'est dur, il doit s'occuper de faire manger Opale et demain il ira chercher Kassy... Je n'ai pas hâte de la revoir, j’appréhende même car comme je te le disais, sa passion et sa seule vocation on dirait que c'est de me persécuter. Mais maintenant que j'ai ma baguette et quelques sorts en réserve, j'ai bien envie de lui jouer un mauvais tour si elle s’amuse à me chercher des Doxys !
Tu sais ce que je risque ? Je crois qu'il était bien clair qu'on avait pas le droit mais si c'est parce qu'elle m'embête trop j'aurais une circonstance atténuante qu'en penses tu ?

Puis j'aimerai voir Chafri, tu sais mon meilleur ami d'enfance, mon voisin de pallier le sorcier Indien dont je t'ai parlé. Il n'a pas l'air d'être rentré et d'habitude il arrive toujours le premier jour des vacances... J'ai peur qu'il ne rentre pas cette année, son père est assez conservateur des traditions j'ai l'impression qu'il aimerait que son fils apprenne un peu plus à vivre là-bas, en Inde. Bon et bien sûr moi ça me fend le cœur, il me manque terriblement aussi... Avec toi, c'est le seul en qui j'ai confiance réellement.
Du coup je n'ai personne pour jouer ou rigoler avec moi, les enfants moldus sont trop chétifs pour allé crapahuter là où moi j'aime aller et leurs jeux sont ennuyeux je trouve, puis maintenant je vois les filles glousser et ragoter sur leurs camarades, je n'aime pas ça du tout... Je préfère rester seule.

Tu devrais bien profiter de tes amis moldus, c'est bien d'avoir des amis moldus surtout si tu les connais depuis petit c'est important d'entretenir les liens d'amitiés. Je suis contente pour toi Kevin ! Ici c'est différent, c'est petit et assez dur à vivre aux pieds des monts et entre les vallées, les moldus n'aiment pas trop ça. En fait concrètement, Galway c'est une ville tout ce qu'il y a de plus banal, moins branché cela dit, plutôt peuplée mais je marche jusqu'au grand parc, je le traverse et j'arrive aux vallée aux pied des montagnes, là où Chafri m'emmenait plus petite, on a notre cachette secrète là-bas, il n'y a personne.
Et toi alors de retour chez toi comment cela se passe t-il ? Comment c'est chez toi ? Racontes moi tout...

Et je t'en réserve une pour notre retour à Poudlard ! Si tu es partant, on pourrait inaugurer notre deuxième année en faisant cette fameuse escapade nocturne, tu sais comme tu le rappelles si bien dans ta lettre, la traque au calmar géant !

Merci de m'avoir écris Kevin, cela m'a tellement fait chaud au coeur, ça me redonne de l'énergie.
Réponds moi vite et surtout n'oublis pas de me dire pour Kassy, que je ne fasse pas n'importe quoi non plus, je serais dévastée d'être renvoyée de Poudlard !

Moi aussi je t'embrasse Kevin,

À très vite,

Nova


Dernière modification par Nova Stronger le 21 janv. 2019, 07:22, modifié 10 fois.

Nova Stronger ~ 3 ème année ~ Poufsouffle
Qui s'instruit sans agir, laboure sans semer

30 oct. 2018, 15:45
Comptine d'un autre été  PV Nova Stronger 
Brighton - 14 juillet 2043


Quelques jours s'étaient écoulés depuis que Kevin avaient envoyé sa lettre à Nova. La mélancolie qu'il avait ressenti si tôt son départ de Poudlard s'était à présent évaporée. Écrire à son amie lui avait fait un bien fou, comme une sorte d’exutoire, une façon d'extérioriser ce qu'il ressentait. Nova agissait comme un antidépresseur sur le jeune garçon, et ce même à distance. Cette distance l'inquiétait un peu à vrai dire car il espérait que leur éloignement ne changerait en rien leur relation, leur amitié naissante. Mais ce ne serait pas long, deux mois à peine. Ça passe vite deux mois lorsqu'on se donne régulièrement des nouvelles. Alors, il avait eu cette idée, cette envie irrépressible de lui écrire. Pour se rappeler au bon souvenir de Poudlard. Cet interlude estival n'était après tout qu'une pause, et les deux enfants se retrouveraient bientôt. Juste le temps de prendre une profonde inspiration, de profiter des vacances, de ses proches et ce serait déjà la fin de l'été. Une pause vaut quatre soupirs. L'heure des retrouvailles, le début d'une nouvelle année sera vite là.

En attendant de pouvoir retrouver Nova et les autres amis qu'il s'était fait à Poudlard, Kevin passait le plus clair de son temps à s'amuser dehors. Tantôt avec sa petite sœur Arya, tantôt avec Raphaël et Anthony, ses amis Moldus. En ce début de mois de juillet, il faisait relativement chaud dans le sud de l'Angleterre. Le thermomètre affichait des températures bien au dessus des normales de saisons. Ce qui continuait d'inquiéter les scientifiques. Le réchauffement climatique n'était plus une hypothèse ou une prophétie. On était en plein dedans. Sorciers comme Moldus, personne n'avait encore trouvé de solution miracle. La nature souffrait de cette chaleur, pas les enfants au grand dam de madame Gilway qui s’époumonait à longueur de journée. " Pensez à prendre une casquette ! " ou " Emportez une bouteille d'eau quand vous sortez. Et buvez avant d'avoir soif ! ". Mais les enfants de cet âge ne pensent pas à ces choses-là.

En ce début d'après-midi, Kevin avait appelé ses copains d'enfances et ces derniers n'avaient pas traîné pour rappliquer chez les Gilway. À peine quinze minutes plus tard, voilà que Raphaël déboulait, ne prenant même plus la peine de frapper avant d'entrer, l'habitude.
- " Bonjour Raphaël ! Je t'en prie, fais comme chez toi " plaisanta Isabel Gilway. " Comment vas-tu aujourd'hui ? "
- " Bonjour Isabel, bien et toi ? Kevin est-ici ? " répondit le jeune adolescent, tout à son aise.
- " Je vais bien, je te remercie. " Madame Gilway appela son fils qui devait déjà être dans le jardin. Pour faire la conversation, celle-ci enchaîna. " Alors, qu'avez-vous prévu de faire cet après-midi ? Pas de bêtises j'espère. "
- " Et bien non, euh.. On avait prévu de... " tenta de se défendre Raphaël soudainement embarrassé, lorsque Kevin fît irruption dans la cuisine.
- " Ah tu es là ! Salut Raph ! On va dans le jardin ? " coupa le jeune sorcier. Et avant que quelqu'un ne puisse réponde, le voilà déjà repartit " À plus tard maman. "

Anthony les avaient rejoints seulement dix minutes plus tard, ce qui était en soit un immense exploit. Il faut dire, qu'il avait la fichu manie de ne jamais être à l'heure, ce qui avait le don d'exaspérer Kevin et Raphaël. Avec cette chaleur accablante, les enfants avaient eu la bonne idée de jouer à l'ombre du soleil, sous les arbres. À l'abri des regards de madame Gilway, les trois garnements s'étaient mis en tête de construire une cabane. Et pour que ce soit plus drôle en hauteur bien-sûr. Des heures durant, ils échangèrent et débâtèrent sur la conception de leur cabane, allant même jusqu'à dessiner des plans. De vrais petits architectes. Kevin se faisait plus discret dans ses interventions, prenant soin de ne rien proposer d'ambigu, ou qui soit en lien avec la magie. *Pourtant ce serait tellement plus simple* se mit-il à penser. *Wingardium leviosa serait très pratique pour...*

- " ... Hé Kevin ! Tu nous écoutes ?! " le sortit de sa rêverie Anthony.
- " Oui oui, c'est parfait ! " répondit le jeune sorcier complètement déconcerté.
- " Bon, très bien. On fait comme ça alors. On se voit demain pour commencer la construction. " renchérit Raphaël.

Sur ce, ses deux amis se levèrent simultanément. Il commençait à se faire tard et l'heure dîner approchait. Kevin raccompagna ses copains en leur souhaitant une bonne soirée. Il regrettait de s'être laisser aller dans ses pensées en leur présence. La magie accaparait toujours son esprit et il n'était pas rare de le voir rêvasser de cette façon. Mais quand même, il n'avait pas réellement écouté la fin de leur projet. Si bien qu'il serait probablement perdu demain quand il faudrait attaquer la construction. Mais peu importe, il se rattraperai le moment venu.

Alors qu'il s'apprêtait à regagner sa chambre toujours la tête dans les nuages, sa mère l'interpella :

- " Kevin mon chéri ! Moon vient de rentrer avec une belle enveloppe bleutée pour toi. Je me demande bien qui ça peut être. " taquina Isabel. " En tout cas ton amie écrit vraiment bien. " dit-elle en lisant le nom du destinataire.
- " Oh elle m'a déjà répondu ! " Un large sourire illumina le visage du garçon qui se précipita sur la lettre que tenait sa mère, lui arrachant des mains au passage. Il fixa un instant l'enveloppe, n'osant l'ouvrir devant elle.
- " Allez file, lui répondre. Je vois que tu en meurs d'envie. Ton père n'est pas encore rentré de toute façon. "
- " Merci maman ! "

Sur ce, le jeune garçon déguerpit sans crier gare. Kevin monta les escaliers quatre à quatre et s'enferma à double tour dans sa chambre. Il plongea sur son lit, s'allongeant à plat ventre et décacheta le plus rapidement possible l'enveloppe. L'excitation gagna le garçon en découvrant la lettre sous ses yeux qu'il dévora d'un seul trait. Une fois la lecture terminée, il s'installa à son bureau, se munit d'une plume et d'un parchemin vierge. Les mots résonnaient dans sa tête, tandis que sa main retranscrivait ses pensées. Il étala ses confidences à son amie.

Ma chère Nova,

Quel bonheur d'avoir de tes nouvelles si vite. Je ne m'y attendais pas du tout, du moins pas aussi rapidement. C'est d'autant plus exaltant lorsque même les choses les plus simple de la vie, comme recevoir une lettre par exemple, arrivent encore à nous surprendre. Moon est vraiment prodigieuse pour retrouver son chemin, même sur de longues distances. J'espère cependant qu'elle ne t'a pas trop donné de coups de bec car il lui arrive parfois d'être de mauvais poil quand elle a faim. Je te vois déjà venir en osant la comparaison avec moi, mais pour ma défense tu noteras que je n'ai pas de bec.
C'est vrai que Poudlard me manque, d'une manière générale la magie me manque. Tout est tellement plus simple avec la magie, que lorsqu'on retourne à la vie normale, on a l'impression d'être totalement démuni. Ma mère s'évertue à vouloir réaliser les tâches ménagères elle-même alors qu'un coup de baguette réglerait tout en une poignée de secondes.
En ce moment, elle reste souvent à la maison. Je ne sais pas si c'est parce que nous sommes en vacances et qu'elle veut profiter de nous, ou bien elle fait une pause dans son travail. C'est vrai qu'avant, cela lui prenait énormément de temps, ses recherches sur les plantes, tout ça. Aujourd'hui, elle est plus présente pour nous. D'ailleurs, elle a le temps de nous concocter de bons petits plats, et un jour, quand tu viendras passer quelques jours à la maison, tu goûteras à ses spécialités. Promis. J'en parlerais à mes parents pour t'inviter. Peut-être pas pour cet été, mais je suis certain qu'ils accepteront.

Et bien malheureusement, je n'ai pas encore eu de nouvelles de Jeff, ni de personne d'autre de Poudlard pour l'instant. Moon va se reposer un peu, puis elle repartira dans deux-trois jours t'apporter cette lettre. Heureusement que papa et Arya n'ont pas de courriers à envoyer, sinon tu risquerais d'attendre un peu. Et toi as-tu eu des nouvelles de Jeff ou Leanna ? Ton ami Chafri va sûrement bientôt rentrer ne t'inquiète pas, et vous allez avoir pleins de choses à vous raconter !

De mon côté, les retrouvailles avec ma famille se sont bien passées. Papa passe ses journées au travail et je ne le vois pas beaucoup malheureusement. Mais maman et Arya n'ont pas cessé de me questionner. C'était assez drôle de voir Arya être autant émerveillé par mes histoires. Un jour, elle aussi ira à Poudlard et j'espère qu'elle fera d'aussi belles rencontres que moi. Sinon, je passe le plus clair de mon temps avec Raphaël et Anthony. Cet après-midi, on a eu l'idée de construire une cabane dans les arbres. Bon ce n'est pour l'instant qu'un projet. Je t'en dirais plus quand on aura avancé. Mais parfois, c'est difficile de ne pas leur parler de la magie, il y a comme une forme de décalage même si j'adore être avec eux. Et je suis étonné qu'ils ne m'aient pas posé plus de questions sur l'école où je suis maintenant. En fait, je crois qu'ils sont juste content de me voir. Et moi aussi, vraiment. Enfin, tu auras la suite de nos aventures au prochain épisode.

À t'écouter, tu vis dans un endroit magnifique, paradisiaque. Ça fait vraiment rêver et je sens que tu es fière de tes racines. Je t'imagine courir dans les ruisseaux, slalomer entre les arbres, ramasser tout un tas de fleurs différentes et en faire de jolis bouquets. Ici, la nature est beaucoup moins présente. Malgré tout, on vit en périphérie de la ville en lisière d'une petite forêt de chênes. On a un beau jardin isolé du regard des voisins. C'est assez plaisant, mais rien de comparable à chez toi.
Je sais à quel point tu appréhendes du retour de ta sœur, mais ne te formalise pas là-dessus. Essayes de te changer les idées, vraiment ou ignore-là. Et puis au fond, peut-être qu'elle a changé, peut-être que vos retrouvailles se passeront bien. Je l'espère pour toi. Mais surtout, promets-moi de garder ton calme. Ne fais surtout pas de choses que tu pourrais regretter. Tu sais, on ne doit pas se servir de la magie ! Et si jamais elle t'embête, il y a tout un tas de crasses que tu peux lui faire sans magie, mais seulement en dernier recours hein. Promis ?!
Sinon j'ai vraiment hâte de faire notre virée et de partir à la recherche du Calmar géant. Tu as intérêt d'être courageuse et de pas te défiler cette fois ! Je te taquine Nova, je sais que tu ne reculeras devant rien.

Je terminerais cette lettre en te remerciant d'être présente pour moi car ça fait du bien de pouvoir se confier. Saches que je serais moi aussi toujours présent pour toi Nova. Tes mots bienveillants font sur moi l'effet d'un catalyseur. Quand je te lis, je retrouve le sourire. Merci d'être tout simplement toi-même. Surtout ne changes jamais et gardes confiance en toi.

Je t'embrasse Nova,

À très vite,


Kevin

4ème année RP, Poufsouffle
*Ce qui compte, ce n’est pas la naissance, mais ce que l’on devient* Albus Dumbledore

5 nov. 2018, 03:05
Comptine d'un autre été  PV Nova Stronger 
Galway - 20 Juillet 2043


Tartines de beurres salés et confiture d'églantine avec un bon lait chocolaté ; le père de Nova était aux petits soins avant de partir au Ministère, il veillait à ce que tout soit prêt pour ses filles car sa mère, Cally, était déjà partie de bonne heure ce matin pour la boulangerie. Ce soir Kassy serait de retour mais Nova n'avait pas perdu l'appétit pour autant ; elle s'y était préparée. Kevin lui avait donné, de plus, la bonne directive ; pas de magie mais des petites combines pour la tenir en respect. Il lui avait bien suggéré que sa soeur pouvait éventuellement avoir changé, mais Nova doutais fort que cela soit le cas... il faudrait un miracle ou un bon enchantement !

La jeune fille était levée assez tôt pour embrasser son père avant son départ au travail ; elle se délecta du bon petit déjeuné qu'il lui avait concocté et elle adorait le sort qu'il soumettait aux casseroles pour qu'elles restent toujours bien chaudes. Elle déjeunait donc tranquillement dans la cuisine en lisant la Gazette du Sorcier que Ferdic avait laissé la vieille sur la table ; un lien de plus avec le monde des sorciers, quel bonheur. Les nouvelles n'étaient pas géniales, il se passait pas mal de choses en ce moment et les nouvelles moldus n'étaient pas mieux. Le monde ne tournait pas rond pour sûr.

Nova partie se préparer, direction salle de bain puis troisième porte du couloir à gauche, sa chambre.
Une fois prête elle commençait à ranger un peu et nettoyer le salon, en ouvrant les volets et en jetant toujours un œil chez les Napja. Quelques heures après, alors que Nova relisait avec affection la lettre de son ami Kevin, Opale était réveillée et elle avait faim. La petite allait s'installer comme une grande à la table et se servait des tartines pendant que Nova lui versait un bol de chocolat bien chaud.

<< Tiens ma précieuse, un bon chocolat et tu as vu Papa nous a gâté avec la confiture d'églantine !
- Ch'est trop bon merchi Nono, bafouilla la petite la bouche pleine de pain beurré.
- Si cela te dit, aujourd'hui nous pourrions aller à la vallée, tu sais, là où j'ai ma cachette secrète, je pourrais te la montrer avant que Maman ne rentre.
- Oh oui ! répondit Opale surexcitée, mais Maman rentre le soir on aura le temps non ?
- Non tu sais qu'en milieu de semaine Maman laisse la boulangerie à Daisy parce que Papa rentre tard... alors elle sera là vers midi >>.

Une fois prête à son tour, Opale sautillait sur place alors que Nova fermait la porte à clef. Les deux sœurs passèrent des heures à marcher mais les courtes jambes de la petites dernière se fatiguaient tant qu'elles durent rentrer sans avoir atteint la fameuse cachettes secrète. Elles étaient déçues mais avaient tout de même bien profité de la promenade ; Nova lui avait raconté toutes les merveilles qu'elle avait connu à Poudlard ainsi que les sorts utiles qu'elle avait appris, tout en jouant sous les arbres et en ramassant des fleurs. C'était un moment fort de complicité pour les deux enfants et Nova se surprit à penser qu'elle aurait aimé partager cela avec sa grande sœur Kassy.

Cally Stronger était déjà rentré et avait remmené quelques pains fourrés au saumon pour le repas, rien de bien élaboré mais c'était déjà mieux que rien. Le bouquet de fleur avait terminé dans un vase sur la petite table du salon et Opale s'amusait à les changer de place en mangeant son sandwich.
Nova là regardait faire sans rien dire et leur mère arriva soufflante devant elles, une panière de linge sous le bras :
<< Nova, ta sœur arrive ce soir, ton père passe directement la chercher après son travail, elle marqua une pause en insistant du regard, s'il te plait pas de crise, pas de dispute, pas de problème et pas de magie. Sorcière ou pas, je sais ce que c'est d'avoir ton âge mais tu vas me donner ta baguette pour être sûre...
- Maman mais non ! s'indigna Nova, c'est hors de question c'est la mienne et je ne compte pas m'en servir même si Kassy m'embête je n'en ferais rien je te le jure !
- Bon... c'est aussi pour toi que je dis ça... m'enfin si tu es assez résonné pour...
- Oui maman c'est bon ne t'en fais pas, je vais allé voir Chafri cet aprés midi tu sais si il est rentré ?
- Et bien, j'ai croisé les époux Napja en rentrant et j'ai cru comprendre que Chafri ne rentrerait pas cette année ma chérie... >>.

Nova écarquilla les yeux d'une manière démentielle en entendant ces mots. Chafri ne rentrerait pas, ils n'iraient pas ensemble s'amuser dans la vallée au bord de la rivière, elle ne verrait pas son ami de toujours ; il ne rentrerait pas à Galway. C'était comme si le ciel lui tombait sur la tête. Les vacances risquaient d'être longues en attendant son retour à Poudlard. Nova resta la journée entière enfermée dans sa chambre et Opale avait bien senti que ce n'était pas le moment de la déranger.
Le soir, son père arrivait avec sa sœur Kassy. Elle aussi avait l'air dépité. Toutes les deux se dirent à peine bonjour alors que la petite lui sautait dans les bras et que sa mère l'embrassait comme une sangsue. Nova ne prit pas part au repas du soir et partie directement se coucher en souhaitant bonne nuit sans grande cérémonie ; Opale maintenant n'avait d'yeux que pour Kassy et ses parents aussi.
Le lendemain matin, les deux jeunes filles s'évitèrent soigneusement ; Nova était refroidie par la triste nouvelle de la veille et Kassy semblait nourrir une déprime lancinante également.
Opale et Kassy passèrent les jours qui suivirent collées ensembles. Nova était plutôt solitaire et partait toute la journée entière dans sa vallée, nostalgique de son ami Chafri et des bons moments passés avec lui dans ce lieu féerique. Plus personne pour jouer, plus personne pour parler et toujours pas de nouvelles de Kevin après sa lettre... Le monde semblait lui tourner le dos, seuls les oiseaux et les poissons de la rivière lui redonnaient le sourire. La jeune fille regardait sa baguette en examinant ses contours et aspects puis lisait souvent des manuels de cours qu'elle emportait avec elle pour passer le temps à quelques chose d'utile. Elle ne rentrait que le soir, parfois après le dîner, ce qui avait le don d'agacer ses parents qui commençaient même à s’inquiéter. Cependant ce soir là, un événement leur avait fait changer de comportement, même Kassy arborait ce drôle de rictus que Nova lui détestait tant ; une Chouette était perchée sur le comptoir de la cuisine et s'abreuvait vigoureusement. C'était Moon, la Chouette de Kevin. Avant que sa mère eut le temps de lui annoncer la nouvelle, Kassy prit la parole :
<< Nova tu as un ami imaginaire qui t'écris !
- Si il était imaginaire elle ne serait pas là, tête de Troll ! rétorqua Nova en désignant Moon de la main.
- C'était une blague espèce de petite...
- OH OH OH STOP c'est bon ça ne va pas commencer, s'écria Ferdic avant même que sa femme n'ouvre la bouche, tiens voilà une lettre pour toi Nova mais tu manges d'abord fais moi plaisir, ton assiette est servie.
- Merci Papa... murmura Nova.
- Je voulais plaisanter mais c'était pas cool désolé Nova, j'ai pris une mauvaise habitude avec toi...>>.

Kassy avait déclaré ces mots le visage sérieux tout à coup. Nova crut s'étouffer, la lettre posée sur ses genoux elle regardait sa sœur l'air ébahit, complètement abasourdie et ce n'était pas la seule, ses parents eurent la même réaction d'incompréhension et même Opale avait cessé de s'amuser avec ses petits pois pour regarder alternativement ses deux grandes sœurs.
Nova avala sa bouchée de travers, toussota légèrement pour s'éclaircir la voix puis prit tout le poids de la mesure pour répondre à Kassy :
<< C'est... c'est pas grave je ne t'en veux pas, c'est bien de le dire en tout cas merci... si tu as de la fièvre cela dit ou qu'une Nargole t'a piqué, Papa pourra t'emmener à St Mangouste... J'aimerai bien manger maintenant si tu permets >>.

Kassy ravala sa cinglante réplique non sans effort et soupira avant de monter à l'étage dans sa chambre, sans que personne n'est eut le temps de la rattraper. La porte claqua. Ferdic soupira à son tour et préféra disparaître derrière sa Gazette du Sorcier. Opale reprit son jeu aux petits pois et seule Cally restait à observer Nova en hochant négativement la tête :
<< Tu exagères, ta sœur s'excuse et toi tu l'envois balader....
- Maman c'est elle qui a commencé et ce n'était pas vraiment des excuses de toute façon, répondit expressément Nova en se levant pour remmener son assiette à l'évier, je peux aller lire ma lettre dans ma chambre, j'ai terminé, c'était très bon merci Papa... >>.

Sa mère nonchalamment lui indiqua son approbation et la jeune fille partie calmement dans sa chambre en prenant Moon avec elle. Nova ouvrit la porte, la referma doucement, déposa délicatement la Chouette sur son bureau puis sauta avec fougue sur son lit où elle rebondit comme un ballon. Enfin des nouvelles de son ami à Poudlard, c'était bien le seul à penser à elle et qui lui emmenait du réconfort dans cette dure période. Nova lisait avidement la lettre et son sourire revenait au fil de la lecture ; qu'il était bon d'avoir des nouvelles de Kevin et de partager avec quelqu'un qui nous comprend vraiment, quelqu'un qui nous ressemble et nous apprécie réellement.
Il avait l'air de passer de super vacances lui au moins, Nova en était ravie et son histoire de cabane avec ses amis moldus l'avait vraiment enchanté. Lorsqu'elle eut terminé, elle se mit à répondre à son ami.

Très cher Kevin,

C'est un grand soulagement de te lire, encore une fois, quel fut mon plaisir en recevant ta lettre, je n'y croyais plus, même si tu m'avais dit que Moon devait se reposer, pour tout te dire j'attendais avec impatience d'avoir de tes nouvelles ! Rassures toi, mes parents ont donné à manger à Moon, pas de coups de becs mais elle mange beaucoup cela dit, un peu comme toi finalement ! Je plaisante bien sûr mais qu'à moitié, elle est incroyable en effet et très douce, en tout cas pour l'instant elle est adorable. Ne t'en fais pas, Aléïa notre Chouette ne devrait pas tarder, elle a dû passer du temps à se prélasser chez ma tante Iseïlda comme dit mon père.

Je serais ravie de venir chez toi, pas cet été ça va être court d'organiser ça mais aux prochaines vacances. C'est vraiment gentil si tes parents acceptent ça sera super, j'ai déjà hâte. J'ai hâte aussi de revenir à Poudlard. Et j'ai déjà hâte avant ça de lire ta prochaine lettre, comme tu le dis si bien, ce sont des plaisirs simples qui nous rappellent que le bonheur trouve sa source dans de petites choses, comme un bout de parchemin écrit de la main d'un ami par exemple. Quand Arya va t-elle intégrer Poudlard ? Tu m'étonne qu'elle te questionne, Opale c'est pareil elle a aussi adoré mes histoires !

Je suis heureuse que tes retrouvailles avec ta familles t'emplissent de joie et c'est juste génial cette histoire de cabane avec tes amis, Raphaël et Anthony ont l'air super cool, comme j'aimerais être de la partie, tu dois vraiment bien t'amuser ! Après c'est sûr que tu ne peux pas user de la magie et c'est bien dommage, j'en sais quelque chose crois moi, mais au moins tu partages de vrais moments avec eux et puis c'est aussi amusant de faire les choses de ses mains non ? J'en dirais pas autant du ménage, ta mère a du courage de ne pas utiliser sa baguette dis donc c'est délirant ! Ma mère est moldue donc pas de questions à se poser mais mon père l'aide souvent d'un coup de baguette.
Dis moi tout, comment elle est votre cabane ? Et toi alors qu'as tu fais pour la construire ?

Sinon pas de nouvelles de Jeff ou Leanna non plus, j'attends peut être des nouvelles de Sam mais elle ne connait pas mon adresse c'est idiot...

Tu sais ici, ce n'est pas si paradisiaque, la ville n'a jamais été aussi remplie de monde et c'est très éprouvant pour moi de traverser le centre pour rejoindre la vallée. Puis j'ai une mauvaise nouvelle, mon ami Chafri ne viendra pas ces vacances, il reste en Inde alors je suis un peu seule ici, je suis déprimée par cette funeste annonce, la seule chose qui me remonte le moral c'est bien ta lettre Kevin et le fait de te parler et de te lire, c'est bien ma plus grande consolation. Je n'avais qu'un ami ici à Galway, maintenant zéro plus rien et comme tu joue avec tes amis moldus, j'aurai aimé jouer avec Chafri tu comprends...

J'ai un peu vagabonder avec Opale ma petite sœur mais elle est trop petite pour allé crapahuter jusqu'à la vallée et à la rivière, là où c'est paradisiaque en effet et où je t’emmènerais un jour si tu veux bien. D'ailleurs on dirait que tu maîtrise bien l'art de la divination ! Il y a quelques jours nous avons fait un jolie bouquet pour la maison.

Oh et ce n'est pas tout, Kassy est rentrée. Nous nous évitons, visiblement elle n'a pas l'air d'aller au mieux elle aussi et à vrai dire c'est mieux ainsi. C'est seulement ce soir que ça a un peu tourné mal entre nous, mais rien de bien grave... Je ne sais pas si j'ai bien fais mais je l'ai traité de Troll, elle l'avait cherché mais alors qu'elle faisait un semblant d'excuses je l'ai complètement envoyé se faire voir... Cela ne lui a pas plut évidement mais pas de magie j'ai bien retenu ton conseil.

Bref mes vacances ne sont pas si idylliques mais bon ça va, il y a pire ! Comme tu dis, je vais dans mes endroits natures et je profites c'est l'essentiel, puis j'ai Opale qui est adorable, bien que depuis que Kassy est rentrée je suis un peu moins attractive du coup... Mais ça reviendra, à cet âge, on s'affole quelques jours puis on se lasse, on s'affole, on se lasse, c'est perpétuellement les montagnes russes. Tu connais ? C'est une grand manège moldu.

Au fait tes parents lisent la Gazette du Sorcier ? Les nouvelles ne sont pas terribles tu as vu ? Et puis côté moldus ce n'est pas terrible non plus, tu en penses quoi ?
Tu pense qu'on recevra la liste des fournitures pour Poudlard en Août ?

Ton papa travaille beaucoup ? Tu ne m'en parles pas tellement dans tes lettres. Je ne veux pas te blesser si jamais j'ai dis quelques chose qui ne fallait pas oublis ça. Tu me connais je suis une vrai curieuse. D'ailleurs, comme tu le dis si bien, je ne reculerais devant rien, même pas devant un troupeaux de Calmar Géant ! Surtout avec un compagnon d'aventure aussi courageux que toi, Mr Gilway, je ne crains absolument rien, déjà parce que je n'ai peur de rien et puis surtout car si nous sommes ensemble alors rien ne peut arriver.

J'espère à très vite, je te remercie aussi Kevin, ta présence est une source de joie immense pour moi et tu es un grand soutien pour moi également. C'est tellement agréable de pouvoir se livrer et de trouver échos, de plus c'est tout aussi agréable d'être un soutien pour toi et de t'écrire... Merci de me donner le sourire aussi et de toutes ces belles choses que tu me dis et qui me réchauffent le cœur. Je garde confiance en moi et en toi aussi !

Je t'embrasse fort Kevin

À très vite,
Nova
Dernière modification par Nova Stronger le 21 janv. 2019, 07:27, modifié 1 fois.

Nova Stronger ~ 3 ème année ~ Poufsouffle
Qui s'instruit sans agir, laboure sans semer

11 janv. 2019, 06:19
Comptine d'un autre été  PV Nova Stronger 
Brighton - Fin juillet 2043

(début du récit 15 juillet - punition du 18 au 26 juillet - date d'envoi de la lettre 31 juillet)


Dès le lendemain matin, les trois adolescents se retrouvèrent dans leur repère secret. Leur Quartier Général, comme ils aimaient à l'appeler, était en réalité une petite cave abandonnée située non loin de la propriété des Gilway. Après avoir avalé en quatrième vitesse son petite déjeuner, Kevin embrassa ses parents, leur souhaitant une bonne journée au passage, et se rua au fond du jardin. De là, il escalada le petit muret en pierre qui servait de clôture et sauta dans le champ des Roberts, une famille d'agriculteur avec qui Isabel et Gary Gilway s'entendaient assez bien. Le jeune sorcier traversa en courant le champ encore en jachère pour rejoindre un petit bois de feuillus dans lequel se trouvait la fameuse cave.

- " Ah ben t'en as mis du temps Kev ! " lui lança Anthony, qui pour une fois n'était pas le dernier arrivé. " C'est fou les gens qui ont tendance à toujours être en retard. " ajouta t-il ironiquement.
- " Oui enfin si on devait calculer toutes les fois où on t'a attendu... " répliqua Kevin faussement vexé.
- " Bon c'est pas tout mais on a du pain sur la planche les gars ! " coupa Raphaël. " En parlant de planche, vu que Kevin n'a pas voulu demander à son père de nous en donner. J'ai emprunté quelques bouts de bois que j'ai trouvé à la maison. "
- " C'est pas que je veux pas mais jamais il n'aurait accepté. Tu sais, je ne lui ais même pas dis pour notre projet de construction... Et puis je suis sûr que tu n'as pas demandé toi non plus. "
- "Ben... De toutes façon elles traînaient depuis un moment dans le garage alors autant s'en servir. "

Aucun des deux autres ne purent lui donner totalement tord, alors ils acquiescèrent. Et puis ils n'avaient rien d'autre sous la main. Munis de planches et de tous les outils nécessaires à la construction d'une cabane, nos trois adolescents se dirigèrent vers l'arbre de leur convoitise que Kevin avait préalablement sélectionné la veille. Un chêne imposant doté de nombreuses branches permettant de grimper sans difficulté. Raphaël, plan à la main et qui venait de s'auto-proclamer chef des opérations donnaient les ordres. À vrai dire, c'était surtout une manière de forcer le moins possible. Kevin, qui était le plus agile des trois était monté dans l'arbre et attrapait les planches que lui passait Anthony.

La construction ne démarra vraiment que l'après-midi et s'étala sur plusieurs jours. Le vendredi, Arya qui s'ennuyait ferme à la maison implora son frère de l'emmener avec lui. Il avait eu la mauvaise idée de lui révéler ce qu'il faisait vraiment avec ses amis. En effet, Monsieur et Madame Gilway n'étaient absolument pas au courant pour la cabane. La version officielle était qu'ils passaient leur temps à jouer au football, ce qui enchantait Gary , grand passionné de ce sport. Toutefois, il s'interrogea à plusieurs reprises de l'endroit où les enfants pouvaient bien jouer.

- " Pourquoi ne viendrez-vous pas jouer à la maison ? Le terrain est suffisamment grand tu sais. De plus, votre mère pourra garder un œil sur vous puisque ta sœur s'obstine à vouloir te suivre aujourd'hui. "
- " On a déjà notre terrain fétiche papa. " mentit le jeune garçon.
- " Ok, c'est comme tu veux. Je te fais confiance Kevin. "
- " T'inquiète pas, je prendrais soin d'elle, il ne lui arrivera rien. Promis. "

La fillette était ravie de pouvoir enfin faire quelque chose avec son frère, mais surtout de passer du temps avec lui. Il est vrai que depuis le début des vacances, le jeune sorcier avait passé la majeure partie de son temps avec ses amis, délaissant parfois sa petite sœur. Mais, dès qu'il lui avait fait la confidence, elle avait bondi sur l'occasion pour venir avec lui, prétextant qu'ils auraient grand besoin d'une touche féminine pour décorer l'intérieur. Face à son sourire charmeur et plein de malice, Kevin n'avait pu qu'accepter. Du haut de ses huit ans, Arya était une petite fille pleine de vie et qui avait sans cesse besoin de bouger. Elle suivait son frère partout et s'adonner bien souvent aux mêmes activités que lui, ce qui lui conférait un petit côté "garçon manqué" dans son attitude.

D'abord surpris et réticent, Raphaël et Anthony furent par la suite enchantés de la présence d'Arya qui se révélait être pleine de ressources malgré son jeune âge. Ils avaient à présent quasiment terminé la cabane qui avait fort belle allure. Arya qui avait un peu de mal à grimper avait eu la bonne idée de clouer des petits bouts de planches sur le tronc pour servir de marches, ou du moins de point d’appui. Ne restait plus qu'à monter le toit et aménager l'intérieur. Ils se donnèrent donc rendez-vous le lendemain pour les finitions.

Ce soir-là, Arya et Kevin étaient particulièrement joyeux et eurent bien du mal à cacher la vérité à leurs parents. La petite fille sautillait littéralement sur sa chaise et n'en finissait plus de parler. Kevin se crispa légèrement de peur que sa sœur fasse une bourde. D'autant plus que Madame Gilway ne cessait de leur poser des questions, satisfaite de voir ses enfants heureux.

- " Et bien vous avez bonne mine ! Ça se voit que vous avez passés la journée au grand air. Vous avez joué à quoi ? " dit-elle en leur servant une assiettée de gratin de pâtes.
- " On a fait un peu de foot et pleins d'autres jeux. Ça fait du bien de courir même si je suis crevé. Arya est super forte ! Raphaël n'en revenait pas. " ce qui n'était pas tout à fait faux.
- " J'aurais bien voulu voir ça. " renchérit Gary, avant d'ajouter d'un air soupçonneux. " D'ailleurs, j'aimerais bien savoir où vous étiez. J'ai fais le tour du village en rentrant du travail et je ne vous ais vu nulle part. "
- " C'est parce qu'on joue dans la forêt ! " s'exclama innocemment Arya.
- " Au ballon ? Dans la forêt ? "
- " Enfin, en bordure... Juste devant quoi. " tenta de rattraper Kevin, sentent malgré tout que le mal était fait.

Les deux enfants soudains gênés essayèrent de se justifier pendant quelques minutes avant que Kevin ne finisse par leur avouer la vérité. Bien évidemment, Monsieur Gilway s'emporta et reprocha à son fils d'être totalement inconscient. Non seulement, il était dangereux de grimper aux arbres mais en plus il avait entraîné sa sœur avec lui et mentit délibérément à ses parents. Il avait beau leur dire qu'ils avaient fait attention et qu'ils n'avaient rien fait d'imprudent, rien ne semblait calmer la colère de Gary. Le clou du spectacle arriva lorsqu'Arya avoua bien malgré elle, qu'elle aussi était monté dans l'arbre.

Le repas se termina dans une ambiance délétère avec une Arya en pleure et une Isabel Gilway au bord de la crise de nerf. Après quelques minutes à ruminer en silence, Monsieur Gilway ordonna à son fils qu'il serait puni et qu'il aurait interdiction de sortir jusqu'à la fin des vacances. De colère, le jeune garçon sortit de table et alla s'enfermer dans sa chambre où il passa les prochains jours. Ne sortant uniquement pour les repas, pour participer aux tâches ménagères et pour les sorties familiales. En plus d'être enfermé, il avait interdiction d'utiliser Moon pour envoyer du courrier. Il se sentait seul, désormais, et ne pouvait même pas échanger de lettres avec ses amis. Arya, elle, avait été jugée comme "victime" et n'avait pas eu de sanction. Pour compenser, elle venait donc passer un peu de temps avec lui dans sa chambre. La colère disparut rapidement et Kevin trouva alors des moyens pour s'occuper. Il se replongea dans ses cours et se mit à la lecture, se prenant de passion pour les exploits d'un certain Harry Potter.

La punition ne dura finalement qu'une petite semaine et les parents de Kevin l'autorisèrent à sortir de sa chambre. Dès la levée de sa sanction, le jeune sorcier eut envie de répondre à la lettre de son amie Nova. Lettre qu'il avait lu et relu tous les soirs avant de s'endormir. Cependant, Moon était réquisitionnée par sa mère et ne revint à la maison qu'à la fin du mois de Juillet. Après avoir reçu la permission de ses parents, Kevin confia le précieux bout de parchemin à la chouette qui s'envola aussitôt pour l'Irlande.
Ma chère Nova,

Pardonne mon retard. J'en conviens, il est inacceptable mais bien indépendant de ma propre volonté. J'y reviendrai plus tard mais tout d'abord je tenais à te demander comment tu allais ? Lorsque j'ai reçu ta lettre, cela m'a rempli de joie mais aussi de peine car tu n'avais pas l'air très heureuse. Et, tu sais quand tu es triste, moi-même je le suis un petit peu.

Je sais à quel point tu dois être déçue que ton ami Chafri ne soit pas là pour les vacances. De plus, la relation avec ta grande sœur n'a pas l'air de s'arranger. Du coup, j'ai eu une idée pendant ma période de punition. Oui, parce que je me suis fais punir par mes parents. C'est pour ça que je ne te réponds que maintenant... Tu sais la cabane dont je t'ai parlé dans ma dernière lettre. Et bien, nous avons commencé la construction avec Antho et Raph. On avait même plutôt bien avancé. Il ne manquait que le toit. Quand j'y pense, dommage que tu n'étais pas là. Tu aurais adoré faire partie de notre bande et grimper dans les arbres ! Enfin bref, nous avions presque terminé et un jour, Arya a voulu venir avec nous. La journée s'est bien passée, on s'est bien amusé et tout, et le soir pendant le dîner, Papa et Maman ont commencé à poser pleins de questions. Bien sûr, on ne leur avait pas dis pour la cabane dans les arbres, ils n'auraient jamais voulu, surtout pour Arya. C'est d'ailleurs elle qui a fait la bourde en disant qu'on jouait dans les bois. Papa a commencé à s'énerver et j'ai bien été obligé de lui dire la vérité. Je sais ça peut paraître un peu dangereux mais franchement on a fait super attention et puis Arya, elle a peur de rien. Elle me fait un peu penser à toi, jamais la dernière pour partir à l'aventure et braver les dangers. Pour répondre à ta question, elle n'a que 8 ans. Elle a encore un peu de temps avant de pouvoir venir à Poudlard. Et ta petite sœur Opale, elle a quel âge déjà ?
Enfin voilà, je me suis retrouvé privé de sortie et surtout j'avais interdiction d'envoyer une lettre...

Pour en revenir à mon idée, si tu es d'accord, nous pourrions aller ensemble faire nos achats sur le chemin de traverse ! Qu'est-ce que tu en dis ? Je n'en ais pas encore discuter avec mes parents. Comme tu t'en doutes, l'ambiance était un peu tendue à la maison dernièrement, et puis je voulais déjà t'en parler avant. Mais ça me ferait tellement plaisir de te voir Nova.

Pendant ma punition, j'en ais profité pour lire, beaucoup même. J'ai appris pleins de choses sur les Animaux Fantastiques grâce à Norbert Dragonneau. C'est passionnant ! Ça me donne envie d'être en troisième année pour avoir cours de Soins aux Créatures Magiques. Et puis, j'ai aussi lu les exploits d'un certain Harry Potter ! Tu le connais ? C'est incroyable ce qu'il a fait. Il a vaincu le plus grand mage noir de tous les temps. Il paraît qu'il aurait déjà survécu alors qu'il n'était qu'un bébé. Et puis, il lui est arrivé pleins d'aventures quand il était élève à Poudlard. Si t'es assez courageuse (je plaisante t'es la fille la plus courageuse que je connaisse), on pourrait faire pareil cette année et vivre nous aussi nos aventures ! Ce serait génial Nova. T'imagines !

Pour ta sœur, j'espère que vous allez vous réconcilier. Tu m'as dis qu'elle n'avait pas l'air d'aller bien. Pourquoi ne pas mettre vos différends de côté et essayer d'aller lui parler ? Bon, après je ne sais pas tout. C'est peut-être une mauvaise idée. Je ne la connais pas, mais je sais que tu en souffres alors j'aimerais sincèrement que ça s'arrange entre vous.
Sinon, comment ce sont passés ces derniers jours de ton côté ? Raconte-moi tout ! Tu es peut-être curieuse, mais moi aussi je pense que j'ai le droit de tout savoir.

Pour ce qui est de mon Papa, il est menuisier. C'est un métier moldu, si tu ne connais pas, je t'expliquerais en quoi consiste son travail dans ma prochaine lettre. En fait, c'est lui qui a créé sa propre entreprise. Ça marche plutôt pas mal, même si j'ai l'impression qu'il ne nous dit pas tout. Parfois, je vais l'aider. Enfin, moi j'ai l'impression de ne pas faire grand chose, mais il est toujours satisfait et me remercie de lui avoir donner un coup de main. Et ton Papa alors ? Il travaille dans quoi ? Tu m'avais dis au Ministère si je me rappelle bien. C'est bien ça ?

Tu sais, ça me fait du bien de me confier à toi. Tu es tellement importante à mes yeux, je suis vraiment heureux d'avoir eu la chance de te rencontrer et rien que pour ça je remercie mille fois Poudlard. Cet endroit est vraiment magique ! Surtout n'hésite pas, toi aussi, à dire tout ce que tu as sur le cœur, à te confier quand tu en ressens le besoin. Je serais toujours là pour toi Nova.

Je t'embrasse,

À très vite,

Kevin

4ème année RP, Poufsouffle
*Ce qui compte, ce n’est pas la naissance, mais ce que l’on devient* Albus Dumbledore