Inscription
Connexion

1 mai 2019, 18:09
 ??  La très noble maison des McKinney  Solo 
Ces évènements font suite à ce RP
Version RP de l'aventure La très noble maison des McKinney
♪♫

Attention, ce RP est susceptible de heurter la sensibilité des plus jeune et des plus sensibles. Si vous craignez d'en faire parti, abstenez-vous.


samedi 21 novembre 2043 ~ 21h30


Elina ouvrit péniblement les yeux. Malgré quelques clignements rapides des paupières, sa vision demeurait trouble. Il lui fallut une longue et angoissante minute pour enfin y voir net. Si le néant ne régnait plus sous son crâne, ses pensées demeuraient très confuses et emmêlées. Une migraine sans précédent faisait naître des pulsations douloureuses au niveau de ses tempes. A chacun de ses mouvements, même infime, la douleur vrillait ses tempes et comme si cela ne suffisait pas, elle se sentait nauséeuse. Si ses souvenirs demeuraient confus, elle se souvenait en revanche nettement que cette migraine avait gagné en puissance tout au long de sa captivité. Elle aurait cependant été bien incapable de dire combien de temps cette captivité avait duré. Tout au plus pouvait elle estimer qu'elle était là depuis plus d'une semaine. Une semaine qu'elle avait passé entre une inconscience agitée et une conscience douloureuse...

La jeune femme avait du mal à remettre de l'ordre dans ses idées. Aussi commença-t-elle par observer ce qui l'entourait. Elle venait de se réveiller dans une cage de fer forgé suspendue bien au-dessus des trônes des sept Lignées du Nord. Tout proche de la voute de cette immense salle qu'elle n'avait plus quitté depuis qu'elle y avait pénétré. La salle des professeurs de l'Académie des Arts Obscurs... Elle était actuellement déserte. Les sept trônes noirs étaient vides. Opale McKinney ne tarda cependant pas à apparaître dans son champ de vision, émergeant de derrière un brasero. Il semblait que la sorcière au troisième œil était présente à chacun de ses réveils. Comme si elle n'avait jamais cessé de surveiller Elina depuis que cette dernière était entrée dans cette pièce.
A peine arrivée, la sorcière pointa sa baguette sur la cage dans laquelle se trouvait la captive et la fit descendre centimètre par centimètre avec une délicatesse assez surprenante. La descente parut interminable jusqu'à ce que le fond de la cage touche le dallage de marbre noir de la salle sans le moindre a coup. Avec ce même sourire d"testable qu'elle adressait toujours à Elina, elle annonça :


« Votre détention touche à sa fin. Vous avez parfaitement joué votre rôle d’appât. »

La jeune professeur n'était pas sure de comprendre. La douleur qui se déchaînait sous son crâne l'empêchait de réfléchir posément, mais l'annonce de la fin de sa captivité, loin de rassurer Elina, fit renaître son angoisse momentanément assoupie. Si son rôle s'achevait, les sept auraient tôt fait de se débarrasser d'elle et elle n'était pas plus près parvenir à se sortir de là par ses propres moyens qu'au premier jour. Comme à son habitude, Opale McKinney regagna son trône avant de se mettre à scruter avec détermination les battants de la porte par laquelle Elina était entrée dans cette maudite salle. La jeune sorcière n'eut pas à s'interroger longtemps sur la raison de ce soudain intérêt car quelques secondes plus tard, ces mêmes battants s'ouvrirent sur un homme vêtu d'un costume noir et d'une cape bleue étoilée. Son cœur manqua un battement quand elle vit le visage de l'homme. Ce visage, elle le reconnut sans mal, c'était celui du ministre de la Magie.

Elina ne comprenait pas. Qu'est-ce que le ministre faisait là ? C'était donc pour lui qu'elle devait servir d'appât ? Son absence prolongée et inexpliquée ne pouvait plus être ignorée à Poudlard et que cela soit parvenu aux oreilles de sa mère n'était pas absurde. De là à imaginer qu'elle se soit lancée à sa recherche, il n'y avait qu'un pas et son poste de directrice du département des Mystères pouvait expliquer l'implication du ministère... Mais comment expliquer en revanche que le ministre de la Magie se jette lui-même dans la gueule du loup ? N'avait-il pas suffisamment d'Aurors ou de sorciers entraînés pour ce genre de situation ? Quand bien même ils auraient du mal à faire face aux sept Lignées du Nord, le sort d'une jeune professeur ne valait pas le risque que le ministère perde son dirigeant. Lorsqu'Elina s'était rendu compte qu'Opale McKinney connaissait toutes les réponses aux questions qui lui avaient été posées, elle avait envisagée être un appât, mais pas pour le ministre. Elle se redressa vivement, voulant crier un avertissement à Dallan Blackwave, mais tant le souvenir des Doloris que la douleur explosant sous son crâne à cause du mouvement brusque la réduisent au silence.

22 ans inRP
Benjamine de la Pédagogie, Championne du Tournoi des Trois Sorciers, Rôtisseuse de Sang-Pur (BBQEAF), coeur du KEN et Briseuse de Rêves. La fille du FEU!
¤ Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce ¤

1 mai 2019, 18:23
 ??  La très noble maison des McKinney  Solo 
Semblant n'avoir aucune conscience de la menace, le ministre de la magie fit quelques pas, caressant l'un des battants de la porte d'un geste pouvant passer pour affectueux. Il s'avança ensuite lentement, promenant un regard curieux tout autour de lui. Tandis qu'elle observait la lente progression du sorcier, le sang d'Elina se figea dans ses veines au son du rire d'Opale McKinney. Elle s'était habitué à ses sourires sinistres, mais c'était la première fois que ce son parvenait à ses oreilles et il était bien plus terrifiant que tous les rictus qui lui avaient été adressés.

Dallan Blackwave s'approchait toujours de leur position du même pas nonchalant. Elina en venait à se demander s'il pouvait seulement les voir ou si un quelconque sortilège l'en empêchait. Ce n'est qu'après avoir examiné la salle sous toutes ses coutures que son regard s'arrêta sur Elina. Sa lente progression cessa aussi net. Reportant son regard sur la sorcière au troisième œil, il s'adressa à cette dernière.

« Je ne crois pas que nous ayons été présenté. »

Le sourire que la sorcière adressa au ministre était le plus méprisant qu'Elina lui ait vu.

« Je sais tout de toi, Dallan... Blackwave. »

Le ministre laissa le silence s'installer un instant avant de répondre.

« Dans ce cas, vous savez déjà que je vais repartir avec la jeune femme ici présente, n'est-ce pas ? »

Un martellement familier aux oreilles d'Elina retenti dans la salle tandis que les ongles d'Opale McKinney venaient heurter en cadence l'accoudoir de son trône. Ce son rappelait de bien mauvais souvenirs à la jeune professeur qui se crispa instantanément. L'angoisse qui l'avait saisie à son réveil ne faisait que croître.

« Allons, tu es bien trop intelligent pour penser que ça sera si simple. Comme tu te doutes déjà que tout, absolument tout, était censé te conduire à moi. »

Le ministre de la Magie demeurait étonnamment impassible. Le regard d'Elina passait de l'un a l'autre sans qu'elle puisse faire quoi que ce soit d'autre que d'assister à l'échange. Elle se sentait presque étrangère à la conversation qui se déroulait sous ses yeux. Elle avait l'impression d'être de trop dans cette pièce. Comme si elle avait espionné une conversation à laquelle elle n'était pas censée assister. Sans cesser pour autant d'écouter elle profita du fait que l'attention d'Opale soit portée sur une autre personne pour inspecter du regard la cage dans laquelle elle se trouvait, recherchant une éventuelle faiblesse.

« Une seule personne avait les ressources nécessaires pour retrouver la trace du professeur Montmort. Une seule personne pouvait demander une enquête du Service de régulation des balais quant à des vols non-autorisés dans les environs de Poudlard. Une seule personne pouvait ainsi découvrir que deux personnes avaient volé sans autorisation jusqu'à Dingwall. Une seule personne pouvait dénicher auprès de la Régie autonome des trajets en cheminée qu'une seule maison à Dingwall était raccordée au réseau, et découvrir par la suite que cette maison appartenait à l'une des rares familles encore pures de Grande-Bretagne : les Beurk. La vieille demeure de Caractacus Beurk décédé quelques années plus tôt en Espagne auprès de sa tendre épouse. Une seule personne pouvait avoir le courage de pénétrer dans cette maison en ruine et y découvrir le fruit de son travail acharné durant les longues années qu'il a passées au sein du département des Mystères. Oui, Dallan Blackwave, toi seul pouvait franchir les Portes à la Croisées des Chemins car toi seul sait réellement comment elles fonctionnent. Cela fait beaucoup de coïncidences, tu ne trouves pas ? »

Pour la première fois, le masque impassible du ministre se fissura, ce qui ne fut pas pour apaiser l'anxiété d'Elina. Semblant soudain fébrile, il demanda :

« Que voulez-vous ? »

L'immense sourire qu'arbora Opale McKinney alors qu'elle se levait de son trône était de mauvais augure. Plus cette femme semblait se réjouir, plus il fallait s'attendre au pire.

« Mais comme toutes les petites sœurs du monde : savoir comment se porte ton cœur, grand frère. »

Sur ces mots, elle éclata de rire. Un rire qui fit vriller les tympans rendus sensibles par les migraines d'Elina. Une nouvelle fois, il lui sembla que son cœur avait manqué un battement. Et le fait que la cage dans laquelle elle se trouvait ne présente pas la moindre faiblesse ou défaut qu'elle aurait pu exploiter n'y est pour rien.

22 ans inRP
Benjamine de la Pédagogie, Championne du Tournoi des Trois Sorciers, Rôtisseuse de Sang-Pur (BBQEAF), coeur du KEN et Briseuse de Rêves. La fille du FEU!
¤ Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce ¤

1 mai 2019, 18:38
 ??  La très noble maison des McKinney  Solo 
Le ministre de la Magie fit de nouveau quelques pas en direction d'Opale McKinney et d'Elina. C'est alors que la jeune professeur remarqua pour la première fois qu'il n'était pas seul. Un vieil elfe de maison se tenait derrière lui, caché par la carrure du ministre. Cela expliquait probablement le fait qu'il se soit déplacé avec une lenteur qui passait pour de la nonchalance. Il lui fallait soustraire son petit compagnon au regard de la sorcière au troisième œil. Une main accrochée à la cape de Dallan Blackwave, l'elfe tenait de l'autre une canne taillée dans ce qui ressemblait assez à un club de golf. Elina ne s'attarda pas davantage sur cet objet incongru car l'elfe de maison lâcha la cape du ministre pour lui faire signe de garder le silence en plaçant son index devant sa bouche. La jeune professeur comprit le message et détourna son regard de lui en veillant à ne pas se précipiter de crainte d'éveiller les soupçons d'Opale McKinney.

« Je n'ai pas de sœur. »

Cette réponse rappela à Elina celle qu'elle avait faite à Léandre le jour de leur rencontre. Se découvrir un frère ou une sœur n'était pas quelque chose d'anodin... Mais si elle avait trouvé Léandre détestable, il était de très loin préférable à Opale McKinney. En cet instant, elle aurait donné cher pour se trouver en présence de ce sorcier antipathique plutôt qu'ici. L'affirmation du ministre était sans équivoque, mais cela ne sembla pas atteindre la sorcière au troisième œil. Descendant de son piédestal, elle le corrigea :

« Demi-soeur. »

Cette réponse sembla laisser le ministre perplexe. Penchant la tête sur le côté, il fronça davantage les sourcils.

« Elijah a un autre point de vue sur la question. »

Cette nouvelle remarque sembla piquer au vif le ministre qui baissa le regard pour fixer le sol. Pendant ce temps, Opale McKinney avait glissé sa main dans la manche de sa robe. Un geste qui inquiéta Elina, mais qui ne devait pas avoir échappé à Dallan Blackwave qui glissa sa main gauche dans la poche de son pantalon. Le vieil elfe que la jeune femme tâchait de ne pas trop regarder semblait de plus en plus inquiet.

« Je ne lui reconnais pas le statut de père. »

Plus la conversation progressait et plus Elina se sentait de trop. Opale McKinney fit retentir un nouveau rire froid avant de répliquer :

« Les hommes ne sont que des reproducteurs. Ils sont faibles et aisément corruptibles. Notre géniteur n'est pas une exception. Il a pour lui l'avantage d'appartenir à l'une des plus anciennes familles au Sang-Pur d'Amérique du Nord. C'était un argument suffisant pour ma mère et notre clan. »

Le ministre semblait s'être pétrifié et Elina osait à peine respirer tant la tension était palpable.

« Les sorcières de la famille McKinney sont nées pour réduire à néant le pouvoir des hommes. Qu'un... bâtard comme toi soit parvenu à se hisser si loin est déjà remarquable. »

Comme son précédent geste le laissait présager, la sorcière au troisième oeil dégaina sa baguette à une vitesse fulgurante avant de s'adresser à Elina, lui lançant un regard en coin.

« Vous savez que cet imbécile s'est arraché son propre cœur ? »

Elina tressaillit, tant de surprise que l'on s'adresse subitement à elle alors que son rôle semblait s'être achevé qu'à cause de la teneur des propos. Arracher son propre cœur était quelque chose qui semblait tout droit sorti d'un conte de Beedle le Barde et la perplexité de la jeune femme devait être clairement visible. Son regard dévia vers le ministre, mais celui-ci fixait toujours obstinément le sol. La sorcière au troisième œil fit quelques pas supplémentaires en direction du ministre. La tension qui régnait dans la pièce monta encore d'un cran lorsque six colonnes de fumée noire descendirent vers les six trônes laissés libres, interrompant les interrogations d'Elina quant au possible sens métaphorique des paroles de sa tortionnaire. La jeune femme avait déjà assisté à ce phénomène et elle savait pertinemment ce que cela voulait dire. Les sept lignées se réunissaient.

Si l'elfe de maison caché par la cape du ministre semblait maintenant terrorisé, rien dans l'attitude de Dallan Blackwave ne permettait de savoir s'il avait remarqué ou non les colonnes de fumée. Là où elle se trouvait, Elina maudissait une fois de plus son impuissance. Espérant que le ministre ait un plan solide, elle se tendit, ne pouvant rien faire de plus qu'assister à la suite des événements.

22 ans inRP
Benjamine de la Pédagogie, Championne du Tournoi des Trois Sorciers, Rôtisseuse de Sang-Pur (BBQEAF), coeur du KEN et Briseuse de Rêves. La fille du FEU!
¤ Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce ¤

1 mai 2019, 18:51
 ??  La très noble maison des McKinney  Solo 
Les six chefs des Lignées du Nord surgirent l'un après l'autre des colonnes de fumée. C'était là des visages qu'Elina aurait préféré ne jamais revoir. A plus forte raison parce que face aux sept réunis, les chances de s'en sortir étaient quasi inexistantes. Le sang d'Elina se figea un peu plus tandis que le tant haï Dante Ferrovecchio lançait un sort en direction du ministre.

« MAINTENANT ! »

Le cri de Dallan Blackave fit sursauter Elina. Juste avant qu'elle ne se fige, le corps et l'esprit tout aussi immobiles l'un que l'autre. Ce ne fut que lorsque la petite main du vieil elfe se posa sur son bras qu'elle s'anima de nouveau, reprenant vie.

« Venez madame. »

Elina mit un instant à comprendre ce qu'il se passait. La cage dans laquelle elle était détenue était désormais ouverte. Raison pour laquelle l'elfe avait pu parvenir jusqu'à elle. Pourtant, elle n'avait vu personne l'ouvrir et encore moins l'elfe transplaner jusqu'à elle. Il ne pouvait pourtant pas avoir fait tout cela en une fraction de seconde sans qu'elle s'en aperçoive. De même pour tous les autres sorciers présents. Inquiète, elle porta son regard en direction des sept et du ministre. Elle vit Dallan Blackwave tourner la tête dans sa direction, mais les chefs des sept Lignées du Nord qui lui faisaient face semblaient figés. Même le sortilège que Dante Ferrovecchio avait lancé en direction du ministre à son arrivée s'était arrêté en pleine course. C'était à la fois incompréhensible et fascinant. Le temps semblait s'être figé, mais seulement pour quelques-unes des personnes présentes. Quoi qu'ait fait le ministre cela ne pouvait venir que de lui. Elle eut le temps de remarquer que Dallan Blackwave tenait quelque chose dans sa main gauche qui n'était pas sa baguette, démentant les suppositions qu'Elina avait faite en le voyant plonger sa main dans sa poche un peu plus tôt. Cependant, elle ne pouvait voir ce dont il s'agissait. Les paroles du ministre mirent fin à ses observations.

« Monsieur Tokey, mettez le professeur Montmort à l'abri je vous prie. »


Le ton du ministre était d'un calme absolu, mais l'elfe aux côtés d'Elina tressaillit avant de balbutier.

« Tokey peut vous mettre tous les deux à l'a... »

« Non, vous ne le pouvez pas monsieur Tokey. L'objet me retient dans la même temporalité que nos adversaires. Dépêchez-vous, faites ce que je vous dis. La fissure temporelle est limitée. »

Une fissure temporelle ? Elle aurait donné cher pour savoir comment le ministre s'y était pris pour réaliser une telle prouesse, mais ce n'est guère le moment d'éclaircir ce point. Dallan Blackwave sourit au vieil elfe, sans doute pour le rassurer et le convaincre de lui obéir avant d'adresser un hochement de tête à Elina lorsque leurs regards se croisèrent. Il n'en fallut pas davantage à l'elfe qui se saisit de la main de la jeune professeur pour l'entraîner hors de la cage. Bien qu'engourdie par sa longue immobilité elle fit de son mieux pour le suivre aussi vite que ses jambes flageolantes le lui permettaient. Elle ne se souvenait même plus de la dernière fois qu'elle avait eu droit à un repas décent. Cela devait dater de son dernier diner à Poudlard qui remontait maintenant à plus d'une semaine. Sortis de la cage, Elina et l'elfe se dirigèrent vers les portes par lesquelles la jeune femme était entrée dans cette salle le 9 novembre pour n'en plus sortir. Au moment où ils passèrent près du ministre, la jeune femme ne prit que le temps de murmurer à l'attention du ministre un :

« Merci. »

Suite à quoi, ne voulant pas rendre la situation plus risquée qu'elle ne l'était déjà, elle suivit l'elfe sans lui opposer de résistance. Maintenir une telle magie devait vraisemblablement demander beaucoup d'efforts au ministre. Mieux valait ne pas l'obliger à la maintenir plus que nécessaire. Elle ne se soucia pas de ses pieds nus sur le carrelage glacial. Le temps qu'elle avait passé dans cette cage les avait rendus aussi froids que la pierre.

22 ans inRP
Benjamine de la Pédagogie, Championne du Tournoi des Trois Sorciers, Rôtisseuse de Sang-Pur (BBQEAF), coeur du KEN et Briseuse de Rêves. La fille du FEU!
¤ Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce ¤

1 mai 2019, 19:02
 ??  La très noble maison des McKinney  Solo 
Guidée par la petite main de l'elfe, Elina franchit les portes de l'Académie des Arts Obscurs pour se retrouver dans le hall poussiéreux qu'elle avait traversé la nuit du 9 novembre. On pouvait encore y distinguer nettement les traces de son face à face contre les sbires des Lignées du Nord. Des restes des gravats occasionnés par son sortilège explosif étaient toujours visibles. Elle avait été à deux doigts de leur échapper ce soir-là et y serait parvenue sans l'intervention d'Eva Sepulveda.

Enfin, ils se retrouvèrent sur le perron de la masure de Peffery Road.  Se retrouver de nouveau à l'air libre fut une véritable délivrance pour Elina. Elle leva son visage vers le ciel, quand bien même les nuages l'empêchaient de distinguer les étoiles, tandis que le vieil elfe l'éloignait un peu plus de la porte. L'air était froid et la légère robe de chambre qu'elle portait ne l'en protégeait pas. Ce fut néanmoins avec un plaisir immense qu'elle senti le vent sur son visage, les yeux à demi clos tandis qu'elle prenait une profonde inspiration. Elle fut ramenée à l'instant présent lorsqu'on lui passa un manteau sur les épaules. Cherchant du regard l'auteur de cette attention, ce sont les yeux de sa mère qu'elle croisa. Isabella Montmort n'était pas femme à laisser ses sentiments déborder aisément, mais ses yeux étaient embués. Ravalant ses larmes, la sorcière l'étreignit. Une étreinte à laquelle Elina s'abandonna tandis que la culpabilité l'assaillait. La jeune femme savait pertinemment à quel point sa mère avait été inquiète lorsqu'elle avait participé au Tournoi des Trois Sorciers. Quand bien même elle avait été fière de la victoire de sa fille, Elina avait eu droit à un sermon mémorable sur la stupidité de se mettre en danger sans nécessité. Aujourd'hui c'était bien pire. Même si cette fois-ci la raison n'était pas une compétition inter-école. L'inquiétude de sa mère était une chose que la jeune professeur avait pris en compte, mais qui n'avait pas suffit à la dissuader de rejoindre les Conjurateurs. Cela n'avait pas suffit car elle savait qu'Isabella comprendrait ses raisons et qu'elle aurait probablement fait les mêmes choix dans sa situation. Sa réticence ne venait que du fait qu'il s'agissait de sa fille. Mais savoir cela n'apaisait pas la culpabilité que ressentait Elina.
La jeune femme senti la petite main de l'elfe quitter la sienne, mais n'y prêta pas davantage attention. Dans les bras de sa mère, elle ne put retenir quelques larmes de soulagement. Cette paix retrouvée ne dura guère cependant.

Dans le dos d'Elina, une détonation puissante retentie et le souffle chaud de l'explosion l'aurait jetée au sol sans le soutien de sa mère. Lorsqu'Isabella la relâcha, elle se tourna pour constater qu'un épais nuage de poussière s'échappait du hall. L'angoisse referma de nouveau ses griffes sur la jeune professeur, un pli soucieux faisant son apparition sur son front. Le vieil elfe et sa mère semblaient rongés par la même inquiétude, le regard tourné vers l'entrée de la masure. Les yeux exorbités, s'avançant vers le perron tout en se protégeant les yeux de la poussière le vieil elfe bredouilla :

« M-monsieur le mi-ministre ? »

Seul le silence lui répondit. Une nouvelle culpabilité étreignit le cœur d'Elina. Comme elle l'avait pensé, ce sauvetage était une prise de risque disproportionnée. Qui pouvait bien juger que la mise en danger du ministre de la Magie pour sauver une simple professeur débutante de Poudlard était un risque acceptable ? Même sa mère devait se rendre compte que l'échange n'était pas équitable. Pourtant le sauvetage avait eu lieu et Elina ne se pardonnerait jamais que sa propre stupidité puisse tant coûter au monde sorcier. Tomber dans le piège des sept Lignées était son erreur, sa responsabilité. Ce n'était pas au ministre ou a qui que ce soit d'autre d'en payer le prix. Elle serra les dents et les poings. Ce n'était pas la première fois que sa faiblesse poussait une autre personne à se battre à sa place...

22 ans inRP
Benjamine de la Pédagogie, Championne du Tournoi des Trois Sorciers, Rôtisseuse de Sang-Pur (BBQEAF), coeur du KEN et Briseuse de Rêves. La fille du FEU!
¤ Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce ¤

2 mai 2019, 22:54
 ??  La très noble maison des McKinney  Solo 
Image


Après une attente qui sembla s'éterniser, une silhouette fit son apparition dans l'embrasure de la porte. Aussitôt, deux cris fusèrent de part et d'autre d'Elina.

« Dallan ! »

« Monsieur le ministre ! »

La gorge d'Elina se noua en constatant l'état dans lequel se trouvait le ministre. L'homme progressa en claudiquant sur le perron, toussant un filet de sang. Il était couvert de poussière et de sang. Un sang qui était de toute évidence le sien. A l'endroit où devait se trouver son bras gauche ne demeuraient plus que des lambeaux de tissus devenus écarlates. Les yeux d'Elina s'écarquillèrent encore davantage de stupéfaction lorsqu'ils se posèrent sur le torse du ministre. A travers les lambeaux de son costume lacéré, elle pouvait clairement distinguer un mécanisme comme elle n'en avait encore jamais vu. C'était un assemblage complexe de minuscules engrenages et autres délicates pièces métalliques entremêlé de courroies et dans lequel se faufilaient de fins tuyaux contenant un liquide d'un bleu saisissant. Le mécanisme occupait la place qu'aurait dû tenir le cœur du ministre. Le choc fut d'autant plus grand lorsqu'elle réalisa qu'elle pouvait distinguer la cape du ministre par les interstices du mécanisme. La cavité dans laquelle il logeait traversait le corps du ministre de part en part. C'était incompréhensible que cet homme fût seulement en vie. Les paroles d'Opale McKinney lui revinrent en mémoire. Ses mots étaient donc à prendre au sens littéral... Mais qu'est-ce qui pouvait pousser un homme à arracher son propre cœur ? Une défaillance de ce dernier ? Mais s'il ne s'était agi que de cela, pourquoi la sorcière au troisième œil se serait-elle tant délectée de lui apprendre que le ministre s'était arraché le cœur ? Elle avait déjà entendu parler de petites machines que les moldus s'implantaient parfois dans la poitrine pour aider leur cœur à fonctionner correctement, mais le mécanisme qu'elle avait sous les yeux était autrement plus perturbant. Les pensées d'Elina se transformaient en un enchevêtrement incompréhensible tandis que sa migraine revenait à la charge.
Lorsque le ministre resserra sa cape sur lui de sa main droite pour soustraire le mécanisme à sa vue, la jeune femme comprit qu'il avait surpris son regard. Il toussa une nouvelle fois, crachant du sang de manière inquiétante avant de se redresser, regardant Elina droit dans les yeux :


« Nous allons vous ramener à Poudlard. Monsieur Tokey, s'il vous plaît. »

Isabella acquiesça, s'écartant d'elle et ajoutant à l'attention du ministre :

« Nous devons vous conduire à Ste Mangouste sur-le-champ. »

« Non. Ramenez-moi dans votre département, à l'abri des regards, et faites venir madame Luneau je vous prie. »

Avant qu'elle ne réalise qu'il s'était approché d'elle, le vieil elfe répondant au nom de Tokey avait de nouveau saisi la main d'Elina. Levant ses grands yeux vers elle, il demanda :

« Êtes-vous prête, madame ? »

La mention de Poudlard avait brusquement fait ressurgir certaines informations de sa mémoire. Même si elle n'était plus aux mains des sept Lignées du Nord et a priori hors de danger, le temps manquait toujours. Les sept Lignées du Nord n'avaient peut-être pas encore pu mettre à exécution leur projet d'éliminer chacun des 10 Conjurateurs encore en vie. Soudain rendue fébrile, elle demanda à l'elfe :

« Pouvez-vous me mener à Kristen Loewy ? »

Si elle avait de la chance, la directrice aurait un moyen de contacter rapidement Ilya Koniecko. Du fait des relations privilégiées entre les trois écoles européennes, c'était par son biais qu'elle avait le plus de chance de lui faire parvenir rapidement des informations. Le médaillon des Conjurateurs lui ayant été dérobé, elle ne pouvait l'utiliser pour contacter par elle-même la directrice de Durmstrang. Sans compter qu'elle devait avertir miss Loewy qu'elle était devenue l'une des cibles des Lignées du Nord et avec elle Poudlard. Elle réprima la nausée que la migraine ravivait. Il faudrait qu'elle passe à l'infirmerie et se fasse examiner par miss Lloyd, mais cela devrait attendre encore un peu.
L'elfe lui adressa un regard doux où l'on pouvait déceler une pointe de regret avant de répondre :


« Tokey peut transplaner dans n’importe quel endroit du château, madame, à l’exception de la tour de la directrice. Mais vous êtes une sorcière... Malheureusement, Tokey ne peut vous conduire que devant le portail de l’école, madame. Tokey est désolé. »

Elina n'était pas vraiment surprise quoiqu'un peu déçue. La magie des elfes échappait à certaines des contraintes qui limitaient celle des sorciers, mais les protections de Poudlard étaient suffisamment puissantes pour empêcher la jeune femme d'en bénéficier. Sa migraine se faisait plus insistante, le sang pulsant à ses tempes à chaque mouvement trop brusque. Elle maudissait déjà les centaines de marches qui séparaient le rez-de-chaussée du bureau de la directrice.
L'elfe Tokey adressa un dernier regard au ministre et à Isabella Montmort avant de transplaner. Au plus grand soulagement d'Elina, le voyage se fit tout en douceur. Le vent tiède qu'elle avait senti sur sa nuque était le seul élément qui avait trahit le transplanage en dehors du changement de décors.


« Tokey doit repartir, madame. Madame est en sécurité désormais. La mission de Tokey auprès d’elle est terminée. Tokey espère que madame se remettra vite de tout ça. »

L'elfe accompagna ses paroles d'un sourire indécis et disparu avant qu'Elina n'ait eu le temps de le remercier. Tokey devait avoir hâte de retourner auprès du ministre dont l'état était plus que préoccupant. La nuit était toujours aussi sombre, mais l'ombre du château ne laissait pas place au doute. Elle était enfin de retour à Poudlard.


A suivre...

22 ans inRP
Benjamine de la Pédagogie, Championne du Tournoi des Trois Sorciers, Rôtisseuse de Sang-Pur (BBQEAF), coeur du KEN et Briseuse de Rêves. La fille du FEU!
¤ Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce ¤