Inscription
Connexion

3 août 2019, 19:14
 RPG++   Colchester   Solo  De retour pour l'été I
Résidence Cooper


Code couleur :
Lili Cooper
Charles Cooper, père de Lili
Amanda Cooper, mère de Lili
Blair Cooper, grande soeur de Lili
Dylan Cooper, grand frère de Lili
John Cooper, grand-père de Lili et père de Charles
Alice Cooper, grand-mère de Lili, mère de Charles

4 juillet 2044


Après quelques jours passés avec ses deux grands amis, Noah Kennedy et Trinity Maximoff, il était temps pour Lili de rentrer chez elle.

Elle avait adoré les moments passés avec eux mais sa famille lui manquait terriblement, elle n'avait vu ses parents que quelques minutes avant de rejoindre ceux de Trinity, elle n'avait pas recroisé son frère et elle n'avait pas vu sa soeur depuis Noël. Ses grands-parents paternels lui manquaient aussi, elle ne les avaient pas vu depuis sa rentrée.

Arrivée chez elle, elle s'empressa de dire bonjour à tout le monde. Elle commença par son père qui lui avait fait une de ces frayeurs en mai. En effet, il a passé quelques jours dans le coma, suite à la chute du ministère.

Ensuite, elle fit de même avec sa mère et son frère et demanda à voir ses grands-parents. Son père lui répondit qu'ils arriveraient dans la soirée.

Elle alla donc dans sa chambre, comme elle sentit du mouvement dans la chambre de sa soeur, elle ne pensait pas la trouver ici.

Elle frappa et entra. Sa soeur l'accueillit chaudement :

- Little sis', comment tu vas ? Je suis si heureuse de te voir !
- Moi aussi, Blair, ça va super !
- Allez, ne perdons pas de temps, raconte-moi ton année !

Lili lui raconta en long et en large toute son année. Elle parla de ses cours, ses rencontres, sa maison qu'elle considérait comme sa deuxième famille..

Cela avait duré près d'une heure. Les filles descendirent prendre leur goûter avec le reste de la famille et les grands-parents arrivèrent après. Ils étaient si contents de voir leur petite-fille de retourn cela faisait presque un an qu'ils ne s'étaient pas vus. La famille au complet resta ensemble à parler de tout et de rien jusqu'à l'heure du dîner.

Pour son retour, Lili tenait à faire elle-même le dessert : un tiramisu. N'ayant pas la possibilité de cuisiner à Poudlard, ce passe-temps lui avait manqué. Elle y prit beaucoup de plaisir, accompagnée de sa mère qui faisait le plat principal : un gratin de pommes de terre, un des plats favoris de Lili et Dylan.

Enfin à table, la famille pouvait enfin se régaler. Le père de Lili commença à parler avec ses parents, ce qui laissa aux enfants le temps de manger tranquillement. Lili n'était pas du genre à avoir un grand appétit, elle avait vite fini son assiette. Elle resta à sa place en attendant que le reste de la famille finisse le repas.

Sa grand-mère ayant également fini, elle commença à lui parler :

- Dis-moi ma chérie, dans quelle maison es-tu entrée ?

Cette question semblait vouloir dire que ses parents n'en avaient pas touché un mot à ses grands-parents, serait-ce volontairement ou un simple oubli ?

Lili comprit vite la raison quand elle entendit le reste de la conversation :

- A Gryffondor bien sûr ! C'est le cas de toute la famille !

Son grand-père paraissait si certain, Lili n'osait pas répondre.

Gros blanc. Lili était de plus en plus mal à l'aise.

- Non, je suis à Serpentard.

Elle redoutait la réaction de son grand-père, apparemment un peu conservateur mais elle était fière de sa maison, même si selon le ton de sa voix, ça ne semblait pas être le cas.

Son grand-père fit tomber ses couverts et sous le choc, il lui demanda :

- Excuse-moi ma chérie, j'ai dû mal entendre, peux-tu répéter s'il te plait ?

- Je suis à Serpentard papy. Y a-t-il un problème ?

Lili ne comprenait pas pourquoi le reste de la famille était silencieuse. Était-ce vraiment une honte d'être dans une maison différente ?

- Un problème ? Mais enfin, tu veux rire j'espère ! Serpentard en plus, déjà pas à Gryffondor mais en plus à Serpentard ! Charles, pourquoi ne m'avoir rien dit ?

Son père resta silencieux, apparemment partagé entre son père et sa fille.

Lili commença à pleurer de rage. Pourquoi le passé définissait cette maison ? Elle savait très bien qu'avec les élèves de sa maison qu'elle a côtoyé toute l'année que c'était du passé.

Elle finit par dire :

- Tu penses toujours que Serpentard est la pire des maisons et que je suis une honte pour la famille car j'y suis papy ? Les temps ont changé, il est temps d'en finir avec ces préjugés. J'ai été envoyé à Serpentard car le choixpeau a vu en moi de l'ambition, mais en soi, je n'ai pas changé ! Je suis toujours ta petite-fille et Serpentard et ma deuxième maison maintenant. Je pensais sincèrement que j'irais à Gryffondor mais ça n'a pas été le cas mais je peux te dire que je ne suis pas déçue. Qu'est-ce que ça change pour toi ?

- Ça change tout. À compter d'aujourd'hui, ne je ne te considère plus comme ma petite-fille.

- Ça change tout, sans aucune raison valable ? Tu trouves que j'ai changé ?Tant que tu ne le savais pas, tu étais content de me voir !

- Papa, tu ne trouves pas ça un peu exagéré ?

- Laisse, papa, il sait que j'ai horreur des injustices et il m'en fait vivre une. Je me vois en droit de ne plus te considérer comme mon grand-père.

Lili se leva de table, et s'en alla en direction de sa chambre.

- Ma chérie, revient !

Trop tard. Lili avait déjà fermé sa porte à double tour.

Quatrième année RP - Préfète InRP | #4682B4
« Poufsouffle refoulée ayant été répartie à Serpentard, se proclamant Gryffondor et se faufilant parmi les Serdaigle » E.D.

11 août 2019, 17:08
 RPG++   Colchester   Solo  De retour pour l'été I
La colère et la rage. Voilà les deux sentiments que Lili vivait. Elle adorait son grand-père mais elle ne savait pas qu'il était si... radical.

Au-dessus de sa chambre, se trouvait la chambre de ses parents, ils semblaient se disputer. Amanda reprochait à Charles de n'avoir rien dit et lui lui répondit qu'il ne pouvait pas dire grand-chose. 

Charles redoute les représailles de son père, ils n'ont pas toujours eu une très bonne relation. En général, il préfère éviter les situations de conflit mais aujourd'hui, cela touchait sa fille.

Il aimait beaucoup sa fille mais il n'avait pas eu le courage de s'opposer à son père mais il regrettait et voulait changer ça.

Quelqu'un toqua à la porte.

- Qui c'est ?
-C'est moi, ouvre, s'il te plaît.

Malgré qu'elle n'ait rien dit durant le repas, Blair n'avait pas apprécié le comportement de son grand-père. Elle voulait voir comment aller sa soeur et être là pour elle.

Lili se leva, sécha ses larmes et ouvrit la porte. Blair entra et Lili allait fermer quand elle entendit son frère arriver à toute vitesse :

- Hey ! Laisse-moi entrer !  dit-il en chuchotant.

Lili le laissa entrer et elle fût tout de suite plus heureuse. Sa soeur et son frère ne la laissaient pas tomber et s'inquiétaient pour elle.

Elle savait qu'ils étaient fiers de savoir qu'elle était à Serpentard, un peu déçu pour Dylan car il savait qu'il ne verrait plus aussi souvent sa petite soeur mais il était content et fier d'elle.

Blair prit sa soeur dans ses bras et lui fit un gros câlin. Les 3 frangins s'assirent sur le lit de Lili.

L'âge avait un peu séparé Blair et Lili, contre leur gré. Blair allait à Poudlard alors que Lili n'avait que 4 ans mais elle savait qu'elle pourrait toujours compter sur elle, peu importe ce qu'il se passe. C'était plutôt de l'ordre de la confiance aveugle et le soutien entre filles. Cela ne changeait en rien leur complicité mais l'on pouvait facilement voir que Lili était plus complice avec son frère.

- Il ne faut pas te laisser abattre Lili. Laisse papy parler, on s'en fiche, on est très fiers nous, papa et maman aussi, même s'ils n'ont pas trop intervenu. Ne prends pas ça contre toi, papa aurait tout fait pour que tu ne te sentes pas mal mais les histoires qu'il a eu avec papy l'en a empêché.

- Même si tu le sais déjà, la maison t'as choisie pour ce que tu es, ce que tu es depuis toute petite et jusqu'à maintenant, ca n'avait pas dérangé papy. Si pour lui une étiquette change tout c'est qu'il n'a pas compris et qu'il ne te connait pas vraiment.

Lili, au milieu de Dylan et Blair, commençait à sourire. Ils avaient raison, elle le savait mais les critiques qui sont données par l'entourage font très mal. Si c'est un de ses "amis" ou quelqu'un qu'elle ne connaissait pas lui disait quoi que ce soit, elle n'en tiendrait pas compte.

- Merci, vraiment.

Lili leur fit encore un câlin.

Une grosse voix se fit entendre dans toute la maison, c'était leur père.

- Tout le monde, dans le salon s'il vous plaît.

Lili hésitait à y aller mais son frère lui prit la main et cela lui donna assez de courage pour se retrouver face à toute la famille.

Les trois s'assirent les uns à côté des autres, en face de leur parents. Leur grand-mère était dans un fauteuil à côté d'eux, leur grand-père était en face de leur grand-mère, également sur un fauteuil.

Son père commença à parler :

- Merci d'être venu. Je vais beaucoup parler, alors j'aimerais que personne ne m'interromps avant que j'aie fini, s'il vous plaît.

Lili, est une fille humble, gentille et toujours là pour les autres. Elle n'hésite pas à prendre son courage à deux mains pour défendre ceux qu'elle aime.

Le premier septembre 2043, j'ai laissé ma fille monter à bord du Poudlard express, sans savoir dans quelle maison elle irait. Bien sûr, il y avait plus de chances qu'elle aille à Gryffondor mais en soi, la maison désignée par le choixpeau n'allait en rien changer Lili.

Quand Lili me l'a dit, j'étais heureux pour elle, la maison semblait lui convenir. Dylan et Blair m'avaient raconté que le choixpeau aurait aimé les envoyer à Serpentard mais l'ambition leur manquait. Quand ils ont appris que Lili avait cet ambition, je peux assurer qu'ils étaient fiers d'elle. Et je le suis aussi.

Aujourd'hui, Lili s'est sentie injustement jugée et je peux le comprendre, c'est bien normal. Papa, tu lui as donné une raison d'avoir honte de sa maison et je ne peux pas le tolérer. J'aimerais que tu t'excuses ou alors, je te laisse prendre le taxi demain matin pour rejoindre la maison de vacances. Je ne peux pas tolérer ça sous mon toit.

Lili n'en revenait pas. Son père était prêt à faire ça ? Non, Lili savait très bien qu'il le faisait à contrecoeur pour elle.

- Mais enfin Charles, tu plaisantes j'espère ?
- Papa, il n'y a pas besoin d'aller aussi loin...
- Si ma chérie, il ne te considère plus comme sa petite fille et il t'a dit un tas de choses horribles que je ne peux pas cautionner. Papa, j'attends ta réponse.

Malgré tout ce que sa fille et son père lui avaient dit, Charles ne se laissa pas faire.

- Je vais préparer mes valises.

Et il quitta le salon.
Le reste de la famille n'en revenait pas. La fierté pouvait-elle aller aussi loin ?

- Bon, les enfants, il est temps d'aller au lit. La journée a été riche en émotion.

Les trois enfants se séparèrent pour regagner leur chambre. De son côté, Lili alla vers son père pour le remercier, ce à quoi il répondit par un câlin. Elle rejoignit sa chambre quand on toqua à la porte.

- Lili ? Il faut que je te parle, sweetheart.

Lili ouvrit la porte.
Sa grand-mère s'assit sur son lit en prenant la main de sa petite-fille.

- Tu sais, je ne cautionne pas ce que t'a dit ton grand-père mais il va falloir que je parte avec lui. Il ne peut pas rester seul, tu me comprends ?

Lili hocha la tête en guise de réponse. Sa grand-mère lui fit un bisou et lui dit bonne nuit.

Dès le lendemain, il ne serait plus sept dans la maison mais cinq et cela fendait le coeur de Lili.

Quatrième année RP - Préfète InRP | #4682B4
« Poufsouffle refoulée ayant été répartie à Serpentard, se proclamant Gryffondor et se faufilant parmi les Serdaigle » E.D.

5 nov. 2019, 23:11
 RPG++   Colchester   Solo  De retour pour l'été I
10 juillet 2044


Cela faisait plusieurs jours maintenant que tout se passe plutôt bien à la maison, tout était revenu à la normale, même s'il manquait des membres depuis ton retour à la maison. Tu ne savais pas vraiment comment cela allait évoluer mais, à vrai dire, tu ne t'en souciais pas trop, tu savais que tu n'avais rien fait de mal.

Tu avais passé ta matinée à gratter les cordes de ta guitare, étant une de tes occupations favorites quand tu étais préoccupée. Tu faisais beaucoup d'improvisation, ce qui était rare pour toi, sauf quand tu voulais que la musique parle à ta place : Tu avais besoin de passer du temps avec quelqu'un, mais malheureusement, tu ne pouvais pas te permettre de voir tes amis sur un coup de tête, ils n'habitaient pas dans la ville d'à côté. Tu gardes espoir en te rappelant que tu verrais ton meilleur ami dans 5 jours, lors d'un concert, ce qui vous fera des souvenirs ensemble.

Ton père travaille, il aide à la résistance. Pour le moment, ta mère reste à la maison mais, dès la rentrée, elle fera pareil, pour se rendre utile. Elle n'avait pas envie de laisser ses enfants seuls pour l'été et tu pouvais le comprendre. Tu ne sais pas ce que fait exactement ton père, cela t'échappe un peu mais tu sais qu'il était prêt à ne pas se laisser faire.

Après le repas, tu montes dans ta chambre, et tu reprends une de tes habitudes : Regarder par la fenêtre. Tu souris un peu plus, ayant rigolé avec ton frère et ta soeur à table. Cela t'avait manqué, ces repas et tu profites, car tu sais que tu ne rentreras pas chez toi lors de tes vacances, en deuxième année, tu seras plus en sécurité à Poudlard, d'autant plus que tu habites dans un quartier de moldus, maintenant.

Soudain, tu vois une voiture arriver. Tu mets du temps à la reconnaitre, ne l'ayant pas vue depuis plus d'un an. Tout te revient en tête en voyant les deux personnes qui sortent de la voiture : Deux têtes brunes. Ton visage s'illumine instantanément, tu as du mal à y croire. Tu souris encore plus qu'avant et tu sors de ta chambre, te ruant vers celle de ta mère :

- Maman ! Maman ! Thomas et sa maman sont en bas !

Ta mère a l'air satisfaite d'elle-même. Elle te sourit :

- T'attends quoi pour aller lui ouvrir ?
- Rien !

Et tu repars en courant, descendant les escaliers quatre à quatre, jusqu'à la porte d'entrée, que tu ouvres avant même que les arrivants ne soient devant :

- Thomas ?
- Lili !

Tu te précipites vers lui, pour le prendre dans tes bras. Tu es si heureuse de le retrouver. Lui aussi, d'ailleurs, cela se voit.

Tu vois ta mère apparaitre devant la porte, qui salue celle de Thomas, avant de s'adresser à toi :

- Tu te souviens, la lettre que tu lui as écrite à Noël ? J'ai réussi à la transmettre. Il tenait plus que tout à venir te voir.

Il avait lu ta lettre ! Tu avais sincèrement perdu espoir, depuis le temps.

Vous retournez dans la maison, et, avant d'aller dans ta chambre, tu vas dans celle de ton frère et celle de ta soeur, pour leur expliquer ce qui venait de se passer : Eux aussi sont heureux pour toi. Tu finis par prendre ta guitare et vous décidez d'aller dans le jardin, il était dommage de rester enfermé par ce temps.

Tu ne sais pas si tu comptes vraiment en jouer, mais ton meilleur ami te fait changer d'avis : Il te demande de lui jouer quelque chose, ce que tu as accepté sans hésitation. Avec lui, tu n'hésites pas, tu le connais depuis si longtemps...

Vous parlez de tout et de rien, tu finis par apprendre qu'il a déménagé car son père avait été muté du jour au lendemain et que ton père voulait éviter que vous vous voyiez. Tu sais qu'il redoute le moldus mais tu ne sais pas la raison exacte. La passé est passé.

Depuis plus d'un an, tu te demandes si tu devrais lui dire ta vrai nature : Tu dois avouer que tu as peur de sa réaction : S'il ne te voyait plus comme avant ? Tu te le pardonnerais difficilement.

C'est Thomas qui te semble étrange, ce que tu ne comprends pas :

- Tout va bien ? Tu as l'air préoccupé.
- Non rien, c'est juste que.. j'aimerais pouvoir te voir plus souvent, comme par exemple, être dans la même école que toi...
- Mais enfin, Thomas, c'est impossible, nous ne sommes plus dans la même ville..
- Si ça aurait été possible, si j'étais né autrement.
- Comment ça ?

Tu ne vois pas où il veut en venir, il ne sait même pas dans quelle école tu es.

- Lili.. Je sais ce que tu es.
- Thomas...
- Ne t'en fais pas, tu n'as rien à craindre, c'est normal que je le sache. Voilà pourquoi j'aurais aimé aller à Poudlard avec toi.
- Que.. Quoi ?
- Mes parents sont sorciers, je suis cracmol. Je souhaite te le dire depuis plus d'un an, mais je n'ai jamais eu la force, ou le courage.
- Mais comment tu...
- Je sais ? Mes parents font de la magie depuis que je suis petit, ma mère connait la tienne depuis Poudlard, justement. Quand j'ai su, il y a un an, que tu irais dans une autre école, mes parents m'ont expliqué. Depuis le 2 mai, toute trace de magie a disparu dans notre foyer, pour me protéger, au cas où.
- J'ai.. du mal à y croire..
- Je te comprends, dit-il en posant sa main sur la tienne, j'avais la même mine, quand je l'ai su. Quand j'ai reçu ta lettre, transmise de ta mère à la mienne, j'étais plus qu'heureux ! Mes parents se sont arrangés avec ta mère pour qu'ont se voie enfin. Nous n'habitons pas si loin, mais il faut faire attention.
- Je voulais aussi te dire la vérité mais je me demandais comment tu réagirais..
- Bien, toujours bien avec toi, Lili.

Après ces confessions, vous parlez de tout et de rien, de toi et des tes nouveaux amis, de lui et de sa nouvelle école...

Avant qu'il ne soit l'heure de partir, Dylan vous prend tous les deux en photo, plusieurs photos. Tu veux des souvenirs avec lui.

- Je t'en enverrai une par la poste ! dis-tu avant de le laisser partir.

Tu ne sais pas quand tu le reverras, mais il était hors de question que tu perdes à nouveau contact avec lui.

Quatrième année RP - Préfète InRP | #4682B4
« Poufsouffle refoulée ayant été répartie à Serpentard, se proclamant Gryffondor et se faufilant parmi les Serdaigle » E.D.