Inscription
Connexion

19 févr. 2020, 21:13
 PV E.M  Sale état
30 octobre 2044
Dans les couloirs des sous-sols
Environ une heure après "Sale né-moldue"
@Elina Montmort

Une violente douleur. Comme un tsunami, quelque chose qui submerge et qui se répand dans tout le corps. Comme si tout était en train de se déchirer, comme si elle était écrasée par la pression de l'eau. Ces sensations atroces sortaient lentement la petite fille de son inconscience. Elle grimaça fortement, dépassée par la douleur qu'elle ressentait. Elle se força à ouvrir les yeux mais l'obscurité ne partait pas. Ne comprenant pas ce qu'il se passait, la fillette paniqua. Où était-elle? Pourquoi avait-elle mal comme ça? En gigotant, elle se rendit compte que ses deux poignets étaient reliés dans son dos. De plus, elle était totalement étriquée. Cet endroit était beaucoup trop petit. Sa respiration se fit rapide et elle se mit à pleurer silencieusement, complètement apeurée. Comme ses jambes étaient libres elle les utilisa pour donner de puissant coup tout autour d'elle. Elle ne connaissait pas cette force qui l'envahit soudainement, sûrement l'adrénaline et l'instinct de survie. Après quelques instant, une face de l'endroit céda et laissa passer un peu de lumière. 

Non sans mal, Autumn se faufila dans l'ouverture et sortit de cette cage dans laquelle elle avait été mise. En se retournant elle remarqua une grande armoire en bois, collée à un mur. En regardant un peu plus autour d'elle, elle comprit qu'elle se trouvait dans un des cachots du château. Soudain tout était clair. Les filles de Serpentard qui l'avaient secoué, traîné par terre, et puis frappé. Visiblement elles l'avaient aussi attaché et oublié volontairement dans une armoire. La fillette déglutit, noyée dans ses larmes. Qui était aussi fou pour faire tout ça? Toujours au sol, la fillette tenta de regarder par dessus son épaule pour comprendre ce qui immobilisait ses mains. Une espèce de vieille paire de menottes en bois. Autumn en avait déjà vu accrochée aux murs des sous-sols. Elles étaient sûrement là pour dissuader les élèves de faire des bêtises mais cette fois elles avaient bien servi. 

Dans un élan de désespoir la fillette se rapprocha de l'armoire et tenta de fracasser les menottes contre le coin du meuble. Ses poignets la faisaient souffrir à chaque coup, mais il fallait qu'elle se détache coûte que coûte. Après un long moment, et des gémissements de rage et de douleur le bois s'effrita. Il fallait dire qu'il était humide et pourrissant donc fragile. Autumn, après bien des efforts, libéra une main. Les menottes étaient toujours accrochées à son deuxième poignet mais elle pouvait maintenant utiliser ses bras. La fillette regarda ses mains. Ses paumes étaient complètement écorchées, oui... quand elle avait été jetée par terre, c'était à ce moment là. La fillette se releva, il fallait qu'elle retourne dans son dortoir, qu'elle parte d'ici, de ces sous-sols de malheur. A peine en équilibre sur ses deux pieds, la fillette fut rappelée à l'ordre pas un violent vertige. Elle se rattrapa contre le mur et passa une main derrière sa tête. C'était humide et...chaud? En regardant sa main, sa peur se confirma. Elle se rappelait maintenant, sa tête avait heurté le mur et elle saignait toujours. 

Redoublant de sanglots, la fillette traîna les pieds dans les couloirs, pourquoi avait-elle dû endurer ça? Où étaient les professeurs et la direction? Comment une telle chose pouvait se passer ici sans que personne ne le remarque? La fillette était dans un sale état. Les vêtements déchirés, le visage rouge et plein de larmes, le corps secoué de tremblement et de sanglots. Les genoux et les mains écorchés à vif, la main gauche rougie par le sang de son crâne et la main droite toujours enserrée dans la menotte de bois. D'autres blessures n'étaient pas visibles, cachées par ses vêtements: des hématomes à chaque endroit où les coups avaient plu. Il fallait qu'elle trouve quelqu'un pour l'aider... Non, il ne fallait pas. Personne ne devait savoir, qui sait ce qui s'abattra sur elle la prochaine fois si elle dénonçait les deux furies?...

Pardon pour ce post très long, les prochains seront sûrement plus courts.

L'automne est une demeure d'or et de pluie.
Autumn Fawkes - 1ère année RP - Color=#a64d79

25 févr. 2020, 22:32
 PV E.M  Sale état
Elina avait fini de corriger les copies de ses élèves de quatrième année et profitait d'un creux dans sa journée pour se rendre à la réserve consacrée aux ingrédients de potion. Avec un peu de chance, elle y trouverait Magdaléna qui pourrait lui donner quelques conseils en terme de mixture magique. Devenue professeure d'Histoire de la Magie, la jeune femme n'en avait pas pour autant renoncé à s'intéresser aux autres domaines de la magie. Puisqu'elle n'était pas partie étudier dans une école supérieure de magie après ses Aspic, elle poursuivait son apprentissage à sa manière. A cette heure, les couloirs étaient pour la plupart déserts. Les élèves étaient tous en cours ou occupés dans leur club respectif. Pourtant il y avait une petite silhouette qui s'avancer à contre sens d'Elina. De loin, la jeune femme avait la sensation que quelque chose clochait sans savoir exactement quoi. Mais alors que la silhouette se rapprochait, elle pu voir dans quel état lamentable se trouvait la jeune élève. Pressant le pas en direction de l'élève, elle plissa un peu les yeux en cherchant à l'identifier malgré son visage sillonné de larmes. A mesure qu'elle s'approchait, son pas se faisait plus rapide encore.

« Miss Fawkes ? Par Merlin, mais que vous est-il arrivé ? »

En l'examinant de plus près, la jeune professeure remarqua le reste des menottes de bois qui pendaient encore à l'un des poignets de la jeune fille. Ses poignets étaient rougis et écorchés, mais ce n'était qu'un détail compte tenu de son état général. Le visage rougit et les yeux bouffis, Autumn avait les cheveux rendus collant par une substance sombre. Du sang ? Elina se porta aux côtés de la silhouette tremblante et vacillante. Elle ne savait pas si la jeune fille était en mesure de supporter de gravir les multiples étages jusqu'à l'infirmerie. Attentive aux expressions de la jeune fille pour éviter de lui faire mal, la jeune professeure s'efforça de lui apporter un soutient physique.

« Est-ce que vous pensez pouvoir aller jusqu'à l'infirmerie ? »

L'expertise de l'infirmier était préférable bien entendu, mais le chemin était long jusqu'à l'infirmerie. Les appartements d'Elina étaient plus proches, mais ses connaissances en soins magiques se limitaient à des soins d'urgences. Ne sachant pas ce qu'il était arrivé à la jeune fille elle ne savait pas si cela relevait de sa compétence. Cependant, celle-ci pouvait également ne pas vouloir traverser l'école dans cet état malgré le fait que la plupart de ses camarades soient en cours.

21 ans inRP
Benjamine de la Pédagogie, Championne du Tournoi des Trois Sorciers, Rôtisseuse de Sang-Pur (BBQEAF), coeur du KEN et Briseuse de Rêves. La fille du FEU!
¤ Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce ¤

3 mars 2020, 10:19
 PV E.M  Sale état
Des pas résonnèrent en écho à ceux d'Autumn dans le couloir. Ils étaient de plus en plus rapides. Entre les larmes, la jaune pu reconnaître Mrs Montmort qui s'approchait d'elle. Il était impossible d'ignorer l'état dans lequel était l'enfant. Qu'était-il arrivé? Quelle question stupide... *On m'a humilié, frappé, enfermé!* Non, non, non. Pas question. Il ne fallait rien lui dire. Trouver une excuse, une bonne excuse. Brisée, Autumn réfléchissait au ralenti. Tellement lentement que sa professeure avait eu le temps de se poster à ses côtés pour la soutenir. Autumn grimaça et ferma fort les yeux. Toutes ses côtes étaient douloureuses, tout comme ses bras et ses jambes. 

" Je ... je sais plus Madame... Je suis sortie de cours et... Je me rappelle plus de rien... " 

C'était faux bien entendu mais personne ne saurait ce qui s'était passé. Pas aujourd'hui. Se rendre à l'infirmerie n'était même pas venu à l'esprit de la petite brune. Elle avait juste voulu rentrer dans sa salle commune si confortable, son dortoir réconfortant et ne plus penser à cet incident. Dans sa tête, la fillette essayait tant bien que mal de retracer le chemin jusqu'à l'infirmerie. C'était encore drôlement loin. Elle qui tenait à peine debout, même à l'aide de cette femme qui l'aidait, ce serait un miracle si elle arrivait à grimper tous ces étages. A bout de forces, la fillette s'appuya un peu plus sur Mrs Montmort. Autumn détestait chipoter ou faire la chochotte pourtant cette fois-ci elle devait se rendre à l'évidence. 

" C'est encore loin l'infirmerie non? Je préfère rentrer au dortoir... C'est moins loin... "

Bien sûr, rentrer au dortoir dans cet état était ridicule et peu judicieux mais la fillette ne se rendait pas tellement compte de son état. Elle voulait juste se cacher, être seule et tranquille. La fillette renifla bruyamment et essuya ses yeux et ses joues d'un revers de la manche. C'est en faisant ce geste que la fillette se rappela qu'elle n'avait pas pu retirer la prison de bois de son poignet. Avec timidité et honte, la fillette leva son bras vers sa professeure et demanda d'une petite voix: 

" Pardon mais... Vous pensez pouvoir enlever ça Madame..? Ça me brûle le poignet..."

L'automne est une demeure d'or et de pluie.
Autumn Fawkes - 1ère année RP - Color=#a64d79

7 mars 2020, 15:10
 PV E.M  Sale état
De toute évidence, la jeune fille n'avait aucune envie d'en dire plus. Elina ne se contenterait certainement pas de la version de l'amnésie, mais elle allait devoir laisser l'interrogatoire pour plus tard. Comme elle s'y attendait, la jeune sorcière émis des doutes envers sa capacité à atteindre l'infirmerie. Le dortoir n'était cependant pas envisageable en cet instant. Elina était bien placée pour savoir que l'on appréciait rarement être vu dans un tel état. Cela n'importait peut-être pas à la jeune fille en cet instant, mais plus tard elle regretterait probablement ce choix.
Lorsqu'Autumn leva son poignet où demeurait un reste de menottes en bois, la jeune professeure fronça les sourcils avant de sortir sa baguette d'un geste fluide. Pointant sa baguette sur cette relique mal conservée, elle prononça un unique mot :

« Reducto. »

Le grossier bracelet de bois tomba en poussière, libérant le poignet meurtri de la Poufsouffle. Sans plus attendre, la professeure pris la direction de la salle commune en guidant la jeune blessée avec autant de délicatesse qu'elle en était capable. Cependant, elle obliqua avant d'atteindre l'entrée dissimulée par les tonneaux. Au lieu de ça, elle s'arrêta devant un portrait et en quelques gestes précis dénotant de l'habitude, celui-ci céda le passage vers le petit salon de la jeune professeure. Tous les professeurs disposaient d'appartements au sein de l'école, dissimulés la plupart du temps à proximité de la salle commune de la maison qui leur avait été attribuée par le choixpeau. Après ça, Elina devrait modifier le mode d'accès à ses appartements. Quand bien même ses gestes étaient certainement trop rapide pour que la jeune fille en état de choc s'en souvienne, elle avait trop à cacher pour prendre le risque que l'accès à ses appartement soient connus des élèves.

Son salon était petit, mais douillet. A l'image des standards de sa maison. Il n'en restait pas moins assez sobre, doté uniquement de quelques rares meubles et dont un canapé moelleux. Soutenant toujours Autumn, Elina se dirigea vers le canapé.

« Asseyez-vous. Nous allons nous occuper de vos blessures. Est-ce que vous avez d'autres plaies que celle à la tête ? Essayer de bouger chacun de vos membres progressivement et dites-moi s'il y a quoique ce soit d'anormal. »

Sa baguette de nouveau en main, elle se préparait à user de sorts de soins. Elle devait soigner les coupures et contusions principales de la jeune fille. Si celle-ci était capable de se tenir debout et de marcher, même avec difficultés, cela voulait probablement dire qu'elle n'avait pas de fractures. Elle devait cependant s'en assurer.

21 ans inRP
Benjamine de la Pédagogie, Championne du Tournoi des Trois Sorciers, Rôtisseuse de Sang-Pur (BBQEAF), coeur du KEN et Briseuse de Rêves. La fille du FEU!
¤ Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce ¤

8 avr. 2020, 11:45
 PV E.M  Sale état
Reducto. Un simple mot et ce qui retenait son dernier poignet partit en fumée. Un simple mot et les douleurs se faisaient déjà moins intenses. La magie était fantastique. Bien que sonnée, Autumn reconnu le chemin jusqu'à sa salle commune. Soulagée, elle se reposa un peu plus sur sa professeure. Pourtant peu avant leur destination, Mrs Montmort fit un détour. Pourquoi fallait-il faire un détour? C'était déjà si dur de marcher... Après des gestes précis de baguette, Autumn entra dans une pièce qui lui était tout à fait inconnue. Elle en avait jamais eu la moindre connaissance. La pièce n'était pas très remplie mais on pouvait quand même ressentir globalement la même ambiance que dans la salle commune des Poufsouffle. 

Incapable de réfléchir, Autumn laissa tomber l'idée de trouver exactement l'endroit où elle se trouvait. Tout ce qui comptait c'est qu'elle était loin de son bourreau et loin d'autres potentiels dangers. Elle se sentait enfin en sécurité. La fillette se laissa tomber sur le canapé. D'autres plaies que celle à la tête? Autumn n'en savait rien. Elle ne voulait pas se souvenir de ça. A peu près sûre qu'elle n'avait pas de blessure à d'autres endroits, la fillette secoua doucement la tête négativement. Sa professeure allait bouger tous ces membres. Autumn savait que cela serait une torture, alors en prévention elle préféra prendre la parole.

"Ça sert à rien de faire ça... Je crois pas avoir quelque chose de cassé... Mais..."

Comment pouvait-elle exprimer tout ce qu'elle avait d'autre alors qu'elle avait affirmé ne plus se souvenir de rien? Tant pis, Mrs Montmort comprendrait sûrement qu'Autumn lui ai un peu menti, mais au moins elle pourrait être un minimum guérie. Elle reprit alors calmement.

"Ma tête s'est cognée contre une pierre du mur des sous-sol... Puis elle a traîné par terre, sur la pierre aussi. J'ai pas entendu ou senti de crac alors ya rien de cassé je pense... Mais c'est comme si j'avais des gros bleus partout... Vous savez ce que c'est un bleu? Eh ben... Partout... Et aussi un gros, gros coup dans le ventre..."

Autumn ignorait si sa professeure savait ce qu'était un bleu. Peut-être que les sorciers n'utilisaient pas ce mot, dans tous les cas elle ne pensait pas avoir la force de l'expliquer alors elle pria pour que l'adulte comprenne. 

Vraiment désolée pour cette très longue attente...

L'automne est une demeure d'or et de pluie.
Autumn Fawkes - 1ère année RP - Color=#a64d79

22 avr. 2020, 14:30
 PV E.M  Sale état
La jeune fille, visiblement épuisée, se laissa tomber sur le canapé sans se faire prier. Déchargée de son petit fardeau, Elina ne s'éloigna pas de suite du canapé, posant un regard critique sur l'état de la jeune fille. Examinant chaque centimètre carré de peau visible, elle s'essaya a une évaluation des dégâts tandis que la jeune fille tentait d'exprimer ses maux.
Les yeux d'Elina s'étrécirent un instant aux paroles de la jeune fille, mais elle repoussa le moment de l'interroger davantage à ce sujet. Tout comme elle empêcha l'apparition d'un air incrédule sur son visage lorsque la jeune fille émis des doutes sur le fait qu'elle sache ce qu'était un bleu.


« Un bleu n'est lié ni à la magie ni à une particularité du monde moldu miss. Etant donné que le corps des sorciers et des moldus est constitué de la même manière vous vous rendre rapidement compte que le vocabulaire ne change que très rarement. »

S'il ne s'agissait que de bleus et de contusions légères, elle n'aurait guère de mal à s'en occuper. Elina s'accroupit pour se trouver sensiblement au même niveau que la jeune fille assise.

« Ne bougez pas. Episkey »


Procédant avec méthode, elle s'assura que le sort affecte l'organisme entier de la jeune fille de manière à ce que les contusions cachées par ses vêtements soient également traitées. Ce sort n'était pas des plus complexes et elle en avait elle-même déjà fait usage à maintes reprises. Cela suffirait à soigner toute blessure superficielle ne nécessitant pas une intervention spécialisée. Si après ça la jeune fille ressentait encore des douleurs, ce serait que les dégâts étaient plus sérieux que ce qu'elle lui avait dit.

« Est-ce que vous ressentez encore des douleurs quelque part ? »

21 ans inRP
Benjamine de la Pédagogie, Championne du Tournoi des Trois Sorciers, Rôtisseuse de Sang-Pur (BBQEAF), coeur du KEN et Briseuse de Rêves. La fille du FEU!
¤ Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce ¤