Inscription
Connexion

24 févr. 2021, 18:21
Péripéties Poudlardiennes
1, 2, 3

Le cœur d'Unna fit un bond dans sa poitrine lorsque Alystair lui dit qu'elle avait également un joli regard. Se pourrait-il qu'elle lui plaise ? Une lueur d'espoir naquit au creux de son être.

Pour lui, ça ne pouvait absolument pas être les muffins qui étaient en cause dans cette ambiance romantique qu'avait la grande salle ce matin-là. Il croqua même dedans pour lui prouver que cela n'avait vraiment rien à voir.

Mais après quelques minutes, il sembla la regarder différemment. Le jeune garçon plongea son regard dans le sien et Unna rougit de plus belle. Il avait envie de passer la main dans ses cheveux.
- J'aime beaucoup tes cheveux aussi !
Et elle les effleura du bout des doigts, d'une main légèrement tremblante.

Unna ne s'intéressait plus du tout à ce qui se passait autour d'elle. Tout ce qu'elle voulait, c'était être avec Alystair, rien d'autre n'importait à ses yeux.

- Est-ce que tu voudrais qu'on aille faire une petite promenade dans le parc ? On serait plus tranquilles, juste tous les deux.

Avec @Alystair Lightwood

Il suffit de se souvenir d'allumer la lumière.
Troisième année RP - Fiche - Marraine - Réputation - Chocogrenouilles Couleur : #8000BF

24 févr. 2021, 18:23
Péripéties Poudlardiennes
Déferlante
______________________________


"J'interromps quelque chose ? Elle a pas l'air dans son état normal..."

Retour au présent.
Brutalement, l'admiration abyssale qu'elle ressentait envers Charlotte se métamorphosa en une aversion profonde envers la Jaune qui venait d'arriver. D'abord, comment Osait-elle parler à Charlotte, ensuite, la critiquer, puis, pour arriver à se mettre Charlotte dans la poche qui... Acquiesçait à cette phrase.

Elle en eut le souffle coupé.
Comme si elle venait de se prendre un mur alors qu'elle volait sur un balai.
L'adrénaline faisait toujours battre son cœur trop vite, sa bouche s'ouvrait et se fermer sans qu'un son n'en sorte, et un reste de fierté piétinée faisait monter le rouge à ses joues.

Lâchant vivement la main de Charlotte comme si elle l'avait brûlée, elle vociféra, acide :

"J-j'suis tout à f-fait Normale, c'est t-toi qui r'conte n'import'quoi!"

Elle était prête à démolir la fille qui mangeait tranquillement son œuf au plat, lorsque cette idiote ouvrit la bouche pour parler.

Comment elle avait rencontré Charlotte? Déjà, ce n'était pas Charlotte, c'était *La Plus Jolie Fille de tout l'château.* Ensuite, pour qui se prenait l'autre, pour poser des questions?

Butée, toujours en colère, elle daigna grogner :

"J'suis normale."

Puis, se reprenant pour bien faire savoir qui était la cheffe ici, elle débita :

"J'suis Normale et Cha' et moi on va s'marier!"

Plumes de @Charlotte Dwight et @Lily-Rose Holland... J'en ris encore! :crylaugh:

Je ne lâche jamais rien. Quand je commence une barre de chocolat, je la mange jusqu'au bout.

24 févr. 2021, 18:26
Péripéties Poudlardiennes
Laurence était toujours mal... Je ne savais TOUJOURS pas quoi faire... Soudain, quelque chose commença à changer dans son regard, et peu après, elle dit :
- Je suis désolé ! Je ne sais pas, je comprends pas ce qu'il m'a prit désolé Lune. Excuse moi aussi Lahya, j'ai l'impression de pas avoir été super sympa avec toi...
Ce n’était donc pas son état normal... Et la, elle avait l’air d’aller mieux... Tant mieux ! Je ne savais 0lus comment réagir... en fait, un peu comme depuis le début... Bref... Par contre, je me devais de lui répondre, de lui dire que je ne lui en voulais pas trop, et que ce n’était pas vraiment SA personnalité qui m’avait dit tout ça. Un philtre d’amour sûrement :
- T’inquiète Laurence, ce n’était pas ton état normal, je ne t’en veux pas... Tu as mangé quelque chose de... pas normal ? bizarre ? étrange ? Bref, ne t’inquiète pas, ce n’est pas si grave... Et je suis sure que Lahya ne t’en veut pas non plus, n’est ce pas Lahya ? Et, je m’excuse aussi, c’est vrai que je n’ai pas été très... réceptive...
J’espérai que tout irait bien entre nous, et que nous deviendrions peut être amies, si elle le souhaitait aussi... Mais c’était vrai que je n’avais pas forcément réagi très bien... Je ne savais pas quoi faire dans ce genre de situation...

@Laurence Solomon et @Lahya Eaton

°Le bonheur ne se cherche pas : on le rencontre. Il n’est que de savoir le reconnaître et de pouvoir l’accueillir. °

Couleur : #0042a9

Couleur : #0042a9

Mon avatar est partagé avec Kate Hunter dans le cadre de l’animation "Le couple parfait"

24 févr. 2021, 18:47
Péripéties Poudlardiennes
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17
---
Pour affronter des mages noirs ou faire face aux sorciers les plus expérimentés en duel, Mark n'hésitait pas une seconde. Mais lorsqu'on parlait d'ouvrir son cœur à l'amour véritable, il devenait vulnérable et frileux. Vivre de regrets, ce n'était pas si mal finalement.

Planté au beau milieu de la Grande Salle, Mark réfléchissait. Du moins, il essayait. Ses pensées s'échappaient instinctivement vers son bien-aimé. Allez, concentre-toi. Pense à comment te débarrasser de ces parasites. Ils ne sont que d... Sa réflexion fut interrompue lorsqu'un élève le percuta.

« Faites donc attention ! »

À cet instant, l'état de santé du Poufsouffle ne l'inquiétait pas. En effet, il venait de voir Owen embrasser Joanne !

Du fait du brouhaha qui régnait dans la salle et de sa distance avec la table des professeurs, Mark n'entendait rien de ce qui s'y passait. Seuls les actions pouvaient être sujettes à interprétation. Et ce qu'il vit ne lui plut pas du tout. Archibald menaçait Owen de sa baguette. Il était donc amoureux de Joanne.

Même dans la Grande Salle bondée, il n'y aurait jamais eu assez d'élèves pour récupérer les milliers de morceaux de son cœur brisé. Les jambes flageolantes, Mark s'assit sur le sol froid. Genoux contre la poitrine et tête dans les mains, l'homme n'avait plus aucun goût à la vie.

@Owen Locke @Rafael Mason @Joanne Taylor @Archibald Feathserstone

Détective privé à Pré-au-Lard
DDM de Gryffondor du 1/9/46 au 13/10/46
Ancien professeur de DCFM

24 févr. 2021, 20:40
Péripéties Poudlardiennes
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18
───────────────

Et là, plus rien ne semblait se passer dans le présent! Alors que Rafael essayait de comprendre ce qui animait ses collègues, il aperçut du coin de l’œil son nouveau collègue s’approcher d’un pas décidé. Avant que quiconque ne puisse faire quoique ce soit, le jeune homme porta ses lèvres contre celles de Joanne et l’embrassa.

Rafael sentit la colère monter! C’était improbable que le jeune Owen fasse cela, il n’était pas sûr que lui et Joanne aient déjà parlé ensemble. Son poing droit se ferma sur lui même et une envie folle de l’abattre sur le visage du jeune homme lui traversa l’esprit mais Archibald lui coupa l’herbe sous le pied et menaça Owen. Il en profita pour énerver Rafael un petit peu plus.

Le trentenaire prenait sur lui pour ne pas réagir avec violence. Il voyait bien que ses collègues n’agissaient pas de manière cohérente mais il ne comprenait pas encore ce qu’il se passait. Joanne ne semblait même pas se rendre compte de sa présence. Une chose était sûre il ne pouvait pas rester ainsi sans rien faire. Il mis la main sur sa baguette et essaya de calmer les esprits.

« — On va tous se calmer et réfléchir cinq minutes. On va s’asseoir, se calmer et essayer de comprendre. Tout le monde vous regarde! Vous vous amusez à quoi? »

@Joanne Taylor, @Archibald Featherstone, @Mark Dole et @Owen Locke

#005D76
Infirmier en 2045 — Professeur de Vol depuis 2046 — Directeur de Gryffondor depuis Mars 2047

24 févr. 2021, 20:45
Péripéties Poudlardiennes
@Edmund Dale, @Mark Dole

Tout à coup, les choses virements au drame. Pourquoi diable Edmund s'était il mis juste devant elle au mauvais moment. Et évidemment, ce n'était pas n'importe quel prof, c'était monsieur Dole. Cela dit, l'homme resta droit, concentré sur on ne sait quoi ... parfait songea la jeune fille en tendant sa main à un Edmund qui gisait à ses pieds.

- ça va? Rien de cassé? Tu ne veux pas qu'on y aille c'est ça? Tu pouvais juste le dire hein, ajouta t'elle en souriant se retenant de rire face au carnage. Ca avait déjà l'air assez compliqué pour lui.

C'est alors que Monsieur Dole fit un truc complètement dingue. Il s'affaissa sur le sol en tremblant et se mit en petite boule. Mince... il faisait un malaise ! Edmund ayant retrouvé une position verticale, Deryn lui lâcha la main, se saisit sur la table du premier verre à portée de main et s'agenouilla près de son professeur.

- Tenez Monsieur. Buvez un peu d'eau, ça va vous faire du bien. Vous voulez un morceau de sucre ou... quelque chose ? Deryn leva les yeux vers Edmund cherchant un peu d'aide.

Poufsouffle vult !
3e année RP / color=#274E13
"Seul on va plus vite mais, ensemble, on va plus loin" #PouffyFamily

24 févr. 2021, 21:37
Péripéties Poudlardiennes
Alors que je regardais les adultes, l’insouciance fixée sur mes lèvres,
Je me sentais bien.
Bizarrement, j’étais bien.

Soudain, sans que je ne comprenne vraiment, j’aperçus un bel homme s’effondrer sur le sol.
Il était plutôt joli et semblait assez musclé.
C’était mon professeur de DFCM il me semble.
Des enfants s’étaient déjà agenouillés, sans attendre je regarde Julie avec insistance.
Sans lâcher sa petite main,
Je m’avance vers le professeur et demande :

- Euh ... M’sieur ? Vous allez bien ?

Je m’accroupis pour être à sa hauteur et cherche du regard les yeux du professeur,
Même si je sais bien que je suis impuissante.
Même si je sais bien que l’Amour est une chose que personne ne peut contrôler.
Pas même les adultes.

Je me retourne vers Julie, tout en restant accroupie, je ne sais pas si elle m’en veut de vouloir m’occuper du professeur.

@Julie Herman & @Mark Dole

3ème année RP • Sport et Soins • #404040• HibouChocogRP libre • Lest <3 mon homme • Vava par Hermione Anter
••

24 févr. 2021, 22:18
Péripéties Poudlardiennes
@Deryn O'Connors, @Mark Dole
1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13


L'homme qu'Edmund avait percuté le réprimanda vertement. L'enfant baissa immédiatement les yeux et murmura un P... pardon Monsieur presque inaudible. Il vit alors une main nacrée lui porter secours. Il releva immédiatement le regard et fut ébloui par le spectacle d'un ange. Comme auréolée de lumière, Deryn s'était penchée, un sourire bienveillant illuminant son visage divin. Elle... elle était venue l'aider ?

Edmund attrapa sa main du bout des doigts, craignant d'entacher sa pureté en la touchant trop directement. Elle le tira habilement vers elle, leurs visages s'arrêtant si près l'un de l'autre. Deryn s'adressa à lui de sa douce voix avant de... se désintéresser totalement de lui.

Elle s'était retournée en direction de ce qui semblait être un homme assis sur le sol.

Edmund était parfaitement abasourdi. Pourquoi... pourquoi s'intéressait-elle à lui ? Comment osait-il la faire s'occuper de lui ainsi ? Il était tout à fait indigne d'elle !

Deryn, cette déesse de bonté, ne s'en rendait évidemment pas compte. Elle était trop généreuse. Heureusement pour elle, Edmund était là. Il posa sa main sur l'épaule de Deryn et lui intima doucement :

«Deryn, ne perds pas ton temps avec lui. Entrer en contact avec un tel être ne pourrait que t'avilir.»

Il jeta un regard méprisant à l'homme puis se retourna vers Deryn en souriant.

«Retournons manger.»

couleur : #7f6000
Inspecteur Munmun, théoricien en chef des Bôs Debilus
Cofondateur de la PTC
Poufsouffle Vult !

24 févr. 2021, 23:11
Péripéties Poudlardiennes
Post 1 - Post 2 - Post 3 - Post 4 - Post 5 - Post 6 - Post 7 - Post 8

Je dis à ma perlinounette que je m'appelle Julie Herman. Puis je lui demande son nom. Ou plutôt je lui demande son petit nom... Et elle me répond que c'est Léna, Léna Romanoff. Je souris. Quel beau, quel merveilleux nom. Mais elle ne parait pas penser la même chose. Elle semble un peu à l'Ouest jusqu'à ce que son regard croise le mien. Ha, et elle est en deuxième année chez les protégés de Rowena Serdaigle. Elle est plus grande que moi, mais je m'en fiche. Quand on aime on ne compte las, n'est-ce-pas ?
Plus loin, quatre se battent pour Miss Taylor. Mais j'en ai rien a faire. Tant que je suis avec ma Léna, tout va bien. Mais Léna ne paraît pas penser la même chose, puisqu'elle me dit qu'elle a un succès fou, avec ses quatre amoureux ; et elle la désigne.

Tout se passa très vite ensuite. Un homme -un de mes professeurs !- s'étala sur le sol. Des enfants étaient agenouillé près de lui, et Léna s'approcha de lui, toujours main dans la main avec moi. Je m'approcha à mon tour. Léna demanda à l'homme s'il allait bien puis, toujours accroupie, elle se tourna vers moi. Je lui souris.
- Il va bien ?

@Léna Romanoff :happy: 220 mots pile... :sweatingbullets:

En présence très réduite, mes excuses !~ Fanfare de Gryffondor ~ |⇝ Chocog' | 1ère année RP & devoir
Filleule de l’Élite, Filleule de la Sublime, Filleule d'Ashley Swan | Discord ~ Julitchi Hermangue#5889
MO ☽ ON

24 févr. 2021, 23:59
Péripéties Poudlardiennes
Taper sa main aussi fort contre la table fait mal, mais pas plus que de convoiter l’attention d’une personne qui refuse de l’accorder. « Je joue pas » ronchonne-t-il à l'adresse d'Emily, se massant la main : « Il m’énerve »; et pour l’emphase, il répète : « Tu m’énerves. » au visage du concerné même s'il sait qu’il s’est fait entendre. Si seulement il avait pu s’expliquer son envie viscérale de virer le petit-copain. Et sa gêne ne fait que s’accentuer lorsqu’il entend ce que la voix de velours de Cassandre a à dire à sa voisine d’en face. Cette voix qui coule comme du miel mais dont il ne peut profiter de la saveur puisque ce n’est pas à lui qu’elle s’adresse. Se retenant de se faire une place juste au milieu du couple pour réfréner les pulsions ennuyeuses —en tout cas pour lui— du plus âgé, Chems trouve plutôt une place de l’autre côté de sa camarade.

« Peut-être que c’est parce que t’as besoin de lunettes » réagit-il à la remarque pas nette d’Harriet, plus sarcastique que agressif —défait, grincheux aussi parce que Cassandre n’a d’yeux que pour la rousse, parce que sa main le lance et qu’il regrette sa décision d’avoir frapper la table au lieu du crâne de Noah.
@Cassandre Mcwood @Harriet Greenwood@Emily Baker

In my defense, I was left unsupervised
5ème année RP - Game On