Inscription
Connexion
19 juin 2020, 14:58
Un cognard dans les couloirs  IG 
JEUDI 28 JANVIER 2044 - DANS L'APRÈS-MIDI

En début d'année 2044, la jeune Ennis O'Belt avait repris ses études aucollege de sorcellerie sur les mêmes basses qu'elles seraient arrêtées en décembre 2043. C'est-à-dire que l'irlandaise n'était vue en train de faire une quelconque activité de loisir que lorsqu'elle s'entraînait - seule ou en équipe - pour un match de Quidditch, qu'elle disputait un des dits matches, qu'elle prenait le temps d'observer ses adversaires lorsqu'elle ne jouait pas et enfin, lorsqu'elle discutait oubliait en compagnie de son meilleur ami. Le reste du temps se divisait entre les cours, les devoirs et l'instruction autonome, là encore seule ou avec Clément. Beaucoup de camarades la trouvaient bien peu rigolote et regardait son côté studieux d'un mauvais œil et c'était dpc tout naturel que la fillette soit seule dans une salle de cours non utilisée afin de travailler. Ce jour là était consacré aux sortilèges, plus précisément à Orchideus qui permettait de faire apparaître des orchidées. Elle en commençait l'étude bien en avance comme souvent et s'évertuait actuellement à le pratiquer. Pour des résultats très aléatoires. Vraiment aléatoires. Elle avait beau focaliser sa concentration sur son objectif et son imaginaire sur une des multiples images de la plante qu'elle avait sous les yeux grâce à des manuels floraux, le boucan en provenance du couloir l'empêchait de mener à bien l'apparition d'un pied ou même d'une simple fleur. Quand elle obtenait une tige agrémentée de feuilles cetait bien le bout du monde.

Après moultes tentatives infructueuses et agacée par tant de raffut, la poursuiveuse des rouges et ors finit par sortir de la salle où elle s'exerçait pour exhorter ses 'petits' camarades au calme. Et, alors quelle allait manifester sa colère vivement, elle dut se rendre à l'évidence que ça ne servirait à rien du tout. Sous ses yeux se déroulait un spectacle tout droit sorti d'un mauvais numéro de roman sorcier. Un cognard était actuellement en train de bondir d'une armure à l'autre, en passant parfois par un tableau. Et à cet instant présent, il venait de s'apercevoir de sa présence à elle. Elle. Un humain. La cible naturelle de la balle de fer. Ennis s'entendit déglutir. Que faisait par Merlin et Circée cet accessoire de sport DANS le château? Qui était le petit malin qui avait soit mal refermé une malle, soit délibérément lâcher le jouet préféré des batteurs au sein de l'école? Deux questions auxquelles elle se devrait de répondre. Plus tard. Car à ce moment précis il lui fallait éviter de prendre un coup. Elle attendit donc le moment opportun pour se jeter au sol tout en se disant que l'exercice était plus simple sur un balai. Elle roula ensuite vers le mur opposé en espérant que quelqu'un allait arriver pour l'aider à se sortir de ce mauvais pas.


@Irene Gates - CABANE DE CRISTAL - JUIN 20 - MIISION N°19

Ennis O'Belt - 4ème année RP
Jo' family - color=#741B47
21 juin 2020, 13:19
Un cognard dans les couloirs  IG 
Un jeudi comme tous les jeudis, voilà ce que vivait la jeune Aiglonne. La deuxième année, avait suivi avec attention le cours de la matinée, elle s'était même plutôt bien débrouillée lors du cours de Botanique, mais les professeurs, toujours en quête d'amélioration de la part de leurs élèves, leur avait donné quelques devoirs à faire, pour la semaine suivante. Devoirs qu'Irene s'était empressée de commencer à la bibliothèque. Quand elle eu terminé son devoir de Sortilèges, comme chaque Jeudi, Irene décida d'emprunter un livre sur les contes sorciers et d'aller le lire, tranquillement, dans un fauteuil au coin du feu de la salle commune.

Son livre de conte rangé dans son sac de cours, elle s'était donc naturellement dirigée vers les étages, réfléchissant à la lettre qu'elle écrirait dans la soirée à Devon. Pourtant, après avoir gravi un certain nombre de marches, Irene entendit des bruits étranges, comme des cognements chaotiques, comme si les armures se battaient entre elles. Peeves, peut-être ? Irene hésita un instant sur la conduite à suivre, elle n'était pas particulièrement courageuse et ne tenait pas à être prise pour cible par l'esprit frappeur, mais elle ne se voyait pas non plus se frotter au fantôme grincheux du concierge pour l'avertir de la présence de l'esprit frappeur. Sans compter qu'elle n'entendait pas les ricanements habituels qui accompagnaient le diablotin flottant lors de ses méfaits. Elle aurait eu l'air malin de déranger le fantôme grognon pour rien... Et après tout, celui qui veut tirer les enseignements de ses erreurs doit chaque jour apprendre à surmonter ses craintes.

Irene se décida donc à jeter un coup d'oeil, juste le temps de comprendre ce qu'il se passait et d'identifier la source du boucan. En toute discrétion bien sûr. La jeune fille s'approcha donc de l'entrée du couloir, se guidant à l'oreille. Elle s'attendait à tout sauf au spectacle qui l'attendait, aussi Irene regarda médusée la "petite" balle noire qui rebondissait violemment de mur en mur et d'armure en armure. N'était-ce pas un cognard ? Une balle de Quidditch... Irene n'en avait encore jamais vue, du moins pas en vrai et encore moins d'aussi près : c'était un "privilège" réservé aux joueurs de Quidditch. Et peut-être à leurs spectateurs... Mais cela la jeune fille ne l'espérait pas. Alors qu'elle s'apercevait de la présence d'une autre élève, le cognard fonça vers celle-ci. Irene pu apprécier la vivacité et les réflexes impressionnants de sa camarade, ne lui laissant pas le temps de bien voir son visage et de la reconnaître immédiatement. Irene essaya alors de se remémorer rapidement ce qu'elle savait sur cette balle virevoltante, ce qu'elle avait lu dessus...

D'abord, le cognard était en fer. Il s'appelait comme ça parce qu'il cherchait à frapper et désarçonner les joueurs de Quidditch, les chassant a priori au hasard. Et surtout, les seuls joueurs qui osaient s'en approcher c'étaient les batteurs qui tentaient de rediriger la furie volante vers les joueurs de l'équipe adverse. Voilà donc ce qui leur fallait, un batteur. Oui mais, il n'y avait pas de batteurs aux alentours, Irene n'avait vu personne d'autre que la fille au sol.

Alors qu'Irene réfléchissait, la balle à tête chercheuse semblait l'avoir repérée et fonça vers la petite rousse qui imita sa consoeur, trop tard. En sentant la balle la percuter à l'épaule gauche, elle ne pu retenir un gémissement. Gémissement qui se répéta quand elle utilisa ses mains pour se rattraper en atterrissant son sac s'écrasant au sol à côté d'elle dans un bruit mat. Alors que la douleur du coup se faisait sentir, Irene serra les dents et leva les yeux vers la balle de fer pour la surveiller, il fallait faire quelque chose et vite, avant qu'elle ne sorte du couloir. Irene s'adressa alors à sa camarade avec urgence, criant presque :
- Dans la classe !
Sa camarade allait-elle comprendre qu'Irene voulait attirer le cognard dans la classe ? ou au contraire qu'elle lui proposait de se cacher, pardon de se mettre en sécurité dans la salle de classe ?

@Ennis O'Belt Faut-il que je te mentionne quand je poste ou tu as activé la petite cloche ? J'ai mis la cloche ^^

Tallyrenpher, à l'attaque !/ ⇈⇈ Ceci n'est pas un pavé... ⇈⇈ / Des Souris et des Dragons
Irene s'écrit sans accent, merci ! ^^
4ème année RP - M.E.R.L.IN. : Mat / Spid'Irene, la Princesse des Mots-Croisés
22 juin 2020, 14:06
Un cognard dans les couloirs  IG 
Sa roulade lui permit d'éviter une sacrée défiguration en la mettant hors de portée de la balle la plus folle du sport sorcier le plus en vue des îles britanniques. Après quelques secondes, pour s'assurer au bruit que son attaquante s'éloignait bien, elle redressa sa tête protégée par ses bras pour voir une autre fillette être prise en chasse. Mais la rousse n'eut pas autant de chance et fit frapper à l'épaule. L'irlandaise grimaça légèrement par pure empathie à l'entente de la plainte de douleur. Sauf que le cognard reprenait sa course et qu'il allait falloir trouver un moyen d'aller le ranger bien au chaud dans sa malle.

Ennis se leva d'un bond alors que le cognard reprenait sa direction et que sa camarade criait une indication à propos de la salle de classe. Celle d'où elle venait et où ses affaires se trouvaient encore. La meilleure des options était non pas de s'y réfugier mais d'y enfermer la balle chercheuse. L'absence d'humain la calmerait peut-être. Un bruit assourdissant fit sursauter Ennis. Le choc d'un boulet contre une armure auparavant debout et maintenant démantelée au sol. Il fallait agir vite. Elle se plaça donc au milieu du couloir et gesticula pour focaliser l'attention du cognard - pour ainsi dire - tout en disant à l'autre fillette qu'elle n'avait absolument pas identifiée:

- "
Prépare-toi!" Difficile de dire à quoi il fallait se préparer. En cet instant, l'urgence était de ne pas finir couvertes de bleues ou en plusieurs morceaux. L'idée initiale de la châtain était d'entrer dans la pièce puis de faire un demi-tour express pour y enfermer la balle mais au moment de s'exécuter, force fit de constater que ce plan était un échec. Son cerveau cherchant une idée à tout allure elle se camouflant derrière une armure dans l'espoir que celle-ci prenne le choc ou que la balle change de cible quelques instants. Ce fut cette deuxième option qui se produisit et Ennis put attraper sa baguette. Elle devait maintenant sauver la mise de celle qu'elle venait de mettre dans le pétrin.

- "
Eslasticus" cria-t-elle peut-être un peu fort dans la précipitation tout en visant le cognard. Si son sort fonctionnait les deux fillettes auraient un peu de temps pour trouver une solution plus pérenne. Elle attendit quelques secondes pour voir le ballon fou se flouter légèrement. Sa métamorphose avait été efficace. Maintenant faire passer un message... son regard chercha âme qui vive autre que celle d'Irène qu'elle venait de reconnaître. Mais personne. Pas même un tableau pour les aider.

- "
Comment ça va?" Lui demanda Ennis à distance alors que le cognard percutait une énième armure dans un bruit de caoutchouc peu agréable.


J'ai activé la cloche également. Elasticus est actif pour 4 tours en aventures. Je suppose qu'on a environ 5 à 10 minutes devant nous.

Ennis O'Belt - 4ème année RP
Jo' family - color=#741B47
23 juin 2020, 03:30
Un cognard dans les couloirs  IG 
Irene, écrasée au sol comme un Moremplis pendant une nuit sans lune, observa du coin de l'oeil l'autre fille essayer de se dépatouiller avec le cognard et tenter de l'attirer dans la salle de classe. Au moins, elle avait une intelligence supérieure à celle du Veracrasse... Pourtant, le fracas assourdissant de l'armure qui s'écrasait au sol suivit d'un aller-retour de la fille qu'Irene reconnue comme étant Ennis O'Belt, une Gryffondor de son année ne présagèrent rien de bon. Et effectivement, cet aller-retour dans la salle, effectué aussi par le cognard plus agressif qu'un Grapcorne, n'eut aucun effet.

Irene en avait tout de même profité, à l'injonction de sa camarade, pour se relever et répandre le contenu de son sac au sol à la recherche de sa baguette au coeur de Snallygaster. Dans sa précipitation, une bouteille d'encre noire se brisa, répandant sur le sol son épais liquide foncé. Irene retint un juron, si elle tenait son Korrigan de camarade qui avait instigué cette farce ! Mais elle finit par mettre la main sur sa baguette magique et se retourner vers la lionne qui cria une formule.

Irene ne prit pas le temps de vérifier que le sort atteignait bien sa cible : la balle de fer fonçait vers elle, il fallait l'éviter. La fillette se prépara à esquiver la balle folle et fit un pas de côté au bon moment, suivant la trajectoire de la menace. Le cognard s'écrasa au sol dans un bruit mou avant de rebondir violemment sur une armure. Si le sortilège Elasticus avait paru une bonne idée à Irene et que la visée de sa camarade avait été impressionnante, en voyant le cognard se transformer en balle rebondissante et en avoir le comportement, la petite rousse pâlit d'un coup. Certes, il était plus mou, mais il gagnait de l'énergie et de la vitesse à chaque rebond. Et Irene n'avait pas envie de vérifier s'il pouvait faire aussi mal comme ça. Pourtant elle remarqua un avantage intéressant : à chaque fois qu'il percutait un mur, il s'écrasait de tout son poids dessus, laissant un peu plus de temps pour le viser à ce moment là. Et les rebonds élastique semblait empêcher la balle de viser correctement les deux jeunes filles.

Irene finit par hocher distraitement la tête en réponse à la question d'Ennis et fit tourner ses méninges. Que pouvaient-elles faire ? Rester au milieu du couloir n'était pas une bonne idée, alors elle se précipita vers la salle de classe, mais glissa sur l'encre du sol et tomba de tout son long aux pieds de la Gryffondor, le choc réveillant la douleur de son épaule. Irene se retourna alors pour voir où était le souafle, les yeux écarquillés par la peur de se faire percuter. C'est alors qu'une première idée lui vint, peut-être qu'elles pouvaient utiliser un sortilège de transfert pour envoyer la balle dans la salle de classe ? Mais trop tard pour mettre en application son idée, le cognard semblait avoir réussi à les viser correctement et se dirigeait droit vers les deux filles. En regardant la balle se précipiter vers elles, Irene se mit à regretter de ne pas être protégée par une carapace solide comme celle du Scroutt à pétard...

Ca me va ! ^^ n'hésite pas à me dire si quelque chose ne te convient pas ! Je peux aller un peu plus loin dans le récit aussi si besoin ^^
Les mots en gras et italique sont pour la Réserve des Hébrides

Tallyrenpher, à l'attaque !/ ⇈⇈ Ceci n'est pas un pavé... ⇈⇈ / Des Souris et des Dragons
Irene s'écrit sans accent, merci ! ^^
4ème année RP - M.E.R.L.IN. : Mat / Spid'Irene, la Princesse des Mots-Croisés
23 juin 2020, 10:29
Un cognard dans les couloirs  IG 
Le cognard rebondissait à qui mieux mieux, prenant toujours un peu plus de vitesse... Son idée n'était pas aussi bonne que ce que l'urgence lui avait suggérée... Ennis ne put retenir un rictus mais fut soulager de voir Irene hocher la tête pour indiquer qu'elle allait bien. Enfin, compte-tenu du coup qu'elle avait pris, elle devait quand même avoir mal, surtout après avoir chuter sur son épaule. L'irlandaise en savait quelque chose. Un coup de cette balle, quelque soit la zone, causait une irradiation douloureuse pendant une à deux minutes. Voir plus si le batteur adverse décidait de s'acharner sur vous.

Côte à côte, les deux fillettes se trouvaient maintenant dans une position toujours aussi délicate puisque la balle de fer, rendue élastique par le sort de la châtain, se dirigeait droit sur elles deux. Elles n'auraient pas beaucoup de temps pour agir. Lancer un nouveau sort? Oui mais lequel. Le sortilège de blocage n'avait pas un temps d'effet très long. Et le maléfice d'entrave non plus, et celui-là, elle ne le maîtrisait pas si bien. Il allait falloir communiquer avec la bleue et bronze pour être efficace et enfin réussir à se dépêtrer de tout ça. Mais avant, la rouge et or poussa sa camarade vers le mur tout en se projetant elle aussi. Elles étaient donc plaquées contre la pierre, le cognard passant à toute vitesse et parcourant le couloir dans toute sa longueur. Allait-il continuer sa course ou bien revenir vers les deux pauvres deuxième année qui se trouvaient fort dépourvues en l'absence de batteur et surtout de malle pour ranger l'objet fou.

- "
Désolée... Une idée lumineuse? Moi à part une sort ou deux pour la ralentir, je ne vois rien..." Elle laissa sa phrase en suspend alors qu'elle cherchait une solution même partielle à leur problème alors que la balle en fer noir et mou amorçait un demi-tour à l'autre bout du couloir.

- "
Au terrain de Quidditch je sais où est la malle mais là... Tu penses qu'on pourrait faire en sorte de le piéger quelque part pour aller chercher la malle? Ou quelqu'un?" L'irlandaise à l'accent à couper au couteau ne voyait rien d'autre pour résoudre leur problème. Surtout que le temps filait, son sortilège allait s'essouffler. Contrairement à la sphère. La châtain regarda la rousse pour voir ce qu'elle pouvait bien penser de tout ça puis ajouta en indiquant la porte de sa baguette - toujours enserrée dans son poing gauche:

- "
J'ai laisser mes affaires dans la salle." Elles entendaient le sifflement de la balle. La texture molle le rendait plus grave que sur le terrain de sport. A moins que ça ne soit l'absence de vent ou le fait d'être en intérieur...

Elasticus - trois tours, j'ai estimé que nos deux postes valaient un tour

Ennis O'Belt - 4ème année RP
Jo' family - color=#741B47
23 juil. 2020, 14:55
Un cognard dans les couloirs  IG 
A peine eut-elle eu le temps de se relever à côté d'Ennis que cette dernière la plaqua au mur dans un mouvement qui certes sauva Irene du cognard, mais écrasa douloureusement son épaule gauche. Irene serra les dents, Ennis faisait de son mieux et était aussi perdue qu'Irene... La jeune bleue acquiesçait, laissant son esprit tourner à plein régime. Impossible donc de laisser la balle défoncer tout dans la salle si les affaires d'Ennis y étaient également, du moins c'était ce qu'Irene comprenait. Et quand bien même, la fillette n'était pas certaine que cela puisse fonctionner et que le cognard ne puisse pas défoncer la porte et s'échapper à nouveau, sans parler du fait que ça laissait un objet volant et dangereux dans un endroit où il n'était pas censé être. Elle eu alors une idée dont elle n'était pas fière, mais qui aurait peut-être le mérite de fonctionner. Si cela fonctionnait, c'était un sacré culot pour la jeune née-moldue, mais elle ne voyait pas comment faire autrement, comme Ennis le disait les sortilèges d'immobilisations avaient une durée relativement courte et si déjà elles arrivaient à le viser à nouveau ce serait un beau miracle. Irene regarda Ennis dans les yeux quelques secondes pour lui dire :
- Apporte une chaise !

La jeune fille espérait que son attitude était assez équivoque et que la Gryffondor s'exécuterait sans poser de questions. Sans plus attendre, alors que le cognard se fracassait contre le mur à l'autre bout du couloir et revenait rapidement par rebond, Irene se précipita vers les morceaux de l'armure éclatée au sol, cherchant une pièce d'avant bras.

Finalement, alors que le cognard passait juste au dessus de sa tête, embarquant deux trois cheveux avec lui, Irene parvint à mettre la main sur la pièce métallique qu'elle cherchait. Elle se releva, gardant le cognard en ligne de mire, et recula vers l'entrée de la salle de classe où elle pensait qu'Ennis était allée et elle expliqua son plan rapidement, prenant naturellement un accent Irlandais semblable à celui de la jeune rouge :
- Vais faire une batte. Tu iras chercher la boîte... voire Mr Saunders ? Je surveillerai tes affaires et le couloir.
Elle jeta un oeil vers sa camarade pour savoir ce qu'elle en pensait et essayer de repérer si elle lui avait bien apporter une chaise.

Dès qu'une chaise fut à portée de main de la jeune rousse donna son bout d'armure à Ennis et attrapa la chaise. Ensuite, ignorant la douleur qu'elle pouvait encore sentir dans son épaule, la jeune aiglonne lança le meuble de bois vers le cognard qui fonçait à nouveau dans la direction des deux fillettes. Elles n'avaient plus qu'à espérer à présent que l'idée d'Irene fonctionne et que la balle de fer parvienne à casser la chaise malgré son élasticité nouvelle... Sinon elles n'avaient plus qu'à attendre que le sortilège d'Ennis perde son effet, en priant pour que personne, à commencer par elles, ne rencontre à nouveau la balle folle et ne se retrouve blessé...

J'ai eu un doute, on est bien sur un RP+ ? :) Si non, désolée pour la longueur de la réponse :/
Et encore désolée pour le retard !

Tallyrenpher, à l'attaque !/ ⇈⇈ Ceci n'est pas un pavé... ⇈⇈ / Des Souris et des Dragons
Irene s'écrit sans accent, merci ! ^^
4ème année RP - M.E.R.L.IN. : Mat / Spid'Irene, la Princesse des Mots-Croisés
31 août 2020, 21:43
Un cognard dans les couloirs  IG 
- "Une chaise?!" Répondit Ennis aussi surprise qu'interrogative. Mais pour quoi faire une chaise? Elle resta un instant figée ses prunelles plantées dans celles de la Serdaigle quand un nouveau fracas se fit entendre. Le cognard caoutchouteux venait de percuter de plein fouet le mur à lautre bout du couloir et avait eut un effet instantané sur la Gryffondor. Une chaise donc. La jeune fille piqua un sprint pour rentrer dans la salle où ses affaires étaient restées en plan. Et allaient le rester encore un moment. Elle attrapa la première chaise qu'elle trouva et se rendit à la porte. Un fracas immense la fit sursauter. Contrairement à ce à quoi elle s'attendait ce n'était pas la balle de Quidditch mais bien Irene qui venait de fracasser une armoire. Mais qu'avait-elle en-tête exactement? Une sacrée énigme qui se résolvait alors que la jeune fille venait de la rejoindre et lui expliquait son idée.

- "
Au point où on en est..." la bleue et bronze brandissait la chaise pour faire opposition au cognard fou qui venait droit sur les deux élèves. Pour se proteger des éventuels bouts de bois - car elles espéraient que ça marche - elle s'accroupie et se protégea le visage as ses bras. Il ne fallu pas longtemps pour qu'un nouveau bruit sourd se fasse entendre, suivit par le tintement de morceaux de bois plus ou moins gros qui tombaient au sol. Un bâton qui avait le format d'une batte tomba sur son avant-bras. En redressant la tête et dépliant ses bras, l'irlandaise put localiser et prendre le dit bâton, vestige d'un pied de feu la chaise. Elle le tendit à Irene et chercha le cognard des yeux.

- "
Je pars par là." Indiqua la poursuiveuse en montrant de la main l'extrémité du couloir exempt de tout danger immédiat. "Je fais au plus vite." Et sans lui laisser le temps de répondre elle partit en courant, et peut importe si c'était interdit. Il fallait juste espérer qu'elle ne croise aucun prefet ou professeur. Car elle n'aurait ni le temps d'expliquer, ni celui d'écouter une sanction. Il en allait de la sécurité de sa camarade. Alors elle courut. Autant dire quelle se félicitait de faire régulièrement du sport car elle avait eu quelques escalier à descendre et couloirs à traverser. Sans compter le parc qui ne lui avait jamais parut si grand. Elle parvint après se longues minutes au local où se trouvait les malles. Devant la porte entrouverte - premier point étrange - elle prit le temps de replacer ses cheveux derrière ses oreilles et d'inspirer deux grandes fois. Puis elle entra. En plein milieu de celui-ci on pouvait voir que de nombreuses malles de balles étaient tombées de leurs étagères. Un cafarnaum sans nom. Et dans tout ce fatras elle devait repérer celle qui devait accueillir leur cognard sauvage...

- "
Accio malle à cognard vide." Tenta la fillette un peu désespérément. Mais rien de probant ne se passa. Elle ne maîtrisait pas du tout ce sort. N'avait même pas commencer à l'étudier. Elle grimaça devant son... dans le coin à droite une malle s'agita. En s'approchant, la joueuse put l'identifier comme étant celle qu'elle cherchait. Elle en claqua le couvercle et la prit dans ses bras - elle était volumineuse - et fit le chemin inverse. Bien plus lentement.

Elle regagna le couloir et arrivée à son extrémité, alors qu'elle entendait Irene frapper la balle de sa batte de fortune, elle cria.

- "
Je l'ai!" Puis elle plaça le coffre ouvert au milieu du passage et se tint debout à côté, sa baguette en sécurité dans sa poche. "Faut le bloquer et le mettre dedans maintenant!" Facile à dire n'est-ce pas?

Je suppose que le sort Emasticus est terminé :)
Oui c'est bien un RP+.
Désolée pour ce retard, jetais persuadée d'avoir répondu.

Ennis O'Belt - 4ème année RP
Jo' family - color=#741B47
23 sept. 2020, 02:03
Un cognard dans les couloirs  IG 
Irene, se jeta à genoux sur le sol dès qu'elle eu envoyé le siège vers le cognard, afin d'éviter la balle. La chaise explosa alors dans une gerbe de brindille, mais dans les lambeaux du meuble qui leur tomba dessus, écorchant légèrement la joue de la jeune bleue, alors qu'Ennis tombait sur un pied. Ou plutôt le contraire. Irene attrapa, sans perdre de temps, le morceau de bois que sa camarade lui tendait, jeta sa baguette sur le sol et, précipitamment, enleva la cravate de son uniforme. Elle enroula le bout de tissus sur un côté du pied cassé, laissant juste la place pour que ses mains aient la place de tenir fermement la future batte. Irene, concentrée acquiesça simplement sur ce que lui disait Ennis, entendant les pas de la brunette se précipiter hors du couloir.

Irene revint à la construction de sa batte de fortune après avoir jeté un œil inquiet vers la balle folle. Elle n'était maintenant plus que la dernière cible vivante, donc la dernière cible favorite du Cognard, elle devait faire attention. Irene passa son bout de bois dans l'avant bras d'armure qu'elle avait ramassé plus tôt, essayant tant bien que mal de se servir du tissus pour bloquer solidement le morceau de bois dans le bout de métal. Le résultat était... particulier, mais Irene espérait de tout coeur qu'il serait largement suffisant en attendant le retour d'Ennis.

Un sifflement caractéristique très proche indiqua à la petite rousse que c'était le moment d'en avoir le coeur net. Elle se redressa, arma sa batte avec son bras droit et donna un grand coup. Et manqua le Cognard, effectuant dans l'élan une rotation sur elle même. Cette rotation, si elle la déséquilibra un peu, lui évita un nouveau coup de cognard, Irene sentit la balle lui effleurer l'épaule pour aller se fracasser durement contre une armure un peu plus loin, laissant sa marque dedans. Le sortilège d'Ennis ne fonctionnait plus, si le cognard risquait de faire désormais plus mal, il allait au moins être plus lent.

Irene se focalisa sur la balle qui revenait à la charge. Elle tenta de donner un nouveau coup. Un peu trop bas, le cognard sonna le bras de l'armure, mais sa trajectoire ne fit que monter légèrement. Au moins il y avait du mieux. Irene se retourna précipitamment et se prépara à nouveau à frapper. Cette fois la batte rencontra correctement le cognard, mais pas assez fort pour le dévier vraiment de sa course. La batte fut brutalement arrachée de la main d'Irene qui grimaça de douleur. Une floppée de juron fut couverte par le fracas de la batte de fortune au sol. Irene se précipita pour la ramasser, notant tout de même que la pièce d'armure avait été un peu courbée par le choc. Si Irene parvenait à cogner le cognard avec l'autre côté de la batte, alors elle serait certaine que son stratagème fonctionnerait. La fillette se redressa donc, batte en main, présentant le côté encore rutilant de la protection métallique. Elle se concentra et donna un grand coup parfait qui envoya le cognard valser de l'autre côté du couloir. Le choc résonna dans le bras de la fillette, jusqu'à son épaule, elle eut l'impression après que des millions de fourmis couraient sur sa main. Pourtant, Irene, sourit, fière d'elle. *I will survive* pensa, légèrement amusée, la petite Irlandaise. Un coup d'oeil sur son outil de fortune lui permit de remarquer que la pièce de métal était aplatie à l'endroit du choc.

C'est alors qu'elle entendit au loin la voix d'Ennis. Irene ne se retourna pas, les yeux rivés sur la balle de fer qui revenait déjà à la charge, se contentant de grogner pour signifier qu'elle avait entendu. La jeune fille renvoya à nouveau le cognard le plus loin possible alors qu'Ennis plaçait la boîte dans le couloir. Ensuite, la petite rousse donna sa batte de fortune à la jeune brune et ramassa sa baguette à ses pieds. Irene savait quel sort elle voulait utiliser. Le tout était de viser correctement. La petite Gates se plaça un peu en avant et attendit de voir le Cognard faire demi tour vers les deux filles et se rapprocher en ligne droite.

Baguette levée vers le cognard elle avait eu le temps de se concentrer dessus, elle le visualisa donc en train de s'immobiliser brusquement, comme se fracassant contre un mur, un peu comme dans certains dessins animés qu'elle avait vu avant d'entrer à Poudlard. Elle envoya un sentiment de surprise, de choc dans sa baguette et effectua parfaitement la gestuelle en prononçant distinctement :
- Immobulus !


Désolée également pour le retard ! :) Je te laisse le choix de dire si Irene parvient à toucher le cognard ou pas ^^
Mots et phrases en gras et souligné pour la Cabane de Crystal : Élan, Nightwish ; I Will Survive, Gloria Gaynor ; Millions, The O'Reillys and the Paddyhats ;

Tallyrenpher, à l'attaque !/ ⇈⇈ Ceci n'est pas un pavé... ⇈⇈ / Des Souris et des Dragons
Irene s'écrit sans accent, merci ! ^^
4ème année RP - M.E.R.L.IN. : Mat / Spid'Irene, la Princesse des Mots-Croisés
4 oct. 2020, 17:44
Un cognard dans les couloirs  IG 
Quand Ennis eut fini de placer la malle à l'extrémité du couloir, elle redressa la tête pour trouver la fameuse balle noire qui changeait de direction plus souvent encore qu'une girouette en pleine tempête. La châtain s'avança jusqu'à la rousse qui lui tendit sa batte de fortune avec fermeté. L'irlandaise l'attrapa d'un geste mécanique et se retrouva bien gauche avec cet outil dans les mains. Mais alors que la Serdaigle lançait un sort d'immobilité sur le cognard, elle tenta d'imiter la prise d'Audric du mieux possible et pria intérieurement Circée pour ne pas avoir à agir. Aucun doute se retrouver batteur sur un terrain de Quidditch ne serait rien d'autre que purement handicapant pour son équipe. Heureusement sa camarade semblait avoir été adroitement avec cette batte de fortune pendant son absence. La balle de fer fonçait droit sur elle et le sortilège venait d'émettre des étincelles au bout d cela baguette d ela jeune sorcière. Dans le doute Ennis plaça la jambe de la chaise sur la trajectoire de la tête chercheuse qui sévissait au coeur du couloir depuis de très longues minutes et attendit le choc. Choc qui ne vint pas. A la place un bruit effarant d'un bloc de fer heurtant des dalles de pierres résonna dans tout le corridor, tirant une exclamation de surprise à la poursuiveuse des Griffes Ardentes.

- "
T'as réussi." souffla-t-elle soulagée. Sa main droite lâcha le morceau de bois et ses deux bras tombèrent le long de son corps. Elle fonctionnait encore à l'adrénaline. Le danger était temporairement écarté. Son regard balaya l'espace autour des deu filles et se posa sur le coffre. Elle se souvint subitement que le cognard n'allait pas gentiment attendre immobile toute la journée et s'empressa d'aller chercher l'outil de rangement pour l'apporter juste à côté de la balle folle. Arrivée près de la sphère noire elle hésita. Magie ou force physique? Hésitant elle décida de prendre la balle dans ses mains. Compte tenu de l'extrême violence des coups et des ecchymoses qu'ils récoltaient à l'issue des matches et entraînement, Ennis s'attendait à ce qu'elle soit plus lourde. N'étant pas batteur elle navait pour l'instant jamais eu la lourde tâche de ranger un cognard. UE fois ce dernier bien a l'abri dans sa boîte refermée à l'aide du cadenas elle regarda la représentante de la maison de Rowena:

- "
Ça va? J'ai fait au plus vite..." Elle était encore essoufflée de tout ce qui venait de se passer et par dessus l'épaule de la rousse elle voyait les dégâts dans le couloir. Du bois partout, une armure renversée, des éclats de pierre... Et derrière elle c'était sûrement pareil. Un sacré ménage à faire en perspective!

Mots en gras - Cabane de Cristal - Oct 2020 - Mission 1

Ennis O'Belt - 4ème année RP
Jo' family - color=#741B47
31 oct. 2020, 23:36
Un cognard dans les couloirs  IG 
Un vif éclair de lumière bleu clair sortit de la baguette d'Irene. Il fonça en ligne droite et percuta le cognard en plein cœur. Irene ne pu retenir une exclamation de joie, perdue dans le fracas du cognard sur le sol, alors qu'un extrême soulagement s'emparait de son être au point de faire trembloter ses mains et ses jambes. Ennis lâcha également une exclamation, Irene pouvait sentir sa surprise dans sa voix. Irene acquiesça simplement, un sourire aux lèvres, reprenant le souffle qu'elle avait presque coupé après avoir prononcer la formule de son sortilège. Le soulagement qui prenait possession de son corps lui fit remarquer à quel point elle avait été tendue et concentrée ces dernières minutes. Mais ce n'était pas encore tout à fait fini, le cognard allait pouvoir recommencer à bouger d'ici peu. Heureusement, Irene n'était pas la seule à y avoir songé.

Ennis apporta la malle près du cognard et le rangea dedans, sous les yeux d'Irene qui tituba un peu avant de s'écrouler à terre à côté de la jeune rouge. Irene regarda Ennis dans les yeux avant de rire puis de répondre :
- Oui !
Elle ne pouvait pas dire mieux, la douleur de son épaule s'était presque effacée avec la détente soudaine de la petite rousse. Irene regarda autour d'elle, tournant la tête comme une girouette, c'était un sacré chantier, laisser un tel bazar n'était pas une bonne idée, d'autant plus si un professeur les surprenaient. Les yeux d'Irene tombèrent sur la batte de fortune là où Ennis s'était tenue peu avant que le sort d'Irene ne stoppe le cognard. Le cognard avait déformé l'avant bras de l'armure, coinçant le pied de chaise dedans, handicapant probablement le futur ménage des deux fillettes.

Irene soupira légèrement et s'adressa à Ennis, dans une voix oscillant entre le joyeux et le sérieux :
- Tu ranges la malle ? Vais m'occuper du couloir !

Sans attendre de réponse, Irene bondit sur ses pieds et commença à ramasser les bouts d'armures et de bois. Elle faisait deux tas : un tas pour le métal et un tas pour le bois. Le plus délicat arrivant avec la batte de fortune. Irene la ramassa et l'observa, indécise. Elle essaya vaguement de tirer sur chaque partie mais, si ces dernières jouaient un peu, elles ne se désolidarisèrent pas. Irene se mordit la lèvre en réfléchissant, revoyant les sortilèges qu'elle connaissait... Elle pouvait peut-être tenter un diffindo sur le pied de chaise ? Ou mieux ! Un nouveau sourire éclaira le visage de la petite serdaigle, si cela fonctionnait ce serait parfait ! Elle pointa sa baguette sur le pied de chaise et se concentra avant de prononcer :
- Elasticus !
Irene espérait qu'en rendant la surface molle et élastique, elle pouvait tirer le pied de chaise de son carcan. Elle tenta donc, avec succès. La jeune fille utilisa Finite pour rendre au pied sa consistance initiale et s'approcha du tas de bois, jetant le pied de chaise dessus. Elle parvint, à l'aide de plusieurs Reparo, à obtenir une chaise convenablement réparée. Elle la replaça rapidement dans la salle de cours et revint dans le couloirs, observant le tas de ferrailles contenant des pièces d'armures mélangées. Là, elle aurait plus de mal déjà...

On va arriver sur la fin là je pense ^^
Mots en gras - CdC Octobre 2020

Tallyrenpher, à l'attaque !/ ⇈⇈ Ceci n'est pas un pavé... ⇈⇈ / Des Souris et des Dragons
Irene s'écrit sans accent, merci ! ^^
4ème année RP - M.E.R.L.IN. : Mat / Spid'Irene, la Princesse des Mots-Croisés