Inscription
Connexion

16 juil. 2020, 21:17
Tout se paie tôt ou tard  PV : E.P. 
Mardi 8 Novembre
13h30 - 1er étage

@Edward Penwyn


La reprise des cours s'était déroulée dans une atmosphère bien tendue après la semaine de convalescence décrétée à la suite du bal. Si Rey en avait profité pour tenter une approche détournée vers Aelle Bristyle, il avait également mis un point d'honneur à ne rencontrer personne d'autre. Entre les poufsouffles possiblement remontés contre lui pour le crache-limaces reçu par Alienor, les deux gryffondor un peu folles volant des couronnes et lançant des tartes, la préfète et autre professeur qu'il avait totalement ignoré, il avait tout intérêt à se faire oublier pour quelques temps.

D'autres, qui ne lui en voulait peut-être pas encore n'avait par ailleurs pas tenté de l'approcher. Il pensait entre-autres à Emelyne et Drian. Alienor, qui d'ailleurs appliquait avec beaucoup d'efficacité sa demande - il ne l'avait qu’aperçu à des cours qu'ils partageaient, le plus loin possible de lui - était surement allée leur parler. Le garçon était à la fois soulagé et peiné. Au fond, il savait qu'il y avait encore des personnes à Poudlard pour se préoccuper de lui. C'était fini à présent. Sauf si Eliott revenait à la réalité mais cette bataille était encore moins gagnée que la sienne.

Rey était donc seul ce jour-là pour déjeuner et c'était tout aussi seul qu'il déambulait dans les couloirs pour rejoindre sa salle commune. N'ayant pas cours, il avait dans l'esprit de s'avancer sur ses devoirs. Il marchait sans se préoccuper de ce qui l'entourait et pensait plutôt à sa liste de choses à faire, le regard résolument fixer sur le bout du couloir. Dans son champs de vision passait les gens, insignifiants pour lui tout comme il ne représentait rien pour eux. Tout du moins ce fut ce qu'il pensa jusqu'à ce qu'une main se pose sur son épaule et l'oblige à stopper son avancée. Le garçon se tendit mais tourna la tête, intrigué par cette saisie inopinée. Cette main appartenait à un adulte, un professeur même. Celui d'Etude des moldus, cours auquel il n'allait pas. Il braqua un regard interrogateur sur l'homme, se demandant bien ce qu'il lui voulait.

13 août 2020, 23:59
Tout se paie tôt ou tard  PV : E.P. 
Quelques jours s'étaient écoulées depuis la sortie d'Edward de l'infirmerie après qu'une partie d'un plafond lui était tombé dessus et lui avait brisé une partie du bras. Malgré tous les bons soins fournis par l'infirmier, le professeur d'Étude des Moldus devait porter une attelle le temps que son bras guérisse. Il aurait pu prendre tout un tas de potions pour guérir plus rapidement, mais l'homme ne voulait pas mettre sa santé en danger en ingurgitant des breuvages magiques plus que nécessaire. Il y avait des blessures que seul le temps pouvait traiter.

Ses journées, il les passait entre ses appartements, sa salle de cours, la salle des professeurs et la Grande Salle. Au détour d'un couloir, l'homme remarqua une chevelure rouge qui ne lui était pas inconnue. Pas la même chevelure qui s'était présentée à Arwen, Eleanor et lui le soir du bal, mais il savait que c'était lui. Le garçon était partie en catimini lorsque lui, avait interpellé les élèves qui avaient causés des ennuis avant le grand incident de la soirée d'Halloween. Sentant la colère monter en lui - après tout, tout devait se payer tôt ou tard - l'adulte se dépêcha de rattraper l'enfant à grandes enjambées et l'empoigna fermement par l'épaule sans ne rien dire. Seul son regard courroucé laissa le Poufsouffle comprendre que le professeur n'était pas de bonne humeur. Après deux secondes de réflexion, il s'exclama :

- « Sifferlen, c'est bien ça ? »

Il ne prenait aucune pincette, l'appelant directement par son nom de famille - nom qu'Arwen lui avait dit plutôt dans la semaine lorsqu'ils avaient eu l'occasion de discuter. Regardant l'enfant de haut en bas pour le jauger, il finit par reprendre d'une voix sèche :

- « Vous êtes parti bien tôt du bal. Tout juste à temps pour éviter la punition que j'ai donné à vos camarades. »

« Seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin ! » #PouffyFamily

31 août 2020, 00:15
Tout se paie tôt ou tard  PV : E.P. 
Rey resta circonspect face au regard en colère du professeur et à la question qui lui sembla plus rhétorique que véritable. Dans d'autres circonstances, il aurait probablement eu un peu peur mais l'Homme était bien plus intimidant que l'adulte qui lui faisait face. Le troisième année s'était endurcie à son contact, il ne se laissait plus aussi facilement impressionner.

Rey se contenta donc de froncer les sourcils, agacé de ne pas comprendre. Il lui voulait quoi au juste ? Il n'avait même pas cours avec lui. Le garçon n'eut pas longtemps à attendre, le sorcier enchaîna immédiatement. A la mention du bal, le rouquin se raidit et la moutarde lui monta au nez. Il n'avait pas oublié ce qu'il avait fait et s'en voulait bien plus que quiconque ne pourrait le soupçonner, il méritait toutes les punitions du monde pour avoir blessé Alienor. Toutefois, ce que laissait entendre ce professeur qui n'avait même pas levé le petit doigt lorsque Minie s'était fait prendre sa couronne, le mettait en rage. Est-ce qu'il était vraiment en train de dire qu'il s'était... enfui ?

- J'sais pas de quoi vous parlez, répondit-il avec humeur, y'avait aucun professeur pour aider Herminie quand je suis parti. Et de toute façon, j'allais pas rester à ce bal pourr - nul, se rattrapa-t-il, tout de même conscient qu'il parlait à un adulte, une amie avait besoin de moi ailleurs.

Besoin de lui était un grand mot, besoin qu'il répare ses conneries était plus juste. Le garçon avait conscience que son arrogance n'allait pas arranger son cas mais, poings fermé et mâchoires serrées, il lui rendit son regard en le défiant. Oui, ce prof' qui lui parlait de punition, il était où quand les deux gryffondor avaient commencé à s'en prendre à tout le monde ? Il pouvait bien le punir, mais il n'avait pas le droit de dire qu'il s'était enfui comme un lâche après ce qu'il avait fait ce soir, ce qu'il avait vécu avec la poufsouffle. Jamais, il n'avait été aussi courageux. Affronter son amie après ce qu'il avait, tenter de réparer les dégâts, et finalement tout lui balancer pour lui demander de s'éloigner à nouveau.

- Vous savez rien, gronda Rey tout bas entre ses dents.

19 oct. 2020, 00:17
Tout se paie tôt ou tard  PV : E.P. 
Si de la fumée avait pu sortir des narines d'Edward en ce moment, l'élève aurait certainement pris peur. L'adulte avait horreur qu'on le prenne pour un imbécile, et le fait que son épaule lui faisait un mal chien n'arrangeait pas les choses. Comment cet élève pouvait-il feindre l'ignorance et lui mentir au visage ? La patience qui était habituellement l'une des caractéristiques principales du professeur n'était plus ; il dut même se retenir pour ne pas proférer des propos déplacés au gamin. Pendant plusieurs secondes, le sorcier foudroya le rouquin du regard, se gratta l'attelle qui le démangeait de sa main gauche, puis lui dit d'une voix sans équivoque :

- « Ne me prenez pas pour un troll des montagnes, Monsieur Sifferlen. Nous savons tous les deux les bêtises que vous avez pu faire à cette soirée, vos camarades me l'ont d'ailleurs confirmé lorsque je les ai pris à part après cet acte abject et avant l'effroyable scène que nous ont fait ces affreux élèves. »

Son regard était menaçant, son corps était droit comme un piquet. Cet élève l'avait agacé, et plus il se moquait de lui et plus Edward avait envie d'augmenter la punition qu'il lui donnerait. D'un sourire malicieux, il rajouta :

- « Il me semble que Miss Delphillia se souvient bien de vos actions puériles, n'est-ce pas ? Vous n'allez pas échapper à la punition que les autres ont eu. Il n'y a pas de raison pour qu'il soit puni et vous non. »

Machinalement, il tenta de croiser les bras comme il le faisait si souvent lorsqu'il était fâché, mais la douleur lancinante qui apparut à son épaule droite lui rappela l'amère réalité : son bras était toujours blessée. Une grimace se profila sur son visage, mais il essaya de la masquer au plus vite.

« Seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin ! » #PouffyFamily

20 oct. 2020, 22:32
Tout se paie tôt ou tard  PV : E.P. 
La colère de Rey se cristallisa quand il comprit que ce professeur ne comprenait décidément rien à rien. Un troll des montagnes ? Ca semblait bien coller à ce professeur qu'il n'avait même pas en cours. L'idée s'incrusta dans son esprit mais il la garda au secret, bien au chaud. Il ne manquerait pas de l'appeler ainsi loin de ses oreilles indiscrètes, le surnom qu'il s'était donné lui-même lui collait beaucoup trop bien à la peau. Il se focalisa là-dessus pour ne pas céder à la colère face à tous les superlatifs que le sorcier utilisait.
Abject. Fallait pas exagérer non plus.
Et quand l'adulte osa prononcer le nom de Aliénor, avec une méchanceté sans feinte, il était à deux doigts d'exploser mais tint encore bon.

Le rouquin ferma les yeux le temps de prendre une grande inspiration et la première chose qu'il vit derrière le rideau noir de ses paupières fut une scène avec son père. Malgré tous ses défauts et tout le dégout qu'il ressentait pour lui, il gérait ses émotions d'une façon extraordinaire. Bien plus que cet homme qui s'agitait, grimaçait devant lui et restait buté dans son idée guidée par sa colère. Pas du tout l'exemple à suivre, Rey le savait, bien que c'était tentant de lâcher la hargne qui montait crescendo en lui. Non, il valait bien mieux imiter le sang-froid de Kyrill Sifferlen. Si le sorcier empathe y arrivait, lui aussi le pouvait. Premièrement, commencer par avoir un langage un peu plus correct. Deuxièmement, rester calme malgré les insultes. Troisièmement, ne pas se laisser marcher dessus et garder les yeux sans honte rivés dans ceux de son interlocuteur. Check.

- Vous m'avez mal compris professeur, commença t'il d'une voix étrangement calme et froide qui dénotait avec son regard ambré brulant de colère. Je n'ai pas sous-entendu que je n'avais rien fait, j'ai dit que je ne m'étais pas enfui. C'est bien que vous la mentionnez, Miss Delphillia se souvient également parfaitement qu'elle est l'amie que je suis allé aider. Punissez moi comme vous le voulez, vous avez raison je le mérite, je n'ai jamais prétendu le contraire. Mais ne croyez pas que je voulais éviter quoique ce soit, je ne vous ai vraiment pas vu.

*Trop lent à réagir le troll* pensa-t-il vulgairement en conclusion de ses phrases beaucoup trop bien faites. Un affront secret si peu libérateur.

3 nov. 2020, 22:00
Tout se paie tôt ou tard  PV : E.P. 
Le sourcil droit d'Edward s'arqua devant l'attitude du jeune garçon. Si il tentait d'avoir une voix froide et dénuée d'émotions pour montrer qu'il contrôlait la situation, tout dans ses gestes montrait la rage et la colère qui étaient siennes. Son regard, et même quelques nerfs et veines anormalement tendus par rapport à la normale se dessinaient sur son visage et sur ses mains. En l'écoutant parler, le professeur qui avait été blessé lors de ce bal et n'était guère de bonne humeur à cause de cela ne put retenir un sourire en coin ampli de dédain. Les élèves qu'il avait attrapé et sorti de la salle de bal lui avaient très bien expliqués ce qu'il s'était passé et l'attitude de ce garçon n'était pas celle qu'il décrivait. Il avait jeté un sortilège à la camarade qu'il venait de prétendre avoir aidé, puis était rapidement sorti de la salle avant qu'un préfet ou un professeur n'intervienne. Si ce n'était pas de la fuite, qu'est-ce que c'était ?

- « Eh bien, Monsieur Sifferlen, vous avez une drôle de manière d'aider vos camarades. Habituellement, leur jeter un maléfice de crache-limaces n'est pas une aide attendue. »

Le sourire sur son visage s'accentua lorsqu'il confronta le garçon de Poufsouffle face à ses propres incohérences. Edward prenait un malin plaisir à le titiller après avoir remarqué qu'il était sur le poing d'exploser. Il arrêta de sourire et lui dire d'une voix dure et froide :

- « Pour cela, et pour votre départ... pour ne pas dire fuite vu que vous n'aimez pas ce terme, vous faites perdre 30 points à votre maison. Naturellement, vous aurez quatre retenues tout comme vos camarades. »

L'adulte croisa les bras et jeta un regard plein de mécontentement à 'enfant.

« Seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin ! » #PouffyFamily

12 déc. 2020, 11:35
Tout se paie tôt ou tard  PV : E.P. 
Rey se demandait si ce professeur le faisait exprès ou si il était bel et bien un troll. Tout portait à croire que la seconde hypothèse était la bonne. L'homme semblait ne pas avoir compris un traitre mot de ce qu'il venait de lui dire, le ramenant encore à ce malheureux maléfice qui avait touché la mauvaise personne. Etait-ce si inconcevable pour le cerveau d'un adulte qu'un enfant soit responsable et aille de lui-même faire ses excuses et réparer ses bêtises ? Pour celui-ci, en tout cas, la réponse était oui. Peu importe le ton, peu importe l'attitude, le sorcier était borné dans l'idée qu'il se faisait du garçon et ne faisait que semblant d'écouter. De plus, il semblait prendre un malin plaisir à dire n'importe quoi et à retourner le couteau dans la plaie, pour que le poufsouffle craque peut-être ? Quel genre de professeur faisait ça ? Certainement pas un professeur bienveillant. Plutôt même, un adulte bien frustré avec des plaisirs morbides. Malgré toute son envie de lui répondre, Rey se retint et garda sa mâchoire bien serrée. Il ne lui donnerait pas cette satisfaction.

Le regard du jeune garçon tomba sur l'attelle à laquelle il n'avait pas fait attention jusque là, tandis que l'homme enchainait avec ses punitions que le garçon trouvait bien évidemment insignifiantes au regard de ce qu'il avait déjà fait. Des bruits de couloirs disaient qu'un professeur s'était fait tomber le plafond sur la tête au lieu d'affronter les élèves un peu cinglés le soir du bal, et que ce n'était que grâce à l'intervention de jeunes élèves qu'il ne s'en sortait qu'avec une blessure au bras. C'te honte. Ce professeur là aurait mieux fait de fuir, lui. Sa main à couper que c'était ce type frustré qui se défoulait sur lui !

- C'est bien noté. Professeur, dit-il en ayant l'impression de s'écorcher la bouche. L'homme ajouta qu'il le préviendrait de où et quand se déroulerait la retenue avant de le libérer enfin. Le garçon prit soin à mettre le plus de distance entre ce prof' troll et lui et espéra qu'il ne tomberait pas sur lui de sitôt.

RP Terminé