Inscription
Connexion

24 sept. 2020, 11:15
On va s'expliquer...
Mercredi 6 septembre 2045
Après le repas du midi, environ 14h
Couloir, non loin de l’escalier menant aux cachots
@Eileen Eastwood


Entourée, souriante, vivante. Aliénor avait décidé de vivre à la fin de ses grandes vacances, de se retrouver avec ses amis, ou du moins les gens qu’elle appréciait, de trainer comme avant avec toutes les connaissances qu’elle pouvait avoir au sein du château. Elle papillonnait, redevenant l’électron libre qu’elle était en première année. Mais surtout, elle ne voulait plus revivre ce qu’elle avait vécu. S’enfermer sur elle-même, ne plus parler aux autres et au combien cette situation lui avait permis de rencontrer Carry, ses relations avaient été marqués par cette absence.

Mais au-delà de ses volontés de vacances, sa rencontre avec Colby dans le Poudlard express lui avait permis de retrouver son goût pour l’aventure, tout était encore possible et elle avait tant à vivre, elle ne s’enfermerait plus, elle ne voulait rien louper.

C’est alors qu’un peu plus loin dans le couloir, sortant de sa salle commune ou y allant elle n’en savait rien, elle reconnut la chevelure rousse de l’ancienne capitaine de Quidditch de Serpentard. Elle était en partie responsable de cette humiliation qu’Aliénor avait subi cette image lui revint en tête comme si elle venait de se prendre un vitre trop propre. Ses yeux changèrent prenant une teinte plus sombre et ses sourcils se froncèrent. Elle avait des comptes à réglé avec Eileen Eastwood et elle n’avait plus envie de remettre les choses à plus tard. La colère grondait en elle comme un volcan qui se réveillait. Elle maitrisait certes un peu mieux ses émotions, mais là, elle n’avait aucune envie de calmer sa colère. Alors que les gens avec qui elle discutait il y a quelques minutes étaient partis en cours, elle avait un trou dans son emploi du temps et n’avait rien de prévu le mercredi après-midi. Normalement elle serait allée réviser ses kata, ou méditer ou même s’entrainer au Quidditch. Mais la rouquinne devant elle était devenu sa seule priorité.

Elle s’avança d’un pas décidé, le regard fixe sur sa cible avant que sa voix ne claque dans l’air. Elle se fichait bien des gens autour d’elle, elle devait vider son sac, régler ses comptes avec cette fichue Serpentard.

-Eastwood !

S’approchant de sa camarade, elle l’attrapa par le bras pour la forcer à se tourner vers elle et à lui faire face. Elle planta ses yeux dans ceux de la rousse, les lèvres pincées, les muscles contractés au possible.

-Alors, ça t’amuse de pourrir la vie des gens ? Tu te crois tout permis ? T’as cru que t’allait t’en sortir comme ça après ce que tu m’as fait ?

La colère faisait bouillir ses veines. Dans un dernier élan de lucidité, elle retira sa main du bras de son adversaire du jour, sinon elle pourrait lui broyer. Plantée devant Eileen un léger rire s’extirpa de sa bouche avant qu’elle ne se penche un peu vers elle pour lui avouer à voix basse.

-Il est temps de payer très chère.

Batteuse des Hel's
J'ai plus de virilité dans mon petit doigt que toi dans tout ton corps.
Aliénor Delphillia 5ème année RP, Poufsouffle

27 sept. 2020, 00:00
On va s'expliquer...
Après avoir passé ses grandes vacances dans la maison de ses grands-parents maternelles, Eileen était nettement plus sereine pour cette rentrée à Poudlard. Pour commencer, elle la faisait en même temps que tout le monde et ça changeait tout. Et puis, elle n'avait pas eu de conflit avec ses parents, même quand ils étaient venus passer quelques jours à Creswell, ce qui n'était pas négligeable non plus. Cerise sur le gâteau, son grand-père l'avait aidée, à sa demande, dans les cours où elle avait du mal et le résultat était qu'elle n'avait presque plus de retard. Bref, c'était une bouffée d'oxygène qui lui permettait d'amorcer l'année sous de meilleurs augures et tant mieux vu que depuis quelques jours, une seule chose lui trottait en tête : en apprendre plus sur l'étrange rencontre qu'elle avait faite. Cette créature des fonds du lac, elle n'arrêtait pas d'y penser et était bien décidée à en percer le mystère. Ce qui expliquait qu'elle sorte de sa salle commune pour rejoindre la bibliothèque alors qu'elle n'avait pas de devoirs à faire.

Elle n'eut pourtant pas le temps de faire plus que quelques pas quand elle entendit une voix agressive la héler par son nom. Deux ou trois secondes plus tard, une main se posait sur son bras pour la forcer à se retourner, ce que l'adolescente fit avant de se dégager brusquement. Aliénor Delphillia, dans ses mauvais jours. Ah ben tiens, ça lui avait pas manqué ça mais qu'est-ce qu'elle pouvait donc bien lui vouloir ? Pourrir la vie des gens ? Mais de quoi est-ce qu'elle pouvait bien lui parler ? La rousse mit un moment à recoller les bouts et à comprendre de quoi la Poufsouffle lui parlait. Ouah, l'eau avait coulé sous les ponts depuis pourtant, non ?


"T'en es encore à ça ? Hey, Aliénor, faut passer à autre chose hein. T'as brutalisé une de mes équipières, on a donné une leçon, balle au centre." dit-elle alors, clairement sarcastique et semblant parfaitement sûre d'elle.

Bon, la réalité, ce n'était pas encore vraiment ça. Même si Eileen affichait un air d'assurance, elle ne le ressentait pas encore réellement mais elle s'était promis de ne plus se laisser marcher dessus et... ben justement, c'était le moment de le prouver. Et puis, fallait être honnête, le secret qu'elle gardait en elle de l'étrange aventure qui lui était arrivée l'aidait grandement. Elle avait l'impression qu'il y avait bien plus important que les mesquineries entre adolescentes. Elle se sentait au-dessus de ça et puis, ça faisait quand même près de cinq mois cette histoire. Certes, avec Eider, elles n'y étaient pas allé de main morte mais quand même, de là à revenir dessus maintenant, ça la dépassait complètement. D'autant qu'Aliénor avait eu sa revanche puisque son équipe avait gagné le tournoi.


"C'est ridicule tout ça. Et si tu penses me faire peur... je ne suis pas aussi influençable que tes cibles habituelles. Tu sais... les premières années sans défense. Allez, c'est pas tout ça mais j'ai autre chose à faire de mon temps libre"

C'était pas mal comme compromis non ? Elle ne se laissait pas marcher dessus mais elle n'allait quand même pas jusqu'au conflit. Bon, bien sûr, elle doutait que sa colérique camarade en reste là mais ça valait le coup de tenter. Après tout, les vacances lui avaient peut-être mis un peu de plomb dans la tête. Ça ne coûtait rien de l'espérer en tout cas.

27 sept. 2020, 12:42
On va s'expliquer...
Comme elle s’y attendait, la réponse de sa camarade ne se fit pas attendre. Réponse qui enflamma encore plus les veines de la jeune fille. Ses sourcils se froncèrent d’incompréhension. Elle recula d’un pas pour laisser son regard trainer sur le corps de la Serpentard dans un jugement qu’elle ne prenait pas la peine de dissimuler. « Balle au centre » avait-elle dit ? Balle au centre ?! Et l’autre qui l’avait insultée en plein match avec le micro des commentateurs, qui avait tenté de lui lancer un sort en plein entrainement ? Ah ouais balle au centre ? Et passer à autre chose ? Elles avaient laissé combien de temps passer entre l’altercation au premier match et leur petite vengeance ? Un truc comme 5 mois non ? Aliénor avait totalement le droit de venir régler ses comptes maintenant. Plus ça allait, plus Aliénor avait envie de foutre une baffe à cette pimbêche de Serpentard.

-Ah ben oui, vas y fuit. C’est bien une technique de Serpentard ça ! Ça humilie les gens et ça assume pas.

Elle passa un coup de langue sur ses lèvres pour les humidifier, elle bouillait de l’intérieur et elle devait cracher son venin, elle devait mettre les choses au clair. Si elle gardait tout pour elle, elle risquait d’exploser et ce ne serait pas beau à voir.

-Je n’ai pas cibles habituelles Eastwood, tu t’en prends à moi je réponds c’est tout. Et moi au moins quand je règle mes comptes avec quelqu’un je ne mêle pas toute l’école à ça ? Toujours obligée de se montrer en spectacle hein. Tu voulais quoi de la reconnaissance pour ton geste comme ça t’arrivait à dormir ? Tsss…

Elle ne décolérait pas, et l’autre qui essayait de partir, mais au moins Aliénor lui disait ce qu’elle avait à lui dire. Si elle n’était pas capable de l’affronter et de mettre un point final à toute cette histoire tant pis pour elle, ce ne serait plus le problème d’Aliénor. Cette fille avait décider de pourrir la réputation d’Aliénor, elle avait réussi à la réduire au silence durant la fin de sa troisième année, mais elle avait compris. Aliénor avait compris que tous les problèmes ne venaient pas d’elle. Alors oui elle n’était pas toute blanche, mais subir un acharnement de la part d’Hannah et du reste de l’équipe de Serpentard, non sa crise de colère ne méritait pas ça. D’autant plus qu’elle ne l’avait pas touché la sale blonde ! Eileen se mêlait de se qui ne la regardait pas et ce plus que de raison. Tous les muscles d’Aliénor étaient contractés au possible, elle n’avait pas peur de confrontations, malheureusement elle commençait à y être habituée… Oui ben j’ai dit qu’elle n’était pas toute blanche hein !

Batteuse des Hel's
J'ai plus de virilité dans mon petit doigt que toi dans tout ton corps.
Aliénor Delphillia 5ème année RP, Poufsouffle

3 oct. 2020, 16:51
On va s'expliquer...
Évidemment, ça ne pouvait pas en rester là, ç'aurait été trop beau pour être vrai. Surtout connaissant le caractère de la Poufsouffle. Et dire qu'un cliché sur leur maison les représentait comme amicaux et bienveillants. Alors certes, ce n'était pas sans raison qu'Aliénor se mettait dans cet état mais ceux qui véhiculaient encore ce cliché ne devaient clairement pas la connaître. Elle était hargneuse, vindicative et elle avait beau s'en défendre, elle s'en prenait bien plus souvent aux plus jeunes. Forcément, c'était plus facile d'écraser les années inférieures que de s'en prendre à ceux qui risquaient de répliquer.

"Détrompe-toi, j'assume parfaitement ce que j'ai fait et je ne fuis pas. J'ai juste mieux à faire que remuer les histoires de l'année dernière."

Malgré tout, Eileen était parfaitement lucide sur le fait que l'altercation ne s'arrêterait pas là. Elle n'avait pas envie de perdre son temps ni même de s'agacer mais force était de constater qu'il lui fallait au moins perdre quelques minutes pour que ça n'en vienne pas aux mains... grande spécialité de la batteuse des Hel's. Parce que oui, l'année précédente, elle n'avait pas touché Hannah mais ce n'était pas faute d'avoir essayé. Si Wilson et elle côté Crochets d'Argent et Eileen côté Hel's ne s'étaient pas interposés, ç'aurait été une toute autre histoire. D'ailleurs, si ses souvenirs étaient bons, cette dernière s'était pris le coup à la place de Hannah. Alors oui, elles avaient peut-être eu tort avec Eider de s'en prendre à elle comme elles l'avaient fait, elles auraient sûrement pu trouver une autre méthode mais peu importait. C'était le passé et que pouvait-elle bien y faire de toute façon ? Les torts, il y en avait des deux côtés et si elle était prête à oublier le comportement d'Aliénor avec Hannah, ne pouvait-elle pas en faire autant et avancer ?

"Très bien, dis-moi ce que tu as à me dire qu'on en finisse. Comme ça, je pourrais reprendre le cours de ma journée et toi... tu te sentiras mieux, peut-être ?"

Non qu'elle s'intéressait à l'état d'esprit de la brune mais, comme ça, elle ne pourrait pas lui reprocher de ne pas y mettre du sien. Elle croisa donc les bras sur sa poitrine, s'appuya contre le mur derrière elle. Une jambe relevée de sorte à poser le pied à hauteur de son autre genou, elle attendait, patiemment. Enfin, en apparence en tout cas. Intérieurement, elle était déjà en train de réfléchir aux livres qu'elle pourrait consulter pour en apprendre plus sur l'étrange expérience dont elle avait fait l'objet.

4 oct. 2020, 11:34
On va s'expliquer...
Mieux à faire ? Ah ben c’est sûr c’est plus simple quand ce n’est pas toi qu’on a humilié pour histoire passée. Et puis mieux à faire, elle avait quoi de mieux à faire hein ? Réviser ? Oh ça va on est à peine au début de l’année, ne faut pas abuser non plus. Aliénor leva les yeux au ciel et quand enfin Eileen sembla l’écouter elle eu un moment d’arrêt cérébral. Elle allait l’écouter simplement ? Mais ce n’était pas prévu ça ! Mais la jeune Poufsouffle se ressaisit vite, elle ne pouvait pas laisser la surprise se lire sur son visage. Elle toisa sa camarade, observant de haut en bas cette désinvolture un peu trop exprimée pour qu’elle soit totalement vraie. Eileen avait visiblement beaucoup de choses qui lui trainaient dans la tête. Ah ses gens qui réfléchissent trop…

-Ok, si tu veux. Je ne sais pas si tu te rends compte de ce que t’as fait. Ouais je peux comprendre que tu veilles protéger une camarade, mais se venger comme ça et en plus le montrer à tout l’école ? Pourquoi, juste pour t’amuser ? Tu fais la fille qui a autre chose à faire, mais t’as mis combien de temps pour élaborer ça hein ?

Aliénor avança d’un pas en direction de la rousse. En fait c’était ça, elle ne comprenait pas ce geste et surtout d’en faire tout un show pour l’école. La joueuse des Hel’s allait rebondir, se reconstruire, elle était forte, peut-être même plus que ce qu’elle pensait. Mais si ça n’avait pas été le cas, cette fille aurait pu avoir bien plus sur les mains qu’une simple altercation.

-Putain mais t’es débile en fait, si je me serais pas relevée hein ? Si les moqueries, le regard des autres, la perte de mes amis, si tout ça j’aurais pas supporté et que je me serait suicidée ça t’aurais fait quoi hein ?!

Non elle n’y avait jamais pensé. Mettre fin à ses jours c’était insensé pour la jeune Delphillia et ça ne lui traversait même pas l’esprit. Elle fonçait tête baissée dans les problèmes comme un bélier pour défoncer une porte. Mais elle devait comprendre que ce qu’elle avait fait ce n’était pas sans conséquences. Aliénor l’avait bien plus mal vécu que ce qu’elle pensait. L’isolement et l’éloignement de ses amis, tout ses actes manqués, si cette fille ne l’avait pas remarqué elle devait ouvrir les yeux maintenant.

-Mais bon, j’espère que dorénavant tu seras bien trop occupée par je ne sais quoi pour même songer à faire ce que tu as fait.


Aliénor balaya l’air d’un revers de main avant de se retourner. Durant l’été elle avait compris que ses décisions impactaient bien plus de gens que ce qu’il n’en paraissait. Même si elle ne métrisait pas toujours sa colère, elle c’était promis de faire au mieux durant cette année. Elle avait dit tout ce qu’elle avait à dire à Eileen, elle avait désamorcé son cœur qui aurait pu faire bien plus de dégâts en laissant s’exprimer sa colère et son ressentit. Elle passa une main dans ses cheveux et ce geste lui fit remarquer qu’elle tremblait légèrement. Elle souffla et ne put s’empêcher de jeter un œil derrière elle en direction d’Eileen. Elle était certainement plus intelligente, plus mature qu'Aliénor, mais qu'elle ne pense pas qu'elle n'avait rien à apprendre d'elle.

Batteuse des Hel's
J'ai plus de virilité dans mon petit doigt que toi dans tout ton corps.
Aliénor Delphillia 5ème année RP, Poufsouffle

5 oct. 2020, 20:23
On va s'expliquer...
C'était une première pour Eileen de réagir aussi calmement à une confrontation et de ne pas chercher à la fuir au plus vite. Et voir la réaction - même fugace - de la Poufsouffle face à elle lui en apprenait beaucoup. Ca désamorçait presque les choses, ce qui n'était pas anodin et l'adolescent s'imaginait qu'à situation inverse, elle aurait certainement été déstabilisée par un tel comportement. De toute évidence, c'était ce qu'elle avait de mieux à faire et elle prenait bonne note si jamais elle se retrouvait à nouveau dans une telle situation, ce dont elle ne doutait pas vu comme les choses se passaient à Poudlard. Après tout, ça avait beau être une école de magie, c'était avant tout un pensionnat rempli d'adolescents avec tout ce que cela pouvait impliquer... et une rivalité exacerbée par le principe des maisons et de la coupe.

Elle écouta donc attentivement ce qu'avait à dire Aliénor et, il fallait bien reconnaître que ça la faisait réfléchir. Est-ce la preuve qu'elle avait mûri depuis l'année précédente ou, plus simplement, parce que les dires de son interlocutrice faisait douloureusement écho à ce qu'elle avait, elle-même, vécu en deuxième année ? C'était difficile à dire mais, en tout cas, elle voyait les choses sous un autre angle à présent que la Poufsouffle lui donnait son point de vue. Et Eileen se rendait compte qu'elle l'avait peut-être vu, à tort, comme un roc que rien ne pouvait atteindre alors que ce n'était pas le cas.


"Je suis désolée, Aliénor. Sincèrement. Ça n'excuse rien, je le sais, mais je t'ai toujours vu comme une personne super forte, sûre de toi et je ne pensais pas que ça t'avait autant touchée. Oui, on voulait te donner une leçon mais je ne savais pas que ça avait pris ses proportions sinon, crois-moi, je ne l'aurais pas fait."

Eileen était vraiment sincère dans ses excuses. Preuve en était qu'elle avait utilisé le prénom de sa camarade et non son nom de famille comme elle-même le faisait quand elle s'adressait à elle. Mais elle ne pouvait guère dire plus. Vu le caractère de la Poufsouffle, elle doutait même qu'elle y prêterait attention mais enfin, si ça pouvait la soulager d'avoir ainsi vidé son sac et de se voir présenter des excuses, c'était bien la moindre des choses qu'elle pouvait faire. Elle ne savait que trop ce que c'était de se sentir mal au point d'envisager d'en finir et entièrement, elle remerciait régulièrement le Professeur Saunders d'avoir été là et d'avoir su trouver les mots pour désamorcer son coup de folie. Pour sa discrétion aussi vu que personne n'avait été au courant de sa "faiblesse".

9 oct. 2020, 08:06
On va s'expliquer...
Alors qu’elle jetait un regard en sa direction, Eileen ouvrit la bouche. Le pas de la jeune Delphillia se stoppèrent et ses bras arrêtèrent leur balancier se figeant le long de ses flancs. Elle écoutait sa camarade de promotion. Elle la voyait forte et intouchable ? Exactement ce qu’Aliénor voulait dégager en fait. Mais au fond, résister à cette histoire, aux regards des autres, à cette humiliation, ça l’avait rendue encore plus forte. Oh non elle n’allait pas la remercier, il ne faut pas rêver, la Serpentard n’avait rien fait pour ça. Mais elle ne pouvait le nier au fond d’elle. De plus, c’est justement parce qu’elle avait une certaine force en elle qu’elle ne ce n’était pas effondré. Son corps fit un quart de tour, pour que la jeune Delphillia puisse planter son regard dans celui de la rousse.

-Je me fiche des excuses, c’est les actes qui comptent.

Oui elle était dure, mais elle était comme ça, elle préférait largement quelqu’un qui répare ses erreurs ou qui apprend de celles-ci plutôt que quelqu’un qui s’excuse à tout bout de champ. Ça n’a aucun intérêt et surtout c’est agaçant. Eileen semblait sincère même si dans l’esprit de la quatrième année, elle restait une Serpentard calculatrice et perfide. Cependant ses défauts pouvaient être très utiles, elle n’aurait jamais élaboré un plan pareil alors qu’en soit c’est assez ingénieux.

-On ne sera jamais amies Eileen. Mais j’espère qu’aujourd’hui on a toutes les deux appris quelque chose.

Elle fini son tour sur elle-même pour se retrouver face à l’ancienne capitaine des Crochets. Quelque chose était différent chez elle, elle avait toujours été plus mature qu’Aliénor, du moins plus contrôlée, mais là c’était différent, comme si elle avait quelque chose de plus grand à faire, quelque chose qui lui était arrivé. Du moins un truc visiblement super important qui faisait qu’elle n’avait pas foncé sur Aliénor comme elle l’avait fait. Et pourtant Aliénor n’y était pas allé de main morte.

-T’as l’air d’avoir vraiment quelque chose d’important à faire… Et c’est suspect. Alors j’espère que c’est pas une nouvelle bêtise.

Aliénor lui dédia un regard en coin, la détaillant de haut en bas comme si elle passait un scanner moldu. Fronçant légèrement les sourcils, peut-être cachait-elle un indice, un parchemin, quoi que ce soit ? Mais visiblement elle n’avait rien, c’était étrange, elle était étrange et pourquoi Aliénor s’intéressait soudainement à l’activité qui requérait tant d’attention de la Serpentard ? Parce que la batteuse à une concentration digne d’un chiot et qu’elle est incapable de rester focus sur un seul sujet plus de 10 minutes si on ne la canalise pas. Heureusement certaines personnes y arrivaient, peu, mais elles existaient.

Batteuse des Hel's
J'ai plus de virilité dans mon petit doigt que toi dans tout ton corps.
Aliénor Delphillia 5ème année RP, Poufsouffle

18 oct. 2020, 22:46
On va s'expliquer...
C'était prévisible, la Poufsouffle venait de balayer en une phrase cassante les excuses que venaient de formuler Eileen. Décidément, elle ne changerait jamais malgré les années qui passaient et son mauvais caractère referait toujours surface. Tout dans son attitude hostile le montrait, la voix cassante, le regard qui la scannait de la tête aux pieds, l'attitude qui prouvait qu'elle était prête à partir, et la Serpentard était presque désolée pour elle que ses mots n'aient pas réussi à l'apaiser. Mais enfin, ce n'était pas son problème après tout. Elle ne pouvait pas défaire ce qui avait été fait l'année précédente et avait donc fait tout ce qu'il était possible de faire à présent. Elle était parfaitement en paix avec elle et plus décidée que jamais à ne pas rentrer dans le jeu de sa camarade. Ça les mènerait à quoi de toute façon ?

Elle ne réagit donc pas lorsque la Poufsouffle asséna qu'elles ne seraient jamais amies et continua sur sa lancée. Eileen se retint même de lever un sourcil qui aurait clairement prouvé qu'elle ne s'était pas attendu à cette réplique. Non au lieu de ça, elle resta le plus impassible possible. Amies hein ? Elle n'avait même jamais envisagé ça et ses excuses n'étaient pas faites dans ce but. Ne pas se sauter à la gorge à chaque fois qu'elles se croisaient par contre, ce serait déjà un net progrès. Et pour ça, y'avait pas besoin de s'entendre. Juste de ne pas éprouver l'animosité actuelle de la batteuse des Hel's.


"Rassure-toi, je dois juste aller à la bibliothèque. Rien de suspect donc." finit-elle par répondre sans prêter plus attention que ça à l'attitude d'Aliénor.

C'était surprenant d'ailleurs qu'elle s'intéresse à ce qu'elle allait faire ensuite. Après tout, même si elle avait eu l'intention de faire une quelconque bêtise, ça ne la concernait pas. Eileen n'avait aucun compte à lui rendre. Ceci dit, ça avait recentré ses pensées sur ce qui la préoccupait vraiment : l'ombre sous le lac. Et elle était bien déterminée à en apprendre le plus possible sur le sujet, tout en espérant secrètement qu'elle aurait la possibilité de faire une autre rencontre, un jour.

22 oct. 2020, 08:41
On va s'expliquer...
Mouais, cette fin de discussion n’était pas glorieuse, Madame avait mieux à faire à la bibliothèque, et ben il y en a qui commencent tôt les devoirs. Mais au moins les choses avaient été mises au clair et Aliénor avait fait ce qu’elle avait à faire. Son cœur était un peu plus léger. En ce début d’année, elle ne faisait que ça, régler ses histoires, ses abandons, tout. Elle mettait de l’ordre dans sa vie et ça faisait sacrément de bien.
La conclusion de la jeune Delphillia sur les cours lui suffit pour ne plus s’intéresser aux actions de la Serpentard. Elle observa le hall d’entrée, il n’y avait pas eu trop de curieux à leurs éclats de voix, ou alors voyant deux batteuses emblématiques de Poudlard face à face avait fait peur aux plus curieux qui gardaient une distance de sécurité ou c’étaient terrés dans des coins. Il est vrai que ça aurait pu faire bien plus d'étincelles que ça. Elles s'en était pas trop mal débrouillées. En fait heureusement que la Serpentard avait un caractère plus calme et moins explosif que celui de la jeune Delphillia. Mais pour les curieux, enfin l'absence de curieux, tant mieux en soi, Aliénor en avait assez du regard des autres. Si elle n’avait jamais porté grand intérêt à celui-ci elle avait tout de même compris qu’on ne pouvait pas l’ignorer entièrement. Quand tout le monde s’y met, il est sacrément fort…

-Bonne bibliothèque alors.

D’un geste de main elle salua la rousse avant de se retourner définitivement l’esprit déjà ailleurs. Elle avait envie d’aller voler un peu, le Quidditch, c’était la seule chose qui canalisait vraiment la jeune fille et lors duquel elle pouvait être elle-même sans concessions et sans qu’on la juge. Elle devenait une démone et ça allait à tout le monde. Mais là, elle partait la tête haute. Régler ses différents avec Eileen et l’histoire du chocolat check ! Une chose de moins dans la longue liste de choses à faire. Mais là de suite, c’était vol et méditation, les deux combinés d’ailleurs, ça pourrait être bien ça ! Aliénor, tu papillonne encore!

Fin pour moi, merci Eileen et peut-être à une prochaine qui sait!

Batteuse des Hel's
J'ai plus de virilité dans mon petit doigt que toi dans tout ton corps.
Aliénor Delphillia 5ème année RP, Poufsouffle

28 oct. 2020, 22:33
On va s'expliquer...
Si Eileen garda un visible impassible quand elle vit Aliénor partir, elle était bien obligée de reconnaître qu'elle était soulagée que la confrontation soit terminée. Et elle était sacrément fière d'elle. Non seulement, elle avait tenue tête et ne s'était donc pas laissé marcher dessus comme ça avait été trop souvent le cas par le passé mais surtout, elle avait réussi à garder le contrôle de ses émotions et ne s'était pas laissé emporter. Résultat, la discussion s'était faite de façon relativement calme et la jeune fille se sentait en paix avec elle-même. Une première et, bien évidemment, une expérience dont elle se servirait à l'avenir. Prendre les choses posément, sans les envenimer, aidait. Bref, elle mûrissait et ça faisait du bien même si elle n'en avait pas conscience ainsi.

Elle laissa donc partir la Poufsouffle et une fois qu'elle eut disparue de sa vue, elle reprit le chemin de la bibliothèque, en marchant tranquillement d'abord puis en hâtant le pas tant elle était pressée de faire ses recherches et pleine d'espoir. Une autre première d'ailleurs. D'aussi loin qu'elle se souvenait, c'était bien la première fois qu'elle était contente de se rendre dans ce lieu qu'elle considérait comme austère et poussiéreux. Trop calme et feutré aussi à son goût. Seulement, même si elle ne savait pas par quel bout elle allait commencer, elle était confiante sur le fait de trouver une foule d'informations qui lui serait utile. Et rien que ça, ça lui donnait le sourire !


Fin du rp. Merci à toi auss, Aliénor. Et quand tu veux pour une prochaine, ce sera avec plaisir.