Inscription
Connexion
5 juin 2018, 22:18
 Théâtre  Mission Impossible
CLUB DE THÉÂTRE
(IMPROVISATION)
Distribution : Athalée Drasilio (Voleuse), Solal Rosenberg (Voleur), Sarah Brown (Briseuse de maléfices) et Elian Kernac'h (Gobelin)
Deux sorciers tentent de dérober quelque chose dans une chambre forte de Gringotts, sans avoir établi de plan à l'avance. Un gobelin et un briseur de maléfices font des rondes.
TOUR I
05.06.18

Vous êtes quatre jeunes comédiens qui s'apprêtent à improviser sur un thème qui s'annonce plutôt aventureux. L'elfe préposé aux effets spéciaux théâtraux essaye de changer du mieux qu'il peut le décor de la petite scène. Deux chandeliers au plafond, un bureau surmonté d'une pile de feuilles de parchemin du côté cour, une montagne de babioles et de faux galions côté jardin arrière... Pas de doute, la scène se déroule dans la célèbre Banque des Sorciers ! C'est le moment d'entrer en scène...

Ordre d'apparition :
1. Athalée Drasilio
2. Solal Rosenberg
3. Elian Kernac'h
4. Sarah Brown

Accessoires disponibles :
- Trois baguettes magiques (Voleuse, Voleur et Briseuse de Maléfices)
- Corde (Voleur)
- Trois cailloux (Voleur)
- Potion de somnifère (Goutte du Sommeil) (Voleur)
- Cape noire avec capuche (Voleur)
- Tenue noire de voleur lambda (Voleuse)
- Sac en toile (Voleuse)
- Grande robe noire (Briseuse de Maléfices)
- Fausses oreilles de Gobelins et petites lunettes (Gobelin)

Contraintes :
Le personnage d'Athalée devra inclure trois mots en verlan dans ses paroles. Le personnage de Solal devra réaliser une cascade de son choix. Le personnage d'Elian devra utiliser qu'un seul mot pour exprimer chacune de ses idées. Le personnage de Sarah devra rester immobile pendant ce tour.
Dernière modification par Elian Kernac'h le 21 juin 2018, 23:46, modifié 1 fois.

En RP : Quatrième année

« And you've just had some kind of mushroom
And your mind is moving low.
Go ask Alice, I think she'll know. »
look alive, sunshine
。 *
 ・*。・
6 juin 2018, 14:54
 Théâtre  Mission Impossible
Ça y est, elle y était. C'etait le moment. Son stress ne faisait qu'empirer. Elle ne pouvait plus calmer sa respiration. Comment allait elle s'en sortir ? Pourquoi c'était elle inscrite? Elle n'était pas confiante, pas du tout. Son stress provoquait en elle un ensemble immense de sentiments. Elle ressentait le chaud dans tout son corps, elle tremblait de peur, n'arrivait plus à parler correctement. Mais elle devait le faire, elle se l'était promis intérieurement et puis ça avait l'air marrant. Elle avança en direction de la scène d'un pas hésitant. Ses jambes lui paraissaient lourdes. 
Ça y est, elle était sur la scène. Elle vit quelques personnes qui regardaient la scène. Le stress s'amplifia. Athalée ne savait que faire, c'était tout nouveau et cela la paralysait. Elle devait trouver vite ce qu'elle devait faire. Ne pas oublier son rôle....Ne pas oublier son rôle....Parle correctement, articuler. C'est le plus important à faire! Elle s'encourageait intérieurement mais cela était vain. Elle n'arrivait pas à se concentré, elle avait trop peur, son stress la bloquait. 
Puis, serrant ses doigts dans ses poings pour se forcer, elle prit une voix forte et dit à haute voix: 
"Ça y est j'y suis! Enfin le moment tant attendu!"

Elle parlait en tant que voleuse, mais dans ces paroles résonnaient aussi ce qu'elle pensait se concernant. Elle enchaina rapidement pour ne pas se stopper brusquement et rester bloquer. Elle ne voulait pas avoir la honte, se ridiculiser face aux personnes et se ridiculiser pour cela. Son stress toujours prensent, elle continua:
"Y aurait il un super objet à lervo ici!! Que j'ai hâte de voirpou terfipro de tout le potentiel de ce lieu!"
Elle avait endossée, pour son rôle, une superbe tenue de voleuse lambda. Elle avait toujoirs rever de devenir espionne alors meme si ce n'était pas le même rôle, elle pouvait au moins jouer le jeu à fond. Puis cela lui plaisait malgré son stress et sa peur.

Elle bougea un instant sur place, et partit se caler dans un coin de la scène. Elle fit quelques pas discrets puis annonça:
"Personne ne doit me voir! Nonsi, mission ratée!"

Maintenant un soupçon plus à l'aise, sans tout de même avoir quitter son stress, elle parlait d'une voix assurée. Ses mouvements se faisaient moins flous. Elle agissait normalement et réussis à cacher son stress et sa peur de se retrouve ici. 



- 4ème année RP - 1ère année Devoir -
*Loup/Dragon à ces temps perdus*
-Fière Membre des CROCHEERS -
6 juin 2018, 16:11
 Théâtre  Mission Impossible
CHARLIE
« T'es où ? Oh, eh, attends moi ! »

Le silence qui suit l'arrivée du premier personnage est brisé par quelques exclamations en coulisse. Des bruits de pas pressés se font entendre et un garçon entre en scène en faisant quelques galipettes. Solal joue le rôle d'un voleur appelé Charlie. Il est habillé de vêtements noirs et d'une cape à capuchon de la même couleur. Le capuchon sur la tête, on ne perçoit que son nez et ses cheveux alors qu'il se redresse et s'approche d'Athalée à pas furtifs, les genoux fléchit. Enfin, il tourne la tête de tous les côtés, glisse le regard sur l'ensemble du public avant de reposer son attention sur sa partenaire. 

CHARLIE
« On y est enfin ! C'est beau, on va pouvoir se remplir les poches. »

Ses doigts tremblotent, fermés sur la corde enroulée autour de son bras et de son épaule. Le garçon tente de ne pas montrer qu'il a le trac, c'est bien la première fois qu'il improvise une quelconque pièce, et il le fait devant un public ; l'occasion est d'autant plus effrayante et intimidante. Il doit absolument faire quelque chose d'intéressant, l'idée d'être ennuyeux lui déplaît autant dans la vie de tous les jours que lors d'une pièce de théâtre. Il observe la scène de part et d'autre, comme s'il cherchait quelque chose à voler —alors qu'il cherche, en réalité, quelque chose à faire. Son regard s'arrête sur le bureau, il se met à courir furtivement jusqu'au bureau, se propulse et saute par dessus le bureau pour se retrouver de l'autre côté et s'accroupir à moitié en dessous, faisant face au public. Il voit quelques expressions étonnées face à cette petite cascade mais ça n'est pas suffisant, il regrette de ne pas être arrivé en se pendant à une corde, tel un homme dans une jungle, mais c'était bien plus difficile à intégrer.

CHARLIE
« T'as entendu ça ? »

Il chuchote, espérant l'avoir fait de façon à ce qu'on l'entende quand même. Il regarde de tous les côtés, pour donner un air de danger à leur mission furtive, mais aussi parce qu'il a hâte de voir Elian entrer sur scène. Il sait déjà que voir son ami l'aidera à calmer son trac, et l'aidera sans doute à gagner en assurance, il est après tout habitué à discuter avec le Poufsouffle, de tout et de rien. Contrairement à la Serpentard devant lui, avec qui il a parlé quelques fois mais jamais assez pour pouvoir la voir comme une amie ou comme une personne qui le rassure. Et c'est sans parler de la quatrième apprentie comédienne qu'il ne connait pas du tout. Il espère que leur alchimie sera bonne, et que l'improvisation ne court pas à la catastrophe.

Tapis en Chef, 2ème année RP.
6 juin 2018, 17:27
 Théâtre  Mission Impossible
Elian entendit ses camarades Athalée et Solal faire leur entrée sur la scène. Il s'était dissimulé sous les planches, sans vraiment avoir une idée au préalable sur la façon dont il allait aborder son rôle de Gobelin. Il n'en avait côtoyé qu'une seule fois à la Banque Gringotts, et ceux-là ne lui avait pas fait grande impression. Dans tous les cas, il était très heureux de faire parti de club de théâtre avec son ami Solal. Après avoir regardé les improvisations d'autres membres plus expérimentés, il ne tenait tout simplement plus sur place, impatient de pouvoir lui aussi montrer ses talents - ou non - de comédien. A l'annonce du thème, il s'était trouvé de quoi se déguiser en Gobelin, en espérant quand même que ce ne serait pas offensant pour cette espèce. Il ressemblait davantage à Yoda - personnage d'une célèbre saga Moldue, accroupi sur ses deux genoux, de longues oreilles partant sur les côtés de son crâne, et une longue robe marron dissimulant ses jambes pliées. Les deux voleurs semblaient attendre que Sarah et lui fassent à leur tour leur entrée. Elian fit alors un signe à sa camarade qui jouait une Briseuses de maléfices, pour lui indiquer qu'il s’apprêtait à monter sur scène. Une petite trappe au milieu de l'estrade s'ouvrit et la tête d'Elian apparut de façon soudaine, avec une expression suspicieuse, les yeux plissés derrière ses petites lunettes.

EURK LE GOBELIN regardant autour de lui.
« Bruit ? »

Elian n'avait pas le droit de prononcer des phrases entières pour le moment, devant ainsi les raccourcir en un seul mot. Il sortit complètement de dessous les planches en restant accroupi pour simuler la petite taille du Gobelin. Même si les deux voleurs étaient tout près de lui, il fit mine de ne pas les voir, une main sur son front comme s'il scrutait l'horizon.

EURK LE GOBELIN haussant les épaules.
« Hallucination... »

Le Poufsouffle attrapa un parchemin et une plume sur le bureau, se déplaçant assez difficilement sur ses deux genoux, puis se dirigea vers le tas de babioles en arrière de la scène. Il faisait semblant de compter chacune des pièces et de noter par moment des chiffres sur le parchemin. Quelque chose lui disait que leur pièce pouvait vite basculer dans le burlesque.

En RP : Quatrième année

« And you've just had some kind of mushroom
And your mind is moving low.
Go ask Alice, I think she'll know. »
look alive, sunshine
。 *
 ・*。・
7 juin 2018, 16:06
 Théâtre  Mission Impossible
Sarah faisait les cent pas, dans les coulisses. Elle mourait d’envie de monter sur scène, mais elle avait un peu peur, en même temps. Heureusement, elle était la dernière à monter sur scène, donc la dernière à se ridiculiser si jamais il se passait un truc déplaisant…
Elle vit Athalée monter sur scène la première, suivie de Solal. Elle ne connaissait aucun des deux, mais elle était sur qu’ils allaient bien s’amuser, ensemble. Elle les regarda jouer pendant quelques minutes, puis elle vit Elian lui faire signe qu’il montait sur scène.
Sarah sourit en regardant l’entrée fracassante du Poufsouffle. Il avait eu une très bonne idée, en se cachant sous la scène. Elle les regarda tour à tour. Ils étaient tellement drôles à voir comme ça. Elian se dirigea vers le fond de la scène, et la jeune fille sût qu’elle devait arriver.
Elle fit quelque pas en avant, et s’arrêta à côté d’Elian. Sarah était emmitouflée dans une grande robe de sorcier noir, et elle tenait à la main sa baguette. Elle fit mine d’inspecter la salle d’un air qui se voulait sévère, mais au fond d’elle, elle tremblait de stress. Elle évita soigneusement de regarder les deux voleurs. Puis, elle se tourna vers Elian.

Zaria Morgan :

« J’ai un mauvais pressentiment, comme si quelque chose allait arriver d’un moment à l’autre… »

D’un coup, elle se mit à hurler. Elle avait fait cela sans réfléchir, aussi, elle prit le temps de mimer la douleur pour chercher une réponse à cette soudaine mise en scène.

Zaria :

« Arg ! J’ai une crampe ! A force de rester debout jour et nuit dans cette fichue banque, fallait bien que cela arrive ! Je crois que je vais donner ma démission ! »


C’était tout ce qu’elle avait trouvé. Elle resta donc bloquer, son visage exprimant une grimace de colère qui lui faisait un peu ressembler à un gobelin.

Zaria :

« Aidez-moi, Eurk, je vous en supplie ! Je n'arrive plus à bouger ! Je regrette tout ce que j’ai dit sur votre maaaaagnifique banque »


Elle lui fit un sourire crispé puis elle regardait la chaise avec un regard soutenue.

Sarah Brown,
Deuxième année RP et devoir.
7 juin 2018, 18:48
 Théâtre  Mission Impossible
TOUR II
07.06.18

Athalée et Solal, nos deux voleurs agiles, démarrent fort leur entrée dans cette improvisation. Le public se demande ce qu'ils peuvent bien vouloir voler sur scène, d'autant plus qu'ils n'ont pas pu s'entretenir pour fomenter un plan à l'avance. Le Gobelin Eurk et la Briseuse de maléfices Zaria Morgan sont eux aux aguets, au fond de la scène, cette dernière déclenchant un événement pour le moins surprenant. Cette mise en place promet de belles surprises pour la suite, et de nouvelles contraintes vous sont distribuées.

Ordre d'apparition :
1. Athalée Drasilio
2. Solal Rosenberg
3. Elian Kernac'h
4. Sarah Brown

Accessoires disponibles :
- Trois baguettes magiques (Voleuse, Voleur et Briseuse de Maléfices)
- Corde (Voleur)
- Trois cailloux (Voleur)
- Potion de somnifère (Goutte du Sommeil) (Voleur)
- Cape noire avec capuche (Voleur)
- Tenue noire de voleur lambda (Voleuse)
- Sac en toile (Voleuse)
- Grande robe noire (Briseuse de Maléfices)
- Fausses oreilles de Gobelins et petites lunettes (Gobelin)

Contraintes :
Le personnage d'Athalée devra crier ses paroles. Le personnage de Solal devra s'interrompre pour faire un placement de produit magique. Le personnage d'Elian devra inclure une onomatopée à chaque fin de phrase. Le personnage de Sarah devra inclure une citation célèbre dans ses paroles (réelle ou de fiction : film, musique...).

En RP : Quatrième année

« And you've just had some kind of mushroom
And your mind is moving low.
Go ask Alice, I think she'll know. »
look alive, sunshine
。 *
 ・*。・
12 juin 2018, 16:59
 Théâtre  Mission Impossible
Athalée était toujours angoissée. La pièce venait enfin de commencer amplement. Tous ses camarades avaient fait leur entrée. C'était maintenant à son tour de jouer. Que devait elle faire ? Elle respirait lentement et discrètement. Puis elle s'écria.
Calypso
AH TE VOILA ENFIN CHARLIE ! QU'ALLONS NOUS BIEN POUVOIR VOLER ICI CE SOIR?! 

Athalée resta en place mais plaçant une main au dessus de ses yeux, elle imita le guet. Elle regardait attentivement toute la scène à la recherche d'un objet précieux. À ce moment là, elle vit la cascade de Solal, elle fit un gros effort pour ne pas rigoler et rester serieuse. Puis entra les deux autres, le gobelin d'abord. Athalée avait du mal à rester en place, immobile. Elle se retint encore une fois de ne pas faire de bruit, ses deux étaient bien mieux qu'elle pour jouer une scène. Elle ne se sentait pas douée. Elle continua de regarder toute la scène, et vit entrée Sarah. Celle ci aussi jouait assez bien. Elle avait rejoint Élian. 
Maintenant à Athalée de rejouer! Elle ne connaissait personne. Son stress ne cessait. Elle décida de prendre la parole pour ne pas laisser le silence pesant et pour trouver un moyen de jouer. Elle cria d'un seul coup! 
Calypso
J'AI ENTENDU! C'ETAIT QUOI SA ? JE VAIS VOIR.

Elle avança, fit quelques pas sur la scène es esquivant habilement les deux autres. Elle se retourna vers son compagnon voleur et prononça d'une voix haute et forte.

Calypso

JE CROIS QU'ON A DE LA COMPAGNIE ! DEPECHONS FE TROUVER LE TRESOR ET DE LE VOLER.

Elle fit un signe de la main à Solal, alias Charlie, et continua de faire sa ronde sur la scène, toujours en quête du trésor. Elle passa près des coulisses et ramassa son sac en toile. Elle le mit sur ses épaules et continua, toujours main sur ses yeux en signe d'observation, sa recherche. 
En vrai, elle était petrifiée, elle avait tellement peur. Sa main sur son sac en toile tremblait. Son cœur battait à tout rompre. Mais elle essayait de ne rien laisser paraître.




- 4ème année RP - 1ère année Devoir -
*Loup/Dragon à ces temps perdus*
-Fière Membre des CROCHEERS -
15 juin 2018, 11:13
 Théâtre  Mission Impossible
Solal est content de voir son camarade monter sur scène. Bien que leurs personnages ne soient pas réellement liés, il se sent un peu plus rassuré. La contrainte d'Elian est amusante et le Serdaigle doit se retenir de ne pas sourire —l'entreprise est difficile, ses pommettes saillantes trahissent son amusement. C'est ensuite au tour de Sarah d'arriver, et il est d'autant plus difficile de réprimer son sourire que la Gryffondor justifie sa contrainte par une crampe. L'idée est originale et inattendue, même Solal en est surpris. Vient le tour d'Athalée qui se met à crier. Ils feraient de piètres cambrioleurs, pour sûr. Le Serdaigle ramasse discrètement une petite babiole qui décorait le bureau et qu'il a fait tomber lors de sa cascade et la remet sur son bureau. C'est le moment parfait, il pose ses mains sur ses oreilles, toujours planqué derrière son bureau.

CHARLIE, en chuchotant distinctement
« Ses oreilles ne s'arrangent pas, elle parle bien trop fort ! Chut, chut, C. »

Il jette un regard accusateur à son partenaire de crime, qu'il appelle "C", pour le nom de code. Le brun s'approche d'elle en restant accroupit et en regardant de tous les côtés, comme s'il craignait que quelqu'un ne les surprenne. Il est difficile de penser à tout : son regard, sa position, que dire de plus pour être intéressant, pour donner à ses camarades du contenu auquel réagir ? C'est bien plus compliqué qu'il n'y parait et il doit marquer un temps de pause presque désagréable pour réfléchir à sa prochaine tirade.

CHARLIE
« Si seulement j'avais emmené mon super cache-oreille de chez Mandrajix ! Avec ça, même le cri d'un dragon ne parait être que le chuchotement de la pluie qui tombe contre les carreaux d'une fenêtre... »

Se disant, il se redresse, toujours les mains sur les oreilles. Il retire ensuite ses mains de ses oreilles, l'air soulagé un instant avant de regarder Athalée et de prendre un air de dépit : il essaie de mimer la déception de ne pas avoir ce fameux cache-oreille et d'avoir à entendre la voix bien trop portante de sa partenaire de crime. Il pose ensuite sa main sur l'épaule de la Serpentard.

CHARLIE, sortant de sa poche une des pierres qu'il a amené
« Allez, un peu plus et notre rêve de fonder un élevage de pingouins cracheurs de feu en antarctique pourra devenir réalité. Mais je crois que nous ne sommes pas seuls, il faut faire attention ! En cas de soucis, tiens. Utilise ça pour assommer quelqu'un. Dis-crè-te-ment. »

Lui tendant la pierre, il adresse à sa partenaire un regard entendu avant de se remettre accroupit et de se tourner de trois-quart pour observer l'arrière de la scène : les faux galions.

Tapis en Chef, 2ème année RP.
20 juin 2018, 03:08
 Théâtre  Mission Impossible
Rapidement rejoint par Sarah qui rentra très rapidement dans son rôle de Briseuse de Maléfices, Elian continuait de faire semblant de compter les faux gallions de la scène, jusqu'au moment où sa partenaire poussa un cri. Il sursauta, aussi prit au dépourvu que son personnage de Gobelin. Le Poufsouffle faisait dos à l'auditoire, ce qui lui permit de rigoler silencieusement un bon coup sans être repéré. Il crut se perdre définitivement quand Solal commença à parler d'élevage de pingouins cracheurs de feu, mais sa concentration reprit le dessus, comme s'il était investi d'une véritable mission. Il pensa que Sarah jouait très bien la comédie, tandis qu'il se précipitant pour se placer à côté d'elle, à la demande du personnage qu'elle jouait. Toujours à genoux, il était beaucoup plus petit que la sorcière, il prit la main de cette dernière pour la poser sur sa tête telle une béquille.

EURK LE GOBELIN
« Allons-y doucement chère collègue ou je vais perdre mes oreilles. Snif ! »

En effet, son serre-tête qui maintenait les deux oreilles menaçait de glisser de son crâne. Il la dirigea doucement vers le bureau et sa chaise, comme il avait cru comprendre que Sarah lui indiquait cette direction, - et surtout parce que Solal et Athalée venaient de libérer cette partie de la scène. Celle-ci n'était d'ailleurs pas très grande, c'était assez comique de prétendre ne pas les voir. D'ailleurs, Elian ne put s'empêcher de leur tirer la langue en passant devant eux.

EURK LE GOBELIN
« Votre crampe ne m'étonne pas, les Briseurs de Maléfices sont si peu habitués à patrouiller réellement hé hé ! »

Arrivés devant la scène, Elian tira la chaise avec galanterie, même s'il doutait qu'un vrai Gobelin ait déjà eu ce comportement envers un sorcier. Il décida d'ailleurs tout naturellement d'exploiter cette relation historiquement un peu controversée pour son personnage - en prenant soin de ne pas regarder derrière lui en direction du butin pour laisser le champs libre aux voleurs.

EURK LE GOBELIN
« Mes maigres pouvoirs de Gobelin ne me permettront pas de soigner votre crampe chère collègue... Si seulement les sorciers nous autorisaient l'usage des baguettes magiques... Grrr ! »

Le Poufsouffle fixa avec insistance la baguette de Sarah, comme obnubilé. S'ils gardaient cette direction, d'ici la fin de la pièce, c'était son propre personnage qui allait commettre un vol...

En RP : Quatrième année

« And you've just had some kind of mushroom
And your mind is moving low.
Go ask Alice, I think she'll know. »
look alive, sunshine
。 *
 ・*。・
23 juin 2018, 22:01
 Théâtre  Mission Impossible
La Poufsouffle avait envie de hurler de rire, mais elle se retint. Athalée commença à hurler ses paroles, et Sarah respira un bon coup pour se concentrée  sur son personnage. Ce n’était pas à elle de rire du public, mais le public qui devait rire d’elle. Elle trouva tout aussi marrant quand Solal fit son placement de produit. Elle reprit rapidement son air suppliant à l’adresse d’Elian. Ce dernier était presque en train de pleurer de rire, mais il se reprit d’un coup, tout aussi rapidement que Sarah. Il s’avança vers elle, toujours à genoux, pris sa main et la posa sur sa tête. Faisant mine de s’appuyer de tout son poids sur la tête d’Elian, Sarah fit gaffe à ne pas faire tomber les fausses oreilles de ce dernier. Quand Sarah entendit la remarque du « Gobelin », elle fit mine de paraitre choquée, mais elle le laissa continuer. S’assaillant de tout son poids sur la pauvre chaise, elle se massa la jambe, tout en jetant des regards énervés à Elian. Sarah, voyant le regard insistant du « Gobelin » vers sa baguette, elle décida de le narguer. Levant la baguette au niveau des yeux d’Elian, comme pour la lui donner, puis elle la retira en vitesse, sans lui laisser le temps de l’attraper.

Zaria :

Mon cher, vous devriez savoir que vous n’avez pas le courage de pouvoir avoir un tel objet en votre possession. Et comme un certain moldu la dit : « Le courage ne se vend pas à l’auberge » !


Sarah éclata d’un rire monstrueux. Son personnage était égoïste et de mauvaise fois. Elle s’y sentait d’ailleurs très à l’aise. Le public n’existait plus, il n’y avait qu’Elian, Athalée, Solal et elle. Elle n’avait pas peur de se montrer en public. Elle voulait juste une chose, minuscule, infime mais importante ; faire rire.
Elle se tourna alors de nouveau vers Elian, et le regarda avec sérieux.

Zaria :

Je pense même que c’est une très bonne chose que vous en n’aillez pas. Et figurez-vous, que nous, les Briseurs de Maléfices, on est plus coriace que vous ne le pensiez. Maintenant, veuillez me laisser tranquille et retournez compter vos pièces comme bon radin que vous êtes !


Sarah fit un signe de la main pour signifier que la conversation était close. Son ton sec allait parfaitement avec le caractère de son personnage, et la remarque avait été sanglante. Se tournant vers le public, elle soupira, et rangea sa baguette.

Sarah Brown,
Deuxième année RP et devoir.