Inscription
Connexion

23 juil. 2018, 22:36
 RPG+   Cabane de Cristal  Silence dans les rangs !
Janvier 2043

A peine quelques jours qu'Eileen était rentrée des vacances de Noël et tout lui semblait déjà bien loin. La féerie du sapin, l'excitation au matin de Noël à la découverte des paquets emballés dans l'habituel papier cadeau décoré de fleurs de pissenlit, les bons biscuits de sa maman... la famille tout simplement. Elle aimait toujours autant Poudlard, bien sûr mais les cours avaient repris bien trop vite à son goût. Et elle se demandait quelle mouche avait piqué les professeurs à voir à quel point ils étaient déchainés en ce début d'année. Elle se retrouvait avec une tonne de devoirs à faire et pas assez de temps pour ça. Elle n'avait même pas encore fini de défaire sa valise ! Alors oui, la jeune fille avait l'impression que les vacances dataient de mois entiers. Et ce soir-là, elle trainait vraiment des pieds à l'idée de devoir se rendre à la bibliothèque pour étudier. Encore plus que d'habitude et c'était peu dire. Pas comme si elle avait le choix, ceci dit.

Déjà une heure qu'elle s'acharnait sur son devoir de défense contre les forces du mal et ça n'avait pas. Elle devait écrit cinquante centimètres de parchemin et elle en était à quoi, deux ? Peut-être trois mais guère plus. Le sujet ne l'inspirait pas et elle avait beau feuilleter les livres de la bibliothèque, son esprit n'arrêtait pas de vagabonder ailleurs. Ça avait commencé par le souvenir de la bataille de boules de neige qu'elle avait faite avec son frère pour étrenner ses nouveaux gants en laine. Elle s'était ensuite imaginé les doigts de pied en éventail, ses sandales posées dans le sable chaud. Tout plutôt que d'être enfermée dans cette salle lugubre ornée de livres à ne plus savoir où donner de la tête. Le pire, c'est que tout le monde était hyper concentré et ça commençait à mettre les nerfs d'Eileen en pelote. Elle avait besoin de parler, de faire passer son trop plein d'énergie, de bouger quoi. Elle laissa échapper un énorme soupir et claqua l'énorme livre qu'elle avait ouvert devant elle, provoquant les regards courroucés de certains mais elle s'en fichait.

"Pff, j'en ai marre. C'est nul." bougonna-t-elle.

Elle serait bien rentrée au dortoir mais ça ne ferait pas avancer son devoir. Elle avait juste besoin de faire une petite pause, ça se comprenait, non ? Après tout, elle n'était pas un robot lobotomisé comme certains de ses camarades. Elle fouilla donc dans son sac et en sortit une craie puis se mit à dessiner sur la table en bois pour se changer les idées. Sauf qu'avec du blanc uniquement, c'était limité. Du coup, elle laissa tomber au bout de quelques minutes et releva les yeux... pour réaliser qu'elle était assise à côté d'Airen, un garçon de son année et de sa maison qu'elle ne connaissait finalement que de vue. Elle ignorait tout de lui mais vu qu'il était là.

"Dis, t'y arrives toi au devoir ? Tu veux pas plutôt jouer aux Bavboules ?"

1 août 2018, 11:36
 RPG+   Cabane de Cristal  Silence dans les rangs !
Après avoir passé ses vacances à Poudlard totalement seul, Airen avait décidé d'explorer le château en long, en large et en travers pendant la majorité des journées. Le résultat fut plus ou moins probant, il n'y avait aucune chance qu'il se perde mais il avait sacrément perdu du temps.

Il n'avait d'ailleurs pas fini tout ses devoirs. Bien-sûr, il en avait fait la majorité avant les vacances, mais il avait totalement oublié son devoir de métamorphose, et il se trouvait qu'il avait métamorphose demain.

Alors qu'il rédigeait le troisième paragraphe de son devoir, sa voisine de table commença à s'agiter. Eileen Eastwood, en Première année dans sa maison, ainsi que le capitaine de l'équipe de Quidditch. Il n'avait pas eu besoin de lui parler pour savoir pas mal de choses sur elle. En effet, elle avait pas mal d'amis dans toutes les maisons confondues. Ou du moins il l'avait vu discuter avec pas mal de monde.

-Pff, j'en ai marre. C'est nul.

Il fallait bien avouer que l'imaginer silencieuse jusqu'à ce qu'il ait fini de travailler et qu'il puisse partir était peu probable. En retour de vacances, travailler était pénible. Enfin, pour ceux qui quittaient Poudlard car pour lui, ce n'était pas, mais alors pas du tout important. Il s'en foutait clairement. Il fallait bien avouer que de façon générale, il n'allait pas dans un lieu public pour étudier, ne supportant pas d'être interrompu. Perdre son temps était l'une des choses qui pouvait rendre Airen d'une particulièrement mauvaise humeur.

Le bruit de la craie frottant la table fit parcourir un frisson le long de l'échine d'Airen, et il lança un vague coup d'œil agacé à Eileen qui était en train de gribouiller sur la table. Bon, d'accord, elle dessinait bien. Mais franchement, le jeune brun n'avait aucune envie de complimenter quelqu'un d'aussi gênant.

Il reporta son regard sur son manuel et sur son parchemin dans le but de se plonger dans son travail et de cesser d'être distrait aussi facilement. Malheureusement, la jeune fille à ses côtés ne semblait pas être de son avis.

-Dis, t'y arrives toi au devoir ? Tu veux pas plutôt jouer aux Bavboules ?

Il posa délicatement sa plume sur la table, relevant un regard dénué d'émotions vers elle,la fixant droit dans les yeux en silence pendant une dizaine de secondes.

-J'y arrive, en effet, dit-il froidement. Et je déteste ce jeu.

Puis il récupéra sa plume pour reprendre sa rédaction. Vraiment, il était désagréable, mais fallait dire qu'il n'était pas en mode "rencontre". Le fait qu'il soit parfaitement naturel avec Eileen, contrairement avec toutes les personnes qu'il fréquentait, sauf peut être Cassie qui, lorsqu'il était proche d'elle, semblait le changer naturellement en quelqu'un d'un peu plus sympa.

Tout ça pour dire que ses habituels faux airs narquois, amusés et amicaux avaient été laissés au placard.
Dernière modification par Airen Strormend le 28 sept. 2018, 12:06, modifié 2 fois.

25 août 2018, 12:19
 RPG+   Cabane de Cristal  Silence dans les rangs !
Super, il avait fallu qu’elle tombe sur le spécimen le plus rabat-joie de sa maison, qui semblait apprécier le fait de faire ses devoirs. Le sérieux des Serdaigle associé à l’antipathie dont savaient si bien faire preuve certains Serpentard, le cocktail était détonant et Eileen se le prenait en pleine face. Elle se mordit la lèvre un court instant, se demandant s’il ne valait pas mieux tout simplement laisser tomber et se plonger à nouveau dans son propre travail. Sauf qu’elle n’en avait aucune envie. L’idée même la barbait alors de là à la mettre à exécution... Et puis, Airen venait de la piquer dans son orgueil avec sa façon condescendante de lui répondre et de la regarder. Comme si elle n’était qu’un insecte qu’il fallait écraser au plus vite. C’etait Suffisamment blessant en tout cas pour que la jeune fille n’ait aucune envie d’abandonner aussi facilement. Se renvoyer chier, elle en avait l’habitude. Son grand frère était maître dans l’art mais, à ce petit jeu-là, elle avait bien souvent le dernier mot. Son visage afficha un sourire narquois alors qu’elle réfléchissait à toute vitesse à ces qu’il convenait de faire.

Et l’idée s’imposa à elle d’elle-même quand elle repensa à son frère. Elle était passée au chemin de traverse avant la rentrée pour se racheter du parchemin et de l’encre et en avait profité pourfaire un petit détour par la boutique de farces pour sorciers facétieux. Bien sûr, sa mère avait minutieusement veillé à ce qu’elle ne prenne rien de dangereux mais ce qu’elle voulait destiner à son aîné venait de trouver une nouvelle victime toute désignée. Eileen farfouilla donc dans son sac sans ménagement. Si le bruit enquiquinait son voisin, tant mieux. La cerise sur le gâteau en quelque sorte. Et avec un peu de chance, il croirait que, vexée, elle se préparait à partir. Ce qui était mal la connaître, vous en conviendrez. Au bout d’une minute, elle finit par trouver l’objet de sa quête : un cracker sorcier. Elle le sortit de son emballage et le coupa en deux sous le nez de son camarade. Aussitôt une fine fumée bleue s’en dégagea, enveloppant le pauvre Serpentard.

« Ben qu’est-ce qui t’arrive, Airen ? T’es en surchauffe ? »

Elle étouffa alors un petit rire devant la scène qu’elle avait sous les yeux. Elle se serait presque cru dans unDisney, devant une transformation de Merlin lors de son duel avec l’affreuse sorcière qui en voulait à Arthur. Mais toute à sa farce, elle avait quand même fait bien attention à ne pas d’en faire remarquer par la bibliothécaire. Taquiner un peu son camarade pour le dérider, oui mais il était hors de question qu’elle ne lui attire des ennuis. Ni même à elle d’ailleurs. Au moins, s’il n’avait pas d’humour - ce qui était fort probable - ça n’aurait pas plus de conséquences que les regards agacés de certains, amusés d’autres.