Inscription
Connexion

23 août 2018, 14:55
 RPG+   PV TGS - AL  Rencontre silencieuse
RP Muet
Octobre 2042

Depuis un peu plus d'un mois que les cours étaient débutés, Ennis ne s'était pas spécialement liée avec qui que ce soit à Poudlard. Ni chez les Gryffondors, ni dans aucune autre maison d'ailleurs. Il faut dire qu'ayant toujours vécu en une sorte de vase-clos avec ses parents et ses deux frères aînés, elle avait quelques difficultés à savoir commun interagir dans un groupe aussi important qu'une salle de classe d'enfants de son âge.

Tant qu'ils étaient en cours cela se passaient bien. Elle se trouvait dans une sorte de compétition assez saine et stimulante pour elle aux côtés de quelques éléments. D'autres semblaient ne pas se soucier plus que cela d'elle et enfin certains cherchant même à tout prix à être non loin d'elle. Elle ne comprenait pas vraiment pourquoi ils y tenaient tant que ça surtout que dès qu'ils sortaient de cours, elle n'arrivait pas à reprendre contact. Comme s'ils la fuyaient. Elle avait donc fini par laisser tomber l'affaire.

Un autre point qui lui rendait plus compliqué la prise de contact avec les autres était son attachement à rendre des devoirs aussi parfaits que possible. Elle passait donc un temps interminable à la bibliothèque à rechercher des informations pour chacune des questions posées par les professeurs, croisant plusieurs livres pour être la plus précise possible et relisant sans cesse ses écrits avant de passer à une version finale. Cela lui avait valu beaucoup de remarques de la part de ses camarades. Les autres ne semblaient pas comprendre pourquoi l'irlandaise passait autant de temps à la bibliothèque et dans les livres; préférant la lecture à une discussion le soir. Mais il fallait avouer que les discussions androcentrées des filles de son dortoir ne préoccupait pas la jeune première année, elle n'en comprenait pas l'intérêt; et celles tournant autour des sucreries en salle commune l'avaient lassée au fur et à mesure des jours.

La fillette était donc le plus souvent seule puisque les autres la trouvait "barbante" pour ne citer qu'un seul des qualificatifs plus ou moins originaux des autres élèves de son âge. Elle aurait pu se tourner vers des élèves plus vieux mais aucun ne semblait enclin à discuter avec une petite première année. Ce qui avait été confirmé par son frère lors d'une de leur rencontre dans le parc. Alors elle restait le plus souvent seule sur son lit ou dans la bibliothèque avec pour fidèles compagnons quelques livres et de quoi écrire comme c'était le cas aujourd'hui.

Profitant d'un trou de deux heures dans son emploi du temps, elle avait rejoint la bibliothèque après son cours d'histoire de la magie. Ils parlaient en ce moment de l'histoire de Poudlard. Ils avaient débuté quinze jours auparavant par les conditions de rencontre des quatre fondateurs et poursuivait à présent sur le choix du site pour l'école et les premières étapes de sa construction. S'étant déjà avancé dans d'autres matières, elle souhaitait donc faire des recherches sur ce sujet là. Elle poussa donc la porte et dès lors que ce fut fait, le regard perçant de la bibliothécaire se fixa. L'irlandaise croisa son regard et la femme hocha de la tête. Elle venait de reconnaître un élément habituellement calme et retourna à ses occupations premières: ranger des livres que quelques malotrus avaient laissés en plan plutôt que de les reposer sur leurs étagères.

Ennis rejoignit sa table de prédilection. Sur le chemin elle croisa quelques élèves, essentiellement plus âgés mais aussi quelques une de son année, elle saluait chacun d'un signe de tête poli. Parmi eux se trouvait un garçon de Gryffondor qui,  comme elle, se retrouvait très souvent seul à la bibliothèque pour travailler. Il levait beaucoup la main en classe; bien plus que la châtain qui n'osait pas toujours bien qu'elle connaisse elle aussi la réponse attendue par le professeur. Elle poursuivit donc sa route entre les étagère pour poser ses affaires avant de partir à la recherche d'un livre pour orienter ses recherches. Le rayon d'Histoire de la Magie était immense, occupant de nombreuses étagères. Heureusement pour elle, les ouvrages étaient classés par thème ce qui allait lui faciliter le travail. L'histoire de Poudlard remplissait à elle seule de nombreuses planchettes, les livres se comptant par dizaine. Elle sélectionna finalement quatre livre et alla s'asseoir pour travailler.

A son retour à la table qui pouvait accueillir six personnes, deux autres filles s'étaient installées pour écrire. L'une à un bout et l'autre au milieu d'une longeur. Ennis se mit donc en face de la première et à droite de la seconde. Elel posa sa pile de livre à sa droite et sorti parchemin vierge, parchemin de cours, plume et encrier pour se mettre à l’œuvre.

5ème année RP - Préfète RP depuis septembre 2044
Jo' family - color=#741B47

14 sept. 2018, 15:07
 RPG+   PV TGS - AL  Rencontre silencieuse
Cela faisait prêt d’un mois que la jeune rouge et or était arrivée à Poudlard et celle-ci avait déjà prit l’habitude de se rendre à la bibliothèque pour étudier dans le calme. Ce lieu était celui qui l’avait le plus émerveillé dans le château. Il s’y trouvait de nombreuses étagères pleines de livres. Des lustres à la lumière jaune éclairaient l’ensemble de la bibliothèque et le silence régnait. Amaryllis appréciait cette ambiance, elle avait prit l’habitude de réviser et de lire en silence dans la bibliothèque se trouvant à côté de la boutique d’Antiquité de ses parents. Bien que très jeune, sa curiosité la poussait à lire tout ce qu’elle trouvait, lorsqu’un titre ou une couverture lui plaisait ou l’intriguait, elle se dirigeait instantanément vers celui-ci.

Ainsi, ne connaissant presque rien au monde sorcier, tous les livres de la bibliothèque de Poudlard l’attiraient. Ses premières lectures étaient les Contes de Beedle le Barde. Quelques jours après son arrivée, la jeune fille ne s’étant pas encore rendue à la bibliothèque, elle tentait de faire ses devoirs dans sa Salle Commune. Mais comme souvent, le bruit l’en empêchait. Cependant, entre tous les cris, les rires et autres bruits intempestifs, Amaryllis entendit un groupe parler des Contes de Beedle le Barde, curieuse, elle laissa ses oreilles trainer et compris qu’il s’agissait d’histoire que l’on contait aux jeunes sorciers. Quelques jours plus tard, la bibliothèque étant enfin trouvée, la petite blonde entreprit de trouver ces fameux contes. Malheureusement, nombres étaient les livres et leurs différentes catégories dans ce lieu. Ainsi, Amaryllis se résigna à demander de l’aide à la Bibliothécaire qui lui indiqua leur emplacement. Au nombre de 5, Amaryllis prit en premier celui dont elle avait le plus entendu parler, « Le Conte des trois frères ». Elle le lut aussi rapidement qu’il le fallut pour prononcer son titre. En même pas deux mois, la petite fille avait déjà lu 3 des 5 contes et avait entamé le 4e.

Comme à son habitude, Amaryllis se rendait dans son lieu favori entre deux cours pour étudier. Ayant pour habitude de s’avancer dans ses devoirs, la première année décida de commencer son devoir de Défense contre les Forces du Mal à rendre la semaine suivante. Elle se dirigea donc vers l’étagère comportant tous les écrits de cette matière et entreprit de trouver des manuels intéressants. Dans un premier temps, elle trouva le « Manuel de Défense contre les Forces du Mal », et prit par la suite le manuel « Vivre en Communauté, Comment se Protéger ? ».
Ayant trouvé son bonheur, Amaryllis chercha une table libre, n’en trouvant aucune, elle s’installa à la même table qu’une jeune fille semblant être à Poufsouffle. Elle s’assit en silence pour ne pas la déconcentrer et sortie son morceau de parchemin ainsi qu’une plume et commença à feuilleter ses manuels.


Je suis d'accord avec la signature d'Oxy.
Amaryllis Lidwine, Deuxième Année
Troisième Année RP

14 sept. 2018, 16:09
 RPG+   PV TGS - AL  Rencontre silencieuse
Aujourd'hui, Thalia était dans un de ces jours où on est triste, où on s'ennuie, sans savoir pourquoi. Sans aucune raison valable. Ça arrivait de plus en plus souvent à la jeune fille depuis la mort d sa mère. Elle se réveillait comme ça, un matin comme tous les autres, et puis elle était déprimée. Et elle n'arrivait pas à comprendre pourquoi.

La Poufsouffle décida donc d'aller dans un des lieux où elle se sentait le mieux : la bibliothèque. Depuis son arrivée à Poudlard, elle passait la plupart de son temps dans le Parc, où dans la bibliothèque. Être entourée de livres lui procurait une sensation de bien être étrange, elle flottait presque dans une autre dimension.

A peine arrivée, elle se dirigea vers une table inoccupée, dans un coin un peu isolé de la salle. Elle posa doucement son sac par terre, et s'assit sur la chaise la plus proche.

La brune sortait le livre qu'elle était en train de lire, un roman fantastique Moldu intitulé
Fils des Brumes, tome 1 : L'Empire Ultime et poursuivit sa lecture là où elle s'était arrêté la veille. Le livre était long, et elle l'aurait surement terminé le lendemain, ou à la rigueur le surlendemain, puisqu'elle l'avait commencé avant hier soir mais qu'elle n'avait pas beaucoup de temps pour lire, à Poudlard. Elle déchiffrait péniblement les mots et les phrases, car si elle essayait de se concentrer sur le roman, son esprit et ses pensées partaient ailleurs. Où ça ? Elle n'en avait aucun idée. Mais une part d'elle avait tout sauf envie de se concentrer sur ce fichu bouquin, qui était certes intéressant mais... ce n'était pas le moment.

Des étagères emplies de livres cachaient la table qu'elle avait choisi, mais pourtant, quelques minutes plus tard, une autre jeune fille arriva et s'assit en silence. Thalia leva quelques secondes les yeux et la dévisagea, curieuse de savoir qui prenait place près d'elle. C'était une Gryffondor, qu'elle ne connaissait pas, mais qui avait l'air d'être aussi jeune que la jaune et noir : ce devait être une première année.

Comme si une personne ne suffisait pas, une autre fille, une Gryffone également, arriva peu après et sembla surprise de les voir là. Peut être s'était elle assise à cette table avant l'arrivée de la Poufsouffle, mais celle ci s'en fichait complètement et se désintéressa des nouvelles arrivantes pour se reconcentrer sur sa lecture.

Ou plutôt, essayer de se concentrer sur sa lecture. Quelques pages plus tard, elle ferma le livre d'un geste brusque - mais sans faire de bruit - et prit sa tête entre ses mains. Elle en avait marre !

Qu'est ce qui se passait donc ? Elle n'avait pas envie de lire, et ça avait pourtant toujours été son activité préférée... Qu'est ce qu'elle pouvait faire, si ce n'était ça ?

Elle n'en avait aucune idée. Mais ce ne serait surement pas parler. Elle n'avait pas envie de socialiser, surtout pas avec cette émotion qu'elle ne comprenait même pas et qui pourtant l'envahissait.

Pourtant, la tête toujours entre les mains, le visage caché par ses longs cheveux, elle glissa un regard entre ses mèches vers les deux fillettes qui s'était installées après elle...

« don’t fall in love with her, she said,
don’t fall in love »

27 sept. 2018, 19:33
 RPG+   PV TGS - AL  Rencontre silencieuse
Ennis ne s'intéressait pas particulièrement à ses voisines de tables et lisait assidûment le premier livre de sa pile. Elle avait sélectionné trois passages qui lui serviraient et lorsqu'elle trouvait quelque chose intéressant, elle prenait des notes qu'elle utiliserait à terme pour répondre aux questions posées par le professeur. Une fois le dernier passage parcouru, elle referma le livre puis le posa à droite des autres, formant le début de ce qui était la pile des livres à ranger.

Se faisant, elle regarde quelques secondes ses deux camarades. Il s'agissait de deux premières années, Ennis les avaient vues plusieurs fois à l'occasion des cours. Elle était bien incapable de donner le nom de la jeune Poufsouffle aux cheveux bruns. Elle lisait un livre que l'irlandaise ne connaissait pas - le titre ne lui disait rien. Quant à la Gryffondor, blonde, il s'agissait d'Amaryllis si elle avait bonne mémoire. Elles ne se côtoyaient presque pas, voire pas du tout car elles n'étaient pas dans le même dortoir. Comme elle, elle travaillait sur un devoir. Était-ce le même, rien n'était moins sûr.

Sur ces quelques réflexions, Ennis prit le second livre de sa pile et entrepris de faire exactement la même chose qu'avec le premier. Au fil de sa lecture, elle s'aperçut que si les grandes lignes étaient les mêmes que celles du premier livre, ce n'était pas le cas des détails. Elle nota son observation en marge de ses notes avant de poursuivre. En refermant ce second livre, l'irlandaise s'étonna de voir sa camarade de Poufsouffle la tête dans les mains, un rideau de cheveux masquant son visage. Son livre était posé fermé auprès d'elle. La châtain fronça les sourcils, quelque chose semblait bizarre. Venir à la bibliothèque pour lire puis, quelques minutes après le poser. Il avait dû se passer quelque chose qui la tracassait. Si Ennis s'en était senti capable, elle aurait sûrement chercher à l'aider. Mais ce n'était pas le cas. Elle avait déjà du mal à parler à quelqu'un qui semblait aller bien alors quelqu'un qui semblait aller mal... Non, une très mauvaise idée. Elle s'arracha à son observation qui serait sûrement mal prise si elle devait durer ne serait-ce que quelques secondes de plus.

Pour se changer les idées, la jaune et noire l'avait troublée, elle pris les deux livres dont elle ne se servirait plus pour aller les ranger. Devant l'étagère, elle trouva rapidement leurs places respectives et avisa un ouvrage qui n'était pas là précédemment. Elle l'attrapa, parcouru rapidement le sommaire et le prit avec elle. Il allait lui servir s'en était sûr. Elle retourna à sa place. Elle n'était pas parti longtemps et les deux filles étaient peu ou prou dans la même position. L'irlandaise se rassit tranquillement et reprit son activité première avec le livre qu'elle venait de trouver. Il semblait être une mine d'information, même s'il n'était pas bien épais. Mais sa concentration n'était plus la même. Elle regardait de temps en temps de manière furtive ses deux camarades...

5ème année RP - Préfète RP depuis septembre 2044
Jo' family - color=#741B47

8 janv. 2019, 11:43
 RPG+   PV TGS - AL  Rencontre silencieuse
Ayant repéré les pages utiles pour son devoir, Amaryllis entreprit de lire plus attentivement les questions de ce dernier. Il ne semblait en rien difficile. Cependant, souhaitant rendre un travail des plus complets, celle-ci lu de nouveau les pages précédemment repérées et en prit note.

La petite fille avait le souci de la perfection. Elle souhaitait rendre fière ses parents, certes. Cependant, ce n’était pas pour eux qu’elle fournissait tous ses efforts mais pour ses grands-parents. Elle les détestait au plus haut point mais se devait d’attirer leur attention sur elle pour protéger sa sœur. Ils avaient toujours rejeté la petite « Cracmol », comme ils la surnommaient constamment. Amaryllis détestait ce surnom, il sonnait si péjoratif. Elle ne comprenait guère pourquoi certains sorciers étaient si cruels envers ceux ne possédant aucun pouvoir. Amaryllis les trouvait bien plus incroyable qu’eux. Ils avaient pu faire tant de choses sans magie, cela l’émerveillait. Cependant, ses grands-parents ne pensaient pas ainsi et avaient disputé la petite blonde bon nombre de fois à ce propos. Ils souhaitaient la perfection, et pour eux, la perfection était caractérisée par les sorciers. Ainsi, elle se devait de l’être également.

Son frère ainé était souvent prit comme exemple pour inciter la jeune fille à travailler. Il avait fini ses études à Poudlard 2 ans avant qu’Amaryllis y soit admise. Celui-ci avait également été réparti à Gryffondor et était brillant. Il n’avait reçu que des Optimals durant ses 7 années et souhaitait devenir Auror. Elle aimait son frère, malheureusement elle détestait sa vantardise. Il était le favori de leurs grands-parents et le montrait bien, mais ce n’était qu’un masque. Il n’existait pas plus filou que lui. Il charmait toutes les filles pour ensuite les rejeter, il faisait des coups bas aux élèves obtenant une meilleure note que lui… Il était exécrable. Elle se demandait souvent comment ses adorables parents avaient pu engendrer un fils pareil. Surement un raté de conception.

La blonde fut sortie de ses pensées par un bruit de chaise à ses côtés. Elle observa celle qu’elle reconnut comme étant Ennis, une camarade Gryffondor, se lever, livres à la main. Prise dans ses pensées, elle ne l’avait pas vu s’installer à sa table quelques minutes plus tôt. Amaryllis en profita pour regarder ce qu’il y avait autour d’elle. La bibliothèque était toujours bondée. Cependant, le silence régnait. Ce lieu l’avait toujours impressionné. Il regorgeait de monde, mais pas un bruit ne se faisait entendre.

Durant sa contemplation, elle aperçut l’autre jeune fille à sa table, celle-ci semblait avoir arrêté de lire. Quelque chose en elle dégageait de la tristesse, ce qui assombrit Amaryllis. En effet, elle avait posé sa tête sur ses mains, laissant tomber ses cheveux devant sa tête. Amaryllis ne savait que faire, tenter de lui remonter le moral ou la laisser tranquille. Elle n’avait pas pour habitude de laisser quelqu’un seul, entouré de ses malheurs. Cependant, sa timidité l’empêchait d’adresser la parole à une inconnue.

Amaryllis se mordit la lèvre inférieure et baissa les yeux vers son parchemin encore vierge. Elle devait se concentrer, son devoir n’allait pas se faire tout seul. Ainsi, elle entreprit de rédiger la première question.

Je suis d'accord avec la signature d'Oxy.
Amaryllis Lidwine, Deuxième Année
Troisième Année RP

22 juin 2019, 23:00
 RPG+   PV TGS - AL  Rencontre silencieuse
Ce dernier ouvrage trouvé par hasard subit exactement le même sort que les précédents. Elle sélectionnait les chapitres qui lui semblait correspondre, les lisait, prenait des notes. Et ainsi de suite. Se faisant, elle avait complètement oublié la Poufsouffle et sa camarade de Gryffondor. Ses notes sur Poudlard et les fondateurs noircissaient maintenant son parchemin. Elle allait pouvoir rédiger correctement le devoir qu'elle avait reçu de son professeur un peu plus tôt. Mais d'ailleurs, depuis combien de temps était-elle là? N'ayant pas de montre, elle releva la tête pour aviser les deux autres fillettes. La brune semblait être de ces gens qu'il vaut mieux ne pas déranger si on ne voulait pas mourir d'un simple regard, et la blonde faisant partie de sa maison, elle était en pleine rédaction d'un devoir. Peut être le même qu'elle. Sachant pertinemment qu'elle-même n'aimerait pas être interrompue ainsi, l'irlandaise opta pour une autre option. Aller directement regarder l'heure sur l'horloge qu'elle savait se trouver un peu plus loin.

Elle attrapa donc les livres dont elle n'aurait pas besoin dans l'immédiat, et reparti directement vers le rayonnage où elle les avait trouver. Les ranger fut une tâche d'autant plus facile que quelqu'un semblait les chercher. Même pas le temps de les poser, ils passèrent d'une main à une autre. Ennis fila sans demander son reste, quitte à passer pour quelqu'un d'impoli et remonta l'allée. Elle tourna à l'angle et se retrouva face à un bijou d'horlogerie. Certainement l’œuvre de gobelins suisses. C'était les meilleurs en la matière et elle en savait quelque chose. L'immense horloge qui se trouvait là était de la même facture que celle qui ornait le salon d'accueil de la demeure de sa famille. Elle aurait pu passer un temps fou à la regarder et l'analyser, chercher à comprendre ses secrets gravés dans le bois ou les pièces de métal; mais ça serait pour plus tard. A l'instant présent, ce qui la frappa fut l'heure. Elle avait passé une bonne heure et demi dans la bibliothèque. De ses deux heures de libres ne restait plus qu'un quart d'heure. Tout juste le temps nécessaire pour aller ranger ses affaires et rejoindre son prochain cours qui se déroulerait dans le parc.

Elle reprit donc fissa la direction de la table où elle avait laissé ses affaires en plan. Elle se rassit et - sans un regard pour les deux autres fillettes - commença minutieusement à ranger ses affaires. Laissant le parchemin finir de sécher, elle sortit un mouchoir de son sac pour essuyer sa plume - pas question qu'elle ne tâche quoique ce soit - puis la rangea dans son étui rigide - pour qu'elle ne se brise pas. Elle referma ensuite son encrier le plus hermétiquement possible à l'aide de son bouchon. Enfin, elle s'occupa de son parchemin, le glissant entre ses autres feuilles d'histoire de la magie. L'opération lui avait pris plusieurs minutes et elle savait qu'il fallait maintenant qu'elle marche à bon rythme pour rejoindre le parc.


Fin du RP pour moi. Merci.

5ème année RP - Préfète RP depuis septembre 2044
Jo' family - color=#741B47

8 juil. 2019, 21:15
 RPG+   PV TGS - AL  Rencontre silencieuse
Amaryllis était pleinement concentrée sur son devoir depuis plusieurs minutes désormais. Son brouillon était des plus complets. Elle avait allié ses connaissances, ses souvenirs de cours, ainsi que les informations se trouvant les ouvrages à ses côtés. Ceux-ci ne lui étant plus d’aucune utilité, Amaryllis entreprit de se lever.

Les deux livres en main, Amaryllis trouva avec peine leur place initiale. Les rayons étaient si nombreux qu’elle ne s’y retrouvait plus. Après quelques minutes de recherches, de vagabondages et de râles, les ouvrages se trouvaient à leur place et la fillette fit la route dans l’autre sens. Les détours étaient probablement nombreux. Cependant, Amaryllis préférait perdre quelques minutes, plutôt que de se perdre totalement.

Une fois à sa place, la petite blonde commença la rédaction de ses réponses. Le plus gros du travail étant fait, Amaryllis ne prit qu’une petite demi-heure pour terminer la rédaction de son devoir. Soucieuse de rendre un devoir parfait, elle relue son parchemin à plusieurs reprises pour s’assurer de la non-présence de fautes d’orthographe et pour s’assurer de la pertinence de ses réponses. Amaryllis souhaitait la perfection. Son frère n’avait eut que des Optimals durant toute sa scolarité. Ainsi, elle ne pouvait se contenter de bonnes notes. Elle devait faire mieux. Elle devait être la meilleure. Partout et en tout temps. En passant de son devoir de DCFM, à ses leçons de vol. Cours dont les résultats étaient peu glorieux. Amaryllis ne savait pas voler. Heureusement pour elle, elle aimait marcher. Cela lui permettait de se vider l’esprit, de faire un tri dans ses pensées. Sa tête était un véritable capharnaüm. Si quelqu’un s’aventurait dans son esprit, elle n’en ressortirait qu’un mauvais mal de tête.

Son devoir étant rédigé, petite Ama’ enroula ses feuilles de parchemin et prit sa plume et son encrier. Elle se leva de sa chaise, sans se soucier des dernières occupantes de la table. Elle ne savait si celles-ci étaient parties, et elle s’en contrefichait. Petite Ama’ n’avait qu’une hâte, retourner dans sa salle commune et se poser tranquillement au coin du feu. Elle avait besoin de réfléchir, de laisser libre cours à son esprit. Son temps se faisant rare, elle ne pouvait se permettre de se lancer dans des expéditions dans le château. Son âme d’aventurière s’amenuisait à mesure que son enfance disparaissait. Elle n’était plus la petite fille qui escaladait les chaises et qui fouillait dans les commodes à la recherche d’informations secrètes dans la boutique de ses parents. Elle avait changé. Mais Petite Ama’ ne savait pas quel déclic lui avait fait perdre le peu d’espièglerie qui lui restait.

Cependant, un cours l’attendait et petite Ama’ ne pouvait pas se détendre. Naïve, la fillette se dépêcha de s’y rendre, pensant que cela ferait passer le temps plus vite.


[FIN DU RPG POUR MOI. Merci les filles.]

Je suis d'accord avec la signature d'Oxy.
Amaryllis Lidwine, Deuxième Année
Troisième Année RP