Inscription
Connexion
15 oct. 2019, 18:32
Cœurs brisés  PV : E. O'Brien 
Suite de Le gnome, l'échalas et l'héroïne
Mardi 20 octobre 2043 - Fin d'après-midi
Salle commune des Poufsouffles
Dialogue et actions écrites avec @Eliott A. Parks
@Emelyne O'Brien


 - Emelyne, t'sais la petite qui pleurait dans la salle des trophée, elle m'a... en quelques sortes dit qu'elle m'aimait...Fin je crois... Bah je me suis enfuis en courant, lança Rey tout à trac tandis qu'Eliott et lui faisait une partie d’échec dans leur salle commune. Rey n'arrivant pas à se sortir cette histoire de la tête de toute la journée, il s'était finalement résolu à demander conseil à son ami.

Eliott le regarda avec des yeux rond, se mit à rire doucement et lui donna une tape sur l'épaule probablement censée l'apaiser. Ce qui ne fonctionna pas du tout.
- Vraiment ? Mais il ne faut pas avoir peur, haha... Elle ne te veut pas de mal, lui répondit-il. Tu vas lui faire de la peine, si tu disparais comme ça. Tu devrais aller la voir et parler calmement avec elle, et ça sera mieux pour vous deux.
- T'es sérieux ? s'exclama Rey, qui ne croyait pas un seul instant que la situation pourrait se débloquée aussi simplement. Mais si elle est amoureuse de moi je fais quoi ? La dernière m'a collée une tarte à la fraise en pleine figure, j'ai raison d'avoir peur ! Les filles c'est effrayant parfois ! J'suis censé dire quoi ?!" Le garçon lança un regard désespéré au troisième année.

Eliott lui sourit et lui tapota à nouveau l'épaule gentiment. Le rouquin se dit que son meilleur ami aimait un peu trop les tapotements à son goût. 
- Dis-lui juste la vérité, ce que tu ressens toi, et que vous pouvez pas être ensemble. Mais explique-lui tout ça calmement. Et dis-lui que tu seras quand même là pour elle si elle a besoin.
- J'peux pas dire ça, t'es fou ! s'exclama Rey en lançant un regard horrifié à Eliott.
- Et pourquoi pas ? Dire la vérité va toujours t'apporter du bon. Au pire, cache les tartes aux fraises à proximité, mais qu'est-ce qui pourrais t'arriver sinon ? lui répondit-il le plus sérieusement du monde en le regardant dans les yeux.

Rey s'adossa à sa chaise et observa son ami d'un air blasé. Il aurait mieux fait d'aller voir Kiara pour des conseils. Malheureusement, elle n'était pas présente, il devrait donc faire sans pour l'instant. Il se contenta donc d'un " Ok " peu convaincue et poussa un de ces pions sur l'échiquier.

Alors qu'il pensait le sujet clos, Eliott rit légèrement : - Si t'as vraiment peur, je me cacherais pas loin et je sortirais si elle t'attaque, haha
- Nan, je préfère pas ! s'empressa de répondre Rey, ce qui fit rire de plus belle son meilleur ami.
Image

Lundi 26 octobre 2043 - Après les cours
Bibliothèque


Après sa discussion avec Eliott, Rey était tout de même aller chercher Kiara qui lui avait dit à peu de choses près la même chose. Contraint de se rendre à l'évidence qu'il n'avait plus qu'une seule chose à faire pour améliorer la situation, il avait pris son courage à deux mains... une semaine plus tard. Après avoir interrogé une première année de Gryffondor sur l'endroit où pourrait se trouver Emelyne, il s'était rendu à la bibliothèque. Parfais. Ici, elle ne pourrait ni crier, ni lui balancer quoique ce soit au visage. Il n'aurait pas pu mieux tomber.

Il la trouva assise seule à une petite table ronde, le nez plongé dans un livre. Après une longue inspiration, et malgré son ventre noué par le stress, Rey s'approcha.

- La place est libre ? demanda-t-il doucement en désignant la chaise à côté d'elle.
Dernière modification par Rey Sifferlen le 20 oct. 2019, 16:34, modifié 2 fois.
16 oct. 2019, 16:04
Cœurs brisés  PV : E. O'Brien 
Le 26 octobre 2043,

Emelyne s'était rendu à la bibliothèque dès la fin des classes. Son enquête sur la fontaine était au point mort, et elle avait plein de devoirs pour la fin de semaine... Potion, Sortilège, Métamorphose... Elle s'était donc installée à une table ronde un peu isolée. Klaus ne lui parlait toujours plus. Mais heureusement pour elle, Gabryel Fleurdelys lui, était devenu un peu plus proche d'elle. Le Gryffondor au cheveux aubrun lui avait été d'un grand réconfort, et même si elle ne le considérait pas encore comme son meilleur ami, elle se disait que passer du temps avec lui était vraiment très agréable et sympathique. Sans oublier Nicolas Carvalho avec qui elle parlait encore de temps en temps. Et Gwenn Angurey, sa camarade de dortoir, ne lui laissait aucun temps de répit... Le fillette blonde hyperactive qui mettait beaucoup d'ambiance dans leur chambre ne lui avait pas permis de se laisser abattre par la situation de la semaine dernière avec Rey. Et puis... Elle avait promis de ne plus pleurer aussi. Et elle s'en était tenue à sa décision. Elle avait cessée d'assister à tous ses entrainement. Un de temps en temps, cela suffisait amplement à lui prouver son amitié. Elle avait aussi arrêter de faire exprès de prendre les couloirs qui lui permettrait de le croiser de manière volontaire : elle ne le suivrait plus. Le croiser par hasard, c'était suffisant également, en tant qu'amis. Plusieurs fois durant la semaine, elle avait faillit perdre face à son envie de le revoir, de lui parler. Mais elle avait tenu bon... Et de son côté, le beau rouquin ne l'avait pas approché... A vrai dire, il lui avait même sembler qu'il l'évitait. Mais elle avait fait mine de ne pas s'en rendre compte, comme si tout était normal, comme si rien ne s'était passer. Car rien ne s'était passer en un sens...
Plonger dans la lecture de son livre de Potion, elle n'avait pas entendu que quelqu'un s'était approcher d'elle. Elle ne sursauta pas pour autant quand cette personne s'adressa à elle.

- La place est libre ? demanda-t-il doucement en désignant la chaise à côté d'elle.

Emelyne se figea un instant. "Rey..." comprit-elle immédiatement. Elle se redressa et lui fit face, son sourire habituel plaquer sur les lèvres. Elle lui répondit joyeusement :

- Evidement. Ce siège n'est à personne que je sache.

Elle lui fit un clin d’œil, puis se replongea dans son livre... sans succès. La présence de Rey près d'elle la distrayait. Elle soupira en le refermant donc.

- Je n'y arrive pas... Une pause est de mise je pense. Comment s'est passer ta journée ? Moi, très bien. Enfin... Disons qu'elle aurait pu être encore mieux.

Elle croisa les bras, un frisson la parcourait. Une sourde appréhension l'envahissait au fur et à mesure qu'elle parlait. Elle se doutait bien que s'il était venu la voir, ce n'était pas pour parler de la pluie ou des cours... Mais elle avait tellement peur qu'il lui dise à voix haute ce qu'elle avait déjà compris lorsqu'il s'était enfuis. D'un autre côté, elle le trouvait cool et courageux d'être revenue la voir malgré tout. Et elle lui en était reconnaissante aussi. Mais elle avait peur... Peur qu'il lui dise qu'ils ne pouvaient pas même rester amis dans ses conditions. Peur qu'il lui dise qu'elle avait tout gâcher. Mais elle se força a ne pas montrer sa peur, à ne pas trembler et à lui refaire face. Elle devait être courageuse. Pour tourner cette page et enfouir définitivement ses sentiments pour lui. Car elle le savait déjà depuis le début, que lui ne l'aimait pas. Elle se retourna à nouveau vers lui, souriant amicalement :

- Tu voulais me parler, n'est-ce pas ?

Elle faillit en dire plus mais se retient. Elle parlait toujours trop... Cette fois, elle écouterais, sans rien dire de superflus. Elle ne referait pas la même erreur.

Emy, 3A RP, 2A devoirs - JFF - Ma Noona : Taylor <3 - Vive Gryffondor !
Ex-membre du MERLIN : Ayden
17 oct. 2019, 19:44
Cœurs brisés  PV : E. O'Brien 
Rey fit un sourire timide à la fillette avant de tirer la chaise et de s'installer à côté d'elle. Il pensait qu'il pourrait lui parler tout de suite mais Emelyne se replongea dans son livre, le laissant seul avec ses pensées et les mots qui tournaient en boucle dans sa tête. Très mal à l'aise, ne voulant pas la déranger et surtout, profitant du répit qu'elle lui laissait pour retarder le moment fatidique le plus longtemps possible, il se mit à contempler la table en silence. Cependant, la patience n'était pas son fort dans ce jour de situation et au moment où il se dit que finalement, ce n'était pas une si bonne idée que ça et qu'il allait repartir, la gryffondor le surprit en fermant son livre d'un coup.

- Je n'y arrive pas... Une pause est de mise je pense. Comment s'est passer ta journée ? Moi, très bien. Enfin... Disons qu'elle aurait pu être encore mieux.

Le garçon ouvrit la bouche sans savoir quoi dire. Au bout de quelque se secondes, il lâcha un "Oui oui, ça va" pas très convaincu. Comment enchaîner après ça ? Bon après tout, elle avait passé une bonne journée, ce qui aiderait peut-être à faire passer ce qu'il avait à lui dire. D'un autre côté, plus il la regardait et plus il l'imaginait être triste ou en colère. L'un comme l'autre l'effrayait. Il ne voulait pas la blesser et il ne voulait être blessé non plus. A ses dernières paroles, il sut cependant qu'il n'avait pas le choix. La fillette se doutait déjà de quelque chose. Sa fuite déguisée n'avait pas été si discrète que ça finalement.

- Oui, dit-il doucement, comme si en parlant bas, elle lui en voudrait moins. Parce qu'elle allait lui en vouloir, il en était certain. L'autre fille lui en avait beaucoup voulu.

Au lieu de poursuivre immédiatement, il poussa un long soupir et ébouriffa sa tignasse de feu d'une main. Trop nerveux pour rester immobile, il commença à se balancer sur sa chaise.

- J'avais pas si mal que ça la dernière en fois. En fait..., commença-t-il d'une voix hésitante, j'suis parti à cause de ce que tu as dis. La dernière fille qui m'a dit un truc dans le genre m'a balancé une tarte dans la figure parce que... parce que...

La suite mourut sur les lèvres du garçon. Il n'arrivait pas à cracher le morceau devant ses grands yeux bleues qui l'observaient. Il considérait Emelyne comme une petite sœur. C'était beaucoup plus difficile que la dernière fois.
18 oct. 2019, 19:24
Cœurs brisés  PV : E. O'Brien 
Le "Oui oui, ça va" ne lui sembla pas très convainquant. Mais elle n'insista pas. Rey était un garçon tellement gentil, qu'elle ne serait pas étonné qu'il soit incertain de la manière à adopter pour la rejeter : il ne voulait sans aucun doute ne pas la blesser... Enfin c'est ce qu'Emelyne pensait. Il poussa un long soupir et ébouriffa ses cheveux d'une main. Emelyne se força a ne pas suivre des yeux ce geste qui lui donnait tant envie de les toucher également. Il se mis alors à se balancer sur sa chaise et dit :
- J'avais pas si mal que ça la dernière en fois. En fait..., commença-t-il d'une voix hésitante, j'suis parti à cause de ce que tu as dis. La dernière fille qui m'a dit un truc dans le genre m'a balancé une tarte dans la figure parce que... parce que...
La suite mourut sur les lèvres du garçon. Emelyne l'observait avec attention et bienveillance. Elle aurait pu le laisser se débattre avec ses mots. Mais elle n'était pas comme ça. Elle décida de l'aider et poursuivit à sa place :

- Parce que tu l'avais rejeter ? Parce que tu ne l'aimais pas ? Tu as le droit. Et ni elle, ni moi n'avons le droit de te forcer ou de te faire du mal juste parce que tu ne nous aime pas de cette façon là. Et puis...

Emelyne souria un peu tristement. Voilà, c'était dit. Elle n'était pas certaine que le fait qu'elle l'ai dit à sa place soit mieux ou pas. Mais les choses était mise au clair désormais. Elle n'aurait plus aucune raison de se faire de faux espoir. La question maintenant, qu'elle redoutait tant, était la suivante : resteraient-il malgré tout amis ? Ou bien le jeune homme ne voudrait-il plus la voir ? Elle reprit donc, s’efforçant de cacher sa tristesse et son inquiétude :

- Je pense que si elle t'aimait réellement, elle n'aurait jamais essayer de te faire du mal en retour. En tout cas, moi je ne te ferais jamais de mal volontairement... Et... J'espère que... Nous pourrions au moins rester amis.

Elle avait l'impression que ça ne suffisait pas... Que ça ne transmettait pas bien ce qu'elle ressentait. Elle était triste d'être rejeter, c'était vrai. Mais elle le savait bien depuis le début : ni Rey, ni aucun autre garçon ne tomberait jamais amoureuse d'elle. Elle était trop...différente ? Elle-même ne pensait pas tombée amoureuse de quelqu'un un jour. Habituée à être rejetée, à être mise à l'écart, elle s'était dit que ça ne lui arriverait jamais, s'en était persuadée. Mais Rey avait été cette lumière dans l'obscurité, qui avait su la guider et la sauver. Il était impensable pour elle qu'elle fasse quoique ce soit de manière volontaire contre lui : elle voulait lui rendre la pareil, l'aider, le protéger, comme lui l'avait fait pour elle. Et à ses yeux, si cette autre fille avait réellement été amoureuse de lui, elle n'aurait jamais oser lui balancer une tarte à la figure... Elle pouvait comprendre qu'elle puisse avoir été blesser par son rejet. Elle-même en était très triste... Mais au point de vouloir faire du mal à cette personne que l'on est sensé vouloir aimer et protéger ? Pour Emelyne c'était simplement impossible. Ce n'était pas de l'amour. Juste une envie de sortir avec quelqu'un. N'importe qui aurait sans doute fait l'affaire pour cette fille. Et nul doute que Rey, avec son physique plus que flatteur, sa gentillesse et son appartenance à l'équipe de Quidditch, devait en attiré beaucoup. Mais elle préféra ne rien dire de tout cela. Elle se contenta de poursuivre ce qu'elle avait commencer à dire, affichant un sourire confiant et plein de joie, bien loin de la tristesse qui envahissait son coeur :

- Après, je comprendrais si tu es mal à l'aise et que du coup, cela est impossible. Ne t'inquiète pas. Dans tout les cas, je ne t'en veux pas. Au contraire. Et puis... Au moins j'ai eu la chance de pouvoir te le dire et que tu ai été sincère avec moi. Et ça, c'est encore plus précieux à mes yeux.

Elle lui fit un grand sourire, se voulant rassurante et sereine. Elle faisait taire la tristesse qui s'emparait de son cœur grâce à ce sourire. Elle devait absolument le garder. Si elle cessait de sourire joyeusement à Rey, elle avait peur de fondre à nouveau en larme devant lui, et donc de faillir à la promesse qu'elle lui avait faite de ne plus pleurer. Elle devait tenir bon. Elle tenait à faire honneur aux promesse qu'elle faisait. Elle devait donc être forte et courageuse. Après tout, elle était une Gryffondor...

Image

Emy, 3A RP, 2A devoirs - JFF - Ma Noona : Taylor <3 - Vive Gryffondor !
Ex-membre du MERLIN : Ayden
20 oct. 2019, 00:52
Cœurs brisés  PV : E. O'Brien 
Rey resta figé lorsque la suite de son discours se retrouva dans la bouche de la fillette. Elle disait tout haut ce qu'il taisait par peur de la blesser. Elle savait déjà tout et elle ne semblait pas vouloir lui hurler dessus ou lui balancer son livre à la figure. Bien au contraire. Sa bienveillance l'apaisa et il eut pour elle un regard tendre. Mais très vite, il sentit la tristesse derrière le sourire qu'affichait la gryffondor. Elle ne savait évidemment pas qu'il pouvait ressentir sa peine, alors elle faisait semblant. Il ne lui en voulu pas pour ça, elle se montrait forte et courageuse, comme se doit de l'être une lionne. Il se sentait plutôt coupable de la faire souffrir ainsi.

Il voulu saisir sa main et la serrer pour la réconforter mais il se retint. Le geste était surement malvenu et amplifierait la tristesse de la fillette ce qu'il ne voulait surtout pas. Il se contenta de mots prononcés au rythme de ses battements de cœur qui résonnait comme un tambour dans sa poitrine :

- Je ne suis pas amoureux de toi, c'est vrai, dit-il dans un souffle. Elle le savait déjà mais il se sentait obliger de le confirmer, de le dire lui-même. Mais ça ne veut pas dire que je ne t'apprécie pas. Si je t'ai évité cette semaine, continua-t-il, exposant une nouvelle vérité blessante, c'est parce que je ne savais pas comment me comporter sans te blesser. Mais maintenant que tu sais et que tu n'as pas l'air de m'en vouloir... c'est différent. Je sais que tu es triste et que tu le cache pour tenir ta promesse. Moi aussi je t'en ai fait une et je compte bien la tenir. 

Malgré la situation, Emelyne tenait le coup. Elle était plus jeune que lui et il avait bien l'impression qu'elle lui donnait une sacrée leçon de courage. 

- Ça sera peut-être bizarre au début, on sera peut-être mal à l'aise, oui, mais si tu veux toujours de moi comme ami malgré tout ça alors je ne vais pas te laisser tomber.

Rey avait l'impression d'être en plein désert, il avait chaud et avait la bouche desséchée. Mais il avait le sentiment d'avoir fait les choses bien cette fois-ci. Même si Emelyne lui avait largement facilité la tâche.
20 oct. 2019, 13:59
Cœurs brisés  PV : E. O'Brien 
"- Je ne suis pas amoureux de toi, c'est vrai"... Même si elle le savais, même si elle l'avait elle-même dit à voix haute, le fait que lui le dise lui fit bien plus mal encore. Elle pensait que le savoir et l'avoir dit l'aurait aider à avoir moins mal si lui le disait de vive voix. Comme elle s'était trompée... Elle eu soudain très froid et l'impression que quelque chose en elle se brisait en éclat. Elle savais bien que ce n'était qu'une impression. Mais ça lui faisait tout de même très mal... Mais cette information ne lui fit pas perdre pour autant son sourire. Après tout, il l'appréciait un peu quand même. Donc tout n'étais pas perdu : une amitié était possible sans doute. Comme elle l'avait deviner, il avait eu peur de la blesser, et il ne le voulait pas. Il était tellement gentil... Mais son sourire s’effaça quand il lui dit qu'il savait qu'elle faisait semblant afin de tenir sa promesse... Elle n'était décidément pas douée pour cacher ses sentiments aux autres... Seuls ses parents semblaient ne pas être capables de lire en elle. Une unique larme perla, sans qu'elle puisse la retenir. D'un geste rapide, elle l'essuya d'un revers de main et se força à nouveau à sourire tout de même.

- Merci de ta sincérité. Et désolée... Je ne veux pas te mentir, loin de moi cette idée. C'est juste que... Je veux tenir la promesse que je t'ai faite coûte que coûte. Oui, bien sur que je suis triste. Mais je dois être forte et ne pas pleurer.

Elle ne devait pas faillir. Surtout que Rey tenait visiblement à honorer sa propre promesse, ce qui impliquait qu'il ne la laisserait pas tomber. Cette nouvelle lui mis un peu de baume au cœur. "Je ne vais pas te laisser tomber." avait-il dit. Comme elle était soulagée. L'idée de ne plus jamais lui parler ni le voir lui était insupportable. Pour lui, il n'avait rien fait de spécial. Mais à ses yeux, il avait fait bien plus pour elle que ce qu'il pouvait imaginer, ou même plus que ce que d'autres n'en auraient fait à sa place.

- Merci Rey. Tu es tellement gentil... Merci. Etre ton ami me suffit amplement ! C'est déjà beaucoup à mes yeux. C'est même plus que ce que j'aurais imaginer... Je pensais que tu ne voudrais plus ni me voir, ni me parler...

Cette fois, elle lui souria sincèrement. Elle était réellement heureuse qu'il veuille tout de même rester son ami. Certes il ne l'aimait pas comme elle et elle devait faire une croix sur l'amour qu'elle avait pour lui. Ne voir en lui qu'un ami. Mais cela lui suffisait, tant qu'elle pouvait encore lui parler. Il était la personne dont elle se sentait la plus proche dans Poudlard pour l'instant. Klaus lui avait tourner le dos au pire des moments. Et Gabryel, bien que très gentil, n'était pas encore un ami assez proche pour qu'elle lui partage quoi que ce soit sur ses peines ou sur son histoire. Le seul qui savait pour Kelly, c'était Rey. Et le seul qui l'avait réconforter à ce moment là, c'était Rey. Celui qui l'avait conseiller, c'était encore Rey. Elle avait suivit ses conseils et ils s'étaient avérés très efficaces. Emelyne avait pu se sortir de la tête que c'était de sa faute. Et elle avait fini par accepter la disparition de sa meilleure amie. Et bien que le mystère soit encore grand, elle avait réussi en partie à tourner cette page douloureuse. Et elle le devait à Rey, en grande partie. Elle tenait donc grandement à lui. Elle voulait lui rendre ce qu'il lui avait offert. Et être ami ne l’empêcherait pas de pouvoir le faire. Bien au contraire. Tant qu'elle pouvait lui parler et partager un peu de temps avec lui, elle pourrait le soutenir et l'aider au besoin. Elle deviendrait son amie. Son sourire s'élargie. Elle était réellement heureuse.

- Merci Rey !

Image

Emy, 3A RP, 2A devoirs - JFF - Ma Noona : Taylor <3 - Vive Gryffondor !
Ex-membre du MERLIN : Ayden
20 oct. 2019, 16:32
Cœurs brisés  PV : E. O'Brien 
Rey se détourna lorsqu'une larme roula sur la joue de la fillette, lui laissant l'espace et le temps de l'effacer en toute discrétion et de prendre sur elle. Ce qu'elle fit avec une force qu'il ne soupçonnait pas chez elle. Si son cœur ne battait pas déjà pour Qiong, malgré son départ, il aurait peut-être été subjugué par le courage d'Emelyne. Mais les choses se passaient rarement aussi simplement et ils se retrouvaient tout deux avec le cœur brisé.

" Merci de ta sincérité. Et désolée... Je ne veux pas te mentir, loin de moi cette idée. C'est juste que... Je veux tenir la promesse que je t'ai faite coûte que coûte. Oui, bien sur que je suis triste. Mais je dois être forte et ne pas pleurer. "

-Je sais, murmura-t-il.

Les remerciements de la petite sorcière lui laissèrent un gout amer. Elle était sincère et il ressentait même que sa tristesse diminuait à mesure qu'elle parlait. Mais pour lui, il ne les méritait pas. Pas aujourd'hui en tout cas. Il l'avait blessé, s'était enfuis, n'avait pas été fichu de lui dire en premier ce qu'il ressentait et ne lui offrait qu'une bien maigre compensation à ses sentiments. Et Merlin seul sait à quelle point il savait qu'être "seulement ami" ne suffisait pas. Il se sentait lâche, il se sentait nul. 

- Merci plutôt à toi, tu aurais ta place à Poufsouffle, c'est sûr, lui dit-il avec un sourire contrit. Je ne vais pas te déranger plus longtemps, bon courage pour tes devoirs. N'hésites pas à venir me voir si tu as besoin.

Il voulait surtout lui laisser le temps de digérer sans être sous ses yeux. Rester dans les parages ne l'aiderait pas. Et lui aussi avait besoin de ne pas rester dans le collimateur de la fillette et de ses attentes. Le garçon avait besoin de temps pour savoir comment il allait gérer leur relation. Il se leva sans un bruit et rangea la chaise sous la table. Avant de partir, il marqua un temps d'arrêt et se pencha à l'oreille de la sorcière.

- Pardon. Pardon d'être un crétin, lui chuchota-t-il.

Il tourna ensuite les talons, le cœur un poil plus léger qu'à l'arrivée. Cela faisait toujours du bien d'être honnête, et finalement, ça ne s'était pas si mal passé même si cela restait douloureux.

Fin du RP pour moi, merci Emy, à très vite !
21 oct. 2019, 13:37
Cœurs brisés  PV : E. O'Brien 
Emelyne fut touchée par ses paroles. Avoir sa place à Poufsouffle, du point de vue d'un Poufsouffle, c'était un immense compliment. Cela voulait dire qu'il la trouvait gentille, loyal et digne de confiance. Et même plus encore. Emelyne lui souria de plus belle, lui montrant qu'elle en était ravie. Elle ferait tout pour rester digne de ce compliment qu'il lui faisait. Quand il annonça son départ, elle compris qu'il avait besoin de temps et elle-même en aurait besoin certainement... Il faisait ça pour lui, mais également pour elle. Elle le comprit immédiatement, et lui en fut d'autant plus reconnaissante. Le Temps... Il aidait bien souvent à guérir les blessures, même les plus profonde... Et même s'il en restait une marque, un souvenir graver à vif dans la mémoire, le Temps était de loin le meilleur remède qu'Emelyne connaisse... Le Temps et la Solitude. Ses fidèles alliés. Mais également ses ennemis... Comme c'était ironique... Elle voulait les fuir, mais avait trop besoin d'eux. Elle fut interrompu dans ses pensées quand Rey se pencha près d'elle. Elle se figea. Que faisait-il ?!? Le rouge lui monta immédiatement aux joues, sans qu'elle puisse se contrôler. Il l'avait prise par surprise, elle n'avait pas eu le temps de s'y préparer ! Il était beaucoup trop près ! Elle sentit son souffle à son oreille tendit qu'il prononçait ces mots dans un chuchottement :

- Pardon. Pardon d'être un crétin.

Il tourna ensuite les talons et quitta la pièce. Sans qu'elle n'ai eu le temps de se remettre de sa surprise. Emelyne du clignée trois fois des yeux avant de pouvoir se reprendre. Elle porta les mains à ses joues, toujours aussi rouge. Elle secoua la tête et croisant les bras sur la table de travail y enfuit son visage. Elle devait absolument arrêter de rougir !!! Elle devait absolument se contrôler !! Elle ne pouvait pas rester amoureuse de lui... Sinon ils ne pourraient pas rester amis. Et c'était la catastrophe... Elle resta un moment comme ça, afin de se calmer. Puis elle releva un peu la tête, la gardant posée sur ses bras... Ses joues avait retrouver leur couleur habituel. Les yeux dans le vagues, elle repensa à ce qu'il avait dit.

- Non, ne t'excuse pas, tu ne l'es pas... C'est moi l'idiote, chuchota-t-elle.

Elle aurait voulu le lui dire en face mais elle n'avait pas réagit assez vite. Elle avait été tellement surprise qu'il se soit autant approché d'elle, qu'elle avait été incapable de lui répondre. Il s'était excuser pour une chose dont il n'était nullement responsable... C'était de sa faute à elle. Elle le savait depuis le début que Rey ne l'aimait pas. Si elle n'avait pas fait cette gaffe... Rien n'aurait eu lieu. Il n'aurait pas eu besoin de la fuir, pas eu besoin de venir lui dire ce qu'il ressentait, pas eu besoin de s'excuser... "On ne contrôle pas son cœur... Il n'a pas besoin de s'excuser de ne pas m'aimer ainsi..." pensa-t-elle. Elle enfuit à nouveau sa tête dans ses bras afin de cacher les larmes silencieuses qui coulèrent sans qu'elle ne puisse plus les contenir. Elle avait échouée... La tristesse avait encore une fois prit le dessus sur sa volonté de tenir sa promesse. Elle resta ainsi un court moment, sans un bruit, sans bouger. Un observateur extérieur aurait pu penser qu'elle s'était simplement endormie sur son devoirs de potion. Habituée à cacher très rapidement ses émotions, Emelyne se reprit. Elle inspira un grand coup, essuya ses larmes d'un geste rapide, se leva, rassembla ses affaires, rangea sa chaise et quitta la bibliothèque. Elle se dirigea d'un pas rapide vers sa salle commune, vers son dortoir. A cette heure-ci, elle n'y croiserait sans aucun doute personne. Elle pourrait alors se calmer pour de bon, reprendre ses esprit... Et si elle échouait, personne ne la verrait fondre en larmes au moins...

Fin du RP, merci Rey, hâte d'écrire la suite ;)

Emy, 3A RP, 2A devoirs - JFF - Ma Noona : Taylor <3 - Vive Gryffondor !
Ex-membre du MERLIN : Ayden