Inscription
Connexion

4 sept. 2020, 20:26
Supernova  PV 
@Eridan Lowell
juin 2045

Image


Me voilà à la fin de ma première année.
Tout est bientôt terminé. Je ne sais pas si je dois me réjouir ou me renfrogner à l'idée de retrouver mon chez-moi. Je ne sais pas si j'ai envie de rentrer. Je ne sais pas si je veux revoir ma famille. Revoir les personnes qui, elles aussi, se posent les mêmes questions.
Hélas

L'heure est aux révisions. Pas aux questionnements.
Pas à la tristesse ni aux doutes.
Apprends.
Lis.
Révise.
Sois digne de ta maison, digne de toi-même.
C'est ainsi que mes pas me mènent jusqu'à la bibliothèque, salle immensément utilisée en cette période. Mon coeur se serre en observant l'affluence de personnes. Trop d'monde. Toujours. Je me sens déjà en train d'étouffer. Je dois me plonger dans mes révisions, et vite. Vite.
Après un signe de tête au bibliothécaire, je m'enfonce dans les couloirs de livres. Je m'empare d'un livre de métamorphose, un autre de sortilèges et un troisième sur l'histoire de la magie. Toutes les autres matières ont été étudiées à la perfection ces derniers temps. Je connais tout sur le bout des doigts, voire plus.
Pas difficile, je n'ai rien d'autre à faire de mes journées. Tandis que les élèves de ma classe rient, bronzent et se court après dans le parc du château, je révise. Et ce, depuis plusieurs mois.

Mon regard dérive spontanément vers le rayon concernant l'astronomie. Je ne peux pas dire que je connais tout de cette matière. Après tout, on ne sait rien de l'univers. Nous ne sommes que des enfants. Je déloge alors un livre de sa place. Supernova.
Les Supernovas. Ces êtres si magnifiques et pourtant si tristes.

Une table de quatre personnes se libère et d'un instant à l'autre, je dépose mon butin sur celle-ci. La voilà à nouveau utilisée.
Observant les tranches des livres, je ne peux m'empêcher de laisser de côté ce pour quoi j'étais venue ici à l'origine. Tant pis. Les révisions attendront. La soif d'apprendre de nouvelles choses, elle, n'attend pas.

Supernova
Résultat de l'implosion d'une étoile en fin de vie. Sa lumière est si intense qu'elle est visible depuis la Terre. On pense souvent à la naissance d'une nouvelle étoile alors qu'en réalité il s'agit de sa disparition.
La mort, tellement merveilleuse.
Une nymphe céleste.
Le dernier éclat d'une étoile disparue. Son ultime message, son dernier souffle, une époustouflante lumière vive et écrasante. Quoi de mieux comme fin d'existance ?
Alors que la plupart des humains meurent dans l'ombre et le silence, Elles, les Etoiles, se muent en naissance.
L'Univers me terrifie autant qu'il me fascine. S'il ne vient pas à moi, j'irai le chercher partout, s'il le faut.


Mon amour des étoiles est trop puissant pour que j'ai peur du noir

Je n'suis qu'une Ombre. Mais les étoiles peuvent pas briller sans ténèbres.

9 sept. 2020, 21:12
Supernova  PV 
La fin de l'année était toute proche et si certain se voyaient déjà en vacances, Eridan, lui, continuait à réviser pour ses derniers examens. Sans la moindre hésitation, ses pas le guidèrent tout droit à la bibliothèque, son endroit préféré de Poudlard. L'atmosphère, le calme qui y régnait et cette promesse d'en ressortir enrichi en connaissances, rien ne le mettait de meilleure humeur, pas même une chocogrenouille ou une part de tarte aux pommes saupoudrée de cannelle.

Eridan poussa doucement la porte, essayant de faire le moins de bruit que possible pour respecter ses camarades qui bachotaient. Et ils étaient nombreux. Si à l'accoutumée trouver une table libre était plutôt facile, là il n'en était rien. L'étudiant fût contraint de parcourir plusieurs rangées pour finalement poser son sac sur une table qui venait tout juste de se libérer. D'ailleurs, à peine avait-il lâché la lanière de son sac qu'une jeune fille de Serdaigle, qu'il ne connaissait que de vue pour l'avoir croisée dans la salle commune, posait sa sélection de livre à la même table.

Cette dernière étant suffisamment grande pour deux, Eridan ne fit aucun commentaire, se contentant de sourire légèrement à la jeune fille tout en sortant ses parchemins, sa plume et son encrier pour s'installer. Il s'était préparé une petite séance de révision, comme il aimait s'en faire de temps à autre pour tester ses connaissances. Il préparait à l'avance ses parchemins, un pour chaque sujet sur lesquels il voulait se tester et se laissait à chaque fois 20 minutes pour écrire, sous forme de liste, le maximum d'informations.

Il attrapa sa baguette et alors qu'il s'apprêtait à invoquer l'heure pour la noter sur son parchemin, il lança un regard à l'étudiante. Un sourire étira de nouveau ses lèvres alors que, assouvissant sa curiosité, il lu le titre du livre que la jeune fille venait d'ouvrir. Supernova. Un livre d'Astronomie qui lui rappelait sa mère, particulière férue de cette discipline et un triste samedi pluvieux de novembre. Ce jour-là, la jeune maman avait séché les larmes de son petit garçon en lui expliquant que nous étions tous poussières d'étoiles et à l'image des Supernova, que la mort de son papy n'était pas la fin mais le début de quelques choses de nouveaux et fabuleux.

L'esprit d'Eridan invoqua le doux visage de sa mère. Encore quelques semaines et il prendrait le Poudlard Express pour rentrer chez lui. Enfin non. Chez ses parents. C'était Poudlard chez lui. Cette pensée le ramena à l'instant présent et son but premier en se rendant à la bibliothèque, il allait se replonger dans ses études mais sa curiosité lui fit relever le nez en direction de la Serdaigle.

Il n'avait jamais pensé à en apprendre davantage sur le sujet, il hésita encore une petite minute, balançant entre son envie d'assouvir sa curiosité et celle de laisser la jeune fille lire tranquille. Finalement, il lui murmura pour ne pas briser le silence qui régnait dans la bibliothèque : « il a l'air sympa ton livre, tu me diras ce que tu en as pensé ? »


@Eldarya Gwyneth, en espérant que ça te plaise.

6ème année RP - #004080
- - Réputation

27 oct. 2020, 20:43
Supernova  PV 
Tellement imprégnée dans la contemplation des étoiles de mon livre, je n'avais pas remarqué la présence d'un Serdaigle assis à la même table que moi. Je ne me souviens pas l'avoir déjà vu. Je ne me souviens pas de beaucoup de personnes, cela dit. Tout s'explique.
Sa voix, non pas qu'elle soit dérangeante mais brisant ma bulle, me fait presque sursauter. Je soupire rapidement en ne lâchant pas mon regard des lignes de mots. C'en est assez des enfants qui ne cessent de déranger les autres dans leur lecture. Ce n'est pas poli. *tu n'es pas polie* Je chasse cette remarque désobligeante de mon esprit : ce n'est pas la question.

Reprenant ma lecture tout en refermant ma bulle, mon esprit s'envole à nouveau vers les contrées lointaines de l'univers. Un coeur étoilé s'enflammant pour la dernière fois de son existance. Si beau, tellement poétique. Peut-être que c'est ça, la mort. Peut-être que nous aussi, les êtres humains, nous mourons pour mieux renaître. Peut-être.
Tout est né de ça. Ce coeur battant pour la dernière fois. Tout a été créé à partir de la dernière lueur d'une magnifique étoile.

Les minutes passent et mon cerveau ingurgite les quelques tonnes d'informations nouvelles. Mais le temps passe rapidement et je ne révise toujours pas. Lâchant un très gros soupir, je referme le livre dont je viens de tomber amoureuse et commence à ouvrir celui concernant la Métamorphose. Intéressant mais beaucoup moins.

Impossible. Après quelques essais de concentration, mon esprit fuit sans cesse vers les étoiles et les Supernovas. Mon coude vient se placer sur la table et mon menton se pose sur la paume de ma main. Je regarde le ciel à travers la fenêtre. Ce que je donnerai pour pouvoir voyager dans cette mer sombre...


  • À ton avis, combien d'étoiles qu'on voit dans le ciel sont en train de mourir ?

Je laisse ma question en suspens, comme si elle avait plus de sens à haute voix.


  • Je donnerai tout pour un voyage à travers l'univers.

Et me voilà repartie vers de nouveaux rêves impossibles.


Encore une fois, mille excuses pour ce retard qui n'est même plus un retard. @Eridan Lowell

Je n'suis qu'une Ombre. Mais les étoiles peuvent pas briller sans ténèbres.

3 nov. 2020, 12:28
Supernova  PV 
Seul un soupire répond au garçon qui fronça les sourcils décontenancés en réponse, ne sachant pas trop comment interpréter cela. Mais son air étonné, la jeune fille n'en pris jamais connaissance, alors qu'elle poursuivait sa lecture comme si de rien n'était, ne prenant même pas la peine de lever les yeux vers lui, les gardant rivés sur son livre. Si le Serdaigle se demanda un instant si elle avait entendu son chuchotement et ne sur-interprétait pas son soupire. Ce n'était peut-être pas un d'exaspération, mais une réaction à sa lecture ? Peu probable... Non, la jeune fille avait sans l'ombre d'un doute délibérément refusé de lui répondre en l'ignorant royalement. Vexé, les lèvres du garçon se pincèrent alors que ses joues se tintaient de rouge sous l'effet de la honte. Le regard noir, il baisse la tête pour reporter son attention vers son parchemin, toujours vierge, s'efforçant de se concentrer sur le sujet. D'accord, il avait été un peu maladroit de la couper ainsi dans sa lecture et il n'était clairement pas aussi populaire et intéressant que ses autres camarades... Mais tout de même ! Lui qui n'osait jamais aller vers les autres pour engager la conversation, se retrouver ignoré de la sorte le confortait dans sa timidité et ne lui donnait clairement pas envie d'aller davantage vers les autres. Une chose était sûre, il n'était pas prêt d'adresser la parole à nouveau à la jeune fille.

Doucement, le garçon reprenait contenance au fur et à mesure que son esprit se focalisait sur son sujet d'étude. Ce n'est que lorsqu'un bruit mat d'un livre qu'on referme accompagné d'un long soupire se fit entendre qu'il ressortit de ses pensées. Sa plume resta en l'air une demi-seconde, mais la honte qu'il avait ressenti quelques minutes auparavant était bien trop fraiche dans son esprit. Il s'efforça à reprendre sa phrase où il s'était arrêté, ignorant à son tour la jeune fille qui n'avait pas daigné répondre à son intérêt. Quelques minutes s'écoulèrent avant que la brune ne brise le silence à nouveau, faisant cette fois, lever la tête du garçon.

Lui posait-elle réellement la question ? Après l'avoir ignoré quelques minutes auparavant ? Pour la seconde fois, les sourcils du garçon se froncèrent d'incompréhension, alors que son cerveau tentait vainement de comprendre. La jeune fille regardait par la fenêtre, la tête reposant sur sa paume de main et si Eridan gardait ses yeux noisettes sur son profil, il se mit également à penser à la question. Ne trouvant pas de réponse définitive à si oui ou non elle demandait réellement son avis ou s'il s'agissait d'une question purement rhétorique, il préféra réfléchir au sujet qui l'inspirait davantage.

Son intérêt prit d'ailleurs le dessus, alors que, brisant sa propre volonté d'ignorer à son tour la jeune fille, il brisa le silence pour lui répondre. « Mm... Si tu définis le ciel par ce que tu vois, alors je dirais aucune étoile. Car c'est un événement très rare à l'échelle humaine. Après, c'est un phénomène plutôt fréquent, il me semble que c'est une explosion toutes les secondes ou deux secondes si on parle de l'Univers Observable. » Etre précis dans les faits était quelque chose d'important pour le garçon. C'est sa mère qui lui avait transmis le goût d'être le plus rigoureux que possible et d'admettre surtout qu'une même question puisse avoir plusieurs réponses, en fonction du contexte, du référentiel, de la personne qui la pose aussi. Dans sa tête, raisonna alors les propos que lui soufflait sa mère alors qu'il essayait de forcer son point de vue sur une question du haut de ses sept ans. Les réponses peuvent être incomplètes, orientées dans un point de vue-avis différent du tiens, cela ne veut pas dire que la réponse est fausse. Un timide sourire étirait ses lèvres alors qu'il se remémorait l'évènement, puis, tournant le regard à son tour vers l'horizon, il souffla : « c'est vrai que ça doit être somptueux ! C'est déjà magnifique vu d'ici, je n'ose imaginer en vrai ... »

@Eldarya Gwyneth, ucun problème pour le "temps", y'a pas de retard t'inquiète, chacun son rythme, le tout, c'est d'apprécier l'échange. J'espère que cette réponse te plaira ! :blush:

6ème année RP - #004080
- - Réputation

13 janv. 2021, 11:55
Supernova  PV 
Alors que, sous mes yeux, les étoiles et leur lumière se transforment en tourbillons brillants de couleurs, affectant mon coeur et mon corps de leur splendide chaleur, des paroles parviennent à mes oreilles. J'en avais presque oublié le monde affluant autour de moi. J'en avais presque oublié qui je suis, ce que je fais dans ce monde. À ce moment, plus rien n'avait de sens, tout n'était qu'infini et dénué de raison. C'était bien.
Pourtant, me voilà de retour à la réalité, dans la bibliothèque du château que je ne porte pas dans mon coeur, révisant des matières pour des examens qui ne m'intéressent pas plus que cela, face à un garçon qui me parle alors que je l'ai sans aucun doute rembarré il y a quelques minutes.
C'est une chose que je n'arrive pas à comprendre. Pourquoi certaines personnes persistent à vouloir se montrer cordiales et aimables alors qu'en face, seules des paroles froides et sèches ne les attendent ?

Le regard, jusque là toujours rivé sur le trou vers la liberté, coulisse dans celui qui partage ma table. Mes sourcils se froncent légèrement à l'entente de ses mots et mes yeux se plissent, comme pour mieux l'observer, pour comprendre ce qu'il se passe derrière cet amas de cheveux.


  • Tu parles comme un bouquin

Pour une fois que je peux discuter avec un livre vivant ayant pour sujet l'astronomie qui plus est, m'en priver aurait été plus qu'idiot.
Puis, la rêverie que j'occupais quelques secondes auparavant semble l'atteindre. Le ciel se reflète dans ses yeux, puis son âme, puis son coeur. En voilà un qui comprend.
J'observe naïvement son sourire et essaie de l'enregistrer dans mon esprit, sans réellement en connaître la raison.


  • Y'a pas besoin de magie dans le monde. C'est ça, la vraie magie.

Je murmure ces quelques mots, extrêmement lourds de sens. Je ne le quitte pas des yeux, espérant quelque chose, mais quoi ?


  • T'as l'air d'en connaître un rayon sur ce sujet, c'est pas tous les jours que je trouve quelqu'un qui partage ma passion. Ou qui en discute. Surtout quand...

Je détourne les yeux, trouvant soudain un interêt immense pour le bois de la table.


  • ... quand la personne en face de toi est si peu aimable.

Un sage dirait
« Et alors ? Je suis comme je suis. Faites avec. »
À moins que ce ne soit les mots d'un imbécile.
Finalement, ils se ressemblent tous.


Le retard est présent, mais je suis de retour @Eridan Lowell j'espère que ça te conviendra ~

Je n'suis qu'une Ombre. Mais les étoiles peuvent pas briller sans ténèbres.

31 janv. 2021, 21:06
Supernova  PV 
Clairement décontenancé, Eridan ne savait pas comment il devait prendre la remarque de la jeune fille qui daignait, pour la première fois lever les yeux vers lui. Le troisième année pouvait, sans l'ombre d'un doute, être traité de rat de bibliothèque car il adorait et portait beaucoup de respect aux ouvrages, mais dit comme ça, il ne savait pas si c'était un compliment ou s'il devait se sentir d'autant plus vexé par la comparaison. Les sourcils froncés, son sourire s'effaçant doucement de son visage, il tourna la tête pour rencontrer le regard perçant de la première année. Ne sachant quoi dire, Eridan fit ce qu'il faisait de mieux, il resta silencieux, laissant la jeune fille poursuivre.

Eridan n'était pas vraiment d'accord avec elle. Lui qui aimait tant la magie qui l'environnait ne pouvait définitivement pas acquiescer le fait que le monde n'en avait pas besoin. Rien n'était plus beau qu'un enchantement aux yeux du garçon qui se gardait bien d'exprimer ses pensées et frisons qu'il pouvait ressentir devant un élégant sortilège ayant bien trop peur qu'on se moque de lui. Pourtant, il était plutôt d'accord avec elle, l'Univers était magique. Peut-être même étaient-ils, l'un et l'autre, la même entité. Tout deux les entouraient, les composaient, les habitaient. Tout deux étaient grands, infinis et beaux. Eridan essayait d'organiser ses pensées, de trouver les bons mots pour répondre à la jeune fille qui continuait de le scruter avec attention.

Il s'apprêtait à lui répondre quand elle reprit la parole avant de détourner les yeux et terminer dans un murmure. Au moins, elle reconnaissait qu'elle était peu avenante. Le troisième année se garda bien de tout commentaire, préférant rebondir sur sa première remarque. « Je ne dirais pas que j'en connais un rayon. Mais ma mère est férue d'Astrologie, je suis baigné dedans depuis tout petit. Elle m'a même prénommée Eridan d'après une constellation. Mais je reconnais volontiers que je m'intéresse au sujet, qui est extrêmement passionnant. » Après une légère hésitation à se confier et sans trop savoir se l'expliquer pourquoi il osa, il reprit la parole et essayant d'expliciter maladroitement son point de vue. « Je suis pas vraiment d'accord avec toi, sur le fait que le monde n'a pas besoin de magie. Je pense qu'elle fait partie du monde. La Magie est le monde. Elle est partout, comme les étoiles, elle nous entoure, nous habite. Les étoiles, les planètes, les lunes influencent la magie, la vie. Pour autant qu'on sache, ils sont peut-être même la même entité, tout comme nous sommes de la poussière d'étoile, ou des atomes -comme tu préfères- regroupés d'une façon particulière qui est différente des autres animaux ou matières. »

@Eldarya Gwyneth, en espérant que ma réponse te plait ! N'hésite pas à me hibouter si jamais y'a un souci.

6ème année RP - #004080
- - Réputation