Inscription
Connexion

14 oct. 2020, 17:23
 Privé  A world beyond the world we know
Image

Juin 2045
Feat @Erin O'Leary

L'orage avait éclaté peu après la fin des cours. Le tonnerre avait grondé et les éclaire n'ont guère tardé à fendre le ciel devenu noir. Depuis une fenêtre d'un des corridors composant le château, Eugène contempla le ballet lumineux. Il ne prêtait aucunement attention à la masse autour de lui qui, pour certains, s'empressait de rejoindre leurs dortoirs. C'était enfin le Week-end après tout, qui allait faire ses devoirs un vendredi soir ?

Lui, semblerait-il.

Ses pas l'emmenèrent à la bibliothèque, où il se dépêcha de trouver une table au fond de la salle, histoire d'être tranquille. Aussitôt, Eugène vida son sac et mit la main sur son casque anti-bruit, avant de se mettre au travail. Il y avait tant à apprendre et tellement de lacune à combler ! Eugène avait dressé une liste et il s'était rendu compte à quel point c'était vertigineux. Malgré tout, il ne comptait guère baisser les bras et il s'était promit d'être assidue. Alors depuis le début de l'année 2044, Eugène accumulait autant de connaissance que possible et ses week-ends se résumaient à dévorer chaque livre qui composait cette immense bibliothèque.

Il marqua une pause dans son exercice et il fronça le nez. Eugène fouilla ses cahiers, mais aucun ne contenait l'information qu'il convoitait. Il leva les yeux au ciel, avant de se lever non sans souffler un bon coup. Tranquillement, Eugène se baladait entre les rayons et, au tournant de l'un d'eux, il percuta quelqu'un. Embarrassé, le rouquin se recula d'un pas et toute son attention sur la fille qui, par chance, n'était pas tombée ! D'un mouvement fluide, il abaissa son casque tout en s'exclamant :

— Je suis désolé, je ne t'avais pas vu !

Image
Dernière modification par Eugène Harlow le 17 oct. 2020, 16:12, modifié 2 fois.

"Dramaqueen à ses heures perdues avec Ella Davis"
3e année RP | Je parle en gras

15 oct. 2020, 18:38
 Privé  A world beyond the world we know
Erin pestait contre elle même. Pourquoi s’était elle proposé de faire un exposé pour l’histoire de la magie ? Pourquoi avait elle autant de devoirs ? Pourquoi le temps était il si mauvais ?

Erin rentra sa tête dans dans son écharpe verte pour ne plus entendre le bruit du tonnerre. Elle détestait les orages. Décidément c’était une très mauvaise journée. Heureusement que le week-end arrivait.

Aveuglée par tous ces flashs lumineux, elle quitta son banc qui donnait sur le parc pour se diriger vers la bibliothèque. L’histoire de la magie n’était pas sa matière de prédilection et en plus elle devait faire une recherche approfondie.... La petite rouquine espérait trouver les livres qu’elle cherchait.
Erin entra dans la bibliothèque. Elle aimait cet endroit, aimait l’odeur des vieux parchemins, aimait cette ambiance de sérénité.
La serpentarde partit donc à la recherche de ses livres. Au bout de quelques minutes, elle les trouva enfin et voulut s’en saisir quand soudain
elle se sentit partir en arrière. Malgré ça elle ne tomba pas et le garçon qui l'avait bousculé dit:

- Je suis désolé, je ne t'avais pas vu !

Il était rouquin et était un peu plus grand qu’elle... Erin lui repondit alors:

- Ne t’en fais pas ça va très bien merci de t’être inquiété.

Alors, Erin remarqua cet chose étrange sur son coup, elle avait du lire quelques part que cela s’appelait un «  casque » chez les moldus mais ayant été élevée chez une famille de sorciers, elle n’en avait jamais vu de ses propres yeux...
Avant que le garçon ne reparte à sa place, elle lui dit:

- Ce que tu as autour du coup, c’est un casque ? Tu l’as acheté à pré au lard ? Ou alors ça voudrait dire que tu es un né moldu ?

@Eugène Harlow

Personne (in)oubliable à votre service BONSOIR !
"Il n'y a pas de lumière sans ombre"
Merci à Eugène pour ce super avatar !

17 oct. 2020, 11:26
 Privé  A world beyond the world we know
Image

Juin 2045
Feat @Erin O'Leary

La gamine, qui semblait en tout point avoir son âge, lui assura aussitôt que tout aller bien. Eugène se détendit et soupira même de soulagement. Il joua nerveusement avec ses doigts, ne sachant que faire et surtout que dire à l'instant. Devaient-ils converser ou revenir à leurs occupations comme si de rien n'était ? Maudite maladresse sociale, pesta cette voix. Eugène opina du chef et commença à se reculer, dans le but de revenir à sa table et de ne plus y bouger – surtout par honte que par envie d'apprendre. Cependant, le Poufsouffle avorta son prochain mouvement, quand l'inconnue lui adressa la parole :

— Ce que tu as autour du cou, c’est un casque ? Tu l’as acheté à pré au lard ? Ou alors ça voudrait dire que tu es un né moldu ?

Aussitôt, ses yeux se baissèrent sur ledit objet. C'était l'une de ses tantes, Lydia Lochlainn, qui lui avait offert à ses neuf ans et, oh Seigneur, il chérissait ce présent depuis. Hypersensible, le trop-plein de bruit lui était insupportable. Rire, conversation, dispute, crie, bruit ambiant : ce casque lui permettait de supporter cette symphonie chaotique.

— Oui, c'est bien un casque, souffla timidement Eugène, sans oser la regarder, il filtre le bruit... et non, c'est un cadeau d'une tante.

Il ne précisa pas plus. La dernière fois qu'il avait signalé la nature de son sang, cela s'était très mal passé. Son attention tomba sur l'écusson qu'elle portait fièrement sur son uniforme. Serpentard, comme lui. Il savait parfaitement qu'un individu ne résumait pas tout un groupe, sans parler qu'il avait horreur des amalgames, mais s'était encore récent.

Il gardait encore un sale goût amer de cette rencontre.

Eugène s'appuya légèrement sur sa canne et tapota ses doigts contre le pommeau de cette dernière. Gauchement, le gamin brisa ce silence trop embarrassant à son goût :

— J'suis Eugène... et toi ?

Image

"Dramaqueen à ses heures perdues avec Ella Davis"
3e année RP | Je parle en gras

18 oct. 2020, 21:36
 Privé  A world beyond the world we know
Erin était intriguée. C’était la première fois de sa vie que quelqu’un ne la regardait pas de haut quand il lui parlait. Le poufsouffle baissa les yeux quand il lui répondis:

- Oui, c’est bien un casque. Il filtre le bruit... et non c’est un cadeau de ma tante.

Le jeune avait l’air de tenir beaucoup à ce casque mais Erin avait toujours cru que un casque permettait d’écouter de la musique et non filtrer le bruit... bizarre... elle ferait des recherches sur le sujet.
Le garçon ne semblait pas très à l’aise par la question par la question d’Erin. Il paraissait aussi intimidé. Elle ne voyait pas pourquoi. Elle n’est pas plus grande que lui et n’avait rien d’effrayant.
La sepentarde remarqua alors que le poufsoufle n’avait pas justifié son statut de sang comme elle l’espérait mais au fond d’elle, elle savait pertinemment que c’était un né moldu.


Mais après un rapide regard du poufsouffle sur son blason de serpentard, il semblait maintenant inquiet. Cela mit Erin encore plus mal à l’aise. Elle était fière d’être à Serpentard mais elle n’aurait jamais pensé que quelqu’un fut encore terrifié par la réputation de cette maison, ou alors, avait il eut une histoire avec sa maison ? Erin voulut dire quelque chose afin de détendre l’atmosphère mais le jeune garçon s’en chargera à sa place.

-J’suis Eugène...et toi ?

Erin le regarda puis lui répondit d’une voix assurée en passant sa main dans ses cheveux roux :

-Je m’appelle Erin O’Leary, ravi de faire ta connaissance. Désolée de t’avoir demandé directement si tu étais un né - moldu, ça ne se pose pas ce genre de question là...

Erin repensa alors à son amitié avec une né moldue qui lui avait fait voir différemment les choses.
Malgré tous, son traumatisme d’enfance était toujours présent et ne partirait jamais.
Elle avait réussi à bannir son titre d’  « d’anti-moldu » et étais bien décidée
à leur donner une seconde chance.

@Eugène Harlow

Personne (in)oubliable à votre service BONSOIR !
"Il n'y a pas de lumière sans ombre"
Merci à Eugène pour ce super avatar !

19 oct. 2020, 18:46
 Privé  A world beyond the world we know
Image

Juin 2045
Feat @Erin O'Leary

Elle se présenta à son tour. Erin O’Leary. La connotation irlandaise avait quelque chose de rassurant et familier dans cet océan de nouveauté – angoissante. Eugène opina du chef et souffla un timide "enchanté", avant de hausser les épaules. Il y avait tellement de questions jugés tabou et indiscrète, celle-ci était une de plus dans une longue liste. Eugène bougea nerveusement, sur quoi devait-il rebondir ? La conversation devait-elle au moins continuer ? Ou bien pouvait-il l'écourter et revenir à sa table, dans l'espoir d'être simplement oublié ?

Il faut croire que son inconscience préféra combler le silence :

— Tu es à Serpentarde ?
Pas de merde Sherlock, répliqua aussitôt sa petite voix.
— Enfin, question rhétorique, bafouilla l'enfant en montrant son uniforme.


Il rit nerveusement à sa propre bêtise, bien qu'au fond, il voulait se gifler. L'embarras chauffa ses joues et sa gorge, la rougeur se répondant même le long de ses oreilles et de ses épaules. Eugène voulut s'armer d'une pelle et creuser sa propre tombe. Difficilement, il ravala sa honte et souffla :

— Pardonne-moi, je vais devoir y aller... Trop de devoir et de... recherche en général... du coup...
Il se recula de quelques pas tout en pointant sa table, où son bazar l'attendait sagement.
— Voilà ?

Il prit aussitôt les jambes à son cou, une fois sa phrase fini, rouge pivoine. Eugène chut sur sa chaise et abandonna sa canne sur l'autre, avant d'attraper un livre. Le gamin s'y cacha derrière et il se permit de respirer un bon coup. Dieu, ceci était sûrement la rencontre la plus embarrassante qu'il ai vécu !

Reducio
Image


Image

"Dramaqueen à ses heures perdues avec Ella Davis"
3e année RP | Je parle en gras

20 oct. 2020, 19:05
 Privé  A world beyond the world we know
Le jeune poufsouffle, après que Erin se fut présentée, sembla perdu dans ces pensées, Erin fit donc mine de rechercher distraitement son livre d’histoire de la magie mais toujours en regardant Eugène. Au moment ou Erin s’y attendait le moins, le jeune demanda:

- Tu es à Serpentard ?

Erin ne savait pas quoi penser. C’était évident qu’elle était à Serpentard. Peut-être que c’était de l’ironie mais le garçon n’avait pas l’air de rigoler. Elle voulut répliquer mais le garçon ne lui en laissa pas l’occasion:

- Enfin, question réthorique...

Et là l’étudiant commença à rigoler bêtement. Intérieurement, Erin voulais disparaître de cet endroit qui devait trop gênant à son goût. Elle ne savait pas quoi faire.. devait elle rigoler avec lui ou continuer de le dévisager ?
Rapidement, le rouge lui monta au joue, mais elle s’aperçut que le poufsouffle l’était encore plus. Il y avait tellement de tensions qu’elle aurait pu la toucher en tendant la main.

Erin devenait de plus en plus rouge au fil des secondes quand le jeune lui dit :

- Pardonne-moi, je vais devoir y aller... Trop de devoirs et de... recherche en général... du coup... voilà ?


Une fois sa phrase fini, le garçon piqua un sprint vers sa table, chuta sur sa chaise et pris le premier livre qui lui passait sous le bras.

Erin ne comprenait décidément rien à rien, le rouge s’estompant progressivement de ses joues. A croire que l’incompréhension avait pris la place de la gêne de la situation. Intérieurement, la serpentarde remercia le jeune d’avoir mit un termes à cette discussion un peu...beaucoup trop embarrassante à son goût.

Malgré ça, Erin détestait ne pas avoir le dernier mot lors d’un échange qui se passait « mal » , elle pris donc son livre, alla à la table du garçon toujours caché par son livre, et lui dit d’une petite voix:

- Au revoir Eugène et à la prochaine fois peut être...

Sur ce, elle tourna les talons et se dirigea vers la sortie de la bibliothèque, le coeur encore battant après ces montagnes russes d’émotion qu’elle avait ressenti pendant cette conversation...

@Eugène Harlow

Personne (in)oubliable à votre service BONSOIR !
"Il n'y a pas de lumière sans ombre"
Merci à Eugène pour ce super avatar !

21 oct. 2020, 11:08
 Privé  A world beyond the world we know
Image

Juin 2045
Feat @Erin O'Leary

Même derrière son livre, Eugène mourrait de honte. Cet échange des plus maladroit l'avait rendu mal l'aise. Il essaya de se concentrer sur sa lecture actuelle, mais en vain : c'était la troisième fois qu'il lisait le même paragraphe. Le gamin geignit faiblement et claqua sa tête contre la table. Il se désespérer lui-même. Quelqu'un s'approcha, mais Eugène n'avait pas la foi de faire face à l'inconnu ! Son visage était encore bouffé par cette rougeur. La personne s'arrêta et lui dit d'une petite voix :

— Au revoir Eugène et à la prochaine fois peut-être...

La dénommée Erin tourna aussitôt les talons, quand Eugène redressa la tête dans sa direction. La rouquine quitta les lieux, sans même lui laisser le temps de répondre. Bouche-bée, Eugène regarda la lourde porte se refermer dans un bruit sourd.

Un ange passa alors, avant qu'Eugène ne chuchote :

— Peut-être...

L'embarras laissa place à une douce sensation à ses propres mots. Il avait envie de la revoir dans de bien meilleures circonstances où, peut-être, une véritable discussion pourrait avoir lieu ? Le gamin souhaitait la connaître, plus curieux que méfiant maintenant. Pensif, Eugène referma son livre rangea ses affaires. Il prit appui sur sa canne pour se lever, avant de glisser les lanières de son sac sur ses épaules. Puis, de son pas boiteux, il quitta à son tour la bibliothèque.

Dehors, l'orage grondait encore. Les éclairs fendaient le ciel, tandis qu'Eugène se dirigeait vers sa salle commune. Il n'avait qu'une envie : se blottir dans ses couvertures et se reposer un peu.

Image

"Dramaqueen à ses heures perdues avec Ella Davis"
3e année RP | Je parle en gras