Inscription
Connexion
28 nov. 2019, 18:36
Odeur de rentrée  RPG+ 

Fin août 2044
Rpg privé avec @Mike Table

La chaleur était harassante.
L'été touchait bientôt à sa fin mais on n'en avait pas l'impression; un soleil de plomb brillait au dessus de Londres.
Pour la première fois de sa vie, Lydia avait pénétré dans un univers de sorcier. Étant sang-mêlé, elle avait été élevée "à la moldue".
Elle connaissait quand même la sorcellerie grâce à son père et sa grand mère mais pour elle, cela n'avait pas un grand intérêt. A part quand son paternel lui montrait des photos sorcières de niffleurs ou quand la fillette fabriquait des potions avec sa grand-mère. Oui, bon, c'est vrai qu'en y réfléchissant, son enfance était un peu particulière: peu d'enfants se réjouissaient par exemple d'avoir réussi à mixer des queues de salamandres sans l'aide de sa grand mère.

A propos de sa grand-mère, ou avait elle bien pu passer? C'était la vieille dame qui accompagnait Lydia faire ses courses de rentrée. La jeune fille tourna la tête et l'aperçut en pleine discussion avec le vendeur du magasin "Au bon chaudron".

"Hmmm..." se dit la fillette. "Je pense que je vais la laisser et m'acheter une glace, il me reste 2 gallions."

Elle s'approcha donc du magasin de glace, "Florian Fortarôme". Lydia s'aperçut qu'elle avait faim et soif, une glace pourrait arranger tout ça. La jeune fille se pencha et observa les multiples choix possibles avec envie.

Odeur de chocolat et de fraise.


Bizarrement, ce magasin éveillait en elle un grand sentiment de nostalgie.
Il lui rappelait tout ces bons moments passés avec ses amis moldus, quand ils allaient tous ensemble à la fête foraine.
Lydia avait d'ailleurs dû leur mentir pour leur expliquer qu'elle n'irait pas dans le même collège qu'eux l'année prochaine. Elle avait prétendu qu'elle allait dans un internat spécialisé dans l'apprentissage de la cuisine et comme, c'était vrai que les autres gamins la voyait souvent aux fourneaux, ils n'avaient pas posé de questions.

Toute cette partie de vie, maintenant c'était fini. Elle quittait à présent sa ville, Bath, sa famille, son chez-soi et ses habitudes.
En ce moment, beaucoup de sentiments contradictoires se développaient chez Lydia: l'excitation, la curiosité, l'impatience mais aussi la peur, le manque de confiance et la nostalgie. Elle commençait à ressentir le poids de ses doutes sur ses épaules. La jeune Holmes secoua la tête pour chasser ses idées noires et s'adressa à la vendeuse de crèmes glacées:


"Euh, bonjour madame, j'aimerais une glace à trois boules s'il vous plaît."


Sa voix n'étais pas très assurée mais elle s'en fichait.
Lydia voulait juste sa glace, elle avait de pus en plus chaud. Elle posa la somme de mornilles que lui avait annoncé la dame sur le comptoir. La vendeuse, pendant ce temps, préparait sa glace et au fond, ce n'était pas très différent des glaciers moldus.
Il n'y avait juste pas de système de congélation mais la jeune Holmes ne prenait même pas la peine de s'en étonner.

L'employée lui tendit la glace et Lydia l'attrapa d'une main ferme. Pas question d'être déstabilisée pour un premier jour en tant que sorcière! Elle commença à laper la première boule et ses papilles furent tout de suite au paradis., c'était bon, c'était frais, c'était estival... Une glace quoi!


Odeur de vanille et de sucre.
Dernière modification par Lydia Holmes le 25 déc. 2019, 20:15, modifié 1 fois.

#5d9686
Préfète inRP & Purée-en-chef HRP - Bad, on your left !
faire une perle d'une larme
14 déc. 2019, 13:16
Odeur de rentrée  RPG+ 
Ce n'était pas la première fois que le jeune écossais venait faire ses courses de rentrée au Chemin de Traverse, et pour cause, ce n'était pas sa première année. Chaque fois, il venait chez sa tante, qui habitait à Londres, et en profitait pour faire les magasins avec son père. Comme il avait déjà sa baguette et ses chaudrons depuis qu'il était entré à Poudlard, la liste de course s'allégeait d'année en année, ce qui lui laissait le temps, à son grand bonheur, de passer dans d'autres boutiques qui l'attiraient davantage.

Il aimait marcher le long des étalages remplies de farces et attrapes chez les Weasley, lui rappelant les jeux et blagues qu'il faisait avec son père à sa famille. Il appréciait les rires et la bonne humeur du magasin. Il passait aussi souvent voir les ingrédients de potions chez Apothic'herbes, il était toujours étonné que certains d'entre eux pussent servir à concocter philtres et mixtures tant ils étaient particulier. Foie de Dragon, Tentacule de Murlap, Yeux d’Anguille... Autant de choses qui lui étaient encore inconnues. Mais ce qu'il aimait par dessus tout c'était la boutique de Fleury et Bott...


Odeur de livres neuf.

Il ne pouvait s'empêcher chaque année d'y venir, se saisissant d'un livre et s'asseyant de son long dans les allées du magasin pour en feuilleter les pages. Ils lui rappelaient les contes que lisait sa mère avant qu'il entre à Poudlard. Ces nuits où il restait éveillé à l'écouter pour découvrir les intrigues de ses histoires. Depuis que sa mère travaillait dans une librairie à Glasgow, l'odeur des pages neuves lui était familière. Tout semblait si paisible en ces instants passés, ses yeux explorant chaque mot à la découverte d'aventures ou de connaissances.

Mais en cette fin d'août, c'était un peu différent, pour plusieurs raisons.
Pour la première fois, son père avait accepté qu'il y aille seul. Ce qui n'était pas gagné les années d'avant tant il lui arrivait d'être turbulent et d'attirait de mauvais regards sur lui. Il lui était souvent arrivé de se perdre aussi. Mais maintenant qu'il connaissait la rue parfaitement, cela ne pouvait se reproduire. Finalement, il pourrait passer l'après-midi assis à lire dans la librairie, sans que son père vienne râler, sermonnant qu'il gène le passage.
Cependant, cette année, la chaleur était étouffante. Le soleil tapait sur les vitres des boutiques, et un air chaud suffoquant soufflait lourdement le long de l'allée. Il n'avait envie que de rester à l'ombre. Et le meilleur moyen de se rafraîchir était de s'acheter une glace! Ce qu'il décida de faire en marchant en direction de chez Florian Fortarôme.


Odeur de sucre.

Il arriva dans la boutique. Les parfums se mélangeaient, donnant à l'air un goût très agréable. Il ne savait pas encore quelle glace prendre et il prit le temps de choisir. Il y avait les parfums classiques, qu'il avait déjà goûtés : Framboise, Vanille..., et puis il découvrit des parfums plus exotiques, parfums sorciers qu'il ne connaissait pourtant pas : Crapaud à la Menthe, Bulle Baveuse...

Malgré les noms peu appétissant, il avait cette curiosité (parfois davantage défaut que qualité) qui le poussa à choisir l'un de ces derniers parfums.

"Je vais prendre deux boules Bulle Baveuse! Dit-il."

La glace arriva aussitôt dans ses mains...

Odeur incongrue.



Désolé pour l'attente ^^

Compte-élève de mon DDM.
6è Année RP. Ex-Préfet de Serdaigle (entre janvier et août 2045).
25 déc. 2019, 16:48
Odeur de rentrée  RPG+ 
Lydia n'était plus la seule au magasin de glaces, un jeune garçon l'avait rejoint. Il était roux aux yeux bleus. C'était drôle, il portait une chemise à carreaux, elle en déduit qu'il devait être écossais. La fillette, en le voyant, s'était tout de suite demandé s'il était sorcier: la preuve qu'elle était bien sang mêlé par excellence.
Quelle question bête, comme si il pouvait y avoir des moldus dans cet endroit insolite! Elle n'était toujours pas habituée à vivre dans un monde magique et sentait qu'elle allait mettre encore du temps avant de le devenir.


Le sorcier avait donc commandé une glace très étrange: parfum bulle baveuse. Ça avait l'air bizarre mais malgré tout assez appétissant.

La petite brune fit un pas vers le jeune homme. Elle hésitait à aller engager la conversation car à la fois elle était timide et en même temps Lydia avait l'impression que cela faisait une éternité qu'elle n'avait pas parlé à quelqu'un en dehors de sa famille. Elle prit donc son courage à deux mains et alla parler au jeune homme. La jeune Holmes s'était accoudée tellement près du comptoir de glace qu'elle arrivait même à sentir le parfum de la vendeuse.

Odeur écœurante


-Euh salut, toi aussi tu fais ta rentrée à Poudlard?

Elle attendit un instant, le temps qu'il lui réponde, et continua:

-Je voulais savoir quelle goût avait ta glace parce que j'aimerais bien m'en prendre une mais en même temps, elle a l'air... bizarre.

Comme première conversation on pouvait trouver mieux. En plus Lydia n'était même pas sûre d'avoir assez d'argent pour se payer une autre glace!

"Ne pas flancher, Ne pas flancher" se disait elle.

Pendant que son interlocuteur parlait, elle se redressa de tout sa taille, c'est-à-dire de 1m40, et fixa ses yeux bleus dans ceux du jeune homme.

"Un jour, j'y arriverai et je me ferais une place dans le monde des sorciers." se promit elle.

La petite ferma les yeux un instant. Tout avait disparu autour d'elle, la vendeuse, les glaces, le garçon, ce monde sorcier où elle ne se sentait pas encore à sa place. Tout d'un coup, Lydia était beaucoup plus réceptive au sons; là elle entendait le cri d'un moineau, ici elle parvenait à distinguer des bribes de conversations d'une vendeuse avec sa cliente ou encore elle sentait la chaleur du soleil taper dans son dos.

Une mèche de ses cheveux vint alors lui caresser la joue. Toujours les yeux fermés, Lydia sourit, cette mèche sentait une odeur qui lui rappelait bien des choses.


Odeur de fleur de frangipannier.


Entendant quelqu'un qui la hélait, la fillette rouvrit les yeux avec pénibilité. Elle avait l'impression qu'on l'avait sortie d'un rêve merveilleux alors que l'existence qui s'étalait devant elle était moins heureuse. C'était une sensation amère et douloureuse, Lydia espérait donc que la personne qui l'avait sorti de son rêve éveillé avait quelque chose d'important à lui dire.

#5d9686
Préfète inRP & Purée-en-chef HRP - Bad, on your left !
faire une perle d'une larme
28 déc. 2019, 15:49
Odeur de rentrée  RPG+ 
Sa glace dans la main, l'appétit qu'il avait eue auparavant venait de s'estomper sous l'odeur écœurante qui s'émanait du cornet. Bulle baveuse... Quelle idée! Il aurait dû se douter rien qu'au nom du parfum qu'elle n'aurait pas eu bon goût. L'odeur, comme une fumée nauséabonde, avait créé une barrière entre lui et sa curiosité. Il ferma les yeux et approcha sa langue en direction de cette nourriture au parfum infecte. Son nez, juste au dessus de l'immondice coulis reniflait une senteur qu'il crût sortir des égouts.

Odeur ignoble.

A peine la langue plongée dans la crème à la bulle baveuse, il la ressortit. Bouark! Il n'avait jamais goûté une telle chose. Il préférait encore les dragées de Bertie Crochue goût Poubelle! Il regrettait aussitôt de l'avoir achetée et comprit les raisons pour lesquelles son père refusait chaque année qu'il en prenne. Comment s'en débarrasser!?

Alors qu'il restait avec sa glace sans la toucher, une fille qu'il ne connaissait pas arriva pour lui parler. Elle était plus jeune que lui visiblement. Ses cheveux étaient d'un noir très sombre et contrastaient avec la pâleur de son visage. Ses yeux bleus comme deux perles de lunes ressortaient, soulignés par de petites tâches de rousseur éparpillés çà et là sur ses joues, comme de petites étoiles. Elle lui adressa la parole, d'un accent qu'il sût provenir du sud de l'Angleterre.

"Euh salut, toi aussi tu fais ta rentrée à Poudlard?
- Euh... oui, répondit-il avec un peu de nonchalance. Toi aussi? Je ne t'ai jamais vue en tout cas."

Il ne l'avait jamais vue en effet. Cependant, le château était si grand que si elle appartenait à une autre maison que la sienne, il était fort probable qu'il ne l'eût point vue. Mais comme la plupart des enfants de leur âge, elle était sûrement là pour ses courses de rentrée. Il vit alors la jeune poser ses yeux sur la glace qu'il tenait. A son tour, Mike regarda la glace que tenait la jeune fille dans ses mains.

Odeur alléchante.

La jeune fille tenait entre ses doigts un cornet surplombé d'une crème dont les saveurs vanillées s'échappaient et, courant dans les airs, s'infiltraient dans les narines du rouquin. Ça avait l'air bon!

"Je voulais savoir quelle goût avait ta glace parce que j'aimerais bien m'en prendre une mais en même temps, elle a l'air... bizarre. Dit la jeune fille."

Bizarre... Ce n'était pas un euphémisme. S'il avait su, il aurait bien choisi le même parfum que la brune qui conversait avec lui. Il profita de sa curiosité.

"C'est un peu étrange, mais si tu veux, tu peux goûter! Répondit-il. Si tu veux, on peut même échanger nos glaces!"

Sa proposition l'arrangeait, bien évidement. Il espéra qu'elle accepte. La jeune fille sembla réfléchir un instant et ferma les yeux. Mike poursuivit la conversation comme si de rien était.

"Au fait, moi c'est Mike. Et toi, c'est comment?"

Comme elle ne répondit pas tout de suite, il demanda:

"Ça va?"

La jeune fille venait d'ouvrir les yeux, et une légère appréhension se lisait sur son visage. Il comprit que quelque chose la dérangeait, et il espérait que ce n'était pas lui. Il attendit alors une réaction de sa part.

Compte-élève de mon DDM.
6è Année RP. Ex-Préfet de Serdaigle (entre janvier et août 2045).
30 déc. 2019, 17:34
Odeur de rentrée  RPG+ 
C'etait lui qui l'avait sortie de son rêve éveillé. Il s'appelait Mike et allait effectivement à Poudlard. Étrangement, il avait l'air de vouloir absolument lui passer sa glace. Lydia se méfiait un peu mais répondit à ses questions.

-Oui oui ça va, ne t'inquiète pas. Je fais effectivement ma rentrée à Poudlard et je m'appelle Lydia. Tu es dans quelle maison?

"Heureusement que papa m'a expliqué l'organisation de Poudlard." songea-t-elle.

Elle savait que son père était allé à Poufsouffle et qu'il s'était fait de très bons amis là bas. La petite Holmes ne s'était jamais demandé dans quelle maison elle pourrait aller puisqu'elle se disait qu'elle laisserait faire les choses, une fois la rentrée venue.

Lydia pesait encore le pour et le contre. Devait elle prendre la glace de Mike? Son estomac lui disait que oui, c'était une bonne chose à faire mais sa raison lui murmurait qu'il y avait quelque chose de louche dans l'attitude de ce garçon. Elle s'approcha un petit peu plus de lui et observa sous toutes les coutures la sucrerie.


Odeur de remontée d'égouts


La fillette ne savait pas si c'était le système d'évacuation des eaux usées des sorciers qui faisait défaut ou si c'était juste la glace qui avait une odeur pestilentielle. Elle prit ses précautions et refusa la crème glacée avec une excuse assez mesquine, il fallait le reconnaître.

-J'aurais bien aimé prendre ta glace mais je ne la trouve pas si alléchante et j'ai fini la mienne. On ne peut donc pas échanger.

Son esprit de fillette de 11 ans lui disait clairement que ce qu'elle venait de faire, c'était pas bien. Le bien et le pas bien étaient très clairement délimités dans son esprit. Elle se mordit les lèvres, l'air embêté et fit à contre cœur une proposition à Mike.

-Mais si t'aimes pas ta glace, je peux t'en repayer une si tu veux... j'ai de l'argent en trop.

Le pire c'est qu'il allait croire que Lydia était riche! Ces gallions n'étaient pas du tout superflus, elle prévoyait de s'en servir pour acheter un abonnement à la Gazette du Sorcier.
Elle regarda le jeune sorcier en face d'elle avec de grands yeux, tout en priant intérieurement pour qu'il refuse sa proposition.


La jeune fille aperçut alors sa grand mère qui sortait du magasin d'ingrédients de potion. Il fallait que le garçon lui réponde vite avant que la vieille dame n'arrive et commence à lui poser mille questions. C'était toujours la même chose quand Marguerite rencontrait des sorciers et c'était pour ça qu'après quatre heures d'achats, elles étaient toujours dans le chemin de Traverse. La grand mère Holmes semblait avoir acheté quantité d'ingrédients, son cabat était plein à craquer. Lydia put reconnaître quelques ingrédients, notamment un que la fillette arrivait à sentir de là où elle était.

Odeur forte de menthe

#5d9686
Préfète inRP & Purée-en-chef HRP - Bad, on your left !
faire une perle d'une larme
2 janv. 2020, 13:44
Odeur de rentrée  RPG+ 
La jeune fille eut une sorte de sursaut, comme s'il l'avait sortit d'un rêve éveillé. La jeune sorcière répondit à ses questions avant de lui demander dans quelle maison il avait été réparti.

"Je suis à Serdaigle. Répondit-il, et comme il ne savait pas en quelle année elle entrait, il lui retourna la question : Et toi? Tu es dans quelle maison? Je te verrais bien à Gryffondor!"

Le jeune écossais parlait un peu trop, contrairement à d'habitude. Peut-être était-ce l'excitation due à au fait qu'il fût seul au Chemin de Traverse qui l'empêchait de réfléchir avant de parler? Il avait sorti une maison un peu de manière aléatoire... Gryffondor... Rien ne lui permettait de garantir que la jeune fille était dans cette maison. Encore dût-elle avoir été répartie pour cela. Elle n'avait ni écharpe de couleur, et semblait poser pas mal de questions pour une élève qui aurait déjà été à Poudlard. Gryffondor... Peut-être qu'il vît en elle une certaine bravoure à venir lui parler, lui qui n'avait que rarement eu l'audace de parler aux étrangers. Il écouta sa réponse.

La jeune fille se rapprocha ensuite de lui, regardant sa glace, la suspectant sûrement.

Odeur bulbaveuse.

C'est vrai que ce n'était point agréable. Il crut voir qu'elle eût un mouvement de recul. Pas étonnant! Il eut toujours l'espoir qu'elle osât prendre cette glace, mais sa réponse fut celle qu'il attendait : elle refusa, prétextant avoir déjà fini la sienne. Mais la gentille fille lui proposa un nouveau marché, bien alléchant... plus que sa glace en tout cas :

"Mais si t'aimes pas ta glace, je peux t'en repayer une si tu veux... j'ai de l'argent en trop."

C'était bien gentil de sa part. Mike hésita, cela semblait bien trop gentil pour que cela ne parût point suspect. Il n'avait aucune raison de refuser au final, cependant, il culpabilisa : ce n'était pas son argent et c'était de sa faute s'il avait choisi une glace au parfum ignoble... Bulbaveuse... Il aurait dû s'en douter. Il glissa sa main dans sa poche, il lui restait quelques pièces. Sûrment assez pour qu'il en achetât une autre lui-même. Mais d'un autre côté, il pourrait utiliser cet argent pour de nouveaux livres... Alors qu'ils restaient devant la boutique du marchand de glaces, une vague parfumée, rempli de bonnes odeurs, s'échappa à la sortie d'un des clients.

Odeur appétissante.

Alors qu'il continuait de réfléchir, il vit que le regard de la jeune fille fut attiré un peu ailleurs. Il projeta son regard à l'endroit où semblait donner celui de la jeune fille, il ne savait pas ce qu'elle observait. Il reposa à nouveau les yeux sur elle et lui répondit alors:

"Je veux bien, si ça ne te dérange pas!"

Il lui fit un sourire un peu gêné, avant d'ajouter:

"Au final, tu ferais une très gentille poufsouffle!"

Compte-élève de mon DDM.
6è Année RP. Ex-Préfet de Serdaigle (entre janvier et août 2045).
5 janv. 2020, 18:53
Odeur de rentrée  RPG+ 
Mike lui avait demandé dans quelle maison elle était et comme il semblait se douter qu'elle n'était jamais allée encore à Poudlard, il ajouta qu'il la verrait bien à Gryffondor. Le père de Lydia lui avait vaguement parlé des différentes maisons et des caractéristiques qu'elles représentaient chacune. La fillette ne l'avait écouté que d'une oreille discrète mais elle regrettait car elle était incapable de se souvenir des maisons. Comment allait elle faire pendant la cérémonie de répartition? Le stress qui s'était un peu atténué revint dans son corps comme une décharge électrique.

-Je fais ma rentrée en première année mais je ne sais pas trop dans quelle maison je voudrais être. Mon père a été à Poufsouffle. Gryffondor c'est les personnes courageuses non?

C'était une des seules choses qu'elle avait retenue. Désirant s'éclairer un peu sur le thème de Poudlard, elle posa quelques questions au jeune sorcier en face d'elle.

-C'est bien Serdaigle comme maison?

Ce qui avait tout de suite plu à Lydia c'était quand son père lui avait expliqué qu'une couleur et un animal représentait chaque maison à Poudlard. Elle supposa donc que celui qui représentait Serdaigle était un aigle.

Juste au moment où sa grand mère sortait du magasin d'ingrédients de potions, Mike repondit enfin à sa proposition d'achat d'une nouvelle glace. Il accepta avec enthousiasme, l'air ravi d'économiser quelques sous et de se faire payer une sucrerie par une innocente première année. Lydia se maudissait. Pourquoi éprouvait-elle le besoin de rendre toujours tout le monde heureux? Elle était vraiment trop comme son père et se laissait berner à la moindre occasion. Quelle bécasse!
La fillette se reprit quand même un peu. Ce jeune homme était sympathique et c'était son premier contact avec le monde extérieur des sorciers. Elle trouverait même peut être son intérêt en lui payant une glace; elle se promit de ne pas se laisser impressionner et de lui demander de goûter. Ainsi, elle pourrait goûter de nouveaux parfums!
Lydia s'apprêta donc à passer commande. Lorsque l'écolier lui annonça qu'elle ferait une très gentille Poufsouffle, elle lui sourit de toutes ses petites dents. La jeune Holmes se sentait honorée qu'on la classe dans la maison de son père respecté


-Tu veux quoi? Une autre Bulbaveuse j'imagine!

La petite attendit de voir si Mike allait rigoler. Se tournant alors vers sa grand mère, elle vit que Marguerite était presque à 5 mètres d'eux. La jeune Holmes ne voulait absolument pas que sa grand mère vienne l'interrompre au milieu de sa première discussion avec un élève de Poudlard et lui fit un petit signe de main qui voulait dire "Pars s'il te plaît, je n'ai pas tellement envie que tu viennes". La vieille dame comprit, sourit à sa petite fille adorée et se dirigea pour l'attendre dans la boutique de Madame Guipure. Il lui restait un dernière achat à faire, c'était sa robe de sorcier et Lydia avait grande hâte de pouvoir se pavaner dedans.

#5d9686
Préfète inRP & Purée-en-chef HRP - Bad, on your left !
faire une perle d'une larme
8 janv. 2020, 15:27
Odeur de rentrée  RPG+ 
La jeune fille répondit à ses questions. Elle expliqua qu'elle faisait sa rentrée à Poudlard et qu'elle n'avait donc pas encore été répartie. Mike acquiesça lorsqu'elle demanda si la maison Gryffondor abritait bien les plus courageux. C'était plus ou moins cela en effet.

Quand elle demanda comment était la maison Serdaigle, il énonça les caractéristiques de la maison, lui racontant que les élèves y étant étaient curieux, sages et imaginatifs. Il les énonça, comme s'il s'agissait d'une définition prise dans un livre. Puis ajouta en haussant les épaules :

"On s'y plaît bien."

Mike n'était pas le genre de personne adulait sa maison. Elle lui plaisait, mais il n'avait pas le sentiment qu'une maison fût mieux qu'une autre, ni qu'elle changeât sa manière d'être. Serdaigle était sa maison, et il était content d'y être, comme il aurait été content d'être dans une autre maison.

Lydia lui proposa ensuite une autre glace... Parfum Bulbaveuse? Il en était hors de question! La jeune fille le regarda, comme attendant une réaction de sa part. Mike, qui ne comprit pas vraiment, et qui était très "premier degré", crut qu'elle était sérieuse et lui répondit le plus sérieusement du monde :

"Euh... non, je n'aime pas la glace goût Bulbaveuse, tu le sais bien, je viens de te le dire. J'en prendrais bien une à la framboise!"

Mike maniait parfaitement l'art de s'imposer, visiblement, imposant à la jeune fille le parfum de la glace. Il vit ensuite que le regarde de la fillette fut attirée par quelqu'un, ou quelque chose. Elle fit quelques signes que Mike ne comprit pas, puis revint se focaliser sur lui.

"Tu dois y aller? C'était qui? Demanda-t-il alors."

Le garçon était peut-être trop curieux, ou trop intrusif. En tout cas, il n'avait jamais été très doué pour se faire des amis, souvent trop maladroit. Il était donc content que la jeune fille resta parler avec lui.

La jeune fille venait sûrement faire ses courses de première année, il fut d'ailleurs étonné qu'elle ne dût pas partir. Lui-même avait encore quelques fournitures à trouver : quelques livres qu'il n'avait pas, et des nouvelles fioles de potion, ses anciennes étant soit cassées ; soit ayant été victimes d'une potion mal préparée, elles avaient fondues, rapetissé ou changé de couleur. Pour l'instant, il ne s'était payé que des chocogrenouilles et des bonbons explosifs chez les Weasley. Peut-être devrait-il en proposer à la première année? Après tout, elle avait été gentille avec lui.

Il glissa la main dans sa sacoche, avec une petite hésitation. Puis il en sortit une poignées de sucreries et quelques chocolats.

"Tu en veux?"

Compte-élève de mon DDM.
6è Année RP. Ex-Préfet de Serdaigle (entre janvier et août 2045).
16 janv. 2020, 18:45
Odeur de rentrée  RPG+ 
Lydia peinait à croire que ce garçon, si sympathique soit il, ne comprenait pas l'ironie qu'elle avait voulu faire en lui proposant une glace goût Bulbaveuse. Évidemment que la fillette avait compris que cet glace était infecte!
Le pire c'était qu'il lui avait dit qu'il était à Serdaigle, une maison qui prônait l'intelligence et l'érudition. Et ce "Serdaigle" n'était même pas capable de comprendre une blague grosse comme un traîneau . La jeune Holmes s'apprêta à faire une réplique outrée, digne d'une enfant prétentieuse, mais se ravisa au dernier moment. Si sa grand mère entendait ça, Lydia aurait le droit à un déluge de reproches. A propos de Marguerite, Mike avait reussi à apercevoir le discret signe de la main qu'avait fait Lydia.


"Oups, je me suis fait griller..."pensa-t-elle.

Le jeune sorcier lui demanda des présentations.

-Heu non non, je ne dois pas encore partir, il nous reste ma robe à acheter. On a un peu tardé pour faire ces courses. Et c'est ma grand-mère, enfin la mère de mon père. ajouta-t-elle.

La brunette se rappela qu'elle devait acheter une glace à son interlocuteur. Quel parfum avait il choisi déjà? Ah oui, une glace à la framboise.
Elle s'approcha de la devanture du magasin, là ou étaient exposés les bacs de crème glacé. La framboise semblait aussi exquise que la précédente glace du Serdaigle. Des petits points noirs douteux se formaient, on aurait dit un champignon. La jeune fille fit part de son doute à son camarade.


-Framboise, tu es sûr?

Puis elle le prit en aparté et chuchota;

-Elle a l'air un peu... moisie si tu vois ce que je veux dire.

Parce que payer une glace à un garçon qu'elle ne connaissait pas très bien, ok! Mais au moins, ce serait bien que la glace soit mangeable.
Elle aperçut alors quelque chose entre les mains du rouquins. Un papier jaune doré. C'était bien de délicieuses friandises! Lydia espérait grandement qu'il allait lui en proposer, sa glace ne lui avait pas suffit et elle avait encore un petit creux.
Finalement, il lui en proposa. Victoire! La petite fille accepta d'un ton qui paraissait indifférent.


-Ah merci! Je ne vais pas refuser si tu m'en propose.

Elle attrapa, ou plutôt chipa, une chocogrenouille et un bonbon qui lui était inconnu. La fillette n'avait mangé que quelques fois des chocogrenouilles et elle se rappelait avoir eu un peu peur de cette grenouille qui sautait. Elle avait cru que c'était un monstre!
Pour ne rien laisser paraître, elle ouvrit le sachet dans lequel était cloîtré le chocolat et au moment ou l'amphibien commençait à bouger, elle croqua la tête d'un air rageur et décidé.


Les mots soulignés sont pour la mission 1 de la cabane de cristal ;)

#5d9686
Préfète inRP & Purée-en-chef HRP - Bad, on your left !
faire une perle d'une larme
18 janv. 2020, 11:58
Odeur de rentrée  RPG+ 
La jeune fille lui répondit qu'elle ne devait pas partir. Tant mieux, de toute façon, elle lui devait une glace! La dame à qui elle avait fait signe n'était nul autre que sa grand-mère. Elles devaient, selon ses dires, encore acheter une robe de sorcier... Tiens, se rappela-t-il. Il faudrait aussi que j'en rachète une!

Mike avait complètement oublié qu'il devait en racheter une. La robe qu'il avait l'an dernier avait bizarrement rétréci durant l'été. Ou plutôt, lui avait grandi, ce qui était normal à cet âge. Il était désormais temps d'en changer, mais le garçon avait de la peine à dépenser l'argent que lui avait donné son père dans les fournitures, trouvant mieux de se payer des sucreries et des bouquins.

Il vit ensuite la jeune fille passait sa tête au-dessus du stand de glace pour voir l'allure de ces dernières. A la grimace qu'elle fit, cela ne lui disait pas grand chose qui vaille. Il revint vers lui et le prenant à part, lui chuchota que la glace à la framboise était moisie... Moisie!? Mais quel glacier vendrait des glaces moisies? Mike pensa alors que la jeune fille ne voulait pas lui acheter sa glace, qu'elle usait d'un stratagème pour garder son argent... Finalement, elle ira peut-être à Serpentard! Pensa-t-il. Il fit une grimace de mécontentement avant de dire :

"Bon, bah... tant pis, je ne veux pas d'autres glaces, tu peux garder tes mornilles!"

Quand il proposa par la suite des friandises à le jeune Lydia, celle-ci accepta. Ce n'était pas étonnant, qui refuserait? Elle prit une chocogrenouilles, et ouvrit la boîte. Mike allait lui dire de vite l'attraper pour ne pas laisser la friandise s'échapper, mais il sembla que la fillette avait eu vent de cette information, ou qu'elle en avait déjà mangée une, puisqu'elle attrapa habilement la sucrerie en l'engloutit.

Mike en profita à son tour pour en manger une. Il ne laissa pas la grenouille sauter, l'empoignant et la gobant presque aussitôt. Il laissa le chocolat fondre dans sa bouche, il aimait les savourer, bien que souvent, elles continuaient de gesticuler sous son palet. Quand il eut fini, il se rapprocha de la jeune fille et dit:

"Alors? Tu as eu quelle carte? Tu l'as déjà?"

Ce que Mike aimait avec les chocogrenouilles, mis à part leur goût, c'était bien évidemment la collection qui allait avec. Il avait déjà quelques cartes plutôt communes, mais ne l'ayant commencée que récemment, il espérait que la jeune brune lui réponde qu'elle possédait déjà la carte, et qu'elle la lui cédait. Il serait d'autant plus heureux si la carte qu'elle avait dans les mains était une carte rare ou mythique, et qu'elle était prête à la lui donner!

Compte-élève de mon DDM.
6è Année RP. Ex-Préfet de Serdaigle (entre janvier et août 2045).