Inscription
Connexion

2 déc. 2018, 13:04
La stabilité du balai volant  PV 
Que d’aventures s’étaient déroulées sur ce terrain d’entraînements. Norma n’y était pas retournée depuis la troisième et dernière épreuve du tournoi avec la délégation chinoise, quand Owen avait… Bref, elle n’avait pas osé revenir. Aujourd’hui, cependant, c’était différent. Norma avait pris une grande décision pendant ses vacances d’été. Celle-ci était d’abord apparu dans son esprit comme une petite folie, quelque chose auquel on pense sans vraiment y croire. Puis elle s’était renforcée, devenant de plus en plus convaincante, jusqu’à persuader Norma du bien fondé de cette expérience. Oui, aujourd’hui était un grand jour pour la petite serdaigle, car elle allait affronter sa peur du balai volant.
Et à qui aurait-elle pu demander, si ce n’était Lyn Felix, la gardienne des Ailes d’Airain ? Elle avait fait un très bon premier match de l'année, du point de vue de Norma, et c’était la première qu’elle avait observé voler, ici même, plus d’un an auparavant. Bien entendu, Serdaigle comptait d’autres talentueux voleurs mais Norma ne se serait certainement pas sentie autant à l’aise avec Tally Jenkins.

Elle avait donc demandé à Lyn si celle-ci acceptait de lui donner des cours particuliers de vol. « Pour des raisons professionnelles », s’était-elle sentie obligée de préciser. « Un bon commentateur sera meilleur s’il a vécu ce qu’il doit commenter. » Elles avaient ensuite cherché un créneau libre sur le terrain d’entraînement et s’y rendaient désormais ensemble. Cependant, plus Norma approchait, moins elle était sûre de la pertinence de son plan. Allait-elle vraiment s’envoler dans les airs, sur un bout de bois instable, sans aucun professeur pour la secourir en cas de chute ? Le regard fixé sur sa main et son balai, elle dit à Lyn, d’une voix légèrement tremblante :
« Tu ne t’éloigneras pas trop de moi, hein ? »

Quatrième année RP
La parfaite Poudlardienne (Animation des PeC de novembre 2017)

2 déc. 2018, 21:59
La stabilité du balai volant  PV 
Depuis le match contre Poufsouffle, moins d'un mois auparavant, Lyn n'avait pas eu beaucoup d'occasions de remonter sur son balai. Entre les entraînements des Ailes d'Airain qui s'étaient quelque peu espacés, et puis le temps, souvent pluvieux, qui n'incitait clairement pas à sortir du château... Elle essayait de compenser ce manque de pratique (et de motivation) en faisant régulièrement quelques exercices physiques dans le dortoir, mais généralement ça relevait seulement de quelques étirements pour se donner bonne conscience. D'un autre côté, le balai, c'était comme le vélo, ça se perdait pas. A priori. Mais, mine de rien, le Quidditch, ça s'entretenait. Lyn n'avait pas le sentiment d'avoir été très présente sur le terrain lors de ce premier match. Même si elle avait beaucoup aimé le jouer.

Et puis peu après cette victoire, Norma avait demandé à Lyn de devenir, en quelque sorte, son coach. La Deuxième année avait été commentatrice sur cette rencontre, elle participait activement à la mise en place des stratégies de l'équipe, il était temps qu'elle se décide à rejoindre les joueurs dans les airs. La gardienne avait accepté avec joie cette requête, ravie que Norma se soit décidée à braver sa peur du vol. La fillette était bien plus aguerrie au niveau de la théorie que de la pratique. Lyn avait hoché la tête aux justifications de sa camarade, compréhensive et amusée à la fois. Elle imaginait bien Norma commenter le match tout en survolant le terrain, maniant à la perfection le balai et enchaînant les pointes de vitesse d'un bout à l'autre du terrain. Bon okay, ça ne risquait pas vraiment d'arriver pour le moment, mais qui sait, quand Norma serait commentatrice professionnelle, peut-être que cette vision se concrétiserait.

Les deux fillettes arrivèrent donc ensemble sur le terrain, balais en main. Norma avait l'air super inquiète, mais s'il y avait bien un domaine dans lequel Lyn était confiante, c'était le vol. Surtout s'il y avait pas de cognard. Elle fit un large sourire, essayant d'être rassurante.
– T'inquiète je te lâcherai pas d'une semelle ! Sinon euh... Elle pouvait pas non plus lui promettre de miracle. Si Norma tombait, Lyn, avec sa carrure de pioupiou, pourrait au mieux empêcher une chute trop douloureuse, mais voilà. De toute façon elles n'allaient pas commencer très haut.
– On va commencer au ras du sol. Et aux cours de vol, comment ça se passe ? Tu sèches ? Elle avait ajouté ça avec un petit rire ; c'était pas vraiment le genre de Norma d'esquiver les cours, mais savait-on jamais. Peut-être avait-elle une dispense spéciale du professeur de vol.

“C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante.” - Le Petit Prince, St Exupéry

14 déc. 2018, 11:45
La stabilité du balai volant  PV 
Norma se sentit un peu soulagée par les paroles de Lyn et, surtout, par l'idée de commencer très très proche du sol. Bon, elle ressemblerait certainement à un bébé sur un balai-jouet mais qui la verrait, en dehors de Lyn ? Et elle lui faisait confiance pour ne pas se moquer ni répéter à qui que ce soit ce qu'elle verrait. Quand elle pensait qu'en cours de vol l'année dernière, le professeur Sabedja, visiblement complètement inconscient, les avait fait s'envoler à deux-trois mètres avant de les faire jouer...
Justement, les cours de vol :
« Oh non, je sèche pas ! Mais c'était horrible, j'arrivais même pas à faire avancer mon balai, alors que certains parvenait même à jouer avec des balles...

Ses joues rougirent à ce souvenir. Ce n'était certainement pas le moment le plus glorieux de sa scolarité. Elle excellait la théorie dans cette matière mais la pratique, rien à faire, elle n'y arrivait pas.
Essayant de reprendre un peu de contenance, elle posa son balai au sol, à sa droite. Elle devait ensuite placer sa paume au-dessus du manche et dire « debout » d'une voix ferme. Oui, la théorie, aucun problème. 

- Alors... Debout.
Le balai vacilla un peu avant de s'élever dans les airs jusqu'à rencontrer sa main. Ce n'était pas parfait, mais ça irait. Puis elle passa maladroitement une jambe par dessus le manche pour se positionner à califourchon. Ça lui semblait tellement étrange et peu naturel, comme position...

- Euh... Ça va, comme ça ? » demanda-t-elle à sa nouvelle professeur.

Quatrième année RP
La parfaite Poudlardienne (Animation des PeC de novembre 2017)

21 déc. 2018, 12:01
La stabilité du balai volant  PV 
Lyn eut un élan de compassion pour sa camarade, qui apparemment galérait bien en cours de vol. La petite italienne adorait ça (en même temps, c'était pas comme si elle faisait du Quidditch et puis avait pris la filière Pratique et Ouverture avec trois heures de vol par semaine), et elle se débrouillait plutôt bien, donc elle avait un peu de mal à se représenter où pouvait être le blocage chez Norma, mais elle allait essayer de l'aider à dompter ce fichu balai.
La Troisième année le savait, sa cadette était une très fine stratège mais dès qu'il s'agissait de pratique, ça se compliquait... Et ça, chacun avait ses prédispositions. Lyn avait la chance d'avoir à peu près maîtrisé le truc assez vite.

- Ahah, t'inquiète ça va venir ! Objectif, à la fin de l'année tu peux faire des pirouettes les yeux bandés en jonglant avec des souafles !
Elle ajouta un grand sourire à cette proposition, parfaitement consciente de son optimisme exagéré. Mais savait-on jamais, peut-être qu'une fois dans les airs, Norma se découvrirait en fait un talent jusque-là enfoui... ?

Pour le début, en tout cas, c'était bon. La Deuxième année fit lever le balai sans trop de mal et s'installa à califourchon dessus.
- Oui parfait ! C'est un peu comme le vélo, quoi, mais sans pédales ! Et puis avec un manche à la place du guidon, et puis sans selle et sans contact avec le sol. Pas de grosse différence, en somme. Lyn empoigna également son balai, mais ne se mit pas à califourchon, préférant d'abord rester debout à côté de sa camarade. Opération délicate numéro une : décoller.
- Maintenant tu te soulèves juste un peu, pas besoin d'une grande impulsion ! Je reste juste à côté, t'en fais pas.

Lyn était prête à bondir sur son balai si Norma commençait à voler trop haut, mais elle se doutait qu'avant que ça arrive, sa camarade serait déjà redescendue, instinctivement (et peut-être brutalement, mais pas de raison qu'elle se blesse en étant aussi bas). Un facteur assez important pour ce sport était la confiance en soi et en son balai, mais... ça se contrôlait pas super facilement. De nature stressée et pas très assurée dans certaines matières, Lyn le savait assez.

- Tant que tu gardes ton manche parallèle au sol tu ne monteras pas, donc t'inquiète pas, le but c'est juste d'avancer sans tomber déjà ! Dernière précision avant d'observer les prouesses de Norma.

“C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante.” - Le Petit Prince, St Exupéry

4 janv. 2019, 18:53
La stabilité du balai volant  PV 
Norma n'avait pas manqué de flair en demandant à Lyn d'être son coach : la troisième année était rassurante et pleine de bons conseils. Elle réussit même à décrocher un sourire à Norma pendant une demi-seconde, malgré l'immense stress qui la tenaillait. Pour avoir déjà fait du vélo et du balai, elle n'aurait pas affirmé que les deux se ressemblaient tant que ça. Et puis de toute façon, elle n'aimait pas non plus faire de vélo. La petite Sutherland était loin d'être une casse-cou.

Maintenant, c'était l'heure de vérité. Elle allait devoir décoller. Elle concentra le regard sur ses mains qui tenaient fermement le manche du balai. Sans même s'en apercevoir, elle s'était mise à murmurer.
« Garder le manche parallèle au sol, surtout, garder le manche parallèle au sol...
Elle prit une grande inspiration, ferma les yeux, les rouvrit quand elle réalisa qu'elle ferait mieux de voir ce qu'il se passait, puis donna un très, très léger coup de pied sur l'herbe. Tellement léger que rien ne se passa. Un peu dépitée, elle redonna rapidement un second coup, plus fort cette fois, et elle commença à s'envoler. Sa vitesse de montée devait à peine excéder celle d'un escargot, pourtant, Norma eut l'impression qu'elle allait vite se retrouver à des dizaines de mètres au dessus du sol. Un peu paniquée, elle resserra ses mains et même ses jambes autour du manche, et en rapprocha le haut de son corps, comme si en se fondant dedans, elle règlerait le problème. Cela eut au moins l'effet de baisser le haut de manche et de la stabiliser à une hauteur que certains auraient qualifié de ridicule, mais qui semblait plus que suffisante à la serdaigle. 

- Bon, c'est parti, dit-elle plus à elle-même qu'à Lyn.

Le balai se mit à avancer trèèèès lentement, emmenant avec lui une Norma complètement crispée. Elle se concentrait intensément sur son équilibre (surtout, garder le manche parallèle) et sur la présence de Lyn à ses côtés. Déjà qu'elle n'était pas à l'aise, si elle avait dû affronter cette épreuve seule, ça aurait été une catastrophe. D'ailleurs, alors qu'elle continuait d'avancer seule, elle interpella son amie.
- Euuuh, tu me suis ?

Quatrième année RP
La parfaite Poudlardienne (Animation des PeC de novembre 2017)

5 janv. 2019, 16:39
La stabilité du balai volant  PV 
Lyn avait les yeux rivés sur les pieds de sa camarade, attendant le moment où ils quitteraient le sol (elle regardait aussi un peu son visage, histoire de vérifier que tout allait bien). Le premier essai de Norma ne fut pas bien concluant, mais au deuxième, elle fit mouche, et elle commença à s'élever. Aussitôt, la Troisième année suivit le mouvement, se plaça à la hauteur de son amie, aussi près que possible – mais quand même pas trop pour lui laisser de l'espace.
Norma avait l'air hyper crispée, mais elle s'en sortait pas si mal. Niveau équilibre, on était bon, niveau vitesse pas tout à fait. Ça viendrait plus tard.


– Parfait ! Je suis juste derrière, t'en fais pas ! Essaie de te détendre juste un peu, tu seras plus à l'aise je pense ! Plus facile à dire qu'à faire, okay. Mais là, c'était quand même plus simple qu'aux cours de vol, il n'y avait pas la crainte d'heurter un autre élève. Ne restaient que... toutes les autres inquiétudes.

Lyn pouvait être impatiente parfois, mais dans des cas comme ça, elle était plutôt contente de pouvoir aider, au moins un peu. Si elle pouvait permettre à Norma de se rapprocher de son rêve, devenir commentatrice de Quidditch, elle y passerait le temps qu'il faudrait. Persévérance, ça serait un maître mot pour cet objectif.


– OK, maintenant essaie de tourner, du côté que tu veux. Je te suis toujours, t'inquiète !
Plus qu'à espérer que Norma ne finisse pas paralysée à cause de la panique. C'était plus facile de diriger le balai quand on était plus haut, parce qu'il y avait moins de risques de heurter le sol, mais mieux valait rester bas pour le moment. Équilibre et maniabilité d'abord, et ensuite hauteur et vitesse. Chaque chose en son temps, si déjà la Deuxième année parvenait à virer de bord, ça serait... eh bien, une étape de franchie.

Assez confiante, Lyn veillait au grain, attentive au moindre mouvement de son amie. L'envie d'accélérer ne lui manquait pas, mais elle suivait, elle suivait. Sagesse et patience, compréhension et bienveillance. L'exercice était pour Norma, pas pour Lyn. Alors Lyn allait au rythme de Norma.

“C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante.” - Le Petit Prince, St Exupéry

18 janv. 2019, 11:09
La stabilité du balai volant  PV 
Bon, avancer sur le balai, pour l'instant, ça allait. Ce n'était pas en allant à ce rythme qu'elle pourrait suivre et commenter un vrai match de Quidditch mais ça viendrait. Enfin peut-être.
Lyn avait raison : Norma devait se détendre. Elle ne pouvait pas être souple dans ses mouvements si elle gardait ses mains crispées sur le balai et le reste de son corps complètement raide. Elle essaya de se concentrer sur sa respiration en prenant de longues inspirations, puis en soufflant par la bouche. Un peu comme pendant les entraînements, en fait. Elle sentait ses muscles qui commençaient à se détendre, tout doucement. Voilà, c'était mieux. Elle se sentait un tout petit peu plus à l'aise. 

Quand Lyn lui indiqua qu'il était temps de prendre un virage, tout le corps de Norma se raidit à nouveau. Mince ! Il ne fallait pas qu'elle soit aussi anxieuse ou elle n'arriverait jamais à son but. Elle recommença l'exercice : inspirer, expirer, inspirer... Puis, quand elle fut à nouveau à peu près détendue, elle entreprit de tourner.

« Je vais à gauche, prévint Norma.
Elle fit pencher le manche vers la direction souhaitée, comme elle l'avait appris en cours de vol. Sauf qu'à force d'avoir peur, les gestes de Norma étaient tellement légers que rien ne se passa. En baissant les yeux, surprise, elle s'en rendit compte très rapidement. Elle recommença donc, cette fois en y allant plus franchement et, miracle ! Elle tourna. Toujours à une vitesse peu impressionnante mais, au moins, elle avait réussi l'exercice. Un grand sourire éclaira son visage quand elle s'exclama d'une voix un peu trop aiguë :
- J'ai réussi !
Dans son enthousiasme, elle appuya un peu trop sur l'avant du manche et d'un coup, elle avança de plusieurs mètres (au moins). Elle le remonta très vite et se stabilisa à nouveau. L'adrénaline n'avait cependant pas affecté sa bonne humeur et elle sourit à nouveau à Lyn.

- C'était bien là, non ? »

Quatrième année RP
La parfaite Poudlardienne (Animation des PeC de novembre 2017)

19 janv. 2019, 23:03
La stabilité du balai volant  PV 
Oui... encore un peu... un peu plus d'appui... juste tourner un peu, rien qu'un peu... eeet... Oui ! Ça y était. Norma avait entamé, puis achevé son virage, avec succès. Même pas de chute ou quoi. Lyn avait pris un ou deux mètres de distance pour mieux observer le mouvement global de sa camarade, et juste après, elle se rapprocha à nouveau, grand sourire aux lèvres – qui vint d'ailleurs répondre au sourire tout aussi grand, si ce n'était plus, de Norma. Et elle avait de quoi sourire ! C'était certes rien qu'un début, mais commencer était toujours le plus difficile. Et la Troisième année pouvait affirmer que, sans aucun doute, c'étaient là de très bons débuts.
À l'air réjoui de Norma et à son exclamation de joie, Lyn répondit par des applaudissements, sincères malgré l'air malicieux qu'elle pouvait arborer. Elle avait donc lâché le manche de son balai quelques secondes, secondes qui suffirent à la jeune commentatrice pour filer vers l'avant. Oh. Là, il y avait déjà bien plus de vitesse ! La petite italienne n'eut même pas le temps de se rendre compte que c'était une accélération involontaire que déjà, Norma avait freiné ; et elle osa même détourner son visage de devant elle pour communiquer son ravissement à Lyn.

La Troisième année éprouva un certain sentiment de fierté, à cet instant. Pour avoir réussi, jusque-là, à guider Norma avec succès. Mais indéniablement, celle qui devait être la plus fière, ce n'était pas le maître mais l'élève. Norma avait surmonté sa peur, primo ; secundo, elle n'avait jamais chuté, avait maîtrisé son équilibre. Tertio... elle manifestait bien plus sa satisfaction que son angoisse. Et prendre du plaisir à voler, c'était un point primordial.


– Bravo ! Bravo bravo, vraiment ! C'était parfait. Magnifique ton petit sprint ! Franchement, tu assures... tu es sûre que tu veux pas jouer au Quidditch ? Elle avait dit ça avec un sourire narquois. Évidemment, Norma était loin du compte. Lui manquaient la vitesse, l'agilité, la hauteur, tout un tas de choses. Et puis sûrement, l'envie ; commentatrice et joueuse de Quidditch, ça n'était pas du tout la même chose.
Trêve de plaisanteries, c'était pas terminé. Il fallait continuer sur cette lancée. Qu'est-ce qu'elle allait lui faire faire, maintenant, hein ? Lyn avait l'impression, vu comme ça, d'être un peu une tortionnaire. Maaais, c'était pour le bien de son amie. Et puis tout se passait pour le mieux.


– Alors euuh... je pense que tu peux essayer de retenter des virages, par-ci par-là, prendre un peu en main le balai tant qu'on est à cette hauteur. Varier la vitesse, aussi ! Comme tu viens de faire. Et puis, si tout se passe bien, on pourra aller un peu plus haut, aujourd'hui ou un autre jour d'ailleurs. On a le temps !

Histoire de pas continuer si Norma était crevée après ça. Lyn était tout à fait capable de pas s'en apercevoir et de continuer, naïve comme elle était, jusqu'à ce que sa camarade tombe dans les pommes. Ce qui, on pouvait le dire, n'était pas super cool comme manière d'enseigner. "Tu es toute blanche, serait-il possible que par le plus grand des hasards tu ne te sentes plus au meilleur de ta forme ?" Non, mieux valait éviter.
Si ça devait l'être, ça serait le dernier exercice de la journée. Mais Norma avait tout à fait les capacités, et la Troisième année le voyait bien. Son amie était complètement flippée du vol. Mais elle intégrait super vite. C'était, en grande partie, une affaire de confiance plus que d'aptitudes physiques. Il fallait juste lui donner un coup de pouce.

– Allez, courage, tu t'en sors super bien !
Si Lyn ne pouvait pas guider le balai de Norma à sa place, elle pouvait au moins l'encourager et lui sourire de là où elle était. Ce qu'elle ne se gêna pas de faire, donc.

“C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante.” - Le Petit Prince, St Exupéry

23 janv. 2019, 19:31
La stabilité du balai volant  PV 
Couverte de félicitations et de compliments, Norma avait un sourire jusqu’aux oreilles, voire plus, si ça avait été possible. Elle perdit néanmoins un peu de contenance quand Lyn reparla de jouer au Quidditch. Non, elle n’était clairement pas encore prête pour ça. Elle se doutait que Lyn devait blaguer, enfin sûrement, alors elle ne prit pas la peine de la contredire. De toute façon, ses performances encore très fragiles le faisaient pour elle.

Tout de même, cet exercice lui avait donné des ailes, pour ainsi dire. Elle écouta attentivement le programme proposé par Lyn : d’autres virages, la vitesse et la hauteur. Elle ne savait pas ce qu’elle préférait (ou, plutôt, ce qui l’effrayait le plus) parmi ces trois propositions. Pour autant, elle était tellement heureuse d’avoir réussi jusque-là sans décéder dans d’atroces souffrances qu’elle se sentait prête à tout tenter.
Elle hocha donc vigoureusement la tête et reprit son entraînement. La hauteur restait sûrement le plus délicat : si elle tombait de haut, elle pouvait se faire très mal, et Lyn n’avait pas vraiment la carrure nécessaire pour la rattraper. Les virages et la vitesse, par contre, ça pouvait se tenter. Après tout, même si elle tombait en volant vite, ça ne pouvait pas être pire qu’une chute pendant une course à pied, par exemple.

« J’y vais ! prévint-elle avant de recommencer à avancer, par à-coup au début, puis de manière plus fluide.
Elle commença doucement un virage, avec succès. Elle enchaîna assez vite sur un second, puis un troisième. Pendant l’un d’eux, elle se prit les pieds dans la pelouse (pas suffisamment pour la faire tomber, heureusement), alors elle remonta de quelques centimètres. Pas très haut, juste assez pour que ses pieds ne touchent plus du tout le sol. Quand elle considéra qu’elle maîtrisait à peu près le geste, elle s’autorisa de petites accélérations. Le truc, c’était d’aller plus vite en ligne droite et de ralentir pour tourner : beaucoup moins effrayant. Elle continua quelques minutes, accélérant de plus en plus. L’adrénaline commençait à monter. Elle s’autorisa même à une ligne droite en volant de plus en plus vite. Elle avait les yeux plissés à cause du vent qui lui fouettait le visage. Elle s’éloignait de Lyn mais tant pis pour la peur : c’était vraiment amusant ! En voyant le bout du terrain arriver, elle ralentit, entreprit un ultime virage et revint rapidement auprès de son entraîneuse personnelle.
- Je suis allé vite là, non ? demanda-t-elle d’un air enjoué.

Puis elle leva les yeux vers le ciel, songeuse. Elle n’hésita que quelques instants avant de demander, de nouveau un peu inquiète :
- Si je vais plus haut, tu saurais me rattraper au cas où je tombe ? Avec ta baguette ? »
Lyn avait une année de plus que Norma, peut-être avait-elle appris de nouveaux sortilèges pour sauver les pauvres deuxièmes années en détresse ?

Quatrième année RP
La parfaite Poudlardienne (Animation des PeC de novembre 2017)

30 janv. 2019, 18:07
La stabilité du balai volant  PV 
Eh bien, eh bien. Lyn était bluffée. Non pas que Norma se soit subitement transformée en une cinquième joueuse de la fratrie Dunn – elle n'aurait pas encore été capable de récupérer une balle en chute libre, par exemple –, mais la rapidité avec laquelle elle avait apprivoisé le balai, ça, c'était énorme. Le plus stupéfiant était, peut-être, sûrement même, le fait que Norma avait bel et bien l'air de s'amuser. La pseudo-coach ne reconnaissait plus la petite fille apeurée qu'elle avait vue grimper sur un balai peu auparavant.
La Troisième année avait même arrêté de la suivre, constatant que son amie se débrouillait très bien et s'éloignait sans crainte apparente. La fillette n'était désormais accompagnée que du regard de Lyn, cette dernière s'émerveillant à chaque mouvement, changement de direction, accélération. À chaque fois que Norma osait. La petite italienne sentait ses poings se serrer et se desserrer, suivant les gestes de plus en plus fluides de l'apprentie, comme si celle-ci était la joueuse clé d'un match de Quidditch, sur laquelle tout reposait. Une vedette.

Ainsi, Lyn observa sa camarade prendre de l'assurance, dompter sa monture, braver vent et tempête, le tout avec le sourire, et ce pendant quelques minutes. Ça faisait plaisir.
– Carrément ouais ! Punaise, tu m'as fait de ces trucs ! T'es qui, dans le corps de Norma ? Elle feinta un air apeuré puis se rapprocha, reprenant aussitôt son large sourire, et lui tapota le bras chaleureusement. Tu vois que tu y arrives ! Pour survoler un match, t'as pas besoin d'aller beauuucoup plus vite.
Quant à la hauteur... Lyn ferma les yeux quelques instants, essayant de se remémorer tout ce qu'elle avait appris comme sortilèges. Wingardium Leviosa ne serait probablement pas suffisant pour empêcher quelqu'un de tomber. Immobulus... ne risquait pas d'avoir l'effet escompté. Il y avait un truc... transformer quelque chose en gélatine élastique, quelque chose du genre. Lyn ne l'avait presque jamais pratiqué, et ne savait même pas si ça pouvait fonctionner sur le sol. Oublions.
Finalement, est-ce que Lyn pouvait compter sur ses compétences magiques ? Pas vraiment. Et dire qu'elle était en Pratique et Ouverture. Elle eut un peu honte de ses maigres capacités, à cet instant.
– Euuuh... je crois que j'saurais pas faire. Désolée. Par contre... Je suis assez rapide, je pense pouvoir au moins t'empêcher de te faire mal si je t'attrape quand tu tombes. Que je ralentis ta chute, quoi.
Est-ce que Lyn avait la vitesse pour ça ? Oui. Sans aucun doute, elle pouvait foncer à toute berzingue pour aller chercher une balle à l'autre bout du terrain, donc si elle restait près de Norma il n'y avait aucun problème. Est-ce que Lyn avait les muscles ? Là, la question se posait déjà un peu plus. C'était peut-être pas la meilleure des idées, mais la fillette ne voyait pas d'autre solution. À part demander de l'aide à quelqu'un de plus expérimenté.

La Troisième année leva le regard, imaginant la situation dans le ciel. Sa confiance partit en miettes. Elle se sentait trop fluette et maladroite (même si avec son rôle de gardienne, elle avait été obligée de prendre un peu de muscle). Norma n'était pas une balle, fallait pas délirer.
– T'façon.. - tu vas pas tomber, hein ?
Elle y ajouta le plus grand sourire dont elle était capable. On se rassure comme on peut.

“C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante.” - Le Petit Prince, St Exupéry