Inscription
Connexion

16 juil. 2019, 13:14
 RPG+  Remonter la pente
17 Mai 2044


Il était un peu plus de 17 heures de l'après-midi et tu venais juste de finir ton goûter lorsque tu aperçus Eileen sortir de l'escalier descendant aux cachots, traverser le hall d'entrée pour, semble t-il, rejoindre le terrain d'entraînement de Quidditch. Facile à déterminer vu qu'elle transportait son balai sous le bras.

Elle semblait tenter de se faire discrète, se faufilant en longeant les murs comme une vipère. En la voyant se déplacer ainsi, tu te demandas si elle n'essayait pas d'éviter de se faire remarquer.

Il te fallut quelques secondes pour finalement, te lever et te diriger vers le hall où tu l'observas s'éloigner, traversant au passage la petite plantation d'Armoise que le professeur Kwon essayait de faire prendre non loin de l'entrée du château. Tu soupiras. Elle avait vraiment l'air perdue et tu repensas à tout ce qui s'était dit hier dans la salle commune à propos de l'altercation de la jolie Rousse avec Maddie. Une histoire de cœur apparemment qui avait fait beaucoup de mal d'un côté, mais aussi visiblement de l'autre.

Il ne te fallut pas longtemps pour prendre la décision d'aller rejoindre la jeune fille pour t'assurer qu'elle allait bien et cela commença, dans un premier temps, par regagner ton dortoir afin d'y récupérer des bonbons. Tu plongeas ta main dans un bocal disposé juste à côté de ton lit et tu finis par remplir ta poche de chocogrenouilles, de patacitrouilles ainsi que de suçacides.
Il était bien connu que le sucre était un excellent moyen de se remonter le moral. Souriant à cette pensée avec une certaine malice, tu finis par te diriger vers la sortie et gagner, le terrain d'entraînement de quidditch après avoir traversé la moitié du château.

Tu repensais encore une fois à ce qu'on t'avait rapporté de la veille. Maddie n'avait pas été tendre, mais tu ne pouvais pas vraiment lui en vouloir. A première vue, il semblait qu'elle avait été plus blessée qu'autre chose … Tu soupiras tout en levant les yeux vers le ciel.

Eileen était là, en train de tourner en cercle sur son balai à une dizaine de mètres de hauteur. Immédiatement, tu commenças donc à serrer les dents. La rejoindre serait une épreuve pour toi, comme à chaque fois que tu devais monter sur un balai après tout. Mais il était important que tu te surpasses encore une fois ! C'est ce que dirait Aliénor, ton coach officiel en matière de quidditch. Un petit sourire se dessina sur ton visage à cette simple pensée et tu finis par sortir ton balai de son écrin de bois précieux avant de grimper dessus.

Comme toujours, le balai de course était un peu trop fougueux pour toi, mais ça allait de mieux en mieux avec le temps. Tu te propulsas en l'air et tu rejoignis rapidement ta camarade, agitant la main pour attirer son attention :

"Ohé ! Eileen !"

Tu t'avanças vers elle avec beaucoup de maladresse dans ton vol et tout en lui souriant, tu demandas :

"Comment ça va ?"


@Eileen Eastwood
Dernière modification par Cassandre Mcwood le 1 août 2019, 14:06, modifié 1 fois.

"Seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin !" #PouffyFamily
5eme Année RP - 5ème Année Devoirs

16 juil. 2019, 19:30
 RPG+  Remonter la pente
Ce matin-là, quand Eileen ouvrit les yeux, elle mit quelques secondes à se souvenir pourquoi elle se sentait si abattue, se rappelant la querelle dont elle avait été l'actrice, bien involontairement. Elle aurait tellement aimé pouvoir plonger à nouveau dans l'oubli du sommeil mais non, cette chance ne lui était pas accordée. Il faut dire qu'elle avait pris le pli de se lever tôt depuis son entrevue avec Jeffrey alors, forcément, son corps ne lui laissait pas le répit dont son esprit avait besoin. La lumière qui filtrait par la porte restée ouverte du dortoir non plus. Elle se leva donc, ignorant le sang qui tambourinait dans sa tête. Elle n'avait pas assez dormi, se sentait la nuque raide. Bref, elle n'était pas dans une forme olympique.

La question, avant tout autre chose, était de savoir si elle se sentait prête à affronter le "danger" de la grande salle ou si elle esquivait pour être certaine de ne croiser personne. Et, sans surprise, c'est pour cette solution qu'elle opta. Elle avait bien trop peur d'être le sujet "intéressant" du jour. Ou du moins, d'attirer tous les regards vers elle, que ce soit de pitié pour ceux qui pourraient éventuellement compatir ou de haine de ceux qui se rangeaient du côté de Maddie. Si seulement elle avait trouvé un tunnel pour se cacher aux yeux de tous, elle l'aurait emprunté sans hésiter une seule seconde. En attendant, elle était contrainte de se contenter de friandises et d'un peu de chocolat pour son petit-déjeuner et son déjeuner. Elle resta ainsi cloitrée dans la salle commune jusqu'à aller en cours puis y revint dès que possible.

Mais vers 17h, elle en eut marre. Elle avait besoin de sortir, de faire autre chose que ruminer et, pour ça, elle avait un projet. Elle s'empara donc de son balai qu'elle cala sur son épaule et son mis en route vers le terrain d'entraînement. Voler lui avait toujours permis de se vider la tête et puis, elle avait une victoire à préparer et au train où allaient les choses, elle devait mettre les bouchées doubles. Elle réussit à se rendre dans le parc sans rencontrer d'épineux problèmes ou encore de regards suspects et elle traça sans demander son reste. Une fois sur le terrain, elle enfourcha son balai et décolla.

Aussitôt, elle sentit le vent dans ses cheveux et se sentit un peu mieux. L'air passant dans ses narines, la température chutant alors qu'elle prenait de l'altitude. D'en haut, tout lui paraissait plus simple et elle aima à penser au proverbe de sa grand mère et sur la bave du crapaud et la blanche colombe. Si seulement elle arrivait à avoir cet esprit-là tout le temps. Mais c'était plus plus facile à dire qu'à faire. Et soudain, elle entendit une voix l'interpeler. Eileen fit aussitôt volte-face et découvrit Cassandre volant vers elle alors qu'elle ne semblait pas des plus à l'aise. Loin de là même. Elle haussa aussitôt les sourcils, surprises. Aucune réunion de la LSE n'était prévue pourtant alors certes, ça ne les empêchait pas de se voir en dehors mais la jeune fille ne pouvait être qu'étonnée du lieu de la rencontre.

"Ça va et toi ?" finit-elle par dire, sur la réserve.

Après tout, Cassandre était une deuxième année, comme elle. Et si Eileen n'avait pas fait attention si elle était là ou non la veille, elle craignait de se voir affligée d'un sermon. Ou plutôt de perdre une fille qu'elle commençait à considérer comme une amie, chose qu'elle n'était pas en mesure de supporter pour le moment. Ça faisait trop et rien que d'y penser, elle en avait les larmes aux yeux. Et l'envie de hurler qu'on arrête de s'acharner sur elle. Elle détourna donc le regard avant de dire sur un ton le plus neutre possible, espérant faire illusion :

"T'as pas l'air super à l'aise, tu veux qu'on redescende ?"

Le sourire de la Poufsouffle était, au moins, rassurant et Eileen espérait vraiment qu'elle ne s'était pas trompé sur la personne. Le problème, c'est qu'elle finissait par douter de tout. Et comment lui en vouloir avec ce qu'elle avait vécu cette année ? Elle n'était plus sûre de son instinct, loin de là à présent.

16 juil. 2019, 22:16
 RPG+  Remonter la pente
Pas rassurée, le moins du monde par le fait de trouver aussi haut dans le ciel, tu réussis malgré tout a afficher un petit sourire de circonstance lorsque la jeune fille évoqua le fait que tu n'étais visiblement pas à l'aise dans les airs. Tu fus presque soulagé qu'elle te propose de redescendre vers le plancher des vaches :

"Oh oui ! Merci ! Je me sentirais beaucoup mieux comme ça !"

Et c'est donc le cœur beaucoup plus léger que quelques secondes auparavant, tu t'approchas de l'une des tribunes du terrain d'entraînement. Celle de Serdaigle, mais ça n'avait pas vraiment d'importance ça non ? Tu posas pied au sol dans la tribune et tu démontas de ton balai avant de pousser un long et profond soupir de soulagement :

"Et bien ! Ce n'est vraiment pas un exercice que j'apprécie pour l'instant !"

À qui le dire ? Après tout, cela ne faisait vraiment pas très longtemps que tu parvenais à tenir sur un balai, mais c'était toujours ça de gagné non ? Et puis ça restait une réelle progression par rapport à l'année dernière, ou même par rapport au début d'année.

Sans tenir compte de ce que faisais la serpentard, tu posas avec délicatesse ton balai sur l'un des bancs, avant de t'installer sur celui juste derrière, remontant tes pieds sur celui, le précédent, tu observas alors la serpentard avant de tapoter la place à côté de toi :

"Viens ! J'ai pris plein de bonbons !"

Tu te doutais bien que la jeune fille n'avait pas le moral. Et quand on a pas le moral ! Le mieux à faire, c'est de manger des choses sucrées. Un sourire doucereux, mais également profondément malicieux se dessina sur ton visage alors que tu sortais de ta poche un énorme sac rempli de friandise :

"Sers toi !"

Manger ! Quoi de mieux dans la vie franchement ! Tu attrapas une chocogrenouille et en défis l'emballage avant de doucement sucer le morceau de chocolat, juste avant que la petite créature magique ne s'envole. La bouche pleine, tu lui dis :

"J'adore vraiment le chocolat ! J'en mange toujours quand je vais pas bien … Du coup en ce moment, je ne consomme que ça quoi !"

Tout le monde avait des soucis, mais quand on les partageait, tu avais compris que c'était une façon d'apaiser tout cela. Tu tendis une chocogrenouille à la serpentard tout en continuant à mâchonner celle que tu avais dans la bouche.

Finalement, alors que tu continuais à mâchonner, tu te mis une nouvelle fois à sourire tout en agitant ta mâchoire. Puis, tu lui demandas :

"Ça fait du bien pas vrai ?"

Nouveau sourire aux lèvres, tu décidas d'aborder doucement le sujet pour lequel tu étais venue la voir et aussi, pourquoi tu t'inquiétais :

"Comment tu te sens ?"

Sans doute mal, ce n'était pas vraiment difficile à deviner en même temps. Elle avait fui presque toute la journée. Tu ne l'avais pas vue au petit-déjeuner, ni même eu déjeuné et c'était plutôt inquiétant. Lui souriant encore d'avantage, tu ouvris ta deuxième poche et en sortie une pomme que tu lui tendis :

"Tiens ! Je sais que tu n'as rien mangé ! Au moins, ça te calleras un peu avec les bonbons !"

Tu n'étais pas là pour la juger, mais surtout et avant toute autre chose, pour l'écouter. C'était sans doute de ça qu'elle avait besoin.

"Seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin !" #PouffyFamily
5eme Année RP - 5ème Année Devoirs

17 juil. 2019, 00:24
 RPG+  Remonter la pente
Le comportement de la Poufsouffle avait beau sembler avenant, Eileen n'était quand même pas franchement rassurée quand elle se dirigea vers le sol à sa suite. Elle quittait l'abri relatif des airs pour reprendre pied avec la réalité et ce n'était pas qu'une figure de style, loin de là. Sans compter qu'elle avait espéré s'entraîner un peu plus longtemps puisque son équipe avait encore un match à jouer pour terminer la saison. Et même si une victoire à la coupe semblait un projet fou et peu probable, ça n'empêchait pas la jeune fille de faire son possible pour rester motivée. Elle le devait au moins aux Crochets d'Argent qui ne l'avaient jamais lâchée, peu importance les circonstances et son humeur. Du coup, une fois le pied posé sur la tribune des Serdaigle, elle se sentait toute raide, crispée sur le manche de son balai qu'elle finit pas caler sur son épaule après en être descendue, les narines pincées.

"Je pourrais t'aider, si tu veux. Enfin, si jamais tu n'as personne pour le faire, bien sûr."

Eileen s'était obligée de rajouter ça, se doutant bien que la Poufsouffle devait avoir des amis mais aussi pour lui laisser une porte de sortie toute trouvée si jamais elle ne voulait pas avoir d'une perdante pour professeur. Ouai, son estime personnelle était profondément entamée et ce n'était pas prêt de s'arranger, elle s'en doutait bien. En attendant, se demandant toujours ce qui lui valait la présence de Cassandre, elle s'installa à côté d'elle et essaya de se détendre. Elle l'appréciait bien et se prenait à espérer qu'elles pouvaient juste passer un bon moment ensemble. Pour une fois, le train de la vie n'allait peut-être pas la percuter de plein fouet ? Parce que c'était l'impression qu'elle avait depuis le début de l'année.

L'estomac encore noué par l'anxiété, malgré tout, la Serpentard pris une seule friandise dont elle croqua un petit bout. A tout moment, elle s'attendait à un retour de bâton. C'était fou de vivre comme ça, non ? Si elle commençait même à se méfier de ceux qui pouvaient être ses amis, elle ne finirait jamais l'année. Déjà que ce n'était pas gagné. Elle se força donc à respirer profondément et le plus calmement possible, essayant de mettre ses pensées sur pause, sans grand succès. Heureusement, Cassandre l'y aida avec sa diatribe sur le chocolat. Le vrai cliché d'une Poufsouffle.

"Le Choixpeau a fait le bon choix avec toi. Mais c'est vrai que c'est bon le chocolat." répondit-elle en riant.

Elle finit par hocher la tête quand la jeune fille lui dit que ça faisait du bien. Oui, c'était vrai. Et même si Eileen n'avait croqué qu'un bout de sa chocogrenouille, elle le reconnaissait. Seulement, ça avait aussi réveillé son estomac qui n'avait pas vraiment eu son compte dans la journée et qui gargouillait allégrement. A ce rythme-là, elle allait finir anorexique en plus de toute le reste. Faire du sport et ne presque rien manger, l'idée du siècle. Enfin, pas comme si c'était vraiment un choix, ceci dit.

"Un peu stressée à l'approche des examens, pas toi ? Puis avec tout ce qu'il se passe aussi. Forcément."

Pff, les examens, elle en avait rien à faire mais c'était toujours plus facile que de parler de ce qui la préoccupait vraiment. Surtout qu'il y avait des chances que Cassandre soit amie avec Jeffrey et Maddie. Peut-être partageaient-elles même un dortoir ? Elle sentait à nouveau la boule dans la gorge qui ne la quittait plus depuis de nombreuses semaines et encore plus depuis la veille. Si Eileen arrivait encore à donner le change, ça risquait de ne pas tenir très longtemps et elle ne savait pas trop comment se sortir de là. Jusqu'à ce que la Poufsouffle lui tende une pomme, disant qu'elle savait qu'elle n'avait pas mangé. Touchée de l'attention, elle tendit la main alors que ses yeux se remplissaient de larmes. Elle détourna aussi la tête et dit :

"Merci"

Avant de croquer un morceau. Autant pour se donner un peu de temps qu'avec l'espoir que son comportement était passé inaperçu.

19 juil. 2019, 13:31
 RPG+  Remonter la pente
Il n'y avait aucun doute possible sur le fait qu'Eileen ne se sentait vraiment pas dans son assiette et ça, elle n'avait pas besoin de le cacher, ça se lisait clairement sur son visage.

Pourtant, tu repéras rapidement qu'elle n'était pas du tout disposé à parler pour l'instant de ces problèmes de cœurs, ou même de tout autres problèmes pour le moment. Tu choisis de détourner la conversation sur un tout autre sujet :

"Oh ! Tu sais je ne suis pas non plus la parfaite petit poufsouffle que tout le monde imagine !"

Tournant ton regard vers elle, tu poursuivis :

"Je ne sais pas si tu connais Mike Conwell ? Ce grand dadais de gryffondor à l'air complétement débile ! Je crois qu'il joue dans leur équipe depuis quelque temps… Enfin jouer ! C'est un bien grand mot !"

Affichant un sourire mauvais, tu poursuivis ta parole :

"Encore faudrait-il que cet idiot ait un cerveau pour vraiment jouer ! Disons que pour l'instant, il se contente de dériver au hasard sur un balai et parfois, une balle lui arrive dans les mains !"

Tu soupiras de désespoir. Évoquer ce crétin de Mike Conwell avait toujours le don de te mettre dans tous tes états. Le pire étant, que tu avais du mal à t'arrêter de pester contre lui une fois que tu étais lancé. Et là… Tu étais même très bien lancée ! L'avantage est que cela permettrait vraiment à Eileen de penser à autre chose qu'à ses soucis :

"J'ai mis plusieurs stratégies en place pour lui faire payer à cet idiot ! Mais pour l'instant, je n'ai pas encore eut le temps de les mettre en application ! Mais le jour ou j'y parviendrais… Et bien ça sera terrible pour lui ! Il s'en mordra les doigts et moi, je jubilerais dans toute ma splendeur !"

Donc oui… Tu n'étais pas la parfaite petite poufsoufle que l'on pensait ! Toi aussi, tu pouvais avoir un vrai côté serpentard ! Mais pas que ! Tu étais également intelligente et courageuse ! Trop de qualité pour une seule maison ! Du coup, le chapeau t'avait envoyé dans celle qui acceptait tout le monde et regrouper un peu l'ensemble de ces qualités !

Fière de toi, tu affichais toujours ton petit sourire mauvais en imaginant la tête de l'autre gryffondor une fois que tu te serais bien vengé ! Puis, tu repris rapidement contenant en réalisant que tu avais complétement oublié ton amie :

"Oh pardon ! Je m'emporte toujours quand je parle de ce garçon ! Il est tellement crétin !"

Tu avais en fait rebondi sur un enchaînement de proposition et de rapprochement avec la situation. L'aide d'Eileen était la bienvenue !

"D'accord pour la proposition de m'aider à m'entraîner ! Mais qu'à condition qu'il n'y ait pas de Gryffondor dans le coin ! J'ai du mal à faire confiance aux gens de cette maison maintenant ! Ils sont vraiment trop bizarres surtout dans leur recrutement…"

Regard entendu avec la jeune fille, tu finis cependant par ignorer sa question sur les examens et lui demander :

"Et toi ! Y a pas quelqu'un que tu aimerais …. Je ne sais pas moi ! Jeter dans le lac par exemple !"

"Seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin !" #PouffyFamily
5eme Année RP - 5ème Année Devoirs

21 juil. 2019, 20:35
 RPG+  Remonter la pente
Occupée à manger la pomme que lui avait donné Cassandre et à essayer de reprendre le contrôle de ses émotions, Eileen laissa sa camarade parler, l'écoutant d'une oreille assez distraite, il fallait bien le reconnaître. Mike Conwell, hein ? Elle l'avait vu parmi les nouvelles recrues des Griffes Ardentes mais elle ne pouvait pas dire qu'elle le connaissait. Déjà, parce qu'elle avait méthodiquement évité de se retrouver face aux joueurs rouge et or depuis la cuisante défaite que les Crochets avaient subi mais aussi parce qu'elle avait préféré analyser le jeu des équipes qu'elle n'avait pas encore affronté. Il serait toujours temps de voir l'année prochaine pour ça. Enfin, si la Poufsouffle disait vrai, c'était parfait qu'il ne soit pas une flèche sur son balai. Ça lui enlevait une écharde du pied et pourrait même leur donner l'avantage à leur prochaine rencontre. En attendant, elle ne pouvait s'empêcher d'être surprise de la diatribe de sa camarade. Que pouvait-il lui avoir fait pour qu'elle lui en veuille à ce point ?

"Qu'est-ce qu'il t'a fait ?" finit-elle par demander, soucieuse de se comporter en bonne amie.

Et puis, il fallait être honnête, parler de tout autre chose que d'elle-même, ça l'arrangeait. Au point ou elle en était, elle aurait même été capable de parler tricot ou de marguerites pendant des heures. Enfin, ça aurait vite tourné en rond mais ça prouvait sa motivation à parler de tout et de rien.  Comme toujours, elle préférait faire croire que tout allait bien - avec plus ou moins de succès certes mais jusque là, personne ne s'était vraiment inquiété de ses états d'âme - plutôt que de risquer de se confier et donc de fondre en larmes, se ridiculisant à nouveau. Non, ses faiblesses, elle les avait montré une fois, bien involontairement, et ça avait donné une rencontre mémorable avec Tally, la soit-disant icône des Serdaigle. Autant dire que ça lui avait servi de leçon.

"Ça marche. De toute façon, je préfère aussi voler loin des regards donc c'est parfait. Du coup, quand tu veux, il suffira que tu me fasses signe, d'accord ?"

Au moins, aider sa camarade à prendre son envol comme si c'était naturel, comme si elle était dotée d'ailes lui permettrait de se sentir utile et non plus l'idiote nullissime qu'elle était. Enfin, de toute évidence, ce n'était pas pour de suite puisque Cassandre n'avait pas l'air motivée à remonter sur son balai. Au lieu de ça, Eileen devait se faire une raison, elle était plutôt là pour discuter. Sa question lui arracha d'ailleurs un petit rire nerveux parce que la réponse qui lui était aussi venue en tête, c'était elle-même seulement, elle n'était pas suffisamment bête pour répondre ainsi. Au lieu de ça, elle regarda un moment une fourmi sur la dalle de bois, cherchant quoi dire. Si elle y réfléchissait bien... non, même là, elle n'avait envie de jeter personne dans le lac parce qu'elle n'était pas du genre violente. Et puis, il y en aurait toujours d'autres pour venir s'en prendre à elle. Alors qu'en se jetant elle-même... fin des problèmes.

"La liste serait trop longue, je ne saurais même pas par où commencer. Et ce serait pas cool pour les êtres de l'eau, tu ne crois pas ?"

Voilà, c'était une réponse qui ferait sûrement illusion. Du moins, si on omettait le regard dans le vague qu'elle jetait vers le lac qu'elle ne pouvait voir de là où elles étaient et qui devait prouver qu'elle avait une toute autre idée en tête... bien loin de juste passer ses nerfs en faisant des plans sur la comète. Non, clairement, l'idée du lac émise par sa camarade l'attirait à chaque seconde qu'elle y pensait.
Mots soulignés pour la cabane de Cristal.

1 août 2019, 17:52
 RPG+  Remonter la pente
Tu observas la jeune fille alors qu'elle mangeait le fruit que tu lui avais ramené. Cela te fit plaisir de la voir manger un peu et te rappela un peu ta propre … Situation. Toi aussi, tu avais beaucoup maigrit dernièrement. Le stress des examens, la situation actuelle du pays et celle de tes parents plus des petits problèmes mensuels n'avaient rien arrangé à la chose. Tu soupiras alors que finalement, ta camarade te demandait pourquoi tu en voulais autant à ce garçon.

Tu ne pus empêcher tes joues de rougir en réaction à sa question, et tes poings se serrer. Quelques secondes s'écoulèrent avant que tu ne lui répondes :

"Il a eu un comportement vraiment nul avec moi !"

Relevant la tête et rougissant légèrement, tu lui racontas ta mésaventure :

"J'ai trébuché lors du dernier match qui opposait notre équipe à celle de gryffondor et je tenais un beignet dans les mains qui lui est atterrit dessus !"

Fermant la bouche et les yeux de colères pour tenter de te canaliser, tu poursuivis quelques secondes seulement après :

"Il m'a attaqué avec un sortilège pour se venger alors que ce n'était vraiment pas volontaire !"

Tournant d'un coup sec sur ton siège pour observer le reste du stade, tu étais encore toute fulminante :

"Je ne trouve pas que ça soit un comportement digne d'un joueur de quidditch de faire ça !"

Désormais, une mine boudeuse s'affichait sur ton visage. Une expression qui coupait un peu toute la discussion et vous permit de vous plonger dans un silence assez pesant. Heureusement pour toi, la serpentard brisa ce moment gênant en enchaînant sur un tout autre sujet. Un sujet qui détendit clairement l'atmosphère ! C'est vrai que le bonheur des êtres de l'eau passait bien avant la vengeance ou le désir de noyer un élève du château :

"hummm ! Je sais pas, tu sais ! Je me dis qu'il faut bien qu'ils se nourrissent non les êtres de l'eau ? Un gryffondor par ci, par là, je ne suis pas sûre qu'il fasse vraiment la différence au château ! Nous sommes tellement nombreux !"

Tu regardas ta camarade avec le plus de sérieux possible pour voir si elle prenait vraiment ta blague comme il fallait, avant de finalement lâcher un rire assez profond et compulsif ! Tu te laissas partir en arrière, t'accoudant ainsi au banc précédant ce qui te permis d'observer le ciel avec un certain confort :

"Non mais t'as raison ! Ça serait pas cool pour les êtres de l'eau de faire ça ! Et puis je trouve qu'il n'y a rien de plus satisfaisant d'exercer soit même sa vengeance !"

Tu respiras alors profondément avant de regard un peu plus la Serpentard. Le sourire aux lèvres, tu remuas les fesses jusqu'à te rapprocher d'elle un peu plus. Tu lui parlas alors d'une voix beaucoup plus profonde et sérieuse cette fois-ci :

"Faut que tu t'endurcisses Eileen ! Des gens qui te cracheront dessus y en aura plein !"

Tu te déplaças alors une nouvelle fois, te positionnant devant elle et lui attrapant les mains pour les serrer dans les tiennes :

"Je prends pas partie ! Juste qu'il faut pas que tu te laisses faire sur une chose pareille et surtout que ça te mine autant !"

Le regard plus sérieux que jamais tu poursuivis :

"C'est fait ! C'est fait et des galères comme ça t'en auras encore plein ! Moi aussi, qu'est-ce que tu crois ! Je sais que ça fait mal et qu'on se sent misérable, mais faut arriver à relever la tête et avancer !"

Tu posas alors fortement ta main sur ton épaule pour l'obliger à redresser la tête :

"La prochaine fois qu'on te fait du mal tu dois être forte ! Même si t'as peur ! Faut que tu dépasses ça ! Les gens vont rire … sans doute ! Assister au spectacle sans réagir… Surement ! On est tous des moutons dans ce genre de situation, mais toi ! Montre qui tu es !"

Tu te redressas alors, la lâchant et plaquant ton poing contre ta poitrine :

"C'est ce que je fais à chaque fois que j'ai une galère, car j'ai pas envie de me laisser marcher dessus ! Je regarde la personne droit dans les yeux et je lui dis : Je suis Cassandre Mcwood et je vais te faire lécher le parquet !"

Tu avais dit cela avec le plus grand sérieux du monde. Toute la force de ton mètre cinquante-six solidement ancré sur le sol. Pour toi, il fallait que la jeune fille comprenne cela ! C'était primordial pour avancer et surtout pour vos projets :

"T'as entendu parler de ce qui se passe dehors non ? C'est très dangereux pour nous tous et si on sait pas réagir en contrôlant sa peur alors on avance pas !"

"Seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin !" #PouffyFamily
5eme Année RP - 5ème Année Devoirs

1 sept. 2019, 09:04
 RPG+  Remonter la pente
Clairement, le dénommé Mike n'avait pas eu un comportement très sympathique mais Eileen se souvenait aussi très bien de la réaction de Brett lorsqu'il avait fait l'objet d'une farce qui ne lui était pas destinée. Sur le coup de la colère, on faisait parfois des choses stupides, elle était bien placée pour le savoir, elle qui avait voulu se mesurer physiquement à Jenkins alors qu'elle ne faisait clairement pas là poids. Et finalement, en ce qui concernait le jeune Serpentard, une fois calmés tous les deux, ils avaient réussi à se réconcilier et maintenant, elle l'appréciait. Ceci dit, elle se passa bien d'émettre l'hypothèse que ça s'arrangea entre Cassandre et le Gryffondor. La jeune fille était adorable avec elle, la moindre des choses était au moins de se ranger de son côté.

"Pff, les garçons, franchement. Ils sont vraiment nuls parfois !" fût tout ce qu'elle trouva finalement à répondre et ce n'était pas qu'en réaction aux dires de sa camarade, loin de là.

Elle ne les comprenait tout simplement pas, pour dire la vérité. L'épisode Maddie lui restait toujours en travers de la gorge parce qu'au-delà d'avoir servi de punching-ball à la haine de la blonde, c'était bien le fait que Jeffrey lui avait parlé qui avait le plus blessé Eileen. L'amitié, pour elle, c'était quelque chose de sacré mais soit il ne la considérait pas comme une amie, soit il avait une toute autre perception des choses. Peu importe, de toute façon, le résultat était là. Elle pouvait tourner le problème dans tous les sens, en plus de tout ce qu'impliquait la confrontation de la veille, elle se sentait trahie. Elle esquissa quand même un faible sourire à la plaisanterie de Cassandre sur les Gryffondor qui pourraient nourrir non pas les poissons mais les êtres de l'eau mais, clairement, le coeur n'y était pas. Elle appréciait ce que faisait la Poufsouffle pour elle mais elle avait le cœur bien trop lourd pour rire.

Et Cassandre s'en rendit certainement compte vu qu'elle reprit rapidement son sérieux. S'endurcir, hein ? Oui, elle savait qu'elle le devait mais ce n'était pas si simple que ça. Sur le terrain et dans les yeux des gens, elle pouvait passer pour quelqu'un de fort mais elle n'était rien de ça. Elle était même tout le contraire. Bien trop sensible, aucune confiance en elle et elle avait bien conscience qu'elle prenait trop souvent le rôle de la victime. Seulement, elle avait toujours des raisons pour ça parce qu'elle essayait de faire toujours au mieux. Médiocrement oui mais, au moins, elle restait fidèle à ses idées.

"Mais hier... hier je pouvais pas." finit-elle par dire, sentant de nouveau les larmes monter et sa voix chevroter. Elle détourna le regard et tenta de reprendre le contrôle de ses émotions, sans succès avant de reprendre.

"Je sais que, quoique je fasse, j'avais le mauvais rôle mais, tu comprends, c'est... enfin, je croyais que c'était mon ami et... je voulais pas le décevoir. Ni lui faire de la peine."

Et si elle s'en était prise à Maddie, c'est ce qu'il se serait passé. Alors oui, elle avait fini par répondre à la furie blonde mais pas avec autant de véhémence qu'elle n'aurait pu le faire si elle n'avait pas eu peur des conséquences. Pour elle, c'était sa façon d'être une amie, à défaut d'être une bonne amie, mais elle savait bien que, pour tous les autres, c'était juste le signe qu'elle était complètement idiote. Seulement, elle avait déjà perdu beaucoup avec cette histoire et elle n'avait pas voulu perdre le peu qu'il restait. A présent, elle réalisait que c'était sûrement déjà le cas ce qui la rendait encore bien plus triste.

"J'ai pas voulu ce qu'il s'est passé. Les sentiments, ça ne se contrôle pas. Et c'est déjà bien assez difficile comme ça, j'avais pas besoin de me faire afficher devant tout le monde. Et de passer pour la méchante."

Elle aurait eu encore beaucoup à dire sur le sujet mais sa voix se cassa sous le coup de l'émotion. Ce n'était d'ailleurs pas plus mal, Cassandre n'avait pas mérité ça. Elle n'y était pour rien et avait clairement annoncé qu'elle ne voulait pas prendre parti, ce qu'Eileen comprenait parfaitement puisque Maddie et Jeffrey devaient être ses amis. Il n'empêche que pouvoir dire les choses telles qu'elle les ressentait, elle, ça faisait un peu de bien quand même. Pour le reste, elle aurait vraiment aimé avoir l'assurance de la Poufsouffle quand les ennuis lui tombaient dessus. En tout cas, une chose était sûre, ce n'était pas la peur qui dictait ses actions mais c'était peut-être bien pire au final.

"Ce n'est pas que j'ai peur. Mais... ils ont raison. Regarde-moi, j'suis capitaine de Quidditch et même pas capable de me faire respecter. J'suis nulle alors qu'est-ce que tu veux que je réponde quand ce qu'on me dit, c'est la vérité ?"

Voilà, c'était ça le fond du problème et c'était la première fois qu'elle osait en parler. En évitant soigneusement le regard de son amie, cela va sans dire.

19 sept. 2019, 01:45
 RPG+  Remonter la pente
La discussion était désormais entamé avec la jolie rousse et le moins que l'on puisse dire, c'est que cela semblait faire du bien à cette dernière de se livrer.

Lorsqu'elle trouva une excuse concernant le fait que hier elle ne semblait pas pouvoir, ou vouloir réagir, tu hochas la tête positivement :

"Je sais … Ce n'est pas facile !"

Et comment lui dire que tout ce qui allait venir ensuite ne le serait sans doute pas également … La jeune serpentard semblait pouvoir avoir un besoin irrémédiable de décrypter la situation et tu l'observas tout en continuant de l'écouter. Ce qu'elle te disait te faisait réfléchir et tu pris bien quelques secondes pour analyser la situation avant de prendre la parole :

"Tu sais … Jeffrey reste un garçon … Et par conséquent, bah il est pas très mature … N'y même intelligent …. Rooo puis disons le clairement ! Il est carrément con !"

Tu souris légèrement en disant cela et en regardant Eileen :

"Je pense qu'il n'a pas vraiment réfléchis aux conséquences de ses actes ! Il a sans doute voulu en parler a Maddie pour soulager sa conscience, alors qu'il n'y avait rien de mal la dedans puisque vous n'avez rien fait …"

Tu cherchais une confirmation dans les yeux de la capitaine de l'équipe des crochets d'argent en disant cela. Mais à en constater par son malaise, il était plus qu'évident qu'il ne s'était absolument rien passé entre eux. Le plus important dans tous les cas, pour l'instant, c'était de rassurée Eileen :

"Ne te reproche rien ! Tu n'as pas à tenir ou non un mauvais rôle car je pense que toute cette situation découle d'un malheureux malentendu ! Ou alors … Jeffrey est vraiment un parfait connard et dans ce cas il descend dans mon estime !"

Tu avais posé ton poing sur ta poitrine en disant cela. Heureusement pour toi, même si tu n'avais pas d'affinité particulière avec le joueur de ta maison, tu savais qu'il pouvait être maladroit, mais qu'il n'était certainement pas mauvais :

"Je ne crois pas que Jeffrey est déclenché cette situation avec l'intention de te blessé ! A mon avis, il ne savait pas trop comment réagir et il s'est tourné vers une personne de confiance … pas la bonne au vue de la situation puisque c'est à sa copine qu'il a choisi d'en parler !"

Trêve d'explications, tu poussas doucement la jeune fille avec ton épaule lorsqu'elle évoqua ses sentiments. Par ce geste tu espérais lui faire comprendre qu'elle n'était pas seule dans ce cas et que tu étais parfaitement à même de comprendre, aussi, tu choisis de lui révéler un secret :

"Tu te souviens de  ton … prédécesseur … Noah Hilton ?"

Tes joues prirent une jolie teinte rosée en évoquant le beau jeune homme de quatrième année. Tu baissas alors les yeux un peu honteuse avant d'avouer :

"On s'écrit de temps en temps ! Je le trouve vraiment …. Vraiment très beau ! Je suis sure que ses abdos à lui ne sont pas en cartons !"

Tu gloussas pitoyablement avant de regarder une nouvelle fois la jeune fille dans les yeux. Elle manquait vraiment de confiance en elle. Peut être qu'elle retenait trop ses sentiments . Tu décidas donc de la confronter :

"Et donc … Tu attends quoi pour te faire respecter ? Tu passes déjà pour la méchante d'après tes dires ! Bah montre leurs que c'est bien le cas ! On te respecte pas ? Le prochain qui te manque de respect, tu l'attrapes par la tête tu lui colles de visage dans la cuvette des chiottes ! Là, tu as deux solutions : Il se retourne et t'en colle une et là, tu auras une bonne occasion pour déclencher une bagarre et te défendre ! Il se laisse faire et plus personne ne te regardera de la même façon ! C'est peut être du respect lié à la peur, mais ça montrera qu'au moins, tu ne te laisses pas faire !"

Tu lui fis un clin d'œil :

"Moi en tout cas, c'est comme ça que j'ai décidé d'être désormais ! Hors de question que je me laisse faire désormais !"

"Seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin !" #PouffyFamily
5eme Année RP - 5ème Année Devoirs

27 oct. 2019, 20:15
 RPG+  Remonter la pente
Eileen avait le cœur gros mais s'il y avait bien une chose qu'elle pouvait reconnaître, c'est que discuter avec Cassandre lui faisait du bien. La Poufsouffle avait une façon bien à elle de voir les choses et même si la jeune rousse avait du mal à partager cette vision, ça lui mettait un peu de baume sur ses blessures. Et surtout, elle avait l'impression d'avoir trouvé un réconfort dans la tourmente. Au moins, la brune ne cherchait ni à se moquer, ni à l'enfoncer. Elle ne la trouvait même pas nulle mais essayait juste de la secouer un peu - chose que la Serpentard savait nécessaire, même si ça ne se ferait pas en un claquement de doigts. En tout cas, ça lui permettait de relativiser un peu les choses. Et "un peu", c'était déjà mieux que rien. Au moins, la prochaine fois que quelqu'un se moquerait d'elle, elle saurait qu'elle avait quelqu'un de son côté. Pas dans le sens à prendre sa défense mais dans le sens de ne pas la juger et d'être son amie... Elle esquissa donc un faible sourire à son égard, c'était le mieux qu'elle pouvait faire, pour l'heure.

Elle piqua quand même un far lorsqu'elle vit Cassandre demander confirmation qu'il ne s'était rien passé entre elle et Jeffrey et secoua énergiquement la tête. Il aurait plus manqué que ça pour que toute la maison jaune lui en veuille. Jeffrey le premier d'ailleurs, elle en était certaine. Il n'aurait même pas dû savoir alors imaginer autre chose, c'était impensable. On pouvait lui reprocher tous les maux de la Terre, elle était restée une bonne amie de ce point de vue-là... elle n'avait rien tenté. Et se sentait honteuse rien que d'y songer de toute façon. Se faire jeter pour son mot était une chose, se faire repousser si elle avait esquissé un geste en était une autre. Hors de question, brrr !

"Ce... ce n'est pas un connard...." dit-elle quand même pour prendre la défense du blond.

Elle ne voulait pas lui attirer plus de problème et restait convaincue que c'était un gars bien, malgré tout. Elle ne le comprenait pas, c'est tout. Enfin, ce n'était pas la peine d'en parler pendant des heures, ça ne changerait rien à la situation si ce n'est finir par enquiquiner la brune. D'ailleurs, elle changea d'elle-même de sujet, confiant son secret à Eileen qui la regarda avec un petit sourire. Elle se souvenait parfaitement de Noah. Non seulement, il lui avait donné sa chance dans l'équipe mais c'était aussi lui qui l'avait recommandé pour le poste de capitaine. Son départ avait été bien triste et elle continuait à espérer qu'un jour, il revienne et reprenne sa place au sein de l'équipe. En tout cas, il lui semblait être un mec bien alors elle était contente pour Cassandre et hocha la tête, touchée qu'elle lui fasse ainsi confiance.

"Je ne pourrais pas te dire, je n'ai pas vu dans les vestiaires." reprit-elle en riant.

Faut dire aussi que ça ne lui avait jamais traversé l'esprit. Elle pouvait comprendre qu'il ait du succès auprès des filles mais elle ne l'avait jamais vu comme ça. En même temps, avant Jeffrey, elle s'en foutait bien des garçons. Si seulement ça avait pu continuer, ça lui aurait évité bien des soucis. Elle soupira, encore plus aux paroles suivantes de la Poufsouffle. Elle, mettre la tête de quelqu'un dans les toilettes ? Non seulement, elle ne s'en sentait pas capable mais surtout, elle ne voulait vraiment pas faire ça. Enfin, elle voyait quand même où voulait en venir Cassandre et oui, certainement qu'il lui faudrait réfléchir à une façon d'agir pour qu'à minima, on lui fiche la paix.

Un peu gênée, elle opta pour répondre par l'humour, histoire de cacher son embarras et le fait qu'elle ne savait vraiment pas comment elle pourrait s'y prendre pour se faire respecter.

"C'est pas cool pour les chiottes ça. Ils voient déjà suffisamment d'horreur toute la journée."