Inscription
Connexion

7 oct. 2019, 23:15
Balayer ses idées noires  PV Rey Sifferlen 
11 Mai 2044 - Après les cours

Encore une interminable journée de cours terminée. Les examens de fin d'année approchaient et cela se sentait de plus en plus tant les professeurs se montraient exigeants avec les deuxième année ces temps-ci. En tant normal, Jeffrey aurait bondi à la fin de sa journée de cours pour rapidement rejoindre le terrain de Quidditch pour se défouler. Mais aujourd'hui pourtant, le jeune anglais avait plutôt trainé les pieds au point où il s'était demandé s'il n'allait pas finalement esquivé le terrain. Après tout l'entraînement des Frelons n'était pas aujourd'hui et Jeffrey n'avait pas la moindre intention de voler. Non, ce qu'il souhaitait faire n'avait rien d'agréable et bien que sa décision soit prise, elle ne se présentait nullement comme une perspective réjouissante.

Mais il savait que justement, un jour autre que celui de l'entrainement serait parfait pour éviter de se retrouver avec tous ses coéquipiers et être juste avec son capitaine, Rey. Le jeune Hunter n'avait qu'une envie, en finir mais pourtant ses pas le menait pesamment jusqu'au terrain. L'adolescent n'avait même pas pris la peine de se changer, de prendre son fidèle Comète 260 ou même de se débarrasser de son sac de cours.

Arrivé sur place Jeffrey scruta le ciel mais ne trouva pas son capitaine. Peut-être que finalement lui aussi s'était résigné à laisser échapper le championnat. Pourtant, comme pour Jeffrey, le dernier match nul contre les Griffes Ardentes avait laissé un goût amer. Il aurait parié qu'il passerait tout son temps libre à essayer d'oublier ce match en préparant le dernier de la saison contre Serpentard avec acharnement. Visiblement, il s'était fourvoyé...

Au moment où le Frelon pensa cela, Jeffrey observa une silhouette familière perchée sur son balai, contournant un des anneaux. Rey était finalement fidèle au poste. Le jeune anglais sentit une montée de stress l'envahir et ses entrailles se tortiller. Il ne pouvait plus reculer et jouer cartes sur tables avec son capitaine.

Déglutissant avec difficulté, Jeffrey siffla bruyamment avant de crier en direction de son coéquipier :

« HEY MEC ! T'AS DEUX SECONDES ? J'DOIS TE PARLER. »

@Rey Sifferlen

5è année RP 2046/2047 ~ Membre du club de Bavboules ~ Hel's retraité
« Balise Jeff » : #134f5c

15 oct. 2019, 23:42
Balayer ses idées noires  PV Rey Sifferlen 
La journée avait été particulièrement difficile pour Rey. Encore une fois, il avait fait des cauchemars. Encore une fois, le regard vide de Scorpius Malefoy avait hanté sa nuit et l'avait laissé couvert de sueur et épuisé au petit matin. Le pire étant que l'image lui était restée dans la tête toute la journée. Il n'avait eu qu'une hâte, s'échapper de la salle de cours et s'envoler dans les airs, seul endroit qui lui permettait de se vider l'esprit. En effet, il avait remarqué que dès qu'il s'affranchissait de l’apesanteur, toutes les visions cauchemardesques devenaient plus légères et l’adrénaline que lui procurait le vol à pleine vitesse les faisait même complètement disparaître.

Ces derniers jours, il se shootait donc littéralement à l'adrénaline. Et lorsqu'on lui demandait pourquoi il était constamment sur son balai, il prétendait que c'était pour gagner le prochain match. Les autres n'auraient pas pu comprendre. Aliénor peut-être, Cal possiblement, même Eliott vu ce qu'ils avaient vécu l'année dernière, savaient. Mais pour le reste de ses camarades, Poudlard était encore certainement l'endroit le plus sûr de l'Angleterre. Plus pour lui. 

Allongé sur son balai, il descendait en piquet pleine bille vers les anneaux de métal, arrivé à leur hauteur, il redressa d'un seul coup son balai et vrilla sur la gauche pour en faire le tour et se trouver finalement face à eux en un dérapage aérien contrôlé. Il s’apprêtait à lancer la balle de cuir rouge qu'il tenait d'une main lorsqu'un sifflement attira son attention. Il ne comprit pas tout à fait ce que disait les cris mais en comprit le sens général et reconnu son batteur en contrebas. Il se demandait bien ce qu'il lui voulait.

Abandonnant les anneaux, il vola vers son équipier et s'arrêta à sa hauteur, moins d'un mètre au dessus du sol de sorte à pouvoir le regarder sans avoir à lever la tête, pour une fois. Rey fronça les sourcils. L'anglais n'avait pas encore ouvert la bouche que le rouquin sentit que quelque chose n'allait pas. C'était très léger, comme une petite brise, juste un sentiment inconfortable. Mais c'était bien présent.

- Salut Jeff', qu'est ce qu'il se passe ? lui demanda t-il.
Dernière modification par Rey Sifferlen le 17 oct. 2019, 01:16, modifié 1 fois.

17 oct. 2019, 00:58
Balayer ses idées noires  PV Rey Sifferlen 
Au moment même où il avait hurlé ces mots Jeffrey les avait regretté. Il savait qu'il allait avoir une conversation difficile et acter une décision qu'il n'avait au fond pas envie de prendre. Mais en ce moment tout l'oppressait, surtout quand cela se rapportait à son abruti de père. Il n'avait plus envie de vivre en fonction de lui, d'être comparé à lui en quoi que ce soit. Alors il devenait inévitable d'avoir cette conversation avec son capitaine. Et il fallait dire aussi que les récents évènements à Poudlard n'aidaient pas à être serein, ni même à penser au Quidditch comme quelque chose d'important. Et ça c'était nouveau pour le Poufsouffle.

Le jeune anglais regarda son coéquipier atterrir, ou du moins rester en vol stationnaire à quelques centimètres du sol, de manière à parler les yeux dans les yeux. Sifferlen semblait soucieux à en juger par le froncement prononcé de ses sourcils avant de l'interroger. Jeffrey n'aurait su dire si cela lui facilitait la tâche ou pas. Il ne savait par où commencer, ne voulant pas lâcher l'information comme ça sans prévenir.

« Rien rien. Enfin si, j'voulais te parler. Je sais que la match contre les Crochets d'Argent approche et tout mais voilà. J'arrive plus à jouer au Quidditch, je crois que j'aime plus ça. Pourtant j'ai pris la suite d'Ambre à la batte et c'était mon rêve mais en ce moment je sature total. Je prend aucun plaisir et j'ai des soucis... Je crois que je ne jouerai pas pour Serpentard. Pour être franc, je voudrais même quitter l'équipe dès que possible. »

Jeffrey s'était répété maintes approches subtiles avec des discours fluides expliquant posément la situation. Tout ça pour au final lâcher l'information là, comme ça, comme une Bombabouse sur un planche. Toute la finesse d'un batteur quoi...

5è année RP 2046/2047 ~ Membre du club de Bavboules ~ Hel's retraité
« Balise Jeff » : #134f5c

19 oct. 2019, 17:43
Balayer ses idées noires  PV Rey Sifferlen 
Jeff' avait commencé son discours par "Rien, rien", pour finir avec un "je voudrai quitter l'équipe". Ils n'avaient définitivement pas la même notion de rien. Le garçon semblait vraiment mal, un peu perdu. Rey quant à lui ne savait pas trop comment se comporter. D'un côté il était en colère que son batteur veuille le lâcher pratiquement au dernier moment et en plus dans ce climat si détestable depuis la chute du ministère. Ce n'était vraiment pas le bon moment pour laisser tomber ses potes. D'un autre côté, il s'inquiétait pour lui. Si il y avait bien un membre de l'équipe complètement fou du Quidditch, c'était bien lui. Il y avait Cal aussi, mais ce n'était pas exactement pareil. L'autre rouquin aimait bien frimer et plaire au fille. Jeffrey, lui, il était uniquement là pour le jeu. Le fait qu'il ne sache plus lui même qu'il aimait ça étant inquiétant.

- Je vois, répondit le Capitaine. Et ma réponse est non. Pas question que je te laisse quitter l'équipe, dit-il d'une voix ferme qui ne souffrait d'aucune contestation.

Puis il s'éleva dans les airs et fit mine de s'en retourner. Avant de s'éloigner définitivement des oreilles du garçon au sol, il le regarda par-dessus son épaule.

- Si tu veux me faire changer d'avis et me montrer que c'est pas juste une décision prise sur un coup de tête, je te conseille d'aller chercher ton balai et de me prendre cette balle, expliqua-t-il en lui montrant le souafle qu'il tenait à la main. Sinon je continue mon entraînement en ignorant complètement ce que tu viens de me dire.

Rey avait clairement un plan en tête et il espérait de tout cœur que son coéquipier tombe dedans à pieds joints. Il s'envola vers les anneaux sans se retourner, priant Merlin que Jeffrey le rejoindrait très vite. Il n'avait aucune envie de le voir partir de l'équipe.

19 oct. 2019, 22:18
Balayer ses idées noires  PV Rey Sifferlen 
Jeffrey vit le visage de son capitaine s'assombrir au fur et à mesure de ce qu'il lui avait annoncé. En même temps l'inverse aurait été étonnant et même un petit peu vexant à vrai dire. En revanche il fut pris de cours par sa réponse et encore davantage par la réaction qui s'ensuivit. Le jeune anglais fut grandement irrité de voir Rey lui tourner le dos et repartir dans les airs.

« Tu crois j'fais un caprice ? Que j'suis pas sérieux ? » répondit Jeffrey d'un ton courroucé, sentant ses tempes commencer à palpiter. Comment son capitaine pouvait-il décider d'ignorer une telle requête ? Mais Sifferlen précisa le fond de sa pensée ensuite, ce qui eut pour don de finir d'agacer le batteur des Frelons.

« T'as pas de faveur à m'accorder. Si j'veux partir j'suis encore libre de le faire ! Tu... » protesta le jeune Hunter avant de s'interrompre en se rendant compte que Sifferlen ne devait plus entendre grand chose en étant déjà vers les anneaux.

« TRÈS BIEN ! Tu l'auras voulu Sifferlen. » dit Jeffrey en partant d'un bon pas vers le vestiaire des Frelons. Il voulait accepter son départ que s'il lui prenait le souafle ? Et bien soit, mais il n'avait pas précisé comment... Le garçon entra dans le vestiaire, balança son sac sans ménagement et choppa son Comète 260 mais aussi sa batte. Il enleva sa robe de sorcier, se retrouvant en tenue moldue et sortit du vestiaire d'un pas toujours aussi vif pour rejoindre le terrain d'entraînement.

Puis le Poufsouffle monta sur son balai et passa en rase-motte vers la boîte qui renfermait les balles. Il pointa sa baguette sur le cognard, toujours retenu par ses chaînes, et dit « Lashlabask ! ». Aussitôt la balle folle sauta vers le ciel comme un bouchon de champagne. Puis Jeffrey rangea sa baguette et s'envola en direction de son capitaine, sa batte dans la main. Quand il arriva à sa hauteur l'anglais il chercha d'abord le cognard, qui était pour l'instant assez loin. Il défia alors du regard le poursuiveur.

« T'as pas précisé de quelle manière je devais récupérer la balle. Visiblement tu veux jouer ? Jouons alors. »

5è année RP 2046/2047 ~ Membre du club de Bavboules ~ Hel's retraité
« Balise Jeff » : #134f5c

19 oct. 2019, 23:52
Balayer ses idées noires  PV Rey Sifferlen 
Lorsque Rey vit son équipier se diriger comme un hippogriffe bafoué vers les vestiaires, il sut qu'il avait gagner la première bataille. Lorsqu'il vit le cognard s'élever dans le ciel quelques minutes plus tard, il sut qu'il allait mourir... Son sang quitta son visage et il devint encore plus pâle que d'habitude. 

- Fichus batteurs, tous les mêmes, grinça-t-il entre ses dents, faut toujours qu'ils en fassent des tonnes.

Le temps que Jeffrey le rejoigne, il avait cependant repris des couleurs et affichait une moue ironique pour masquer la grimace horrifiée qui lui chatouillait les lèvres. 

- J'ai été formé par Jenkins et Baxrendhel, tu crois quand même pas me faire peur avec ton petit cognard ? le nargua-t-il.

Avait-il vraiment besoin de le provoquer d'avantage ? Parce que OUI, il était complètement flippé. Il détestait la balle folle, elle faisait un mal de chien et frappait toujours au endroit les plus sensibles. Ou alors c'était Ambre qui faisait exprès de viser les points sensibles ? Dur à dire... Quoiqu'il en soit, son assurance n'était que façade, Rey n'en menait vraiment pas large. Mais bon, il n'avait pas vraiment le choix, le capitaine devait se sacrifier pour le bien de son équipe. 

L'avantage quand on a peur de quelque chose, c'est qu'on trouve mille et un moyens de lui échapper et le poursuiveur s'était bien entraîner à ça. Il avait d'ailleurs déjà son échappatoire en tête quand le cognard se dirigea vers eux. Il ne laissa pas le temps à Hunter d'ajuster sa batte, il fonça directement à travers l'anneau le plus proche et descendit en chandelle le long du poteau qui lui fit office de bouclier. Le son du cognard se fracassant sur le fer lui indiqua que sa première manœuvre avait bien fonctionner. Cependant, le poteau n'était pas infini et ça, le batteur l'avait surement deviné. 

Tandis qu'il redressait son balai pour éviter de s'écraser au sol, Rey eut la sainte idée de bifurquer d'un seul coup sur la gauche. Le cognard siffla près de son oreille mais ne le toucha pas. *Il veut vraiment me tuer c't'enflure*, pensa-t-il alors qu'il remontait se réfugier derrière un anneau. 

- Si tu me tues, faudra que quelqu'un prenne ma place ! Et franchement à part toi, je vois pas qui ! lui-cria t-il derrière sa frêle protection. Ça serait dommage pour tes projets non ?!

Rey ne savait plus trop dans quelle direction aller. Certes, il voulait faire comprendre à Jeffrey qu'il était fait pour le quidditch, mais le gars était bien trop doué avec sa batte et allait vraiment finir par le cogner. Pour une fois, le rouquin regrettait d'avoir un aussi bon joueur dans son équipe.
Dernière modification par Rey Sifferlen le 20 oct. 2019, 21:42, modifié 1 fois.

20 oct. 2019, 01:08
Balayer ses idées noires  PV Rey Sifferlen 
Le batteur des Frelons serra un peu plus les dents - si c'était possible - en entendant la réplique de son capitaine. Que gagnait il à continuer de le provoquer ainsi ? Bon OK... Jeffrey devait avouer qu'il avait au moins réussit à le faire monter sur son balai alors que le jeune anglais aurait voulu se contenter d'annoncer sa décision et de passer à autre chose rapidement. Sifferlen n'était peut-être pas capitaine pour rien après tout. Au delà des mauvais résultats de cette saison Jeffrey devait reconnaitre que le garçon avait du cran et de l'applomb pour ce poste, malgré son jeune âge pour un tel rôle.

« C'est ce qu'on va vite voir... Et moi aussi j'ai appris au contact d'Ambre. Tu vas vite apprendre à plus m'chauffer. » cracha Jeffrey comme un serpent crachait son venin.

Tandis qu'il regardait sans broncher Sifferlen fuire le cognard, le jeune anglais commençait à culpabiliser de sa conduite. Si les rôles avaient été inversés il aurait également considéré une démission comme égoïste mais Rey ne savait rien de ses problèmes. Surtout à aucun moment il n'avait cherché à les comprendre ou à l'écouter et pour ça il lui en voulait.

Le cognard frappa le poteau d'un anneau et repartit à l'opposé mais Jeffrey le renvoya aussitôt vers le poursuiveur d'un bon coup de batte. La balle folle frôla la tête du capitaine et Jeffrey se dit que les choses allaient trop loin... Au moment où il allait secourir son capitaine ce dernier le provoqua d'un ton cinglant. Aussi buté que son camarade le batteur répondit à la provocation par la provocation, oubliant toute culpabilité instantanément.

« Au moins si tu vas à l'infirmerie tu prendras peut-être enfin le temps de m'écouter et de pas ignorer ce que je peux ressentir. Ça changerait... Tu crois vraiment que c'était un "projet" d'abandonner mon rêve ? » dit Jeffrey avec des larmes de rage qu'il tâcha de contenir, par pure fierté mal placée.

Le garçon avait besoin d'évacuer sa frustration. Il s'en voulait de se comporter ainsi mais Rey semblait presque le réclamer, à ne cesser de le piquer. Alors qu'il en soit ainsi... Le garçon fonça à la rencontre du cognard qui revenait vers lui et vint couper sa trajectoire, plaçant sa batte en opposition et l'inclinant au dernier moment pour accentuer la vitesse du cognard. La balle folle fila vers son capitaine, en direction de ses côtes, du côté où il portait le souafle. Ce coup avait le mérite de placer Sifferlen devant une triple menace : soit il prenait le coup et risquait de lâcher la balle rouge, soit il l'échappait volontairement pour distancer plus vite le cognard, soit il tentait d'esquiver à nouveau mais Jeffrey pourrait alors le poursuivre également pour l'intercepter.

« Lâche l'affaire Sifferlen ! » dit Jeffrey en ne pensant plus qu'au souafle à récupérer

Le garçon se lança à la poursuite du rouquin, l'esprit de compétition reprenant le dessus, sa batte toutefois prête à intervenir au cas où les choses dégénèreraient. En accélérant et en sentant l'air vivifiant fouetter son visage le garçon ne se rendit pas compte que le sourire revenait peu à peu et que ses soucis semblaient s'envoler en même temps que lui sur son balai. Au moins quelques instants. Pas de doute, Sifferlen était un capitaine doué. Un peu taré, mais doué.

5è année RP 2046/2047 ~ Membre du club de Bavboules ~ Hel's retraité
« Balise Jeff » : #134f5c

23 oct. 2019, 00:31
Balayer ses idées noires  PV Rey Sifferlen 
Les mots de son équipier le secouèrent et le firent culpabiliser. Jeffrey pensait vraiment que son capitaine n'en avait rien à faire de ce qu'il ressentait ? C'était bien tout le contraire ! Sa manœuvre était peut-être trop subtile, il devait peut-être s'y prendre autrement, voir les choses sous un autre angle. Cependant, il n'eut pas le loisir de réfléchir à une idée de substitution, le batteur venait d'intercepter le cognard et l'envoyait vers lui avec un formidable coup de batte. Rey ne savait faire qu'une chose face au cognard : l'esquive et la fuite. La balle de cuir le gênait un peu mais en tant que poursuiveur, il ne pouvait se résoudre à laisser le souafle derrière lui. Chacun sa balle fétiche. 

Jeffrey se lança à sa poursuite avant même que le cognard n'arrive sur Rey et en profita pour rattraper la distance qui les séparait. Le rouquin accéléra autant qu'il put pour se soustraire à la teigne qui le poursuivait mais le sorcier lui collait aux basques. Il se demandait encore si son plan n'était pas un total échec qui lui vaudrait un aller simple pour l'infirmerie quand il vit le sourire du Frelon lors d'un virage serré. Il eut alors l'idée de les mener devant les anneaux, et y parvint juste avant que Jeffrey ne l'intercepte.

- Attrape et tir ! lui cria-t-il en faisant tout à coup volte-face sur son balai et en lançant le souafle dans les mains de l'autre Frelon.

Par réflexe son équipier lâcha sa batte et récupéra la balle de cuir rouge. Rey en profita pour faire une accélération, récupéra l'arme fétiche du batteur qu'il trouvait bien plus sécurisant dans ses mains. Jusqu'à ce qu'il repère le cognard à quelques mètres. Voilà qu'il n'avait plus le choix. Une nouvelle ère s'ouvrait pour la relation Rey/cognard. Avec un cri guerrier il arma la batte, alla aux devants de la balle folle et la frappa aussi fort qu'il put. Ce fut un miracle qu'il la touche. Elle ne partit pas aussi loin qu'il l'aurait voulu et absolument pas dans la direction qu'il avait imaginé mais au moins, elle s'était éloignée.

- Bah tir, qu'est ce que tu attends ? fit-il avec plus de douceur. T'es fait pour ça Jeff'. T'es fait pour jouer au Quidditch. Moi je crois, que t'aimes toujours ça... Je t'attends au sol, ajouta-t-il après quelques secondes de silence. Oh et soit sympa, occupes toi de ton cognard, j'en ai encore des vibrations dans le bras. Mais je garde la batte, juste au cas où, lui fit-il avec un sourire crispé.

Aussi chose dite, aussi chose faite, Rey alla atterrir dans la pelouse et attendit que son coéquipier fasse ce qu'il avait à faire avant de le rejoindre. S'il le rejoignait. 

Actions de Jeffrey réalisées avec l'accord du joueur

23 oct. 2019, 14:50
Balayer ses idées noires  PV Rey Sifferlen 
Jeffrey était à présent trop absorbé par la poursuite de son capitaine et l'objectif de se saisir du souafle pour songer à sa démission à venir. Toute son attention était focalisée sur l'instant présent et le batteur des Frelons vivait cela comme un moment libérateur, quand bien même la méthode pour parvenir à ce résultat laissait à désirer. Le Frelon se rapprochait à présent de son capitaine, prêt à tenter une interception mais Rey le surprit en allant vers les anneaux et en... lui donnant le souafle ?! Surpris par cette manœuvre, Jeffrey se saisit de la balle rouge encombrante mais en échappa sa batte, qui tomba en contrebas. Son capitaine la rattrapa avant qu'elle ne tombe davantage et frappa dans la foulée le cognard de manière approximative. On voyait là qu'il ne s'agissait pas de son poste de prédilection mais l'essentiel était assuré puisque la balle folle s'éloigna quelque peu. En revanche Jeffrey pouffa de rire en entendant le cri rageur de son capitaine, qu'il avait semble-t-il poussé comme pour vaincre son stress.

En revanche le jeune anglais ne suivit pas la consigne de tir donnée par son capitaine. Quel était l'intérêt de tirer à deux mètres des anneaux, sans gardien ? Jeffrey afficha un sourire gêné quand Rey lui fit des compliments et lui demanda de s'occuper du cognard. Puis, le garçon préféra redescendre vers la caisse des balles plutôt que de tirer, profitant de l'éloignement temporaire du cognard. La balle était ensorcelée de manière à cibler le plus de joueurs possible et Jeffrey se doutait bien qu'il serait à nouveau ciblé par la balle folle.

Quelques secondes seulement après avoir atterri le batteur des Frelons vit en effet le cognard foncer sur lui et cette fois-ci le garçon devrait lui faire face sans batte. Rey tenait là sa petite vengeance et ce n'était que justice après ce que le natif de Nottingham lui avait fait subir. Tel un gardien de but moldu Jeffrey se tint prêt, n'ayant pas le temps d'angoisser, et accueillit le cognard dans une sorte de "niche" formé par ses bras. Le choc brutal au ventre, bien qu'amorti, lui coupa brièvement le souffle. Puis le Poufsouffle lutta à grand peine pour ne pas que le cognard se libère de son emprise et il parvint difficilement à le ranger dans sa boîte. L'anglais se releva ensuite et prit le temps de s'éponger le front avant de reprendre la discussion.

« Bon. J'ai eu le souafle, tu dois accepter que je quitte l'équipe alors. » dit Jeffrey d'un air un peu plus léger. Cette virée dans les airs avait calmée sa colère mais son malaise par rapport au Quidditch persistait. « Plus sérieusement, j'veux bien faire un effort et pas partir tout de suite pour pas déstabiliser l'équipe. Mais faut vraiment trouver une solution car je ne jouerai pas ce match, au moins... Tu penses à qui pour me remplacer ? »

La tournure de la phrase de Jeffrey ne laissait pas place à la négociation. Le garçon pouvait se montrer buté et il refuserait de jouer ce match, bien qu'il accepte de faire acte de présence. Même si au fond de lui le batteur n'était finalement pas tellement prêt à bazarder son rêve, ce qui se sentit dans la question qu'il posa à Rey.

« Et tu... Tu penses que je pourrais percer dans le Quidditch ? »

Pour la première fois le jeune Hunter émettait un sérieux doute sur cette certitude qui l'avait toujours habité.

5è année RP 2046/2047 ~ Membre du club de Bavboules ~ Hel's retraité
« Balise Jeff » : #134f5c

24 oct. 2019, 16:29
Balayer ses idées noires  PV Rey Sifferlen 
Le capitaine observait Jeffrey depuis le sol. Le garçon avait résolument gardé le souafle entre ses mains - décidément, personne dans cette équipe n'écoutait les consignes de leur capitaine - et après être descendu à terre à son tour et l'avoir rangé dans la malle, s’apprêtait à accueillir le cognard entre ses bras. Si Rey fut compatissant pour le choc entre le corps de chair et celui de cuir,  la lutte que livra le batteur et la balle folle lui sembla complètement mérité. Qu'il soit secoué un peu, ça lui apprendrait à le menacer avec une batte et un cognard. Non mais. Le rouquin en était encore tout frémissant de stress.

« Bon. J'ai eu le souafle, tu dois accepter que je quitte l'équipe alors. » dit Hunter en revenant vers lui. 
- Techniquement, c'est moi qui te l'ai passé, grommela le poufsouffle agacé. 

A mesure que Jeffrey parlait, ce fut au capitaine de sentir la moutarde lui monter au nez. De toute évidence, sa tentative pour montrer au batteur qu'il aimait toujours le quidditch n'avait servi à rien. Se faire viser par un cognard n'avait servi à rien. A sa question, Rey avait juste envie de lui hurler dessus. Comme si il allait pondre une solution, comme ça, d'un seul coup. Et lui trouver un remplaçant par miracle. Comme si il pensait à quoique ce soit d'autres que ce regard mort croisé moins de dix jours auparavant. 

Le capitaine retint son envie de faire suinter toute l'ironie qu'il ressentait à l'instant et de dire au garçon de se casser si c'était comme ça. Il n'en fit rien cependant. Il se contenta de serrer les dents et d'inspirer profondément par le nez pour se calmer. Pour le coup, la colère qu'il ressentait était vraiment la sienne, il en était certain. Née de son impuissance à faire changer d'avis son camarade et de son désarroi autant face à son attitude qu'à ses questions qu'il jugeait totalement indélicates. Mais Jeffrey venait de le montrer, il n'avait rien de délicat et Rey devrait faire avec. Il cherchait encore ce qu'il allait bien pouvoir répondre sans avoir l'impression d'être lui même un cognard percutant son coéquipier quand Hunter ouvrit à nouveau la bouche.

« Et tu... Tu penses que je pourrais percer dans le Quidditch ? »

*Avec une attitude pareille, tu rigoles ?!* fut la première pensée du rouquin. Il le jaugea un instant. Il était en colère contre lui, mais il n'était pas méchant. Il n'allait pas le blesser juste pour se sentir mieux. Mais il n'allait pas lui mentir non plus.

- Je sais pas, répondit-il en toute franchise. Je ne me suis jamais intéressé au Quidditch pro, je ne sais pas ce qu'ils attendent. Mais j'pense qu'ils veulent des joueurs coriaces, qui n'abandonnent pas.

Rey laissa quelques secondes à son vis-à-vis pour encaisser sa réponse. Qu'elle lui plaise au non, c'était la plus honnête que le garçon pouvait lui faire.

- Pourquoi tu veux quitter l'équipe ? La vraie raison je veux dire.

L'anglais aimait toujours le Quiddtich, quoiqu'il en dise. Et vu sa question, son rêve n'était pas complètement mort. D'ailleurs, il n'avait jamais été aussi agressif auparavant. Ça c'était le truc d'Aliénor. Le reste de l'équipe ne le menaçait pas, d'habitude. Quelque chose l'influençait.