Inscription
Connexion
8 avr. 2020, 16:05
 Terminé  L'ironie selon Serpentard  PV 
Début janvier 2045
@Alaska Cross


Tu te trouves actuellement sur un des lits de l'infirmerie. Tu y es depuis ce midi, dû à un affreux mal de ventre, une belle crise de foie. Il faut croire que tu as un peu trop profité des mets qui étaient à ta disposition, notamment le chocolat, ton péché mignon, et tu en subis les conséquences. Heureusement, là, tu vas un peu mieux, ça ne dure pas longtemps, les crises de foie. 

L'infirmier a préféré te garder au cas où mais cela semble se dissiper peu à peu, ce qui est une bonne nouvelle. Une chose est sûre : Plus jamais tu ne mangeras autant. Tu n'as pas un très grand appétit et le grand festin de Noël suivi de celui du Nouvel An n'est pas une très bonne idée pour toi. Lorsque l'on parle de festin à Poudlard, ça ne rigole pas, comme tu as pu le remarquer.

Les cours ont repris depuis le premier janvier et tu es déjà absente pour la journée. Tu as demandé à ton meilleur ami de t'excuser auprès de tes professeurs mais tu as également tenu à ce que ta capitaine de cheerleading soit au courant, puisque tu n'es pas en état pour faire quoi que ce soit d'acrobatique. Tu es un peu patraque c'est normal. Tu n'iras donc pas à l'entrainement du jour, qui devrait se dérouler dans une heure, environ. 

Tu n'aimes pas la situation dans laquelle tu es, simplement parce que tu ne dois rien faire. Il faut que tes maux de ventre passent avant de pouvoir sortir de cette pièce et rejoindre ta salle commune. Tu espères que cela ne prendra pas beaucoup de temps, tu as déjà perdu tout un après-midi et tu t'en veux déjà. 

Quatrième année RP - Préfète InRP | #4682B4
« Poufsouffle refoulée ayant été répartie à Serpentard, se proclamant Gryffondor et se faufilant parmi les Serdaigle » E.D.
8 avr. 2020, 17:41
 Terminé  L'ironie selon Serpentard  PV 
Plus que tout, tu détestes l'ambiance qui règne dans l'infirmerie, mais pour rendre visite à une de tes coéquipières, mais surtout amie, l'effort en vaut la peine, cela fait partie de ton rôle. C'est sur la pointe des pieds, que tu fais ton entrée en poussant la lourde porte en bois, tu tentes de te faire la plus discrète possible, afin de faire une surprise à celle qui s'est gavée de chocolats. En un simple coup d’œil, tu repères facilement le lit sur lequel elle est allongée, et tu continues d'avancer doucement. Les premiers lits dépassés, tu reconnais celui où tu as passé la nuit du 31 octobre, avec Mike à tes côtés. Tu es presque gênée de te remémorer ce souvenir pourtant pas désagréable, tes joues sont tellement en feu, que tu as l'impression d'être observée. 

Une fois arrivée au pied de ta camarade, tu étouffes un léger rire sous ta main. Tu t'approches, et te penches au-dessus d'elle : 

« Lili, Lili, Lili... bon sang, qu'as-tu fabriqué ? questionnes-tu de façon ironique, avant de prendre le soin de border la jeune fille en remontant le drap blanc jusqu'à ses épaules. Allons, ne tire pas cette tête, regarde ce que j'ai ramené pour toi ! » taquines-tu gentiment en agitant une boîte de chocolats au-dessus de sa tête. 

A en croire ton regard malicieux, oui, tu es fière de toi, fière de ta bêtise. Tu lui sourit à nouveau, sans te priver cette fois-ci de lui montrer toutes tes dents. La boîte trouve une place sur son chevet, et tu t'assois sur le lit, les jambes croisés. Puis, tu saisis un élastique autour de ton poignet pour prendre l'ensemble de ta chevelure que tu attaches en un chignon. 

Bien que cela soit amusant, tu décides de faire preuve d'un minimum de compassion en tapotant légèrement la jambe de Lili comme pour la rassurer, elle qui ne doit pas passer un agréable moment. Les questions sur les entraînements des Crocheers attendront, la santé est bien plus importante. 

We are all mad here
Quatrième année RP
9 avr. 2020, 14:40
 Terminé  L'ironie selon Serpentard  PV 
La discrétion de la troisième année fait que tu ne la vois pas tout de suite puisque ton regard est tourné vers le fond de l'infirmerie. En entendant son rire, tu te tournes immédiatement et tu te redresses un peu : recevoir de monde alors que tu es couchée, ce n'est pas ce que tu préfères. Tu n'aimes pas te sentir vulnérable, surtout devant quelqu'un d'autre. Là, ce n'est pas si grave mais tu te sens impuissante. Ne rien faire de la journée, quelle joie.

Alaska enfonce le clou, cela ne t'étonne pas. Au moins, tu sais qu'elle le fait avec humour et cela ne dure pas longtemps, alors tu ne lui en veux pas. Elle vient prendre de tes nouvelles, c'est plutôt sympa de sa part de prendre du temps pour venir te voir.

- Si tu veux que je loupe une semaine d'entrainement, dis-le moi, pas besoin de me tenter avec du chocolat, dis-tu avec ironie. Tu n'en loupes pas une, hein ? accompagnes-tu d'un léger rire.

Elle pose la boite sur ta table de chevet. Une chose est sûre, ce n'est pas ce que tu vas manger pour tuer ton ennui, de l'eau et des fruits c'est bien, très bien même. Malgré tout, elle te montre un minimum de compassion, ce qui te touche.

- Quelque chose d'intéressant s'est passé aujourd'hui ou la routine ?

Si elle voulait bien te changer les idées, ce serait avec grand plaisir. Chaque seconde te rappelle que tu n'effectuera rien de bien productif pour le moment et ce n'est pas simple pour toi. Après tout, tu pourrais aussi en profiter pour te reposer, peut-être que cette crise de foie n'est pas une si mauvaise chose.

Quatrième année RP - Préfète InRP | #4682B4
« Poufsouffle refoulée ayant été répartie à Serpentard, se proclamant Gryffondor et se faufilant parmi les Serdaigle » E.D.
9 avr. 2020, 20:06
 Terminé  L'ironie selon Serpentard  PV 
Trépignant sur le lit, tu reprends finalement la boîte de chocolats sur tes genoux, la mine renfrognée comme une gosse innocente. Tu défais soigneusement le ruban qui entoure le carton, et mets un premier carré dans ta bouche que tu laisses fondre sous ta langue. Tes papilles sont en extases, et tu profites de ce moment pour fermer les yeux quelques secondes.

« C'est que... ce serait du gâchis sinon, dis-tu la bouche pleine, comme si tu avais besoin de te justifier, ou que quelqu'un te lançais un regard accusateur. J'avoue que c'était trop tentant, mais non, jamais je ne risquerais de compromettre le meilleur élément de mon équipe. » ajoutes-tu avec un clin d’œil, avant de reprendre un deuxième chocolat dans la foulée.

Tu grimaces quand tu entends le mot "routine", il est inconcevable pour toi qu'une journée ressemble à une autre, ou que tu prennes de maudites habitudes. Tu secoues la tête, un léger rictus amusé crayonne désormais ton visage porcelaine, et tu dégoises quelques mots :

« Rien d'exceptionnel, du moins pas encore. il y a entraînement dans quelques minutes, on bosse encore la chorégraphie, et on essaie surtout de réussir la fameuse pyramide de fin... C'était une catastrophe hier. » soupires-tu en trouvant du réconfort dans le chocolat. A ce rythme, la boîte de chocolats va finir par se vider en quelques secondes, et c'est toi qui va prendre la place de Lili, dans ce lit.

« Toujours pas de nouvelles de Carry sinon, sa cousine est douée mais... c'est quand même bizarre, c'est pas pareil, c'est pas notre équipe. Et puis.. j'ai hâte que tu reviennes aussi, ta motivation et ta hargne nous manque sur le terrain. Ce que je veux dire c'est que... ton absence se fait remarquer, elle se ressent. » finis-tu par dire sur un ton plus solennel. Tu te rends alors compte que tu ne complimentes pas assez les membres des Crocheers, eux qui ont chacun quelque chose à apporter à l'équipe. Il est encore temps pour les résolutions de début d'année, et s'en est une nouvelle que tu notes dans un coin de ta tête. 

We are all mad here
Quatrième année RP
10 avr. 2020, 12:04
 Terminé  L'ironie selon Serpentard  PV 
Tu la vois se servir en chocolat et tu la laisses faire, tu la regardes simplement faire son petit cinéma. Faussement déçue de ton refus, elle se fait plaisir. L'ironie ne semble pas vouloir quitter vos paroles, ni pour l'une, ni pour l'autre.

- Le meilleur élément ? Ah oui, vraiment ? Evite plutôt de chercher à refaire la même chose que moi ou les rôles s'échangeront vite, dis-tu avec un grand sourire.

Bon, au moins, tu n'as pas raté grand-chose aujourd'hui. Il ne reste plus que l'entrainement pour finir la journée mais ce n'est pas quelque chose à négliger non plus. Ils font partie de votre vie depuis quasiment le début de l'année scolaire, c'est rapidement devenu une habitude.

- C'est vrai que ce n'était pas top hier... Mais on va y arriver ! Nous avons un mois pour le faire, même si le mieux serait d'y arriver un peu avant quand même.

Parfois, des figures sont plus compliquées à réaliser que d'autres, surtout que le projet que vous avez choisi pour le match du 18 février n'est pas des plus faciles mais tu sais la satisfaction que cela pourrait vous donner si vous y arrivez. Rester sur ses acquis, ce n'est vraiment pas pour toi : tu as envie de te dépasser de plus en plus et le cheerleading le permet d'une façon que les cours ne peuvent pas faire. 

- Je pense que Carry ne reviendra pas de sitôt mais c'est vrai que ça fait bizarre. Je suppose qu'il va falloir s'y habituer, l'équipe risque de beaucoup changer pendant un bon moment, c'est les débuts, c'est normal. 

Tu n'as pas reparlé à Carry depuis le dernier match de Serpentard, tu n'as aucune nouvelle d'elle. Tu préfères l'éviter pour le moment, tu ne sais toujours pas quoi penser de tout ce qu'elle a pu faire. Tu n'es pas une grande adepte du changement mais il faut bien que cela arrive, ce serait trop ennuyant sinon, tu le sais.

- Ne t'en fais pas, je reviens demain normalement. C'est gentil de me dire ça, dis-tu, un peu gênée.

Lorsque tu t'impliques dans quelque chose, tu essaies de le faire le mieux possible sinon, à quoi bon de s'impliquer dans de nouveaux projets ? Si ta capitaine s'en rend compte, c'est sûrement que tu fais bien ton travail et l'entendre ne fait pas de mal, surtout vu comment tu as beaucoup de difficultés à être satisfaite de ce que tu fais : l'entendre de la part de quelqu'un d'autre t'aide à y croire.

Quatrième année RP - Préfète InRP | #4682B4
« Poufsouffle refoulée ayant été répartie à Serpentard, se proclamant Gryffondor et se faufilant parmi les Serdaigle » E.D.
10 avr. 2020, 22:52
 Terminé  L'ironie selon Serpentard  PV 
Appuyant ta joue contre ta paume de main, tu mordilles ta lèvre inférieure pour essayer de résister à la tentation du chocolat. Tu fronces les sourcils un moment, les yeux rivés sur la boîte à moitié finie, tu sais que tu ne peux plus te contrôler, alors à quoi bon lutter. Tu te redresses en tailleur sur le lit, et face à la remarque de ton amie, tu caresses timidement ton bras droit.  

« Il nous manque quand même ce truc, cette étincelle. confies-tu en plongeant tes prunelles dans celles de la brune. A propos de l'esprit d'équipe... j'ai l'impression qu'on partage pas assez entre nous, et qu'on ne collabore pas non plus ensemble, parfois c'est... très brouillon. »

Tu hausses finalement les épaules : Lili a peut-être raison, il faut un temps d'adaptation, ça finira pas venir tout seul. Mais tu es quelqu'un de très impatient, et tout cela reste quand même flou pour toi, tu as l'impression d'avoir échoué quelque part, de ne pas être la Capitaine qu'il leur faut. 

« En fait, je veux pas seulement que les Crocheers ce soit du 15h-17h, que pendant les entraînements, je veux qu'à l’extérieur on s'entende tout aussi bien. Qu'on fasse des activités, qu'on passe du temps ou qu'on mange ensemble aussi parfois ? prononces-tu à ta coéquipière, tu cherches désespéramment une solution. Il faudrait... je sais pas moi, qu'on organise un jeu ! Un jeu qui repose sur la confiance en groupe, ce sera l'occasion pour nous de s'amuser mais aussi de souder des liens, qu'en dis-tu Cooper ? » son avis est important pour toi, tu espères même qu'elle t'aidera dans la réalisation de ce projet. 

Après cette soudaine illumination, un doux sourire vient étirer tes lèvres, alors que la boîte de chocolats continue de se vider petit à petit. Tu ramènes ton attention sur la malade, et t'assures qu'elle ne manque de rien. Un coup d’œil sur son chevet, et tu remarques qu'elle n'a plus d'eau dans son verre. Sans plus attendre, tu t'empares de la carafe pour remplir le récipient du liquide transparent, et que tu lui proposes juste après en le pointant sous son nez. 

We are all mad here
Quatrième année RP
12 avr. 2020, 01:22
 Terminé  L'ironie selon Serpentard  PV 
Tu ouvres grand les yeux lorsque tu aperçois la boîte à moitié finie. Ce n'était pas un défi que tu lui lançais, comptait-elle vraiment la finir ? Tu prends un coussin à côté de toi et tu le mets derrière ton dos, afin d'être plus droite tout en étant plus confortable.

- Je suis d'accord avec toi, c'est ce qui nous manque beaucoup. J'essaie de parler avec les autres car nous n'avons pas à nous comporter en inconnu en dehors de ces heures-là mais c'est vrai que nous ne faisons pas grand-chose tous ensemble. Commencer par manger tous ensemble est une bonne idée, pas forcément tout le temps mais de temps en temps ne ferait pas de mal. Pas besoin que tout ce que nous faisons ensemble se rapporte au cheerleading. Un jeu ? Ça pourrait être une bonne idée. Quelque chose basé sur l'esprit d'équipe, par exemple...

Plus tu parlais avec Alaska et plus tu avais des idées en tête. Tu avais déjà identifié ce problème mais comme cela ne semblait pas déranger les autres, tu n'as donc pas réellement osé en parler aux autres, de peur que ta remarque soit mal prise : tu as encore très peu confiance en ce que tu peux trouver comme idée, c'est pour cela que tu as tendance à laisser les choses se faire mais si tu peux aider, tu le feras avec grand plaisir.

La troisième année te sert un peu d'eau et tu lui réponds avec un sourire, suivi d'un "Merci !" puis tu lui prends le verre qu'elle te tend.  Il y a de moins en moins de chocolats dans la petite boîte, ils disparaissent à vu d'oeil, ta capitaine semble vouloir jouer avec le feu.

- J'ai le droit d'en avoir un petit moi aussi ou tu leur as réservé une petite place pour chacun dans ton estomac ? reprends-tu ironiquement.

Quatrième année RP - Préfète InRP | #4682B4
« Poufsouffle refoulée ayant été répartie à Serpentard, se proclamant Gryffondor et se faufilant parmi les Serdaigle » E.D.
15 avr. 2020, 22:01
 Terminé  L'ironie selon Serpentard  PV 
A ton tour, tu te sers un verre d'eau avec la même carafe que tu as utilisé pour subvenir aux besoins de Lili. A force de trop parler, ta bouche se fait de plus en plus sèche, et tu ne peux continuer la conversation avec un tel mal de gorge, tu es en manque de salive. Le verre d'eau dans tes mains, tu te tortilles légèrement sur le lit pour retrouver une position plus ou moins confortable, et tu es ravie de voir que ta coéquipière approuve ton idée de jeu pour les Crocheers. La boîte de chocolat toujours à tes côtés, tu hausses les épaules quand elle fait une plaisanterie à ce sujet.

« Pas touche à mes chocolats, toi t'es punie ! répondis-tu à la jeune fille du bout des lèvres, les joues déjà roses. Moi qui pensais que cette indigestion allait te guérir de cette addiction au chocolat... Cette petite leçon ne t'as pas suffit ? » soulèves-tu en laissant échapper un rire cristallin. Tu es d'humeur particulièrement taquine, et cela profite certainement à la malade qui a besoin d'un peu de bonne humeur, afin d'échapper à l'ambiance glaçante de cette Infirmerie. 

Un pâle sourire décore ton visage, et tu coinces entre tes doigts le dernier morceau de chocolat que tu viens de sortir de sa boîte. Pour narguer Lili, tu le fais voler au-dessus d'elle. D'abord autour de sa tête, puis tu le fais passer juste sous son nez. 

« Tu sens cette odeur ? Ce doux parfum chocolaté ? Au risque de la vexer, tu demeures ironique dans tes propos, et après avoir suffisant attisée sa curiosité, tu amènes le morceau de chocolat jusque sur ta langue. La seconde d'après, tu croques dedans avec un air malicieux. Hmm, que c'est bon. Dommage que tu puisses pas en manger, c'est un dé-li-ce. » renchéris-tu en posant ta main sur ton ventre ballonné. Maintenant, tu n'as plus qu'à prier pour que le Karma ne s'occupe pas de ton cas.

We are all mad here
Quatrième année RP
15 avr. 2020, 22:57
 Terminé  L'ironie selon Serpentard  PV 
Tu as une mine faussement boudeuse qui ne doit pas vraiment être réussie puisque tu ne boudes pas vraiment, tu détestes ça en fait. Tu as toujours pensé qu'il vaut mieux parler plutôt que d'ignorer la personne mais Alaska ne doit pas le savoir, même si elle peut sûrement le deviner assez facilement, vu le ton de votre discussion depuis son arrivée.

- Cette petite leçon m'a appris qu'un petit chocolat ne fera pas de mal mais... Plus tard.

Tu pourras toujours demander à tes parents de t'en envoyer si tu en veux vraiment, ce ne sera pas un souci. Seulement, tu feras plus attention les prochaines fois car tu as effectivement bien retenu la leçon. Jusqu'à maintenant, cela ne t'avait pas joué des tours mais il faut croire que cela devait arriver un jour ou l'autre.

Quand elle approche un des chocolats de ton visage, tu repousses légèrement sa main. C'est qu'elle te cherche vraiment ! Elle te rappelle ton frère, il aurait pu faire exactement la même chose. Malgré tout, cela te fait sourire : elle a réussi à te changer les idées pour un moment, ce qui n'est pas rien. Vu ta capacité à tout retenir et à tout retourner dans ta tête, il est assez compliqué pour toi de te relâcher si tu n'as rien pour t'occuper.

- Espérons que tu n'aies pas à revenir ici à ma place parce que, spoiler ! Ce n'est pas un délice du tout, dis-tu accompagné d'un rire. 

Après tout, vaut mieux en rire qu'en pleurer, non ?

Quatrième année RP - Préfète InRP | #4682B4
« Poufsouffle refoulée ayant été répartie à Serpentard, se proclamant Gryffondor et se faufilant parmi les Serdaigle » E.D.
4 mai 2020, 15:01
 Terminé  L'ironie selon Serpentard  PV 
Ton teint actuel devient aussi pâle que la pièce, tout le chocolat que tu as avalé se fait lourd dans ton estomac et tu ressens désormais quelques maux de ventre. Tandis que la douleur s'accentue, tu la dissimules avec un large sourire forcé, avant de détourner tes yeux de la jeune fille, honteuse. Les deux mains sur ton ventre, tu essaies d'atteindre le lit de repos juste à côté du sien : recroquevillée sur toi-même, tu te fais violence pour grimper et t'asseoir dessus.

« Écoutes, si tu as besoin de rester plus longtemps, tu resteras plus longtemps. dis-tu en laissant supposer que tu raterais l'entraînement des Crocheers pour rester à ses côtés. Tu es fatiguée, et tu as encore besoin de repos... ça se voit regarde-toi. Moi, je veillerai à ce que tu ne manques de rien en restant ici. »

La tête sur un coussin à l'odeur aseptisée, tu tires le rideau qui vous sépare pour laisser un peu d'intimité à Lili, mais aussi pour ne pas qu'elle remarque ton état actuel. Malgré tous ses avertissements à ton égard, ta propre blague s'est retournée contre toi et le prix à en payer sera quelques minutes de souffrance.

Tu ne peux plus rien avaler, et rien que de penser à une simple cacahuète te donne la nausée. Tu t'autorises alors à fermer les yeux pendant quelques secondes, et cela te permet de te concentrer pour oublier cette sensation de dégoût insurmontable. Ta bouche qui se tord de douleur laisse échapper un gémissement, ta sentence est sûrement méritée.

« Plus jamais... » blêmis-tu en rouvrant les yeux pour fixer le plafond.

We are all mad here
Quatrième année RP