Inscription
Connexion

2 avr. 2021, 12:29
 07/06/2045  Débordement  RP+   PV 
Entendre ces mots dans la bouche d'un autre, voilà qui paraissait très étrange à Irene. Alors qu'elle s'apprêtait à lentement hocher la tête, l'infirmier fit mention de Dai Hong Dao. Instinctivement, Irene recula légèrement la tête et stoppa tout mouvement. Non. Elle n'avait rien dit à Dai Hong Dao, la sorcière ne l'avait pas su. Christopher en revanche... Cependant si elle n'en avait parlé à quasiment personne, il n'était pas bien compliqué de le deviner, pour qui était observateur : Irene s'efforçait généralement d'éviter autant que possible les situations qui pouvaient la faire se sentir mal. Irene baissa les yeux, presque honteuse, honteuse de sa faiblesse, honteuse de ses émotions.

Alors que des larmes creusaient de nouveaux sillons sur ses joues, la jeune fille entreprit de rassembler ses idées, son esprit luttant contre les images et sensations qui revenaient toujours aussi clairement. Sa diction rendue difficile par son souffle coupé et son encombrement nasal, elle expliqua :
- Un accident... Petite... prise dans un mouvement de foule... J'avais deux, trois ans.
Elle se rappelait la pêche à la ligne, Devon et Ellen comme figés sur une photo que prenait Elias, elle revoyait le ballon violet qui flottait et qu'elle avait suivi. Elle le revoyait éclater brusquement et les jambes partout. Des jambes inconnues qui l'étouffaient. Et qui soudainement s'étaient mises à courir, la bousculer, la brinquebaler, sans faire attention à elle, petite chose perdue, abandonnée. Elle se souvenait de la chute, de l'impossibilité de se relever, la sensation d'étouffement, de panique, les douleurs, la raideur des muscles. Sans s'en rendre compte, la jeune fille avait tendu tous ses muscles sous les souvenirs déferlant en elle. Quelques minutes qui lui avaient parues une éternité. Et après ce souvenirs, revenait la salle de bal. Elle avait eu la chance d'être coupée au bon moment. Et après la salle de bal, le couloir où elle était tombée, où elle avait été entourée de plusieurs élèves. Corps gisant au sol enfermé dans un attroupement. Corps inanimé, elle avait perdu connaissance. Et cette image qui la renvoyait directement à la mort de Dai Hong Dao. La grande salle. Les élèves. Les élèves qui courraient, se déplaçaient, s'affairaient autour de ce faible corps, autrefois si puissant, gisant sur la pierre. La peur. La panique. Irene avait sauté sous la table pour se mettre en sécurité. De honte, la jeune rousse cacha son visage dans ses bras. Elle revoyait la silhouette se tordre de douleur alors qu'elle-même était immobile dans sa cachette. Elle la revoyait se contracter de douleur alors qu'elle même n'agissait pas. Puis le linge la couvrir, couvrir son corps, couvrir sa tête, son visage, devenant fantôme blanc à jamais inanimé. Irene fut secouée de tremblements, une nausée montant dans son ventre, une amertume se faisant sentir dans sa bouche. Ses ongles s'enfoncèrent dans ses biceps, mais elle n'en sentait presque pas la douleur, ses mâchoires se contractèrent, mais elle se s'en rendait pas compte, toute à son souvenir et au dégoût d'elle-même qu'elle ressentait, qu'elle vivait.

Dai Hong Dao l'avait prévenue. Et Irene n'avait pas su tirer des leçons assez tôt de cet enseignement. Et par sa faute, la sorcière était morte. Irene bloqua sa respiration, serrant un peu plus ses poings autour de ses bras, une brûlure se faisant sentir là où les ongles s'enfonçaient dans la peau. Non. Elle n'avait pas le droit de rester comme ça sans rien faire. Elle ne pouvait plus revenir et changer ce passé. Mais Irene pouvait agir. Elle devait agir. Comme elle l'avait pensé quelques instants plus tôt. Comme elle l'avait sentit et comme elle avait voulu s'en convaincre. Comme elle l'acceptait actuellement. Irene redressa brusquement sa tête, les larmes collant toujours ses joues et illuminant toujours son regard, bien qu'elles eussent arrêté de couler. Irene affronta le regard de l'infirmier et d'une voix ferme et, décidée, elle prononça :
- Je veux plus avoir peur.
Elle répéta :
- Je veux plus être paralysée par la foule. Je veux avancer.
Irene se releva, comme électrisée, et fit quelques pas dans le bureau, semblant évacuer son énergie et ses tensions. Dans un geste presque rageur, elle essuya ses larmes et jeta son mouchoir, puis se retourna vers l'adulte pour planter à nouveau ses yeux dans les sien, presque défiante, attendant une réponse, des idées, n'importe quoi. Elle voulait s'en défaire.

Tallyrenpher, à l'attaque !/ ⇈⇈ Ceci n'est pas un pavé... ⇈⇈ / Des Souris et des Dragons
5ème année RP - M.E.R.L.IN. : Mat / Spid'Irene, la Princesse des Mots-Croisés

12 avr. 2021, 18:04
 07/06/2045  Débordement  RP+   PV 
Rafael était persuadé d’avoir identifier la raison pour laquelle Irene était venue le voir et ce pourquoi elle se sentait si mal concernant la soirée dont ils parlaient depuis quelques minutes. Malgré tout, il douta de son raisonnement lorsqu’il vit la réaction de la jeune Serdaigle. Elle eut d’abord un mouvement de recul et Rafael cru qu’il en avait trop dit mais la jeune fille resta ensuite sur place. Puis, lentement, elle baissa la tête comme si elle ne voulait pas que l’infirmier la voit ainsi. Finalement, Rafael remarqua les larmes qui coulaient lentement sur les joues de la Serdaigle une nouvelle fois. Il comprit qu’il avait visé juste, Irene avait seulement énormément de mal à accepter de parler de ce sujet. Malgré tout, elle se décida à répondre à Rafael et sa voix rompit le silence de la pièce.

Elle lui expliqua, à demi-mots, qu’elle avait subit un traumatisme dans son enfance, alors qu’elle n’avait que quelques années. Elle s’était retrouvée seule dans une foule, c’est du moins ce qu’avait comprit Rafael car elle n’avait pas détaillé cet accident. Il la regarda silencieusement, il ne faisait aucun doute qu’elle se rappelait de cet évènement et il ne voulait pas la déstabiliser ou aggraver la situation. Il ne savait pas trop ce qu’il pouvait dire pour l’aider, il ne faisait aucun doute qu’un évènement comme celui-ci pouvait marquer à vie. Elle devait repenser à ce moment à chaque fois qu’elle se trouvait coincée dans une foule et cela devait arriver régulièrement. Rafael repensa alors à la soirée où Dai Hong Dao était apparue à Poudlard, il avait regroupé tous les élèves au même endroit. Il avait, sans le savoir, contribuer à rendre les choses beaucoup plus difficiles pour Irene.

Rafael s’en voulait, il avait voulu bien faire et protéger les élèves de cette vision qui s’imposait à eux dans la Grande Salle mais il semblait qu’il avait fait plus de mal que de bien. Irene en était la preuve vivante, cette soirée et la manière dont l’avait gérée Rafael avait nuit à la Serdaigle. Il allait s’excuser une nouvelle fois mais la jeune fille releva brusquement la tête et le coupa dans ses intentions. Elle regarda l’infirmier droit dans les yeux et prit la parole. Elle voulait se détacher de cette peur, elle ne voulait plus avoir peur de la foule. Animée par cette envie, elle se releva rapidement et se mit à faire quelques pas dans la pièce. Sa détermination était palpable et Rafael devait s’emparer de ce moment pour l’aider à entamer son combat. Comme si elle lisait dans ses pensées, elle se retourna brusquement pour lui faire face. Il réfléchit quelques secondes avant de lui dire:

« — Vous venez d’identifier la première étape, il faut avoir la volonté et la détermination de vouloir se détacher de sa peur. Gardez cette détermination et nous pourrons travailler ensemble pour vous aider. Nous irons étape par étape, nous pourrions commencer par faire face à des bruits rattachés à la foule, nous verrions si nous pouvons vaincre la peur de la foule au loin puis nous verrons pour intégrer une foule petit à petit.Qu’en pensez vous? »

BBcode : #005D76
Élu Bon samaritain et Canon 2020
Infirmier de Poudlard en 2045 — Professeur de Vol depuis 2046

10 mai 2021, 20:05
 07/06/2045  Débordement  RP+   PV 
Aux premiers mots de l'adulte, les yeux toujours baignés des larmes qu'elle ne laissait plus couler, Irene redressa son menton imperceptiblement, mâchoire contractée. De la volonté et de la détermination, elle pouvait en avoir. Elle le savait. Irene renifla une nouvelle fois pour dégager son nez, tout en regardant l'infirmier de son regard pointu, l'écoutant avec la plus grande attention. Une immersion pas à pas, voilà ce qu'il lui proposait. Elle avait déjà fait des tentatives pour se défaire de cette peur. Elle avait déjà participé à un match, dans les tribunes, accompagnée de Christopher. Il s'en était fallu de peu, mais elle avait tenu jusqu'au bout. De même la foule n'était pas silencieuse pendant les matchs qu'elle disputait au côté de son équipe. Elle avait déjà commencé à s'habituer au bruit, si au début c'était vraiment gênant et qu'elle n'avait as hésité à utiliser des subterfuges comme des caches oreilles, pour limiter leur impact, à présent elle n'en n'avait plus besoin, elle commençait à s'en rendre compte. Mais la vision, les sensations d'étouffement, les gens qui la touchaient, voilà qui ramenaient ses souvenirs immédiatement. Irene acquiesça simplement dans un premier temps, sans laisser l'appréhension la bloquer. Elle allait devoir faire face à sa peur, revivre les souvenirs, mais elle était prête à payer le prix qu'il fallait pour vaincre cette faiblesse, pour ne plus se laisser surprendre par elle, pour ne plus la laisser la mettre elle, ou même un autre, en danger.

Elle renifla à nouveau, écrasa les larmes encore présentes dans ses yeux et expliqua d'une voix enrouée mais ferme :
- Le bruit, au Quidditch, j'y arrive. Mais je peux pas regarder les tribunes. Une fois j'ai faillit tomber...
Irene réprima un frisson à ce souvenir, elle avait manqué de chuter et personne n'en avait fait cas, presque heureusement, mais une fois encore sa peur avait manqué de la tuer ou au moins de la blesser sérieusement. Une nouvelle raison de s'en sortir. Mais était-ce la seule méthode à sa disposition ? Ne serait-ce pas une méthode qui risquait de prendre du temps ? Irene fit une légère moue et exprima ses doutes au travers des questions qui résonnèrent dans la pièce, marquant un petit temps :
- Combien de temps ? Et si ça ne marche pas ?

Elle fit une pause de quelques secondes et interrompit l'infirmier avant qu'il n'ait le temps de répondre, demandant avec une naïveté dont elle faisait rarement preuve :
- On peut pas... Juste effacer le souvenir ? ou le modifier ? ça n'existe pas les sorts sur la mémoire ?
Les connaissances d'Irene en matière de magie de la mémoire et des pensées se limitaient à la connaissance de la potion d'amnésie, qui n'était pas une solution étant donné qu'elle supprimait tous les souvenirs d'une personne sur un temps donné. Elle ne connaissait ni le sortilège d'amnésie et ses limites, ni les domaines de l'occlemancie et de la légilimancie. Sa question était juste venue, naturellement, une proposition de solution qui lui venait logiquement, la solution la plus directe à son problème : le faire disparaître. Mais, si c'était possible, faire disparaître le souvenir, pensa-t-elle, ne risquait-elle pas de le ressentir au plus profond d'elle même et de s'en retrouver avec d'autres séquelles plus profondes ? Irene renifla une nouvelle fois avant de proposer :
- Ou modifier les sensations liées ? comme... une sorte de sortilège d'allégresse amélioré ?

Tallyrenpher, à l'attaque !/ ⇈⇈ Ceci n'est pas un pavé... ⇈⇈ / Des Souris et des Dragons
5ème année RP - M.E.R.L.IN. : Mat / Spid'Irene, la Princesse des Mots-Croisés

12 mai 2021, 11:32
 07/06/2045  Débordement  RP+   PV 
Irene écoutait attentivement ce que lui disait l’infirmier et semblait réfléchir à cette proposition. Ces souvenirs ne semblaient pas la réconforter car une nouvelle larme vint s’écraser sur sa joue et la jeune fille renifla rapidement avant de parler. D’une voix déformée par la tristesse, elle expliqua à Rafael qu’elle avait tenté l’expérience lors d’un match de Quidditch et cela n’avait pas été une réussite. Elle avait failli tomber, Rafael ne savait pas si elle parlait en tant que joueuse ou bien spectatrice, bien que dans les deux cas, c’était très dangereux.

Elle ne s’arrêta pas là et demanda ensuite à Rafael combien de temps cet exercice allait durer. Elle voulait savoir en combien de temps sa phobie pouvait disparaître mais c’était malheureusement une question difficile et il n’était pas sur de pouvoir y répondre avec certitude. Elle se posait aussi la question de savoir ce qu’ils feraient si cette méthode ne fonctionnait pas. Rafael baissa la tête quelques secondes pour réfléchir mais au moment de lui répondre, la Serdaigle ouvrit de nouveau la bouche pour faire des propositions. Elle demanda à l’infirmier s’il ne pouvait pas simplement supprimer le souvenirs ou modifier le souvenir pour faire en sorte qu’elle n’ait plus de problèmes avec.

Il ne faisait aucun doute qu’elle avait bien réfléchi à la situation. Elle émit l’idée de faire appel au sortilège d’allégresse, ses réflexions étaient très poussées. Rafael se rappela de l’entrevue qu’il avait eue avec sa collègue Élina. Elle était venue le voir pour un problème lié, elle aussi à sa mémoire. Il aurait pu lui proposer la même chose mais malheureusement, cette étude était encore une étude et ses membres n’accepteraient en aucun cas d’y inclure une mineure. Rafael décida de mettre de côté cette idée et répondit aux différentes question de la Serdaigle:

« — Ce sont des questions assez objectives et cela dépend des sujets. Je pense qu’il faudra dans tout les cas plusieurs mois pour faire en sorte que cette phobie soit contrôlable. Et malheureusement, il se peut que cela ne fonctionne pas et dans ce cas il faudra réfléchir à des alternatives mais cela ne pourra pas être fait à Poudlard, il faudra faire appel à des spécialistes.

Rafael fit une petite pause dans ses réponses. Il avait peur que ce qu’il révélait à jeune fille lui fasse faire demi-tour mais il ne pouvait pas lui promettre que tout se passerait pour le mieux et que son problème serait réglé en une semaine; ce serait lui mentir. Il reprit donc:

Pour ce qui est de vos idées, je ne vous cache pas que je suis étonné que vous pensiez à tout ça. Le sortilège d’allégresse vous donnera seulement la sensation que tout va bien mais cela ne suffira pas à dépasser cette phobie. Pour ce qui est des Sortilèges de mémoire, c’est un petit peu compliqué et dans tous les cas je ne suis pas habilité à le faire à Poudlard. Effacer la mémoire est un acte symbolique et très dur car il faut un contrôle parfait de ce sortilège. Mais c’est un dernier recours car il peut se montrer trop puissant et effacer trop de souvenirs. Enfin, il existe bien un sort qui permet de modifier la mémoire mais il est certainement plus difficile que le précédent et là aussi peut se montrer très dangereux.

Rafael fit un nouvelle pause pour laisser le temps à Irene d’intégrer tout ça. Il se doutait qu’elle serait déçue d’apprendre qu’il ne pouvait pas répondre favorablement à sa requête mais il ajouta:

Je sais que vous aimeriez vous débarrasser au plus vite de ça mais je ne peux pas exécuter cette magie sur vous, je n’en ai pas le droit. Je vous propose donc d’essayer la méthode plus douce mais plus longue avant de se poser ces questions. Si cela ne fonctionne pas, je ferai le nécessaire pour vous accompagner dans la démarche de contacter des professionnels adaptés. Cela vous conviendrait-il? »

BBcode : #005D76
Élu Bon samaritain et Canon 2020
Infirmier de Poudlard en 2045 — Professeur de Vol depuis 2046