Inscription
Connexion

12 avr. 2021, 07:32
Où suis-je ?


Maintenant, je sens quelqu’un me tenir fermement. Il faut que je reprenne mes esprits ! Où suis-je. Malgré voir un peu flou, je plisse les yeux et vois le chemin de traverse. Une énorme foule. Je suis cette main et regarde à qui elle mène. À la jeune fille de mes souvenirs. C’est bon, je m’en rappelle.

J’étais dans la boutique lorsqu’il y a eu une énorme explosion produite par la baguette que tenait la jeune fille. Ça veut dire que la baguette l’avait choisi ? Et je me rappelle comment elle m’a regardée, c’est pencher sur moi et m’a dit :

Je n’ai pas le temps de protester que j’allais bien, elle m’attrape fermement et quitte la boutique d’un air perdu.

Ça y est, tout m’es revenu. Le contacte de cette main chaude sur mon poignet me donnais une impression bizarre. Un peu comme quand elle est rentrée dans la boutique où quand elle a produit l’explosion. Que se passait-il ? Je rêvais à coup sûr ! Mais cette jeune fille était bien réelle.

Me rappelant son air perdu, sachant que je ne pourrais pas la dissuader de ne pas y aller, je fis un effort pour lui indiquer la route. Mais c’était compliqué, je ne parlais pas très fort et les gens autour faisais beaucoup de bruits. Ma vue se brouillais par le sang et je voyais de moins en moins.


Si les livres n’existaient pas, il faudraient les inventer !
Membre de l’ACP

21 avr. 2021, 00:53
Où suis-je ?
On était arrivées. Enfin. L'attente m'avait paru interminable quand on avait essayé d'intégrer l'hôpital de campagne. La fille que j'avais blessée non intentionnellement à la boutique d'Ollivander s'était évanouie juste quand je suis arrivée au totem le plus proche. Par chance, il y en avait un pas loin du chemin de traverse et le totem nous a enfin aspirées. Je me sentais extrêmement coupable de ce qui étais arrivé à la fille. Je ne connais même pas son nom ! Tout s'est enchaîné si vite depuis que je suis entrée chez Ollivander ! J'avais à peine eu le temps de jeter quelques gallions sur la table d'Ollivander et de prendre ma toute nouvelle baguette avant de sortir de la boutique pour emmener la blessée au totem le plus proche. J'avais la vue brouillée par les larmes et la panique ralentissait mes mouvements. J'étais incapable de juger si l'état de la fille était grave ou pas. Mon manque de sang froid était effrayant. Enfin, maintenant tout était pour le mieux. Des professionnels s'occupaient de la fille, et elle allait vite se rétablir. Mais je ne pouvais m'empêcher de me faire du soucis. J'avais peur que la fille me déteste parce que tout ça, c'est à cause de moi. Ça faisait plusieurs heures que je la fixais, à quelques mètres de son lit, sans réussir à m'ôter de l'esprit que j'étais une sorcière indigne. Les médecins m'avaient assuré qu'elle allait bien bien, qu'elle avait juste besoin de repos, pourtant, je ne m'en voulais pas moins. Quand je m'apprêtais à sortir de la salle pour aller me reposer moi aussi, un mouvement me stoppa. La fille commençais à remuer. Je m'approchai doucement et vis qu'elle s'était réveillée.

Amélia McApes Archer
Couleur RP #7200ab

1 mai 2021, 10:15
Où suis-je ?


Mes yeux se ferme petit à petit pendant que ma vue se brouille. Le sang coule dans mes yeux... Les voix des passants baisse de volume petit à petit jusqu’à ce que je ne l’ai entendus plus. Que ce passe t’il ?! Je ne sais même pas où cette jeune fille m’emmène... J’aimerais tant l’aider, elle à l’air perdue. J’essaye de lui demander, mais mes lèvres refusent de bouger. J’ai mal à la tête, la tête sui tourne. J’essaye de me souvenir où j’ai déjà vue cette jeune fille, mais je m’en rappelle même pas.

J’entends des bruits de pas. Des voix au loin. J’ouvre un œil puis deux. Je vois une jeune fille partir d’un air triste. J’essaye de toutes mes forces de me lever, mais je n’y arrive pas. Soudain, elle se retourne et me regarde d’un air rassuré. J’essaye de lui sourire.

Je regarde autour de moi pour me repérer. La lumière me fait mal aux yeux. Je suis dans une sorte de chambre. Sur un lit ? Dans l’angle, il y a une chaise où la jeune fille était assise avant de se lever... Où je suis au juste ?

Je repère les voix que j’entendais, c’était deux jeunes femme qui discutaient dans le couloir. Sérieusement. J’étais où ? Qui était cette jeune fille ? Et ses deux dames ? Et pourquoi la fille me regardait dormir ? Et pourquoi je dormais là ? C’est pas ma maison ni mon école. Je ne comprenais plus rien.


Si les livres n’existaient pas, il faudraient les inventer !
Membre de l’ACP

21 juin 2021, 22:29
Où suis-je ?
La fille leva faiblement le tête et me regarda. Elle semblait éblouie par la forte lumière. Je m'approchai doucement, rassurée qu'elle aille un peu mieux. J'espérai qu'à la fin de la journée elle pourrai sortir de l'hôpital, ou au moins, se promener un peu. Je me figeai. Pas un instant je n'avais pensé à ses parents ! Ils devaient se faire un sang d'encre ! Je souris nerveusement à la fille et lui dit d'une voix hésitante :
- Ça va ? J'espère que tu te sens mieux, je suis vraiment désolée pour tout ! C'est de ma faute ! Pardonne moi s'il te plaît ! Je m'interrompis, cherchant les mots à utiliser. Je m'appelle Amélia. Et toi ? Comment tu t'appelles ? J'interceptai son regard interrogatif et me rendis compte qu'elle ne savait pas où elle était. On est à l'Hôpital de campagne. Les personnes que tu entends dans le couloir sont les infirmières.
La fille semblait toujours un peu perdue. Je ne savais pas comment la mettre à l'aise, j'ai toujours eu un peu de mal à créer des liens avec les gens. Je m'assis sur la chaise à côté et je commençai à discuter avec elle. J'appris qu'elle était en troisième année à Griffondor. Elle avait l'air très gentille et je fus rapidement à l'aise avec elle.

@Alice Smith désolée désolée désolée pour le retard !

Amélia McApes Archer
Couleur RP #7200ab

24 juin 2021, 14:28
Où suis-je ?


Quand je croise le regard accabler de la jeune fille, je fus soudain emplis de pitié. Et, elle commença à s’accabler. Ce n’étais absolument pas de sa faute, elle m’avait tout l’air d’une sorcière très talentueuse à moins que ce ne soit la baguette qui avait un problème. Je revois toutes les boites me tomber sur la figure. Je referme brusquement les yeux mais, le choc ne vient pas, car ce n’est qu’un souvenir…

Quand je rouvre les yeux, la jeune fille me regarde disant qu’elle s’appelait Amélia. Je fais de mon mieux pour articuler :

- ..c’est p..p…pas de t..ta fa..aute… dis-je toute sonnée.

Je continue de regarder autour de moi l’air intriguer, tout est flou… soudain, d’autres souvenirs reviennent. Je me vois à Poudlard, avec Alex, Sophie, Jennifer….et je me vois en cours.

Mais oui, les cours ! J’espère que je n’en ai pas raté ! Je fouille la lice inquiète à la recherche d’une pendule. J'ai fini par en trouver une au-dessus d’une commode. Je regarde. Il est….60 h 30 euh… non….il est 3 h 60… non, ce n’était toujours pas ça. Je n’arrivais pas à lire les nombres, de loin. En plus, c’était tout flou. Les nombres se mélangeaient. J’espère ne rien avoir raté !

Quand j’arrive enfin à distinguer l’heure, je me lève le plus vite possible. J’ai l’horrible impression que ma tête bourdonne. Je marche en zigzaguant vert la porte entre-ouverte. Enfin, je croyais quelle était entre ouverte… Boum ! Et une belle bosse en plus !


Si les livres n’existaient pas, il faudraient les inventer !
Membre de l’ACP