Inscription
Connexion

14 avr. 2020, 19:19
Admirateur secret  privé 
Mars 2045
@Izaline Félix


Les bruits de couloir, les discutions entre filles dans le petit salon, les messes basses dans la salle commune, Aliénor adorait grainer des informations par-ci par-là. La plupart étaient inutiles, mais certaines lui donnaient de merveilleuses distractions à exploiter. L’ambiance était si pesante au château et beaucoup avaient besoin de réconfort en cherchant les beaux yeux d’un garçon par exemple. C’était le cas de cette blonde à Poufsouffle. Aliénor avait réussi à avoir son nom après quelques recherches, Izaline Félix. La proie parfaite, elle pourrait surveiller ses réactions en salle commune et lui faire parvenir ses lettres serait si aisé !

Quoi ? Vous n’avez toujours pas compris ce que comptait faire Aliénor pour passer son temps si long parfois ? C’est pourtant évident. La fillette avait décidé de se faire passer pour un garçon afin de faire croire à cette fille que quelqu’un l’aimait secrètement dans Poudlard, qu’elle allait enfin avoir son prince charmant, celui comme dans les films, un peu poète, un peu sportif, attentionné, mystérieux et surtout beau gosse. Mais ça, c’était si elle avait à donner un nom, et elle avait un nom tout trouvé, Chems. Juste parce qu’elle savait que son compatriote Poufsouffle avait une affinité pour les farces et se foutre royalement du règlement, donc pour elle, ça lui paraissait le meilleur choix. Mais pour l’instant elle allait rester un admirateur secret afin de ne pas mettre de suite son camarade dans une situation potentiellement délicate.

Elle avait prévu d’envoyer cette lettre aujourd’hui et avant de la confier à un hibou quelconque qui n’allait pas aller très loin a vrai dire, elle relisait la lettre.
Chère Izaline,

T’écrire cette lettre me parait irréaliste. Seul le rythme effréné de mon cœur me rappelle que c’est bien réel, que je suis en train de t’adresser cette lettre. Ça va te paraitre vieux jeu ou cliché, mais je ne sais pas vraiment comment faire le premier pas autrement. Tu dois connaitre ça non ? Les autres garçons qui me jugeraient qui se foutraient de moi, ouais ça peut paraitre un peut lâche, avoir peur du jugement des autres… Mais je vivrais si mal que tu me repousse. Après tout tu es si belle, je t’observe, des cheveux qui ondulent derrière toi quand tu marches, tes rires quand tu es avec tes amis, tout en toi me fait sourire et me donne envie de faire partie de ta vie.

Je ne peux pas continuer à ignorer ce sentiment qui nait en moi, alors si tu veux bien de moi, répond-moi, quelques mots, je veux juste qu’on apprenne à se connaitre, à se découvrir.

Un admirateur secret, une âme que tu éclaires.
C.
Aliénor avait bien eu du mal à écrire cette lettre. Absolument tout lui paraissait niais et ridicule, mais c’était ça que les filles normales aimaient non ? C’est avec un sourire en coin qu’elle le confia à un hibou de l’école, pour Izaline Félix Poufsouffle. La prochaine fois que le courrier arrivera à la grande salle ou qu’elle ira à la volière, elle aura ce sentiment qu’ont les filles qui sont aimées secrètement. Aliénor riait de ses réactions en avance, imaginant cette fille tomber dans le panneau.

Batteuse des Hel's
J'ai plus de virilité dans mon petit doigt que toi dans tout ton corps.
Aliénor Delphillia 5ème année RP, Poufsouffle

28 avr. 2020, 21:17
Admirateur secret  privé 
Ce matin-là en se réveillant elle était de très bonne humeur car elle était impatiente d'aller à la volière pour voir si du courrier était arrivé elle attendait plusieurs courriers dont un de sa meilleure amie et sûrement de ses parents. Elle était la allongée sur son lit, il fallait pourtant bien qu'elle en sorte. Elle soupira un moment et sortit du lit ,elle enfila ses chaussons puis elle mit sa robe de chambre est se dirigea vers la salle de bain pour se préparer. Une fois prête elle descendit à la salle commune puis elle prit directement la direction de la volière. Elle ne prit même pas de petit déjeuner en chemin elle croisa quelques élèves qui prenaient sans doute la direction de la grande salle pour prendre le petit déjeuner. Elle arriva enfin à la volière elle avait bien reçu du courrier elle se précipita pour le récupérer ils y avaient 3 lettres une de ses parents puis de sa meilleure amie, la dernière elle ne connaissait pas le destinataire elle trouva cela très étrange, qui avait bien pu lui envoyer cette lettre, elle hesita a l'ouvrir mais curieuse comme elle ai elle devait l'ouvrir.


de qui peut-elle bien venir c'est bizarre à part mes parents et ma meilleure amie je ne reçois généralement pas de courrier surtout qu'il n'y a pas de nom pétard qui ça peut être peut-être un fou une folle qui sait on ne sait jamais.


Elle alla s'asseoir pour pouvoir lire sa lettre elle était à la fois curieuse et stressé car elle ne savait pas qui avait plus les envoyer ce courrier elle s'assit et ouvrit sa lettre elle commença à la lire puis elle s'arrêta.

c'est une blague ou quoi qui c'est qui m'a écrit cette lettre.


Elle continua sa lecture plus elle avancer dans celle-ci plus elle comprit que c'était une lettre d'amour quelqu'un s'intéressait à elle mais elle ne savais pas qui c'était elle était à la fois contente et très effrayée.

La vie c'est comme un livre , chaque jour tu tournes une page .

Todos tus sueños pueden hacerse realidad si tienes el coraje de perseguirlos.

"Seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin !" #PouffyFamily

29 avr. 2020, 15:59
Admirateur secret  privé 
Elle avait attendu avec impatience de voir la réaction de sa camarade de Poufsouffle. Elle l’avait entraperçue en salle commune puis dans les couloirs en lisant le parchemin qui ressemblait fortement à celui qu’elle avait écrit. Le visage de la fillette avait l’air surprit et elle c’était dit qu’elle devrait en remettre une couche le lendemain, sauf si elle recevait une réponse. Ne pas répondre serait un peu impoli de sa part, mais après tout elle ne connaissait pas cette fille et qui sait la réaction qu’on a face à ce genre de lettres… Elle donnerait tout pour voir sa réaction en face à face, s’assurer qu’elle tombe dans le panneau et surtout qu’elle réponde. Mais c’était trop risqué pour Aliénor, les hiboux c’était anonyme, c’était plus simple et surtout plus discret.

Durant les cours, elle alternait entre prise de note et essais pour cette fameuse lettre. Des idées toutes plus niaises les unes que les autres fusaient dans la tête de la troisième année qui se prenait un peu trop au jeu. Mais quand elle commençait quelque chose et qu’elle avait une idée en tête, rien ne pouvait arrêter la petite Delphillia. Alors le soir, elle regroupa toutes ses notes et s’installa directement dans la volière pour écrire cette nouvelle lettre d’amour que la première année allait certainement lire le lendemain.
Chère Izaline,

Je n’ai pas reçu de réponse de ta part et je peux le comprendre… Tu dois me trouver nul et lamentable de passer par ce biais. Mais c’est pour moi le meilleur moyen pour t’approcher.
Aliénor leva les yeux au ciel… Que c’était niais, que c’était gluant d’amour, tout ce qui pouvait la repousser en somme. Si elle recevait un truc pareil un jour elle ferait certainement une syncope. Mais c’était ça qu’aimaient les filles non ? Enfin les filles normales de Poudlard….
Je suis peut-être un peu trop impatient… Mais mon cœur rate un battement dès que je te vois et j’espère a chaque seconde recevoir une réponse de ta part. Même si c’est pour me dire que tu ne veux pas de moi, que je dois arrêter, s’il te plait, rien qu’un mot.

Une âme que tu éclaires,
C.
Aliénor souffla après avoir terminé cette lettre larmoyante au possible. Ce n’était pas du tout dans son caractère d’écrire des choses de ce genre. Mais elle espérait vraiment que ça touche la blonde. Mais soudain, l’idée qu’elle se soit trompée de cible traversa la tête de la fillette. Si les rumeurs étaient fausses, si cette fille était du même genre qu’Aliénor, et si elle aimait les filles ? Non. Elle avait bien entendu en salle commune elle avait bien fait son travail en amont. Ça allait marcher, ça devait marcher !

Batteuse des Hel's
J'ai plus de virilité dans mon petit doigt que toi dans tout ton corps.
Aliénor Delphillia 5ème année RP, Poufsouffle

13 mai 2020, 19:07
Admirateur secret  privé 
Elle ne savait pas quoi penser de cette lettre les jours étaient passés et elle n'avait pas répondu à cette admirateur qui commençait par la lettre C elle se dit que c'était forcément une blague car qui aurait pu lui écrire une lettre comme celle-ci elle trouvé ça vraiment étrange elle était à la fois effrayée et surprise elle se dit qu'elle irait voir à la volière s'il n'y avait pas une autre lettre c'est ton jamais.
Elle sortit donc de sa salle commune et pris la direction de la volière en chemin elle ne cesser de penser à ce qui allait se trouver dans la volière elle espérait y trouvait une deuxième lettre. Elle montait les escaliers doucement car elle avait un peu peur que quelqu'un d'autre se trouve aussi dans la volière que ferait-elle si c'était le cas elle aurait pu très bien tomber sur ce fameux admirateur. Ne voulais surtout pas faire de bruit au risque de se faire voir si quelqu'un se trouvait là-haut elle arriva enfin à la dernière marche de la volière pas de chance pour elle personne ne s'y trouvait elle était un peu déçu car elle aurait voulu trouver quelqu'un au moins elle verrait le visage de la personne qui lui avait écrit cette lettre.



mince personne n'est là ce n'est pas très grave je vais aller voir s'il y a une 2e lettre.

Elle avança jusqu'à la volière et vit une lettre elle l'a pris et vit qu'il n'y avait non plus pas de nom dessus encore elle décida de s'asseoir et de lire à nouveau cette lettre de ce fameux admirateur elle commença à lire quelques lignes puis s'arrêta.

ça doit être un dingue ma parole en plus il a l'air fou amoureux de moi c'est pas possible je vais peut-être lui répondre ça pourrait être marrant.



[Quote] cher C je ne sais pas qui tu es mais j'ai décidé de répondre à ta lettre cette fois-ci. Je suis à la fois effrayée et surprise j'ai trouvé ta lettre très jolie merci pour tes compliments cela m'a touché mais étant donné que je ne sais pas qui tu es je me demande si c'est pas une mauvaise blague que tu me fait. J'espère que ce n'est pas le cas j'ai beau être une jolie blonde je peux être très méchante si l'on me fait du mal donc si ce que tu as écrit dans cette lettre est la pure vérité je pense qu'il faudrait se rencontrer tôt ou tard où au moins que je sache ton prénom car toi tu connais le mien et moi non et je ne trouve pas cela très juste dans la prochaine lettre que tu m'enverras je souhaite savoir ton prénom merci encore pour tes compliments à très vite Izaline[Quote].

Elle était maintenant curieuse de savoir qui était cet admirateur elle allait attendre sa lettre avec impatience elle lui avait répondu avec ce qu'elle ressentait à ce moment là quand elle avait reçu la deuxième lettre car après tout elle n'était pas forcé de lui répondre mais étant très curieuse elle voulait absolument savoir qui il était en espérant que celui-ci ne lui fasse pas une mauvaise blague.
Dernière modification par Izaline Davis le 21 juil. 2020, 15:21, modifié 1 fois.

La vie c'est comme un livre , chaque jour tu tournes une page .

Todos tus sueños pueden hacerse realidad si tienes el coraje de perseguirlos.

"Seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin !" #PouffyFamily

14 mai 2020, 15:53
Admirateur secret  privé 
Aliénor fut ravie, en allant à la volière le lendemain, de voir une réponse d’Izaline. Sa journée était illuminée, elle lut la lettre rapidement. Elle semblait avoir mordu à l’hameçon, mais la jeune Delphillia restait encore sur ses gardes. Elle voulait un nom ? Un sourire carnassier se dessina sur les lèvres de la jeune fille, elle avait tout prévu et elle savait qu’en choisissant un Chems à première vue Célibataire, plutôt beau gosse et de la même maison ça collerait. En soi Aliénor ne voyait pas vraiment son camarade passer par le biais des lettres, mais elle ne l’avait jamais vu agir en amoureux transi, donc elle ne pouvait pas savoir et si Aliénor, qui le connaissait depuis 3 ans ne pouvait pas savoir, alors Izaline n’aurait certainement pas ce soupçon.

La troisième année fourra la lettre dans son sac et partit en cours, elle aurait toute la journée pour imaginer sa lettre et surtout observer la blonde qui devait être sur son petit nuage d’être ainsi aimé par quelqu’un. C’est toujours excitant non d’avoir un admirateur secret ? Et puis si ça n’était pas excitant ben tant pis ! Aliénor se serait amusée quelques temps.

Le soir en salle commune, vautrée sur un canapé comme à son habitude, la jeune fille était perdue dans ses pensées, réfléchissant aux bons mots pour cette lettre et imaginant la tête de sa camarade en apprenant que cet admirateur n’était nulle autre que Chems Daley. Justement celui-ci passa juste derrière le canapé d’Aliénor et la jeune fille ne put retenir un petit sourire en coin et une œillade dans sa direction. Un peu plus et elle passait pour une psychopathe qui avait envie de le tuer….

Une fois dans son dortoir, installée sur son bureau, Aliénor se lança.
Chère Izaline,

Tu ne peux savoir le bonheur qui m’a envahi en découvrant ta lettre, je n’espérais plus de réponses et pourtant la voici. Je découvre ton écriture délicate et ça ne fait qu’accentuer cette perception que j’ai de toi.
Aliénor avait du mal à comprendre comment elle faisait pour être aussi niaise dans une lettre. Mais c’est parce que tout cela n’était qu’un jeu pour elle, un jeu qui pouvait faire mal, mais elle n’en avait absolument pas conscience.
Je comprends que tu veuille savoir qui je suis et j’espère que lorsque je te le dirais tu comprendre pourquoi j’ai eu peur et je suis passé par ce biais.

Je m’appelle Chems Daley, je suis en troisième année à Poufsouffle. Tu as déjà dû m’apercevoir en salle commune. On ne dirait pas comme ça, mais dès que ça parle de sentiments tels que ceux que je ressens pour toi, je deviens assez timide. Les autres n’auraient pas compris.

J’aimerais en apprendre plus sur toi, quel est ta couleur favorite ? Ton plat préféré ? L’animal que tu aimerais avoir ? Ce genre de choses…

Merci pour ta réponse.
Une âme que tu éclaires,
Chems.
Aliénor laissa échapper un rire devant sa lettre, ça avait quelque chose de grisant que de se faire passer pour quelqu’un d’autre. Elle plia la lettre avec soin avant de la fourrer dans une enveloppe. Elle avait une nouvelle idée, elle donnerait la lettre à Izaline en personne, pour voir sa réaction en disant que quelqu’un lui avait demandé de lui donner.

Aliénor se coucha donc et le lendemain, elle partit directement en direction de la volière pour y attendre Izaline. Elle était certaine de la croiser là-bas vu qu’elle avait demandé l’emploi du temps des premières années à Deryn. La troisième année savait donc à quelle heure la blonde commençait. Elle attendait, debout en observant l’horizon en haut des escaliers de la volière, comme ça, elle était certaine de ne pas la rater.

Batteuse des Hel's
J'ai plus de virilité dans mon petit doigt que toi dans tout ton corps.
Aliénor Delphillia 5ème année RP, Poufsouffle

15 mai 2020, 14:54
Admirateur secret  privé 
Izaline se posait des tas de questions elle avait le cerveau qui bouillonnait , quant à son admirateur secret elle ne savait pas quoi penser de lui ,elle se dit que c'était forcément une mauvaise blague. Elle voulait absolument savoir qui se cachait derrière ces lettres mystérieuse,elle resta donc sur ses gardes malgré qu'elle soit impatiente de savoir qui c'était. Il était temps pour elle d'aller se coucher elle verrait bien demain matin si une autre lettre se trouvait à la volière elle décida malgré tout de rester vigilante.


Elle se met donc sous ses draps et au lieu de dormir elle commença à réfléchir à qui pouvait être ces lettres surtout qui pouvait les avoir écrit .


qui est donc ce C .

Elle commença à se parler à elle-même elle essayait de se remémorer sa journée pour voir si quelqu'un la suivait dans les couloirs pendant les cours mais hélas elle ne trouve personne du moins personne ne l'avait observé avec attention ces jours-ci. Plus elle réfléchissais plus son cerveau bouillonnait elle commençait à avoir un mal de tête horrible vu qu'elle ne trouvait pas le sommeil elle décida de descendre à la salle commune pour s'aérer la tête mais hélas ça ne servait pas à grand-chose elle était au même point que dans son lit elle décida donc de retourner dans son lit au bout de plusieurs minutes plusieurs heures elle s'endormit le lendemain matin elle avait un mal de tête pire que la veille. Elle se réveilla et alla directement dans la salle de bain pour se préparer elle était très impatiente d'aller à la volière pour voir si une lettre l'attendait encore.
Une fois prête elle prit la direction de la volière elle accéléra le pas sans prendre le temps te regarder si quelqu'un était entrain de la suivre. Car le fameux C aurait pu très bien être dans les couloirs à l'observer pour voir si celle-ci se rendait à la volière récupérer une lettre. Elle tourna la tête mais personne ne la suivait elle monta donc les escaliers pour arriver en haut de la volière. Là elle vit une jeune fille plus vieille qu'elle qui attendait en haut des marches elle n'y prêta pas vraiment attention.
Peut-être qu'elle attendait un ami ou une amie.


Vite vite que je me dépêche j'ai hâte de savoir qui est ce monsieur C.

La vie c'est comme un livre , chaque jour tu tournes une page .

Todos tus sueños pueden hacerse realidad si tienes el coraje de perseguirlos.

"Seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin !" #PouffyFamily

16 mai 2020, 12:45
Admirateur secret  privé 
Alors qu’elle laissait son regard caresser l’horizon qui dévoilait tout l’univers sous le soleil qui s’élevait doucement sur son royaume, la jeune fille entendit un bruit caractéristique de pas s’approchant d’elle. Elle se tourna afin de vérifier l’identité de cette personne et un sourire fendit son visage quand elle reconnu la petite blonde. Izaline Félix, la cible de la jeune Delphillia, l’être soi-disant aimé de Chems. Son jeu prenait une tournure que même Aliénor ne contrôlait pas, elle était vraiment dans son personnage et elle ne voyait pas qu’elle jouait avec de potentiels sentiments. Izaline ne regarda presque pas la troisième année, ce qui était normal en soi, elle venait chercher du courrier d’un admirateur secret, elle n’allait pas s’arrêter sur Aliénor.

-Hey Izaline !

D’un ton enjoué, Aliénor apostropha la première année et accompagna ses paroles d’un geste de main. Elle était dans son rôle, elle ne voulait pas en faire trop, mais la curiosité était normale dans ce genre de moments. Elle voulait impérativement voir la réaction de sa camarade de Poufsouffle.

-On m’a donné ça pour toi.

Aliénor lui tendit la lettre en souriant. Une enveloppe toute simple, sans surplus, comme toutes celles d’avant. Elle mettait déjà la dose de niaiserie dans le contenu de la lettre, elle n’allait pas non plus dessiner des petits cœurs sur l’enveloppe…ça la tuerait certainement.

Une fois que sa camarade eut prit l’enveloppe, Aliénor se recula d’un pas, le regard toujours fixe sur la blonde et un sourire en coin sur les lèvres. N’importe qui serait curieux à sa place, c’était une réaction normale non ? Et puis au pire Izaline partait sans ouvrir la lettre pour l’ouvrir seule et Aliénor n’aurait plus qu’à attendre la prochaine lettre pour en savoir plus. Mais elle espérait vraiment voir sa réaction. Elle imaginait déjà la voir rougir en s’imaginant dans les bras de son beau Chems. Aliénor se mordit l’intérieur de la joue pour ne pas rire devant son imagination débordante. Son esprit était vraiment indiscipliné, elle devait régler ça…

Batteuse des Hel's
J'ai plus de virilité dans mon petit doigt que toi dans tout ton corps.
Aliénor Delphillia 5ème année RP, Poufsouffle

16 mai 2020, 20:05
Admirateur secret  privé 
Une fois arrivé en haut des marches elle fut interpellé par la jeune fille qui était là elle l'appela par son prénom Izaline fut très surprise car elle ne la connaissais pas elle était beaucoup plus vieille qu'elle c'était sans doute une troisième où une quatrième année elle ne savait pas et elle ne l'avait jamais croisé auparavant. Elle lui tendait une lettre à la main Izaline ne savait pas trop quoi penser elle resta là un moment à la regarder sans savoir quoi lui dire.


il ne me semble pas te connaître qui es-tu? et pourquoi me donnes-tu cette lettre je ne comprends pas trop.

Elle ne comprenais absolument pas ce qui se passait pourquoi cette jeune fille avait une lettre à lui remettre elle trouvait vraiment là situation bizarre.


Pour moi tu es sûr j'aimerais bien savoir qui t'a remis cette lettre .
Est quel est ton nom s'il te plaît.


décidément elle recevait du courrier c'est temps-ci entre ce monsieur C qui lui envoie des lettres d'amour et cette jeune fille elle trouvé la situation vraiment bizarre elle accepta malgré tout de prendre la lettre déjà parce qu'elle était curieuse de savoir qui lui avait écrit et surtout ce qu'elle contenait.


merci c'est gentil de ta part tu pourras remercier la personne qui t'a confié ce courrier et lui dire qu'elle est entre bonnes mains.


La jeune fille resta alors là debout elle avait reculé de quelque pas mais elle était resté dans la tour peut-être attendait-elle une réponse Izaline elle le savait pas encore. Elle alla voir s'il n'y avait pas une autre lettre car c'était ce qu'elle était venue chercher à la base hélas il n'y avait rien à la volière c'était de plus en plus bizarre même étrange elle se retourna vers la jeune fille avant de lui dire.


excuse-moi de te déranger mais est-ce que la personne qui t'a donné cette lettre serait quelqu'un dont le prénom commence par la lettre C.


elle était forcée de lui poser cette question étant donné qu'il n'y avait pas de lettre à sa volière.


j'espère que ce n'est pas une mauvaise blague de Monsieur C car je ne trouve pas ça drôle cela m'énerve plus qu'autre chose.


voyant que la jeune fille ne lui répondait pas elle décida de partir de la volière et d'aller lire ce que contenait cette lettre elle descendit les quelques marches et alla s'asseoir sur un banc pour la lire.
En ouvrant la lettre elle compris que c'était une lettre de ce monsieur C comme elle l'appeler elle commença à lire les quelques lignes et s'arrêta. Monsieur C avait un prénom il s'appelait Chem Daley c'était un Poufsouffle il était en 3e .

[color=#FF00FF]
c'est une blague c'est pas possible un 3e année qui tombe amoureux d'une première année j'aurais tout entendu faut vraiment que je trouve ce Chem ,quitte à
aller devant le dortoir des garçons à l'attendre et a demandé qui il ,est vu que c'est un Poufsouffle je n'aurais pas de mal à le trouver et j'attends ces explications car je trouve cela vraiment bizarre je sais que le coup de foudre sa arrive mes de là à tomber amoureux d'une première année c'est bizarre vraiment bizarre.


Elle décida de retourner dans son dortoir et de répondre à ce Chem car après tout il lui avait posé quelques questions et elle avait envie d'y répondre juste pour voir si à son tour elle aurait des réponses.

La vie c'est comme un livre , chaque jour tu tournes une page .

Todos tus sueños pueden hacerse realidad si tienes el coraje de perseguirlos.

"Seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin !" #PouffyFamily

18 mai 2020, 21:17
Admirateur secret  privé 
Observant la jeune fille, Aliénor s’appuya contre la rambarde de pierre et croisa les bras sur sa poitrine, elle répondit simplement « Aliénor » à la première question de la blonde. Ca embêtait un peu la troisième année, après tout, elle n’était pas là pour parler d’elle, mais bien pour observer la réaction de cette fille en sachant que le garçon qui en pinçait pour elle était nulle autre que la vedette des dortoirs Chems Daley. Aliénor avait déjà entendu des filles parler de lui et de son merveilleux charme. Izaline faisait peut-être parti de ses filles, ce qui serait encore plus drôle.

Puis elle posa la question de l’identité de la personne qui avait filé cette lettre à la jeune Delphillia. Mais Aliénor ne répondit que par un haussement d’épaules, elle n’allait pas tout lui spoiler quand même et puis ce serait un joli mensonge et elle savait que son œil bleu avait bien du mal à mentir… Mais malgré tout, la jeune fille arqua un sourcil quand l’autre évoqua une potentielle blague. Aliénor fronça les sourcils décroisant les bras pour les placer de chaque côté de ses hanches accrochés à la rambarde. Avait-elle compris ? La troisième année ne voulait pas attirer l’attention sur elle alors elle haussa les épaules en faisant une moue la plus interrogative possible. Mais alors qu’elle s’apprêtait à répondre, la blonde partit comme une furie de la volière, descendant les marches en troisième vitesse. Aliénor resta un peu bête devant cette réaction, elle ne s’attendais pas vraiment à ça. Afin de ne pas être trop suspecte, elle descendit les marches doucement, comme n’importe qui le ferait. Mais alors qu’elle l’aperçut un peu plus en bas sur un banc, celle-ci se leva l’air déterminée et repartit en direction du château.

-Mais qu’est-ce qu’elle fout ?

Soudain, une idée traversa la tête d’Aliénor. Elle secoua la tête de droite à gauche, elle n’allait pas voir Chems ? Non, non, non…. La jeune Delphillia accéléra le pas pour essayer de rattraper Izaline, mais elle marchait vite la petite et elle avait une bonne avance sur la jeune Delphillia. Elle accéléra encore, tournant dans les couloirs en frôlant les murs. Elle manqua de percuter une jeune fille, qui devait avoir un an de moins qu’elle. Mais elle ne devait pas perdre Izaline de vue. Elle passa devant la grande salle où tout le monde était en train de manger. Elle espérait secrètement que Chems ne repasse pas par la salle commune après son petit déjeuner, mais c’était peu probable, il fallait bien qu’il prenne ses affaires. Aliénor imaginait déjà la catastrophe quand Izaline allait croiser Chems… D’ailleurs Aliénor ne vit que la porte de la salle commune se refermer. Elle se rua dessus pour la rattraper avant qu’elle ne se ferme mais ce fut un échec. Elle entra et remarqua Izaline non loin de la porte du dortoir des garçons. Aliénor ne savait pas quoi faire. Elle se posta dans un coin pour réfléchir à un moyen pour éviter cette cata quand…

Le souffle de la jeune Delphillia s’arrêta quand Chems fit son apparition en salle commune.

-Putain pourquoi tout va si vite ?

Elle parlait pour elle, mais elle avait vraiment peur de ce qui pouvait se passer. Et si elle ne disait rien, qu’elle partait comme si de rien était ? Mais non la première année venait de recevoir sa lettre de la main de la troisième année, elle était grillée, grillée…

@Chems Daley

Batteuse des Hel's
J'ai plus de virilité dans mon petit doigt que toi dans tout ton corps.
Aliénor Delphillia 5ème année RP, Poufsouffle

31 mai 2020, 05:56
Admirateur secret  privé 
« Pas là... pas là non plus... » Chems leva le nez sur la grande horloge des dortoirs et jura. Pourquoi le temps couraient avant les cours et avançait au ralentit pendant ??? « Satané rappel tout de... ah ! » Le voila! Caché dans un coin sombre entre un miroir et une plante, bien marqué par la spirale noir que le poufsouffle avait dessiné au marqueur pour le différencier de celui des autres. Il le retrouvait vraiment toujours dans des endroits improbables. Chems aurait presque entendu la voix de Jeff lui dire "Si tu le rangeais mieux" et il aurait, comme d'habitude, choisit de l'ignorer ou de mettre la faute sur quelqu'un d'autre (parce qu'au fond, il savait que son pote avait raison mais que ça lui faisait mal de l'admettre après avoir tant de fois ri au nez de sa maniaquerie). S'abaissant pour le récupérer, le troisième année marqua une pause avant que ses doigts ne touche la sphère transparente et vide seulement pour prendre une profonde inspiration par le nez. Le moment de vérité, décisif, déterminant déjà la potentialité des problèmes qu'il pourrait rencontrer dans la journée. Mais Chems était assez confiant aujourd'hui, il avait fait tout ses devoirs cette fois.

Dès qu'il y eut contact, le rappeltout se remplit de sa fumée blanchâtre pendant que le troisième année se redressait et marchait vers la porte donnant sur la salle commune direction son premier cours de la journée. La matière vaporeuse de l'objet au creux de sa paume dansait, tournoyante dans son étroite prison de verre. C'était un peu effrayant de se dire qu'elle fouillait sa mémoire rien qu'à travers un contact entre sa peau et la surface de son contenant. La magie était aussi fascinante que mystérieuse, et parfois... terrifiante en quelque sorte. Les yeux toujours sur cette curiosité sphérique, Chems ouvrit la porte, connaissant le chemin pour au moins sortir des dortoirs et de la salle commune sans avoir besoin de le regarder systématiquement. Le blanc immaculée commençait à prendre des teintes roses, menaçant sérieusement sa tranquillité d'esprit.

Tant absorbé par son rappeltout, il ne vit pas de présence dans sa vision périphérique jusqu'à en avoir une à quelques centimètres de son visage, manquant de lui rentrer dedans de face.

- Woups, s'cuse... s'cuse, trébucha-t-il en reculant rapidement. Ladite présence n'était pas bien grande, et son gabarit ne criait pas la robustesse non plus. Chems aurait parié que la petite blonde était en première année. Si il l'avait percuté comme ça, il l'aurait faite tomber, et violemment. « Tout va bien? J'tai pas marché sur les pieds? »

- Daley la porte ! gronda une voix de l'intérieur du dortoir des mecs, déviant l'attention de Chems le temps d'étouffer la voix du râleur en fermant l'accès au dortoir comme il oubliait de le faire à chaque fois.

In my defense, I was left unsupervised
5ème année RP - Game On