Inscription
Connexion

25 août 2020, 14:08
De Océan à Ourson Brun  PV   RPG ++ 
Juin 2045

Je ne sais pas à qui adresser cette lettre. A celui qui me lira. Qui me répondra. Tu t'appellera comme tu veux. Prends juste le temps de me lire. S'il te plait.

Je nage dans un océan d'incompréhension dans lequel je vais me noyer. Comment a t'on pu arriver là ? Pourquoi ca tombe sur moi d'être dans cette époque foutue, fichue, gachée ? Pourquoi tout le monde se fait la guerre ? Et pourquoi les sorciers n'arrivent pas à admettre que les moldus c'est aussi eux sans baguette ? Pourquoi est ce qu'on peut pas vivre en paix ? Pourquoi les sorciers méprisent les moldus et les cracmols ? Comment a t'on pu en arriver là ? Il a eu un temps ou la pire insulte était sans de bourbes, est ce que c'est vrai ? Et pourquoi je blâme mais comprend les moldus de se montrer cruels avec les sorcier ? Flûte, je soutien même pas mon camps !! Je comprend que les moldus aient peur. Comment on réagirait, nous, si on apprenait du jours au lendemain que des humain plus puissants mais pas plus intelligents que nous avaient des pouvoirs magiques qui pouvaient nous tuer, qui nous prenaient de haut et nous faisaient à l'occasion du mal ? Je m'en veut de les comprendre, j'ai l'impression de trahir Poudlard, et tout les innocents sorciers qui ce sont fait tuer. Et je blâme les enlèvements de moldus. C'est normal ? Pourquoi on pourrait pas faire la paix ? Je dois en penser quoi, moi ? Je n'ai jamais poser la question à personne. Et je te la pose, toi car je ne te connait pas et ne sais pas qui tu est. Tu ne sais pas qui je suis. Pourquoi ma soeur ne pourra jamais faire partie d'un monde ? Pourquoi est elle obligée de faire partie de la déchirure ? Moi j'ai l'impression d'être la seule à me poser ces questions, on peut pas en parler, on en parle pas. Mais j'ai besoins d'une réponse. D'une discussion, peut être. Alors je t'écrit, parce que je ne te connait pas. J'espère que tu vas me répondre. J'ai besoins d'en parler, de savoir. Mais je peux pas le faire comme ça. Je vais confier cette lettre à un hibou, en espèrant qu'il soit assez intelligent pour te trouver, toi. Je n'ai rien à perdre.
Bon, là, Magdaleen a l'esprit en fusion, toutes les questions qui la tracassent et qu'elle se posent sont là, mais les prochaines lettres serons surement plus tournée sur la discussion.
Passe une meilleur journée que la mienne,


Image
Sur l'enveloppe était marqué "à celui qui recevra ce hibou". Elle l'avait rédiger la veille au soir, dans son dortoir de Serdaigle, tout de bleu décoré, et ne l'avait pas relut. Sinon, elle l'aurait détruite. Elle n'aimait pas ces mots, les trouvait stupides, sans âmes. C'était comme ça.

Magdaleen monta les marches de l'escalier menant à la volière. Elle chercha un hibou. elle finit par en repérer un, appartenant à l'école. il lui parut plus intelligent que les autres. Tant mieux. C'était un hibou Grand Duc, mais il était petit. Elle sortit de sa poche un petit morceau de sucre.

-Tout doux ..... Viens là, toi ? Tu es beau tu sais ? Tu aime le sucre ?

Elle laissa le hibou venir a coté de sa main et picorer le sucre. Elle n'aimat pas trop cet épisode, ayant trop peur de se faire mordre.

-J'ai une petite mission pour toi, d'accord ? Tu va rester ici, et tu donnera ma lettre a quelqu'un qui acceptera de me répondre. Et qui ne soit pas anti moldu. Tu donne a quelqu'un qui acceptera de m'aider. Gentil .

Elle entendit des pas dans l'escalier menant à la volière.

-Bon, je me sauve. a bientot, Petit Duc !

Elle elle partit à pas pressé, regardant ces pieds. Elle refusait d'admettre en son fort intérieur qu'elle espèrait une réponse à tout prix
Dernière modification par Magdaleen Roseberg le 8 nov. 2020, 18:23, modifié 5 fois.

Compte non actif

27 août 2020, 01:42
De Océan à Ourson Brun  PV   RPG ++ 
Cette matinée avait été assez longue, Ewen se dirigea machinalement vers la grande salle pour pouvoir prendre son déjeuner et se reposer. Il espérait avoir un peu de calme, n'ayant pas spécialement envie de parler à qui que ce soit. Les examens de fin d'année l'épuisaient au plus haut point et il attendait avec impatience de pouvoir s’asseoir loin des parchemins et autres livres de cours.

Voulant manger seul, il se dirigea vers une des tables des Poufsouffles à l'écart des autres mais se fit alpaguer par plusieurs de ses camarades. Ne sachant jamais dire non, il les rejoignit et commença à prendre son déjeuner: le groupe de garçons débattaient autours de leurs examens respectifs ne sachant pas s'ils avaient réussis ou non.

Alors que le jeune brun commençait à entamer son assiette, une volée de hiboux fit son apparition pour donner à qui de droit les lettres, cadeaux et autres colis en tout genre. Ewen n'attendait rien de spécifique et continua de manger tranquillement, sans s'attendre à ce qu'un Grand-Duc se posa devant son assiette en écartant tout sur son passage.

Sursautant, il regarda droit dans les yeux le rapace et y vu une lettre. Il avait passé cette dernière de ses griffes à son bec et attendait patiemment que le garçon la récupère. Fronçant des sourcils tout en se demandant qui pouvait bien lui envoyer une lettre, il la récupéra et remercia le Grand-Duc par un bout de viande qui traînait dans son assiette. L'animal n'attendit pas plus longtemps et s'envola, retournant d'où il était venu après avoir ingurgité la nourriture.

Revenant à la lettre mystérieuse, Ewen inspecta ses deux faces: aucun destinataire précis y était écrit, ni information quand à celui ou celle qui l'avait envoyé. Les garçons de la table continuaient de parler et celui assis à la droite du brun commençait à poser des questions quant à la personne qui aurait pu lui écrire et ce qu'il y avait dedans. Voulant garder ça pour lui et par timidité, il s'excusa auprès d'eux et se leva de la table pour rejoindre un des murs de la salle et lire loin des regards indiscrets.

A l'écriture très efféminée, Ewen comprenait que son interlocutrice était tiraillée par les événements en dehors de Poudlard et le combat qui était mené entre sorciers et non-sorciers. Seulement, Ewen n'y voyait que des questions rhétoriques, pour la plupart. Le reste il n'avait pas réellement de réponses à apporter. Cependant il se promit d'y répondre le soir même, rentrant plus tôt dans le dortoir des garçons pour écrire calmement en début de soirée.

Mes salutations, Océan.
Je ne sais pas comment t'aider ni si cette lettre pourra t'apporter une aide quelconque, mais tu te doute bien que si je t'écris c'est que j'ai en effet reçu la tienne part un Grand-Duc. Mais la réponse me parait simple de mon côté, étant d'une famille de sang mêlée, il n'y a pas vraiment de camp à choisir. On ne peut que prôner une sorte de paix entre les deux mondes et essayer de faire comprendre aux autres qu'il faut arrêter ce combat inutile. Personne n'en sera gagnant et je ne vois pas comment cela pourrait se terminer autrement s'ils ne s'arrêtent pas là.

Je comprends tout comme toi les deux côtés, et ce qu'ils pensent. Enfin, je crois.. je ne suis pas sûr. Mais je sais que les deux agissent par la crainte et aussi par la haine. Entre ceux qui ont peur de ce que l'autre peut leur faire, et ceux qui ont toujours eu cette sorte de haine pour l'autre monde parce qu'ils n'arrivent pas à les comprendre et ne pensent qu'à ses différences.

Pour ce qui est de ta sœur, on ne peut qu'espérer que cette "déchirure" ne dure pas longtemps et qu'elle n'ai aucun choix à faire. Qu'elle puisse profiter des deux mondes à travers toi qui est une sorcière. Il n'y a aucune trahison à douter des choix que certains sorciers ou non-sorciers ont prit. Il serait même stupide de foncer tête baissé pour un des camps. On ne devrait pas avoir à faire un choix puisque nous vivons tous sur la même planète après tout et je ne nous vois pas l'un sans l'autre. Même si je comprends pourquoi les deux mondes voudraient se débarrasser de l'autre, toujours par cette sorte de crainte ou des idées assez racistes. Toujours à cause de nos différences à dire vrai.

Puis chacun ont des arguments solides pour se défendre j'en ai bien peur. Et ce combat n'est pas légitime, il ne devrait pas exister. On a déjà pu voir les dégâts à l'aide de nos livres d'histoire avec la guerre entre les sorciers et les gobelins. Je n'ose pas imaginer une guerre ouverte avec nos deux mondes et j'espère bien que cela n'arrivera jamais.

Je répondrais avec plaisir à tes prochaines lettres, espérant que tu trouves une réponse à tes soucis,


Ourson Brun
Ewen avait écrit ces derniers mots, laissant sa plume écrire sur son parchemin. Lâchant ses pensées en faisant couler l'encre sans retenu. Il avait sourit en se rappelant de ce surnom, surnom que lui avait attribué une Gryffondor de deuxième année lorsqu'il la rencontra pour la première fois.
Se relisant, il fit sécher l'encre et plia son parchemin dans une enveloppe: comptant la redonner au Grand-Duc pour lui demander de revoir la personne sous le nom de Océan. Il ne savait pas réellement si c'était le début d'une longue discussion mais prenait plaisir à lui répondre: de pouvoir être utile à quelqu'un dont il ne connait l'identité.
Dernière modification par Ewen Agnew le 31 août 2020, 23:49, modifié 1 fois.

Chevalier Oignon d'Hurlevent et wqt nocturne
Fantôme en chef gifeur des Bôs Debilus - #38761d| 3ème année RP

29 août 2020, 11:49
De Océan à Ourson Brun  PV   RPG ++ 
@Ewen Agnew , désolée du retard :lookdown: Je fais mieux la prochaine fois !


Magdaleen reçut la lettre le lendemain. Elle était montée en toute hâte, manquant de se fouler la cheville dans les escaliers.
Arrivée à la volière, elle chercha des yeux son hibou préféré. Il était là, sur un perchoir. Quant il l'apperçut, il voleta tranquillement en sa direction. elle retint son souffle. Oui, il avait une lettre !
Mais d'abord, la récompense au coursier.

- Tient, Petit-Duc ! J'ai pris ça pour toi. Quoi de mieux qu'un morceau de sucre ? Tu va grossir, tu sais ? A faire des aller retour entre Poudlard et Poudlard !

Elle commençait à sentir une afinitée entre le hibou et elle, comme ci il avait deviner l'importance que ce courrier avait pour elle.

- Tu a bien choisit ? Tu peux me la donner ? La lettre ? Oui, c'est bien !

Il lui laissa tomber dans la main une enveloppe. Elle choisit de ne pas l'ouvrir tout de suite. Elle le feari dans son dortoir, à l'abri des regards.

-Bon, petit Duc, j'y vais. je reviens demain avec la réponse. A bientôt !

Et elle quitta la volière, l'enveloppe dans les mains. Elle n'allat pas déjeuner. Elle n'avait pas faim. Elle fila dans son dortoir, et, fébrile, elle ouvrit l'enveloppe.

Apparemment, son correspondant se posait moins de question qu'elle. Mais il était Sang-Mélé. Interessant. Il avait vécut chez les moldus avec un parent sorcier ou l'inverse ? Bonne question. Elle était entièrement d'accord avec le deuxième paragraphe. Sauf un mot. Haine. ce n'était pas comme cela qu'elle l'interprêtait. Mais peut être avait t'il raison. Ou pas.

Visiblement, il ne comprenais pas Lucy. A cette pensée, Magdaleen redevint très triste. Il ne comprenait pas. Il ne pouvais pas comprendre. Profiter des deux mondes ? Elle était chassée par les deux. Elle ne savait même pas si elle voudrait lui parler. Cracmolle dans une famille de sorcier, coupé du monde moldu. Mais d'une certaine façon, son point de vue la réconfortait. Il pensait que cela allait s'arranger. Même si elle n'y croyait pas, cela faisait du bien.

"Chacun ont des arguments solides pour se défendre". C'était vrai et faux à la fois. Mais cela lui ouvrait une horizon de possibilités. Personne n'avait entièrement tord. Ou tout le monde. a voir.

La signature lui donna à penser. Ourson Brun. Drôle de nom. Mais après tout, Océan, c'était pas mieux. Cette idée la fit sourire.

Elle attendit le soir pour répondre. le temps de se remettre les idées en place. Assise dans son lit, elle rédigeat posément sa réponse.
Je te souhaite le bonjour, Ourson Brun,

Je dois te dire que ta lettre m'a fait très plaisir. Vraiment. Je te remerci d'avoir pris le temps de te répondre. Dans l'ensemble, je suis d'accord avec toi. C'est tellement dommage que les moldus et les sorciers ne s'entendent pas bien, les deux mondes ont tellement de choses à s'apporter ! Mais je pense que ils ne se sont jamais entendus. Dès qu'il y a eu des sorciers, il y a eu une mésentente avec les moldus. J'ai l'impression qu'elle existera toujours, et qu'elle a toujours éxister, qu'on peut juste la réduire. Il y a eu trop de mésentente. de victimes des deux cotés. Et trop de mépris. Mais j'aimerai vraiment qu'il en sois autrement. La guerre est un immense gachis. Et j'ai l'impression qu'on court au désastre. La situation s'envenime de jour en jour. Tel est mon ressenti. Mais j'aimerai me tromper.

Pour ma soeur, elle ne profitera jamais. Parce qu'on lui a promit Poudlard, la sorcellerie, les baguettes ... Et que au final c'est non. A la place, du mépris des deux camps. Les sorciers la mépriserons. Et les moldus lui en voudront parce qu'elle a des liens avec les sorciers. Elle ne connait rien des moldus ! et elle ne fais plus partie des sorciers. Je n'ose plus lui écrire. J'ai trop peur qu'elle le prenne mal. Que cela remue le couteau dans la plaie. Je devrais tu crois ?

Parfois, je me dis qu'être sorcier, c'est gagner à une loterie. Il y a une chance sur mille, et on peut te dire : "ticket gagnant, tu est une sorcière !" Ou : "Non, désolé, ce n'est pas pour toi". J'ai gagné et ma soeur a perdu. C'est injuste. Parfois, j'en veut un peu au nés-moldus qui n'ont rien demandé, qui n'espèraient rien, et qui on gagnés alors que ma soeur, qui le voulait tant, n'a rien eu. Je sais, c'est bête. C'est pas leur faute. Mais je peux pas m'en empêcher.

Tu a de la chance de pouvoir connaitre les deux mondes aussi bien. Si ce n'est pas indiscret, tu a grandi chez les moldus ou chez les sorciers ? J'ai une question: C'est qui le premier moldu, actuellement ? Je n'ai rien trouvé dessus. et quelle est sa position. Mais bon, avec Parkinson, c'est pas gagner.

Un jours, j'aimerai bien aller chez les moldus, en tant que sorcière. Sans avoir à me cacher. Mais quelque chose me dit que ce n'est pas pour maintenant.

Je suis heureuse de pouvoir discuter avec toi, Ourson Brun, de ces choses là.

Passe une bonne journée,


Image
Le lendemain, elle monta à la volière.

-Tient, Petit duc. Tu le donne à celui qui a répondu, hein ? Ne te trompe pas surtout ! La prochaine fois, tu m'apporte sa lettre ? Pour changer ? Tient, la voici. Ma lettre, je veux dire. A bientôt !

Et elle sorti déjeuner. elle attendait déjà la réponse d'Ourson Brun, même si elle savait pertinament que ce n'était pas pour tout de suite. Après tout, l'espoir fait vivre, non ?

Compte non actif

1 sept. 2020, 13:02
De Océan à Ourson Brun  PV   RPG ++ 
La nuit dernière avait été mouvementée, faute de ne pas avoir fait son devoir en avance pour son prochain cours de défense contre les forces du mal. Il s'était donc retrouvé avec Jill Anders à errer dans les couloirs lors du couvre-feu pour rejoindre la salle d'étude du cours en question. Une intrus de la maison Gryffondor avait fait irruption dans la salle et pu les aider à finir plus vite, créant par la même occasion un brouhaha en lançant un sortilège contre le plafond. La peur de se faire attraper étant présente, ils rejoignirent leurs dortoirs respectifs aussi vite que possible et le jeune garçon en profita pour écrire son devoir une nouvelle fois au propre sur un parchemin, enfin prêt pour le lendemain et obtenir la note maximale.

Après avoir passé sa matinée en cours et à rendre le fameux devoirs, Ewen alla comme tous les autres élèves dans la grande salle pour déjeuner. Et encore une nouvelle fois, il fut surprit de voir le même Grand-Duc se présenter devant lui deux jours plus tard avec une lettre en sa possession. Cette fois-ci, il n'eu aucun doute et devina que c'était la réponse de la fameuse Océan. Et de la même façon qu'il s'y prit la dernière fois, il donna de quoi manger tout en le remerciant et prit la lettre pour la ranger dans son sac. Se promettant d'y répondre à la même vitesse que son interlocutrice, il continua de manger et était déjà pressé que la journée se finisse pour lire la suite de leur discussion interposée.

La demi-journée fut particulièrement lente et Ewen pu enfin lire la lettre dans le calme d'une des bougies de la salle commune de sa maison, assis sur une sorte de petit pupitre tout en préparant son encrier et sa plume. Lisant chacun des mots pour ne pas faire de mauvaises interprétations, le garçon essaya de comprendre ce qui lui était adressé et espérait répondre correctement à ce qu'elle attendait. Mais sans le savoir il avait répondu la première fois d'une manière assez maladroite, n'ayant pas les même problèmes que la jeune fille et n'ayant donc pas la même perception sur le sujet.

Il se repositionna sur sa chaise en s'apprêtant à répondre, plaçant ses mots d'enfant sur cette lettre tout en essayant de varier son vocabulaire.

Bien le bonjour à toi aussi Océan,

Il est vrai qu'à chaque fois qu'un moldu voit un sorcier, il prend peur et essaie de le tuer ou s'enfuira simplement. J'imagine que c'est ça, comme je te l'ai écrit dans ma précédente réponse, ponctuée par cette incompréhension et le manque d'informations qu'ils ont sur les sorciers. Après tout, les gens ont toujours réagit de cette façon face à l'inconnu et essayaient d'y trouver des réponses, bonnes ou fausses.

Pour que les moldus acceptent l'existence des sorciers, il faudrait leur apprendre ce que nous sommes et qu'il ne faut pas voir en nous une menace. Mais c'est un travail qui demandera beaucoup de temps et d'acceptation. Mais comme la politique s'y mêlera sans aucun doute, cela va prendre encore plus de temps qu'il n'en faut et certains joueront avec l'incompréhension qu'ils ont sur nous pour nous diaboliser. Et je partage ton avis sur la situation, ça n'annonce rien de bon j'ai l'impression.

Pour ce qui est de ta sœur, tu devrais continuer à lui écrire: après tout vous faites partie de la même famille et je ne pense pas que ce soit une bonne idée de ne pas lui écrire. Sinon elle risquerait d'être vraiment tout seul et je pense qu'elle compte sur toi en ces temps compliqués.

J'ai pu grandir au sein des non-sorciers, mes parents trouvaient ça important que j'apprenne des deux mondes. J'ai donc étudié comme tout autre enfant dans des écoles et mon père était là pour m'apprendre plusieurs choses sur le monde magique et les sorciers, mais pas trop non plus. Et j'espère autant que toi que les sorciers pourront à nouveau se mêler au sein du monde des non-sorciers, comme l'inverse qui sait ?

Passe toi aussi une bonne journée !


PS: si ta question était de savoir qui était le premier ministre, je ne saurais même pas le dire. Tout le monde l'appel de cette façon. Il faudrait que je demande à mon père, il doit le savoir.



Ourson Brun

Prenant à nouveau le temps de se relire avant de plier le parchemin: Ewen s'assura avoir répondu aux questions de Océan, évitant par ailleurs ce qu'elle disait sur la loterie. Il n'avait pas vraiment d'avis dessus et pensait simplement que la sélection se faisait de manière naturelle et que personne ne pouvait y faire grand chose. Il comprenait cependant sa frustration et la partageait inconsciemment. Après cette nuit de sommeil qui était le bienvenue, le jeune brun s'assurerait de remettre la lettre au même hibou à la volière.

Chevalier Oignon d'Hurlevent et wqt nocturne
Fantôme en chef gifeur des Bôs Debilus - #38761d| 3ème année RP

7 sept. 2020, 18:53
De Océan à Ourson Brun  PV   RPG ++ 
Quant Petit Duc arriva, Magdaleen déjeunait seule à la table des Serdaigle. Depuis que Mathilda était partie. Toute seule. En silence. Alors qu’elle aimait parler. Mais cela faisait plus d'un moins maintenant, et elle n'avait toujours pas l'habitude. Elle devrait s'y faire pourtant. On ne lui parlait pas. C'était pour cela que sa correspondance avec Ourson Brun lui tenait tellement à coeur. Elle commenca à répondre en finissant son déjeuner, ses devoirs étants près pour la note Optimale, et n'ayant plus de travail scolaire à finir. Elle s'arrêta pour se rendre en cours. Puis la finit au déjeuner, tout en mangeant, seule à la table de Serdaigle.

Le hibou fut acceuilli ave joie.

-Tient, petit Duc : du sucre ! Et du bacon ! Tu aime ? Il est un peu grillé, d'accord, maus .. Eh, bé, tu l'a avalé tout rond ! Tu en reveut ? C'est gentil de m'avoir apporté la lettre ! Tu me la donne ? Avant qu'elle sot tachée de graisse ? Merci !

Elle lut attentivement la lettre. Il avait le même ressenti qu'elle. "Pas trop non plus " ? Elle s'interrogeat sur le sens de cette phrase. Il n'avait pas développé. Etrange. Mais tout s'explique un jour.
Bonjour Ourson Brun,

Ma formulation est moins amusante qu’avant. C’est peut être parce que aujourd’hui je suis moins drôle. Bonjour, c’est Banal. L’inverse de mon prénom. J’espere que tu a des amis. Non, ne fais pas attention à ce que je viens d’écrire, ce n’est pas ta faute si aujourd’hui j’ai un nuage noir. Je vais essayer de faire mieux. J’ai écrit à ma sœur, d’ailleurs, si cela t’interesse. Je n’ai pas encore u de réponse. Je dois te remercier, car sans toi je ne l’aurai pas fait.

A la lecture de ta lettre, qui m’a fait énormément plaisir, j’ai eu quelques questions : quant tu est arrivé «  définitivement » chez les sorciers, c’etait Aussi bien que promis ? Je veux dire, tu n’a pas eu de regret à quitter le monde moldu ? J’ai du mal à imaginer ce que cela peut être. Pourquoi ils disent « Premier ministre », les moldus? Je sui juste curieuse, ce n’est pas pour critiquer.Si tu a eu la réponse de ton père, tu permets la transmettre? Pour savoir.

Je ne sais pas si il y a beaucoup de gens comme nous. Qui sont pacifiste, je veux dire. Parce que sinon, son est peut être pas fichu. Mais c’est mal parti. Je ne comprend pas commentParkinson raisonne. Elle doit avoir ses motivations, pour être aussi horrible.

Parfois, je me dis que ce n’est Pas vraiment le moment pour vivre. Ce n’est pas forcément facile, avec tout ces conflits. Souvent, je pense que j’aurai aimé être avant Harry Potter. Ou avant que les deux mondes se séparent. Cela devait être bien de vivre à cette époque. J’ai une question : tu a des frères et sœur ? Ou tu est fils unique ?

Passe une bonne journée,

Donne un bout de bacon légérement grillé à Petit Duc, j'ai découvert qu'il adorait cela, encore plus que le sucre,




PS : je t'ai envoyer une lettre le soir même j'espère que cela ne te dérange pas. Cela ne servait, à mon sens, à rien de la poster demain si je l'ai fini.


Image

L'ayant relut, elle se diriga vers la volière juste après les cours, elle la remit à Petit Duc, qui n'attendait que cela.



- Tu peux lui l'a remettre dans sa salle commune ? Tu es gentil. Au revoir, Petit Duc !

Apres être decendue dans les escalier, elle se fit une reflexion. Elle avait confié beaucoup trop d'elle même à un papier. Elle avait tout dit à Ourson Brun. Mais ce n'était pas réciproque. Il ne s'était pas confié. Elle résolut de se limiter la prochaine fois, à moins qu'il soit plus prolixe. C'était dangereux, ce qu'elle faisait.

Elle allat diner. Elle avait un peu honte de se méfier de ce qui faisait son bonheur de la semaine. Mais elle le devait. Elle espèra que Ourson Brun écrirait sur lui, pour qu'elle puisse à nouveau lui écrire sans crainte. Le monde n'est pas un jeu, ca, elle l'avait compris.

@Ewen Agnew , désolée du retard, j'espère que cela te va. je corrige quant tu veux :) Ma lettre est pleine de faute, je l'a retoucherai quant j'aurais du temps. :lookdown:

Compte non actif

8 sept. 2020, 14:08
De Océan à Ourson Brun  PV   RPG ++ 
Le temps passait vite, beaucoup trop vite dirait même le jeune garçon. La fin du mois annoncerait la fin de sa première année à Poudlard, plus que six. Ewen claqua sa langue contre son palais à cette idée, s'étant très bien débrouillé dans les matières qu'ils préféraient, et plutôt bien dans les autres sauf le Vol et la Métamorphose où il eu la moyenne.

Fraîchement réveillé et s'étirant de tout son corps, les garçons de son dortoir faisaient un remue-ménage comme à leur habitude pour les premiers cours de la journée. Se sentant enfin prêt à se lever, il prit son courage à deux mains et se prépara: prenant par la même occasion la décision de faire un détour à la volière voir le Grand-Duc.

Son instinct ne le trompait que peu de fois, le hibou tenait bel et bien une lettre et n'attendit pas le déjeuner pour aller le récupérer. Ewen s'approcha de ce dernier et tandis la main vers lui pour la récupérer, mais il ne reçut de l'hibou qu'un regard hautain tout en se retournant. Ne voulant pas lui donner son dû, préférant surement la lui donner au bon moment.


- T'es sérieux ? Allez, et t'aura droit à ce que tu veux ce midi, il tentait le tout pour le tout espérant que le rapace lui donne en avance la lettre. Mais il ne se douta pas que c'était une mise en scène de sa part.

Le Grand-Duc lâcha la lettre de son bec à la mention de la nourriture, le brun la rattrapa de justesse et le remercia avant de se poser à une des fenêtres de la volière: prenant le temps de la lire entièrement. Ayant encore un peu de temps avant le premier cours, il sortit un parchemin et son encrier pour lui répondre sans plus attendre.
Bonjour Océan,

ça arrive à tout le monde d'avoir des problèmes donc ne t'en fait pas. Après tout si la lettre peut t'aider à te changer les idées c'est cool ! Et je suis content d'apprendre que tu as fait le pas pour ta sœur. Il lui faudra peut-être du temps pour elle aussi digérer la situation actuelle même si je t'avoue être assez loin de tout ça..

Pour ce qui est du plongeon, car c'est le mot: j'étais tout le temps content et voulait savoir encore plus de choses. Mais je n'ai pas pour autant quitté le monde moldu. En soi nous y sommes, sans l'être réellement. Mais quand je rentre chez moi pendant les vacances ou bientôt cet été: j'y serais une nouvelle fois. Je continuerai de voir quelques amis moldus sans qu'ils ne se doutent de rien et j'aime leur contact qui est différent des sorciers.

Pour le Premier ministre, on l'appelle par ce titre car c'est son rôle. Comme pour des présidents dans d'autres pays ou même des rois. Parce que ce qui importe le plus c'est ce qu'il fait j'imagine. Et pour Parkinson je n'en sais rien, je suis trop éloigné de ces problèmes pour avoir un avis ou comprendre la moitié. Promis de mon côté je compte bien en savoir un peu plus mais jusqu'ici je préférais repousser tout ça.

Par contre je pense que c'est justement le moment pour vivre et faire pencher la balance, et empêcher en quelque sorte de continuer de creuser ce sorte d'écart qui se place entre ces deux mondes. Qui le ferait sinon ? Et je pense que nous ne sommes pas les seuls.

En tout cas je ne pense pas qu'avant c'était mieux, avec les cours et les livres d'histoires on a bien vu qu'avant Harry Potter, Voldemort sévissait et chassait plusieurs sorciers. Pour ce qui est des moldus je n'en sais pas plus mais il y a du aussi avoir des morts de leur côté. Et si on remonte encore plus loin le temps, il y avait bien les chasses aux sorcières, ou même la guerre contre les Gobelins.. A croire que ça ne fera que de se répéter. Nous verrons bien comment la situation va se dérouler pour les prochains mois même si je reste optimiste.

Et pour ta dernière question: je suis fils unique ! Je n'ai pas eu le plaisir ou déplaisir d'avoir un frère ou une sœur. Et toi ? Tu n'as qu'une sœur ?


PS: j'imagine bien que le hibou adore ça. Il attends toujours que je lui donne un peu de mon assiette quand il vient livrer la lettre et je le lui donne avec plaisir. Je suis pressé d'en obtenir un moi aussi !

Ha et ne fait pas attention à mon écriture, j'ai décidé de te répondre directement depuis la volière.



Ourson Brun

Ewen écrivit avec hâte les derniers mots sur le parchemin, la personne anonyme verrait sans doute que la pointe de ses lettres filaient à tout allure, et décida de rajouter à la fin de sa réponse une phrase lui expliquant pourquoi il avait, pour cette fois, une écriture assez brouillon. Le parchemin, de plus, reposait sur une des pierres du château et n'aida pas le sorcier à écrire du mieux qu'il pouvait.

Se retournant vers le hibou qui le regardait droit dans les yeux: le brun donna son parchemin plié en quatre dans une lettre et ne lui dit rien de plus. Il savait que ce dernier irait donner sa réponse à Océan et lui caressa le pelage en guise de remerciement.

Chevalier Oignon d'Hurlevent et wqt nocturne
Fantôme en chef gifeur des Bôs Debilus - #38761d| 3ème année RP

9 sept. 2020, 15:16
De Océan à Ourson Brun  PV   RPG ++ 
D’accord, elle était allé directement à la volière. D’accord, elle n’avait pas pris le temps de manger. D’accord, elle avait presque arrché des serres de petit duc la missive qui lui ėtaitd ecidé. Mais cela ne voulait pas dire que elle avait confiance en Ourson Brun, ni qu’elle attendait avec impatience ses réponses. Pas du tout. Bon, un tout petit peu. Beaucoup. énormément . Mais pas du tout ! Elle allait très bien sans ces lettres. Très bien. Mais elle aimait cela, c’est tout. Décidément, Magdaleen allait passer la journée à se mentir à elle même - pour sa sécurité. Elle savait beaucoup moins les sentiments d’Ourson Brun, alors qu’elle lui avait tout dit. Ce n’était pas prudent. On ne se confie pas à quelqu’un que l’on ne connaît pas.

Ourson Brun était joyeux. Cela se lisait. La lettre était ... enjouée. Lumineuse. Et, par extension, Magdaleen était plus heureuse. Un peu plus. Elle s’étonnait de l’importance grandissante de ces lettres pour elle. Mais cela faisait un mois qu’elle n’avait Plus eu de véritable conversation. Ourson Brun venait de lui répondre. Il y a peut être quelques minutes. Elle n’avait croisé personne. Elle l’avais sûrement raté de peu. Elle commença à répondre sur le champ, s’appuyant contre un mur de la volière déserte, sans risque d’etre Dérangée. Ça ce serait vraiment énervant. Et dommage.
Bonjour Ourson Brun,

En effet, j’ai une sœur. Que j’adore même si la situation est compliquée. Je comprend et ne comprend pas ta réflexion sur le monde moldu. À Poudlard, cependant, je me considère chez les sorciers, et chez moi ... chez moi. Ni l’un ni l’autre. Est ce que t’es amis moldus sont différents des sorciers ? Et toi, ils savent où tu vas, ou tu vas en «  pensionnat » ? Et, ta mère, elle a aimer que tu sois un sorcier ou ... ? Je ne veux pas être indiscrète. Tu es libre de me répondre ou non. Comme tu veux. Ne veux pas que tu sois mal à l’aise avec cette question.


Elle se mordilla la levre. Non, ne pas parler de Mathilda. Du fait qu’elle était seule. Pas avant que Ourson Brun lui ai confié ses sentiments. Prudence et pondération. Se censurer un peu. Mais juste pour ce qui l’a concerne , se concentrer ses questions. Lui laisser une chance de se rattraper.
On dis »monde », mais la réflexion, on devrait plutôt parler de culture non ? On vit dans le même monde, la même terre.. c’est nous qui avons choisit de nous baser sur nos différences, au lieu de nous concentrer sur ce qui nous rassemble. Le temps a passé, et nous n’avons plus du tout le même mode vie, mais au début, on était ensemble, pareil ? Mais nous avons choisit de nous séparé. De vivre en décalé. Alors qu’on aurait pu tout simplement cohabiter, profiter des avantage de .. l’autre partie, je dirai. Je n’arrive pas à trouver le mot. Et maintenant, nous avons vraiment des différences de cultures, de modes de vie, qui nous empêche de ne former qu’un. C’est dommage, et maintenant, c’est pratiquement impossible de «  rattaper » ces différences, notamment d’éducation. Tu a été en école moldus. C’est très différent de Poudlard ? Et les matières ? J’imagine bien que l’on ne risque pas d’enseigner les potions- les sortilèges, La Défense contre les forces du mal, ....

Cette lettre devrait t’arriver entre deux cours’ désolée, c’est une courte missive, mais je vais être en retard ! Pardonne mon écriture brouillonne, je t’ai répondu à la volière appuyé contre le mur !

Image
Elle plia rapidement la lettre, pas le temps pour une enveloppe, et griffonna : Ourson Brun.

Elle tendu la lettre à petit Duc

- J’ai cru comprendre que tu na avis pas donne la lettre toute de suite à Ourson Brun. Tu vale faire, maintenant, Petit Duc ? S’il te plaît. Entre les cours. Ce serait vraiment gentil. Et tu es vraiment gentil, on ?bJe suis désolée, hier je n’était pas de bonne humeur, pardon. Il t’a donné du bacon, j’espere ? Tient, voilà ma participation au mouvement «  gavons ce hibou de bacon ! ». Je dois vraiment y aller, la. Je vais être en retard. Je déteste être en retard. A bientôt !

Elle sorti en courant de la volière, et dévala l’escalier, marquant de se rompre le cou. Elle était en retard. Mais c’etait Pour la bonne cause. Elle espérait vraiment pouvoir reparler comme avant à Purson Brun. Après tout, l’espoir fait vivre, non ?

@Ewen Agnew , j’espère que cela te conviens. Si Ewen pouvais donner un aperçu de ses sentiments, même sur un sujet banal, ce serait super. Mais il a son caractère et je te laisse libre de toutes ses réactions, je ne veux pas forcer la main à ton personnage ! ;)

Compte non actif

10 sept. 2020, 19:47
De Océan à Ourson Brun  PV   RPG ++ 
Dernière semaine avant les vacances d'été, le repos s'annonçait à l'horizon et Ewen ne savait pas encore ce qu'il comptait faire de ces deux mois de liberté. Il trouvait atypique l'échange qu'il avait avec cette fameuse Océan, répondant seulement à ce qu'elle écrivait n'étant pas du genre à s'étaler de son côté. Après tout il n'avait rien de spécial à dire, les cours se passaient bien et il s'était fait des amis qu'il n'avait pas envie de les perdre de vue tout l'été.

Il aurait pu faire mention de la plante qu'il avait obtenu: mais il trouvait cela futile, après tout qui aurait envie de parler d'orties ? Une personne âgée au dos courbée par l'âge qui raconte à ses petits enfants qu'elle a fait une soupe aux orties avec celles de son jardin ? A cette idée quelque peu dégradante, Ewen pouffa de rire quand il empotait pour la première fois sa graine à la serre des Poufsouffles.

En ce milieu de mâtinée, Ewen se trouvait en cours d'histoire de la magie. Situé presque au fond de la salle comme à son habitude, en train de somnoler de par l'esprit embrouillé avec toutes les dates qu'il venait d'assimiler lui et ses camarades: son attention fut attiré par un Grand-Duc qu'il connaissait très bien. Ce dernier s'était posé derrière la fenêtre la plus proche du brun et resta immobile, une lettre dans le bec.

Ses trois camarades assis à côté de lui regardèrent le hibou et se mirent à chuchoter pour savoir ce qu'il pouvait bien vouloir tandis que la professeure écrivait au tableau les moments les plus importants concernant la période où vécu Harry Potter. Y voyant une opportunité, Ewen demanda service au garçon de Serpentard d'ouvrir la fenêtre et d'y récupérer la lettre tout en promettant au Grand-Duc son dû à l'heure du déjeuner.

Se faisant, l'élève se leva et accompli sa tâche sans se faire repérer: les quatre élèves ayant eu le souffle coupé durant toute la scène de crainte que la professeure se retourne au mauvais moment. Remerciant son camarade, Ewen prit la lettre et la rangea dans son sac pour la lire à un moment plus adéquate: ayant horreur de perdre le fil lors des cours et de récupérer son retard pendant son temps libre. Il y répondrait à l'heure habituelle.

Bonjour Océan,

Pour ce qui est de la réflexion du monde "moldu", tu y réponds juste après: c'est la même planète pour tout le monde. Comment quitter définitivement ce monde à par partir en ermite dans une grotte lointaine ou dans un coin où il n'y aurait aucun contact ? C'est vrai qu'il y a des villes ou plutôt villages avec seulement des sorciers, mais il y a de grande chance que la plupart en sortent pour aller ailleurs et forcément tomber dans des endroits construits par des non-sorciers.

Rien que le train pour aller à Poudlard part d'une gare et d'une ville de non-sorciers. Prenant un aqueduc, construction de ce même monde pour aller dans un château qui lui-même à les allures de ceux des non-sorciers ? En soi on ne le quitte jamais, mais on pourrait en tout cas couper les ponts et ne plus être en contact, ça je suis d'accord.

Pour les amis non-sorciers, je dirais simplement qu'ils sont comme nous autres: juste qu'ils n'ont pas la même "culture", qu'ils n'ont pas grandi avec les même connaissances que nous puisqu'ils vivent dans un "monde" très différent du notre. Sinon ils ne sont vraiment pas si différent que ça, on a juste pas les mêmes délires car on ne parlent pas des mêmes choses.

Et pour ce qui est des études, mes parents ont simplement dit qu'ils m'avaient mis dans un pensionnat dans une école quelque part en écosse. Et comme tu te doutes, les études de l'autre monde sont très différents puisque ce ne sont pas les même métiers et que la magie, en soi, n'existe pas vraiment pour eux. Pour les matières ça va parler de biologie, chimie, mathématique, les différentes langues dans le monde, l'histoire et la géographie. Il y a quelques matières qui peuvent parfois se ressembler rapidement mais en soi c'est très différent.

Et toi au final ? Tu t'es toujours fait des amis sorciers ? Ou quelques-uns sont non-sorciers ?

En tout cas ma mère l'a très bien pris, elle est même très content pour moi. Après tout elle savait qu'elle s'était marié à un sorcier qui a une longue lignée derrière lui. Je suis même le premier sang-mêlé au sein des Agnew. Les arrières-grands-parents du côté de mon père étaient un peu réticents mais n'ont pas dit grand chose donc bon. Et du côté de ma mère ça c'est bien passé, ils ne s'y attendaient pas du tout bien évidemment mais sont intéressés par ce nouveau monde qu'ils ne connaissaient pas.

Et pour toi ? Comment ça se passe avec ta famille ?

PS: plus que quelques jours avant les vacances et de pouvoir retourner chez moi, je suis pressé !



Ourson Brun

Chevalier Oignon d'Hurlevent et wqt nocturne
Fantôme en chef gifeur des Bôs Debilus - #38761d| 3ème année RP

16 sept. 2020, 11:05
De Océan à Ourson Brun  PV   RPG ++ 
Magdaleen était de bonne humeur. De très bonne humeur. Même l’évenements de la veille, à la bibliothèque n’avait pas assombris son état d’esprit. Cela lui arrivait plus rarement ces temps ci, et elle en profitait.
La veille , elle avait commencer à rédiger une lettre, mais elle avait tout déchiré le latin même. Ce n’etait pas ce qu’elle voulait dire.
Elle avait rédigé la lettre en mangeant, au stylo plume. Cet objet avait une importance particulière pour Magdaleen. C’était l’unique cadeau de son anniversaire, ses parents lui ayant écrit qu’ils préféraient le fêter en famille, pendant les vacances elle n’a agi pas pu venir pour Pâques, les vacances d’ete avait donc été choisie comme horizon. Magdaleen n’attendait pas vraiment avec impatience . C’était une journée comme les autres, sauf le fait qu’elle n’avait pas de corvée, un cadeau et un gâteau, aussi. La forêt noire de sa mère était un délice. Rien que d’y penser, l’eau lui monta à la bouche. Oui, sa famille lui manquait, maigres les non dits, les distorsions ils s’aimaient. Alors elle rédigat sa réponse.

Bonjour Ourson Brun,
Bon, je vais te dire une information, après je pourrai répondre à tes questions, mais si je ne l'écrit pas en premier les mots avants sonneront faux. Hier, je suis allée à la bibliothèque. Et j'ai lu ... un livre. Original, me diras tu. Une bibliothèque n'est pas du tout faite pour lire des livres. Mais ce libre avait quelques chose de particulier. Il était incroyablement anti moldus, sang de bourbe et tout le tralala, tu vois ce que je veux dire. Quel horreur ! C'était vraiment une horreur, ce livre. Au début, j'ai pensé à le déchirer, le détruire. Mais j'ai un grand respect our les livres. Lui y compris. C'était un livre ancien, vieux mais en bon état. Le déchirer n'apporterait rien. Alors je l'ai cacher. Derrière une étagère. Discrètement. J'espère sincérement que personne ne pourra désormais mettre la mains dessus. En soi, le livre n'est pas si important que cela. C'est l'idée générale. C'est tellement stupide, cette prétendue "puretée de sang" Ma famille n'a jamais soutenue cela. Mon père a refusé de s'inscrire au registre des Sang Purs, meme si nous pourrions. Il dit que ce sont des inepties, même pas digne d'être pensées. Que les prétendus "sang pur" s'ouvrent donc les veines, si ils soutienne que leur sang est plus précieux que celui des autres ! Je sais, je suis violente. Mais c'est seulement sur ce sujet. Je ne sais pas si tu a déja vu un livre pareil. C'est tres laid, cette histoire. Enfin bon, n'en parlons plus, ce qui est fait est fait.

Je n'ai pas vraiment eu d'amis. Avant Poudlard, je veux dire. Je sais que cela est difficile à croire, mais j'ai vécu dans une maison isolée du monde depuis mes 5 ans. C'est pour cela que m'interesse autant au deux mondes. Après, à Poudlard, j'ai eu une amie. Elle était née moldue. Mais elle est partie, maintenant. Ces parents l'ont empéché de revenir. elle me manque. Depuis, je n'ai pas eu de véritables amis. je discute quelques minutes avec quelqu'un amicalement, mais c'est tout. Je mange souvent seule, ce que je n'aime pas. Mais je n'ai pas vraiment le choix. On est pas souvent seul par choix.

Tu as de la chance d'avoir d'avoir des amis des deux coté, tu dois avoir une bonne vision d'emsemble. Que ta mère l'ai super bien pris, c'est génial ! Tu profite des deux mondes, et en plus tu a un parent des deux coté, preuve évidente que nous ne sommes pas entièrement séparé. Elle dois être très fière de toi.

Je trouve dommage que l'on enseigne pas les langues ni la géographie à Poudlard. Nous avons tant à apprendre ! Mais j'adore la botanique, les potions, et l'Histoire De La Magie, alors je suis heureuse d'avoir ces matière. As tu des animaux ? Ou des plantes ? Ou les deux ?

Pour dire vrai, mes parents n'ont pas beaucoup d'argent, et un animal coute cher. Mais je compte bien leur demander pour mon anniversaire une plante, je crois que cette demande passera. Mon anniversaire est en janvier, mais comme j'était à Poudlard, mes parents ont dis qu'on le fêterais pendant les vacances. Je comprend que tu sois pressé, je le suis aussi, mais avec un mélange d'anxiositée, aussi, il faut le reconnaitre. J'ai une famille aimante, j'ai de la chance, mais cela fait si longtemps que je ne les ai pas vu ! Ils doivent avoir changé un peu, en tout cas, moi j'ai changé. Ces dernière semaines sont pour moi comme un bilan, est ce aussi ton ressentis ? En fait, j'ai hâte de le revoir. Même Mandragore, c'est dire !

Et toi ? Que vas tu faire pendant les vacances ?

Est ce que tu a hâte de partir de Poudlard, ou plutôt de revoir ta famille ? Cette question est étrange, j’en suis consciente, je suis d’une très bonne humeur aujourd’hui !

PS : j’écris cette lettre au stylo plume, objet moldu que tu connaît sûrement, c’est bien plus pratique qu’une plume à manier, et le résultat est similaire je trouve ! Une fois, ma mère a apporter un stylo «  Bic », je ne comprend toujours pas pourquoi les sorciers refusent de s’en servir, c’est tellement pratique ! Mais tu as du l’utiliser bien plus que moi, et tu le sais déjà.


Image
@Ewen Agnew

Compte non actif

18 sept. 2020, 17:31
De Océan à Ourson Brun  PV   RPG ++ 
Juillet passait à une vitesse affolante que le garçon ne voyait pas le temps filer. Il passait la plupart de son temps à visiter ses amis moldus et sorciers autour de Aberdeen, étant par ailleurs pressé d'obtenir son premier animal de compagnie tout en profitant de ses vacances. Perdu parfois dans les manuels de cours de Botanique ou de Potions, Ewen était retombé sur la lettre de Océan ne lui ayant pas répondu dans l'immédiat: occupé à préparer ses affaires et souhaiter de bonnes vacances à ses camarades avant de quitter Poudlard.

Il se demandait bien ce que cette personne pouvait faire à l'heure actuelle et si ses vacances se passaient bien. S'approchant du bureau de son père pour y récupérer une plume et un encrier, le jeune garçon s'assit et commença à réfléchir à ce qu'il pouvait bien lui raconter en plus de rebondir sur sa précédente lettre. Son père entra au même moment, cherchant un de ses outils d'enchanteur pour travailler sur un projet personnel. Un collier que recevrait le jeune brun qui n'était pas encore au courant.


- Que viens-tu faire ici cette fois Ewen ? lui avait-il demandé tout sourire tandis qu'il récupérait le matériel qu'il lui manquait. Il jeta au passage un rapide coup d'oeil sur la lettre de Océan qui était posée sur le bureau et n'y prêta pas plus d'attention, concluant que ça ne le regardait pas spécialement et que si son fils voulait lui en parler: il le ferait.

- Ha, heu je vais répondre à une lettre d'un élève de Poudlard. Ou une élève, j'en sais rien mais j'imagine que "Océan" comme surnom ça doit être une fille.

Ewen avait répondu avec beaucoup de franchise, au point où Edan souleva un sourcil en trouvant cet échange peu commun. Peu commun mais amusant.

- Dis, à un moment elle parle d'un livre anti-moldus et "sang de bourbe", dit-il en imitant de ses doigts des guillemets ni ne comprenant ce que cela voulait dire, c'est encore ces bêtises avec le sang pur tout ça. Y'a tant de gens qui pensent comme ça de nos jours ?

Cette fois, c'était sa tête qu'il penchait d'un côté avec un regard soucieux, se demandant de quoi pouvait parler de jeunes enfants. Optant pour une approche qui se voulait quelque peu pédagogique et lui laissant assez d'espace pour y mener ses propres conclusions, Edan lui répondit en étant franc à son tour.

- Hmpf, certains te diront que c'est compliqué mais ça ne l'est pas réellement. Mais autrement, oui. Il y a encore pas mal de gens qui pensent de cette façon et je ne pense pas que ça s'arrêtera de si tôt. Après tout c'était déjà comme ça à l'époque de ton grand-père et du mien. Il ne faut pas faire attention à ce genre de.. d'écrits.

Edan marqua un temps de pause, réfléchissant aux mots qu'il utiliserait ensuite tout en se grattant la barbe.

- D'un côté on peut les comprendre car ils veulent absolument garder leur sang pur car ils on un point de vue élitiste sur le sujet. Comme si c'était un titre de noblesse tu vois ? Faisant d'eux les soi-disant plus légitimes des sorciers n'ayant aucun mélange. Aucun métissage. D'un autre côté et de mon point de vue, ça me fait rappeler les grandes familles qui puaient la consanguinité à plein nez qu'on avait à l'époque médiéval et qui continua jusqu'à tard.. Rien de beau à voir tu me diras. Faut les voir comme des anti-progressistes. Autrement je ne sais pas où cette fixation sur le sang nous mènera. Fais attention à ne pas faire d'amalgame, ils ne sont pas tous comme ça: mais le mieux reste de ne pas faire de vague et les laisser penser ce qu'ils veulent. Tout du moins c'est mon avis.

Avant de retourner à ses occupations alors que son fils réfléchissait à ses propos: il rajouta une pique qu'il lança contre les familles les plus extrémistes, en se moquant de leur ancien leader de l'époque de son grand-père où Voldemort était lui-même un sang-mêlé. Roulant des yeux à cette mention, Edan quitta le bureau en indiquant à son fils qu'ils ne tarderaient pas à manger.

Prenant la plume de son père, Ewen se mit à écrire sa réponse à Océan: toujours sous la signature d'Ourson brun. lors des précédents échanges, ils avaient pu se donner leur adresse respective pour pouvoir se répondre l'un l'autre.

Bonjour Océan,

Désolé pour le temps de réponse mais j'espère que tu passes de bonnes vacances de ton côté. Je pense que tu as bien fait pour le livre, même si personnellement je l'aurai surement brûlé si j'avais eu l'occasion. Qui sait si un de nos camarades tombe dessus ? Mais bon, tu verra bien s'il se trouve au même endroit lors de notre prochaine rentrée.

En tout cas, ça devait être assez.. spécial de vivre à l'écart des autres, pourquoi ce choix ? N'hésite pas à aller vers les autres à Poudlard, j'étais moi-même assez pessimiste mais au final il est facile de se faire des amis. Trouver des points communs par exemple, rejoindre un club.. Je te laisse imaginer.

Et en ce qui concerne les animaux et plantes, j'ai des orties à la serre des Poufsouffles, même si je trouve ça un peu inutile mais bon.. J'apprends des trucs au moins et je passe de la théorie à la pratique avec ça, même si je m'occupe déjà de notre jardin ma mère et moi. Pour les animaux, j'ai un boursouflet azur et je devrais avoir un nouveau animal de compagnie quand on ira mon père et moi au Chemin de traverse. Je suis pressé de pouvoir en avoir un, et je pense prendre un hibou comme mon père.

Pour les vacances, j'irai voir des amis et je vais pas mal lire, entre autres. Je ne pense pas qu'on voyagera mes parents et moi mais ce n'est pas plus mal d'être au calme chez soi. Et pour répondre à ta question, j'étais quand même pressé de revoir mes parents. Après tout ça faisait presque un an que je ne les avait pas vu et ma chambre me manquait. Pis Poudlard on y retournera pour encore six ans donc tout va bien !

Je te souhaite de bonnes vacances pour le mois qu'il reste et peut-être nous nous verrons à Poudlard ou que l'on continuera cet échange.


PS: c'est un objet pratique c'est vrai, mais je dois justement éviter de m'en servir vu que je me suis habitué à la plume, à l'inverse de nos camarades.



Ourson Brun

Alors qu'il finissait de se relire, l'hibou de Edan tomba à pic en faisant son entrée par la fenêtre du bureau qui était restée ouverte. Se dernier se posa sur son perchoir attitré et toisa du regard le jeune brun, se demandant ce qu'il pouvait bien faire dans le bureau de son maître et si la lettre qu'il écrivait devait être envoyée dans l'immédiat. Comprenant le regard du Grand-Duc au plumage blanc, Ewen le rassura:

- Non ne t'inquiète pas, ça peut attendre demain et la nuit commence à tomber de toute façon.

L'appel de sa mère ne se fit pas attendre pour aller dîner. Le brun s'empressa de plier en quatre le parchemin puis de préparer la lettre en la laissant sur le bureau. Adressant une requête au hibou pour l'envoyer dès demain et le remerciant d'un sourire, le perchoir étant trop haut pour lui adresser une caresse amicale.


FIN DU RP POUR MOI :)

Chevalier Oignon d'Hurlevent et wqt nocturne
Fantôme en chef gifeur des Bôs Debilus - #38761d| 3ème année RP