Inscription
Connexion

18 août 2019, 17:47
 Pv L.W.  Le dernier jour...  RPG+ 
19 juin 2044
@Lucas Windsor


C'était le dernier jour de sa première année et Lili avait un peu de mal à le réaliser. Le lendemain, elle prendrait le train pour retourner à Londres et revoir sa famille. Comme elle aimait préparer ses affaires à l'avance pour éviter les imprévus, sa valise était déjà prête, il lui manquait seulement les affaires qu'elle utilisait au quotidien. Elle n'avait pas oublié d'y mettre le pull de Gryffondor, donné par Lucas lors de leur première rencontre, elle y tenait beaucoup. Inconsciemment, cela lui donnait l'impression d'être rattachée à Gryffondor, bien que ce ne soit pas vraiment le cas.

Lili aimait beaucoup sa maison mais se demandait quelques fois comment ça aurait été si elle avait été dans cette maison. Elle savait qu'elle ne pouvait rien changer, le choixpeau avait sûrement fait le bon choix pour elle et elle s'y sentait bien. Cependant, depuis son enfance, elle avait toujours pensé y aller et ce jusqu'à son arrivée au château le premier jour. Son frère, quant à lui, ne semblait pas étonné. Il avait sûrement évité d'en parler à Lili pour ne pas la faire douter. Son frère et sa soeur en étaient très fiers mais elle n'en savait rien du coté de ses grands-parents.

Quelques jours auparavant, Lili avait vu Lucas dans la grande salle et avaient convenu de se voir ce jour-là, dans la salle des trophées.

Comme à son habitude, Lili s'y rendit en avance car elle n'aimait pas être en retard et comme ça elle pourrait faire le tour de la salle tranquillement. C'était un des seuls endroits où elle ne s'était pas rendue durant l'année.

Elle monta les trois étages, remarquant que comme la veille, le château était bien silencieux. Elle pouvait voir par la fenêtre que le parc était, quant à lui, bondé. Beaucoup d'élèves passaient leur dernier jour en groupe au soleil mais depuis quelques temps, Lili n'allait pas trop au parc, trop de monde pour elle.

Elle ouvrit la porte de la salle et ne fût pas étonnée de la voir vide. La salle était immense, Lili avait beau être grande pour son âge, elle s'y sentait toute petite. Elle commença à regarder les trophées un par un. Elle se demandait comment il était possible pour des élèves d'autant briller, que ce soit pour le sport ou au niveau scolaire.

Lili n'aime pas être au centre de l'attention, cela la gêne et avoir tout le monde qui la regarde la met vraiment mal à l'aise, en partie car elle n'a pas l'impression de mériter ce qui lui arrive. Elle préfère exceler de son côté et se mesurer à elle-même. Beaucoup de gens qu'elle connaissait semblait l'avoir remarqué.

Quatrième année RP - Préfète InRP - Joueuse de Quidditch | #4682B4
« Poufsouffle refoulée ayant été répartie à Serpentard, se proclamant Gryffondor et se faufilant parmi les Serdaigle » E.D.

18 août 2019, 21:59
 Pv L.W.  Le dernier jour...  RPG+ 
À l'extérieur, le temps était magnifique et beaucoup d'élèves gambadaient à travers le parc, semblables à des chèvres. La tour de Gryffondor offrait un point de vue incomparable pour les observer. Mais aujourd'hui, Lucas n'avait pas le temps de s'adonner à l'observation de ses congénères. Quelques jours plus tôt, il avait croisé Lili à la Grande Salle et ils avaient organisé un rendez-vous à la salle des trophées.

Quelque peu anxieux, Lucas ne savait pas comment s'habiller pour aller voir Lili. Il voulait lui faire bonne impression car depuis qu'il l'avait rencontré, il ne cessait de penser à elle. La jeune Serpentard semblait cacher certains secrets, et plus spécialement à propos de sa famille. Il espérait qu'un jour, ils n'auraient plus aucun secret l'un pour l'autre. Mais avant cela, il fallait aller à ce rendez-vous. 

Finalement, Lucas décida de porter une chemise blanche aux manches retroussées et un pantalon noir. Impatient de revoir la jeune Serpentard à qui il avait offert un pull de Gryffondor, il dévala les escaliers à toute allure, même s'il aurait probablement un quart d'heure d'avance sur l'heure fixée. Il détestait arriver en retard et accusait généralement quinze minutes d'avance, quinze minutes pendant lesquelles il avait pour habitude de faire les cent pas en se torturant l'esprit pour trouver ce qu'il allait bien pouvoir dire. 

Arrivé devant la large porte donnant accès à la salle des trophées, Lucas s'arrêta quelques instants. Enfin. Enfin le moment de revoir Lili arrivait. Il était grand temps car aujourd'hui était le tout dernier jour de l'année à Poudlard et les valises étaient déjà prêtes pour le grand retour à Édinbourg. Peut-être auraient-ils pu se voir à bord du train de retour.

Lucas, après de longues minutes d'attente, poussa finalement la porte de la salle des trophées. À son grand étonnement, Lili s'y trouvait déjà. Elle était, semble-t-il, encore plus ponctuel que lui, fait inédit pour le jeune Gryffondor.

Lors de leur première rencontre, Lili avait failli se noyer dans le lac et en était ressortie totalement trempée. Lucas s'approcha de la jeune fille et s'exclama alors :

-Lili ! Tu as séché depuis la dernière fois ?

Avec cette remarque, Lucas voulait que Lili se sente à l'aise mais il s'agissait également pour lui de s'extraire de l'état d'anxiété dans lequel il se trouvait. 

Lili quant à elle, semblait confiante, sûre d'elle, mais peut-être n'était-ce qu'une façade. Peut-être, par le biais de son attitude tentait-elle de dissimuler quelque chose.

En revanche, ce dont Lucas était certain, c'est que Lili était une jeune fille merveilleuse, généreuse, d'une intelligence redoutable et d'une beauté absolument inégalable. Ce qui est sûr, c'est que ce n'est pas dans la salle de Gryffondor qu'il aurait pu faire un pareil constat.

Contrairement à ce qu'il avait laissé paraître lors de leur première rencontre, Lucas se demandait parfois pourquoi il n'avait pas été envoyé chez Serpentard. Ce n'était pourtant pas faute d'exprimer un profond dédain envers le règlement et de faire preuve d'une ambition que certains jugeaient démesurée. Enfin bon. Le choixpeau a ses raisons que la raison ignore. 

Windsor.
Never complain, never explain.

18 août 2019, 22:49
 Pv L.W.  Le dernier jour...  RPG+ 
Lili fût assez surprise d'entendre la voix de Lucas aussi tôt. Avait-elle été tellement concentrée sur les trophées qu'elle n'avait pas vu l'heure passer ?

Elle jeta un petit coup d'oeil à sa montre, Lucas était bien en avance, au moins, encore un point en commun. Dites donc.

Lili le regarda en souriant, elle pût voir qu'il était bien habillé. Elle devait bien avouer qu'elle le trouvait beau, peu importe comment il était habillé. Toujours avec ses légendaires cheveux ébouriffés, Lili aimait bien quand il n'y avait pas trop de discipline.

- Lucas ! T'as vu ? Pas mal non ?

Lili fit un tour sur elle-même. Elle portait une robe noire. Simple mais c'est ce qu'elle aimait et elle savait très bien qu'elle ne la portait que pour certaines occasions. En faisant son tour, on pouvait voir ses cheveux naturellement bouclés voleter. La jeune fille n'aime pas en faire des tonnes. Elle avait pris beaucoup de temps pour se mettre d'accord sur ce qu'elle allait porter mais pour le reste, elle préférait le naturel. Même son frère est étonné de voir à quelle vitesse elle pouvait être prête !

Ces derniers jours, Lili n'avait pas pu s'empêcher de penser à lui, cela lui avait même mis sa concentration à rude épreuve pendant les cours, heureusement, les examens se sont déroulés sans soucis.

Elle n'avait pas arrêté de se demander si elle le reverrait avant les vacances et si elle pourrait garder contact avec lui pendant ces deux mois. Si quelques jours lui avaient paru longs, elle ne se voyait pas avoir aucune nouvelle tout ce temps.

Lucas est du genre mystérieux et cela attirait beaucoup Lili. Elle voulait en savoir plus sur lui mais sans lui forcer la main, ce serait trop bête.
Il faut être patient, jeune Gryffondor. Lili se voyait le redire, lors de leur première rencontre. Cela valait aussi pour elle, mais heureusement, c'était une de ses qualités.

Adepte d'ironie, Lili finit par lui demander :

- Alors, pas d'entrée renversante ? J'avoue être un peu déçue...

Lili lui sourit pour lui montrer qu'elle rigolait, bien entendu, même s'il devait s'en douter.

Ce début de conversation avait eu le don de mettre Lili à l'aise, elle qui était bien trop stressée, elle n'avait pas envie de tout gâcher, même si elle ne savait même pas elle-même ce que ce "tout" voulait bien dire. Comme elle ne cessait de se le répéter, le temps fera les choses.

Lili est du genre à avoir du mal à vivre l'instant présent, surtout si le moment est génial, elle a l'impression de ne pas le mériter. Mais aujourd'hui, elle chassa toutes ces pensées de son esprit, elle voulait profiter de l'instant présent car, elle devait bien se l'avouer, Lucas allait lui manquer.

Quatrième année RP - Préfète InRP - Joueuse de Quidditch | #4682B4
« Poufsouffle refoulée ayant été répartie à Serpentard, se proclamant Gryffondor et se faufilant parmi les Serdaigle » E.D.

19 août 2019, 10:46
 Pv L.W.  Le dernier jour...  RPG+ 
À l'arrivée de Lucas, Lili parut quelque peu surprise et consulta sa montre, preuve qu'elle n'avait pas, elle non plus, pour habitude que les gens soient en avance lors des rendez-vous. Elle se mit à tourner dans sa petite robe noire, exerçant un véritable effet hypnotique sur le jeune Gryffondor. 

-Vous êtes sublime très chère ! s'exclama Lucas en souriant.

Puis Lili s'avoua déçue de l'entrée de Lucas qui, en effet, était bien terne en comparaison de leur première rencontre. 

-Je suis désolé. J'ai bien pensé à te bousculer par inadvertance et te faire tomber depuis la fenêtre du troisième étage mais je me suis dit que tu allais encore te plaindre donc j'ai préféré faire dans la simplicité.

Lili semblait partager avec Lucas un fort penchant pour l'ironie et le jeune Gryffon ne manquait jamais une occasion d'en user.

Depuis leur rencontre, Lucas n'avait cessé de penser à Lili, mais récemment, son incontestable charme avait fait une victime dans la maison du Lion et elle ne cessait de le poursuivre à travers tout le château. Méfiant Lucas lançaient de rapides coups d'œil dans tous les recoins de la pièce, cherchant à débusquer un éventuel intrus. Fort heureusement il n'y avait personne. 

Néanmoins, Lili semblait trouver étrange le comportement de Lucas qui lui expliqua alors la raison de sa méfiance :

-Depuis quelques jours, je suis poursuivi par une groupie qui est tombée amoureuse de moi. Elle m'observe sans arrêt, jusque dans la salle commune. 

Il espérait que cette confidence permette de rendre Lili un peu jalouse. Dans le même temps, il aurait aimé qu'elle l'aide à se sortir de cette situation. 

Néanmoins, Lili n'était pas là pour écouter les problèmes de Lucas qui ne l'intéressait certainement pas. Aujourd'hui, Lucas voulait que la jeune fille se confie à lui, il voulait l'écouter, il voulait l'admirer pendant qu'elle parlait.

Pendant leur conversation, Lucas et Lili déambulaient à travers la salle des trophées, marchant devant les interminables étagères sur laquelle diverses coupes distinguaient des élèves et des maisons pour leur investissement et leurs performances scolaires et sportives.

-Trente-six pour Gryffondor, vingt-huit pour Serpentard dit Lucas avec un léger sourire pour taquiner Lili.

-Je pense que cela peut s'expliquer par le fait que je suis à Gryffondor, si j'avais été dans ta maison, elle aurait certainement beaucoup plus de coupes.

Il savait que Lili comprendrait que ce n'était que de l'humour et qu'elle n'allait pas le stupefixier dans les secondes suivantes. Cela ne faisait qu'une dizaine de minutes qu'ils s'étaient retrouvés mais Lucas était déjà très heureux d'être là, avec Lili, débarrassé de sa groupie qui ne cessait de le suivre partout. 

Lili devait être une jeune fille avec un caractère marqué mais elle possédait également une très grande sensibilité bien qu'elle refuse de le montrer. Néanmoins, Lucas comptait, au cours de cette conversation, percer à jour tous les secrets de Lili.

Windsor.
Never complain, never explain.

19 août 2019, 12:38
 Pv L.W.  Le dernier jour...  RPG+ 
- Vous n'êtes pas mal non plus ! dit-elle en éclatant de rire.

Lors de leur première rencontre, Lili avait fini dans l'eau du lac, une chose dont elle n'était pas prête d'oublier. La réponse de Lucas ne se fit pas attendre, ce à quoi Lili répondit :

- Effectivement, je ne pense pas que j'aurais survécu, ça aurait été une grande perte.

Ils ont commencé à se balader dans la salle, Lili ne savait pas quoi dire. Heureusement, Le Gryffondor ne tarda pas à parler. Lili eut un pincement au coeur en entendant ce qu'il lui disait. Mais le simple mot "groupie" la rassura un peu.

- Jusque dans la salle commune ? Cette fille a eu la chance d'être dans la même maison que toi ? Plus sérieusement, c'est le dernier jour de l'année et avec un peu de chance, elle t'aura oublié à la rentrée. Il faut juste espérer qu'elle n'ait pas l'idée de faire le trajet du retour avec toi.

Lili espérait pour Lucas mais espérait également pour elle. Elle ne le connaissait depuis quelques jours seulement mais elle voulait se rapprocher de lui et savoir qu'elle n'était pas la seule ne l'étonnait pas, elle se doutait bien qu'on ne pouvait pas rester facilement insensible à son charme mais elle aimerait tout de même que ce soit le cas. Mais Lucas semblait vouloir passer plus de temps avec Lili que cette Gryffondor, ce qui la fit sourire.

- Tu sais qui c'est ?

Lili connaissait quelques Gryffondor mais ne pensait pas qu'il s'agissait d'une d'entre elles.

Lucas fit une remarque taquine sur la différence du nombre de trophées entre leur deux maisons :

- Je me demande ce que ferait Gryffondor sans toi ! dit-elle avec un clin d'oeil.

Dans moins de 24 heures, Lili serait chez elle, entourée de sa famille, du moins c'est ce qu'elle pensait, elle ne savait pas ce qu'avait prévu une de ses amies pour le début des vacances.

- Au fait, tu penses partir pendant les vacances ?

Pour Lili, il n'allait pas être possible de partir. Son père est encore fragile, même s'il ne veut pas le montrer. Elle aimerait qu'il laisse sa fierté de côté et éviter de venir au bout de ses forces. De plus, elle ne partait que rarement en vacances, mais cela ne la dérangeait pas jusque lors, car elle passait son temps avec Thomas. Lili espérait le revoir durant les vacances mais ne comptait pas trop là-dessus.

Avec ces pensées, Lii devint nostalgique, elle se demandait si Lucas s'en était rendu compte, il était probable que oui.

Elle tenta de chasser ces idées et de changer de sujet :

- Parle-moi un peu de toi, si tu veux bien, je ferai pareil.

Lili voulait en savoir plus sur lui et cela semblait être aussi le cas de Lucas. Elle voulait en apprendre plus sur lui avant de ne plus le revoir pendant deux mois

Quatrième année RP - Préfète InRP - Joueuse de Quidditch | #4682B4
« Poufsouffle refoulée ayant été répartie à Serpentard, se proclamant Gryffondor et se faufilant parmi les Serdaigle » E.D.

19 août 2019, 23:12
 Pv L.W.  Le dernier jour...  RPG+ 
Le rendez-vous commençait à prendre une tournure intéressante. En effet, Lili semblait intriguée par la jeune Gryffondor qui poursuivait Lucas à travers le château. Elle demandait à Lucas s'il la connaissait, et le fait qu'elle soit dans la même maison que lui ne semblait pas beaucoup lui plaire. Lucas croyait déceler dans l'attitude de Lili un soupçon de jalousie ce qui n'était pas pour lui déplaire.

-Oui je la connais. Pourquoi tu veux la stupefixier ? demanda Lucas en esquissant un large sourire.

-Je ne voudrais tout de même pas que vous vous battiez pour moi, d'autant qu'en duel, je suis sûr qu'elle n'aurait aucune chance face à toi. Tu es peut-être très douce et gentille en apparence, mais je pense que tu n'es pas du genre à te laisser faire.

Lucas et Lili poursuivaient leur promenade à travers l'immense salle des trophées. À la remarque de Lucas concernant la supériorité apparente de Gryffondor, Lili donna une réponse fort pertinente en se demandant ce que la maison au lion ferait sans Lucas. 

-Oui, mais depuis que tu es chez Serpentard, la concurrence est bien plus rude et vous avez remporté beaucoup de coupes cette année. Tout cela, c'est sûrement grâce à toi parce que sinon je ne vois pas grâce à qui Serpentard aurait pu se distinguer.

La conversation se poursuivit au fil de leur déambulation. Le parquet craquait légèrement sous le bruit de leur pas. Aux oreilles de Lucas, le grincement du parquet était l'un des plus beaux bruits qui existe avec celui de la pluie qui tombe mais bien loin derrière la voix de Lili. En réalité, cela n'était pas comparable car la voix de Lili était bien plus qu'un simple bruit. Il s'agissait de la plus harmonieuse musique. Lucas était tellement heureux d'être avec Lili qu'il en avait oublié que les vacances approchaient à grands pas et que dans quelques heures il serait de retour à Edinbourg, mais la jeune fille l'interrogea sur ses projets au cours de l'été. 

-Je vais d'abord rentrer chez moi, à Edinbourg où mes parents possèdent un manoir. Ils sont très riches car ils descendent de l'aristocratie britannique par ma mère et de l'ancienne noblesse française par mon père. Mes parents travaillent tous les deux pour le Ministère et je ne vois que rarement mon père qui est souvent à l'étranger. J'ai également une petite sœur. Adèle. C'est elle qui me manque le plus. 

C'était la première fois que Lucas parlait de sa famille à quelqu'un. Il n'avait pas pour habitude de beaucoup s'exprimer à ce sujet. Cela venait très probablement d'un héritage familial car les parents de Lucas n'étaient pas non plus des plus bavards, ce qui ne les empêchaient pas d'être très aimant et protecteurs. Parfois trop. Lucas finit par sortir de ses pensées et se rappela de la question que lui avait posé Lili. 

-Je resterai une semaine à Edinbourg avant de partir chez mes grands-parents en France. D'abord en Haute-Savoie puis en Corse. Ensuite, j'irai en Bosnie puis je reviendrai à Londres. On pourra peut-être se voir là-bas, parce que je ne suis pas sûr de pouvoir supporter de rester si longtemps sans te voir. 

Windsor.
Never complain, never explain.

20 août 2019, 00:01
 Pv L.W.  Le dernier jour...  RPG+ 
La question de Lucas fit réfléchir Lili. Pourquoi voulait-elle savoir qui était cette jeune Gryffondor ? Elle ne pouvait pas l'expliquer, il était encore trop tôt mais elle commençait réellement à s'attacher à Lucas et même si elle n'était pas du genre jalouse ou possessive, savoir qu'elle n'était pas la seule à avoir un penchant pour le jeune Gryffondor, lui faisait un peu peur. Cela était inutile car Lucas semblait ne pas se soucier une seule seconde d'elle mais Lili ne pouvait pas s'empêcher de s'inquiéter, rien que pour les intentions de cette élève inconnue à ses yeux.

- Avoue que ce serait marrant ! Pour ce qui est du duel, je ne sais pas, je n'en ai jamais fait. Mais sinon oublie, ça ne fait rien.

En prononçant ses derniers mots, Lili commença à rougir. Elle évita de regarder Lucas. 

Contrairement à Lucas, la jeune Serpentard n'avait jamais pu percevoir ce qu'était l'amour. Elle ne se rendait pas compte de ses sentiments qui grandissaient, bien que les signes étaient flagrants. Elle en parlerait sûrement avec Blair à son retour, rien ne vaut les conseils de sa grande soeur.

- Tu penses que je suis du genre à ne pas me laisser faire ? Qu'est-ce qui te fait dire ça ?

Lili est du genre à laisser passer les choses, sauf s'il se passe une injustice. La Gryffondor dont Lucas parlait n'entrait pas dans ce cas de figure. Pour cela, ils faudraient que les deux soient plus qu'amis...

- Oh tu sais, je pense que c'est surtout un travail d'équipe, on fait tous de notre mieux, je ne vaux pas plus qu'un autre élève..

Comme à son habitude, Lili répondit modestement. Elle pensait vraiment qu'elle s'investissait autant que le reste de sa maison.

Lili en apprit plus sur les plans de Lucas pour cet été.

- Tu vis en Écosse ? C'est génial ! Mais.. tes parents travaillent toujours au ministère, après ce qu'il s'est passé ?
Adèle, ta soeur je suppose ? Elle a quel âge ?
Je ne suis jamais allée en France, c'est comment ?

Lili se demanda s'il en savait quelque chose.

- Pour ma part, nous ne partirons pas pendant ces vacances-ci. Nous sommes partis à Pâques et en général, nous ne partons pas souvent, cela ne me dérangeait pas jusqu'à présent car je passais tout mon temps avec Thomas. Nous avions prévu de partir mais mon père est encore mal en point après ce qu'il s'est passé au ministère, début mai. Même si sa fierté ne lui permet pas de l'avouer, il souffre encore.

Lili n'est pas du genre curieuse, il est rare de la voir poser autant de questions, elle ne veut pas mettre les gens mal à l'aise, mais cette fois-ci, les questions venaient toutes seules et Lili ne regretta pas car elle voulait vraiment savoir et elle ne pensait pas que cela dérangerait le Gryffondor.

La proposition de Lucas pour qu'ils puissent se voir tous les deux fit plaisir à Lili.

- Tu.. tu penses que ce serait possible d'organiser ça ? Ce serait génial en tout cas.

Lili avait hésité à lui répondre de façon ironique, lui demandant pourquoi il serait impossible de passer deux mois sans elle mais elle se ravisa, car elle savait que ça allait également être le cas pour elle.

Quatrième année RP - Préfète InRP - Joueuse de Quidditch | #4682B4
« Poufsouffle refoulée ayant été répartie à Serpentard, se proclamant Gryffondor et se faufilant parmi les Serdaigle » E.D.

20 août 2019, 23:29
 Pv L.W.  Le dernier jour...  RPG+ 
Lili parlait énormément et posait beaucoup de questions qu'elle enchaînait à une rapidité stupéfiante, ce qui ne semblait pourtant pas être dans ses habitudes. Lucas s'en réjouissait car, même s'il n'appréciait généralement pas qu'on l'interroge sur quelque sujet personnel que ce soit. Cela marquait, à ses yeux, l'intérêt de Lili pour lui.

-C'est vrai qu'il serait fort distrayant de te voir te battre en duel. Quand je disais que tu n'avais pas l'air du genre à te laisser faire je voulais dire que lorsque quelque chose a de l'importance à tes yeux, tu serais prête à tout pour le défendre. Tu dois tenir ça de ta sœur parce que je suis sûr qui si quelqu'un envisageait de s'en prendre à toi, elle serait prête à tout pour te défendre. Et je crois que c'est pareil pour toi.

Lucas pensait s'en être à peu près sorti. Mais il se rendait progressivement compte que Lili voulait en savoir beaucoup plus sur lui et qu'elle était attentive au moindre de ses mots. Flatté, il lui répondit en arborant un sourire en coin :

-Vous êtes bien curieuse jeune fille ! Vous semblez vouloir tout savoir de moi, je suis flatté. Plus sérieusement...

Lucas repensa subitement à la remarque de Lili concernant le travail de ses parents. 

-J'aurais pas du dire ça... Tu sais il y a travailler et travailler, il y a ministère et ministère. Mais bon... On est pas là pour parler de mes parents pas vrai ? Adèle est bien ma petite sœur, elle a cinq ans. J'ai pour habitude de dire qu'elle est la jolie fille au monde. Du moins, j'avais pour habitude... Jusqu'à ce que je te rencontre.

Lucas fit alors un clin d'œil à Lili. Son plus beau clin d'œil. Le jeune Gryffondor espérait que cela lui ferait oublier sa gêne quant à ses parents. Un beau clin d'œil était souvent plus efficace que le plus puissant des sortilèges d'amnésie. 

-À quoi ressemble la France ? Ce serait un beau pays s'il n'y avait pas tous ces français dit Lucas en riant.

-Mes grands-parents sont français, mais ils sont relativement sympathiques par rapport aux autres. La Haute-Savoie, c'est bien, mais c'est mieux l'hiver, lorsque l'on peut regarder admirer la neige tomber sur les montagnes. C'est presque un aussi beau spectacle que de voir Lili tomber dans le lac. Quant à la Corse, je ne suis pas certain que tout le monde soit d'accord pour dire que c'est la France.

Lucas était relativement satisfait des réponses qu'il avait réussi à donner, mais il se sentait un peu gêné lorsque Lili lui avoua qu'ils ne partiraient pas, en partie du fait de l'état de son père :

-Je suis désolé pour lui, je n'étais pas au courant. J'espère qu'il sera vite remis sur pieds.

Lucas ne souhaitait pas s'éterniser à ce propos. Il enchaîna donc rapidement sur un autre sujet. 

-Thomas, c'est ton ami moldu c'est ça ? Tu n'as plus aucune nouvelle de lui ? Peut-être pourrais-tu le retrouver.

En réalité, Lucas ne l'espérait pas. Bien au contraire. Il se serait senti très content si ce moldu avait pu partir au fin fond de la Nouvelle-Zélande. Était-ce de la jalousie ? Probablement. Il devenait évident à Lucas que la jeune Serpentard ne le laissait pas indifférent. Ainsi, il fut ravi de voir Lili lui offrir un grand sourire lorsqu'il évoqua la possibilité de se voir à Londres durant l'été.

-Bien sûr qu'il serait possible d'organiser ça. Quel est ton endroit préféré à Londres ? Peut-être pourrions-nous nous y retrouver. 

Windsor.
Never complain, never explain.

21 août 2019, 03:22
 Pv L.W.  Le dernier jour...  RPG+ 
- J'en étais sûre, on verra bien. Il faut juste espérer que je ne la croise pas de sitôt. Mais oui, je te taquine, ma soeur et moi avons bien cela en commun, il est rare pour nous de sortir de nos gonds, mais c'est également le cas de toute ma famille. Ça doit être pour ça qu'il n'y a pas souvent eu de disputes.

Lili avait de la chance d'avoir grandi dans une famille où tout allait bien mais elle savait que ce n'était pas le cas de tout le monde. En contrepartie, elle ne releva pas le "quelque chose à défendre", elle était assez maligne pour ne pas se mettre dans de beaux draps.

Lili sourit à la remarque de Lucas, elle se rendait bien compte qu'elle avait posé beaucoup de questions.

- Veuillez, m'excuser, cela ne m'arrive que très peu !

Lili écouta la suite de ce que Lucas avait à lui dire, bien plus sérieux cette fois.

- Je vois, de ce que je sais, mon père compte aider au refuge. Nous avons beau être une famille de sang-pur, cela ne veut pas dire que ce retournement nous arrange !

Lili n'évoquait pas souvent le statut de son sang, cela n'avait aucune importance pour elle mais elle tenait à préciser qu'elle ne trouvait pas la situation actuelle normale et que c'était également le cas pour le reste de sa famille.

Le compliment de Lucas fit sourire la jeune fille.

- Tu es sûr que tu as vu d'autres filles dans cette école ? Suis-je si exceptionnelle que ça ?

Lili aurait pu simplement répondre par un "merci" mais même si elle se trouvait plutôt jolie, elle savait bien qu'elle n'était pas la seule dans ce château, elle en était très loin même...

- Ah oui ? La France, sans ses habitants, serait plus belle ? Intéressant...
L'hiver est ma saison préférée, c'est également la saison où je suis née.

Lili rigola à la remarque de Lucas à propos de sa chute dans le lac.

- C'est ça, ça devait être un sacré numéro.. je ne risque pas de l'oublier.

Lili avait plusieurs raisons de ne pas l'oublier. C'était comme ça qu'ils se sont rencontrés mais elle n'oubliera jamais la frayeur qu'elle avait eue. Un vrai flash-back de son enfance.

- Ce qui devait être comique, était quand je suis sortie du lac ! Je me suis couchée dans l'herbe comme une hystérique.

Aujourd'hui, Lili en rigolait mais sur le moment, c'était la panique totale. Lucas avait-il remarqué ? Elle n'en avait aucune idée.

- C'est normal que tu n'en sois pas au courant, je ne parle pas souvent de ce genre de choses. J'ai l'impression d'embêter les gens avec mes problèmes, alors je les garde pour moi.

Lili s'arrêta un instant puis se décida à lui parler. Elle lui devait bien ça après ce qu'elle a su sur son passé.

- Mon père travaillait au ministère en tant qu'archiviste. Ce n'était pas une place glorieuse et il voyait plus grand mais il a dû se raviser quand ma mère était enceinte de Blair, elle n'avait même pas fini ses études à Poudlard. Le 2 mai, mon père travaillait. Je ne sais pas grand-chose mais tout serait allé très vite. Mon père, cherchant à protéger le ministre, a été gravement blessé. Je ne sais même pas si ce qu'il a fait avait servi. Il est resté plusieurs jours à l'hôpital, dans un profond coma. Tu aurais dû me voir pleurer à n'en plus finir quand j'ai su.

Voilà, Lili avait dit tout ce qu'il y avait à dire, c'était bien la première fois.
Rien que d'y repenser une larme coula sur la joue de Lili. Elle était bien contente de savoir que son père allait mieux mais elle ne pouvait pas oublier les jours où elle avait pensé perdre son père.

Parler de Thomas la rendit un peu plus joyeuse. Toutefois, Lili semblait avoir déceler un peu de jalousie dans les paroles de Lucas, se faisait-elle des films ?

- Non, aucunes nouvelles, Mais je me suis rappelé que ma mère est amie avec la sienne, peut-être que nous pourrions nous revoir cet été mais je ne compte pas trop là-dessus, vu ce qu'en pense mon père.

La réponse du Gryffondor ne pouvait que faire plaisir à Lili.

- Et bien, quand nous allons à Londres c'est surtout pour faire les boutiques. Nous pouvons rester pas mal de temps dans un parc, mais cela fait longtemps que je n'y pas allée. Sinon, je connais un endroit à une heure de Londres, où se trouve la maison Cooper. Bizarrement, ce nom me dit quelque chose. dit-elle avec un clin d'oeil. Je suis sûre que si nous organisons ça, tu pourrais passer quelques jours à la maison, ou même juste une après-midi, selon ce qui arrange tes parents. Et je suis sûre que Blair serait heureuse de te revoir !

Quatrième année RP - Préfète InRP - Joueuse de Quidditch | #4682B4
« Poufsouffle refoulée ayant été répartie à Serpentard, se proclamant Gryffondor et se faufilant parmi les Serdaigle » E.D.

22 août 2019, 01:06
 Pv L.W.  Le dernier jour...  RPG+ 
Lucas n'avait pas pour habitude de parler de lui et encore moins de sa famille, en proie à la peur constante de faire un faux pas, de dire une phrase qu'il ne fallait pas dire. Il préférait largement que ce soit Lili qui parle d'elle. Par chance, Lucas connaissait Blair, et pouvait donc déduire certaines choses sur la petite Cooper. Lucas fut amusé lorsque Lili s'excusa de poser de nombreuses questions.

-Ne vous excusez pas mon amie, tout cela est de ma faute. Vous cherchez simplement à savooir ce qui se cache derrière mon côté mystérieux, dit Lucas en souriant.

En réalité, Lucas aimait entretenir ce côté mystérieux. Il avait remarqué que cela avait tendance à plaire aux filles, ce qu'il ne considérait pas comme une conséquence désagréable, bien au contraire.

Le jeune Gryffondor fut rassuré lorsque Lili parla de son père et de l'opinion de sa famille quant aux récents évènements. Il ne savait pas que les Cooper était de sang-pur, mais il se demandait pour quelle raison ils étaient allés s'inscrire au registre. Toutefois, il n'osait pas le demander à Lili.

Peu après, Lucas fit à Lili un énième compliments auquel elle répondit par un large sourire.

-Bien sûr que j'ai vu d'autres filles dans cette école. Il y en a les pleins couloirs et la plupart d'entre elles me poursuivent sans cesse. Parfois j'en serai presque gêné. Presque. Tu n'imagines pas le nombre de tes camarades qui aimeraient être à ta place en ce moment confia Lucas en éclatant de rire. Il aimait beaucoup rire à ses propres blagues qu'il trouvait souvent très réussi bien que les autres fussent rarement du même avis.Mais peu lui importait. Ils n'y connaissaient sûrement rien.

Ils évoquèrent ensuite la France, l'hiver, la chute de Lili dans le lac. Et évidemment sa désormais fameuse sortie du lac. Lili s'était couchée dans l'herbe, se roulant presque dans la boue, en braillant contre Lucas.

-Comment ça comme une hystérique ? Ce n'était pas ton comportement normal, dans la vie quotidienne. Lucas fit alors un grand sourire afin de bien montrer qu'il s'agissait seulement d'une blague car sinon les probabilités pour qu'il passe par la fenêtre du troisième étage augmentaient substantiellement.

Puis Lili en vint à se confier sur sa famille, et plus particulièrement sur son père. Sur ce qui lui était arrivé au ministère alors qu'il tentait de défendre le ministre. Sur la blessure grave qui lui fut infligée. Sur son coma. Ce devait être la première fois que Lili se confiait à quelqu'un, en dehors de sa famille et Lucas était content qu'elle lui accorde une telle preuve de confiance. Tout cela lui rappelait manifestement d'intenses souvenirs. Lucas savait que les Cooper formaient une famille très unie dont les membres s'aimaient avec sincérité. Une larme commençait à couler sur le visage de Lili.

Cette dernière n'avait visiblement pas pour habitude de montrer ainsi ses émotions et elle tenta d'embrayer rapidement sur le départ de son ami moldu. Lorsque Lili lui annonça qu'ils pourraient peut-être se revoir cet été, Lucas eut un léger mouvement de surprise mêlé à un soupçon d'agacement.

-Tu sais Lili, je crois que ton père a raison. Avec tout ce qui se passe en ce moment, mieux vaut ne pas trop fréquenter les moldus. C'est plus prudent. Ton père veux sûrement te protéger. Vous aurez tout le temps pour vous revoir plus tard.

Dans deux-cents ans par exemple pensait Lucas sans le dire.

-Et bien je serai ravi de venir avec toi faire les boutiques, se promener au parc, visiter la maison Cooper et revoir Blair. Est-ce que tu connais Camden Town ? C'est un endroit où je vais souvent quand je suis à Londres. On pourrait y aller ensemble.

Il se tourna alors vers Lili. Une larme continuait de couler sur son visage. D'un geste lent, Lucas l'enleva avec sa main, regardant Lili dans les yeux.

-Je n'aime pas te voir pleurer.

Windsor.
Never complain, never explain.