Inscription
Connexion
26 avr. 2020, 16:07
 PV Irene Gates   RP+  Un aiglon déploie ses ailes ?
11 février 2045
Fin d'après-midi

@Irene Gates

La fin d'après-midi commençait doucement à apparaître en cette froide journée d'hiver, lorsqu'Eoin commença à se diriger vers la Salle des trophées. Il ne savait pas trop pourquoi il s'y dirigeait mais il avait eu une envie de s'y rendre, comme s'il avait été obligé par une force inconnue de s'y rendre. Peut-être était-ce son envie d'en connaître plus sur l'histoire de Poudlard. Des gloires passées de sa maison, des héros d'antan mais également d'aujourd'hui. Il avait entendu de nombreux contes et histoires au fil des journées passés dans cette école, mais jamais il n'avait daigné franchir les portes de ce lieu qui semblait être comme le Panthéon de Poudlard. Lorsqu'il entra dans cette salle d'une taille plutôt imposante il fut frappé par la quantité de récompenses diverses et variées présentées dans des vitrines dont était remplie la pièce. Trophées, coupes et autres récompenses se mélangeaient partout dans la pièce. Il y avait des trophées pour des choses diverses et variées mais ce qui revenaient le plus étaient les coupes des quatre maisons et les trophées de la coupe de Quidditch. Même s'il était un élève studieux, les coupes des quatre maisons ne l'intéressaient pas vraiment pour l'instant, car depuis qu'il était arrivé à Poudlard il avait entendu parler de quelque chose qui l'intéressait de plus en plus. Un sport, plus précisément, le Quidditch.

Depuis le début de sa scolarité, il avait assisté à quelques matchs de Quidditch, ceux de son équipe bien sûr, mais aussi ceux des équipes adverses, pas tant par passion si ce n'est pour en apprendre plus sur ce sport qu'il trouvait intriguant, intéressant. Le dernier match de l'équipe de sa maison, les Ailes d'Airain, avait était particulièrement compliqué pour eux. Ils avaient subi de la main de l'équipe des Hel's de Poufsouffle une sévère défaite sur le score de 230 à 60. Le jeune garçon avait pensé que le plus dur avaient été pour les joueurs de l'équipe, en particulier pour la jeune Capitaine dont c'était seulement le deuxième match à ce poste. Il aurait aimé aider mais il ne savait pas comment puisqu'il était encore qu'un novice par rapport à ce sport. Bien sûr il en connaissait la plupart des règles et du déroulement du match mais il ne s'y était jamais essayé. Peut-être que ce qui l'avait amené dans cette vaste salle était son envie d'aider et qu'il était venu là pour trouver une sorte d'inspiration, d'illumination, de révélation. Au fur et à mesure qu'il avançait à l'intérieur de la salle, il commença à deviner les traits et la silhouette d'une autre personne au sein de celle-ci, une fille plus exactement. En avançant il devina plus nettement la jeune fille. Petite et rousse, elle portait une robe aux couleurs de Serdaigle. Il crut reconnaître la capitaine de l'équipe de Quidditch, ce qu'il confirma avec quelques pas supplémentaires. Elle était immobile, en silencieuse, presque inanimée, en train de regarder ce qui semblait être le trophée de la coupe de Quidditch de l'année précédente, lorsque l'ancienne capitaine était encore présente. Elle devait certainement s'en vouloir de la défaite et en porter toute la responsabilité, chose normale pour tout bon capitaine qui se respecte. Le jeune Irlandais pensait que quelques mots d'encouragement pourrait aider la jeune Capitaine à aller mieux, ou du moins à la réconforter quelque peu. Mais comment faire... La complimenter sur son match ? C'était un pari risqué et qui ne paierait pas forcément... La rassurer sur le fait que ça n'était pas de sa faute ? Elle pourrait mal le prendre... En se dirigeant vers elle il eut une idée. Pourquoi ne pas combiner les deux ? Cela pourrait marcher. C'est ce qu'il allait tenter, il le fallait. Il continua dans sa direction, et arriver à la hauteur de la jeune il s'arrêta et prit quelques secondes pour admirer les trophées au côté de la jolie petite rousse. Après quelques instants de silence, il décida enfin de le briser.

"Le trophée de l'année dernière hein... Tu te demandes ce que l'ancienne capitaine aurait fait à ta place, n'est-ce pas ? Pardon, je ne me suis pas présenté, Eoin Sinnegan", commença-t-il avec un sourire amicale. "J'ai vu le dernier match, contre Poufsouffle, et même si vous avez perdu j'ai trouvé votre performance plus que respectable... Surtout la tienne." conclut-il sourire aux lèvres. Il espérait que ces quelques paroles suffirait à réconfortait ne serait-ce qu'un peu la jeune rousse.

color=#674ea7
29 avr. 2020, 19:58
 PV Irene Gates   RP+  Un aiglon déploie ses ailes ?
L'entraînement de l'après-midi terminé, sa douche prise et ses vêtements civils trop petits enfilés, Irene, morose avait erré dans le château. Elle n'avait envie de ne rien faire, pour une fois son humeur maussade avait pris le dessus et elle n'avait même pas eu envie de se plonger dans ses devoirs. Ce sentiment d'ennui, de dégoût et de défaite était récurrent depuis la victoire des Hel's près d'un mois avant. Irene la digérait mal et s'en voulait régulièrement (d'autant qu'elle avait bêtement fait deux fautes, donc avait offert un penalty à leurs adversaires).

Les pas de la jeunes fille la menèrent dans la salle des trophées. Elle y allait rarement, à quoi bon perdre du temps à regarder des coupes et médailles prendre la poussière ? Mais en cette fin d'après-midi, elle avait besoin ou envie, elle ne le savait pas, d'aller contempler la coupe de Quidditch que les Ailes d'Airain avaient remporté l'année précédente. La jeune fille l'avait cherchée quelques minutes, se baladant entre les vitrines. Elle avait faillit passer devant sans la voir. Mais elle l'avait trouvée.

Irene s'était placée alors face à la vitre, presque collée à la surface réfléchissante, puis avait posé son front sur le verre frais et ses yeux sur la coupe dorée. La récompense étincelante réveilla un attrait dans le ventre d'Irene. Elle lui rappelait le moment où l'équipe de Quidditch l'avait remportée. Tally, l'ancienne Capitaine avait fait un beau discours. Le ventre d'Irene se tordit. Tallyy avait été une excellente capitaine et enchaîner à sa suite était difficile. D'autant qu'Irene devait se l'avouer, la coupe qu'elle avait sous les yeux, elle avait à peine participé à sa récupération. A peine quelques minutes sur le dernier match. La jeune fille soupira et un nuage de fumée s'imprima sur la surface lisse et transparente. Elle s'écarta légèrement et, d'un geste triste de la main, elle effaça la marque humide.

Son bras retomba le long de son corps et son regard resta planté sur les reflets dorés. Parviendrait-elle à rattraper la catastrophe ? Saurait-elle entraîner et préparer correctement son équipe ? Alors que les doutes l'assaillaient tels des corbeaux sur un champs de bataille, elle fut distraite des méandres sombres de ses pensées par une voix masculine. La jeune rousse tourna ses yeux surpris vers le jeune homme qui l'avait interpellée. Elle le détailla rapidement du regard essayant de se souvenir d'où elle l'avait vu. La salle commune, il lui semblait bien. Le blond, Eoin, lui rappela un peu Christopher avec son regard gentil et ses cheveux pailles. Sans savoir pourquoi, Irene rosit légèrement avant de planter ses yeux amandes dans le regard vert de l'aiglon.

La jeune fille ne parvenait pas à départager les émotions qui la traversaient. Son camarade avait pratiquement su lire ses pensées, il se pointait comme ça sans prévenir, il essayait d'être gentil, il lui rappelait son échec mais il la complimentait.... Beaucoup d'informations. Irene ne savait pas quoi répondre. Elle resta silencieuse quelques secondes, avant de juste lâcher un petit :
- Merci ?

Irene tourna à nouveau la tête vers la coupe, mélancolique, jetant un regard en coin au reflet du garçon, s'attendant à ce qu'il parte.


Tallyrenpher, à l'attaque !/ ⇈⇈ Ceci n'est pas un pavé... ⇈⇈ / Des Souris et des Dragons
Irene s'écrit sans accent, merci ! ^^
4ème année RP - M.E.R.L.IN. : Mat / Spid'Irene, la Princesse des Mots-Croisés
1 mai 2020, 20:43
 PV Irene Gates   RP+  Un aiglon déploie ses ailes ?
Eoin observa la jeune fille se tourner de nouveau vers la vitrine contenant le trophée de l'année précédente après un simple remerciement plus hésitant qu'autre chose. Eoin réalisa que son interlocutrice n'était pas une personne très loquace. Eoin tourna donc son regard vers la relique d'un temps désormais révolu même si moins d'un an s'était passé entre la victoire de Serdaigle et le moment présent. Néanmoins de nombreuses choses s'étaient passés, une nouvelle capitaine, de nouveaux joueurs, des résultats différents. Il fallait que la jeune fille le comprenne. Après avoir observé une période de silence qui lui avait paru duré une éternité alors qu'elle n'avait duré qu'une seule minute. Il décida de briser le silence.

"Je pense que lorsque l'on veut se relever d'un échec ou d'une défaite, il y a trois étapes toutes aussi importantes les unes que les autres."commença le jeune Irlandais en observant la coupe qu'avait gagné les Ailes d'Airan l'année précédente avant de marquer un léger temps de silence puis d'ajouter "La première de ces étapes est celle que tu es en train d'expérimenter, celle de la remise en question. C'est à mon avis la plus importante car c'est la fondation de ce qui va résulter de ce long chemin vers la... rédemption."

Eoin savait que c'était une chose dont la jeune capitaine à ses côtés avait connaissance de cette étape puisqu'en tant que capitaine celle-ci était une chose habituelle qui devait être fait même en cas de victoire pour pouvoir s'améliorer. Cependant il n'était pas sûr que cela allait la mettre de bonne humeur venant de la part de quelqu'un qui n'était pas de l'équipe et qu'elle connaissait à peine. Cependant il ne savait pas si la petite rousse savait ce qui venait après cette période de remise en question. Aussi il observa quelques instants supplémentaires pour observer le trophée de l'année dernière. Dorée et scintillante, la coupe brillait de mille feux derrière la vitrine éclairée par un faible rayon de soleil hivernal. Il observait également son reflet et celui de la jeune capitaine qui semblait jeter quelques coup d'oeil au reflet du garçonnet en se demandant sûrement s'il allait partir. Après ces quelques moments de silence il le rompit en reprenant la parole.

"L'étape qui suit est certainement la plus difficile des trois à exécuter et celle que tu devrais réaliser le plus rapidement possible, aller de l'avant. Tu peux être mélancolique, te demander ce qu'aurait fait l'ancienne capitaine de l'équipe, etc... Mais il faut que tu comprennes une chose, tu ne seras jamais elle. Ne vois pas ceci comme quelque chose de négatif. Ce que je veux dire par là c'est qu'elle était celle qu'elle était et toi, Irene, tu es toi, et personne d'autre. Et la prochaine personne qui sera capitaine sera dans le même cas, car aussi merveilleuse et fantastique sera-t-elle, elle ne sera jamais toi. Tu es assez forte pour te construire ta propre aura de capitaine. Arrête de vouloir faire comme ta prédécesseure, et bâtis ta propre légende."

Il avait prononcé ces mots avec autant de finesse, de gentillesse et de douceur que possible pour ne pas qu'elle se braque, mais aussi pour la rassurer dans son poste de capitaine et lui montrer qu'elle était tout aussi capable que ses prédécesseurs. Puis le jeune blondinet ajouta :

"Mais ce n'était pas vraiment pour ça que je t'ai adressé la parole, tu penses bien... Non, si je me suis permis de te déranger, si je te dérange, c'était pour la troisième étape du processus. Car après la remise en question et la marche en avant il y a la troisième étape. Se renforcer. Car il ne faut pas se leurrer, la chose qui a pêché lors de votre match, c'est la fraîcheur des joueurs. Rester pratiquement un match entier aussi long sans vraiment remplacer de joueurs c'est se tirer une balle dans le pied.", expliqua dans un premier temps Eoin, avec un ton aussi calme qu'une brise d'été, avant d'enchaîner:"C'est pour cela que je pense qu'il faudrait de nouveaux joueurs et ceux pourquoi je voulais te rencontrer, même si je n'étais pas venu ici pour ça de base. J'aimerais faire partie de l'équipe de Quidditch, ou du moins passer les sélections si tu veux bien."

Ces derniers mots étaient sortis naturellement de sa bouche, sans même réfléchir, et il espérait ne pas avoir été trop brusque avec la jeune fille se tenant à ses côtés. Il observa ensuite le trophée gagnée par l'équipe de sa maison l'année précédente silencieusement de nouveau avant de laisser s'échapper avec un sourire rêveur :

"Je me demande si la sensation de gagner cette coupe est aussi fabuleuse que dans mes pensées..."

color=#674ea7