Inscription
Connexion

12 oct. 2018, 19:28
 RPG+  Un regard d'ambre  Vanellia C. 
Mercredi 14 octobre 2043


Rey planta sa fourchette avec appétit dans sa pomme de terre arrosée de jus de viande. Dans la Grande Salle, la plupart des élèves avaient rejoint leur table respective pour déjeuner et il régnait un brouhaha assourdissant. Ce jour-là, Drian s’était joint à leur trio et bavardait avec Eliott de tout et de rien, tentant de se faire entendre par-dessus le bruit. Il n’avait pas mis longtemps à adopter sa maison et le poufsouffle avait du mal à avoir un moment avec son jeune frère. Les serdaigles se l’accaparaient. D’un côté Rey était content que Drian s’intègre si facilement, d’un autre il était frustré de ne plus être son principal repère dans l’école. Bien qu’il commençait tout juste à s’y faire, son frère avait dû comprendre son désarroi puisqu'il lui avait proposé de déjeuner une fois par semaine avec lui. Beaucoup trop clairvoyant. Mais le rouquin était ravi. Aujourd'hui était cette fois par semaine. La présence de son frère amoindrissait sa mélancolie due au départ récent de la délégation chinoise, pour ne pas dire celui de Qiong, tout court, qui s'ajoutait à la défaite des Frelons au dernier match.

- Tiens ? S’exclama Drian, tu as vu Rey ? Demanda-t-il d’un seul coup.

Le poufsouffle, qui n’avait pas du tout suivi la conversation et était resté concentré sur son assiette, leva le nez un sourcil levé. Drian observait quelque chose derrière lui et son expression laissait entendre qu'il était en pleine analyse “drianique”, autrement dit qu'il tenter de mettre à nu toutes les vérités du monde rien que par l’observation. Le rouquin le trouvait flippant quand il faisait ça.

- Vu quoi ? Répondit-il sans daigner tourner la tête dans la direction dans laquelle son frère regardait.
- Cette fille… elle a les mêmes yeux que toi, maman et Meerah. Et mamie.... Quoiqu'un peu plus clair.

Rey se retourna avec nonchalance et lança un coup d’oeil à la fille en question. Blonde au carré court, menue et portant l’uniforme de serpentard, il l’a reconnu comme étant une deuxième année avec qui il avait déjà partagé des cours. Il ne connaissait pas son nom, il fréquentait peu les serpentards. Sans surprise, elle avait des yeux couleur ambre jaune. Le rouquin avait été surpris l'année dernière mais n’en avait pas fait tout un plat. Il haussa les épaules après s’être retourner vers Drian.

- Ouai je sais, et alors ?

Drian l’observa comme si il avait avalé de travers. Et eut un soupir exaspéré.

- Et alors rien ne te choque toi ? Tu en connais beaucoup des gens avec des yeux comme ça ?
- Avec elle ça fait cinq, répondit-il avec indifférence en retournant à son assiette.

Son frère faisait une vraie fixette et il ne comprenait pas du tout pourquoi. Rey lança un coup d'œil à ses amis et ils ne semblaient pas plus comprendre. Ou alors ils avaient arrêté de suivre. Il se reconcentra sur celui qui partageait le même sang que lui, mais pas du tout le même cerveau. Qu'est ce que ça pouvait faire qu'ils aient les mêmes yeux ? Drian se pencha vers lui et souffla avec le plus grand sérieux :
- Justement…

Il mit à ce mot tant de mystère que Rey en grinça des dents.

- De quoi justement ? Répondit sèchement le Poufsouffle qui sentait monter la moutarde.
- Mais tu ne te demande pas pourquoi ?
- Pourquoi quoi ?
- Mais pourquoi elle a ses yeux !
- Mais j'en sais rien moi ?! Comment veux-tu que j'le sache !

Drian se tapa le front d'une main d’un air désespéré ce qui fini par énerver franchement Rey.

- Bah je vais lui demander si tu veux tant savoir ! S’exclama-t-il furieux en se levant d'un bon
- Quoi ? Non, att…

Trop tard, Rey, les dents serrées, était déjà au niveau de la blonde. D’un geste rageur, il la pointa du doigt.

- Toi ! L’invectiva-t-il, pourquoi t’as les mêmes yeux que moi ?!

La Grande Salle moins bondée, il aurait peut-être entendu un rire étouffé dans son dos en même temps qu'un nouveau soupir exaspéré. Au lieu de ça, il n’entendait que le silence soudain qui s’était fait à la table des serpentard. Il se sentit d'un seul coup très bête, mais par orgueil, garda le doigt levé et la mine féroce.
Dernière modification par Rey Sifferlen le 6 janv. 2019, 20:20, modifié 1 fois.

19 oct. 2018, 16:32
 RPG+  Un regard d'ambre  Vanellia C. 
C'était l'heure du déjeuner. Un des moments que préférait Vanellia, car elle allait enfin pouvoir assouvir son estomac affamé. Son ventre n'avait cessé de gargouiller pendant toute l'heure du dernier cours de la journée. Le professeur lui avait même fait une réflexion à ce sujet, ce qui avait déclenché les rires de ses camarades. Vanellia n'avait pas ris, au contraire, elle s'était renfrognée, et n'avait même plus du tout écouté la fin de la leçon. Mais maintenant, c'était fini, et son estomac aller pouvoir se remplir aussi vite que sa bouche le permettait. Elle traversa la grande salle, parcourant du regard les élèves déjà installés sans vraiment les regarder. La jeune fille finit par s'assoir à un bout de la table des Verts et Argent. Elle ne se fit pas prier et elle enchaîna aussitôt les coups de fourchettes avec détermination.

Elle ne parlait pas à ses voisins de table, trop occupée à manger ou plutôt à dévorer. Que pourrait-elle leur dire de toute façon? Ce début d'année était assez compliqué comme ça... Et même si sa colère commençait à s'estomper avec le temps, Vanellia s'était isolée et ne parlait plus à grand monde. Les Serpentard étaient ceux ayant le plus de chances d'avoir l'attention de la fillette, car elle était très casanière et considérait vraiment sa maison comme faisant partie d'elle-même. Mais en ce moment, à part ses camarades de chambre à qui elle n'avait pas vraiment d'autres choix que de parler, elle n'avait pas beaucoup de compagnie.

Toutefois, elle entendait malgré elle ce qui se disait autour d'elle. Et elle regrettait déjà de s'être assise là car il s'agissait de filles de 4ème année qui discutaient des derniers ragots en date, et ne cessaient de glousser bêtement en établissant un classement des garçons les plus moches... Vanellia leva discrètement les yeux au ciel, exaspérée par tant de futilité. Elle pensait que sa situation actuelle avec son père notamment était bien plus important que de savoir quel garçon allait être élu mocheté du jour... Elle tenta de se retourner pour voir s'il n'y avait pas une meilleure place ailleurs, quitte à passer pour une sauvage, ce ne serait pas la première fois de toute façon.

C'est ce moment précis que choisit un Poufsouffle pour se lever et la pointer du doigt en s'adressant à elle. Les Serpentard semblaient avoir soudain mis la sourdine à leurs conversations animées, et la plupart de ceux se trouvant à proximité, observaient la scène avec curiosité. Mais qu'est-ce qu'il lui voulait celui-là? Elle ne le connaissait pas! Et en plus, il semblait énervé, rageur. Elle se demanda rapidement ce qu'elle avait bien pu lui faire pour qu'il la pointe du doigt ainsi au beau milieu de la grande salle. Un silence pesant s'était immédiatement installé, et Vanellia pouvait à dès à présent entendre murmurer certains élèves. Elle détestait ça! Elle ne voulait pas être le centre d'attention, jamais! Et surtout, elle détestait qu'on parle d'elle dans son dos.

Son esprit bouillonnait, elle cherchait, cherchait, mais rien ne lui venait. Finalement, le rouquin qui s'était maintenant bien avancé vers elle mit fin à ses questionnements.

*Mes yeux?*

Vanellia était perplexe et surprise. Elle ne sut tout d'abord pas vraiment quoi répondre. Etait-ce une mauvaise blague? Sa machoire se crispa, elle devenait nerveuse. Allait-elle avoir des ennuis? Elle fixa le garçon droit dans les yeux. Effectivement, les siens étaient ressemblant. Pas de doute possible du coup, c'était bien à elle qu'il s'adressait. Et alors? Ses frères aussi avaient les même! Elle n'en faisait pas tout un plat! D'ailleurs elle avait souvent reçue des compliments sur la couleur de ses yeux. Donc pour elle, c'était devenu très naturel, ça faisait parti d'elle, et c'était d'ailleurs une de ses grandes fierté qui marquait sa différence.

- Ben j'en sais rien moi... dit-elle exaspérée. Elle se retenait de se mettre en colère, préférant rester sur la défensive. Elle ne savait pas vraiment à quoi s'attendre du garçon. Voulait-il l'embêter?

- Tu veux ma photo peut-être? dit elle d'un ton dédaigneux. Des rires se firent entendre non loin de là, mais Vanellia n'y fit même pas attention. Elle fixait le Poufsouffle, prête à riposter s'il allait trop loin.

Serpentard - 4ème année RP

21 oct. 2018, 17:13
 RPG+  Un regard d'ambre  Vanellia C. 
Rey exultait. Voilà ! Elle n'en savait rien ! Drian racontait n'importe quoi. Ce salle gosse avec son allure d'aristocrate et sa manie de faire des cachotteries sans queue ni tête venait de se planter en beauté. Enfin... Maintenant qu'il était en face d'elle, la ressemblance était quand même bien troublante. Néanmoins, il ne donnerait pas raison à son petit-frère. Il se retourna brusquement sans même prendre le temps de répondre à celle qu'il avait légèrement agressé et cria à son frère resté à la table des poufsouffles :

- Elle n'en sait rien ! T'es content ?! 

Puis il se tourna à nouveau face à la fillette.

- Qu'est ce que je ferai de ta photo ? Lui répondit-il le plus sérieusement du monde, la colère lui ayant complètement fait oublié le second degré.

- Moi je veux bien, dit soudainement une voix  dans son dos.

Rey fit un bon, surpris par son frère qui s'était approché d'eux sans bruit. Il eut l'impression qu'une horde de grosses mygales lui remontèrent le long du dos et frissonna. Idiot. Il lui avait fichu la frousse. De la part de sa sœur, ça aurait pu être choupinou, là, c'était carrément frustrant.

- Je suis désolé de l'attitude de mon frère, il est un peu brute et bête, mais en réalité il est aussi chaleureux qu'un panda, expliqua doucement le serdaigle.

Un panda ? Un panda ?! Rey eut soudain très envie d'étrangler son frère. Enfin plus qu'avant. Il ne savait pas trop ce qui le retenait. Peut-être son calme olympien ou sa façon si posée de s'adresser à la fillette. Contrairement à eux qui ne comprenaient rien à la situation, il semblait parfaitement savoir ce qu'il cherchait, tel un médicomage en pleine chirurgie, voyant ce que seul lui pouvait voir.

- Pour en revenir à cette photo, dit-il, peut-être que ça nous aiderait à éclaircir ce mystère si il y a d'autres membres de ta famille dessus. J'ai des raisons de penser que nous avons un lien du sang. Tes yeux, m'ont fait penser ça.

Rey regarda Drian avec les yeux ronds. Alors c'était ça qu'il avait cherché à lui dire ? Qu'une des raisons pour lesquelles la serpentarde avait des yeux ambrés comme les siens serait qu'il soit de la même famille ? Était-ce absurde ? Un peu... Peut-être pas. Ce n'était pas comme si ils connaissaient leur famille du côté de leur mère. Elle se gardait bien de leur parler d'eux et même d'aller les voir. Rey n'avait rencontré ses grands-parents maternels qu'une seule fois, lors d'un Noël, il y avait bien longtemps. Il observa tour à tour son jeune frère et la fillette, comme s'il suivait une balle fictive lancée par un joueur de tennis. La question était : qui marquerait le set ?


 Navré pour les mots bizarres, je n'ai pas trouvé où les placer ailleurs.
Dernière modification par Rey Sifferlen le 8 mars 2020, 15:50, modifié 1 fois.

22 nov. 2018, 19:19
 RPG+  Un regard d'ambre  Vanellia C. 
Affreusement désolée du retard! :S

Vanellia resta bête et perdue quand le Poufsouffle se retourna sans lui prêter aucune attention. Il hurlait presque à travers la Grande Salle sans gêne. La jeune fille ne savait pas s'il se moquait d'elle ou si il était tout simplement doté d'un toupet extraordinaire. Vanellia, elle, ne put s'empêcher de regarder furtivement en direction de la table des professeurs. Si ça continuait, ils allaient sûrement intervenir et enlever des points à Serpentard et Poufsouffle. Il ne manquerait plus que ça! Peut-être même qu'ils lui donneraient une retenue. Hors de question! Elle n'y était pour rien si ce garçon hurlait à tort et à travers qu'elle ne savait pas pourquoi ils avaient les mêmes yeux. Les proefesseurs ne semblaient pas décider à intervenir pour le moment. Sans doute attendaient-ils de voir si la scène s'envenimait. Ou peut-être n'y prêtaient-ils aucune attention? Pourtant Vanellia, aurait juré avoir croisé le regard réprobateur d'un de ses professeurs, avant que ce dernier ne se reporte sur ses conversations avec ses propres voisins de table.

Finalement, l'impétueux Poufsouffle daigna se retourner vers la Serpentard, qui reporta également son regard sur lui, priant intérieurement qu'il ne remette pas à hurler. De nouveau surprise par l'aplomb dont il faisait preuve, elle ne trouva rien à répliquer rapidement. De toute façon, elle n'en aurait pas eu le temps, un autre élève venait d'intervenir, attirant immédiatement le regard de Vanellia. Mais qu'est-ce qu'ils avaient aujourd'hui? Elle commençait à se demander si c'était une mauvaise blague. Depuis le début d'année, certains élèves avaient du remarquer le changement de comportement de la jeune fille et s'en donnaient à cœur joie pour lui jouer de vilaines farces. Et ça avait commencé dès le trajet dans le Poudlard Express.

Le second garçon qui s'incrustait dans la scène l'informa qu'il ne serait pas contre sa photo. Vanellia ne put empêcher ses joues de rosir, imaginant qu'il la trouvait peut-être jolie. Mais son regard ne la trahissait pas, il était devenu électrique.

- Quoi? répondit-elle incrédule.

Le second élève finit par lui expliquer cette drôle de situation. Il lui précisa que ses deux importuneurs étaient frères. Elle les dévisagea tour à tour, tout en continuant d'écouter. Elle émit un "Mmmmh" d'approbation quand il excusa l'attitude du Poufsouffle en le qualifiant de "bête".

Finalement, il lui dévoila la raison de tout ce cinéma: un probable lien de sang. Vanellia cligna des yeux, hébétée. Était-ce possible? Elle continua de les dévisager, remplie de curiosité à présent.

- J'ai hérité des yeux de mon père. Et lui de sa mère. finit-elle par répliquer, toujours suspicieuse.

- Mais vous, je vous connais pas. Elle les regarda, le regard sévère.

La Grande Salle commençait à se réanimer, ils étaient devenus de nouveau inintéressant. Il n'y avait pas eu de scandale ou de potins susceptibles d'intéresser les élèves. En revanche, Vanellia était maintenant captivée par sa conversation. Mais elle doutait toujours de la sincérité des deux enfants.

Serpentard - 4ème année RP

10 janv. 2019, 15:42
 RPG+  Un regard d'ambre  Vanellia C. 
Rey haussa les épaules face au regard suspicieux de la serpentarde. Qu'est ce que ça pouvait lui faire ? Lui non plus ne la connaissait pas.  Et puis, cette histoire n'avait aucun sens, Drian avait perdu la tête. Tous les gens avec des yeux bleus n'étaient pas forcément de la même famille. Tous les gens aux yeux ambrés non plus. Logique. A priori, son frère n'était pas du même avis.

- Vraiment ? Rey tient les siens de notre mère et elle de la sienne encore. Si je ne me trompe pas, nos deux grands-mères ont les yeux ambrés du coup. Est-ce que c'est une sorcière également ? demanda Drian, complètement passionné par sa conversation et pas du tout impressionné par la mine sévère de la fillette.

Rey enfonça ses mains dans ses poches avec mauvaise humeur. Il n'avait pas fallu grand chose pour le rendre maussade. Après tout, il se remettait doucement des derniers échecs. Et parler de la famille qu'il ne connaissait pas, ça le soulait encore plus. A quoi bon se préoccuper d'une famille qui ne voulait pas avoir à faire à eux. Si le rouquin était curieux d'habitude, aujourd'hui n'était pas le bon moment. 

- Tu délires petit frère, j'retourne manger, dit-il d'un ton maussade. Salut, ajouta-t-il à l'intention de la serpentarde. Il n'était pas complètement impoli tout de même.

Tandis qu'il partait rejoindre ses deux meilleurs amis, il entendit Drian dire :

- Désolé, il est un peu de mauvaise humeur ces derniers jours. Au fait, je m'appelle Drian Sifferlen, et mon frère, c'est Rey. Ce nom t'évoque quelque chose ?

Le rouquin ne put entendre la réponse, il était trop loin à présent. Une part de lui aurait voulu entendre la suite, l'autre était de trop mauvaise foi pour y accorder le moindre intérêt. Aux questions de Kiara et Eliott, il répondit d'un haussement d'épaules.

- J'en sais rien moi peut-être qu'il a envie d'élargir notre famille, la sienne ne lui suffit peut-être plus, ricana-t-il sans y trouver le moindre amusement. Les histoires de familles commençaient à le gaver.

Puis il détourna la conversation et finit son repas sans plus d'encombres, essayant d'oublier que son frère l'avait finalement dédaigner pour rester discuter avec une étrangère. Décidément, cette semaine était pourrie. Alors qu'ils s'apprêtaient à partir pour leurs cours de l'après-midi, Drian l'intercepta.

- Dis, tu pourrais m'amener la photo de grand-mère et grand-pére ce soir, s'il te plait ? Tu l'as bien emmené avec toi ? 

- Pourquoi faire ? répondit Rey, éludant la seconde question.

Le serdaigle fronça les sourcils et lui lança un regard désapprobateur qui l'attendrit plus qu'autre chose. Voilà que le plus petit "grondait" le plus grand. Quand il y repensait, c'était assez courant entre eux finalement.

- Tu sais très bien pourquoi, sois sympa.

Rey jeta un regard derrière l'épaule de son jeune frère et ses yeux rencontrèrent ceux de la serpentarde. Un d'ambre si familier. Etait-ce si délirant au final ? Il fut soudain mal à l'aise et reporta son attention sur Drian.

- Ok, si tu veux, à ce soir, dit-il avant de sortir et de rejoindre son prochain cours.
Dernière modification par Rey Sifferlen le 8 mars 2020, 15:44, modifié 1 fois.

26 janv. 2019, 23:11
 RPG+  Un regard d'ambre  Vanellia C. 
Vanellia fronça les sourcils en voyant le garçon rouquin hausser les épaules. Quel malpoli! Mais son frère semblait s'en moquer éperdument lui, car il continua d'exposer sa théorie. Leur grand-mère aussi avait les yeux ambrés. Etait-ce quelque chose de particulier? Ayant eu une éducation très moldue, elle savait que ses yeux n'étaient pas si ordinaires que ça. Mais au sein de la communauté magique, elle ne s'était jamais posé la question. Toute cette histoire commençait à faire bouillonner son cerveau, et elle n'était pas sûre d'apprécier cette sensation.

- Oui, c'est une sorcière. Confirma la jeune Serpentard en hochant la tête.

Vanellia se demanda soudain si c'était possible finalement cette histoire. Peut-être que sa grand-mère avait une cousine qui était leur grand-mère. Ou une soeur? Vanellia ne connaissait pas bien cette partie de l'arbre généalogique, ne s'y étant jamais intéressée plus que ça. Mais la jeune fille n'eut pas le temps d’approfondir ses pensées, car Rey semblait si agacé par la situation, qu'il préféra s'éclipser sans attendre. Un rapide "salut" et il était parti. Il ne restait que Drian et Vanellia. C'était déjà assez bizarre comme ça, maintenant, ça l'était encore plus. Ce garçon mettait mal à l'aise Vanellia avec ses questions directes et son air du Monsieur Je-Sais-Tout. Il semblait lui, totalement hermétique, et s'excusa par politesse au nom de son frère. Il se présenta et Vanellia enregistra les prénoms. Rey et Drian Sifferlen. Elle n'oublierait pas.

- Non, je connais pas désolée. Moi c'est Vanellia Chronos, rien à voir! dit-elle, presque soulagée finalement que cette histoire soit en fait une plaisanterie. Ils n'avaient pas le même nom, ils n'étaient donc pas de la même famille, c'était imparable!

- Du coup, c'est sans doute un hasard qu'on ait les mêmes yeux!

Vanellia haussa à son tour les épaules, et se retourna, tournant le dos à Drian pour l'inciter à partir. Elle se rassit sur le banc et repris le cours de son repas. Elle n'osa plus se retourner de peur que Drian soit resté là, derrière elle. Mais à la fin du repas, il n'y était plus. Ouf. Rassurée, Vanellia s'empressa de partir une fois son repas avalé, et elle rejoignit ses camarades de classe qui partaient pour leur prochain cours. Elle se tassait sans faire exprès, la tête rentrée dans les épaules, elle ne voulait plus être accostée. Elle détestait ça et ne voulait surtout pas revivre ça de si tôt. Malheureusement pour elle, son regard attrapa celui de Rey alors qu'elle passait devant la table des Poufsouffle. Elle gromela un juron et finit son trajet en ne regardant plus que ses pieds.

L'après-midi lui parut durer une éternité. Vanellia se rendit compte, que finalement, elle n'avait rien écouté de tous les cours qu'elle avait eu. Elle n'avait cessé de ruminer cette discussion du midi. Et finalement, elle ne la trouvait plus si stupide que ça cette histoire. Mais c'était impossible! Son cerveau n'arrêtait pas de formuler des théories puis de les rendre caduques, un va et vient incessant et moralement exténuant. Tout ceci avait fini de la rendre nerveuse, elle ne pensait bientôt plus qu'à une chose, recroiser le regard des deux frères afin d'être sûre et certaine que c'était impossible.

Le repas du soir arriva enfin, et Vanellia entra avec ses camarades dans la Grande Salle. Machinalement, elle cherchait du regard les deux frères, alternativement à la table des Serdaigle et à celle des Poufsouffle. Elle marchait telle un zombie en direction de la table des Serpentard, mais son esprit en était bien loin. Son pas avait tellement ralenti, que tous ses camarades étaient déjà installés alors qu'elle, était encore en train de marcher.

Serpentard - 4ème année RP

9 févr. 2019, 16:39
 RPG+  Un regard d'ambre  Vanellia C. 
La journée passa sans autres nouvelles aberrations. Rey resta maussade, pris entre agacement et lassitude. Il n'avait pas cours avec les serpentards aujourd'hui, aussi ne se retrouva t-il pas avec la fillette aux yeux d'ambre et finit même par l'écarter de son esprit, plus accaparer par le Quidditch et Qiong. D'un côté, Ambre lui avait dit qu'elle avait une chose importante à lui annoncer, de l'autre, il se demandait si la petite chinoise était bien rentrée chez elle et partageait avec ses camarades tout ce qu'elle avait vécu à Poudlard. Parlerai-t'elle de lui ? Il avait donc pleins de préoccupations et avaient déjà suffisamment de mal à se concentrer sur ses différents cours pour penser à cette photo de famille coincée entre deux livres dans sa table de chevet. Il fut donc bien embarrassé lorsque l'heure du dîner arriva et qu'une petite tête bien connu essaya de le retrouver dans la foule.

- Mince, grogna-t-il entre ses dents. Il hésita un instant puis fit demi-tour. Je reviens vite, gardez-moi une place, dit-il à Eliott et Kiara avant de partir en courant vers la salle commune des Poufsouffles puis vers le dortoirs des garçons.

Il ne mit pas longtemps à mettre la main sur la fameuse photo et la contempla un instant. Son grand-père, à gauche, se tenait bien droit et avait une main posée sur l'épaule de Rey, très solennel. Sa grand-mère aux yeux d'ambre enlaçait avec douceur Meerah d'un bras tandis que l'autre tenait la main de Drian. Étrange composition. A cette époque, le poufsouffle ne devait pas avoir plus de 7 ou 8 ans. L'arbre de Noël derrière les cinq protagonistes de cette mise en scène ne laissait aucun doute quant à la date de la prise de cette photo. Le seul et unique Noël qu'ils avaient passé avec eux, le seul et unique jour également d'aussi loin que se souvienne Rey.

Le garçon rangea la photo dans une poche de sa robe avant de se presser d'aller dîner. Il voulait bien être gentil et faire plaisir à son petit frère, mais pas question de louper un repas pour ça. Malheureusement, une fois devant la Grande Salle, il sut qu'il n'allait pas manger de sitôt.

- Tu l'as ? demanda le petit serdaigle qui l'avait guetté à l'entrée.

Rey sortit la photographie et la lui tendit. Mais Drian fit un pas en arrière et secoua la tête.

- Tu la lui montreras, je n'ai pas faim, dit-il avant de s'éloigner et de rentrer, pensa Rey, dans sa tour bleue et bronze.

Le rouquin fut surpris par l'attitude de son frère et resta quelques instants à l'observer s'éloigner. Quelle mouche l'avait piqué ? Et comment ne pouvait-on pas avoir faim ? Il fronça des sourcils, un peu inquiet. Si quelqu'un l'avait embêté aujourd'hui, il le retrouverait et il passerait un mauvais quart d'heure. Le poufsouffle tirerait vite ça au clair, en attendant... Ses yeux tombèrent sur la photographie et il souffla, agacé. Franchement, il n'avait pas envie d'aller voir cette fille. Pourquoi le serdaigle y tenant tant ? 

Il allait s'installer à sa table quand il la vit au loin entrer dans la salle et avancer d'un pas traînant. Elle semblait chercher quelqu'un. Lui peut-être ?

*C'est bien pour toi que je le fais Drian...*

Il renonça au délicieux porridge qui lui faisait de l’œil et s'avança sans enthousiasme face à la serpentarde.

- 'Lu, dit-il sans cérémonie tout en lui tendant la photo. Drian voulait que je te montre ça.

Rey ne savait pas trop si une photographie pourrait lever les doutes et les hypothèses de son frère. Espérait-il que leur grand-mère ressemble à celle de Chronos ? Des sœurs ne se ressemblaient pas forcément. Il ne ressemblait lui même pas beaucoup à son frère. Ou peut-être l'avait-elle déjà rencontré ? Quoiqu'il en soit, il avait accompli son "devoir". Il n'y croyait pas vraiment, pourtant, l'hésitation de la fillette lui mit le doute.

- Alors ? demanda-t-il soudain curieux de ce qu'elle pourrait reconnaître.

17 avr. 2019, 20:24
 RPG+  Un regard d'ambre  Vanellia C. 
Bon ben encore désolée :lol:

Vanellia le vit arriver. Le Poufsouffle l'avait vu lui aussi. Impossible d'y échapper, mais c'est ce qu'elle voulait non? Elle détestait parler avec des inconnus, mais cette histoire avait piqué à vif sa curiosité, et elle avait envie de faire un effort. Elle se croyait dans une de ces aventures comme elle avait pu en imaginer avec sa comparse Eider. Elle n'y croyait pas une seconde au fond d'elle, mais trouvait ça rigolo et assez farfelu pour qu'elle daigne s'y pencher.

Rey la salua d'un simple "'Lu", lui, il n'avait pas envie d'être là, c'était flagrant. Mais où était son frère? A lui, il aurait été plus facile de parler sans doute. Vanellia n'eut pas le temps d'y songer, car le garçon lui tendit aussitôt une photographie, expliquant que tout ceci avait été organisé par le Serdaigle. Vanellia fronça les sourcils, hésita une seconde, mais finalement, sans un coup d’œil de plus à son interlocuteur, elle prit la photographie et la porta à hauteur de ses yeux pour mieux l'examiner. Elle plissa ses paupières pour analyser l'image, qui ressemblait simplement à une photo de famille, bien qu'un peu trop stricte selon la fillette.

- C'est ta sœur? demanda distraitement Vanellia en apercevant la fillette sur la photo. Puis, se rendant compte qu'il se fichait complètement que Vanellia connaisse sa sœur, mais qu'il voulait qu'elle s'intéresse plutôt au membre de la famille qui avait les yeux ambrés, elle se concentra de nouveau.

C'était la dame sur la photo qui avait les caractéristiques recherchées. Vanellia la regarda plus attentivement. Elle avait des cheveux blancs qui lui coulaient sur les épaules, un petit sourire crispé marquait son visage. Lui était-il familier? C'était dur à dire. Mais Rey s'impatientait, il lui demandait de rendre des comptes, oui ou non, reconnaissait-elle un détail de son apparence? Ressemblait-elle tout simplement à sa grand-mère à elle? Effectivement, ce rictus de bouche, elle aurait bien vu sa grand-mère l'arborer aussi. Mais était-ce vraiment une preuve en soit?

- Je suis pas super sûre... C'est ta grand-mère, c'est ça? Un nouveau rapide coup d’œil sur la photo, le temps que Rey confirme l'information. C'est marrant ouais, un petit air de ressemblance... En fait, quand ma Grand-Mère Marbella va me gronder, elle fait la même tête! finit-elle par dire.

La fillette rendit la photo au Poufsouffle, perplexe par sa propre pseudo-découverte. Sa certitude première était en train de s'effriter petit à petit. Serait-ce possible que... Non. Si? Vanellia regarda Rey fixement et droit dans les yeux. Elle ne pouvait plus rester comme ça à présent.

- On fait quoi? On envoie un hibou à nos parents? A ces mots, Vanellia grimaça, non, elle n’enverrait pas de hibou à son père. Elle voulait l'oublier encore un peu.

- A ma Grand-Mère Marbella plutôt... indiqua la Serpentard plus pour elle même que pour Rey.

Serpentard - 4ème année RP

3 mai 2019, 18:10
 RPG+  Un regard d'ambre  Vanellia C. 
Quelques secondes supplémentaire s'écoulèrent avant que la serpentarde ne se décide enfin à exprimer ses pensées. Qui finalement n'allait pas bien loin dans ce premier jet et le laissa agacé. Quelle perte de temps, pensa-t-il. Lorsqu'elle lui demanda si c'était bien sa grand-mère, Rey la regarda avec un air circonspect avant de se rendre compte qu'il n'avait effectivement pas présenté la chose comme il fallait. Cette photo, il l'avait observé de longues heures durant, elle lui était si familière qu'il en avait oublié que pour un inconnu, elle représentait uniquement des personnes qui au mieux semblaient faire partie de la même famille.

- Oui, c'est elle, lui répondit-il simplement pour pallier à son manque d'informations.

Rey regarda par-dessus son épaule pour comprendre de quoi elle parlait. Il n'avait jamais vraiment fait attention, le sourire qu'affichait sa grand-mère lui avait toujours semblé banal. Un sourire un peu crispé du fait de l'avoir adressé à un objectif inerte. Il n'aurait pas imaginer que qui que ce soit pourrait y voir une certaine familiarité.  Une familiarité que lui-même n'avait jamais eu avec cette femme. Il ne put s'empêcher de ressentir une pointe de jalousie lorsque la fillette mentionna son anecdote, comme si c'était la chose la plus naturelle du monde. 

Il reprit la photo et la contempla d'un œil noir. Pourquoi ne pouvait-il pas connaître ses grand-parents ? Parce que sa mère se fâchait avec le monde entier ? Tout ceci était injuste ! Il sentit le regard de la fillette sur lui et releva la tête pour contempler ses yeux d'ambre qui à présent le faisait frémir. Ils connaissaient à peine sa branche maternelle, peut-être que Drian avait vu juste après tout. Mais au fond, qu'est ce que ça changeait ?

La mayonnaise monta rapidement au nez du garçon lorsque la serpentarde proposa d'en parler à leur parent avant de se raviser et de mentionner sa chère grand-mère. De son côté, il ne pouvait faire ni l'un ni l'autre. Sa mère ne répondrait pas et il ne savait même pas où habitait sa grand-mère. Quand bien même il savait, cette dernière ne le connaissait pas et savait à peine qui il était. Savoir s'il avait un lien de famille avec une serpentarde était bien la dernière question qu'il aurait eu envie de lui poser. Avec humeur, il lui fourra à nouveau la photo dans les mains avant de s'exclamer :

- Fais ce que tu veux, je m'en fiche. Je demanderai rien, ça sert à rien !

Puis il tourna les talons sans plus lui jeter le moindre coup d’œil. Attablé en face de ses amis, il ne se rendit compte que trop tard de sa stupidité. Il venait de donner à une parfaite inconnue la seule trace qu'il avait de ses grand-parents sorciers et en plus en s'énervant sur elle alors qu'elle n'y était pour rien. Et à part aller s'excuser et lui demander de la lui rendre, il ne risquait pas de la récupérer. Chose qu'il n'avait pas du tout envie de faire maintenant. Mais quel imbécile ! Tout ça c'est la faute de Drian et de ses délires, pensa-t-il sans vraiment y croire. Cette semaine était vraiment une sale semaine.

Merci pour ce RP Vanellia, à bientôt pour la suite :D