Inscription
Connexion

17 mars 2019, 17:26
 Libre  La fête de la St-Patrick
 Ce RP est un RP libre, vous pouvez y participer comme vous le voulez. Que se soit pour une demonstration de danse irlandaise, pour vous greffer aux musiciens, ou simplement pour vous amusez (Ou pour faire la tête) et boire un coup, vous êtes les bienvenus ! Et si vous souhaitez ajouter des images, ou des musiques, ne vous gênez pas ! :biggrin: 
(Ce RP à été organisé et préparé par des aiglon.e.s dans le cadre des défis de Miss Chapman.)

Image
Ambiances Sonore

*   *   *
Descriptif 
On était en fin d’apres midi, mais en ce 17 mars, le crépuscule était déjà présent. La grande salle était presque pleine et une ambiance conviviale et joyeuse y régnait... Elle avait été décoré pour la St-Patrick, les lumières avaient été teintes d'une étrange couleur verte et des banderoles aux couleurs de l'Irlande avaient été disposés sur le haut des murs. La plupart des élèves présents s'étaient affublés d'un chapeau haut de forme vert (typiquement Irlandais). Même certain professeur s’était laisser aller à arborer un de ces couvres-chefs. Dans un coin,  une élève, habillée en vert chantait et jouait une musique entrainante au violon. Les portraits accrochés au murs, eux aussi s’étaient paré pour la fête : ils étaient parsemé de trefles à quatre feuilles et de drapeau irlandais. La plupart des élèves étaient assis, munis de chopes de VirginBieraubeur. Mais contrairement à d’habitude, toutes les maisons étaient mélangées, en fonction de affinités des élèves. Pour un peu, on se serait presque cru en Irlande.

Au milieu de l’allegresse général, quelqu’un avait déclenché plus d’une demi-douzaine de  Feufaux FuseBoum, qui explosait en gerbes d’étincelles vertes et blanches, au milieux des bougies flottantes.

Dans le fond de la salle, une jeune fille blonde sortait son violoncelle de sa house...

Cela promettait d’etre une belle soirée, aussi belle qu’une St-Patrick pouvait l’être !

@Siam Vostra
Si il y a un quelconque problème de cohérence ou autre avec ce RP, sachez que j’en suis sincèrement désolée.

« Scelle tes charmes », Christelle Dabos.
Team Marchombres !

17 mars 2019, 22:29
 Libre  La fête de la St-Patrick
Fiss entra dans la grande salle avec une assurance inhabituelle.
Il portait un grand sac dans son dos, et portait fièrement sur sa tête un vieux béret au cuir quelque peu décousu, sur lequel on pouvait voir une insigne, représentant deux "F", dans un soleil duquel dépasse les huit branches d'une étoile. Du trèfle était accroché entre l'insigne et le béret.

Il ne savait pas exactement ce qu'il représentait; tout ce qu'il en sait, c'est qu'il a appartenu à son quadrisaïeul, et qu'à chaque Saint-Patrick, il était ressorti par son père, en hommage à la paix entre les peuples de Grande Bretagne, ainsi qu'à son ancêtre, mort pour avoir voulu préserver cette paix sur son propre territoire.

Fiss considérait que le lieu était propice pour arborer cet artefact de siècles passés, il voyait autour de lui des gallois, des anglais, des écossais et bien évidemment des irlandais, tous unis pour cette fête qui tient tant à cœur à ces derniers.
Il était heureux de pouvoir être là, chez les sorciers, ou nul fiel n'était déversé sur les autres peuples; il y avait bien quelques animosités entre les né-sorciers ou sang-pur, et les né-moldus, mais cette forme d'isolement qu'il s'infligeait depuis le début de l'année l'empêchait de constater celles-ci par lui même.

Il s'approcha de la jeune fille blonde au violoncelle, posa son sac au sol, en sortit une cornemuse coudée irlandaise, puis attendit la fin du morceau actuellement joué, avant de s'entretenir avec cette dernière, avant de l'accompagner musicalement.

Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn.

Hypothétique résurgence d'Edward Warren, aurait retrouvé sa Lorraine à Poudlard

17 mars 2019, 23:46
 Libre  La fête de la St-Patrick
  Il savait que c'était la Saint Patrick parce que le jour précédent, il avait reçu un colis de Maman -qui justement était Irlandaise et terriblement fière de l'être- rempli de babioles inutiles dont il ne se servirait sûrement qu'une seule et unique fois. Les trucs typiquement moldus qu'il n'avait pas vu à Poudlard, un peu comme le maquillages à s'étaler sur les joues qui représentait le drapeau de l'Irlande. Il avait visité ce pays une fois, ça avait été un désastre pas possible parce qu'il avait plu et que la famille s'était perdue en montagne mais ça restait un de ses meilleurs souvenirs, c'était là que Maman leur avait apprit une de ses chansons préférées quand elle était jeune. Alors c'était tout naturellement qu'il avait fait demi-tour quand il avait vu la grande salle, pas question d'y entrer sans être apprêté ! A part le maquillage et la chapeau démesurément grand, il n'avait pas vraiment de quoi rentrer dans le thème, alors il fit avec les moyens du bord, remontant au maximum -au niveau de ses genoux anguleux- une de ses paires de chaussettes vertes et enfilant un tee-shirt à rayures blanches et vertes sous une salopette-short en oubliant pas ses baskets défoncées. On avait vu beaucoup mieux en matière d'Irlandais, surtout qu'avec sa peau blanche et ses cheveux roux comme le feu, il ressemblait plus à un nain qu'à autre chose. Il était content quand même. Les drapeaux sur ses joues n'étaient pas droits, son chapeau était trop large et lui tombait sur les yeux, faisant glisser les lunettes qu'il était obligé de remontrer toutes les minutes mais en se regardant dans les reflets des vitres pendant qu'il regagnait la Grande-Salle -en ignorant soigneusement les regards étranges de ceux qui ne savaient pas comment s'amuser, il semblerait- il ne pensa jamais avoir eu une meilleure idée dans sa courte vie. Il riait déjà avant même d'entrer dans la salle, entendant de loin la musique qui y était jouée. Il avait toujours adoré les moments comme ça.

  Les fêtes où tous chantaient comme des chèvres ou dansaient en étant persuadés d'être gracieux mais en ressemblant à des pieds de chaises lui avaient toujours particulièrement plu. Ça lui rappelait les grands repas de famille qu'ils faisaient à Noël. Il n'y avait pas plus convivial qu'une famille à moitié Irlandaise pour faire la fête, il se devait bien de leur rendre hommage. Il était un peu triste de ne pas pouvoir fêter ce jour avec eux mais ça n'allait pas l’empêcher d'en profiter. A sa place, c'est ce que la famille aurait fait en sachant que cela aurait rendu les autres fiers. Il ne connaissait pas bien les fondements de cette fête, ce qu'elle représentait vraiment, il savait qu'elle était là pour montrer aux gens qu'on pouvait tous être les mêmes et s'amuser sans se taper dessus pour rien et lui qui était contre la violence, ne pouvait pas trouver meilleure fête à fêter en dehors de Noël et de son anniversaire bien sûr, même s'il aimait beaucoup le 1er Avril justement pour faire des blagues aux autres.

  La musique lui donnait envie de danser et c'est ce qu'il fit, dans un cercle vide formé par les élèves si jamais quelqu'un ou un groupe voulait venir danser. Il fallait bien que quelqu'un commence à le faire, non ? Il n'avait pas envie d'attendre que quelqu'un se décoince, y'avait pas à avoir honte aujourd'hui, il suffisait de regarder la dégaine des autres pour comprendre qu'on vous jugerait pas. Il trébucha plusieurs fois, n'étant clairement pas doué de ses pieds et dansant terriblement mal. Mais c'était l'attention qui comptait, non ? Qu'importe s'il était aussi gracieux qu'un tabouret nul en bois branlant, il n'était pas là pour ça, pas aujourd'hui. Il arrivait même à se souvenir de quelques paroles que Maman leur avait apprit à ses frères et sœurs et lui, il a très longtemps.
  Alors il se mit à chanter en riant, ne pouvant pas s'empêcher de pouffer en entendant sa voix peu mélodieuse buter sur les mots.

  « I've been a wild rover, il ne connaissait bien que le début, il avait toujours été le genre de personne à chanter trois quart de la musique en paroles yaourt. Et puis, ce n'était même pas le bon rythme, c'était juste ridicule à regarder
  For many's the year !
  And i've spgngngngnglll meee !

  D'un côté, il espérait ne pas rester tout seul à rire comme ça et à essayer de chanter comme il pouvait, d'ailleurs, c'était plus du crié que du chanté. 

IMPORTANT /!\
RDD, deuxième année RP

18 mars 2019, 14:57
 Libre  La fête de la St-Patrick
17 mars 2044

Après toute l'organisation et la patience dont il lui avait fallu faire preuve pour parvenir à ce résultat, il était évident que Siam était très fière de ce qu'elle et d'autres camarades avaient accomplis pour cette soirée.
La salle était déjà pleine et tout le monde avait l'air de s'amuser... Siam entendit le joueur de violon commencer et elle sourit en entendant la musique typiquement irlandaise qui sortait à toute allure de l'instrument.
Siam, avec l'accord de tout le monde, avait elle aussi amené son violoncelle et elle décida de commencer à le sortir de son étuis, elle sortit la pique et le régla a la bonne hauteur et pris un tabouret qu'elle déplaça pour avoir plus de place. Elle le posa à terre, couché sur le côté et sortit son archet qu'elle frotta allègrement avec de la colophane. Une fois que tout fut installé, elle s'éloigna de son violoncelle et de son installation sans pour autant quitter son précieux instrument des yeux. Mais, trop stressée, elle revint se poster à côté de lui et un jeune homme que Siam identifia comme Fiss, un garçon de Serdaigle que Siam trouvait très mignon de la même année qu'elle s'approcha d'elle avec dans les main, une magnifique cornemuse irlandaise. Siam le regarda, lui sourit et demanda :

-Tu veux quelque chose ? Magnifique instrument que tu as là !

Elle attendait la réponse de Fiss et, secrètement elle espérait qu'il venait pour savoir si ils pouvaient jouer tout les deux...
Dernière modification par Siam Vostra le 14 nov. 2019, 18:17, modifié 1 fois.

Soucis IRL : Absence presque totale en ce moment, retard Rp. Privilégiez les hiboux si besoin.
« Il y a un moment où les mots s'usent. Et le silence commence à raconter » -Khalil Gibran-

18 mars 2019, 16:36
 Libre  La fête de la St-Patrick
James arriva dans la grande salle, de base, il n'est pas très fan des fêtes car les foules le rendait malade mais pour un fois il décida de se rendre a la fête mais sans habits festifs (il ne faut pas abuser non) il portait la robe des Serdaigle car il était beaucoup trop fier d'être dans leurs maison.

Lui qui était fan de musique il entendu un violon, il s'enfonça dans la foule pour aller voir qui en jouait, il aimait bien la musique et se dit que c'est dommage qu'il n'y ait pas de batterie sur la seine, lui qui adorait la batterie avant de venir a l'école il aurait bien été jouer un morceau mais il se dit plus tard que dans tous les cas ce n'était pas une si bonne idée que ça car ça ne se prêtait pas au thème.

A la fin du morceau il applaudit et voulut aller dire au violoniste a quelle point il avait apprécier sa musique mais là il vit Siam s'avancer vers Fiss deux élèves des Serdaigle et il préféra attendre la fin de leurs conversation pour aller lui parler, il voulut d’abord écouter ce qu'ils se disent car même si il n'ose pas se l'avouer il aime les potins et il espéra une information qui serait disons... intéressante...
Dernière modification par James Knox le 26 mars 2019, 21:54, modifié 4 fois.

James Knox

18 mars 2019, 17:51
 Libre  La fête de la St-Patrick
Après une longue journée de cours, Antonio se rendait à la grande salle pour décompresser.

Quelle ne fut pas sa surprise en arrivant de voir une centaine d'élèves tout vêtus de verts, dansant sur les tables, chantant à pleines voix et buvant de la Bièraubeurre jusqu'à s'en rendre malade. Il semblerait qu'on ne l'avait pas prévenu d'une telle fête en l'honneur des Serpentards. Cela devait peut-être être la célébration de la victoire au Quidditch des Crochets d'Argent face aux Ailes d'Airain, mais... cette victoire remontait à pratiquement un mois déjà, et certains Serdaigles semblaient également prendre part aux festivités. Puis il vit les portraits accrochés au mur, et il comprit enfin.
Ce n'était certainement pas le vert de Serpentard, mais le vert de l'Irlande. Le vert du trèfle, le vert de la Saint-Patrick.

Non, Antonio n'était pas familier avec la Saint-Patrick. Chez lui, on fêtait la Saint David. Ou plutôt, ses camarades la fêtait. Il préférait pour sa part largement rester à sa maison, et lire un livre tout en écoutant le bruit de la parade de Cardiff qui passait juste en dessous de sa fenêtre. Saint David, Saint Patrick, finalement pour lui aucune grande différence, il s'assit à une table à peu près à l'écart des va-et-vient, prit un livre de son sac et commença sa lecture.

18 mars 2019, 17:58
 Libre  La fête de la St-Patrick
A peine avait-elle jeté un oeil dans la salle commune qu'Hestia pensa qu'elle s'était réveillée dans les dortoirs de Serpentard : du vert, partout, sans exception ! Des vêtements aux joues des Gryffondor, la couleur n'avait décidément épargné personne.. Excepté la petite fille qui remontait dans son dortoir en ne comprenant qu'à moitié ce qui se passait. Ce n'est que lorsqu'un autre étudiant hurla : "JOYEUSE FÊTE DE LA ST PATRICK" qu'elle finit par comprendre qu'elle était bel et bien dans la salle commune de Gryffondor.

La brunette monta réellement dans son dortoir, pas encore touché par l'épidémie. N'était-ce pas les traditions des irlandais de festoyer habillés en lutin ? Pourquoi tous les Gryffondor s'y étaient mis, alors ? Elle était anglaise, après tout, non pas irlandaise. Un sourire se dessina lentement sur ses lèvres lorsqu'elle repensa au match qui opposait les Griffes Ardentes aux Frelons : petite tâche rouge parmi tant de jaune.. Que donnerait une petite tâche rouge parmi tout le vert ?

La fillette commença à farfouiller dans ses vêtements avant de croiser le regard d'un T-shirt jaune. Une autre question germa aussitôt dans son esprit : que donnerait une tâche jaune parmi tant de vert ? Certes, l'effet taperait moins à l'oeil mais personne ne connaîtrait la maison de la mystérieuse pimbêche qui ne respecte pas les traditions ! Si on ne comptait pas ses camarades qui ont trop l'habitude de voir sa tête..

Elle finit par sortir de son dortoir avec une petite robe d'été jaune pâle aux manches courtes dont la jupe lui descendait aux genoux, des baskets noirs par simple question de confort et un bandeau blanc qui faisait tenir sa plume anciennement bleue. Ce dernier accessoire la faisait plus ressembler à une indienne qu'un farfadet mais n'était-ce pas son but de se démarquer ?

Lorsqu'elle atteint la Grande Salle, elle resta quelques temps à contempler les préparatifs qu'avaient fait.. Que qui avaient fait, d'ailleurs ? Les Serpentard ? Il y avait décidément trop de vert dans cette foule, elle ne regrettait pas d'avoir choisi quelque chose de plus original. Son odorat fut, par contre, très vite attiré par une chose beaucoup plus intéressante que la piste de danse : le buffet !

Elle se glissa aisément parmi la foule avec sa petite carrure pour atteindre la fameuse table et attrapa discrètement une part de moelleux au chocolat. Jamais elle ne remercierait autant le créateur de ce gâteau divin ! Tandis qu'elle savourait son butin, elle se décida à perdre son regard vers la fameuse piste de danse.. Désespérément vide.. Ce n'était pas possible d'avoir tant de timide dans un seul endroit pourtant si jovial !

Pourtant.. Tiens ! Un véritable petit farfadet commençait à danser et à chanter au milieu de la ronde ! Il ne lui manquait qu'une barbe et un monocle pour ressembler trait pour trait à ses petites créatures ! Le voir hurler des paroles sans sens et gigoter de pas maladroits étaient, certes, drôle, mais l'abandonner, comme ça, au milieu de la ronde faisait ressortir un goût amer de culpabilité.. Ça ne se faisait pas de se moquer des autres, surtout lorsqu'elle ne connaissait même pas la chanson ! Et puis.. Le sourire qu'il possédait était contagieux !

Hestia mordit dans sa part de gâteau puis se fraya un chemin vers le petit lutin, sans pour autant lâcher la pâtisserie. Elle avala rapidement la bouchée et s'élança dans ce qui était, à ses yeux, une danse irlandaise. Il était sûr que ses mouvements étaient bien plus maladroit que le rouquin, étant donné qu'elle les copiait de celui-ci.. Mais elle ne se sentait pas encore prête à chanter à tue tête les paroles incompréhensibles qu'elle avait captées : une indienne de Far West en robe d'été et un farfadet criant une chanson était déjà bien assez étrange à son goût.

@Herschel Sherringford

« VROOM VROOM ! »
HESTIA ANDREW (si si, ça s'écrit comme ça, je vous assure) du Lextia, Grincheux & Concierge 2019

18 mars 2019, 18:19
 Libre  La fête de la St-Patrick
Fiss sortit son instrument du sac aussi lentement que maladroitement; celui-ci était passé de mains en mains depuis des générations au sein de sa famille, et il était hors de question qu'il l'abîme la première fois qu'il avait à l'utiliser loin de ses parents.

Une fois celui-ci sorti, il releva la tête, réajusta son béret, puis fixa un instant les yeux de sa camarade blonde aux cheveux tressés qui était en train de le regarder:


-Tu veux quelque chose ? Magnifique instrument que tu as là !

Fiss ne put s'empêcher de laisser échapper un sourire; non seulement, il n'avait pas eu besoin de déranger qui que ce soit pour se proposer en tant que musicien, mais son instrument avait été complimenté, et il y vit presque une invitation à jouer, ce qui lui évitait de passer pour un sauvage s'imposant pour jouer ce qu'il veut au détriment des autres.

Son exaltation pris le pas sur sa timidité naturelle; il se sentait dans son élément, aussi, il n'eût pas de mal à prendre la parole; il savait pourquoi il était là, il était en territoire connu, il fêtait la Saint-Patrick de la même manière depuis des années, et il comptait bien perpétuer la tradition cette année.


- Salut; je venais me joindre à toi, pour jouer, si tu es d'accord.
Et merci, il est beau, et j'arrive à ne pas trop mal jouer, pas aussi bien que mon papa, mais ça va.


Il observa le violoncelle de son interlocutrice, puis, s'appuyant sur ses frêles connaissances en instruments de musique, ne lui permettant pas de discerner un violon d'un violoncelle, il reprit.

Ça a dû m'être plus simple à apprendre que pour toi, il paraît que le violon, c'est très difficile d'en jouer correctement, ce n'est pas forcément le plus simple à apprendre.
Dernière modification par Fiss MacTairdelbach le 18 mars 2019, 20:57, modifié 1 fois.

Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn.

Hypothétique résurgence d'Edward Warren, aurait retrouvé sa Lorraine à Poudlard

18 mars 2019, 19:08
 Libre  La fête de la St-Patrick
Ah la Saint Patrick ! La musique trop forte au point de ne pas s’entendre parler à deux centimètres d’une personne. L'effervescence, les danses, les rires.... Il y a quelques chose de vraiment génial avec cette fête, c’est que le ridicule et l’élégance étaient des notions inexistantes dès lors qu’une cornemuse lâchait son premier crie dissonant dans les rues irlandaises ce jour là. Et il se réjouissait de voir que la tradition résonnait jusqu’entres les murs de Poudlard. Désinhibition était le maître mot et dieu que Chems adorait ça ! Le garçon était bien dans son élément dans le bruit et le vacarme. Nostalgique des parades et de l’ambiance de cette fête, il s’était bien volontiers jeter dans la danse, bras dessus bras dessous avec quelqu’un qu’il ne connaissait pas -et qu’il ne connaissait pas mieux après la danse d’ailleurs- mais peu importe. Il était trop occupé à chanter -ou plutôt à crier à tue-tête des refrains familiers mais pas assez pour qu’il se souvienne de leurs paroles, pour au final terminer le chant par "LA LA LA ~", riant des tapes dans le dos qu’il recevait et qu’il distribuait à la fin de chaque chanson ou danse, comme si ils devaient être tous fier d’être arrivé au bout d’une performance qu’ils savaient pourtant bancale et risible.

Chems salua d’un long sifflement  la prestation d’un élève en salopette aux couleurs de la fête et d’une fille un peu moins dans le thème, mais tout aussi intrépide que son partenaire de danse, avant de s’éloigner du coeur de l’agitation pour attraper une de ses immense chopes de fausse bièraubeurre qui trainait sur la table. Les yeux sur la foule, il chercha inconsciemment la chevelure châtain de Domhall qu’il n’avait plus revu depuis ce qui semblait être une éternité depuis sa première année et dont le souvenir avait ressurgi avec le rappel persistant de leur pays natal en ce jour. Mais forcé de constater qu’il n’arriverait à rien face à une foule si compact et agité, il se résigna à taper le rythme entraînant de la musique irlandaise, d’un poing sur la table où il s’était installé, à défaut d’avoir un vrai instrument dans les mains, son breuvage sucré dans l’autre.
Dernière modification par Chems Daley le 18 mars 2019, 20:38, modifié 1 fois.

In my defense, I was left unsupervised
5ème année RP - Game On

18 mars 2019, 20:22
 Libre  La fête de la St-Patrick
  -Money and Whiskey and beeeeeeeeer, lalalalaaaaaaaa !

Sa danse Irlandaise -qui n'en était pas vraiment une- consistait à se tenir les mains sur les hanches et à tourner les hanches en bougeant ses pieds et ses chevilles. Sur lui, ça semblait très féminin mais il ne pouvait pas dire être très viril, s'il avait eu les cheveux un petit peu plus longs, on l'aurait confondu avec une fille assez facilement, surtout que sa voix fluette n'arrangeait pas les choses. Mais c'était un enfant et à son âge, il se fichait un peu de tout ça, il s'amusait et ne cherchait pas plus loin, il n'en avait pas besoin. Chercher à aller plus loin dans ses réflexions vous empêchait juste de passer un bon moment et il n'avait pas envie que l'euphorie provoquée par la fête sorte de sa tête alors qu'elle y était si bien. Il fit passer son pied gauche devant le droit, tordit légèrement sa cheville vers le bas, puis vers le haut et enfin sauta sur son autre pied en tendant sa jambe, le tout en gardant mal-habilement ses mains sur ses hanches maigres. 

Ses yeux baissés vers ses pieds pour ne pas trébucher, il n'eut conscience de la personne à ses côtés que lorsque qu'il en aperçu un bout en dansant, après s'être fait siffler par quelqu'un dans la foule, ce qui eut pour effet de le faire devenir aussi rouge qu'une tomate, plus encore que ses cheveux. De rire ou de gêne, il ne savait pas vraiment mais il était content. La fille était brune, s’aperçut-il en levant la tête vers elle et en repoussant ses lunettes sur son nez. Brune et joyeuse. Elle essayait de calquer ses mouvements sur ceux du Serdaigle et il répétât plusieurs fois sa danse assez lentement pour qu'elle puisse s'en souvenir sans difficultés sans vraiment lui demander si elle avait envie de danser avec lui. Après tout, si elle était là, c'était bien pour une raison ? Elle portait une jolie et simple robe jaune qui se démarquait de tout ce vert et une jolie plume dans les cheveux, elle ressemblait à ces personnages de dessins animés qui habitent l'Amérique. Une indienne ! Elle n'était pas vraiment dans le thème mais, toute masculinité gardée, il ne pouvait qu'apprécier sa tenue, c'était simple mais joli, elle n'avait pas l'air de se prendre la tête et c'était le plus important. 

Il enleva ses mains de ses hanches et tendis les deux devant lui, vers la fille en lui souriant de toutes ses dents.

  -Jm'appelle Herschel !

@Hestia Andrew

IMPORTANT /!\
RDD, deuxième année RP