Inscription
Connexion

19 mai 2019, 04:42
Réaction à l'aventure des treize royaumes  S2.E04 
Tours 1 à 5
@Celia-Awena Fournier

Lundi 2 Mai - 11 h  00

Une heure environ avant le déjeuner, nous, élèves de première année avions dû nous rendre sans rechigner dans la Grande Salle. Je remarquai alors que nous n'étions pas seuls, le reste de l'école était déjà installé sur des rangées de bancs en face d'une tribune d'honneur. Je m'assis à côté d'autres élèves en essayant de comprendre la situation. J'avais l'impression que quelque chose de louche se passaient, j'avais un mauvais pressentiment et je me disais que ce qu'ils se passaient vers la tribune était sûrement grave pour que l'on fasse sortir tous les élèves des salles de cours. 

Après m'être installés sur le banc, j'observai la scène qui se déroulait devant moi. De nombreux élèves commencèrent à commander aux autres de se taire et un curieux silence résonna dans cette salle d'habitude si bruyante. Ce fut alors le top départ pour que notre mystérieuse directrice commence à interagir. Avec un homme qui me sembla être Scorpius Malefoy ainsi qu'un jeune garçon qui devait être son fils Lupus. Autour, je crus reconnaître de nombreux sorciers importants, en creusant bien dans ma mémoire, je me souvins qu'ils étaient tous et toutes des directeurs et directrices des écoles de la magie du monde. La situation était donc si importante pour qu'autant de monde se déplace !? 

Miss Loewy remercia alors les directeurs de s'être déplacés, puis elle commença à nous parler. Nous les élèves qui étions en proie à une certaine panique causé par le manque d'informations auquel nous disposions. Elle nous expliqua alors que Poudlard avait été attaqué ! Attaqué ? Je me mis alors à devenir nerveuse, comment ça attaquer ? Avec toutes les mesures de sécurité et la puissance magique des professeurs et de tout le monde, comment Poudlard avait pu être attaqué ? Comment une autre école avait-elle pu nous venir en aide ? Nous n'étions donc pas assez puissants, trop vulnérables ! Puis elle s'adressa à l'homme blond qui était effectivement Scorpius Malefoy ! Elle continua alors de parler aux directeurs des autres écoles de la sécurité des élèves. Elle devait être si préoccupée pour garder son sang-froid et ainsi devoir gérer l'assemblée devant elle ! Un rire horrible retentit, l'homme parla d'un accent... Particulier qui ne ressemblait aucunement à de l'anglais ce qui attisa la curiosité de tout le monde et même de son propre fils ! Il insinua également dans son discours au sens figuré des choses horribles, il avait parlé des institutions du pays qui ne pouvait être que le Ministère de la Magie, Sainte-Mangouste et tous les lieux très fréquentés ! Je frémis, ma mère qui se trouvait à Sainte-Mangouste pourrait-être attaquée ?! Je ne pouvais y croire, un départ d'elle plus tôt que prévue ne pourrait qu'être encore plus dévastateur. Je n'avais pas encore préparé mon deuil et il m'était encore impossible d'imaginer le moment... Ou elle serait morte. 

J'étais si emprunte dans mes pensées que je ne suivis même pas la suite du discours de Miss Loewy. Elle sembla poser une question au Malefoy, tout en s'aidant de menace. Selon les estimations des autres sorciers adultes présents, il n'était pas réellement... Scorpius Malefoy mais un Change-Peau du clan Ramdani selon une directrice. L'idée que n'importe qui puisse usurper l'identité des autres me répugnaient, m'intriguaient et me faisaient peurs. On ne pourrait à ce moment, ne plus pouvoir avoir confiance en personne de peur de confier des informations à une mauvaise personne !

Après cette révélation, la directrice de l'école fit évacuer l'enfant, Lupus Malefoy de son faux père. Elle fit alors appeler un elfe de maison pour aller voir ce qu'il se passait à Sainte-Mangouste, rien que le fait que je sache que j'aurai bientôt des informations sur ce qui allait se passer me rassura. Je devais être fixer, mais je me faisais quand même les sangs sur la suite de l'histoire qui me faisait sombrer dans mes pires cauchemars. 

La directrice demanda alors plus d'informations sur ces "Changes-peaux" à la dame qui avait donné l'information qui se trouvait être Jamila Alkanat, directrice d'Albaldah. Puis, le sujet se détourna sur Arseni Stoyanov, ancien ministre de la magie et également ancien directeur de Poudlard. Pourtant Miss Loewy semblait irritée que l'on parle de lui, elle tenta de demander des explications, elle qui en avait vu bien des choses, la mort même de cet individu. 

Il fut ensuite question d'Horcruxe en le frère même de l'homme décédé, qui n'était sûrement pas décédé à ce moment-là. Cette évocation à l'une des parts les plus sombres de la magie noire me fit me sentir très mal. J'avais en quelque sorte peur de cela, même si j'arrivai à contrôler cette peur, j'étais curieuse de savoir si les hypothèses étaient véridiques. Etienne Saturnin, le directeur de Beauxbâtons, l'ancienne école de maman sembla plus mesurée, plus prudent, plus opposé contre l'idée d'invoquer cet esprit et une part de moi était plutôt d'accord avec lui. Pourtant, Miss Loewy le fit bien et je me demandais bien assez qu'elle serait les suites des événements.

Je me tournai alors à ce moment vers ma voisine, qui était rangé avec moi et assise à mes côtés lors du cours que nous avions dû quitter en catastrophe depuis l'attaque pour venir ici. 

- Tu penses qu'il va se passer quoi maintenant Celia ? 

Mau'
*Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve une réalité.*
*Nous sommes tous des étoiles, il nous suffit juste d'apprendre à briller*
*Écrire c'est ranger le désordre que l'on a dans la tête*

19 mai 2019, 12:56
Réaction à l'aventure des treize royaumes  S2.E04 
Résolutions 4 & 5


Miss Loewy se mit à donner des ordres à, à peu près, toute son assemblée.. Mais pas à la Dame Chocogrenouille ! Elle lui posa juste une question. La directrice devait la respecter au plus au point ! Le sourire de la gamine s'élargit. Et dire que c'était sa carte.. Et sa première, en plus ! Hestia tourna sa tête trop heureuse vers la perche qui lui servait de voisin, trop fière.. Avant de se rappeler que ça ne l'intéresserait probablement pas de l'entendre se vanter d'avoir cette carte..

La petite Andrew se désintéressa cependant bien vite de la table et se mit alors à se balancer sur le banc.. Devant, derrière, devant, derrière. Les discussions qui fusaient étaient d'un ennui ! Pourquoi avaient-ils convié toute l'école si c'était pour parler de chose de grand ? Elle n'y connaissait rien en politique ! .. Et devait bien être la seule, à en croire les visages des autres élèves. Elle posa un regard sur le plafond enchanté.. Un regard sur les adultes. "Hé ! Où est passé le blond ligoté ?!". Le blondinet de première année avait changé d'emplacement.. Et un autre monsieur occupait la place de Meneur. Elle décida de chuchoter à l'adresse de son voisin, intriguée :

- Il est passé où le monsieur en blanc ?

"Et là, il va te regarder bizarrement parce que tout le monde à écouter sauf toi..". Bien sûr.. Elle se retrouvait souvent dans cette situation, à vrai dire. La Gryffondor déchue plissa les yeux en ouvrant ses oreilles et se promit d'essayer de comprendre ce que diraient les professeurs avec les adultes inconnus par la suite.. Essayer, seulement : lorsqu'on fit la mention d'un Barcevie Stoyamort, elle se retourna immédiatement vers le Gryffondor :

- C'est qui, Barcevie Stoyamort ? Un mec qui est mort ?

Ça devait être ça, étant donné son nom et le monsieur qui demandait s'il était réellement mort. Quoique.. Peut-être qu'il n'était justement pas mort, étant donné que le monsieur en question posait la question ?

Mais le nom de Stoyatruc lui disait tout de même quelque chose.. "Forcément : il fait partie de la politique". Ah, la politique.. Cet art avait visiblement décidé de lui pourrir la vie avec ses incompréhensibles branches.. Mais elle semblait être la seule à ne rien y comprendre. Les autres élèves subissaient des cours de politique à domicile pour réagir ainsi ?! "Tes parents, au moins, ils sont cools : ils font pas de cours de politique !". Ses parents étaient cools. Cette simple pensée suffit à faire apparaître un sourire au coin des lèvres de la fillette.. Avant qu'il ne s'évapore. Non, elle ne pouvait pas dire ça, pas après ces vacances gâchées ! "Ils auraient pu te faire supporter des cours de politique ! Sois heureuse !". Des cours assomants d'Histoire supplémentaire ?! Beurk ! Finalement, ils était bel et bien cools, ses parents !

En parlant de cours théoriques d'Histoire de la Magie, cette conférence politique prenait vraiment cette tournure : cela devait faire quatre bonnes heures que cette dame parlait sans cesse en racontant une histoire.. "Ne t'endors pas, ne t'endors pas". Ce simple conseil donnait l'irrésistible envie de dormir à la petite Andrew. Elle s'était forcée à écouter.. Au début, cependant : elle avait vite décroché pour s'intéresser à autre chose, comme.. Comme.. Rien. Rien était bien plus amusant que ça, en tout cas !

Lorsque la femme arrêta enfin de parler.. Une autre personne prit la parole. "Noooooooooon !". Ne pouvaient-ils pas se taire ?! Ou, au moins, laisser les élèves partir ! N'importe quoi serait plus drôle que ce discours politique trop long !

- Tu comprends quelque chose, toi ?

« VROOM VROOM ! »
HESTIA ANDREW (si si, ça s'écrit comme ça, je vous assure) du Lextia, Grincheux & Concierge 2019

19 mai 2019, 16:06
Réaction à l'aventure des treize royaumes  S2.E04 
Ennis, terriblement concentrée sur la scène, fut surprise d'entendre quelqu'un réagir à sa question. Réaction qui amena une nouvelle question à laquelle Ennis répondit en haussa les épaules. Elle souhaitait rester concentrer sur la scène qui se déroulait à la table professorale. L'homme attaché changea complètement de traits, continuant à insinuer des choses diverses. A propos d'une femme de l'entourage de la directrice. Mais qui? Ennis fronca les sourcils et esquissa un mouvement pour se tourner vers son frère avant de se raviser. Il lui sembla entendre un gloussement d'une fille derrière et préféra ne pas s'en occuper. Une des directrices donnaient des informations sur celui qui redevenait brun au fur et à mesure que le temps passait, ses traits se modifiant également tranquillement.

- "
Je dirais que c'est plutôt un métamorphomage... Ou quelque chose comme ça..." Glissa-t-elle à sa voisine - Emelyne qui parle déjà avec le jeune Gabryel - après avoir réfléchi un temps sur le terme "Change-Peau". Le nom de son clan ne lui disait par contre rien du tout. Comme à beaucoup dans l'assistance des élèves. Les évènements s'enchaînent, un homme noir, Grand Manitou de la CIS - rien que ça - intervient, Irene Field éloigne le jeune Lupus de son "père" et puis les révélation sur les derniers grands évènements politiques de Grande Bretagne. De quoi faire froid dans le dos. Cette fois-ci, c'est elle qui tend la main dans son dos. Treize ans, éduquée à ne rien laisser paraître. Mais là c'est bien trop dur. Elle sent Domhall glisser sa main dans la sienne et la serrer alors qu'il se penche pour lui chuchoter à l'oreille:

- "
Plus tard." Elle le sent se reculer puis lâcher sa main. Elle acquiesce. Ils en reparleraient plus tard. Ce n'était bien entendu ni le lieu ni le moment. Elle ferme les yeux, inspire et expire un bon coup, se redresse et lève ses paupières. Son visage reprend des couleurs. Faire bonne figure. Et voilà qu'ils disent que l'ancien Ministre n'est pas mort. Pas vraiment. L'esprit d'Ennis besoin que la conversation des adultes avance un peu pour faire le lien avec son cours d'Histoire de la Magie. Lord Voldemort, les horcruxes. C'est le seul moyen de ne pas mourir tout à fait. Les adultes mentionne ensuite le pourquoi du comment cet homme peut bien avoir créé un tel objet. Dans l'esprit de son frère lui même divisé. De quoi donner un mal de tête. Mais pas pire que ce qui s'en suit. Avec la possibilité de faire entrer un homme capable de tout dans l'école. Puis l'intervention du professeur Montmort. Toute cette histoire prend des proportions inimaginable. Des murmures se font entendre, aussi discret que possible. Nombreux sont les rabrouements. Chacun veut pouvoir suivre ce qu'il se passe à la table professorale alors que Loewy insiste auprès de Montmort à propos d'informations qu'elle détiendrait. Ennis souffle alors sans s'en rendre compte et sans que ses propos ne soient réellement destinés à qui que ce soit:

- "
Elle avait raison. Il va falloir se battre." Elle pensait bien sûr à Dai Hong Dao, qui les avait mis en garde Irene et elle devant le professeur Saunders. Et l'irlandaise, qui avait été troublée, mais c'était sentit le défi de réussir ce qu'avait dit la vietnamienne, n'en fut que plus résolue. Apparemment, il alalit se jouer des choses grave. Treize ans ou pas, il faudrait pouvoir sauver sa peau.

____________________
Dernier post pris en compte: Kristen Loewy n°6.
@Emelyne O'Brien et @Gabryel Fleurdelys.

5ème année RP - Préfète RP depuis septembre 2044
Jo' family - color=#741B47

19 mai 2019, 20:53
Réaction à l'aventure des treize royaumes  S2.E04 
Lundi 2 mai, 10h37.
Interventions 2 et 3.

Ce que Nora vit lorsqu'elle se pencha par dessus la rampe d'escaliers la laissa presque bouche bée. Un jeune garçon s'empressa de quitter le bâtiment, effrayé comme si sa vie était menacée. Ses yeux parcoururent à plusieurs reprise la distance séparant les grandes portes ouvertes et le bas des escaliers. Elle y reconnu vaguement les professeurs s'y tenant, aussi stupéfaits et horrifiés qu'elle.

"Nath, viens voir." chuchota t-elle.

Le jeune homme se rapprocha de son amie et se pencha à son tour. Elle n'eut pas même la force de le regarder tant décrocher son regard de la scène lui semblait impossible. Plus haut dans l'escalier, mais toujours en-dessous de la Gryffondor, la sorcière étrangère apparu. Nora se mordit la lèvre. Evidemment qu'elle y était pour quelque chose ! La jeune fille avait détesté cette Dai à la seconde où elle avait aperçu pour la première fois, dans la Grande Salle. La blonde écarquilla d'autant plus les yeux lorsqu'elle vit deux énormes tigres blancs qui coururent à la recherche du pauvre garçon. Elle les suivit du regard sans voir la réaction de Dai face aux professeurs.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


Lundi 2 mai, 11h.
Interventions 4, 5, 6 et 7.

Nora suivit attentivement les échanges entre Miss Loewy et les autres directeurs et directrices des écoles de magie, où du moins ce qu'elle pouvait entendre et comprendre. Elle avait cette impression que plus elle en entendait et en apprenait, plus elle se sentait horrifiée. Elle resta bouche-bée lorsqu'elle entendit cette théorie annonçant que le célèbre Arseni Stoyanov, ancien Ministre de la Magie, n'était pas réellement mort lors de l'attentat du Ministère. Elle apercevait la pierre tombale de ce dernier chaque jour en passant dans le parc, elle peinait à croire que la sépulture fut vide, une simple part à une grande mascarade qui consistait juste à faire illusion auprès du reste du monde magique.

Le grand monologue concernant la vie du défunt Ministre époustoufla la jeune fille. On pouvait aisément qualifier cette vie d'une vie extraordinaire, hors du commun. Mais cela lui donna également quelques frissons dans le dos, qui furent sans doute visible puisque son ami de Poufsouffle lui frotta doucement le dos avant de se détacher un peu. Elle lui tapota distraitement ce qui semblait être son bras pour le remercier, toujours incapable de détacher son regard de la scène qui se déroulait au centre de la Grande Salle.

Puis suivit une intervention des plus inattendue : celle d'Elina Montmort. Nora fronça les sourcils lorsqu'elle entendit ce qu'elle avait à dire. Certaines personnes dans l'audience semblaient aussi sceptiques qu'elle concernant la manière dont elle avait obtenu autant d'informations.

"Sans doute la raison de son absence..." murmura Nora pour elle-même. Car elle doutait effectivement qu'il s'agisse d'une coïncidence. Son attention fut alors déportée sur la jeune professeur, si bien qu'elle ne prêta pas attention aux dernière paroles de Miss Loewy. Elle songeait donc à Miss Montmort et à sa disparition inexpliquée de novembre dernier. Avait-elle rencontré les drigeants des Sept Lignées du Nord, par malchance ? Avait-elle été prise en otage ?

In-RPG : Etudiante en 2ème année à la GEAD ; Ma couleur:#B22222
Membre de l'équipe KEN et de la maison Abadass. #EkipFamily #FlouzFamily

20 mai 2019, 00:31
Réaction à l'aventure des treize royaumes  S2.E04 
Tours 4 à 6
@Ethan Threepipes

Plusieurs des adultes assis à la table prennent la parole, mais cela ne m’aide pas vraiment à établir correctement leur identité. “Confédération internationale des sorciers”, whoah, ils ne sont pas de Grande Bretagne, alors ? Des gens sont envoyés partout, aussi, mais cela ne me rassure pas pour autant.

Alors que Lupus est écarté de la personne qui prétendait être son père, je reconnais une voix familière qui s’adresse à moi. J’étais tellement absorbée par la scène que je n’avais même pas remarqué qu’Ethan était assis juste à côté de moi. Comme la majorité des élèves - moi y compris -, il a l’air anxieux. Lorsqu’il mentionne un match, je ne saisis pas tout de suite. Ah oui, le match Poufsouffle-Gryffondor, cela semble si loin maintenant. Même le match d’hier me donne l’impression de remonter à une éternité.

Comme j’ai les mâchoires tellement serrées que je me sens incapable de lui répondre - de toute manière, mon regard doit probablement parler à ma place -, je me contente de lâcher mes mains, auparavant crispées l’une contre l’autre, afin de lui montrer : elles tremblent, et pas vraiment pour les mêmes raisons que lors du match dont il parle. L’autre fois, il y avait du stress et de l’excitation. Là, j’ai juste peur. Plus que lorsque le heurtoir est arrivé le mois dernier, plus que lors de nos bêtises avec Aishani. Là, c’est une peur bizarre et sourde. Insidieuse.

Pourtant, je ne suis pas directement la plus concernée : qui irait attaquer un pauvre petit laboratoire de métamorphose à Cambridge ? Cela n’a rien de stratégique, ou du moins je l’espère au plus profond de moi. Par Merlin, j’espère que Papa, Maman et Adam vont bien.

Toujours aussi tendue sur le banc, je continue à écouter les adultes : celle qui a parlé de Change-Peau définit ce terme. Ainsi, cela ressemble à ce qu’on appelle un métamorphomage, je crois. Je n’en avais jamais vu avant, mais je ne sais pas trop si je trouve cela plus impressionnant ou effrayant. Plutôt effrayant, en fait. Brrr, des méchants qui peuvent se déguiser en n’importe qui, heureusement que celui-là a été démasqué…

À l’évocation du nom d’Arseni Stoyanov, qui serait mort mais finalement plus mort, c’est à mon tour de me pencher vers Ethan. Fronçant les sourcils, je fais l’effort de desserrer mes dents pour articuler tout bas :


« Ce Stoyanov-truc, c’est pas le nom qui est sur la tombe dans le parc ? Mais c’était qui ? »

L’expression toujours inquiète, j’essaye vainement de comprendre le récit de la fille aux yeux bizarres. Donc il n’y a pas qu’un seul Stoyanov, il y a aussi un frère, et un hor-quelque chose. Mon visage se décompose au fur et à mesure de son explication, et je jette un regard mi-interrogateur, mi-effrayé à mon voisin de banc. Décidément, plus ils expliquent, moins je comprends, et le monde des adultes me semble bien compliqué. Cependant, c’est à ce moment que les mots “Poudlard a été attaqué”, que j’avais presque oubliés pendant quelques minutes, reviennent à mon esprit, et la panique me gagne à nouveau : ce monde si compliqué, il va falloir que j’essaie de le comprendre, car il est en danger. Je resserre mes doigts sur un pan de ma robe.

Les professeurs ont l’air stressés, eux aussi, mais c’est la réponse de Miss Montmort qui m’étonne le plus. Les autres adultes ne semblent pas être au courant alors qu’ils ont l’air très important, donc comment elle sait tout ça ? Cette académie… Rien qu’au nom, je me doute qu’elle ne doit pas être aussi accueillante que Poudlard.

4ème année RP - MERLIN : Perly - #783F04
"Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin !" #PouffyFamily

20 mai 2019, 00:33
Réaction à l'aventure des treize royaumes  S2.E04 
Tours 1 à 7

   Nous sommes tous rassemblés ici, dans la grande salle pour cette réunion aussi imprévue qu'inattendue. Je garde le regard fixé sur le pauvre Lupus Malefoy, attaché à côté de son père. Le petit a été attaqué par ces majestueux tigres, il en garde encore les séquelles physiques -et surement psychologique. Mais qu'a t-il fait pour mériter cela ? 

Je m'assieds juste à côté d'autres troisième années et observe silencieusement, l'air pensif, les directeurs de toutes les écoles de magie -exception faite à Tran Hong Dao. 

Poudlard s'est encore fait attaqué. On a presque entendu la terre tremblé lorsque ça s'est passé. Les bruit sourds. Puis plus rien.

   Monsieur Malefoy parle mais… bizarrement. Ils sont pas anglais les Malefoy ? pourtant son fils n'a pas d'accent ? Il n'y a plus qu'une explication: La personne qui est attachée n'est pas Scorpius Malefoy. Mais qui se cache derrère de déguisement ? Un membre d'un groupe de sang-pur extrémistes sous polynectar (c'est bien ça le nom de la potion pour changer d'apparence non) ou un métamorphomage ?

Les institutions tombent ? LE MINISTÈRE DE LA MAGIE ? Si tout le monde se ligue contre nous, comment vaincre ? Mais ces institutions, lesquelles c'est ? Sainte Mangouste fait parti de ces institutions ? Heureusement que Monty a refusé l'offre en tant que guerriseur en chef.

   J'avais raison. C'est bien un métamorphomage. "Change peau". C'est bien là qu'on voit nos différences. 
Mais Ramdani. C'est bizarre d'appeler une famille un clan.

Le directeur de Uagadou parle d'un agent de liaison envoyé du ministère. Mais mec, si le ministère va être le premier à tomber, tu ne crois pas que ton agent devrais rester pour le défendre ? Je sais qu'il est vieux et sage et tout et tout mais quand même ! Un minimum de raisonnement !

    Mais, si les Ramdani sont nombreux à posséder le don d'être métamorphose, peut-être que ça fait longtemps qu'ils ont infiltré le ministère et toutes les autres "grande institutions". Voir même Poudlard ! Je vais devenir paranoïaque en me disant que chaque professeur, chaque agent du ministère ou même chaque medicomage est peut-être un tueur infiltré.

La directrice de Dumstrang interroge ce "Farouk" de qui on a éloigné le jeune Serpentard. Arseni Stoyanov ? Mais c'est le ministre qui est mort en Février 2042. Je me souviens encore de l'article de la gazette du sorcier que tout le monde lisait. Il y a eu beaucoup d'élèves en pleur ce jour là, effondrés d'avoir perdu un parent. Je me souviens encore du chiffre. 13 morts. 70 blessés. Ce fut un jour lugubre dans les couloirs de Poudlard. Un jour triste. 

Un homme qui ne me dit rien, que à vrai dire je n'ai pas remarqué jusqu'à maintenant prend la parole. Pas mort ?

Comme l'a dit la directrice, il est mort, sa tombe orne le parc de Poudlard sous un arbre solitaire.

    Les noirfrangeurs. Ça me dit quelque chose mais je ne sais plus quoi. 

L'expliquation de la directrice est longue et compliquée. Si seulement j'avais ma plume à papote sur moi ! Ça aurait été tellement plus simple à comprendre si elle parlais plus lentement ! Alors elle a parlé d'un certain Stanislav Stoyanov et d'une secte appelée les noirfrangeurs qui auraient aidés miss Loewy et les professeurs à sauver Beaubâtons, d'une prison au nom quasi imprononçable et de Horcrux. Un Horcrux est la forme de magie qu'avait utilisée le seigneur des ténèbres pour essayer en vain de vaincre la mort. Maintenant c'est l'un des premiers thèmes abordés en histoire de la magie. Déchirer son âme en plusieurs parties. Il faudrait être fou. Ou très ambitieux...

Je pose ma main sur ma tempe et me masse doucement le crâne en vue d'un mal de tête approchant face à ce surplu d'information. Les yeux sont fermés et mon visage est en extrême réflexion. Essayant d'assimiler des choses à ces noms qui auraient ou être mentionnés dans un livre que j'ai lu, je ne trouve rien. Je vais être dans l'incompréhension comme ça.

Donc, ce S. Stoyanov va venir... ici ? 

   Pour le coup j'ai vraiment sorti un papier en prenant des notes de la discussion en marquant tout depuis le début de cet entrevu entre les directeurs des écoles de magie et les élèves en spectateur. Je note d'abord, ensuite je comprends. 

Des lignées  ? 7 lignées ? Je note je note... Personne n'ose me parler tant je suis captivé par cette discussion. 
Les notes prennent la forme d'une carte mentale. Une bulle avec marquée "7 lignées". D'autres branches viennent de se relier à celle ci: le mot Animagus scarabé, le nom "Opale McKinney, troisieme oeil" et "Dante Ferrovecchio" relié à "3 patrons noirs".

   Une autre bulle est annotée "académie des arts Obscures" et j'y ai relié le nom de Serafina et de "porte à la croisée des chemins"

Je rajoute "du nord" dans la bulle "les 7 lignées".

Nous ? Élèves Poudlariens ? Se battre ? J'ai toujours rêvé de lancer autant de maléfices que je le veux sur qui je veux mais... Ça pourrait être dangereux.



Une petite voix dans ma tête - "Et Alors ? Tu as déjà fait plein de trucs dangereux en t'en courant complètement ? Tu te souviens quand t'es allé  dans la forêt interdite ? Tu savais qu'il y avait plein de trucs super dangereux capables de t'étriper à chaque instant et pourtant tu y es retourné et y retournera encore. Tu n'y peux rien: tu as un goût du risque enivrant et il te manque une case en moins.

Oui mais là c'est différent. C'est pas des petites araignées ou quelques chapeaurouges mais des sorciers bien plus expérimentés que moi qui ont connu des ennemis plus puissants. 

Qu-est ce que t'en sais ? Si ça se trouve t'as un potentiel caché. Et puis il compteront plutôt sur des septième années et pas sur un petit Rufus de troisième année. 

C'est injuste.

6ème année RP
couleur : #1FA055
Formateur du MERLIN et fou à temps partiel.

20 mai 2019, 11:08
Réaction à l'aventure des treize royaumes  S2.E04 
@Megan Arrington, résolutions 4 à 6


Alors qu'Ethan faisait tout pour ne pas matérialiser sa peur, voilà que Megan lui montrait ses mains tremblantes. Maintenant qu'il y prêtait attention, il se rendit compte qu'il en était de même pour lui. Il coinça ses mains entre ses cuisses et le banc pour les maîtriser. Sa lèvre inférieure se mit à trembler à son tour comme en échos mais il ne s'en rendit pas compte car il se concentra à nouveau sur ce qui se disait quelques mètres devant lui.

Le souci, c'est qu'il ne comprenait pas grand chose, à part des phrases comme "Ils ont presque tous la capacité de se métamorphoser, c’est ce qui les rend si redoutables.". Il jeta un œil à Megan, se demandant si c'était vraiment elle, mais si c'est l'un des ennemis, elle faisait vraiment très bien semblant d'avoir peur. Et justement elle lui posa une question qui confirmait qu'elle était bien elle. Il savait donc dans sa paranoïa naissante qu'il y avait au moins une personne en qui il pouvait faire confiance dans cette salle.

- C'est un ancien ministre tué dans l'explosion qui a eu lieu au ministère il y a 2 ans, chuchota-t-il en réponse.

Il connaissait étonnamment la réponse car son père avait été dans les parages de l'explosion et ce nom était resté gravé dans sa mémoire, malgré qu'il n'avait que 9 ans à l'époque.

On parla ensuite d'assassinat, d'un mort qui n'est pas vraiment mort malgré que Miss Loewy pensait le mort mort, le mot Noirfangueurs l'inquiéta même s'il ne savait pas ce que c'était, ensuite une intervention sans fin d'une dame étrangère lui fit perdre définitivement le fil.

Comme il ne comprenait plus rien, son attention fureta à gauche et à droite. Beaucoup d'élèves semblaient apeurés. Le spectacle avait de quoi déstabiliser un enfant. Il aurait préféré se cacher sous sa couette dans son dortoir si on lui laissait le choix. Rien ne garantissait que le dénommé Farouk Ramdani ne soit pas capable de se débattre et en profite pour ouvrir un portail comme l'avaient fait les chinois deux mois auparavant. Il n'était plus sûr de rien.

Son regard fut alors attiré par les elfes de maison. Il était étonné d'un tel nombre présents dans l'enceinte du château. En général ils sont assez discrets et semblent toujours être seuls, et voilà qu'ils sont là par dizaines sous leurs yeux. Les elfes ne semblaient pas particulièrement impressionnés par la situation. Sans doute parce qu'ils étaient capables de disparaître si ça devait commencer à chauffer?

- Dis, tu penses qu'il va revenir quand l'elfe qui est parti voir à Sainte-Mangouste? C'est long juste pour voir que tout va bien, non? souffla-t-il discrètement à sa voisine.

Deuxième année RP
Recruteur au MERLIN
"Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin !" #PouffyFamily

21 mai 2019, 21:14
Réaction à l'aventure des treize royaumes  S2.E04 
Du début à la résolution n°8 et post suivant.

On avait senti Poudlard se fâcher, tout d'un coup. Je ne pensais pas que ces murs aux pierres épaisses puissent réellement être en vie, ce n'étaient que des pierres après tout... Mais c'était pourtant l'impression que ça m'avait donné. Et puis, on avait été réunis dans la Grande Salle. Il y avait tout le monde : les professeurs, sauf quelques-uns, les elfes de Poudlard, les fantômes, tous les élèves, et les autres, je ne les connaissais pas. Au milieu de tout ça, il y avait un petit de ma maison, attaché à une chaise. Lupus Malefoy. Je ne savais pas pourquoi il était ainsi mis en avant, mais ça avait le don de m'énerver : pourquoi ce petit gamin devait être le centre de l'attention ? Je tournai les yeux vers Norma pour voir si elle aussi n'avait d'yeux que pour lui.

Et bien sûr, il y avait ma mère, qui semblait diriger ce drôle de tribunal. On attendait tous de savoir ce qu'elle dirait, ce que cette réunion inattendue signifiait. Et là... Poudlard a été attaquée. Je me suis arrêté là, même s'il me semblait bien qu'elle avait dit autre chose après. C'était comme un coup de massue. Et elle avait dit ça comme si c'était normal, comme on récite sa liste de courses. Je fronçai les sourcils. Si c'était vrai, elle l'aurait dit d'une façon plus dramatique, non ? Mais là, elle avait l'air vide, morte à l'intérieur. Cela dit, la présence de tout ce monde ne pouvait vouloir dire qu'une chose : quelque chose d'important était arrivé.

Un homme parla, je ne l'avais même pas tout à fait remarqué. Il dit que les institutions du pays changeaient de mains. Je ne savais pas ce qu'étaient des "institutions", mais je compris qu'il parlait du Ministère de la Magie. Quand Maman menaça l'homme qui avait dit ça, je me gonflai de fierté. Elle était cool, quand elle menaçait ainsi les gens. Faudrait que je m'en inspire. Je compris ensuite que ça n'allait pas fort à Sainte-Mangouste, puisque Maman ne tenait pas à beaucoup de femmes à ma connaissance, sauf Madame Luneau, qui était la directrice de Sainte-Mangouste. J'eus peur pour elle, je dois bien l'admettre, et j'étais un peu peiné parce que je savais que Maman avait aussi de la peine et que, pour une fois, ce qui arrivait n'était pas de sa faute. Je crois.

Enfin, Lupus Malefoy cessa d'être le centre de l'attention et de la pièce, ce qui m'arracha un sourire franchement inapproprié en de telles circonstances. Plus personne ne parla de lui, d'ailleurs, après ça. Surtout que l'homme à côté de lui changeait complètement d'apparence. C'était assez impressionnant, je dois dire. J'aurais bien aimé savoir faire pareil. Je restai abasourdi devant cette transformation, et assez envieux, si bien que je ne quittai plus cet homme du regard et que lorsque mes yeux changèrent enfin de cible, je ne suivais plus du tout la conversation.

C'était la voix de Madame Montmort qui me sortit de mon admiration, parce que j'aimais beaucoup la voix de Madame Montmort, même si j'avais tendance à somnoler pendant ses cours. Ce n'était pas spécialement sa faute, seulement, l'Histoire de la Magie ne m'intéressait qu'assez peu. Il était question de "Sept Lignées du Nord" et de "Stoyanov". Stoyanov, je connaissais bien évidemment ce nom-là. Mon regard se rembrunit et je cherchai du regard Elena Stoyanov pour lui jeter un coup d’œil assassin.

Ma mère fit ensuite une liste de capacités magiques que je trouvai toutes plus fascinantes les unes que les autres. Ce serait trop bien, d'être Animagus ! Je ne crois pas que j'aurais choisi le scarabée, si c'était possible de choisir. Un animal volant, oui, pour pouvoir voler pour de vrai sans balai, mais quelque chose de plus majestueux. Un aigle royal, peut-être ! Je ne sais pas ce qu'est un aigle royal précisément, et ce qu'il y a de différent avec un aigle tout court, mais puisqu'il y a "royal" dans le nom, c'est que ce doit être bien. Quant au troisième œil, je m'en fichais un peu, mais j'étais intrigué par les Patronus Noirs. Je n'avais aucune idée de ce que cela pouvait être, mais de nom, ça avait l'air trop bien. Quand j'entendis qu'il y avait une Académie où l'on pouvait certainement apprendre tout cela, je n'eus qu'une envie : y aller pour devenir plus fort. Sans doute que savoir tout ça m'aiderait à être champion de duel et donc le plus grand sorcier du monde. Maman parla de se battre, mais c'était assez loin de moi, tout ça. Je voulais seulement être plus fort et apprendre tout ce que je pouvais, pas spécialement me battre. Pas encore, en tout cas. Même quand je serai le plus fort du monde, je ne ferai pas la guerre pour les autres, sauf si c'est dans mon intérêt. Y a pas le temps de faire la guerre pour les autres quand on doit s'entraîner à être plus fort !

Je rêvai à mon apprentissage dans cette Académie et à tout ce que je pourrais en tirer. Encore une fois, il fallut qu'un événement exceptionnel me tire de mes rêves : l'arrivée d'un groupe de personnes dans un grand nuage de fumée noire. Encore quelque chose qui me mit des étoiles dans les yeux. Il fallait que je note tout ça dans un coin de ma tête : faire mon entrée dans un nuage de fumée noire, m'envoler en mode Animagus aigle royal, faire du Patronus Noir (même si je ne savais pas ce que c'était), puis lancer des sorts très puissants dans tous les sens.

Il y avait parmi les nouveaux arrivants un homme qui retint toute mon attention. Je n'avais pas suffisamment suivi pour tout comprendre, mais c'était celui qu'on appelait "Votre Excellence". C'était terriblement classe, de se faire appeler comme ça. Même ma mère l'appela "Monsieur le Ministre" avec un air respectueux. Ce devait être quelqu'un de vraiment super important, et il fallait admettre qu'il en jetait sacrément. Je glissai alors à Norma, à voix basse, en pointant mon doigt vers l'homme qui occupait l'attention de tout le monde :

« Il fait un peu flipper mais il est trop stylé, lui ! »

Siehst, Vater, du den Erlkönig nicht?
Den Erlenkönig mit Kron’ und Schweif?

22 mai 2019, 00:58
Réaction à l'aventure des treize royaumes  S2.E04 
Tour 6 à 8

  Elle n'en croyait plus ses oreilles. L'énumération dite, Daisy finalement choisit de quitter son mur et tenta de se faufiler entre ceux devant elle. Tentative presque vaine puisque personne n'osait réellement faire un pas de plus ici et les plus curieux n'auraient pour rien au monde voulu échanger leur place de privilégiés. Un Animagus - bon la forme n'avait rien d'attrayant, il fallait bien se l'avouer -, un troisième oeil et des Patronus Noirs. Que des sortes de magie dont la jeune Serpentard adorait lire à leur sujet tant elle les trouvait passionnants et proches du mysticisme. Mais là, ce qui avait le don de l'émerveiller commençait à l'inquiéter de plus en plus. Ce genre de talents parmi ces fameuses "Lignées", et auprès de cette Académie des Arts Obscurs, cela ne sentait vraiment pas bon. Et puis c'était quoi ce nom d'école sérieusement ? Mais le grand homme noir la fit reporter son attention sur ce qui était en train de se dire. Une académie de ce genre de pratique représentait un véritable danger. Elle n'osait imaginer des enfants grandir avec une éducation poussée par la haine et magie du mal. Déjà qu'elle trouvait particulièrement idiots et ridicules toutes ces personnes qui encore aujourd'hui au XXIème siècle vivaient avec ce sentiment de supériorité face aux élèves nés-moldus ici à Poudlard, savoir qu'une académie de personnes encore plus extrémistes que cela existait la dépassait complètement. Si elle essayait toujours de s'imaginer à la place des autres pour comprendre leur comportement, là elle n'y arrivait pas. L'histoire moldue avait déjà démontré à plusieurs reprises ce que c'était de mettre la jeunesse du mauvais côté, et à quel point cela restait dévastateur des générations plus tard.

"Les dés sont jetés." Elle ne put voir ce qu'il venait de se passer, mais un gros nuage noir dépassa les quelques têtes devant elle laissant s'agiter les rangs des élèves tous surpris par cette fumée sombre. Elle crut d'abord à un piège, une sorte de gros épouvantard et porta automatiquement sa main vers la poche de sa robe, là où était rangée sa baguette, comme si elle pouvait faire quoique ce soit ici. Ridicule. Et quelle fut sa surprise quand cinq nouvelles personnes se détachèrent de l'épaisse fumée. Pour une arrivée, ça en était une ! Mais personne du corps enseignant ne sembla de tenir en position du duel, chose qui l'a rassura. De ce qu'elle réussissait à voir, ces nouveaux arrivants devaient figurer parmi ceux qui étaient attendus. Et ses suspicions furent confirmées. Stoyanov était là. 

#6a1e2A
So we sailed up to the sun, 'til we found a sea of green and we lived beneath the waves in our yellow submarine
3ème année RP

22 mai 2019, 22:19
Réaction à l'aventure des treize royaumes  S2.E04 
Du début à la résolution n°8 et post suivant.

Norma était pétrifiée. Elle avait tellement peur qu'on puisse la réprimander qu'elle hésitait même à bouger le moindre cil, même à respirer.

Déjà, pour commencer, tout Poudlard avait été réuni alors qu'il était seulement onze heure. C'était étrange.
Ensuite, beaucoup, beaucoup d'adultes qu'elle ne connaissait pas étaient présents. Et ce n'étaient pas, de toute évidence, de nouveaux professeurs.
Enfin, un élève, un petit blond qui n'avait pas l'air dangereux pour une noise, était attaché et placé à la vue de tous.

Non, là, il fallait vraiment qu'on explique à Norma comment une école pouvait permettre ce genre de choses. Renvoyer une élève insolente l'avait déjà traumatisée, alors rien ne pouvait l'avoir préparée à ça.
Et quoi ? Que se passerait-il ensuite ? Viendrait-on la prendre elle ? Ou son petit frère ? Ou Owen, assis à ses côtés, si jamais il venait fanfaronner un peu trop fort au nez de la directrice ?

Si elle n'avait pas été aussi terrifiée, si elle avait connu des sortilèges lui permettant de se défendre, si... mais ça faisait déjà beaucoup trop de "si". Alors elle se contentait de ne surtout pas bouger.

Et puis tout le monde se tut et la directrice prit la parole. Poudlard avait été attaqué. Suivirent ensuite de nombreuses paroles auxquelles Norma ne comprenait pas grand chose, pas tant parce qu'elles étaient formées de mots ou d'une syntaxe complexes, mais parce que c'était tellement gros, tellement grave, qu'elle ne pouvait pas les comprendre.
Inutile, donc, de vous préciser ce qu'il se passa dans sa tête quand elle vit l'homme assis près du garçon se métamorphoser.

La pauvre enfant ne parvenait même plus à réfléchir. Elle ne comprit pas non plus lorsque la directrice évoqua l'idée que les élèves se battent. De toute façon, c'était impossible, que des élèves se battent. Qu'auraient-ils fait ? Lancé des "Alohomora" sur les méchant venus attaquer le château ? N'importe quoi. C'était n'importe quoi.

Et une foule de nouveaux sorciers apparut à son tour dans un nuage de fumée. En réalité, ils n'étaient que cinq, mais les perceptions de Norma étaient légèrement déformées.
Non mais, vraiment, c'était n'importe quoi. Elle voulait repartir d'ici, prendre la main de son petit frère et retourner chez elle, près de ses parents. Quelle drôle d'idée de venir étudier dans un château loin de tout ! D'abord, on lui prenait sa cousine. Ensuite, on la laissait seule. Sa grand-mère disparaissait, elle aussi. Et puis maintenant, on...
N'importe quoi.

Norma était à ce point déboussolée qu'elle sursauta quand Owen s'adressa à elle. Immédiatement, elle tourna à nouveau son regard vers les adultes, au cas où l'un d'eux l'aurait découverte et déciderait de la punir pour s'être fait remarquer, alors que c'est interdit, de se faire remarquer. Mais non, personne ne la regardait.
Elle, elle n'avait pas vraiment entendu ce qu'Owen lui avait dit. Mais en le dévisageant, elle comprenait bien qu'il paraissait beaucoup plus serein qu'elle. Comme si, après tout, rien de grave ne se passait.
Elle savait qu'Owen était assez... désinvolte, contrairement à elle, et elle se méfiait de ce genre de comportement qui pouvait facilement attirer les ennuis. Mais il fallait bien avouer que là, maintenant, le voir si peu nerveux la rassura. Un tout petit peu.

Quatrième année RP
La parfaite Poudlardienne (Animation des PeC de novembre 2017)