Inscription
Connexion

1 sept. 2019, 16:35
 sept.2044  La rentrée des 1ères années
Sujet réservé aux élèves de première année.

Isabel Almeida attendait dehors, aux portes du château. Elle arborait une longue robe de sorcière aux teintes noires et argentées, ainsi qu’un chapeau noir qu’elle ne mettait pour ainsi dire que pour cette occasion. Une nouvelle année scolaire commençait aujourd’hui, et les élèves de première année arrivaient enfin. Les sangs-mêlés et nés-sorciers arrivaient par le chemin habituel ; les nés-moldus quant à eux arrivaient au compte-goutte dans le parc de l’école, téléportés jusqu’ici grâce aux plumes de paon noir qui leur permettaient d’arriver à Poudlard sans que les Manteaux Noirs ne leur tombent dessus. Triste période que celle que nous vivions.
La jeune femme souffla longuement par le nez en pensant à tout cela, mais garda un sourire franc affiché sur son visage afin d’accueil les nouveaux élèves. Tout cela ne changerait pas ses habitudes, tout du moins pour ce jour de rentrée. Elle s’affaira donc à ouvrir les grandes portes du château après avoir vérifié que plus aucun retardataire n’arrivait. D’un geste elle invita tout le petit groupe d’élèves à entrer dans le hall, puis referma les portes derrière eux.

« Suivez-moi je vous prie, » dit-elle d’une voix forte afin que tout le monde puisse l’entendre.

Elle conduisit les première année non loin d’une double porte massive derrière laquelle on pouvait entendre un brouhaha qui laissait présager le monde qu’elle cachait.

« Bienvenue à toutes et à tous pour votre première année à Poudlard ! annonça Isabel aux petites têtes qui la regardaient en leur souriant. Je m’appelle Isabel Almeida, et je suis la sous-directrice de Poudlard. Dans quelques instants, vous allez rejoindre les autres élèves pour le banquet et être répartis dans votre future maison. Pour celles et ceux qui ne sont pas encore familiers de tout cela, sachez qu’à Poudlard, les élèves sont répartis dans quatre maisons : Serpentard, Serdaigle, Poufsouffle et Gryffondor. Chacune d’elle possède ses propres qualités et convictions, ses propres titres de grandeurs, ses célébrités aussi… Votre maison sera également votre famille pour les sept années à venir. Elle comptera sur vous pour la représenter au mieux ! »

Quelques secondes de silence passèrent afin de laisser les jeunes adolescents emmagasiner toutes ces informations.

« Tout au long de l’année, des points pourront vous être attribués si votre scolarité et votre comportement sont exemplaires. Mais il vous en sera également retiré dans le cas contraire, ajouta la sous-directrice en balayant le groupe du regard. A la fin de l’année, la Maison qui aura le plus de points aura l’honneur de remporter la coupe des quatre maisons. L’année passée, c’est Serpentard qui a gagné. Alors je compte sur vous pour donner votre maximum, pour votre future Maison, mais aussi pour vous-même. Bien ! »

La jeune trentenaire afficha un grand sourire et se dirigea vers la large porte qui menait à la Grande Salle.

« Mettez vous en rang s’il vous plait… Voilà… Très bien. Vous êtes prêts ? » Leur demanda-t-elle en leur adressant un sourire d’encouragement.

D’un mouvement de baguette, Isabel ouvrir les portes et s’engagea dans l’embrasure, s’assurant que les élèves la suivaient. Ensemble, ils s’engagèrent dans une vaste pièce où le brouhaha ambiant se calma un peu à leur arrivée. De chaque côté de l’allée centrale où ils marchaient, de longues tables accueillaient les élèves plus âgées répartis selon leur Maison. Au bout, perpendiculaire aux autres, se dressait la table des professeurs.
La sous-directrice marcha jusqu’à un tabouret aux allures simples sur lequel trônait un vieux chapeau et un rouleau de parchemin. Elle pivota sur elle-même afin de faire face aux élèves et plus spécialement au groupe de première année qui s’amassait maintenant devant elle. Isabel se râcla la gorge, et parla d’une voix forte pour faire taire les dernières discussions encore en cours dans la salle.

« Lorsque je vous appellerai, vous viendrez me rejoindre pour vous asseoir sur ce tabouret. Je poserai le Choixpeau sur votre tête, annonça-t-elle en pointant le chapeau en question pour que tous puissent le voir, afin qu’il vous annonce votre Maison. Mais avant cela, je crois qu’il a quelque chose à nous dire… »

A ces mots, le Choixpeau s’anima, et une large fente faisant office de bouche s’ouvrit pour laisser sortir une voix grave et rauque qui entama ce qui semblait être une chanson.

Pour répartir les élèves je suis le meilleur.
Depuis mille ans, je chante de gaîté de cœur,
Je rythme les cérémonies de répartition :
Oiseau, serpent, blaireau ou lion ?

Oiseau, certes, mais pas linotte !
Car Rowena était loin d’être sotte.
Si vous avez de la curiosité, de l’esprit, de l’intelligence,
Serdaigle ne vous manifestera pas d’indifférence.

Les Serpents sont des rusés
Dont la noblesse n’est plus à prouver.
Loin d’être méchants et pernicieux,
Les élèves de Salazar sont fiers et ambitieux.

Helga vous accueillera si vous possédez
La gentillesse, la patience, la loyauté
Si vous n’acceptez pas autrui, passez votre chemin
Les Poufsouffle apportent l’aide dont les autres ont besoin.

Dans la maison de la bravoure,
Les Rouges n’ont pas peur de se dépasser.
Force et détermination sont leurs qualités :
Pour les valeurs de Godric, ils se battront toujours

Il est déjà l’heure de me retirer
Mais tous, je dois vous informer
Que vous risquez d’affronter
Cette année les pires dangers

Ne cédez pas à la terreur.
Gardez votre candeur
N’oubliez pas, les enfants,
Qu’ensemble, nous sommes plus grands

Ecrit par Lucy Wood


Lorsque le Choixpeau eut fini, Isabel récupéra le parchemin et le déroula.

« Nous allons pouvoir commencer la répartition ! »

Ainsi, chaque nouvel élève qu’elle appela vint la rejoindre…

Ne faites pas d'enfants, faites des crêpes.
Magizoologiste en voyage.
Code couleur : #0080FF

En baisse de présence jusqu'au 16 février

Baisse de présence jusqu'au 5 janvier

1 sept. 2019, 17:29
 sept.2044  La rentrée des 1ères années
La grande salle était pleine à craquer. Milla avait la tête qui tournait un peu. La foule, elle détestait ça par dessus tout, ça lui donnait une des ces migraines. Elle en avait fait l'experience quelques année plus tôt et ça c'était très mal passé par la suite. Elle inspira un grand coup et malgré ça vue brouillée, essaya de se concentrer sur le choipeau.

Pour répartir les élèves je suis le meilleur.
Depuis mille ans, je chante de gaîté de cœur,
Je rythme les cérémonies de répartition :
Oiseau, serpent, blaireau ou lion ?

Oiseau, certes, mais pas linotte !
Car Rowena était loin d’être sotte.
Si vous avez de la curiosité, de l’esprit, de l’intelligence,
Serdaigle ne vous manifestera pas d’indifférence.

Les Serpents sont des rusés
Dont la noblesse n’est plus à prouver.
Loin d’être méchants et pernicieux,
Les élèves de Salazar sont fiers et ambitieux.

Helga vous accueillera si vous possédez
La gentillesse, la patience, la loyauté
Si vous n’acceptez pas autrui, passez votre chemin
Les Poufsouffle apportent l’aide dont les autres ont besoin.

Dans la maison de la bravoure,
Les Rouges n’ont pas peur de se dépasser.
Force et détermination sont leurs qualités :
Pour les valeurs de Godric, ils se battront toujours

Il est déjà l’heure de me retirer
Mais tous, je dois vous informer
Que vous risquez d’affronter
Cette année les pires dangers

Ne cédez pas à la terreur.
Gardez votre candeur
N’oubliez pas, les enfants,
Qu’ensemble, nous sommes plus grands


Ce célèbre discours, la jeune fille l'avais appris par coeur. Son frère lui avait tellement fanfaronner que ça lui était rentrer dans la tête. Bryan l'avait effectivement appris pour un de ses exposé sur le choipeau. Le professeur Almeida récupéra le parchemin contenant le noms des élèves et Milla pria pour qu'elle ne soit pas première. Elle préférais que quelques élèves passent avant elle pour voir comment ils allaient faire.
-Milla Powell. Appela la directrice adjointe.
La jeune fille sentit le monde s'écrouler autour d'elle. A pas lent, la boule au ventre, elle avança en jouant avec sa manche. Elle sentait tous les regards rivés sur elle et ça la déstabiliser. Maladroitement, elle s'assit sur le tabouret et la directrice adjointe posa le choipeau sur sa tête. Le choipeau marmona des paroles insensés. Mais elle n'ecoutait pas. Que ses pieds était devenus fascinant! Puis, la sortant de sa rêverie, le chapeau parlant cria: Gryfondor! Après qu'on eu enlèvé le choipeaux de sa tête, elle se précipita vers sa table, à la fois fière et soulagée que cela soit fini.
Dernière modification par Milla Powell le 5 sept. 2019, 19:05, modifié 1 fois.

Il n’est jamais trop tard pour devenir ce que tu aurais pu être...
J’ai toujours raison, et quand j’ai tord, j’ai raison
Croix de bras, croix de balais si je mens je deviens Poufsouffle

1 sept. 2019, 17:58
 sept.2044  La rentrée des 1ères années
RUBY, 11 ans
1er septembre 2044 Soir
Grande Salle, Poudlard


•••

Je ne réalisais toujours pas que je m'apprêtais à être répartie dans l'une des quatre maisons de la célèbre école de sorcellerie de Poudlard, là, maintenant. Je venais de pénétrer dans la Grande salle avec d'autres *Première Année* qui m'étaient parfaitement inconnus, mais qui allaient devenir des camarades, des amis peut-être, ou même des ennemis. La pièce avait de quoi impressionner, avec ses bougies qui flottaient dans l'air, et tout le petit monde présent dans la salle. Mais je lui trouvais un côté simple charmant, qui me donnait l'impression d'être à mon aise, l'une des leurs en quelque sorte.

Je m'avançai dans l'allée, en même temps que tous les autres enfants, avec une légère appréhension. Dans quelle maison allais-je bien être envoyée ? Tandis qu'un vieux chapeau — le Choixpeau Magique me disait-on — chantait une traditionnelle chanson de bienvenue qui reprenait les différentes maisons de Poudlard, je me repassais mes qualités et mes défauts, *car j'en ai*, pour essayer de deviner où l'on allait me mettre.
*Voyons, je suis peut-être courageuse ? Audacieuse, sans aucun doute. Gryffondor peut être une bonne maison pour moi...*

Le Choixpeau avait désormais terminé sa chanson. La femme qui nous avait accueillis par un discours de bienvenue que j'avais pris grand soin d'écouter, *une certaine Miss Almeida*, annonçait maintenant que la Répartition était imminente. Elle commença alors à énoncer des noms de jeunes sorciers, qui venaient brièvement s'assoir sur un tabouret placé devant la table des professeurs, attendaient le verdict et repartaient comme ils étaient venus en direction d'une des quatre tables.
Reprenant le fil de ma pensée, des phrases s'emmêlèrent dans ma tête. *Est-ce que je corresponds à une Serpentard ? Mh... Je suis un peu ambitieuse, mais est-ce assez pour intégrer cette maison ?*

C'était maintenant au tour des élèves dont le nom commençait par un "C" d'être appelés. *Bientôt mon tour !* pensé-je avec excitation. Le temps pour moi de terminer mon analyse improvisée.
*Quant à Poufsouffle, je ne me sens pas vraiment attirée par cette maison... On ne sait jamais, je pense être loyale et sincère... Pas vraiment patiente en revanche* admis-je, sourire aux lèvres. *Bref, je ne sais plus quoi penser...*

Confuse par tous ces éléments de réponse qui se ressemblaient, il me revint en mémoire une maison à laquelle je n'avais pas encore songé : Serdaigle. *Vrai que je suis très studieuse, plutôt sage et réfléchie. Serdaigle me conviendrait très bien, finalement...*

« Everheart, Ruby ! » cria soudainement notre sous-directrice.

Malgré le fait que je m'y sois préparée, je sursautai. D'un pas digne, je m'avançai vers le fameux tabouret et Miss Almeida me posa le Choixpeau sur la tête. J'entendis alors avec surprise la voix de ce dernier résonner dans ma tête. *Ruby Everheart, mh ? L'aînée des deux sœurs. Une pression permanente sur les épaules, due à ta famille, n'est-ce-pas ? Des responsabilités, donc, mais cela te plaît-il que de te voir confier de nombreuses tâches ?*
Je confirmai d'une brève pensée et le Choixpeau reprit : *C'est un choix difficile que de te répartir, Ruby. De la fierté en toi, et une grande soif d'apprendre aussi. Mais je vois que tu as surtout un caractère de meneuse, toujours intrépide. Oui, je vois tout cela. Et je pense que tu seras plus qu'à ta place à...*

« GRYFFONDOR ! »

Le Choixpeau avait hurlé ce dernier mot, et il résonnait encore dans toute la Grande Salle. Des acclamations et des applaudissements retentirent alors à la table la plus à ma droite, aux couleurs Rouge et Or. Cette joie effaça instantanément ma déception liée au fait de ne pas avoir été envoyée à Serdaigle. Avec fierté, je rejoignis celles et ceux qui allaient être ma nouvelle famille et pris place parmi eux pour écouter avec attention la suite de la cérémonie.
Dernière modification par Ruby Everheart le 5 juin 2020, 10:45, modifié 1 fois.

le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées, exhale le vertige
[memento mori]

1 sept. 2019, 22:38
 sept.2044  La rentrée des 1ères années
On y était. Poudlard. Elle en avait tellement entendu parler que Britanny peinait à se rendre compte qu’elle y était enfin. Elle venait de traverser le lac à bords de barques avec d’autres élèves et approchait désormais des portes de l’immense château. Oui immense, c’était le mot. Et majestueux aussi. Elle se sentait minuscule face à ce spectacle. Elle avançait avec ses camarades qui faisaient également leur première rentrée avec elle. Elle avait perdue de vue Maxine mais ne s’en formalisa pas, elle la retrouvera peut-être plus tard. Dans le parc, elle voyait des élèves apparaître au compte-goutte. Elle avait entendu une conversation entre son père et sa mère, ce dernier expliquant que les nés-moldus trouverait un moyen d’entrer à Poudlard sans que les Manteaux Noirs puissent les arrêter. Il avait raison. La scène attrista Britanny qui se rendit compte qu’ils n’avaient donc pas vécu leur première rentrée comme elle, une rentrée « normale ». Comme bien d’autres fois, la colère contre le gouvernement remplaça bien vite la tristesse.

Elle n’eut pas le loisir de penser à ça plus longtemps car les grandes portes s’ouvraient. Une femme invitait tous les élèves à entrer dans le Hall du château avant de refermer les battant et d’annoncer, d’une voie forte de la suivre. Britanny, comme ses camarades, obéirent en silence. Elle était subjuguée par ces murs. Des conversations se firent doucement entendre au fur et à mesure qu’ils avançaient, semblant provenir de derrière la double porte devant laquelle le groupe s’était arrêté. Finalement, la femme reprit la parole :


- Bienvenue à toutes et à tous pour votre première année à Poudlard ! Je m’appelle Isabel Almeida, et je suis la sous-directrice de Poudlard. Dans quelques instants, vous allez rejoindre les autres élèves pour le banquet et être répartis dans votre future maison.

Ainsi, Charlie et Nathan étaient déjà installés dans la Grande Salle. Bizarrement, savoir que les regards de ses frères, et indirectement de tous les autres élèves de Poudlard, seraient braqués sur elle, la mit mal à l’aise. Pourtant, elle avait appris à ignorer le regard des autres. La sous-directrice poursuivit :

- Pour celles et ceux qui ne sont pas encore familiers de tout cela, sachez qu’à Poudlard, les élèves sont répartis dans quatre maisons : Serpentard, Serdaigle, Poufsouffle et Gryffondor. Chacune d’elle possède ses propres qualités et convictions, ses propres titres de grandeurs, ses célébrités aussi… Votre maison sera également votre famille pour les sept années à venir. Elle comptera sur vous pour la représenter au mieux !

Britanny était sûre à quatre-vingt-dix pourcents qu’elle finirait à Serpentard. Cette étape de la journée ne l’intimidait pas plus que ça, tant qu’elle se sentirait bien dans sa nouvelle Maison, c’était tout ce qui comptait. Son père espérait vraiment qu’elle aille dans la maison des verts et argent, comme lui et Charlie. Nathan était à Serdaigle et s’y plaisait beaucoup. Alors peu importe pour elle. Chacun semblait dans ses pensées après la tirade de Miss Almeida. Mais celle-ci reprit après un petit moment :

- Tout au long de l’année, des points pourront vous être attribués si votre scolarité et votre comportement sont exemplaires. Mais il vous en sera également retiré dans le cas contraire. A la fin de l’année, la Maison qui aura le plus de points aura l’honneur de remporter la coupe des quatre maisons. L’année passée, c’est Serpentard qui a gagné. Alors je compte sur vous pour donner votre maximum, pour votre future Maison, mais aussi pour vous-même. Bien !

Elle lança un sourire à l’assemblé puis se dirigea plus près des portes.

- Mettez-vous en rang s’il vous plait… Voilà… Très bien. Vous êtes prêts ?

Un regard d’encouragement et ouvrit les portes d’un mouvement de baguette. Britanny et ses camarades la suivirent doucement. Britanny regarda les quatre tables qui l’entouraient. Elle aperçut la chevelure de Charlie avant que celui-ci se redresse pour lui adresser un petit sourire. Elle y répondit doucement avant que son regard ne croise celui d’un même vert, de Nathan, assis lui aussi parmi les siens. Il hocha la tête vers elle comme pour l’encourager. Après cela, Britanny se sentit un peu mieux et leva fièrement la tête et avança jusqu’au tabouret, devant la table des professeurs. Le vieux Choixpeau trônait là, sur l’assise, immobile alors que la sous-directrice s’arrêta à son niveau et se tourna vers les nouveaux élèves. Elle s’éclaircit la gorge avant de parler, faisant taire les étudiants :

- Lorsque je vous appellerai, vous viendrez me rejoindre pour vous asseoir sur ce tabouret. Je poserai le Choixpeau sur votre tête, afin qu’il vous annonce votre Maison. Mais avant cela, je crois qu’il a quelque chose à nous dire…

C’est alors que le couvre-chef se redressa et sous le regard ébahit de la rousse, se mit à chanter :

« Pour répartir les élèves je suis le meilleur.
Depuis mille ans, je chante de gaîté de cœur,
Je rythme les cérémonies de répartition :
Oiseau, serpent, blaireau ou lion ?

Oiseau, certes, mais pas linotte !
Car Rowena était loin d’être sotte.
Si vous avez de la curiosité, de l’esprit, de l’intelligence,
Serdaigle ne vous manifestera pas d’indifférence.

Les Serpents sont des rusés
Dont la noblesse n’est plus à prouver.
Loin d’être méchants et pernicieux,
Les élèves de Salazar sont fiers et ambitieux.

Helga vous accueillera si vous possédez
La gentillesse, la patience, la loyauté
Si vous n’acceptez pas autrui, passez votre chemin
Les Poufsouffle apportent l’aide dont les autres ont besoin.

Dans la maison de la bravoure,
Les Rouges n’ont pas peur de se dépasser.
Force et détermination sont leurs qualités :
Pour les valeurs de Godric, ils se battront toujours

Il est déjà l’heure de me retirer
Mais tous, je dois vous informer
Que vous risquez d’affronter
Cette année les pires dangers

Ne cédez pas à la terreur.
Gardez votre candeur
N’oubliez pas, les enfants,
Qu’ensemble, nous sommes plus grands »


Une fois la chanson terminée, Britanny observa Miss Almeida dérouler le morceau de parchemin et annoncer le début de la répartition. La rousse vit ses camarades monter un à un sur le tabouret avant de rejoindre la table où était assis les élèves correspondants. Finalement, son tour arriva :

- Huggins, Britanny.

Ses deux frères se redressèrent légèrement en entendant le nom de leur sœur. Britanny souffla et s’avança vers le tabouret. Elle s’y assit avant de sentir le Choixpeau se poser sur le sommet de son crâne. Elle l’entendit alors lui murmurer, comme s’il était dans sa tête :

- Britanny, la petite dernière de la famille Huggins n’est-ce pas ? Nathan à Serdaigle et Charlie, un pur Serpentard, comme le reste de ta famille… Oui, je vois que tu sais que tu aurais tout à fait ta place dans cette maison… Mais je ne suis pas sûr… Non… Pour moi, il vaut mieux… Gryffondor !

Le dernier mot, prononcer plus fort pour que tous les élèves en soient témoin, fit sursauter Britanny. Le Choixpeau fut enlevé de sa tête et elle descendit du tabouret. C’est sous les acclamations de la table des rouges et or, mais également sous ceux de Charlie qui s’était levé en rigolant et applaudissant, que la jeune fille pris place au sein de sa nouvelle maison. Nathan avait lui aussi un petit sourire mais avec cette petite lueur fière dans le regard, qui n’échappa pas à sa sœur. Elle fit un sourire à ses frères avant de retourner à la cérémonie, le cœur battant. Eh bien ce sera Gryffondor. Il fallait juste en informer son père à présent.
Dernière modification par Britanny Huggins le 22 avr. 2020, 22:57, modifié 1 fois.

3ème année RP en 2046-2047
Membre du M.E.R.L.I.N. - Lune

1 sept. 2019, 22:57
 sept.2044  La rentrée des 1ères années
Gaspard arriva à Poudlard, enfin ! Il attendait ce jour avec impatience. Il était sûr de se retrouver chez les Poufsouffles. Lorsqu'il mis les pieds pour la première fois dans la Grande Salle, il était émerveillé. Partout autour de lui se dressait quatre table, une pour chaque maison. Il y avait des élèves partout. Gaspard regarda certains élèves et leur sourit, il était content ! La petite troupe de premières année s'avança. Le choixpeau fredonna son habituelle chanson qu'il chantait tous les ans :

« Pour répartir les élèves je suis le meilleur.
Depuis mille ans, je chante de gaîté de cœur,
Je rythme les cérémonies de répartition :
Oiseau, serpent, blaireau ou lion ?

Oiseau, certes, mais pas linotte !
Car Rowena était loin d’être sotte.
Si vous avez de la curiosité, de l’esprit, de l’intelligence,
Serdaigle ne vous manifestera pas d’indifférence.

Les Serpents sont des rusés
Dont la noblesse n’est plus à prouver.
Loin d’être méchants et pernicieux,
Les élèves de Salazar sont fiers et ambitieux.

Helga vous accueillera si vous possédez
La gentillesse, la patience, la loyauté
Si vous n’acceptez pas autrui, passez votre chemin
Les Poufsouffle apportent l’aide dont les autres ont besoin.

Dans la maison de la bravoure,
Les Rouges n’ont pas peur de se dépasser.
Force et détermination sont leurs qualités :
Pour les valeurs de Godric, ils se battront toujours

Il est déjà l’heure de me retirer
Mais tous, je dois vous informer
Que vous risquez d’affronter
Cette année les pires dangers

Ne cédez pas à la terreur.
Gardez votre candeur
N’oubliez pas, les enfants,
Qu’ensemble, nous sommes plus grands »


Lorsque le choixpeau eut terminé sa chanson, la cérémonie de réparation commença alors. La sous directrice sortit un parchemin et commença à appeler les élèves. Soudain, il entendit son nom :
Gaspard Smith !
Gaspard regarda autour de lui, il avait bien entendu ... C'était à lui. Il s'avança d'un pas rythmé, il était un peu stressé.
Tout a coup, il entendit la voix du choixpeau lui parler :
Ah ah ... Encore un Smith ! Je vois beaucoup de courage en toi ... Mais aussi de la loyauté. Tu viens souvent en aide aux personnes en difficulté.
Finalement, Gaspard se révéla être un choixpeau flou. Le choixpeau ne faisait que répéter :
Courage, Loyauté, Courage, Loyauté soudain, le choixpeau cria :
Poufsouffle !
Ce mot retentit dans les oreilles de Gaspard comme si on l'avait crier à travers un micro.
Il se leva et repartit vers la table d'un air perdu. C'était si incroyable ! Soudain, lorsqu'il s'assit, les lèves se mirent a rigoler. Bah ... Qu'est-ce qu'il y avait de drôle ? Gaspard se rappela qu'il avait oublier d'ôter le choixpeau de sa tête. Il devint tout rouge puis il se leva pour aller rendre le choixpeau :
Désolé ...
Il revînt à la table, rouge comme une pivoine mais tout ce qui m'importait, c'est qu'il était heureux.

Poufsouffle et fier de l'être • Lili Cooper et Emelyne O'Brien, je vous admire ! • Taylor Bagholmes : trop canon ton vava

1 sept. 2019, 23:01
 sept.2044  La rentrée des 1ères années
NOTE : Ce post ne compte pas dans l’histoire d’Olive, je le réécrirai en OS

Olive pensait être au bout de l’explosion tellement elle frémissait d'impatience et d'excitation en écoutant le petit discours explicatif de la Sous-directrice. Se contrôler pour ne pas sauter partout en criant fût une tache plus dure que prévu et la fillette aspira un grand coup sec lorsque les énormes portes s'ouvrirent sur la Grande Salle. Ne pouvant dissimuler son hystérie plus longtemps elle laissa échapper un petit cri d'émerveillement en avançant au milieu des quatre longues tables. Le petit groupe arriva devant une estrade à l'autre bout de la salle et le choixpeau commença à chanter. Tout en écoutant les paroles Olive fixa le plafond ensorcelé de l'énorme pièce, émerveillée à la vue des nuages et du faux ciel noir décoré de bougies flottantes. Enfin, un parchemin fut déroulé, et les premiers noms appelés. Après quelques minutes vint le tour des G.

- Greenwood, Olive ! annonça la grande sorcière.

L’appelée régula sa respiration au mieux et s'avança le plus normalement qu'elle pu au tabouret. Elle attendit qu'on lui pose le choixpeau sur la tête pour lui demander le plus sérieusement du monde,

- Est-ce que vous êtes vivant ?

Le choixpeau qui s’apprêtait à faire son analyse se stoppa net,

- Ah ! Votre père m'a posé la même question vous savez ? Demandez-vous ce qu'est la vie en premier lieu, mais aux choses sérieuses. Le vieux choixpeau ne lui donna pas le temps de protester et continua, Très curieuse comme votre père... une famille un peu éparpillée à ce que je vois, grand-mères de Serpentard, votre mère de Serdaigle, votre père et sa sœur de Gryffondor...Hmm... audacieuse, têtue...loyale aussi mais certainement pas patiente ni humble! Je vois une grande fierté et un désir de réussir au mieux. Sans aucun doute... GRYFFONDOR !

Jetant un dernier regard curieux au choixpeau, Olive ne put s'empêcher de lui sourire de toutes ses dents avant de se diriger vers la table rouge et or, sa nouvelle maison.
Dernière modification par Olive Greenwood le 12 juil. 2020, 23:43, modifié 2 fois.

Deuxième Année RP - Fuseau horaire EST (-6h)
Plume, écaille et poil sont sur un pipaillon... Mici et Moustique tombent à l'eau ?






























yo




:>
:>

4 sept. 2019, 22:15
 sept.2044  La rentrée des 1ères années
La grande salle, voilà l’endroit où se trouvait Melody à l’heure actuelle. Elle venait de faire son entrée, entourée de tous les premières années, dans cette pièce avec son plafond magique, ses quatre grandes tables pour les quatre maisons de l’école, sa table des professeurs et surtout ses très nombreux élèves. Maintenant, il y aller avoir la répartition et le stress de la jeune fille était à son comble. Ne connaitre personne ici était pour elle, le pire des supplices, comme être jeté dans la mer sans savoir nager. 

Melody écouta avec intérêt toutes les paroles de la sous directrice afin de récolter un maximum d’information sur la répartition. Il s’ensuivit ensuite de la chanson du choixpeau magique qui décrivait les qualités de chaque maison et vu ce qu’elle venait d’entendre, nul doute que cela se jouera entre Serdaigle et Poufsouffle. Lorsque les premiers élèves furent appelé, son stress augmenta encore, chose qu’elle ne pensait pas possible. De plus, ayant un nom de famille commençant par un « T », elle du patienter encore longtemps avant qu’on ne l’appelle. Quand se fut son tour, son sang se mit à battre fortement au niveau de ses tempes et la boule de stress qu’elle avait jusque là se transforma en douleur. Le chemin entre sa place et la sous directrice lui paru être le chemin le plus long qu’elle n’ait jamais franchi. Tous ses regards posés sur elle lui donnaient des vertiges. Quand enfin, ses fesses rentrèrent en contact avec le tabouret, ce fut comme un soulagement, ses jambes n’auraient pas tenues quelques mètres de plus. Miss Almeida déposa le choipeau sur le haut de son crâne et quasi instantanément une voix s’éleva.
- POUFSOUFFLE !
Soulagée de ne pas être restée trop longtemps devant tout le monde, Melody se dirigea vers la table des jaunes et or qui l’applaudissaient vivement.

5 sept. 2019, 20:13
 sept.2044  La rentrée des 1ères années
Enfin, Poudlard s’élevait devant elle. Thérésa en avait rêvé toutes les nuits, elle en avait parlé à longueur de journées, et finalement le château était là, devant elle. Elle quitta Pré-au-Lard, où elle était arrivée par le Poudlard Express, et suivi les autres élèves pour arriver devant les grandes portes du château, où elle fut accueillie par la sous-directrice, Mrs. Almeida.

Thérésa trépignait d’impatience à l’idée de rentrer dans le château. Bien sûr, elle aurait aimé se montrer fière et sûre d’elle pour impressionner ses camarades, mais du haut de ses onze ans, elle ne put s’empêcher d’être abasourdie par le spectacle qui s’offrait à elle, alors que les premières années arrivaient dans le hall.

« Bienvenue à toutes et à tous pour votre première année à Poudlard ! »

Oh oui, c’était sa première année. Et quelle année ce serait ! Thérésa entendait bien à accomplir de grandes choses entre ses murs. Alors que la sous-directrice expliquait le fonctionnement de l’école – explications indispensables aux nés-moldus, mais dont elle n’avait guère besoin – Thérésa se surprit à rêver en regardant autour d’elle. C’était donc là que ses parents et son frère ainé avaient vécus les plus belles années de leur vie.

« Vous êtes prêts ? »


Les portes s’ouvrirent sur la Grande salle. Thérésa eut à peine le temps de réaliser, que déjà ses camarades la bousculaient, impatients de suivre la sous-directrice jusqu’au Choixpeau magique.

Celui-ci entama sa célèbre chanson, et la fillette en retint la partie qu’il l’intéressait le plus :

Les Serpents sont des rusés
Dont la noblesse n’est plus à prouver.
Loin d’être méchants et pernicieux,
Les élèves de Salazar sont fiers et ambitieux.



C’était à cette maison qu’elle voulait appartenir, comme son père avant elle. Ses parents lui avaient répété qu’ils n’accordaient que peu d’importance à la maison dans laquelle elle irait, mais ils avaient simplement voulu la rassurer. Thérésa savait de source sûre que leur père n’avait pas pu s’empêcher d’être déçu quand son propre frère avait été envoyé à Serdaigle.

Les élèves furent appelés les uns après les autres, Thérésa faisait partie des derniers encore debout. Quand soudain …

« Tanz, Thérésa »

La sous-directrice l’avait appelé. Et tout en essayant de garder son calme, Thérésa avança lentement vers le tabouret.

Dès que le Choixpeau fut posé sur sa tête, une voix résonna dans sa tête. « Hum … Je ressens beaucoup de courage en toi, et une grande intelligence … » Thérésa tressaillit à l’idée d’être envoyée à Serdaigle ou Gryffondor. « Non non, je ne t’enverrais pas dans ces maisons. Tu possèdes ces qualités, certes, mais t’en sers toujours pour arriver à tes fins, n’est-ce pas ? Ce sera donc : Serpentard ».

Ce dernier mot avait résonné dans toute la grande salle, provoquant les applaudissements de la table des Serpentard. Soulagée, Thérésa rendit le Choixpeau à la sous-directrice, et se rendit à sa table d’un pas sûr, rejoignant ses nouveaux camarades.

7 sept. 2019, 20:27
 sept.2044  La rentrée des 1ères années
Le trajet en Poudlard Express avait fait du bien à Hans, toute l'excitation du départ était un peu redescendu pour lui permettre de bien se rendre compte de la chance qu'il avait. Pouvoir étudier à Poudlard ! Sa curiosité lui faisait imaginer toute sorte de chose, en particulier la fameuse répartition dans les maisons. Il se souvenait que Lissa avait pu entrer chez les Poufsouffles, son père avait été chez les Serdaigles et sa mère à Serpentard...Quant a lui, la question se posait toujours. Loin d'être anxieux, il n'avait, pour ainsi dire, pas de réel préférence. Toutes les maisons lui semblaient convenir, en supposant que sa scolarité se passe pour le mieux.

Ça y est ils arrivaient ! Une grande dame accoutrée d'une longue et belle robe de sorcier les avaient invités à la suivre. Désormais le groupe de première année se trouvait face à une grande porte où un brouhaha assourdit se faisait discrètement entendre. Hans trépignait presque sur place, de stress sa petite main commençaient à triturer la manche de sa robe, il ne pouvait la retenir car toutes ces nouvelles choses lui créaient un mélange radieux d'émotions.

Après le discours de la dénommée Isabel Almeida, (qu'il trouva passionnant et il appréciait la façon de s'exprimer de la sous directrice.) il se mit en rang, ses mains crispées entre elles tandis qu'il voyait la porte s'ouvrir et le bruit des conversations augmenter puis disparaitre respectueusement. En même temps que les nouveaux élèves avançaient son sourire enfantin s'élargissait et d'un coup il arrêta de malaxer sa robe et jetait des coups d’œil discrets aux élèves plus âgés, leur ressemblerait-il un jour ? Toujours heureux, ambitieux, curieux ?

>> Lorsque je vous appellerai, vous viendrez me rejoindre pour vous asseoir sur ce tabouret. Je poserai le Choixpeau sur votre tête, afin qu’il vous annonce votre Maison. Mais avant cela, je crois qu’il a quelque chose à nous dire… <<

Le jeune sorcier sursauta et des petites rougeurs sur ses joues apparurent. Il se corrigea mentalement, espérant ne pas partir dans la lune une nouvelle fois.

-Reste concentré bon sang, tu auras tout le temps d'admirer ta nouvelle famille !

>>Pour répartir les élèves je suis le meilleur.
Depuis mille ans, je chante de gaîté de cœur,
Je rythme les cérémonies de répartition :
Oiseau, serpent, blaireau ou lion ?

Oiseau, certes, mais pas linotte !
Car Rowena était loin d’être sotte.
Si vous avez de la curiosité, de l’esprit, de l’intelligence,
Serdaigle ne vous manifestera pas d’indifférence.

Les Serpents sont des rusés
Dont la noblesse n’est plus à prouver.
Loin d’être méchants et pernicieux,
Les élèves de Salazar sont fiers et ambitieux.

Helga vous accueillera si vous possédez
La gentillesse, la patience, la loyauté
Si vous n’acceptez pas autrui, passez votre chemin
Les Poufsouffle apportent l’aide dont les autres ont besoin.

Dans la maison de la bravoure,
Les Rouges n’ont pas peur de se dépasser.
Force et détermination sont leurs qualités :
Pour les valeurs de Godric, ils se battront toujours

Il est déjà l’heure de me retirer
Mais tous, je dois vous informer
Que vous risquez d’affronter
Cette année les pires dangers

Ne cédez pas à la terreur.
Gardez votre candeur
N’oubliez pas, les enfants,
Qu’ensemble, nous sommes plus grands
<<

-Il parle bien pour un chapeau, je me demande si on pourrait discuter avec lui...

La répartition commença et Hans fut appelé.

-Aston Hans.

Il avait l'impression que cet appel résonnait dans toute la salle; timidement il se fraya un passage et s'assit sur le tabouret. Être l'un des premiers à venir l'effrayait un peu mais sentir le choixpeau sur sa tête le rassurait un peu : au moins n'était-il pas seul et la voix dans sa tête le lui confirma.

"Aston, mh je vois dans ton cœur beaucoup de fierté, de l'inquiétude quant à de la solitude, de la loyauté aussi certes mais davantage de curiosité et de soif de savoir...mh oui pour toi pas de doute."

-SERDAIGLE !

Large sourire sur son visage où l'on ne saurait déterminer garçon ou fille, Hans descendit du tabouret et rendit le choixpeau pour trottiner vers la table des bleus. Enfin, il avait enfin sa maison ! Finalement Serdaigle lui plaisait beaucoup plus qu'il ne le croyait. Il salua vivement les gens qui venait à lui, il ne pipait mot émut par sa répartition, souriant toujours son année pouvait commencer.

~Home is where the heart is~

8 sept. 2019, 15:21
 sept.2044  La rentrée des 1ères années
Jung était en plein stress : il allait enfin savoir sa maison. Il se trouvait dans la grande salle, avec la foule et Jung tremblait comme une feuille. Il avait tellement peur de se retrouver à serpentard! Tous le monde écouta le célèbre discours du choixpeau magique :

Pour répartir les élèves je suis le meilleur.
Depuis mille ans, je chante de gaîté de cœur,
Je rythme les cérémonies de répartition :
Oiseau, serpent, blaireau ou lion ?

Oiseau, certes, mais pas linotte !
Car Rowena était loin d’être sotte.
Si vous avez de la curiosité, de l’esprit, de l’intelligence,
Serdaigle ne vous manifestera pas d’indifférence.

Les Serpents sont des rusés
Dont la noblesse n’est plus à prouver.
Loin d’être méchants et pernicieux,
Les élèves de Salazar sont fiers et ambitieux.

Helga vous accueillera si vous possédez
La gentillesse, la patience, la loyauté
Si vous n’acceptez pas autrui, passez votre chemin
Les Poufsouffle apportent l’aide dont les autres ont besoin.

Dans la maison de la bravoure,
Les Rouges n’ont pas peur de se dépasser.
Force et détermination sont leurs qualités :
Pour les valeurs de Godric, ils se battront toujours

Il est déjà l’heure de me retirer
Mais tous, je dois vous informer
Que vous risquez d’affronter
Cette année les pires dangers

Ne cédez pas à la terreur.
Gardez votre candeur
N’oubliez pas, les enfants,
Qu’ensemble, nous sommes plus grands


Après le fameux discours du choixpeau magique, la directrice appela un à un les nouveaux élèves. Enfin vint le tour de Jung :
- Jung O’Neil, dit la directrice.
Et Jung se leva pour rejoindre le choixpeau magique. Une fois installé sur la chaise, la directrice lui mit le choixpeau au dessus de la tête :
- Hmm je vois... dit le choixpeau, tu est très courageux mon garçons, très brave comme t’es parents! Avec toi aucune hésitation! Gryffondor!!
Quand Jung entendit cela, il souris de joie et couru vers la table des Gryffondor! Il était tellement heureux d’être dans la maison qu’il espérait tellement être! Il se mis à côté de Milla Powell, et il discuta longuement avec son amie. Ils étaient heureux de se retrouver dans la même maison, et se dirent qu’il verraient Élicia, une amie d’une autre maison plus tard. Ils décidèrent de se dépêcher de manger, puis d’aller à la bibliothèque pour s’informer sur Godric Gryffondor, et connaître un peut plus leur maison. Et c’est ainsi que leurs aventure commença....
Dernière modification par Jung O’Neil le 26 sept. 2019, 08:42, modifié 3 fois.

☆꧁༒Jung༒꧂☆