Inscription
Connexion
2 sept. 2019, 09:49
Ne-moldu 1 / Sang-pur 0  RP LIBRE 
Ce Rp est un pari que j'ai perdu. Tout le monde a droit de participer a ce RP si vous souhaitez laisser une reaction a cette humiliation vous etes plus que le/la bienvenue.Ayez pitie par contre  :lol:


2 Septembre 2044


Ce vendredi matin était magnifique, paisible et calme. Chose qui allait changer une fois que ce week end allait passer puisque les cours allaient reprendre et que tout le monde allait avoir le nez dans des parchemins et livres. Mais aujourd’hui dans la grande salle, tout le monde prenait son petit déjeuner dans un brouhaha incompréhensible sans même se préoccuper des études qui était en train d’arriver à grand pas. Au lieu de ça, il y’avait des nouveaux essayant de faire connaissance avec d’autre tandis que certains retrouvaient des amis de leur année précédente. C’était beau mais aussi triste à voir puisque certaines personnes comme Carry, réalisait que certains de ses amis n’allait pas revenir cette année à cause du danger qu’il courrait en dehors des murs de l’école.

Carry, arborant avec fierté un badge ‘Sang-pur’ sur sa robe et possédant un livre de potion sous le bras avec des ingrédients en tout genre dans l’autre, n’était pas vraiment en état de prendre un petit déjeuner comme les autres élèves le faisait. Sans vraiment se presser, elle se dirigea à la table des Serpentard en adressant de brèves salutations à chacun des élèves verts qui se trouvaient à leur table. Elle marchait avec peine et le cœur serrée. Au fin fond d’elle, elle espérait voir sa meilleure amie se présenter ce matin à une place à leur table, mais le résultat était le même qu’hier soir. Eileen n’était pas la et il se pouvait qu’elle ne revienne jamais. Les larmes commençaient à sortir et la gorge sèche donnait à Carry la sensation de s’étouffer. Elle marcha, elle marcha, encore et encore jusqu’à ce que son cœur s’arrête quand elle aperçut sur la table une lettre a son nom et une magnifique fiole de cristal bleu clair dessus.

L’enveloppe était d’un blanc pur et dessus, le nom de Carry Harrison était écrit d’une typographie noir magnifique. Dedans, la jeune fille y trouva une lettre lui étant destinée. La lettre disait :

« Ma très chère Carry Harrison, Ma petite Sang-pur,
Ma petite fleur qui érafle mon cœur, je t’offre cette potion qui te montrera ma passion. Je suis si heureux de te retrouver en cette année tourmenter, je t’en prie Boie pour que nous puissions nous retrouver toi et moi.
De la part de : Surprise »


En lisant chacune de ces mots et en s’emparant de la fiole bleu clair entre ses doigts tout tremblant, Carry sentit le rouge lui monter aux joues ainsi qu’un sentiment de joie emplir son ventre. Avec tout ces indices et ces mots doux, Carry pressa la lettre contre sa poitrine et ferma les yeux pendant quelques instants pour penser à la personne qui venait de lui écrire cette lettre. Brett. Ça ne pouvait être Brett qui lui ait offert tout en restant silencieux.

Elle n’en pouvait plus d’attendre, Harrison déboucha la fiole et versa le liquide bleu clair dans sa bouche avant de tout avaler d’un trait sans prendre la peine d’apprécier le gout de celle-ci. Après avoir vidé la fiole entièrement, la vue de Carry se troubla pendant un moment. Ses mains tremblèrent encore plus qu’auparavant et ses sentiments changèrent un a un. La haine devint l’amour, la colère devint la paix, la tristesse devin la joie. Quelqu’un l’avait piégée…

Sans vraiment y prêter attention, Carry, n’était plus maitre de ses mouvements, s’était levée du banc et s’était levée sur la table en commençant à crier dans toute la salle pour avoir l’attention de tout le monde.

-SERPENTS, AIGLONS, GRYFFONS, BLAIRONS ! Aujourd’hui est une année très importante pour nous tous ! Carry tituba légèrement sur sa table tout en levant les mains vers ceux qui l’écoutèrent.  Pour ceux qui ne me connaissent pas, je m’appelle Carry Harrison et je suis reconnue comme Sang-pur par le gouvernement d’Ursula Parkinson. Mais ce titre ne veut rien dire ! Nous sommes tous égaux peu importe qui nous sommes ! En particulier VOUS les Ne-moldus ! Vous êtes ceux dont on doit protéger de ce nouveau gouvernement intolérant ! J’ai beau être une sang-pur, sachez que je vous aime peu importe votre sang et que je suis prête a vous protégez corps et âme !  L’intolérance ne passera pas la porte de cette école et beaucoup d’entre nous pense la même chose ! Vous n’êtes pas seul ! Nous avons besoin de vous comme vous avez besoin de nous ! Nous vous protégerons ! Les sang-purs vous protègerons ! Moi Carry Harrison, j’en fais le serment !

Carry ne pensait pas un seul mot de ce qu’elle venait de dire, au contraire même, chaque fois qu’elle voulait proliférer une insulte celle-ci se transformait en message d’encouragement. Elle se détestait, elle avait envie de vomir en entendant chaque parole qu’elle prononçait…Elle venait de s’humilier devant une grande partie de l’école…et ça, c’était impardonnable. Que ce soit pour elle-même ou même pour sa famille…Elle venait de jeter la honte sur les Harrison.

Renvoyée de Poudlard
4ème Année RP (2046-2047)

Chasseuse de né-moldus professionnelle
Fiche Eleve
2 sept. 2019, 12:38
Ne-moldu 1 / Sang-pur 0  RP LIBRE 
Assis à sa table, après avoir reçu son emploi du temps par sa directrice de maison, Rufus en débatait avec ses amis. Le matin même, il allais avoir un cour de deux heures Potion mais ce n'était pas cela qu'il attendait avec impatience. 

Alors qu'il était en train de parler avec ses amis des prochains cours (Anthony souflait avec exaspération devant le fait qu'il avait un long cour d'astronomie le soir même), Rufus lançait des petits regards à la petite Harrison. Il n'avait pas été difficile d'apprendre la nouvelle. La gazette du sorcier avait dit quels étaient les heureux nouveaux sang-pur et, bien évidement, Carry en faisait partie. Il était temps de lui remettre les idées en place. Il avait utilisé le soir même un hibou de l'école pour lui faire parvenir une lettre un message plein d'amour accompagné d'une fiole. La fiole en question contenait un philtre d'embrouillle dillué pour que l'effet ne soit pas trop fort. Il aurait fallu qu'elle soit idiote pour boire une potion dont elle ne connaissait pas la nature mais on dit que l'amour rend aveugle, alors Rufus comptait sur son idiotie.

De toute façon, si elle ne buvait pas, il n'y aurait simplement pas de spectacle, rien d'important pour lui. Cependant, il se trouvait que l'amour l'avait rendue idiote. Elle se leva et but. Rufus restant impacible jusqu'à la fin du discourt. Puis, dé que le dernier mot retentit, il échanges un regard avec Anthony et les autres puis ils éclatement de rire.

6ème année RP
couleur : #1FA055
Formateur du MERLIN et fou à temps partiel.
2 sept. 2019, 12:45
Ne-moldu 1 / Sang-pur 0  RP LIBRE 
La rentrée était actée, c’était une nouvelle année qui commençait. Des nouveaux visages qu’il n’avait pas pris la peine de regarder, des nouvelles injonctions mais pas tant que cela finalement. Si la première année n’était qu’une introduction, la seconde venait la confirmer. Encore une année où il ne volerait pas sur un balai. Encore une année où il n’utiliserait pas la magie car il avait un blocage quasi pathologique dessus. Encore une année à se sentir mal, pas à sa place. Mais au moins, il ne se ferait pas plus remarquer que l’année dernière. Peut-être bousculé dans les couloirs car les gens ne font pas attention. Il avait son carnet, avec les énigmes déjà tombées pour entrer dans la Salle Commune des Serdaigle. Au moins, la question était réglée de ce côté-là : une énigme est une énigme, et est aussi faillible qu’un mot de passe. Voilà qui n’avait rien pour le rassurer, mais au moins, le sujet était clôt.

S’il se trouvait dans la Grande Salle, de bon matin, en compagnie d’autres Couleurs pour prendre un petit-déjeuner, ce n’était pas poussé par la faim. Oh que non. Ses nausées et maux de cœurs étaient toujours bien présents, depuis hier. Il était toujours aussi pâle et semblait très fatigué. C’est qu’il l’était. Il n’était là que pour prendre connaissance de son emploi du temps et s’en aller ensuite. Rien d’autre ne l’intéressait ce matin.

Les cours ne changeaient pas tant que cela. Mis à part pour l’astronomie. Il ne put sortir la pointe amère de son cœur en réalisant le fait qu’il ne pourrait pas même aller regarder les étoiles cette année.
Vraiment, ça commençait plus que mal.

Tandis que son pied commençait à s’agiter en rythme sous la table, il entendit une voix, assez forte, se présenter et commencer à parler. Il n’avait pas vraiment levé la tête, restant à fixer son emploi du temps d’un air maussade.
Mais au fur et à mesure, le discours commençait à l’intéresser. Ça parlait de ce qui se passait actuellement dans le monde. De question de sangs. Il revit les arbres généalogiques de son père, dans son bureau remplit. Le bureau vide sa mère. Il s’en mordit les lèvres qui n’avaient pas eu le temps de cicatriser depuis hier où il se les était arrachés. Ça semblait important. Mais d’autres se mirent à rire, des Autres de même Couleur que celle qui avait parlé. Pourquoi ? Ce n’était pas ce qu’il fallait dire ? Que faut-il dire alors ?

Method in the Madness
Ière année RP : 2043-2044
Théana : there's alchemy between us
2 sept. 2019, 12:48
Ne-moldu 1 / Sang-pur 0  RP LIBRE 
Premier jour de cours de cette année scolaire 2044/2045. Wilson démarra sa cinquième année et non des moins la plus importante puisqu’il s’agissait de celle des BUSE. Assit à la table des Serpentard, il avait remarqué des changements d’attitudes de la part de certains camarades et cette fille Carry Harrison qui revendiquait son sang pur à tout bout de champ. C’était pathétique et il fut ravit de ne pas devoir la supporter en cours en raison de sa différence d’année d’étude. Déjeunant tranquillement à la table des Serpentard, Wilson était loin de se douter que l’année allait commencer fort en provocation : en général, le premier jour, les élèves se font discret.

C’est alors qu’il vit cette Carry se lever de son banc et crier dans toute la salle. Wilson soupira, ça y est, il avait trouvé pire que lui en connerie. Cette fille l’exaspérait. En écoutant le début, il s’attendit à ce qu’elle fasse l’éloge des sang-purs, bien meilleur que les nés-moldus blablabla… Puis très vite, il s’aperçut qu’en réalité elle faisait l’éloge des né-moldu. Mais où est Carry Harrison et qu’avez-vous fait d’elle ? Elle fit même le serment de protéger les né-moldu en cas de problèmes. Whouaah la métamorphose est bluffante. Doutant que quelque chose l’avait sans doute modifié – une potion, un sortilège peut-être – et que cela ne durerait peut-être pas, Wilson en profita donc de l’occasion pour pousser le bouchon un peu plus loin. C’est pas tout les jours qu’on est fasse à une Carry en mode gentille :

« Très bien, Harrison, si tu veux aider les né-moldu, tu pourrais commencer par faire mes devoirs ! Ça ne te dérange pas, je suppose ? »

Wilson sourit, il jeta un œil à ses camarades Serpentard pour voir si l’un d’eux était responsable mais ne vit rien de perturbant. Rufus et Anthony avaient éclatés de rire. Wilson remercia intérieurement le responsable car cela va lui permettre de tester la petite Carry et de s’amuser en ce début d’année. Évidemment, il se doute bien que ses devoirs ne seront pas fait par elle, surtout qu’elle vient d’entrer en troisième année et lui en cinquième, mais c’est tout de même rigolo de voir sa réaction face à cette question.

7ème année RP - seagreen
3 sept. 2019, 00:11
Ne-moldu 1 / Sang-pur 0  RP LIBRE 
Premier matin à Poudlard pour cette année et Alexei comptait bien profiter de cette liberté. Il avait reprit ses anciennes habitudes et s'était levé à l'aube avant d'aller dessiner dans le parc du château. Il en avait été finalement tiré par la faim...et en regardant l'heure qu'il était, il vit qu'il était temps pour lui de rejoindre la Grande Salle s'il voulait avoir le temps de déjeuner avant de devoir aller en cours.
Il arriva rapidement dans la salle en question et rejoignit la table tout en vert et argent, adressant quelques sourires aux élèves qu'il connaissait. Il finit par trouver une place libre sur le banc de sa maison et commença à se restaurer. Plongé dans ses pensées, il réfléchissait à ce qui risquait de se passer cette année quand il fut soudain arraché à ses réflexions par la voix d'une fille. Relevant la tête, il vit que c'était Carry Harrison, une sang pure fière de l'être comme en attestait le badge flambant neuf épinglé sur sa robe. Il ne lui avait jamais parlé mais ce qu'il avait entendu sur elle lui suffisait...et il ne comprenait pas pourquoi elle cherchait à ce point à obtenir la parole cela ne lui ressemblait pas. Il eut rapidement la réponse à ses interrogations et en resta abasourdi pendant quelques instants. Carry Harrison, la pro sang pur, en train de rassurer et d'encourager les nés-moldus ? Impossible... Et en voyant son regard, elle même n'en revenait pas.
Il l'écouta sans rien dire jusqu'à la fin de son petit discours mais ne pu s'empêcher de joindre son rire à celui d'autres élèves de sa maison. Sans nul doute, quelqu'un était responsable de ça via la.magie sinon jamais la jeune fille n'aurait accepté de dire une chose pareille surtout devant toute l'école. Et il ne savait pas qui mais c'était une très bonne idée pour secouer un peu ceux qui se croyaient supérieurs. Et c'était assez amusant aussi donc autant en profiter

Recruteur du M.E.R.L.I.N.-Loki
Troisième année RP
20 sept. 2019, 11:10
Ne-moldu 1 / Sang-pur 0  RP LIBRE 
« Très bien, Harrison, si tu veux aider les né-moldus, tu pourrais commencer par faire mes devoirs ! Ça ne te dérange pas, je suppose . »

Dans son for intérieur, Carry bouillonnait de rage, de haine. Quelqu’un l’avait empoisonné et devait surement rigoler d’elle en ce moment même. Qui pouvait cela pouvait bien être ? Les yeux des autres élèves étaient rivés sur elle accompagné par des rires mais aussi des chuchotements. C’était que le début d’année et Carry en avait déjà marre. Un né-moldu, voilà ça devait être un de ces fichus né-moldus qui devait avoir fait le coup. Voir pire, peut-être que ce fût un groupe entier vu le nombre de personnes en train de rigoler d’elle. Dans sa tête, la troisième année voulait crier de rage contre ces tourmenteurs mais rien à faire. Elle n’avait plus le contrôle de son corps.

Le jeune homme qui lui avait parlé était un grand blond et à en juger par sa corpulence il devait être en cinquième et sixième année. Intérieurement Carry voulait lui mettre un joli coup de poing dans la figure et ce malgré la différence de corpulence. Mais au lieu de ça, l’autre Carry dehors, regarda le Serpentard dans les yeux et gloussa doucement à sa phrase. *Ne glousse pas imbécile ! * mais impossible de l’arrêter. Ses devoirs ? Le bougre avait surement plus de deux, voire trois années de plus . Pourquoi voulait-il quelle face ses devoirs ? À moins qu’il veuille recevoir des T, ce n’était pas là une bonne idée de sa part. La Carry de dehors afficha un joli sourire sur son visage avant de commencer avec une voix pleine de gaité.

-J’aurai adoré faire tes devoirs … Carry se pencha pour regarder son nom sur sa robe. Wilson. *Ne l’appelle pas par son prénom ! Nous ne sommes pas amis avec lui ! *Cependant je ne suis qu’en troisième année tu sais . Toi j’imagine que tu dois être en cinquième année ou plus. Tu risques d’avoir de mauvaises notes par ma faute si jamais je fais tes devoirs et je ne voudrai pas que ta moyenne baisse à cause de moi. Carry afficha un visage faussement triste suivi d’un sourire et rire enfantin en prononçant sa derniere phrase.

Un cauchemar. C’était un veritable cauchemar de se voir soit même agir ainsi sans pouvoir rien faire. Carry s’écarta du banc et regarda la Grande salle avec émerveillement tout en tournant sur elle-même. Ridicule. Si elle pouvait, la vraie Carry aurait déjà vomi plusieurs fois face autant de naïveté. Mais le pire était avenir. Toujours plein de gaité, Harrison se dirigea vers la cheminée en sautillant et chantonnant en évitant les élèves sur son chemin. Amusant, habituellement Carry jouait des bras pour se faire un passage parmi les autres, mais cette fois-ci, la Serpentard avait choisi de jouer sur les esquives, chose qu’elle fit avec grâce et agilité avant de se retrouver enfin devant la cheminée qui enflammait les buches dans un brasier magnifique. Pendant plusieurs secondes, la Serpentard resta devant la cheminée à regarder le feu crépiter. C’était apaisant de regarder bruler du bois… Plus elle regardait et plus elle pouvait ressentir un frisson remonté le long de son corps. C’était le moment. De sa main gauche, Carry s’empara du badge « sang pur » qui était sur sa robe noir vert et l’observa silencieusement.

-"Sang-pur"…pfff… Ridicule. *ARRETE FAIT PAS CA ! * Carry leva les yeux au ciel, elle jeta le badge dans le feu avec nonchalance avant de tourner les talons en direction de la table des Serpentard. Je vous l’ai dit, je suis de votre côté… Un sourire, de nouveau. Est-ce que vous me croyez maintenant ?

@Wilson Kingson 

Renvoyée de Poudlard
4ème Année RP (2046-2047)

Chasseuse de né-moldus professionnelle
Fiche Eleve
22 sept. 2019, 10:50
Ne-moldu 1 / Sang-pur 0  RP LIBRE 
Cette matinée commençait bien. C’était le début de l’année et Wilson vit Carry Harrison sous un meilleur jour. Tellement meilleur que c’était à peine croyable. Wilson avait décidé de s’amuser de la situation en lui demandant une faveur : faire ses devoirs. D’autres élèves à la table des Serpentard rigolaient de la situation.

La réponse de Carry fut magnifique. Wilson écouta la jeune Serpentard lui répondre qu’elle aurait adoré l’aider mais que Wilson était en année trop élevé pour pouvoir le faire, qu’elle aurait des difficultés et qu’il aurait donc des mauvaises notes. Tout ceci a été expliqué avec une telle gentillesse que Wilson eut du mal à cerné pourquoi Carry était comme ça. Mais Wilson n’avait pas dit son dernier mot, il proposa autre chose à la jeune Carry Harrison :

« Hum… c’est vrai tu as raison. C’est pas grave, je ferais mes devoirs. Mais si c’est juste une histoire d’année trop élevé, tu peux aider les premières et les deuxièmes années, si tu veux ? Surtout en première, les né-moldus découvrent ce nouveau monde, ils ont un retard sur les autres à rattraper. Tu pourrais les aider ? »

Alors là, Wilson a été loin. Il sait que si c’est un sortilège ou une potion qui rend Carry comme ça, ce ne sera pas définitif, mais si c’est elle au naturel, alors il va peut-être pouvoir l’assagir. Dans tous les cas, elle va avoir des première année qui vont la saouler toute l’année. Si ça c’est pas magnifique.

Ensuite, le blondinet regarda Carry s’avancer vers la cheminée pour y balancer son badge de sang-pur. Apparemment, elle souhaitait vraiment prouver à tout le monde qu’elle n’était plus de leur côté. Malheureusement pour elle, même si elle peut être tolérante envers les nés-moldus, sa famille sera toujours inscrite au registre des sang-purs, qu’elle le veuille ou non. Elle demanda à l’ensemble de la Grande Salle si on la croyait sur son changement. Wilson continua de jouer avec elle :

« Moi je te crois, Carry. Et ce serait vraiment top si tu arrivais à convaincre les sorciers qui se disent "sang-pur" d’être tolérant envers les autres. Tu aiderais beaucoup de gens ! »

Wilson n’est peut-être pas encore dans le Merlin, mais si Carry croit à ça, elle pourrait faire tous le boulot des membres du Merlin à leur place. Le cinquième année se dit que s’il peut aider cette organisation indirectement, sans en faire part à qui que ce soit, seul dans son coin, ce n’est pas une si mauvaise chose. Carry connaît forcément les gens anti-nés-moldus, si elle arrive à les convaincre, la partie est gagné. En espérant qu’elle y arrive avant la fin des effets du sortilège ou de la potion, si c’est la raison de son état. En tous cas, ce matin, Wilson s’amuse bien.

7ème année RP - seagreen
22 sept. 2019, 18:55
Ne-moldu 1 / Sang-pur 0  RP LIBRE 
Rufus et Anthony regardaient la scène avec attention. À côté d'Antony, Dorian regardait la scène avec attention. Rufus se pencha en avant vers Anthony et lui chochota: 

Potion de babillage et philtre de confusion. Magnifique résultat n'est-ce pas ? Chuchota-t-il avec sournoiserie

Anthony le répéta à Dorian et ils ricanèrent tout les trois tels trois corbeaux, des oiseaux de proie devant un animal affaibli qui fera leur festin. Rufus vida sa coupe de jus de citrouille, enfourcha ses œufs sur le plat et les bourra dans sa bouche avec un toast grillé. Cette scène lui avait donné un grand appétit. 

Matez ça. Leur dit-il

Il se recula puis monta sur le banc, marcha sur la table et passa de l'autre côté où  il fit encore quelques mètres avant d'arriver à la hauteur de Wilson, laissant ses affaires sous la surveillance de ses deux compagnons de maison. Chacun de ses pas était ponctué par le petit balancement de sa tignasse, le bruit d'un mot ou les cliqueti d'un couvert qu'on racle contre une assiette. Il fit un clin d'œil amusé à Wilson puis fit mine d'avouer quelque chose d'un air solennel.

Moi je te crois Carry. Puisque tu as changé, acceptes tu de me serrer la main ? Il tendit d'abord sa main mais la ramena vite vers lui et prit alors un air inquièté. À moins que ma main sois trop sale. Qui sait ? Un né-moldu comme moi c'est comme quelqu'un qui a l'eclabouille pour toi n'est-ce pas ?

Intérieurement, Rufus se promit de refaire cette blague.

6ème année RP
couleur : #1FA055
Formateur du MERLIN et fou à temps partiel.
24 sept. 2019, 18:13
Ne-moldu 1 / Sang-pur 0  RP LIBRE 
Ils semblaient bien s’amuser, à la table verte, s’il se fiait aux rires qu’il entendait. Ça partait un peu dans tous les sens et pour tout dire, il ne comprenait pas grand-chose à cette situation. Pourquoi faire une déclaration maintenant ? Pourquoi riaient-ils ? Devait-il rire aussi ? Etait-ce politique ? Devait-il s’y intéresser ?

Il se mordit la lèvre inférieure, assez confus, tout en tenant son bol de thé à deux mains. Ça devenait embarrassant cette histoire. Un peu plus quand il vit la jeune fille apparemment convaincue de son idéologie, s’arracher un blason pour le mettre au feu. Il détourna le regard pour fixer son thé. C’était de plus en plus embarrassant, effectivement. Il en avait presque honte. Lui n’aurait pas aimé qu’on se moque de lui comme ça, en public. Surtout qu’elle ne semblait pas s’en rendre compte. La compréhension de la situation lui échappait complètement et par terre, son pied tapait dans un rythme frénétique, afin de se calmer un peu. Finir son thé, se lever et filer en vitesse. C’était une bonne idée. Voilà pourquoi il n’aimait pas aller dans la Grande Salle. Trop de bruit et d’agitation pour rien. Il n’avait vraiment pas besoin de ça dès les premières heures de la journée.

Relevant un regard sous ses cils blonds, afin d’observer la scène, il se renfrogna un peu. Il n’aimait pas vraiment les sons de ces rires. C’était moqueur. Qui méritait qu’on se moque de soi en public comme ça ? Personne. C’était mauvais. Les enfants, sont mauvais.
Et lui, de toute façon, n’attendait que de pouvoir partir. Ou regarder, encore un peu. Comme fasciné par la scène. Parce que celle qui était sujet des moqueries, ne semblait pas s’en rendre compte. Donc peut-être que c’était simplement bon enfant ? Les autres avaient tendance à tourner les mots pour faire rire. C’était peut-être le cas ?
Il n’en savait vraiment trop rien, et préféra boire quelques gorgées de son Earl Grey.

Method in the Madness
Ière année RP : 2043-2044
Théana : there's alchemy between us
24 sept. 2019, 20:21
Ne-moldu 1 / Sang-pur 0  RP LIBRE 
Si Athéna, n’avait pas, ou que très peu réagit au brouhahaha ambiant, elle réagit un peu plus quand Jack lui frappa le coude du sien pour attirer son attention et lui désigner la verte et argent qui venait de se lever sur la table. Se lever pour ensuite s’époumoner, et plus cette dernière parler plus Athéna était gênée pour elle. C’était surtout se donner en spectacle quand bien même les paroles n’étaient pas dénuées de sens.
Ce n’est qu’à la fin de son discours, quand un groupe de vert et argent explosa de rire -parce qu’il s’agissait bien d’une explosion que Jack prit la parole- pour simplement faire comprendre à la brune l’ironie de la situation. La pro sang-pur qui défend les né-moldus, je donnerais cher pour savoir qui est à l’origine de ce prodige.

Effectivement l’ironie de la situation était magnifique et Athéna ne put que rejoindre le fou rire de son ami et du petit groupe de vert et argent.
Et visiblement, elle n’était pas la seule à s’en amuser, se retournant sur le banc, bien face au spectacle et tasse de chocolat chaud dans les mains, elle regarda tour à tour les élèves lui demander les choses les plus incongrus jusqu’à cette fameuse main. Serrera, Serrera pas ?

« 2 chocogrenouilles qu’elle lui prendra la main.
- Tenu mon cher. »


Pari lancé, elle regarda le plus attentivement la scène, la sang =-pur allait-elle serrer la main du né-moldu ? Athéna avait hâte de voir ça.

Να είστε δίκαιοι αν θέλετε να είναι δικό σας.
Soyez juste si vous voulez qu'on le soit envers vous.