Inscription
Connexion

27 déc. 2019, 18:01
« Petit à Petit... »  PV : Jeffrey Hunter 
[PV : Jeffrey Hunter]

Lundi 3 octobre 2044
12h20


-Grande salle-

Il était étrange de ne rencontrer personne dans la grande salle alors que midi avait sonné depuis plusieurs minutes. Les tables étaient recouvertes de plats tous aussi alléchants les uns que les autres. L’endroit était bel et bien désert, et aucun son ne résonnait dans le grand hall de Poudlard. D’ailleurs, il n’avait pas semblé au jeune Gryffon avoir rencontré qui que ce soit non plus dans les escaliers. Mais rien n’était certain car en vérité, il ne se souvenait pas précisément avoir utilisé cet itinéraire pour venir déjeuner. A cette heure, le Château résonnait habituellement des rires et chamailleries de ses camarades, des bousculades pour avoir la meilleure place à table et du vol de hiboux expédiant les colis et messages à leurs destinataires. Ni le Baron Sanglant, ni Nick Quasi-Sans-Tête n’avaient encore fait irruption et aucun professeur ne siégeait à leurs places habituelles.

Gabryel était mort de faim, les odeurs de sucrés-salés lui chatouillaient le bout des narines. Il aperçut, disposé dans d’immenses plats en argent une multitude de pains de viande, tourtes au bœuf et tartes au poulet, des coupes débordant de sauces colorées, ainsi qu’une ribambelle de viandes grillées, de côtelettes de porc et d’agneau accompagnées de légumes, de purées et de frites. Les desserts n’étaient pas en reste : puddings aux raisins secs, tartes à la crème ou aux pommes, éclairs au chocolat et beignets à la confiture s’étalaient ici et là.
Sentant son estomac gargouiller, le garçon n’y tint plus. Il traversa l’allée centrale de la grande salle et finit par s’installer au centre de la table des Gryffondor. L’eau à la bouche, il hésitait entre se jeter sur la nourriture, ou attendre encore un peu que ses camarades ne le rejoignent…

Gabryel Fleurdelys (avec deux « Y »)
4ème année RP Gryffondor / MMG
Auteur de « La touille, c'est la vie »
« Je suis Steve »

10 févr. 2020, 23:23
« Petit à Petit... »  PV : Jeffrey Hunter 
Qu'il était agréable d'avoir un peu de temps pour soi à Poudlard ! Entre le Quidditch et tous les cours de troisième année le temps libre se faisait rare, surtout avec les options qu'il s'était rajouté. Si Jeffrey adorait ce château grouillant de vie et de surprises il fallait avouer qu'il était parfois étouffant. L'adolescent était presque constamment accompagné de Maddie, de ses coéquipiers ou de ses potes de dortoir quand il parcourait les couloirs de l'école. Mais aujourd'hui il n'en était rien car étrangement le Poufsouffle ne trouva pas un seul d'entre eux pour l'accompagner au repas de midi dans la Grande Salle.

Il ne s'en formalisa pas pour autant, profitant de ce bref moment de calme pour flâner. Mais sur le trajet Jeffrey s'étonna de ne croiser aucun élève sans toutefois s'en alarmer. Du moins jusqu'à ce que le jeune anglais arrive dans la Grande Salle. Celle-ci avait ses tables copieusement garnies mais elle était cependant dépourvue de la moindre âme qui vive, sans même un fantôme pour se manifester.

Perplexe l'adolescent envisagea de faire demi-tour mais se ravisa au dernier moment, voyant un autre élève déjà attablé et semblant prêt à se jeter sur la nourriture. Jeffrey hâta donc le pas en sa direction et s'installa à ses côtés.

« Salut ! Tu sais ce qu'il se passe toi ? » interrogea le jeune anglais en jetant un regard circulaire autour de lui. « Je m'appelle Jeffrey au fait. Troisième année à Poufsouffle. »

En bon représentant de la maison d'Helga, Jeffrey avait bien du mal à se contenir face à une telle abondance de nourriture. Et puisqu'il n'y avait personne à part les deux garçons, pourquoi ne pas en profiter pour picorer quelques aliments ?

« En tout cas moi j'ai faim ! » dis le jeune Hunter en s’exécutant et se servant une bonne assiette. Bacon, poulet mariné, oeufs brouillés, fruits, fromage, toasts et pudding... Un vrai festin ! Sans plus tarder Jeffrey commença à manger de bon cœur. « Huuum ! C'est trop bon, surtout ce bacon, tu devrais tester. » ajouta-t-il en continuant de manger et en tentant d'ignorer les gargouillis de son ventre, qui au lieu de se calmer semblaient s'intensifier.

Au bout de quelques dizaines de secondes, Jeffrey ne put plus ignorer ses tortillements et plaqua une main sur son estomac. « J'me sens bizarre d'un coup. Pas toi ? »

5è année RP 2046/2047 ~ Membre des clubs de Course sur Balais et de Bavboules ~ Hel's retraité
« Balise Jeff » : #134f5c - Recherche avec désespoir la carte 8 Or !

12 mars 2020, 18:52
« Petit à Petit... »  PV : Jeffrey Hunter 
Le temps était long, le jeune Gryffon commençait à se sentir bien seul. Toute cette nourriture semblait le narguer. Il était à deux doigts de se jeter dessus lorsqu’il aperçut un garçon entrer dans la grande salle. Il observait autour de lui, avant de s’approcher de Gabryel.

- Salut ! Tu sais ce qui se passe toi ?
- Salut ! Non et j’allais te ppppposer la question justement...

Les yeux de l’apprenti sorcier que Gabryel ne connaissait pas se posèrent sur les plats chargés de mets succulents.

- Je m'appelle Jeffrey au fait. Troisième année à Poufsouffle. 
- Gabryel, seconde année Gryffondor ! Ça donne faim tout ça hein ?
- En tout cas moi j'ai faim !

À peine eut-il prononcé ces mots que Jeffrey fit avidement main basse sur la nourriture. Le bacon et les oeufs brouillés avaient eu sa préférence. N’y tenant plus, Gabryel suivit son ainé sans se faire prier. Il attendait cela depuis son entrée dans la Grande Salle sans oser être le premier à manger. Entre deux tranches de pain croustillant, il glissa quelques morceaux de fromage et le bacon qui lui faisait lui aussi trop envie. Il croqua de bon coeur dans son sandwich en souriant à son camarade. Le casse-croûte ne fit guère long feu, vite préparé, vite engloutit. Le pudding n’attendait que lui. Tandis que l’Écossais s’en servait une généreuse louchée, l’Anglais commençait à se tortiller sur sa chaise, une main sur l’estomac.

- J'me sens bizarre d'un coup. Pas toi ?

Gabryel stoppa son masticage et regarda l’autre élève grimacer. Il ne fallut que quelques secondes au Rouge et Or pour ressentir à son tour d’étranges picotements dans son ventre. Il lâcha sa cuiller et posa ses doigts sur son nombril.

- Qu’est-ce que... qui nous arrive... ?

Il fut surpris d’entendre le son de sa voix : On aurait dit celle d’un enfant de quatre ans, aigue et nasillarde, ou comme sous l’effet d’Ellium.

Pardon pour mon retard...

Gabryel Fleurdelys (avec deux « Y »)
4ème année RP Gryffondor / MMG
Auteur de « La touille, c'est la vie »
« Je suis Steve »

12 mars 2020, 23:02
« Petit à Petit... »  PV : Jeffrey Hunter 
Les fourmillements dans ses entrailles étaient des plus perturbants, mais pas plus que la voix du jeune Gryffondor qui était pour le moins singulière. Elle était très très aiguë, comme si le dénommé Gabryel avait pris de l’Hélium. S'il n'avait pas eu si mal au ventre le Poufsouffle aurait probablement rigolé de surprise.

« Si, j'ai l'impression de ... » répondit Jeffrey avant de s'interrompre en entendant sa propre voix ridiculement nasillarde et haut perché.

Quelque chose n'allait vraiment pas décidément. Le garçon de troisième année sentait ses os se rétracter comme l'ensemble de ses muscles mais surtout toute la Grande Salle prendre une dimension gigantesque, comme si quelqu'un avait regardé la scène par un appareil photo et fait un dézoom grossier. Avec horreur le Poufsouffle constata que c'était lui qui rapetissait à très grande vitesse. Le garçon se plia en deux et s'agrippa à la table juste à temps pour ne pas faire une chute du banc sur lequel il se trouvait. Toujours plié de douleur le jeune anglais plissa les yeux et ne les rouvrit que quand la douleur disparut, aussi soudainement qu'elle était venue.

Jeffrey fut frappé d'horreur et presque de vertige quand il vit qu'il se trouvait perché à une altitude correspondant à dix fois sa taille en contemplant en contrebas le banc sur lequel il avait failli glisser quelques secondes auparavant. Le Poufsouffle devait faire à tout casser une quinzaine de centimètres, tout au mieux, quand il compara sa taille à celle d'une poire posée sur la table, juste à côté de lui. Totalement abasourdi Jeffrey se tourna vers Gabryel, qui semblait frappé du même phénomène. La panique trahissait sa voix.

« C'est quoi ce délire ? Une potion de Ratatinage tu penses ? Imagines qu'on reste coincés comme ça... »

Le Poufsouffle s'interrompit en voyant une fraise tanguer dangereusement et commencer à tomber du saladier au dessus de la tête de son compère d'infortune, menaçant de l'écraser totalement. Dans un geste réflexe le garçon dégaina sa baguette et cria « DIFFINDO ! » d'une voix de canard totalement grotesque.

La fraise se coupa en deux et s'écrasa de part et d'autre du Gryffondor, aspergeant de liquide sucré les deux enfants miniatures... Jeffrey était tout poisseux et désemparé.

« Beurk ! Bougeons de là, avant qu'il n'en tombe d'autres... Faut qu'on trouve une solution à ça. »

5è année RP 2046/2047 ~ Membre des clubs de Course sur Balais et de Bavboules ~ Hel's retraité
« Balise Jeff » : #134f5c - Recherche avec désespoir la carte 8 Or !

14 avr. 2020, 17:33
« Petit à Petit... »  PV : Jeffrey Hunter 
À peine eut-il cligné des yeux que plus rien n’était familier autour de lui. Une seule de ces poires suffirait à lui construire une maison. Les assiettes avaient la taille d’un terrain de Quidditch et atteindre le sommet d’un pot de confiture équivalait à une randonnée de plusieurs kilomètres. Le Rouge et Or sortit de sa torpeur au son de la ridicule voix de son camarade, dont l’expression figée du visage exprimait un effroi certain :

- C'est quoi ce délire ? Une potion de Ratatinage tu penses ? Imagines qu'on reste coincés comme ça... 

Ils étaient plus petits qu’une boulette de mie de pain. Lorsque ce constat devint une évidence aux yeux du jeune Gryffon, un sentiment de panique s’empara de lui. Qui avait pu leur lancer un sort assez puissant pour les rendre minuscules ? Il fallait être un sorcier chevronné pour réussir un tel sortilège. Leur jouait-on une mauvaise blague, et pourquoi ?
Il n’eut guère le temps d’exprimer la moindre question que Jeffrey hurla un DIFFINDO au-dessus de sa tête. Soudainement poisseux et recouvert d’une texture rouge et collante, l’enfant prit conscience de l’accident auquel son camarade venait de le sauver. Les deux garçons pataugeaient maintenant jusqu’aux genoux dans le sucre d’une gluante fraise coupée en deux. Gabryel esquissa du bout des lèvres un timide « merci », encore abasourdi par les évènements.

- Beurk ! Bougeons de là, avant qu'il n'en tombe d'autres... Faut qu'on trouve une solution à ça !

L’Écossais regarda autour de lui. Quelque chose retint son attention, plus exactement une sorte de petit bruit, un raclement presque imperceptible. À quelques pas à peine de lui, il aperçut cachés derrière une tartine de pain deux yeux sombres et de longues moustaches ébouriffées. Il ne lui fallut pas trois secondes pour comprendre. Il se saisit de la manche de Jeffrey et prononça très calmement :

- Recule... tout doucement. (Signe de tête) Souris à trois mètres. Pas de gggggeste brusque...

Image
Dernière modification par Gabryel Fleurdelys le 8 mai 2020, 13:09, modifié 1 fois.

Gabryel Fleurdelys (avec deux « Y »)
4ème année RP Gryffondor / MMG
Auteur de « La touille, c'est la vie »
« Je suis Steve »

22 avr. 2020, 21:35
« Petit à Petit... »  PV : Jeffrey Hunter 
Jeffrey vit que son compère venait de pleinement prendre conscience du danger qui l'avait menacé et ce dernier le remercia d'une toute petite voix. Le Gryffondor et le Poufsouffle pataugeaient littéralement dans un amas gluant de jus de fraise. Le joueur des Hel's adorait habituellement l'odeur de ce fruit mais là le parfum était entêtant tant sa présence était abondante. Il leva les jambes pour commencer à s'extirper de ce marécage sucré quand soudain il sentit sa manche droite être tirée avec force.

C'était Gabryel. Le Gryffondor semblait terrifié et bégayait en le mettant en garde. Jeffrey se retourna avec précaution, suivant les consignes de son compagnon d'infortune. Il peina à se retourner à cause de l'amas gluant rougeâtre et quand il y parvint enfin il étouffa à grand peine un cri d'horreur. Il comprenait à présent l'état de stress dans lequel se trouvait son camarade. Quand il avait entendu son camarade parler d'une souris il avait oublié l'espace d'un instant qu'il était si petit et surtout que l'animal paraîtrait si énorme.

Le rongeur n'avait pas l'air bien méchant et semblait surtout attiré par l'odeur sucrée mais Jeffrey n'avait pas envie de tester cette théorie en restant planté là pour finir hypothétiquement en casse-croûte. Alors, lentement, Jeffrey suivit les directives de Gabryel et recula avec précaution. La tâche était rendue ardue par le jus de fraises visqueux qui montait jusqu'à leurs genoux. Alors que la souris se rapprochait au point qu'il puisse compter les poils de sa moustache, le Poufsouffle s'extirpa enfin en tirant le bras de Gabryel pour l'aider également. Puis il contourna la coupe de fruits avant de commencer à courir, une fois hors de vue de la bestiole. Les semelles collantes ne rendaient pas la tâche facile mais le garçon continua, jusqu'à aller se mettre à couvert sous le rebord d'une assiette.

Le Poufsouffle reprit son souffle et ne regarda pas tout de suite le Gryffondor. Il n'était pas fier d'avoir paniqué mais la situation était vraiment inhabituelle, bizarre même. Le jeune anglais entendait la souris gratter non loin et il craignait qu'elle revienne les traquer.

« Bon, on fait quoi si elle revient ? J'suis pas sûr qu'un Impedimenta suffise... » dit Jeffrey, soucieux. Avant de le devenir bien davantage encore quand il réalisa qu'ils étaient vraiment dans de sales draps. « Et comment on va faire pour appeler à l'aide ? Personne va nous entendre... D'ailleurs, ils sont où, tous ? »

5è année RP 2046/2047 ~ Membre des clubs de Course sur Balais et de Bavboules ~ Hel's retraité
« Balise Jeff » : #134f5c - Recherche avec désespoir la carte 8 Or !

11 juin 2020, 22:57
« Petit à Petit... »  PV : Jeffrey Hunter 
Gabryel observait autour de lui. Planqué derrière une assiette de pancakes, il se posait lui aussi mille questions sur leur situation et comment ils avaient pu en arriver là.

- Jeffrey, j’ai peut-être une idée...

Le Rouge et Or se pencha un peu par-dessus la table et observa le sol.

- On ne ddddoit pas rester au milieu de tous ces couverts et de ces plats. Vu notre taille, tout est ddddangereux ! Regarde, on a bien failli être écrabouillés par une ffffraise... Et puis, il pourrait y avoir d’autres souris...

Gabryel posa la main sur l’épaule de son camarade et le regarda dans les yeux.

- Mon plan, c’est qu’on descende et qu’on se ffffaufile le long des bancs, jusqu’à la sortie. On ttttrouvera bien quelqu’un dans le hall. Suffit qu’on lance un Elasticus au sol pour nous amortir. T’en dis quoi ?

Alors que le Gryffon attendait une réponse de son compagnon d’infortune, la souris curieuse apparaissait à nouveau dans leur champ de vision. Elle semblait s’intéresser de près à ces deux créatures par plus grandes qu’elles. Elle avança vers eux tout doucement, le bout des moustaches frissonnantes, ses grandes pupilles noires interrogatives pointées en direction des deux garçons. Gabryel plaqua son camarade contre une carafe d’eau.

- Faut se décider là, mec !

Gabryel Fleurdelys (avec deux « Y »)
4ème année RP Gryffondor / MMG
Auteur de « La touille, c'est la vie »
« Je suis Steve »

16 juin 2020, 22:51
« Petit à Petit... »  PV : Jeffrey Hunter 
La situation était inédite et Jeffrey était bien content de pouvoir compter sur la présence d'un camarade pour l'accompagner dans cette aventure des plus farfelues. Le Poufsouffle ne comprenait toujours pas ce qui leur arrivait. Mais il n'avait pas le temps d'y réfléchir davantage car la souris s'avançait vers eux. Si elle n'avait pas l'air hostile mais plutôt intriguée cette vision n'en était pas moins effrayante pour les deux élèves miniatures. Gabryel semblait lui aussi saisir l'état d'urgence dans lequel ils se trouvaient. Les propos du Gryffondor étaient plein de bon sens mais étrangement ils ne rassuraient pas tellement Jeffrey. Sans doute cela provenait il des bégaiements qui ne respiraient pas la sérénité du point de vue du Poufsouffle. Peut-être que Gabryel était toujours ainsi et cela ne le dérangeait en rien en soit. Mais dans une telle situation cette caractéristique n'était pas rassurante quoi qu'on en dise.

« Ouais, t'as raison... J'valide ton plan. De toute façon faut bouger là, allez viens ! » dit Jeffrey en tirant son camarade par la manche de sa robe pour l'attirer dans son sillage. Le joueur des Hel's avait essayé d'éviter de bouger de manière trop brusque pour ne pas trop attirer l'attention du rongeur. Le duo se trouvait sur le rebord de la table, face à un vide vertigineux. Sans son balai, Jeffrey n'était pas si confiant. Il marqua une pause, hésitant.

« Euh... T'es sûr de ton coup là ? Non parce que si on s'trompe... » dit Jeff en se tournant vers Gabryel avec un air peu rassuré.

Mais alors qu'il s’apprêtait à se dégonfler, Jeffrey entendit la souris renifler dans leur dos, et s'approcher d'eux. Dès lors, il n'y avait plus qu'un seul choix possible car il était à découvert. Ils devaient tenter le coup pour éviter d'être grignotés comme un vulgaire morceau de fromage. Jeffrey prit la main de Gabryel et sauta en contrebas en direction du banc, tout en prononçant la formule « Elasticus ! »

La chute fut effrayante mais rapide. Jeffrey s'était préparé à ce que ses jambes éclatent à l'impact mais il n'en fut rien. Le sort avait fonctionné. A la place le duo rebondit mais fut désaxé du banc. A nouveau le duo se retrouvait en chute libre mais vers le sol cette fois-ci. Être joueur de Quidditch fut utile au Poufsouffle, qui parvint dans un geste réflexe à prononcer une nouvelle fois la formule en visant le sol cette fois. « Elasticus ! » hurla le garçon de sa voix toujours aussi aiguë et ridicule.

Le duo rebondit une nouvelle fois mais dans des directions différentes cette fois-ci... Jeffrey n'eut pas le loisir de voir où Gabryel avait atterri. Le Poufsouffle lui était remonté en chandelle vers le dessous du banc et craignit d'aller s'y fracasser la tête. Une nouvelle fois il n'en fut rien et le garçon vit son mouvement stoppé net, provoquant un "ouf" de soulagement de courte durée. En effet, le jeune Hunter constata avec horreur que son ascension avait été freinée par une toile d'araignée ! Paniqué, Jeffrey se débattit, s'emprisonnant un peu plus à chaque mouvement. En désespoir de cause il cria d'un air affolé. « GABRYEL ! A L'AIDE ! »

Accord de Gabryel par hibou pour ses actions

5è année RP 2046/2047 ~ Membre des clubs de Course sur Balais et de Bavboules ~ Hel's retraité
« Balise Jeff » : #134f5c - Recherche avec désespoir la carte 8 Or !

2 août 2020, 14:33
« Petit à Petit... »  PV : Jeffrey Hunter 
L’Elasticus de son camarade avait été lancé avec beaucoup de dextérité. Gabryel rebondit plusieurs fois avant de retomber sur l’assise du banc. Il observa au-dessus de sa tête afin de s’assurer que la souris n’avait pas eu l’idée de les suivre, ce qui n’était pas le cas. Gabryel regarda autour de lui. Jeffrey n’était plus dans son champ de vision. Espérant que ce dernier ne s’était pas blessé, il arpenta la planche de bois à la recherche du Poufsouffle.

Au bout d’une minute ou deux, la voix du jeune sorcier retentit : « GABRYEL ! À L'AIDE ! ». Le coeur du Gryffon rebondit dans sa poitrine. Les mots semblaient venir de plus bas. Le Poufy avait dû atterrir au sol. L’Écossais s’allongea sur le banc et se baissa pour tenter d’apercevoir en dessous. Ce qu’il vit lui glaça le sang. Jeffrey était immobilisé au centre d’une immense toile d’araignée, le corps en croix. Il tentait de se débattre tandis que son regard exprimait l’effroi. Le filet avait été tissé entre l’assise et le pied du banc.

Image

- J’arrive Jeffrey, je viens t’aider mon pote, ne t’inquiète pas...

Il fallait agir vite. L’enfant eut à peine le temps de songer que cette toile n’avait pas été filée par le Saint-Esprit qu’une forme sombre surgit de l’une de ses extrémités et avançait doucement vers son ami, manifestement ravie que le déjeuner lui soit servi. Il s’agissait d’une araignée noire et velue. En temps normal, elle n’aurait guère mesuré plus qu’une boulette de pain, mais à cet instant, l’insecte avait la même taille qu’eux. Gabryel réfléchit un court instant avant de réagir. Une seule idée lui vint à l’esprit, mais il douta de sa capacité à l’accomplir. Il n’avait pas le choix, il fallait tenter le coup. Le Rouge et Or pointa sa baguette sur la bestiole, se concentra aussi fort qu’il le put, et traça une forme de note de musique composée de deux petits cercles :
« Tarentallegra ! »

Un filet de lumière jaillit et éclata sur le flanc de l’arachnide. Elle s’arrêta net dans son ascension de l’arantèle et gesticula soudainement dans tous les sens, comme prise d’une frénétique envie de danser. Elle ne contrôlait plus ses pattes. Elle glissa quelque peu vers le bas, s’éloignant de Jeffrey. Gabryel profita de cet intervalle pour se positionner au-dessus de son camarade. Il retira sa cape, noua l’un des manches autour de son poignet, et fit glisser le tissu jusqu’à ce qu’il atteigne l’une des mains de l’Anglais.

- Jeffrey, essaie de décoller ton bras de la toile et de chopper la cape... Je vais te remonter...

Gabryel Fleurdelys (avec deux « Y »)
4ème année RP Gryffondor / MMG
Auteur de « La touille, c'est la vie »
« Je suis Steve »

21 oct. 2020, 11:50
« Petit à Petit... »  PV : Jeffrey Hunter 
C'était plus fort que lui, Jeffrey ne pouvait s'empêcher de gigoter et de se débattre. Mais plus il faisait cela plus il se retrouvait pris au piège, la toile se resserrant toujours plus sur lui. C'était clairement oppressant mais le pire était à venir. En s'agitant de la sorte, il avait déclenché le piège tendue par la bestiole qui l'avait confectionné. Une hideuse araignée se rapprochait telle une prédatrice prête à bondir sur sa proie. D'ordinaire le jeune anglais ne craignait pas du tout ces animaux, se disant que ce n'était pas la petite bête qui allait manger la grosse... Sauf que dans le cas présent, la petite bête c'était lui ! Il y avait donc toutes les raisons du monde de paniquer. Chose que fit volontiers en hurlant de nouveau sa demande d'aide auprès de Gabryel. Ce dernier apparut enfin avec des mots rassurants. Bien qu'on puisse voir sur son visage une frayeur certaine qui n'avait rien de rassurant.

Heureusement le Gryffondor ne manquait pas de courage et fit gagner un temps précieux au Poufsouffle en lançant un Tarantallegra qui fit remuer les nombreuses pattes de l'araignée. Jeffrey en profita pour pointer sa baguette qu'il avait toujours en main, en direction de son autre bras. La manœuvre était risqué mais elle représentait son seul salut...

« Diffindo ! » dit le garçon de sa voix toujours haut perché, comme s'il avait avalé de l'helium.

La toile autour du bras du garçon se déchira net, libérant le bras du garçon encore plein de résidus de toiles. Une vive douleur indiqua que son sortilège n'avait pas été très précis et qu'il s'était fait une profonde entaille sur l'avant-bras... Le garçon serra les dents et agrippa de toutes ses forces le bout de tissu tendu par son camarade. La toile pendouillait d'un côté et cela devrait pouvoir aider le Gryffondor à l'en extirper.

« Merci ! Tires moi vite de là avant qu'elle ne revienne... » demanda le Poufsouffle, non sans un soupçon de panique dans la voix.

5è année RP 2046/2047 ~ Membre des clubs de Course sur Balais et de Bavboules ~ Hel's retraité
« Balise Jeff » : #134f5c - Recherche avec désespoir la carte 8 Or !