Inscription
Connexion

2 avr. 2020, 21:27
Table de Serpentard
T'inquiètes pas, c'était pas prévu @Alison Morrow ;)

Toutes les poufsouffle étaient donc timides ? Meg' aussi lui avait parut réservée... Anya la voyait être gênée malgré ses cheveux qui camouflaient son visage, cela se voyait à son attitude. Pour ne pas la mettre davantage mal à l'aise, la fillette lui lâcha la main sans s'empêcher de penser que ce genre de timidité était quelque peu ridicule. Elle n'allait pourtant pas la manger... Quand elle donna son nom, Anya pensa alors s'être fourvoyée. Il est vrai qu'elle ne s'était pas présenté, elle avait dû lui paraître intruse et peut-être trop familière. Mais avant qu'Anastasia puisse se présenter, sa camarade répondait à sa question. En pleine figure ? Etait-ce possible ? Mais cela voulait-il dire qu'elle avait lu sa lettre ? Vu sa question, c'était probable... ou peut-être pas. Lui poserait-elle une telle question si elle l'avait lu ? La politesse la poussait peut-être à faire mine que non... Mais sa camarade semblait tellement délicate, ni désolée de se montrer intrusive qu'Anya n'eut pas le coeur à lui en vouloir ou être suspicieuse, elle la retint en lui répondant :

- Non, pas du tout, ne t'inquiètes pas. Elle est de babushka... enfin, de ma grand-mère. Et elle compte pour moi, en effet, c'est la première lettre que je reçois de ma famille. Toutes mes excuses, d'ailleurs, j'ai oublié de me présenter, je m'appelle Anya. Enfin, Anastasia, mais je préfère Anya. Toi aussi, tu as reçu une lettre de ta famille ?

Toujours là, un petit accent russe, il ressortait chaque fois qu'elle donnait son surnom, celui que ses grands-parents, russe, et son père, anglo-russe, lui donnaient. Naturellement, la Lange avait choisit de s'intéresser à sa camarade, pour voir si elle était capable de tenir une conversation si on lui tendait une perche, ou si elle préférait être seule.

Il faut viser la lune, car même en cas d'échec, j’atterrirais dans les étoiles - Oscar Wilde

3 avr. 2020, 10:26
Table de Serpentard
- Non, pas du tout, ne t'inquiètes pas. Elle est de babushka... enfin, de ma grand-mère. Et elle compte pour moi, en effet, c'est la première lettre que je reçois de ma famille. Toutes mes excuses, d'ailleurs, j'ai oublié de me présenter, je m'appelle Anya. Enfin, Anastasia, mais je préfère Anya. Toi aussi, tu as reçu une lettre de ta famille ?

Alison se retourna légèrement et releva la tête, qu'elle pencha légèrement sur le côté.
Engager une conversation. C'était beau, comme phrase.
La jeune serpentard attendait probablement une réponse, et Alison allait se charger de lui en fournir une.
Et puis le petit accent russe de la sorcière lui plaisait assez.

-Non. Ma famille n'aime pas trop écrire. Ils préfèrent jouer au quidditch.

Alison leva les yeux au ciel. Quelle idiote. Elle n'aurait pas du dévoiler tous ses déboires familiaux devant la première inconnue. Mais bon, le ridicule ne tuait pas et puisque la conversation semblait engagée, autant la poursuivre.
Elle eut jusqu'à l'audace de s'asseoir à-côté d'Anya et poursuivit.

-Mis à part ma grand-mère. C'est la seule qui aime bien m'écrire. Il semblerait que nous sommes dans la même situation, n'est-ce pas?

Alison se plongea dans ses pensées. Oui, Grand-mère était la personne la plus chère à ses yeux. Sa confidente. Sa complice.
Peut-être aurait-elle dû se taire et poursuivre son chemin. Mais elle était d'une humeur étonnement bavarde. Jean Whyte devait avoir déteint sur elle.

-Tu es très proche de ta grand-mère?

@Anastasia Lange

" On devrait vivre sa vie à l'envers pour ne pas la rater."

Go away chicken!!!
Cf. Ashley S.

3 avr. 2020, 21:06
Table de Serpentard
Anya aurait-elle réussit à attiser sa curiosité ? Suffisamment pour lui faire écarter sa barrière de cheveux. En tout cas, elle avait moins l'air de vouloir s'enfuir en courant. Cela aurait été vexant, surtout avec la fragilité qu'avait créé en elle la lettre de babushka. Au diable sa fragilité, elle allait leur prouver qu'ils avaient eu torts de la rejeter. Elle serait la meilleure. Meilleure que tout le monde. Meilleure que le meilleur qu'il était possible d'atteindre. Et cela commençait maintenant, en se faisant une nouvelle amie. Parce que si elle n'était plus assez bien pour sa mère, elle le serait pour d'autres qui étaient avec la clairvoyance nécessaire. Prise dans ses pensées, Anya faillit louper la réponse de sa camarade. Choppant son levé de yeux au ciel, la Lange fronça les sourcils. Avait-elle saisit qu'Anya avait été absente un instant et en déduisait-elle qu'elle ne l'écoutait pas ? Elle allait lui prouver le contraire :

- C'est pas si mal le Quidditch...

Mais manifestement, ce n'était pas important. Du moins, c'est ce qu'Anya comprit en voyant sa camarade s'asseoir en face d'elle. Finalement, elle n'était peut-être pas si timide que ça, peut-être une simple réserve de façade. Après tout, elle ne semblait pas gênée de lui taper la discussion, et cela n'était pas pour déplaire à Anya. La lettre de sa grand-mère continuait de tourner dans sa tête et elle n'était pas en état de faire une longue conversation, mais cela lui plaisait d'échanger quelques mots avec cette énigmatique jeune fille. Dans la même situation ? Anya releva un sourcil. A propos de quoi ? De leur grand-mère respective qui leur écrivait ? Sauf que babushka n'était pas la seule personne avec qui Anya s'entendait bien... enfin, habituellement. Ne sachant que répondre, une première!, la Lange resta silencieuse, se contentant de hausser les épaules avec un air fataliste.

Heureusement, Alison lui posa une vraie question à laquelle il ne lui était pas difficile de répondre, permettant à Anya de corriger sa supposition :


- De mes grands-mères en fait, de mes grands-pères et mes parents aussi. Mais comme ils vivent près les uns des autres, je reçois un courrier de la part de tout le monde écrite par l'un d'entre eux...

Anastasia hésita un instant, ne sachant comment formuler sa pensée, ouvrant puis fermant et rouvrant sa bouche, avant d'expirer profondément et de lâcher :

- Ils ont... appris que j'étais à Serpentard. Ca leur plait pas vraiment.

La fillette avait dit ça d'un ton désinvolte comme si cela ne la touchait pas, mais sa moue de dégoût qui apparut furtivement sur son visage, sa lèvre inférieure passant au-dessus de sa lèvre supérieure, accompagnée d'un hochement de son épaule gauche, voulait dire tout-à-fait le contraire.

Et toi, ils en pensent quoi ?

Une façon comme une autre de ne pas s'attarder sur son propre cas...


@Alison Morrow

Il faut viser la lune, car même en cas d'échec, j’atterrirais dans les étoiles - Oscar Wilde

4 avr. 2020, 11:49
Table de Serpentard
"Ils ont... appris que j'étais à Serpentard. Ça leur plait pas vraiment.Et toi, ils en pensent quoi ?"

Alison dut retenir du bout des lèvres un rire nerveux, qui forma un rictus froid sur son visage.
Qu'en pensaient ses parents? Elle ne voulait même pas le savoir.
"Tu nous a déçue...Trop faible...Déshonneur...Étrangère à la puissante famille de griffondors des Morrow..."

Alison secoua la tête. Elle se rappelait la grimace mal dissimulée d'Anya.
Elles étaient exactement dans la même situation.
Elle soupira et se mit à balancer ses pieds sous la table, en regardant fixement devant elle.
Et décida de parler.

-Disons que ma situation est très similaire à la tienne. Je n'ai rien reçu de leur part pour le moment et...C'est tant mieux.

Faux. Elle n'avait pas eu de réponse de sa grand-mère. Et ça lui faisait très mal. Un trou béant dans la poitrine, que rien ne pourrait combler.
Elle repensa à sa nuit précédente. Elle s'était sentie pendant un instant à sa place dans ce château. Plus maintenant. Sa grand-mère lui manquait, avec ses champs de lavande, ses bijoux qui tintaient à chaque mouvement, musique claire et familière à ses oreilles, son parfum capiteux d'herbe fraiche comme si elle avait passé la nuit dehors chatouillant son cœur.

Sa poitrine se comprima. Elle aurait voulu hurler son chagrin à travers la grande salle, cogner ses poings contre le mur jusqu'à ce qu'ils saignent, courir jusqu'à s'écrouler sans force, au pied de sa grand-mère.
Elle pouvait presque sentir la chaleur de ses bras autour de ses épaules, son sourire lui redonnant la force de continuer cette conversation.

-Mais je suis contente du choix du choixpeau. Il a eu raison, comme toujours.

Elle se mordilla la lèvre. Peut-être que ce bout de tissus fendu et doté de parole avait eu tort. Peut-être qu'il n'avait pas reconnu son sang, le sang des Morrow. Peut-être aurait-elle dû aller à Griffondor.

-Que penses-tu de Serpentard? Regrettes-tu le choix du choixpeau? Tes parents voulaient que tu ailles où?


@Anastasia Lange, petit serpent qui ne vas pas faire exploser la salle de potion (pour l'instant...)!

" On devrait vivre sa vie à l'envers pour ne pas la rater."

Go away chicken!!!
Cf. Ashley S.

4 avr. 2020, 17:49
Table de Serpentard
Ce n'était pas exactement du dégoût, ou en tout cas, pas la même moue que la sienne, mais Anya comprit à son expression que la question du souhait de leurs parents respectifs concernant la maison où elles auraient dû être était un sujet délicat. Poufsouffle n'avait pas la meilleure réputation du monde non plus, toutes sortes de rumeurs courraient sur cette maison. Des cancres, un fourre-tout de tous ceux qui n'avaient pas leur place ailleurs, des gens faibles, parfois lâches, des sorciers qui n'en valaient pas la peine, parfois même pas des sorciers, presque des cracmols. Tout cela, Anya en avait entendu parler dans la salle commune, mais un peu aussi à la maison. Même si sa mère n'avait pas mauvaise opinion de la maison, on ne pouvait guère dire qu'elle avait de l'estime pour eux. C'était de l'affection, celle semblable que l'on offre à un chien parce qu'il a fait le beau. Dans quelle maison la famille d'Alison l'aurait-elle préférée ?

Anya était sincèrement embêtée pour Alison. Elle comprenait mieux que personne ce qu'elle ressentait. Posant sa main sur son épaule, elle lui offrit un sourire compatissant :


- C'est pas vrai, ce n'est pas mieux... Mais on est plus fortes que ça. C'est ce que je me dis. On va leur prouver qu'ils se sont trompés, qu'on vaut mieux que ce qu'ils croient. On est juste différentes d'eux, ce n'est pas la mort et vu leur attitude, c'est plutôt une bonne chose, non ?

La poufsouffle était, cependant, plus forte qu'Anastasia l'avait imaginé puisqu'elle trouva la force de lui sourire et de positiver. Anya l'observa une seconde, pensive. Le choixpeau avait-il eu raison ? Elle n'en savait rien. Elles se souvenaient encore de ses mots. Serpentard était censé l'aider à se définir, quoi que ça veuille dire. Il lui avait dit d'ambition, de grandes choses qu'elle pourrait faire et/ou être. Ses propos avaient réveillés en elle un intérêt qui ne s'était toujours pas éteint, elle était toujours intriguée par ce dont il pouvait bien vouloir parler. En tout cas, elle n'était pas mécontente jusque-là du choix du Choixpeau, elle se sentait toujours seule sans sa famille à ses côtés, mais à la lumière de l'attitude de sa mère et des parents de cette dernière, elle se sentait encore plus proche de sa maison, comme si elle avait besoin de s'appuyer sur quelque chose.

Anya reporta son attention sur la poufsouffle qui l'avait interrogé. Sa timidité semblait avoir totalement disparue au point où la Lange se demandait si elle l'avait totalement imaginée ou pas. Que pensait-elle de Serpentard ? Ses émotions étaient trop confuses. Avait-elle des regrets ? Ses émotions étaient trop confuses. Sa famille l'aurait voulu où ? Ses émotions étaient trop confuses.

La main d'Anya se referma sur la lettre de babushka. Elle l'aimait. Très fort. Et ded aussi. Mais leur amour n'était pas assez grand pour combler le trou que les Lange avaient creusés en elle. Elle oscillait entre peine et indignation, et les questions d'Alison ravivaient les deux sentiments. Sentant que la peine l'emportait, Anya préféra écourter la conversation. Evitant le regard de sa camarade, elle se leva, prit son sac et balbutia :


- Je devrais me dépêcher, je vais être en retard... Pardon...

La fillette enjamba le banc et prit la direction de la porte, honteuse de fuir mais encore plus honteuse des larmes qui montaient à ses yeux. Qu'avait-elle fait pour mériter cela ? Elle mourrait d'envie de se réfugier dans les bras de babushka et d'y pleurer toutes les larmes de son corps. Mais babushka n'était pas là. Elle était seule.


Je pense que c'est le moment pour clore ce préquel à notre rp commun, pour éviter de tout raconter non plus, et ça l'a met dans les dispositions idéales pour la suite des évènements ^^
@Alison Morrow

Il faut viser la lune, car même en cas d'échec, j’atterrirais dans les étoiles - Oscar Wilde

4 avr. 2020, 18:09
Table de Serpentard
Alison resta un moment figée, seule.
La serpentard était partie si vite qu'elle n'avait même pas eu le temps de lui glisser un "au revoir".

Soudain, elle eut peur que tout le monde la regarde. Elle se méfiait. Elle n'était pas à sa place.
Ni ici, à cette table, ni ailleurs.
Elle avait vu les larmes dans les yeux d'Anya.

Anya. Quel nom si doux. Elle aimait sa consonance et le léger accent que la serpentard avait dit pour le prononcer. Des roulements, des murmures, des consonnes qui claquent.
C'était tout ça à la fois un accent.

Alison se leva et resta longtemps, les mains appuyées sur la table.
Elle n'avait plus faim. Enfin, si, plutôt.
Elle avait faim de livres, de papier courant sous ses doigts, de recherches studieuses, d'éclats de rire et de paroles échangées.
Elle avait faim de vie.
Soif de découverte.
Elle aurait voulu pouvoir graver à jamais cette image de la grande salle dans sa mémoire.
Mais elle ne pouvait pas.
Personne ne le pouvait.
Pas même le château, spectateur de tout ce qui se passait en son sein.
Elle sortit son carnet de la petite sacoche qu'elle gardait tout le temps avec elle.
Elle esquissa rapidement tout ce monde, cette agitation, cette vie.

Elle dut se mordre plusieurs fois les lèvres pour ne pas craquer et fondre en larme.
Ne pleure pas!

Elle releva la tête. Nouvelles formes sur le papier.
Pleure pas!

Des reflets, des sons, des couleurs noires ou blanches, des ombres.
Pas!

Elle a fini.

Alors, elle enjamba le banc comme Anya l'avait fait.
Et partit rejoindre sa table.

@Anastasia Lange, entièrement d'accord! A plus dans les couloirs!

" On devrait vivre sa vie à l'envers pour ne pas la rater."

Go away chicken!!!
Cf. Ashley S.

20 avr. 2020, 12:10
Table de Serpentard
@Lili Cooper

Un jour pendant les vacances de Pâques.




Il était encore tôt quand Kelly entra dans la grande salle. Il n'y avait pas beaucoup de monde c'était parfait pour elle. Elle pourrait bouquiner tranquillement.
Aujourd'hui, elle avait décider de lire autre chose que ses bouquins de magie. Non pas qu'elle n'aime pas ça mais pendant les vacances elle souhaitait se détacher un peu du monde magique. Elle pensait pouvoir revoir sa famille pendant ces vacances mais, ses parents étant partis en voyage pour les affaires de Monsieur Fullbuster, Kelly avait du rester à l'école.
Elle n'en voulait pas à ses parents mais elle n'était pas non plus ravis d'être à l'école.
En temps normal, elle n'a pas pour habitude de rester sans activité sportive mais aujourd'hui le temps ne lui permettait pas de faire du sport à l'extérieur c'est pourquoi elle choisit une activité pouvant se pratiquer au chaud. Quoi de mieux que la lecture de son bouquin favoris "La révolte de Maddie Freeman".

En s'installant à la grande table des Serpentards, elle remarqua que certains élèves étaient encore mal réveillés, d'autres somnolaient encore. Elle n'avait encore jamais vu la grande salle si vide et si calme, on pouvait presque entendre les mouches voler. C'était agréable.
Elle s’assit puis commença la lecture de son livre tout en mangeant une compote à la pomme que ses parents lui avaient envoyé par colis quelques jours auparavant histoire de déculpabiliser un petit peu. Elle n'avait jamais reçu un colis avec autant de choses, elle y trouva des compotes, des bonbons, des livres, des fleurs, des gâteaux, des magasines, des photos, enfin bref tout ce qu'il était possible d'envoyer. Cela ne remplace pas les bons vieux chocolats de Pâques mais elle avait malgré tout apprécié le geste.

Année 2046/2047 - préfète inRP
3ème année RP
Sur la photo c'est Carry & Kelly <3

22 avr. 2020, 00:39
Table de Serpentard
Les vacances sont souvent synonymes de repos et de grasse matinée, mais pas pour toi, simplement parce que tu aurais le sentiment de perdre ton temps, c'est pourquoi tu ne perds pas l'habitude de te lever assez tôt, tout en te laissant un peu de marge, ce n'est pas aussi strict comme si tu avais cours. Tu te prépares donc assez rapidement et tu prends une plume et deux carnets : Ton carnet de musique et celui d'écriture. Tu risques d'être seule ou presque à la table des Serpentard et cela te permettra d'aller directement au parc pour écrire un peu.

Tes affaires à la main, tu montes l'unique escalier qui te sépare de la grande salle et tu rejoins ta table et tu es étonnée de voir qu'une autre élève y est assise. Elle est de dos, elle ne peut pas encore te voir. Toi, tu ne vois que sa chevelure rousse, flamboyante. Tu contournes la table pour te mettre en face d'elle, te disant qu'il serait vraiment bête de ne pas prendre le petit déjeuner ensemble. Tu lui souris puis tu poses tes affaires sur la table, avant de t'assoir.

- Salut ! Ça ne te dérange pas si je prends le petit-déjeuner avec toi ?

En attendant sa réponse, tu te sers une tasse de chocolat chaud et tu prends un pain au chocolat dans le panier qui est entre vous deux, tu pourras toujours te déplacer si elle le souhaite. Ces vacances seront étranges, puisque vous serez tous à Poudlard. Peut-être que la jeune fille en face de toi aurait voulu rentrer à la maison ?

@Kelly Fullbuster

Quatrième année RP - Préfète InRP - Joueuse de Quidditch | #4682B4
« Poufsouffle refoulée ayant été répartie à Serpentard, se proclamant Gryffondor et se faufilant parmi les Serdaigle » E.D.

22 avr. 2020, 08:12
Table de Serpentard
Kelly était plongée dans son bouquin quand elle entendit une petite voix aiguë :

- Salut ! Ça ne te dérange pas si je prends le petit-déjeuner avec toi ?


N'étant pas sur que l'on s'adressait à elle, elle regarda à droite, puis à gauche... Il n'y avait personne d'autre qu'elle à cette table. Elle regarda la jeune fille qui semblait un peu plus vieille, elle l'a trouvé très jolie avec ses grands yeux gris, Kelly rêvé d'avoir d'aussi jolies yeux qu'elle. La jeune fille dont elle ne connaissait pas encore le prénom avait de long cheveux qui lui tombait le long du dos.

- Bonjour, je m'appelle Kelly Fullbuster, installe toi je t'en prie.

En lui souriant Kelly remarqua qu'elle ne lui avait même pas demandé son nom... Ce n'était pas par impolitesse, loin de là mais, son étonnement de voir quelqu'un s'adresser à elle fut si grand qu'elle en avait oublié les bonnes manières. Si sa mère avait été présente elle lui aurait fait tout un serment sur la politesse.
Quand la jeune fille prit place en face de Kelly, elle remarqua qu'elle tenait dans ses mains deux carnets et une plume. Elle s'imagina l'écriture de sa camarade, surement une belle écriture pas très grosse et en italique. Une écriture douce et gracieuse à l'image de cette jeune fille.

- Pardonne mes mauvaises manières j'ai oublié de te demander ton nom... Dit Kelly l'air gêné et les joues légèrement rosées.

@Lili Cooper

Année 2046/2047 - préfète inRP
3ème année RP
Sur la photo c'est Carry & Kelly <3

24 avr. 2020, 01:41
Table de Serpentard
Heureusement, la Serpentard accepte tu t'installes là où tu étais, ce qui t'arrange. Tu la remercies brièvement, avant de boire une gorgée de chocolat chaud. La jeune fille se présente et tu allais faire de même, lorsqu'elle s'excuse de ne pas te l'avoir demandé.

- Oh c'est rien, j'allais le faire. Je suis Lili Cooper, en deuxième année.

Ce nom pourrait peut-être être familier pour Kelly, étant donné qu'il a été dit bien fort par ta cousine, deux mois auparavant. Tu étais assise à la place de Kelly, ce jour-là. Cela semble ridicule mais tu ne risques pas de l'oublier, étant donné tout le stress que cela avait créé en toi. Aujourd'hui, c'est passé, mais tu dois dire que ce n'est tout de même pas rien pour toi, bien que tu aies su remonter la pente. Parfois, tu te demandes si tu pouvais rencontrer quelqu'un qui, en fin de compte, n'aurait pas envie de faire connaissance avec toi, simplement à cause de ce qu'a dit Tess. Tu n'espères pas que cela t'ait collé une étiquette sur le front, tu n'en avais pas vraiment fait les frais pour le moment mais tu sais que les gens peuvent facilement parler lorsque tu n'es pas là, simplement parce que c'est plus simple. L'important, c'est que tu saches que tu peux compter sur tes amis.

Tu te dis, qu'étant la plus grande de vous deux, tu pourrais engager la conversation pour éviter de vous regarder en chien de faïence. Posant ta tasse fumante sur la table, tu lui demandes :

- Tu souhaitais rentrer pendant les vacances, toi ? C'est étrange cette ambiance. Nous sommes tous ensemble mais nous n'avons pas cours.

Pour avoir passé les vacances de Noël au château, tu sais de quoi tu parles.

Quatrième année RP - Préfète InRP - Joueuse de Quidditch | #4682B4
« Poufsouffle refoulée ayant été répartie à Serpentard, se proclamant Gryffondor et se faufilant parmi les Serdaigle » E.D.