Inscription
Connexion
3 sept. 2019, 13:49
Table de Serpentard
Bonjour, ceci est écrit dans le cadre d'un gage, mais si quelqu'un souhaite continuer l'histoire, ce serait avec grand plaisir, il suffira de me mentionner :) 
Mars 2044

Irene, ne se sentais pas très bien. En passant par le Hall pour rejoindre la Grande Salle, elle avait croisé la sorcière asiatique et ses deux tigres. La fillette n'avait eu d'autre choix que de contourner les trois terreurs dans un frisson glacé. Et si Dai Hong Dao avait plutôt tendance à marcher dans les couloirs sans prêter attentions aux élèves autour d'elle, se deux créatures elles n'hésitaient pas à grogner sur la première personne qui passait trop près. 

Irene était aussi bien fascinée par Dai Hong Dao qu'elle ne l'était par Kristen Loewy. Pourtant si la seconde n'effrayait pas tant la petite Irlandaise (qui sentait bien qu'il valait mieux ne pas trop s'y frotter), la deuxième dégageait une telle aura qu'Irene ne se sentait pas très heureuse en sa présence. Peut-être était-ce dû à la présence relativement récente de l'asiatique, et qu'Irene finirait par s'y habituer, mais toujours était-il que la fillette s'était vraiment pas sentie bien de voir les canines blanche d'un des tigres. Du moins de les voir d'aussi près. 

Toutes tremblante et pâle comme la mort, la Deuxième Année se dirigea vers la place libre la plus proche qu'elle pu trouver. Elle ne se rendit pas compte qu'elle n'était pas sur la bonne table, mais qu'elle squattait celle des verts. Elle ne voyait pas les cravates vertes des quelques élèves présents autour d'elle. De toutes façons, elle ne voulait pas avoir à discuter avec qui que ce soit. Elle voulait manger et se retrouver de nouveau seule pour faire face à ses émotions sans ajouter le stress d'une conversation inutile avec quelqu'un. 

La jeune fille se servi de compote de pomme, à l'aide d'une cuillère en bois dans le premier plat à sa portée. Malencontreusement, son coude heurta son sac posé à sa droite sur le banc. La toile pleine à craquer bascula très légèrement et se stabilisa, le poids des nombreux livres tirant sur les coutures. Dans un grand bruit de déchirures, ces dernières cédèrent, déversant le contenu du sac sur le sol. Irene retint un sanglot, observant son art, dépitée. 

Au bout de quelques secondes, la fillette se secoua et entama le ramassage de ses effets personnels. Ces derniers entravaient le passage, aussi tâcha-t-elle de les poser sur le blanc à sa gauche. Quand enfin toutes ses affaires, du moins le pensait-elle, eurent trouvé une place en hauteur, Irene se tourna vers les lambeaux de son sac. Elle attrapa la tige de bois qu'elle avait posé sur la table, se concentra, imagina son sac se recoudre, donna un coup de baguette et : 
- Reparo.
Mais rien ne se passa. Interloquée, Irene retenta : cela faisait bien longtemps qu'elle maîtrisait ce sortilège et qu'elle ne l'avait pas raté... 
-Reparo !
Toujours rien. Enervée, la jeune fille secoua sa baguette au dessus de son sac une troisième fois :
-REPARO !
Le sac resta toujours inerte, mais comble de l'énervement, une tâche était apparue dessus et surtout Irene sentait quelque chose de froid et humide couler le long de sa joue. De sa main gauche, l'air dégoûté, la petite rousse s'essuya pour découvrir une sorte de pâte semblable à de la compote de pomme. 

D'un coup dans sa tête, cela fit "tilt". Son regard se porta sur le bâton qu'elle tenait fermement dans sa main droite. La cuillère en bois de la compote de pomme gouttait tranquillement sur la toile de son sac, innocente et inoffensive. D'un geste énervé, Irene balança ladite cuillère dans son plat, arrosant au passage la nappe immaculée. Qu'avait-elle fait de sa baguette ? ne l'avait-elle pas posé sur la table en arrivant ? La fillette entreprit de retourner intégralement la table et tout ce qu'il s'y trouvait, des larmes de rage dans les yeux... le regard brouillé, et tournant le dos au couloir, elle ne vit pas son précieux outil qui avait roulé sur le sol, sous un banc de la table des Serdaigle.

Tallyrenpher, à l'attaque !/ ⇈⇈ Ceci n'est pas un pavé... ⇈⇈ / Des Souris et des Dragons
Irene s'écrit sans accent, merci ! ^^
4ème année RP - M.E.R.L.IN. : Mat / Spid'Irene, la Princesse des Mots-Croisés
14 sept. 2019, 12:24
Table de Serpentard
En retard, le jeune sorcier était en retard. Il s’était encore fait avoir par ses foutus réflexion. Tout allait pourtant bien. Il s’était réveillé, avait salué ses compagnons de dortoirs, sourit à « machin » et répondu à « truc ». Il avait du mal avec les prénoms des gens. Surtout ceux qui ne l’intéressaient tous simplement pas… Alors polis, pour ne vexer personne, se contentait de leur répondre en utilisant le mot « tu » et, une fois la conversation passée, la supprimait immédiatement de sa mémoire.

Le pas tranquille, il s’était rendu vers la Grande Salle, mais un détail avait retenu toute ses réflexions. Un détail d’importance pour lui : Pourquoi les fantômes étaient-ils toujours là ? Et comment les éviter pendant l’exécution des projets de la LSE. C’était, dans sa petite tête de jeune sorcier un problème insoluble qui lui avait, littéralement, fait des nœuds au cerveau. Il s’était mis à errer, le regard dans le vide en imaginant plusieurs solutions pour éviter ce problème qui l’avait frappé en voyant passer le fantôme de Miss Teigne.

C’est donc quelques minutes en retard qu’il passa les portes de la Grande Salle, il allait entrer comme une bombe jusqu’à ce qu’il se rappelle, devant la porte, qu’il devait surtout se faire discret pour le bien de leurs idées. L’air de rien il finit par entrer dans la grande salle. Les quatre tables étaient déjà bien remplies, il repéra la table des jaunes mais elle ne l’intéressait pas cette fois. Il choisit, de se joindre au vert et argent de Serpentard et s’invita a coté de la rouquine capitaine de Quidditch.

« Désolé, je suis en retard, j’ai été retenu par… »

Il s’arrêta net, est ce que ça valait le coup de partager avec ses deux nouvelles amies ce trait de caractère ? Cette foutue capacité qu’il avait de retenir beaucoup de chose, bien trop et de ne pas être fichu de contrôler sa concentration comme il le devait ? On verrait bien.

« Par un fantôme »
Lacha t’il finalement. « Comment allons nous faire pour les esquiver ? Rusard et Miss Teigne rode toujours et partout. »

Cette question l’avait occupé un moment. Il faisait assez confiance a Cassandre et Eileen pour trouver, avec lui, une solution à cette épineuse énigme. Il se pencha vers son assiette qui s’était remplies d’œuf brouillé, entamant son petit déjeuner avec lenteur. Il n’avait jamais vraiment faim le matin. Il finit une pause pour se saisir de son verre remplie de jus d’orange.

« J’y ai pas mal réfléchis. C’est pour ça que je suis en retard, et pour l’instant, j’ai pas de solution. Zavez une idée ? »

Toute mes excuses @Cassandre Mcwood et @Eileen Eastwood pour le retard de ma réponse...

Membre de la LSE
8 oct. 2019, 20:05
Table de Serpentard
Mel ne pointait toujours pas le bout de son nez et Eileen profita de cette situation pour tenter un peu d'humour quant à l'absence de votre camarade commune. La tournure que prit la phrase de cette dernière te laissa t'esclaffer quelques secondes avant que tu ne reprennes finalement ton sérieux :

"Ohhh, je ne sais pas trop ! Ce n'est pas vraiment son genre d'être en retard…"

Où peut être bien que tu avais tord et que tu te trompais lourdement sur la question. Toujours étant qu'en l'absence de l'autre poufsouffle du groupe, il était difficile d'avancer sur le sujet de la réunion du jour. Aussi, à la requête de la jeune fille te fit sourire. Enfin un divertissement :

"Ohhh oui ! Je pense avoir plutôt bien réussi ! Le professeur Holloway m'a donné plein de pistes pour que nous puissions avancer tranquillement dans nos essais ! Je …"

Mel venait juste d'arriver quand tu t'interrompis et tu tournas un regard curieux vers ce dernier :

"Ah ben pas trop tôt !"

S'en suivit les explications du jeune homme ce qui souleva un problème de la plus haute importance. Immédiatement, la tension se lu sur ton visage, car il y avait bien un soucis auquel tu n'avais vraiment pas pensé. Murmurant alors à voix basse, tu répondis :

"Effectivement, c'est un souci …"

Il était temps de réfléchir à une solution pour cet épineux problème et tu n'en avais pas vraiment une pourtant … Une idée te vint en tête :

"Hum … Je n'ai jamais vu les fantômes se promener dans le parc du château ! Ça peut être une bonne idée de s'entraîner en extérieur ! Il y a plein d'endroits assez vaste et potentiellement, à l'abri des regards indiscrets ! Comme le Lapacho ! Personne n'y va jamais ! Après, ça risque d'être compliqué d'y aller le soir …"

"Seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin !" #PouffyFamily
4eme Année RP - 5ème Année Devoirs
24 nov. 2019, 19:37
Table de Serpentard
Mel était enfin arrivé et la LSE était donc au grand complet ce qui fit sourire Eileen sans même qu'elle ne s'en rende compte. Oui, clairement, elle était ravie de ce petit projet secret qu'ils avaient en commun et elle appréciait de plus en plus les deux Poufsouffle. Avec eux, en tout cas, elle se sentait à son aise, sans avoir à prétendre être quoique ce soit d'autre qu'elle-même. Sans artifice, en somme. Et leur groupe lui permettait de ne pas se sentir complètement dépassée par les évènements. Certes, ils n'étaient que des enfants et ne changeraient pas le cours des choses mais, au moins, la jeune rousse n'avait pas l'impression de rester à attendre de se faire manger tout cru. Poudlard assurait leur sécurité, c'était un fait mais pour combien de temps ? Le monde des sorciers était sans dessus dessous et un jour où l'autre, il faudrait bien rentrer à la maison. Même si ce n'était pas encore l'heure d'y penser.

"Si on croise Miss Teigne ou Rusard, suffira de leur dire qu'on étudie pour un cours, vous ne croyez pas ? Comme ça, pas besoin d'aller dans le parc après le couvre-feu et ça justifiera qu'on utilise la magie sans professeurs."

Ça lui paraissait logique en fait mais sûrement qu'elle ratait quelque chose vu que Cassandre et Mel avaient l'air sincèrement inquiets à l'idée de croiser un fantôme pendant leur session d'entraînement. Pour Eileen, ils faisaient juste parti du décor au même titre que les portraits dans les tableaux. Enfin, mis à part Peeves bien sûr mais ce n'était pas un fantôme à proprement parler, ce qui expliquait certainement pourquoi il était si pénible.

"Alors, ça a donné quoi de votre côté vos "recherches" ? Tu disais que Miss Holloway t'avait donné plein de pistes, Cassandre ?" reprit-elle impatiente d'en savoir plus et de pouvoir utiliser sa baguette sur les sorts qu'ils allaient étudier.

Mots soulignés pour le fil des mots.

- Décédée -
13 déc. 2019, 14:26
Table de Serpentard
Mel n'était finalement pas resté aussi longtemps que prévus, car à peine la discussion avait-elle débuté qu'il s'était à nouveau enfuit prétextant un besoin urgent. Suite à cette annonce, tu fus un peu déstabilisé et tu regardas Eileen sans trop vraiment savoir quoi dire ou quoi penser.

Heureusement pour toi, la serpentard était pleine de ressources et elle retrouva bien vite la parole, trouvant un prétexte parfais à sortir au concierge en cas où ce dernier vous surprendrais.

"Oui .. Tu as raison ! En tous cas ça ne devrait pas être le principal de nos problèmes, je pense !"

Rien n'était fini, et très vite le sujet dériva sur autre chose … Comme par exemple, ce dont tu avais discuté avec Miss Holloway. Tu te raclas un peu la gorge et prenant ainsi une demi seconde de réflexion pour rassembler tes idées, tu déclaras finalement :

"Elle m'a conseillé de m'entraîner à combiner plusieurs sortilèges ! Ce qui en soit n'est pas bête du tout !"

Tu attrapas la salière devant toi et commenças à la tripoter pour t'occuper les mains :

"En fait ! L'idée, c'est d'apprendre à se créer des situation de danger pour pouvoir s'y préparer du mieux qu'il soit ! Elle m'a donné quelques pistes de sorts à combiné entre eux ! Il faut que nous fassions avec ce que nous savons déjà ! Vouloir maîtriser des sorts qui ne sont pas à notre porté n'est pas forcément une bonne idée !"

Tu tordais la salière avec un peu plus de vigueur entre tes mains :

"L'idée c'est d'apprendre à attaquer, comme à se défendre, mais également d'exploiter d'autre piste comme par exemple, la diversion ! J'ai trouvé son discours très intéressant et vraiment très réfléchis."

Elle n'était pas professeur de défenses contre les forces du mal pour rien non ?

"Le mieux ! C'est peut-être qu'on se jette à l'eau ! On se donne un lieu de rendez-vous et on teste ! On verra bien comment ça se passe non ?"

"Seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin !" #PouffyFamily
4eme Année RP - 5ème Année Devoirs
7 janv. 2020, 15:19
Table de Serpentard
Bien que surprise du départ précipité du jeune Poufsouffle, Eileen n'en laissa rien paraître et se concentra plutôt sur les paroles de sa camarade. Jamais elle n'avait été autant concentrée alors qu'il était question de travailler les cours - parce que c'était bien de ça qu'il était question, au final, non ? Comme quoi, il suffisait de lui trouver une bonne motivation et même elle était capable de se mettre à bosser. En tout cas, elle était motivée et l'idée lui plaisait même. Oh miracle ! Elle pouvait au moins reconnaître ça à la nouvelle chef du gouvernement : elle avait su lui donner une raison de s'entraîner là où tous ses professeurs avaient échoué jusque là.

En attendant, combiner des sorts comme le disait Cassandre, ça ne lui parlait pas du tout. Comme toujours, la théorie, c'était pas son truc. Rien ne valait la pratique et elle avait hâte de s'y mettre. Elle termina donc son repas en deux bouchées - mâchant peu élégamment vu la quantité de nourriture qu'elle avait mis dans sa bouche mais peu lui importait.

"On s'y met quand tu veux ! Enfin, je t'avoue que, pour le moment, c'est pas très clair tout ça mais si tu vois ce qu'il faut faire, ça me va, je te suis." finit-elle par dire, à peine la dernière bouchée avalée.

Restait donc à trouver un lieu de rendez-vous et à prévenir Mel si jamais il n'avait plus la bougeotte pendant suffisamment longtemps pour s'intéresser à ce qu'elles avaient prévu de faire. Rha les garçons, elle ne les comprenait décidément jamais. C'était pourtant lui le plus motivés du groupe et voilà qu'il papillonnait un peu partout alors qu'il était temps de passer à l'action. Ou alors, c'était pour cacher le fait qu'il avait peur ? Possible mais ça ne réglait pas le problème pour autant.

"Après le repas de ce soir, on se retrouve dans la cour intérieure et on avise ensuite ?"

Plus elle y pensait, plus la salle sur demande lui semblait le lieu le plus indiqué mais comment faire pour qu'il y apparaisse un endroit pour s'entraîner et non la maison de la grand-mère d'Edna comme la seule et unique fois où elle s'y était rendue ? Elle allait devoir y réfléchir sérieusement et elle avait jusqu'au soir pour ça. 

"A ce soir !" répondit-elle une dernière fois avant de faire un signe de la main, en souriant, à Cassandre.

Fin de cette partie du rp. Merci Cassandre... et Mel si tu repasses par là.

- Décédée -
2 avr. 2020, 18:05
Table de Serpentard
4 Septembre 2044


Où était-elle ?

Anastasia se redressa, regardant autour d'elle, reposant son pancakes avant de s'essuyer les mains, le regard farfouillant dans les environs de son petit-déjeuner. Mais elle ne voyait aucune trace du sujet de ses inquiétudes. Tamponnée avec de la cire et le sceau des Nikolov, contenant un feuillet où l'encre séchée ne s'était pas étendu plus que de raison dans une message bref, le parchemin contenait les mots de babushka - grand-mère en russe- écrivant au nom de sa famille restée à Corringham. Des mots précieux tant ils étaient explicites. Même si elle ne l'avait reçu une demi-heure avant, Anya l'avait lu plusieurs fois avant de le refermer et de le poser à côté d'elle, dégoûtée de ce qu'elle comprenait. Peinée, indignée, en colère.




Anya avait passé tout le petit-déjeuner les yeux embués, baissés sur son petit-déjeuner, mortifiée de ce sentiment de rejet qui étreignait son coeur, vexée, peinée, blessée, en colère, indignée... Dégoûtée. Pour ses grands-parents russes comme pour son père, sa maison n'avait évidemment aucune importance, puisqu'ils avaient appris la magie à Koldovstoretz, l'école de magie russe. Ils n'étaient pas imprégnés de l'image qu'avaient les quatre maisons à Poudlard. Ils trouvaient ça intéressants mais ne se sentaient pas touchés. La douceur de sa grand-mère lui faisait chaud au coeur mais rendait encore plus cruel le rejet de sa mère. Comme pour le fait qu'elle serait sorcière, personne n'avait douté qu'elle finirait à Gryffondor, comme sa mère et les parents de cette dernière avant elle. Mais elle était différente, de toute évidence et elle n'avait jamais pensé qu'elle serait à ce point spolier ainsi par ceux qui étaient passés par la maison Rouge & Or. Elle était toujours la même.

Et la lettre avait disparue. Anya regarda sous la table, derrière, se leva pour regarder sous ses fesses, repoussant son regard et ses recherches visuelles toujours plus loin, prit d'une certaine panique à l'idée de perdre le parchemin où babushka avait écrit. Et si elle l'avait perdue ? Ou si quelqu'un l'avait lu ? Ou pire volé ? Non, elle ne pouvait pas croire qu'on chercherait volontairement à lui nuire, pas au bout de trois jours à Poudlard...


@Alison Morrow

Il faut viser la lune, car même en cas d'échec, j’atterrirais dans les étoiles - Oscar Wilde
2 avr. 2020, 18:56
Table de Serpentard
Alison était arrivée de bonne heure dans la grande salle ce matin.
Les mains agrippant nerveusement sa robe, ses cheveux lui tombant devant les yeux et ses dents mordillant nerveusement ses lèvres, elle déambulait entre les tables à la recherche d'une place où s'asseoir.
La table des Poufsouffle n'était heureusement pas loin.
Pas question de se prendre les pieds dans sa robe et de tomber...Bien que cette animation matinale aurait certainement plu à plus d'un.

Rêveusement, ses pas s'égarèrent vers la table des Serpentards. Ils avaient plutôt l'air de bonne humeur pou cette heure matinale. Tiens, sauf une.
Une jeune fille aux cheveux blonds, certainement en première année, paraissait énervée, et très triste.

Je me demande vraiment ce qui a pu se passer...Songea Alison.

Elle lui faisait tellement de peine, qu'Alison aurait bien aimé aller lui parler. Mais elle était tellement timide...Et tellement asociale. Il fallait l'avouer.

Un grand coup de vent souleva d'un coup ses cheveux, tandis qu'un hiboux plongeait dans la salle. Eux aussi se levaient tôt!
Soudain, une forme sombre, rugueuse et froide vient se plaquer sur son visage, lui échappant un petit cri.
Tremblante, elle mit quelque seconde à réaliser que ce n'était qu'une lettre.
Elle soupira de soulagement. Ce n'était pas un tour des fantômes.
Elle aurait presque pu rire de sa méprise mais elle était trop nerveuse à l'idée que quelqu'un l'ait vue.
Une fine écriture avait inscrit sur la lettre un nom.

Anasastia Lange

Il ne fallut pas longtemps à Alison pour faire le lien entre cette mystérieuse lettre et l'humeur plutôt triste de la Serpentard non loin d'elle.

Alors doucement, ses dents mordillant encore plus nerveusement la lettre que ses doigts agrippaient, elle s'approcha de la jeune fille.

Et si c'était une erreur?Eh bien, peut-être que la Serpentard pourrait l'éclairer. Et peut-être que parler lui ferait du bien.

Laissant volontairement ses cheveux tomber devant ses yeux verts beaucoup trop voyant à son goût, elle tendit la main et demanda d'une toute petite voix :

"Est-ce que c'est ça que tu cherches?"

@Anastasia Lange

" Un souvenir ne meurt jamais, il s'endort simplement. "
Valérie Perrin.
Go away chicken!!!
Cf. Ashley S.
2 avr. 2020, 20:05
Table de Serpentard
La panique la gagnait petit à petit. Où pouvait-elle bien être passée ? Anya avait l'impression d'être sur le point de fondre en larmes quand elle fut interpellée par une silhouette accompagnée d'une voix lui tendance un parchemin. Anya eut la sensation que son coeur ratait un battement. Elle prit la lettre, la dépliant, et lâcha un soupir de soulagement en reconnaissant l'écriture de babushka. C'était comme si un poids venait de quitter ses épaules et, comme symboliquement, Anya se laissa tomber sur le banc, se calmant intérieurement en sentant son coeur battant la chamade dans sa poitrine. Elle prit une seconde pour se reprendre avant de relever les yeux vers l'élève de Poufsouffle -au vu des couleurs de sa robe- qui lui faisait face. Ses cheveux devant ses yeux, elle semblait très réservée au point de ne pas savoir où se mettre. Attrapant sa main, Anya tenta de lui exprimer toute sa reconnaissance :

- Merci... Mille fois au moins, tu me sauves la vie, tu n'imagines pas à quel point !

Rouvrant la lettre, Anya la parcouru du regard. Elle était aussi terrible qu'à sa première lecture, mais elle n'en restait pas moins soulagée de l'avoir retrouvé... ou plutôt que quelqu'un l'ait retrouvé pour elle. Relevant les yeux, et poussée par la curiosité, la fillette reprit :

- Tu l'as trouvée où ?


@Alison Morrow

Il faut viser la lune, car même en cas d'échec, j’atterrirais dans les étoiles - Oscar Wilde
2 avr. 2020, 20:42
Table de Serpentard
Alison s'attendait à tout, sauf à cela.

- Merci... Mille fois au moins, tu me sauves la vie, tu n'imagines pas à quel point !

La serpentard avait l'air tellement soulagée! Elle lui prit la main, la faisant sursauter. Il fallait dire qu'elle n'avait jamais sympathisé avec personne et n'était pas du tout habituée aux contacts humains.
Sa main était douce et chaude dans la sienne.

Alison sentit des picotements lui remonter le long du bras, empourprer ses joues, lui paralysant la langue et l'empêchant de bouger.

Heureusement, la serpentard s'empressa d'ouvrir sa lettre afin de vérifier son contenu. Alison allait s'apprêter à pousser un soupir de soulagement lorsque la dénommée Anastasia, donc, reprit la parole.


[color=#38761D]- Tu l'as trouvée où ?
[/color]
Alison sursauta en constatant que la jeune sorcière la dévisageait avec curiosité. Mais pas une curiosité prête à l'engloutir. Une curiosité douce, celle qui vous pousse à jouer avec les allumettes alors que vos parents vous l'ont interdit.

-Je m'appelle Alison...Balbutia-t-elle.

Elle piqua un fard. Ce n'était pas du tout la réponse à la question posée!!!

-Je veux dire...Je l'ai reçue en pleine figure...

Elle essaya de ne pas se soucier de la réaction de la jeune sorcière, et poursuivit avec le plus de naturel possible

-C'est...C'est une lettre de ta famille? Elle avait l'air de beaucoup compter pour toi...

Une pause pendant laquelle elle se remit à mordiller sa lèvre.

-Excuse-moi, c'était peut-être une question trop personnelle...


Alison estima qu'elle s'était assez ridiculisée comme ça et fit mine de s'en aller.

P.s : ne me laisse pas encore partir @Anastasia Lange

" Un souvenir ne meurt jamais, il s'endort simplement. "
Valérie Perrin.
Go away chicken!!!
Cf. Ashley S.